Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
57/77  (57/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOJeremiah Fitz
Je suis à Chicago depuis le : 04/05/2016 et j'ai déjà payé : 684 factures et gagné : 635 gains. Il paraît que : Jamie Bell est mon double. Schizo je joue aussi : Lehr O'Siodhachain. On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Shiya & Tumblr.

Je suis : en train de tomber pour les beaux yeux d'une louve
Sujet: This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]   Ven 22 Juil - 1:41


❝It's a dangerous business,❞
- Juliet & Jeremiah -
going out your door. You step onto the road, and if you don't keep your feet, there's no knowing where you might be swept off to.
Une semaine. Cela faisait une semaine que Jeremiah notait tous les faits gestes du Néphilim qu’il filait à présent. S’il était plutôt habitué à jouer les snipers, avec lui, il comptait faire une exception. Descendant de l’Ange ou non, les Chasseurs d’Ombres étaient loin d’être parfaits, et celui-là, le sorcier c’était rendu compte qu’il était tout sauf angélique, il l’avait vu battre fils et femme. S’il savait la pratique monnaie courant chez les Obscurs –ce qui l’insupportait tout autant, mais il ne pouvait rien faire– il n’aurait pas pensé que ces moralisateurs puissent être aussi vils. Il y a des brebis galeuses partout. Jem’ allait se faire un plaisir de le tuer lentement, douloureusement, pour lui faire payer chaque coup qu’il avait porté. Un moyen de justifier son acte peut-être… de ne plus paraître aussi monstrueux qu’avant.

Cela faisait quelques jours déjà qu’Octavia avait emménagé de nouveau avec lui et… il avait passé le plus clair de son temps à traquer sa prochaine victime. Est-ce qu’il l’évitait ? Sans doute un peu… Il ne savait plus trop comment se comporter avec elle, il était conscient de ce qu’elle attendait de lui, d’eux, et comme elle l’avait très justement fait remarqué, elle ne pouvait pas l’attendre cent ans, elle n’était pas immortelle, elle. Mais c’était compliqué, il ignorait comment retrouver les habitudes des relations, il n’avait eu, pendant si longtemps, que des aventures sans lendemain, sans attache, sans promesse, sans crainte de blesser l’autre. Ou peut-être juste ne s’en souciait-il pas. Là, c’était différent. Là il ne voulait pas lui faire du mal. Et pourtant… pourtant il se doutait fort que son évitement actuel devait très certainement lui en faire… Tôt ou tard ils devraient se parler, même si ce n’était le fort ni de l’un ni de l’autre. Mais il ne pouvait pas éternellement éviter la louve, en tout cas, pas s’il ne voulait pas la perdre. Nul doute que s’il continuait sur cette voie c’est ce qui arriverait…

Alors pour ne pas y penser, il traquait, chassait, tuait. Aujourd’hui il ne suivait pas seulement le Néphilim pour noter ses habitudes. Non, ce soir, il mettrait fin à sa vie, se repaissant de la paix que lui apporterait momentanément ce meurtre. Son couteau cranté à la main –vous savez de ceux qui rentre dans votre chair et n’en ressort quand vous arrachant la moitié de votre corps– le sorcier s’avançait dans l’ombre, prêt à fondre sur sa proie, sans lui laisser le temps de réagir. Juste l’assommer, le prendre par surprise, pour ensuite l’entraîner dans un des nombreux entrepôts désaffectés où personne ne l’entendrait crier. Mais alors qu’il allait se jeter sur le Chasseur d’Ombres il fut distrait par une présence qu’il n’avait pas remarqué de prime abord. Il s’écarta au dernier moment, évitant une flèche qui lui était destinée. Note pour plus tard : s’assurer de ne pas être traqué lors d’une traque. C’était pour ça que Jeremiah préférait tuer ses victimes à distance, de près cela devenait trop personnel, trop intime, et sa concentration intense sur sa proie le faisait manquer certains éléments extérieurs. Ici, un élément qui aurait, à coup sûr, pu lui être fatal sans son instinct de combattant.

Il regarda sa proie s’enfuir, sans demander son reste. Lâche qu’il était. Sans doute allait-il rentrer droit chez lui battre un peu plus sa femme et son fils. Le sorcier envoya une boule de feu qui atteint le Nephilim à la jambe. Au moins le temps qu’il soigne ça, ce serait du temps en moins à s’en prendre à sa famille. L’anglais reporta son attention ensuite sur le fauteur de trouble qui venait de lui voler son exutoire à sa vengeance meurtrière, peut-être que cet importun ferait l’affaire à défaut. Et il se trouva nez-à-nez –façon de parler l'intrus se tenait à bonne distance– avec un autre Nephilim, ou plutôt une autre. S’il rechignait généralement à tuer les Chasseuses d’Ombres qui lui rappelaient un peu trop souvent sa défunte épouse, pour celle-ci, il pourrait éventuellement faire une exception. « Tu n’as pas eu le mémo ? Les Créatures Obscures tuent les Chasseurs d’Ombres maintenant, plus l’inverse. Volontaire pour prendre la place de ton cher camarade qui vient de t’abandonner dans mes griffes ? » siffla-t-il entre ses dents, sa rage perçant très nettement dans le ton de sa voix. Toute la frustration qu’il avait accumulé à traquer la brute qui venait de lui échapper, sans compter sa difficulté à gérer la situation avec Octavia, tout ça menaçait d’exploser à tout instant, et peu importe qui serait dans les parages il serait le premier à en faire les frais. Et tant pis si cela devait être la Nephilim qui lui faisait face.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 852 MOTS.



@Juliet H-Blackthorn



avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]   Ven 29 Juil - 21:45

Cela faisait un moment que Juliet traqué Jeremiah qu’elle souhaitait mettre hors d’état de nuire à défaut de le tuer parce qu’elle ne savait pas comment faire pour tuer un sorcier. Elle l’avait donc suivie dans sa traque de son camarade Nephilim dont elle avait aussi signalé le comportement aux membres de la rébellion. Son fils et sa femme méritait mieux que le comportement que cet homme leur imposait, un comportement digne d’un obscur, chose qu’elle avait souligné pour tenter de bien faire passer son message. Si elle avait pu ou plutôt si elle n’avait pas tant souhaité mettre hors d’état de nuire Jeremiah, elle ne serait pas intervenue mais sa conscience l’y avait obligé. Et puis, son camarade comme il l’avait appelé avait de grand chance bientôt de regretter ses actes, d’être jugé pour eux et permettre ainsi à son fils d’être plus serein qu’avec un père assassiné de manière à en faire un martyr. Car si Jeremiah le tuait, lui, cet homme à la solde des obscurs, les siens transformerait le monstre en ange, en héros et elle refusait que le gamin battus doivent taire la vérité sur son père pour le bien de la rébellion. Alors, elle avait décoché son trait pour perturber la concentration du sorcier et permettre au monstre de fuir bien que blessé grâce aux pouvoirs du sorcier. Un acte qu’elle ne regrettait pas mais qui elle l’espérait ne causerait pas la fin de sa vie.

Un soupir franchit ses lèvres face à la remarque de Jeremiah comme toute réponse audible pendant que ses épaules se soulevaient légèrement. Elle encocha une nouvelle flèche et la relâcha dans la foulée afin qu’il n’ait pas le temps de l’esquiver et qