Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (Megara) Projectiles il vue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: (Megara) Projectiles il vue.    Lun 19 Sep - 19:08


Projectiles il vue.
feat. Megara
Tu es crevé, littéralement, mais tu n’as absolument pas le temps de te reposer. Tu reviens de mission, déjà, tu dois aller faire ton rapport et remplir quelques modalités. Tu dors mal depuis un bon mois maintenant. La cause ? Megara. Elle n’arrête pas de bouger dans son sommeil, son ventre rond prenant pas mal de place. Puis, il y a ses humeurs, le fait que physiquement, porter vos enfants n’est pas de tout repos non plus. Du coup, il n’est pas rare que tu finisses ta nuit sur le sol ou encore, dans le canapé que tu as installés dans la chambre. Bon, c’est loin de lui faire plaisir, tu le vois bien, mais tu as besoin de te reposer. Si elle elle est dispensée de mission, pour son plus grand malheur, toi non. Puis, il y a également le mariage qui te trotte dans la tête, la situation dans le monde Obscur, la grossesse, ta sœur, ta famille…bref, tu ne sais absolument plus où donner de la tête. Entrant dans l’armurerie en compagnie de ta sœur, tu déposes ton arbalète à sa place ainsi que ta lame séraphique. « T’as une sale gueule. » Merci Démétria… Tu te contentes de tourner ton regard vers elle en grimaçant, alors que clairement, elle se fou de ta gueule. Ta jumelle semble bien s’amuser de ton état. Bon, tu n’es pas non plus à l’article de la mort, mais tu l’avais cherché non ? Il est écrit nulle part qu’être bientôt papa et bientôt un homme marié est facile. Enlevant ta veste, tu entends des bruits de pas venir vers vous assez précipitamment. Curieux, tu tournes la tête vers un Néphilim qui, tu en es sur, viens vers toi. Directement tu penses au pire, te crispant comme pas deux. Si jamais on t’envoie encore en mission tu démissionne sur le champ !

« Dim’ il faut vraiment que tu viennes. Megara est…démontée, on sait plus quoi faire là. » Finalement, tu aurais peut-être préféré la mission sur le coup. Pas que tu n’aimes pas ta fiancée, loin de là, mais ses derniers temps elle était vraiment hors de contrôle. Tous le temps sur les nerfs, elle ressemblait à un lion en cage, voire pire. D’accord, le fait qu’elle ne puisse pas aller en mission dans son état jouait énormément, mais tu n’y es pour rien si ? Ok, tu y es pour quelque chose, elle n’est pas tombée enceinte toute seule. Poussant un soupire sonore, tu entends ta sœur ricaner et tu as envie de l’étrangler. « J’arrive. » Il ne bouge pas, comme s’il attendait impatiemment que tu bouges tes fesses. Posant ton regard sur lui, tu grognes de nouveau dans ta barbe. « C’est bon, j’ai dit que j’arrivais. » « oui j’ai entendu mais moi je retournes pas dans la salle d’entraînement sans toi…je suis pas suicidaire mec. » Quoi à ce point ? Bon, tu sais que tu fiancée peut se montrer redoutable, mais quand même de là à faire peur aux autres. Tu craignais le pire. Abandonnant ce que tu étais en train de faire, tu finis par le suivre, le regard blasé et les cheveux complètement en bataille. Plus tu approchais de la salle d’entraînement, plus les voix dans la pièce résonnaient forts. Déjà, tu avais ralenti le pas et le néphilim te regarda, partagé entre amusement et compassion. « Le grand Dimitri aurait peur de sa fiancée ? » Tu lui lance un regard froid et furieux. « Sérieusement, depuis qu’elle est enceinte…ouai. » Au moins tu es franc. Enfin, tu n’as pas peur, mais tu es justement complètement à fleur de peau vu ton état de fatigue actuel.

Finalement, tu entre dans la salle d’entraînement et juste à ce moment-là, tu te ramasse un objet pratiquement en pleine gueule. « Bordel de merde ! » Tu ne cherches même pas l’auteur de cette connerie vu que tu sais déjà de qui il s’agit. « Mais t’es devenue malade Megara ou quoi ? » Ben oui, tu reviens de mission sans une seule blessure et en revenant, tu te ramasses un truc dans la tronche…comme quoi, l’institut devient dangereux lorsque la jeune Nichols est dans les parages. Observant les quelques Néphilims sur place, ceux-ci semblent être postés devant les armes, comme pour empêcher ta fiancée d’y accéder. « Je peux savoir ce qu’il se passe ici et…lâches ça ! » Megara a déjà un autre objet en main et tu crains le pire. Ta santé mentale va finir par en pâtir… « Elle veut s’entraîner… » Tu fronces les sourcils en plongeant ton regard dans celui de la jolie rousse au ventre très rond. Elle n’est qu’à quatre mois de grossesse, mais étant enceinte de jumelles, son ventre semble vachement plus gros que nécessaire. « T’es sérieuse là ? Tout le monde dehors, je m’en occupe. Et toi cesses de jeter des objets dans tous les sens. »




© MADE BY SEAWOLF.

Post 1, 824 mots.


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Mar 20 Sep - 0:14


Projectiles il vue.
feat. Dimara
« Arrête, Meg, on fait ça pour toi ! » - « MAIS VOUS ETES QUI POUR DECIDER POUR MOI. » Ses amis, voilà ce qu’ils sont. Et ça fait vingt minutes qu’ils luttent contre une petite rousse au ventre bien arrondi qui ne demande qu’à pouvoir entrer dans une foutue pièce. La salle d’entraînements, en l’occurrence. Enfermée dans l’institut, Megara ne supporte plus son immobilité forcée. Elle a presque toutes les grandes familles sur le dos, jusqu’à Juliette qui a bien fait comprendre au reste de l’institut que maintenant que sa grossesse commençait à être avancée, et au vu du fait qu’elle attendait deux bébés et non pas un seul, il fallait que la jeune Nichols se repose, limite ses sorties, et donc, qu’elle cesse de s’entraîner. Et ça, elle a du mal à le digérer. « Je vous demande pas la lune, je veux pas faire des pirouettes non plus putain. » Qu’elle râle en poussant un des gars pour se faufiler dans la pièce. Des cris de protestations résonnent, un bras la retient, tandis qu’une silhouette s’écarte en râlant. « J’en peux plus moi j’vais chercher de l’aide. » Ouais, c’est ça, va chercher de l’aide. Meg se retourne pour lui lancer un regard mauvais, alors que clairement, elle s’asseoit sur une chaise dans la pièce, montrant ainsi sa détermination à n’aller nulle part. « Allez, dégagez, vous avez qu’à dire à Juliette que vous m’avez pas vue ! » - « Mais on fait ça pour toi Meg, pas pour eux putain ! » S’exclame un autre néphilim, l’air visiblement désespéré. En temps normal, Meg aurait été attendrie, aurait même eu probablement pitié du pauvre gars qui ne fait qu’essayer de l’aider. Sauf qu’on est pas en temps normal, et que Meg, elle en a gros sur la patate. Elle a perdu Pandora, une partie des loups dont Meira, sa meilleure amie au sein des créatures obscures, elle a vu Lehr anéanti, dévasté, est forcée de voir son frère partir se battre avec l’homme dont elle est amoureuse sans pouvoir aller leur prêter main forte, sans pouvoir assurer leurs arrières. Non, Meg elle est coincée là, comme une grosse vache, à ne pas être autorisée à ne serait-ce que s’entraîner avec des armes. Où va le monde ?

Elle entend des pas revenir dans le couloir. Voilà que l’autre lâche est de retour. Meg attrape le premier objet qui lui tombe sous la main – bon, le second, le premier étant trop pointu, elle n’est pas folle à ce point – et c’est un codex qu’elle jette vers la porte, manquant d’assommer son propre fiancé. Manquait plus que ça. « Bordel de merde ! Mais t’es devenue malade Megara ou quoi ? » La rousse pivote pour se mettre debout, face à Dimitri. Elle en est devenue aussi rouge que ses cheveux, furieuse après tous ces imbéciles qui la retiennent depuis tout à l’heure. « Je vais très bien, MERCI. » Qu’elle rugit, féline, en commençant déjà à chercher un autre truc à lancer sur la ribambelle de néphilims qui lui bloquent le chemin vers les armes. Notez qu’ils sont à trois mecs contre une nana enceinte. Ne jamais sous-estimer une Nichols. « Je peux savoir ce qu’il se passe ici et…lâches ça ! » - « Elle veut s’entraîner… » Meg se tourne vers le traitre qui vient de balancer, en feulant presque comme un animal tant elle irradie de colère. « Bientôt vous allez m’empêcher de bouffer avec un couteau et une fourchette, aussi ? Je suis pas handicapée, merde ! » Au regard qu’elle lui lance, il voute le dos, comme s’il craignait qu’elle lui arrache la main avec les dents. Ca va, c’est pas un monstre, non plus. Presque pas. Quand Meg relève les yeux vers Dimitri, ce dernier la fixe, à la fois las et exaspéré par la situation. « T’es sérieuse là ? Tout le monde dehors, je m’en occupe. Et toi cesses de jeter des objets dans tous les sens. » Dans un craquement sonore, le second livre que la rousse a ramassé tombe par terre, pendant que tout le monde évacue la pièce, le dernier claquant même la porte. « RESPECTE L’INSTITUT, IMBECILE. » La Nichols hurle, et elle aurait bien été lui jeter un bouquin sur la tête si elle ne faisait pas face à Dimitri. Elle se laisse à nouveau tomber sur la chaise en poussant un soupire d’exaspération sonore. « J’ai besoin de savoir que je perds pas la main, Dimitri. Ca fait bientôt 5 mois. Je dois m’entraîner. » Et elle accentue bien chaque mot pour montrer la nécessité de la situation. Parce que dès qu’elle aura accouché, quand bien même aimera-t-elle ses filles de tout son cœur, elle voudra vite retourner se battre.




© MADE BY SEAWOLF.

Post 2, 811 mots, -24h


AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Mer 21 Sep - 23:29


Projectiles il vue.
feat. Megara
Un codex…Tu avais failli te ramasser un codex en pleine gueule. Décidément, tu allais finir à l’infirmerie attaqué par un codex alors que tu revenais de mission sans une seule blessure. Bonjour l’angoisse. Ta fiancée se tourne vers toi, rouge comme une tomate alors qu’elle semblait furieuse. « Je vais très bien, MERCI. » Tu lèves les yeux au ciel face à son comportement, demandant des explications qu’on te donna rapidement. Elle voulait s’entraîner. Sur le coup, tu pris très mal la chose. Megara ne devrait même pas songer à s’entraîner. Certes elle n’était pas handicapée mais enceinte, sauf que les grossesses multiples sont plus risquées et provoquent souvent des accouchements prématurés. Hors, tu ne souhaitais pas voir tes filles dans l’immédiat, elles avaient encore besoin de pousser et de prendre du volume dans le ventre de leur mère. « Bientôt vous allez m’empêcher de bouffer avec un couteau et une fourchette, aussi ? Je suis pas handicapée, merde ! » Tu serres les dents. « NON T’ES ENCEINTE ! » ça t’avait clairement échappé mais sur le coup c’était assez logique. Si elle pensait qu’être enceinte était une partie de plaisir pour une Néphilim, alors là, elle c’était foutue le doigt dans l’œil. Elle attendait tes enfants, les vôtres et se comportait comme une imbécile en voulant bouger dans tous les sens. Merde, si elle avait le feu au cul qu’elle se fixe sur les préparatifs du mariage. Tu annonces aux autres que tu vas te charger de cette crise, parce que effectivement, il s’agit bien d’une crise là. Ne se faisant pas prier, ceux-ci quitte la pièce pratiquement en courant, te laissant seul, sans renforts. La porte claque derrière le dernier. « RESPECTE L’INSTITUT, IMBECILE. » Tu allais finir par avoir vraiment mal au crâne si elle continuait de gueuler comme ça.

Tu l’observes se poser sur une chaise lourdement, croisant les bras contre ton torse, ne la lâchant pas du regard. « J’ai besoin de savoir que je perds pas la main, Dimitri. Ca fait bientôt 5 mois. Je dois m’entraîner. » Une fois de plus tu lèves les yeux au ciel, poussant un soupire lassé. Tu en as marre d’avoir constamment la même conversation avec elle, c’est répétitif et ce n’est pas la première fois qu’on vient te parler du fait que mademoiselle Nichols s’amusait à trop bouger. Passant une main dans tes cheveux, tu fais un pas en avant, décroisant les bras par la même occasion. « Tu dois surtout arrêter de faire ton enfant ! » Ta voix est dur et sévère face à la femme que tu aimes. Oui, elle a besoin de s’entraîner, néanmoins, elle n’est absolument pas en état de le faire et ce jusqu’à ce qu’elle aille accouchée. Et oui, c’est comme ça, les joies de la maternité. Tu serres les dents, essayant de reprendre ton calme, respirant un bon coup pour ne pas exploser face au comportement de ta futur femme. Zen attitude…Quoi que, tu aurais bien envie de balancer n’importe quel objet dans le mur. « Tu ne sembles pas réaliser que tu es enceinte de cinq mois, de jumelles. Tu sais les risques que tu encours lors de cette grossesse Megara ? Certes, tu n’es pas handicapée, mais tu n’es pas non plus en état de faire n’importe quoi ! » Oui, parce que avouons-le, elle fait du grand n’importe quoi. En-même temps, tu ne pouvais pas vraiment lui reprocher d’être une pile sur deux jambes. De nature elle est très active, alors à présent qu’elle se sentait confinée, elle devait clairement perdre la boule. Tu serais exactement dans le même état qu’elle si ça t’arrivait, heureusement, tu es un mec et les grossesses tu laisses ça aux femmes.

« Puis, c’est quoi cette nouveauté que de balancer des objets sur les autres ? Tu t’es vue ? T’essaie d’accoucher avant la date prévue ? Parce que si tu continues c’est ce qu’il va se passer et nos filles seront mises en couveuses, des tubes sortant de partout, n’ayant pas la possibilité de se nourrie seules voir de respirer seules ! C’est ce que tu veux Megara ? » Tu es sûrement un peu trop brusque dans tes paroles, pourtant, tu sais ce que tu dis. Tu veux la faire réagir, lui faire prendre conscience qu’elle joue avec la vie de vos filles en faisant ce genre de conneries. La grossesse de jumeaux est en soit plus courte qu’une grossesse normale, souvent déclenchée à huit mois au lieu de neuf. Il y avait des raisons pour ça bordel ! Tu te penches pour ramasser les divers objets sur le sol, notamment le Codex qui avait failli t’assommer sur le coup. « Ce n’est pas facile pour toi, je l’admets, mais c’est également difficile pour moi d’accord ? Puis, je ne sais pas, occupes toi. Fixe-toi sur les préparatifs du mariage par exemple… » Tu jettes le codex sur la petite étagère, allant te mettre dans une chaise non loin de la jeune femme presque en face d’elle. Ta main passe sur ton visage et tu penches la tête en arrière. Tu es épuisé, tes muscles te font mal et tu es clairement à bout de nerfs. Tu n’aurais jamais cru être aussi fatigué un jour. Tu devais jongler entre tellement de choses que ça en était pénible. Il n’y avait pas que Megara qui était de mauvaise humeur ces dernier temps, tu étais également en cause. Combien de fois n’allais-tu pas te coucher en râlant, t’endormant en quelques secondes…te réveillant pour partir avant qu’elle ne se réveille tellement tu avais des choses à faire.

Ouvrant de nouveau les yeux, tu regardes ta fiancée avec attention et fatigue, bien que ta semi-colère était toujours présente. Ce qui te foutait le plus les nerfs c’était qu’elle ose réclamer un entraînement dans son état. Finalement, tu allais peut-être demandé à ce qu’on lui interdise l’accès à la salle d’entraînement pour la propre sécurité de sa grossesse. Oui, tu en étais parfaitement capable, quitte à l’enfermer dans sa chambre !


© MADE BY SEAWOLF.

Post 3, 1009 mots - 24h


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Jeu 22 Sep - 3:15


Projectiles il vue.
feat. Megara
Ses nerfs lâchent complètement, elle perd pied, Meg, elle ne supporte pas l’enfermement, l’inactivité. Retirer à une néphilim comme elle sa capacité à se battre, c’est comme lui retirer sa raison de vivre. Parce qu’elle vit pour ça, la rouquine, elle vit pour défendre ceux qui sont au dehors de l’institut, terrestres, autres enfants au sang d’ange, créatures obscures persécutées par le Nouvel Ordre, par ceux qui lui ont pris ses amis, qui lui ont pris sa petite soeur. Et pour l’instant, tout ce qu’elle peut faire, c’est tourner en rond dans l’institut dans l’espoir chaque jour de voir revenir ceux qu’elle aime en vie. Et en bonus, elle peut pas s’entraîner ? Elle est pas en sucre, merde. « NON T’ES ENCEINTE ! » Lui balance Dimitri presque dans un cri, la clouant au sol avec une moue mécontente. « Sans blague. » Finit-elle par dire d’un ton amer en caressant son ventre rond d’une main, ne manquant pas de hurler sur le dernier néphilim sorti de la pièce, venant de claquer la porte. Manquerait plus qu’il leur pète le dernier institut encore entier en ce bas monde. Chapeau l’ami. Une fois sûre d’être tranquille, elle se laisse tomber sur sa chaise, comme si tout le poids du monde pesait sur ses épaules frêles. Le brun, lui, la fixe d’un air impassible, intraitable, bras croisés, bras qu’il décroise rapidement en roulant les yeux d’un soupir, entendant les premiers mots de la rousse qui insiste sur le fait qu’elle doit s’entraîner. Même avec son ventre qui commence à ressembler à un ballon de foot. « Tu dois surtout arrêter de faire ton enfant ! » Elle inspire, contractant la mâchoire, consternée. Ce sujet est constamment tabou entre eux, de toutes façons, et quand il a une idée en tête, il l’a pas ailleurs. Le problème, c’est que Meg est dans le même cas. La flamme des Nichols s’oppose au caractère ardent des Lightwood, dans leur couple. Ferme, dur, il enchaîne rapidement pour lui faire comprendre la situation. « Tu ne sembles pas réaliser que tu es enceinte de cinq mois, de jumelles. Tu sais les risques que tu encours lors de cette grossesse Megara ? Certes, tu n’es pas handicapée, mais tu n’es pas non plus en état de faire n’importe quoi ! » Elle passe les mains sur son visage, finit par se masser les tempes. « Je suis pas folle, Dimitri, je ne voulais pas m’entraîner comme je pouvais le faire y a cinq mois. » Cinq mois déjà. Le temps passe tellement vite qu’elle ne le voit même pas défiler, à vraie dire. Et elle a l’impression que la vie continue partout autour d’elle, tandis qu’elle reste fixe. Elle endure sans pouvoir agir, même pour sa grossesse.

« Puis, c’est quoi cette nouveauté que de balancer des objets sur les autres ? Tu t’es vue ? T’essaie d’accoucher avant la date prévue ? Parce que si tu continues c’est ce qu’il va se passer et nos filles seront mises en couveuses, des tubes sortant de partout, n’ayant pas la possibilité de se nourrie seules voir de respirer seules ! C’est ce que tu veux Megara ? » - « NON C’EST PAS CE QUE JE VEUX DIMITRI. Traites moi de mauvaise mère, d’assassin aussi, si tu veux, on est plus à ça près ! » Elle s’est redressé brusquement, s’appuyant sur le dossier de la chaise, sans réaliser qu’au fil des paroles de son fiancé, les larmes ont commencé à ruisseler sur son visage. Ses nerfs lâchent pour un rien, en ce moment, et hélas, ce sont ses proches qui prennent, surtout Dimitri. Perdre ses bébés, accoucher prématurément, ce serait lui arracher le cœur, ce serait pire que n’importe quelle torture que de lui enlever ses filles. Leurs filles. Elle lui tourne alors le dos pour tenter de se calmer, tandis que lui, ramasse les objets qui jonchent le sol. Elle ne sait pas comment il trouve la patience pour la supporter, en temps normal elle se serait déjà giflé elle-même. Lunatique à souhait, une seconde elle rit, et la suivante, elle pleure, ou elle dort. Là, les paupières closes, elle respire, s’efforce de reprendre son souffle avant de retourner s’asseoir. « Ce n’est pas facile pour toi, je l’admets, mais c’est également difficile pour moi d’accord ? Puis, je ne sais pas, occupes toi. Fixe-toi sur les préparatifs du mariage par exemple… » Ses coudes appuyés sur ses genoux, elle prend son visage entre ses mains, tandis que le brun vient se positionner face à elle, installé sur une chaise également. Il est épuisé ces derniers temps, elle le sent, et elle le voit. « Pardonne moi, chéri je … » Elle soupire, balayant d’un geste de la main ses larmes. Passée de la colère à la tristesse en dix secondes chrono ? Check. « J’ai juste l’impression que si je ne fais pas quelque chose, quand les filles seront là je.. Je ne serais même plus en mesure de les protéger. » Voilà, c’est sorti. A ces mots, ses paupières la brûlent encore. « On a déjà trop perdu, et je vois toutes nos pertes, toutes ces attaques… Et si j’oublie comment me battre ? Si je ne suis plus aussi forte quand les filles seront là ? Que je commets une erreur ? » Son ton se hausse progressivement, pour terminer dans un hoquet douloureux, sa gorge nouée. Elle reprend son visage entre ses mains en soupirant. « Et je t’épuise… Je devrais retourner dans ma chambre. » Il a besoin de repos, pas d’une fiancée tout droit sortie d’une mauvais épisode d’American Horror Story.


© MADE BY SEAWOLF.

Post 4, 963 mots - 24h


AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Lun 26 Sep - 13:20


Projectiles il vue.
feat. Megara
Les disputes sont assez fréquentes entre vous. Tu es à bout de nerfs, elle aussi, pour des raisons semblables et différentes à la fois. Tu dois gérer beaucoup de choses, elle, elle doit gérer énormément de son côté également. Pourtant, tu l’aimais pour ça, pour son caractère si imprévisible, si fort mais également cette capacité à t’exaspérer quand elle s’y mettait. Parce que oui, pour le moment elle t’exaspère par son comportement. Tu as toujours été le plus froid des deux, le plus impassible et quand on venait te trouver pour dire que la futur madame Lightwood pétait tout sur son passage, tu avais juste envie de la remettre à sa place. Ta mère t’avait souvent signalé que c’était normal, que ses hormones travaillaient et qu’elle était également une « pourriture » lorsqu’elle t’attendait toi et Demetria. A présent, tu comprenais les tourments de ton père et le fait qu’il avait refusé d’avoir d’autres enfants après vous deux. « Sans blague. » Oui sans blague. Tu l’observes caresser son ventre alors qu’elle gueule sur le pauvre Néphilim qui prenait ses jambes à son cou. Oui, il faisait bien, ce n’était pas bon de faire face à une Nichols enceinte. Surtout pas ta Nichols. Elle se laisse aller sur une chaise et tu lui balances ce que tu penses êtres justes. Vous êtes tous les deux dans l’inconnu, étant de futurs jeunes mariés mais également jeunes parents. Tu ne t’étais jamais imaginé papa jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte, à présent, tu avais hâte de tenir tes filles dans tes bras. Tu savais que ça n’allait pas être facile tous les jours, mais si elle continuait ainsi, Megara n’ira jamais jusqu’à la fin de sa grossesse. Et ça, oui ça, ça te faisait terriblement peur. Tu ne voulais pas perdre tes enfants, hors, ta fiancée était la seule à pouvoir empêcher ça.

« Je suis pas folle, Dimitri, je ne voulais pas m’entraîner comme je pouvais le faire y a cinq mois. » Non, ce qu’elle ne comprend pas c’est qu’elle ne peut pas s’entraîner tout court. Ni plus, ni moins…Bon, tu étais peut-être beaucoup trop protecteur envers elle, certes, mais tu voyais tous les dangers que cette grossesse pouvait engendrer. Elle avait beau être une Néphilim, elle n’en restait pas moins faite de chair et de sang. Son corps pouvait accuser pas mal de choses, mais cette grossesse était à gros risques et tu refusais d’augmenter ceux-ci en la laissant s’entraîner. Du coup, tu décides de lui balancer des paroles assez rudes, très rudes mais il fallait que tu la secoues, qu’elle réalise ce qu’elle risquait d’engendrer si elle s’obstinait. « NON C’EST PAS CE QUE JE VEUX DIMITRI. Traites moi de mauvaise mère, d’assassin aussi, si tu veux, on est plus à ça près ! » Tu serres les dents en la voyant pleurer, au moins, ça avait percuté son cerveau même si voir les larmes perler de ses yeux ne te faisait absolument pas plaisir. Parfois, la manière brute est la seule solution. « Non, j’essayes de te faire ouvrir les yeux Megara. » Ta voix c’était calmée, était plus encline à la douceur. Elle c’était redressée dans sa chaise, les larmes coulant de ses yeux et pourtant, tu ne vas pas vers elle. Non, tu préfères que ta technique fonctionne jusqu’au bout, bien que tu ne sois pas doué pour ça. Toi, tu es plus fonceur dans le tas et, souvent, tes idées sont rudes comme celle-ci. Tu ne voulais pas qu’elle pense qu’elle était une mauvaise mère, non, ce n’était pas le cas, elle était juste bien trop têtue pour rester tranquille. Décidément, vous vous ressembliez plus que ce qu’on pourrait le croire.

Tu ramasses les affaires à terre et vient te positionner en face d’elle, fatigué, alors qu’elle avait repris place dans sa chaise. Les émotions de ta fiancée jouaient aux montages russes, c’était assez exaspérant et frustrant parce que tu ne savais jamais comment elle allait réagir. « Pardonne moi, chéri je … » Tu passes une main dans tes cheveux, laissant ton coude reposé sur le siège et ainsi soutenir ta tête qui semble bien trop lourde. « J’ai juste l’impression que si je ne fais pas quelque chose, quand les filles seront là je.. Je ne serais même plus en mesure de les protéger. On a déjà trop perdu, et je vois toutes nos pertes, toutes ces attaques… Et si j’oublie comment me battre ? Si je ne suis plus aussi forte quand les filles seront là ? Que je commets une erreur ? » Tu ne peux t’empêcher de sourire face à sa crise de panique. C’est donc de ça qu’elle a peur ? Ne pas être à la hauteur pour protéger vos filles ? De ne plus savoir se battre. Elle oublie qu’elle a sa dans le sang, qu’elle est née pour se battre et surtout, qu’elle était l’une des meilleures. Jamais tu ne mettrais en doute ses capacités. « Et je t’épuise… Je devrais retourner dans ma chambre. » Tu soupires doucement, te levant pour approcher d’elle. Calmement, tu poses tes genoux sur le sol, plaçant tes mains sur ses genoux. « Premièrement, tu n’iras nulle part. Si tu retournes dans ta chambre et bien, j’irais dormir dans ta chambre. Pour ce qui est de m’épuiser, je ne vais pas te donner tort, c’est vrai, mais c’est les joies de vivre une grossesse avec toi. » Au moins tu es sincère, tu ne lui mens pas. Oui elle t’épuise, mentalement et physiquement, mais au final c’était ça la vie de couple non.

« Ensuite. » Tu passes une main dans ses cheveux, arrêtant celle-ci sous son menton pour faire en sorte qu’elle te regarde droit dans les yeux. « Tu n’oublieras pas de te battre Megara, certes, tu vas devoir t’entraîner pour récupérer tes réflexes à la naissance des filles, mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublies pas. Puis, tu m’oublies ? Je suis là pour vous protéger toutes les trois d’accord, jusqu’à ce que… » Tu baisses ton regard vers son ventre, un sourire taquin sur les lèvres. « …tu dégonfles et que je puisse de nouveau dormir…ou pas. » Oui, parce que bon, les nuits ne vont pas être faciles non plus. Tu replonges ton regard dans le siens, poussant un petit soupire pour caresser sa joue avec ton pouce. « Je t’aime Megara, tu seras une excellente mère, j’en suis sûr, mais là tu dois surtout apprendre à canaliser ton énergie. Tu n’as plus que trois mois à tenir, tu as fait plus de la moitié. Je sais que mes paroles ont été dures à entendre, mais c’est pourtant la vérité. Si tu t’obstine sur cette voie, tu risques de mettre en danger les filles. »


© MADE BY SEAWOLF.

Post 5, 1130 mots -


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Mar 27 Sep - 23:13


Projectiles il vue.
feat. Dimitri
Invivable, insupportable, et bornée, voilà ce qu’elle est devenue, Megara, en seulement quelques mois, elle qui était pourtant connue comme étant certes volcanique, mais néanmoins bien plus calme que la moyenne, plus sage surtout, plus raisonnée. Alors quand son propre fiancé tente de lui ouvrir les yeux sur la folie qu’elle a de vouloir continuer à s’entraîner, elle s’emballe, s’énerve, craque complètement. « Non, j’essayes de te faire ouvrir les yeux Megara. » Ses larmes affluent le long de ses joues, à la jeune femme, parce qu’elle souffre de cette situation, elle souffre de son impuissance, et c’est dans un mouvement d’abandon, de désespoir, qu’elle se laisse à nouveau tomber sur sa chaise, passant ses deux mains sur son visage pour balayer ses larmes. « J’en peux plus… » Qu’elle souffle, qu’elle souffre même, fermant ses yeux en inspirant profondément. Comment voulez vous qu’elle passe une grossesse au calme, lorsqu’elle voit tout se qui se passe autour d’elle ? Toutes ces morts qui s’enchaînent sans qu’elle ne puisse rien y faire, au final, coincée dans cet institut, comme une malade incapable de se mouvoir ? Dimitri se laisse alors tomber sur son siège, tandis que Megara, elle, se lamente, réalisant peu à peu combien elle pousse son propre fiancé à bout. Et elle finit par craquer, par lui révéler ce qui l’effraie le plus : L’impuissance. De ne pas être capable de protéger leurs filles, lorsqu’elles seront venues au monde, et même maintenant. Timothy Halloway avait déjà failli la tuer, elle et ses bébés, à quelques semaines seulement de grossesse. Elle a toujours tellement été habituée à se battre et à exceller dans ce domaine, que l’idée de faire un faux pas la tétanise. Elle ne doit plus seulement protéger sa vie, ou celle de ses amis, de son frère et parabatai, qui a toujours été à même de la protéger tout autant. Non, ses filles, leurs filles, allaient venir dans un monde ravagé par une guerre, menacées par le Nouvel Ordre qui veut l’extinction de leur race, et elles seront plus vulnérables que jamais. Alors oui, elle réagit dans l’extrême, Meg, aujourd’hui, et depuis quelques semaines, de façon globale, elle devient insupportable, et c’est maintenant que Dimitri a haussé le ton contre elle qu’elle réalise combien elle est invivable. Finalement, peut-être devrait-elle faire chambre à part jusqu’à l’accouchement tout du moins, pour que le pauvre parvienne à trouver un semblant de repos. Dans un soupir, Dimitri se redressa alors, pour venir se placer à genoux devant elle. La rousse, de son côté, lève un regard surpris vers le Lightwood, jusqu’à ce qu’il prenne la parole : « Premièrement, tu n’iras nulle part. Si tu retournes dans ta chambre et bien, j’irais dormir dans ta chambre. Pour ce qui est de m’épuiser, je ne vais pas te donner tort, c’est vrai, mais c’est les joies de vivre une grossesse avec toi. » Ca, elle le sait, qu’elle l’épuise, il ne lui apprend rien. Pinçant les lèvres, ses traits donnaient l’impression d’avoir une enfant de six ans en face de Dimitri Lightwood. « Tu mérites pas ça… » Qu’elle souffle, presque honteuse de lui infliger un tel fardeau. Elle qui pensait que les états d’âme d’une femme enceinte relevaient du mythe, que sa mère lui en parlait pour l’effrayer un peu, finalement, c’était plus qu’une réalité.

« Ensuite. » Délicatement, les doigts de Dimitri filtrèrent à travers ses cheveux roux, si bien qu’elle ferma les yeux, jusqu’à ce que sa main passe sous son menton, lui faisant relever les yeux vers son fiancé dans un soupir, prête à entendre la suite. « Tu n’oublieras pas de te battre Megara, certes, tu vas devoir t’entraîner pour récupérer tes réflexes à la naissance des filles, mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublies pas. Puis, tu m’oublies ? Je suis là pour vous protéger toutes les trois d’accord, jusqu’à ce que… » Il baisse les yeux sur son ventre, et un rire lui échappe, à Megara. Parce que ouais, sous son tee shirt se cache à la fois la source de leur chaos, mais aussi de leur bonheur à venir. « …tu dégonfles et que je puisse de nouveau dormir…ou pas. » Avec un bref sourire en coin de ses lèvres, elle hoche simplement la tête, venant délicatement embrasser la paume de sa main lorsqu’il vient caresser sa joue. « Je t’aime Megara, tu seras une excellente mère, j’en suis sûr, mais là tu dois surtout apprendre à canaliser ton énergie. Tu n’as plus que trois mois à tenir, tu as fait plus de la moitié. Je sais que mes paroles ont été dures à entendre, mais c’est pourtant la vérité. Si tu t’obstine sur cette voie, tu risques de mettre en danger les filles. » Doucement, la jeune femme soupire, et hoche la tête, passant une main derrière la nuque de son fiancé pour venir embrasser son front. « Je vais essayer de me canaliser autrement… Tu as raison. Je suis désolée, mon cœur. Et je t’aime au.. » Mais elle s’arrête en plein milieu de sa phrase, la mine stupéfaite, grimaçant même légèrement. Directement, sa paume se porte au niveau de son ventre, alors qu’en s’adossant d’avantage au siège, elle inspire. « Dimitri. » En fait, elle ne prend même pas le temps de finir sa phrase, attrapant la paume du jeune homme pour venir la placer littéralement sous son haut, à même la peau de son ventre. Et elle appuie, Megara, elle garde sa paume placée tout contre celle du jeune homme, jusqu’à ce que ça recommence. Des coups. « Dis-moi que j’hallucine pas… » Qu’elle demande dans un murmure, ébahie. Mais de nouveaux coups, légers, se font sentir, confirment ce qu’elle sent : Leurs filles se manifestent, pour la première fois.


© MADE BY SEAWOLF.

Post 6, 1000 mots


AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Lun 3 Oct - 17:28


Projectiles il vue.
feat. Megara
Enfermez un animal sauvage en cage et vous obtiendrez exactement le même résultat qu’une Megara Nichols enceinte, voilà ce que tu te disais à l’heure actuelle. Elle semblait complètement paumée. Entre ses sautes d’humeurs, ses hormones, la perte récente de sa sœur Pandora et bien d’autres choses encore, tu ne pouvais qu’imaginer son état de santé mental. Tu tentais d’être présent pour elle le plus possible, d’être également le plus calme et le plus conciliant des deux. Malheureusement, en général c’était elle qui avait ce rôle et pas toi. Non, toi tu étais patient, certes, mais du genre froid et sévère. Alors qu’elle, elle était une boule de nerfs mais qui réfléchissait avant d’agir. Hors, là, elle était loin de mettre ses neurones à contribution. « J’en peux plus… » Vous en êtes tous les deux à un point de fatigue inimaginable. La prochaine fois, tu te juras déjà de prendre toutes les précautions possibles pour qu’elle ne retombe plus jamais enceinte. Deux filles c’était déjà largement assez ! Puis, soyons honnête, tu ne te voyais pas revivre cette période de ton existence. Assis dans ta chaise, tu essayes de faire entrer tes paroles dans sa petite tête de mule, paroles parfois très dures mais que tu souhaitais être réelles et surtout plus sages que son comportement. La vérité est aussi que tu as peur pour elle, autant que tu as peur pour tes enfants. La voir dans un tel état n’est pas agréable pour toi, ça te déchire le cœur mais ça te bouffe également de l’intérieur. Tu as l’impression de ne pas être à la hauteur, de ne pas être maitre de cette situation désastreuse et compliquée. Parfois, tu aimerais juste la renvoyer vers son frère pour avoir un peu de calme, néanmoins, tu sais que si cela se produit tu te sentiras bien trop seul.

Tu finis par te lever face à ses paroles, ses doutes qu’elle portait en elle depuis bien trop longtemps à ton gout. Tu t’agenouilles devant elle alors qu’elle t’observe d’un air surpris, non, tu n’allais pas la demander en mariage une seconde fois ! « Tu mérites pas ça… » Qu’importe ce que tu mérites ou non, parce que tu n’en as rien à foutre. Tu l’aimes avec ses qualités et avec ses défauts. Elle est le volcan et tu es la glace, un mélange subtil de deux caractères bien distincts. Parfois, tu te disais que tu ne la méritais pas elle, tout simplement. Tous ce bonheur qu’elle t’apporte, cet amour qu’elle te fait ressentir. Tu n’as pas toujours été facile à vivre, encore moins un homme démonstratif. Tu es loin d’être parfait, de gros défauts te qualifies très bien. Mais qu’importe, elle t’aimait pour ce que tu étais et toi, tu lui rendais à ta façon. Dans de petits moments privilégiés, loin des regards indiscrets. Lors de ces soirées ou tu regardais un film avec elle, la laissant choisir bien que tu ne sois pas fane du film en question. De tes bras qui enroulent son corps endormi, cherchant ce contact quelle seule pouvait te procurer. C’est subtil, c’est tout toi. Ta main glisse sur sa joue, lui indiquant qu’elle sera une excellente mère mais qu’elle ne devait pas continuer sur cette voie Tu sens ses lèvres se poser sur ta peau, t’offrant un doux courant électrique comme à chaque fois qu’elle te touchait. Sa main glisse dans ta nuque, ses lèvres se posent sur ton front et tu souris légèrement face à ce calme qui était enfin revenu. « Je vais essayer de me canaliser autrement… Tu as raison. Je suis désolée, mon cœur. Et je t’aime au.. »

Elle se stoppe en plein milieu de sa phrase et tu fronces les sourcils devant sa grimace, alors que doucement, elle se laisse aller dans sa chaise. Sa paume sur son ventre te place en alerte et ton corps se crispe, là de suite, tu as peur. Oui, tu as peur qu’avec ses conneries elle aille déclencher le travail. Tu as peur que tes craintes deviennent réalités. Déjà, ton comportement semble avoir changé et tu te redresse très légèrement, comme prêt à prendre tes jambes à ton cou et fuir pour aller chercher de l’aide. « Dimitri. » Tu penses que c’est le signale pour t’en aller et hurler après une infirmière, mais non. A peine as-tu eu le temps de te redresser qu’elle vient attraper ta main et la mettre sur son ventre, plus exactement, contre sa peau. Tu fronces les sourcils, ne comprenant pas vraiment où elle veut en venir. Tu as beau être un excellent combattant, niveau paternité t’es loin d’être un as… Pourtant, tu te figes, comme bloqué dans l’espace-temps. Sous ta paume, un léger coup venait de se faire ressentir, comme une vague, un mouvement pourtant bel et bien réel. « Dis-moi que j’hallucine pas… » Tu ouvres la bouche mais déjà, un autre coup accompagne le premier mais plus vers la droite. Un léger sourire s’affiche sur ton visage et tu t’agenouilles de nouveau, beaucoup plus détendu, perdu dans les mouvements de vos filles. « Non…je les sens aussi… » Tu gardes le silence, la paume contre son ventre. Ton regard est rivé sur celui-ci, alors que pour finir, tu laisses un petit rire s’échapper de tes lèvres. « Elles sont vraiment là… » Oui, entre le savoir et le sentir il y a une grande différence. Là, tu pouvais réaliser l’ampleur de l’évènement.

« Je suis sûr qu’elles sont d’accord avec moi…et qu’elles essayent de te punir à leur façon. » Tu souris en coin, levant les yeux vers Megara. Doucement, tu approches de son visage pour déposer un baiser sur ses lèvres, alors que ta main ne décolle pas de son ventre, espérant retrouver les coups légers de vos enfants. « Et si on proposait à ton frère d’aller manger un bout ensemble ? Histoire de te faire prendre l’air ? » Oui, tu étais prêt à l’accompagner hors de l’institut, mais pas seul, Sebastian ne sera absolument pas de trop et ça faisait une éternité que vous n’aviez pas passé une soirée assez banale.



© MADE BY SEAWOLF.

Post 7, 1022 mots


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Jeu 6 Oct - 11:25


Projectiles il vue.
feat. Megara
Elle en a déjà traversé bien des choses, Meg. Des combats, elle en a vécu sans ciller, elle a passé des nuits entières dehors avec Sebastian, ou avec le  reste de leur groupe, à tuer des démons sans relâche sans jamais s’en plaindre. Et pourtant, là, elle sature. Elle se sent éreintée, impuissante, les bras ballants pendant que tous ses proches risquent leur vie à l’extérieur. Si elle ne regrette pas d’avoir pris la décision de garder les bébés avec Dimitri, elle ne peut s’empêcher de voir cette grossesse comme le challenge de sa vie. Rester cloitrée, endurer cette inactivité la rend folle, lui fait dépasser les bornes, elle qui jusque maintenant s’était toujours montrée bien plus sage et raisonnable que Sebastian par exemple. Lors de missions en groupe, c’était souvent Demetria et la rouquine qui élaboraient les stratégies les plus raisonnables, pour mieux tempérer leurs frères respectifs, bien meilleurs combattants, mais également bien trop impulsifs. Aujourd’hui, voilà que les rôles s’inversent, que Dimitri est celui qui l’apaise. Il est là, face à elle, et il la contrôle, à sa façon, par ses paroles dures, crues, mais réelles. Beaucoup le jugeraient trop dur, trop agressif dans sa façon d’être lorsqu’il hausse ainsi le ton devant sa fiancée. Megara, elle, elle sait qu’il agit ainsi par amour. Elle a appris à déchiffrer Dimitri, depuis leur plus tendre enfance. Elle sait reconnaître dans ses gestes quand il est frustré, dans le timbre légèrement tremblant de sa voix lorsqu’il est inquiet, lorsqu’il est dérouté. Elle voit dans sa manière de passer de passer sa main sur sa nuque, dans ses cheveux, qu’il est épuisé, et elle s’en veut de lui infliger cette torture. Elle-même ne se supporterait probablement pas, à vraie dire. Agitée la nuit, malade parfois même, elle se réveille parfois en sursaut à cause de cauchemars. Leur vie ne l’aide pas tellement à être apaisée. Pandora lui manque. Voir Meira au repère des loups de la rébellion lui manque, la jeune louve était partie bien trop tôt, bien trop injustement avec une partie de la meute. L’absence de Tessa lui pèse lourdement sur les épaules, comme un rappel constant de son erreur avec sa façon de contrôler leur sœur, avec Sebastian. Le seul à même de faire s’évaporer la culpabilité et l’angoisse, actuellement, c’était lui. Dimitri. Sa main qui glisse sur la joue de la rouquine lui arrache un frisson, tandis qu’elle plie, qu’elle embrasse son front, et promet de faire des efforts.

Mais ses efforts sont déjà stoppés en plein élan, alors qu’elle arrête sa phrase, une main posée à plat contre son ventre rond. Choquée, surprise, elle reste dans un premier temps silencieuse, comme ahurie jusqu’à ce qu’elle voie Dimitri en plein élan de panique, déjà redressé, prêt à partir en courant pour chercher la première infirmière qui lui tombe sous la main, hurler à Juliette d’aller chercher les frères silencieux. Alors aussitôt, elle attrape sa main, le convainc de s’arrêter tout en plaçant sa paume tout contre sa peau, sa propre main plaquée à plat dessus. Elle lui demande enfin, si elle hallucine, si elle devient folle, ou si elle vient bien de sentir des mouvements de leurs filles, se heurtant doucement contre son ventre. Mais déjà, au sourire doux de son fiancé, elle devine qu’elle n’est pas folle. « Non…je les sens aussi… » Elle était focalisée sur chaque coup, avant d’être captivée par son regard vert. Dimitri, le regard rivé sur sa peau, sur ses filles, sur leurs bébés, le sourire béat qu’il arbore, chacun de ses détails la frappe et lui rappellent combien elle en est amoureuse. Le père de ses bébés est là, juste sous ses yeux, et bientôt, elle porterait fièrement le nom de cet homme. « Elles sont vraiment là… » Emue par la situation, par ce phénomène nouveau, elle hoche la tête, les larmes aux yeux, mais cette fois-ci, c’était par joie. Elle lève son regard vers le plafond, tentant de contenir cet énième élan émotif, et elle resserre doucement sa main contre celle du jeune homme. « Oui, elles sont là. » Qu’elle confirme dans un souffle, encore sous le choc de cet évènement inattendu. « Je suis sûr qu’elles sont d’accord avec moi…et qu’elles essayent de te punir à leur façon. » De sa main libre, elle cogne légèrement l’épaule du grand brun en fronçant le nez. « Mais non, elles cherchaient juste des câlins, elles n’oseraient pas déjà s’en prendre à maman. » Maman. Elle a encore du mal à se faire à ce propos, à se faire à l’idée que bientôt, ce ne sera plus seulement à elle de dire ces mots à l’encontre de Flora Lovelace-Nichols, mais bien à elle d’entendre ses filles l’appeler ainsi.

Le visage de Dimitri s’approcha alors doucement de celui de Meg, qui se penche vers lui pour effleurer ses lèvres des siennes dans un baiser chargé de tout l’amour qu’elle peut porter au Lightwood. Lorsqu’elle rompit l’échange, elle laissa échapper un rire léger en posant son front contre le sien, après un nouveau coup moins marqué d’une des petites. « Et si on proposait à ton frère d’aller manger un bout ensemble ? Histoire de te faire prendre l’air ? » Et là, son cœur loupe presque un battement. Aller dehors, pour elle, c’est presque comme lui proposer d’aller à Idris, maintenant. Nouveau hochement de tête de sa part, tandis qu’elle vient à nouveau voler un baiser à son fiancé. « J’aime ce plan…  » Dit-elle avec un sourire en coin, détachant doucement sa main du plat de son ventre pour mieux se redresser et rebaisser son tee shirt. Elle ramasse un dernier livre envoyé en l’air par ses soins, et le remet à sa place, revenant ensuite vers Dimitri pour l'enlacer tendrement, sa tête logée dans le creux du cou du brun. « Je t'aime, Dimitri Lightwood. » Qu'elle murmure après avoir déposé un baiser contre la peau de son cou, reculant tout en attrapant sa main. « Allons chercher mon adorable frangin, je pense qu'une sortie ne lui fera pas de mal non plus. » Parce que si elle tourne en rond, lui, n'est pas bien mieux.



© MADE BY SEAWOLF.

Post 8, 1069 mots


AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    Lun 17 Oct - 23:12


Projectiles il vue.
feat. Megara
Ce moment, il restera à jamais gravé dans ta mémoire. Cet instant de pur bonheur ou plus rien ne compte. Ni douleur, ni guerre, ni perte d’un être cher. Plus rien existe, le vide se fait pour être submergé par cet instant précis. Les premiers coups de tes filles. Alors c’est ça le bonheur à l’état brute ? Ce sentiment de douceur, de tendresse qui fait que ton univers tout entier semble rayonner ? Tu n’as que vingt-cinq ans, pourtant, tu te sens comme un enfant à qui on vient d’offrir la lune. Non, le monde tout entier. Ton cœur cesse de battre, mais ce n’est en aucun cas douloureux, loin de là. Justement, cette chaleur étouffante est des plus agréable, comme une caresse qui t’effleure du bout des doigts. En elle il y a un bout de toi, deux petites filles encore fragiles qui, enfin, essayent de montrer qu’elles sont belles et bien là. C’est donc ça être père ? Sentir que le monde est merveilleux rien qu’en pensant à ce que Megara allait t’offrir d’ici quelques mois ? Sentir également cette peur qui, sournoisement s’insinue en toi à l’idée de ce monde qu’elles devront affronter ? Parce que c’est un mélange cruel que de devoir aimer des enfants, tes enfants. Elles ne sont pas encore là, pourtant, tu le sais déjà, leur vie est destinée à être identique à la tienne. Elles seront formées pour devenir de grandes chasseuses d’ombres, portant le lourd fardeau de ton prénom, de votre éducation. Elles allaient devoir supporter la perte de nombreux amis, peut-être la vôtre également un jour ou l’autre…Pourtant, tu sais également que tout l’amour que tu leur porteras, que vous leur porterez n’aura aucunes limites. Non, tu les aimeras plus que ta propre vie, avec peut-être trop d’ardeur également. Elles te haïront pour ça, mais qu’importe, parce que tu les aimeras quand même comme tes parents t’aiment encore aujourd’hui.

« Oui, elles sont là. » Tu ne cesses pas de sourire alors que la main de ta fiancée serre davantage la tienne, affirmant tes paroles dans un souffle léger. Des moments comme ça tu aimerais en vivre d’avantages, t’y noyer sans contrefaçon pour mourir heureux. Au final, si tu avais eu peur au début à présent tu te sentais prêt. Prêt à les serrer dans tes bras, à les protéger quoi qu’il en coute mais surtout à les aimer autant que tu l’aime elle. Cette famille, c’est la tienne, c’est la vôtre et tu ne l’échangerais pour rien au monde. Tu lui fais une réflexion amusée alors qu’elle te tape l’épaule en fronçant le nez d’une façon que tu as toujours adoré. « Mais non, elles cherchaient juste des câlins, elles n’oseraient pas déjà s’en prendre à maman. » Tu ris avec légèreté face à ses mots. « Bof, si elles tiennent de leur père je ne suis sûr de rien. » Père…papa…tellement de responsabilités en un seul mot. De chasseur d’ombre tu allais passer à époux, d’époux, tu allais passer à père et de père, tu allais passer à bien d’autres mots. Si tes filles étaient comme toi, les noms d’oiseaux allaient valser dans ton dos, mais tu feras avec parce que tu sais ce qui est le mieux pour elles. Te voilà en train de penser comme ton propre père…jamais tu n’aurais imaginé en arriver là, mais maintenant tu comprenais mieux ses agissements, sa manière de fonctionner. Néanmoins, tu te dis également que tu ne répèteras pas ses erreurs, bien que tes parents n’en aient pas fait énormément non plus. La preuve, tu penses être quelqu’un de plus ou moins bien élevé et n’ayant jamais manqué d’affection.

Tu proposes à Megara de sortir d’ici, d’aller manger quelque chose dehors histoire de finir cette journée en beauté. Elle devenait folle et tu pouvais le comprendre, au fond, tu espérais que cette sortie suffirait à la calmer. Connaissant la jolie rousse, si tu t’obstinais à la garder enfermée, elle allait finir par sortir en secret et une dispute violente risquerait d’exploser. Chose que tu ne souhaitais pas, n’appréciant pas les éclats de voix lorsqu’ils étaient destinés à vous. « J’aime ce plan… » Elle se redresse et remet son haut convenablement, ramassant un bouquin sur le sol pour le remettre à sa place. Bon, au moins elle avait l’obligeance de ranger ses conneries. Revenant vers toi, elle t’enlace et tu fais de même, cachant ton visage dans ses longs cheveux. Son odeur est devenue une marque de réconfort chez toi, une odeur qui te rassure, qui te calme. « Je t'aime, Dimitri Lightwood. » Tu la serre davantage, bien que tu prennes soin de ne pas serrer trop fort non plus. « Je t’aime aussi » Ces mots, tu ne les diras jamais assez à tes yeux. Tu as toujours peur, qu’un jour tu ne reviennes pas de mission et que ce jour-là, tu ne lui aies pas dit que tu l’aimais. Oui, ça, ça serait sûrement ton plus grand regret, en plus de ne pas avoir vu tes filles naitre. Tu frisonnes légèrement face à son baiser, te reculant également pour enrouler tes doigts dans les siens. « Allons chercher mon adorable frangin, je pense qu'une sortie ne lui fera pas de mal non plus. » Tu ricanes doucement. Depuis que tu t’étais réconcilié avec Sebastian, tu avais pu remarquer qu’il devenait aussi cinglé que sa sœur dans des moments pareil. Ce n’est pas un Nichols pour rien. « Deux Nichols pour moi…merveilleux…quoi que, les Lightwood sont en majorité. »

Ben quoi, tes filles sont des Lightwood de naissance, ne l’oublions pas. Tu lui offres un petit regard amusé et fier tout en la tirant vers l’avant. « Tu sais où est ton frangin ? Au pire, envoie-lui un message. De toute façon faut que j’aille prendre une douche et me changer, parce que bon…je sens pas la rose. » Au moins tu l’avoues. En-même temps, tu reviens de mission, tu n’allais pas sentir le parfum angélique des fleurs et du miel hein, restons logique !



© MADE BY SEAWOLF.

Post 9, 1008 mots


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (Megara) Projectiles il vue.    

 
(Megara) Projectiles il vue.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Lysia Megara (g)
» Une apparition au milieu des eaux [Megara]
» Megara. Mes amis m’appellent Meg. L’ennui c’est que je n’ai aucun ami.
» [VIIème Tournoi]:16ème de Finale: Une jolie sirène contre un vil chacal, Megara VS Setesh
» Sierra Megara arrive sur terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: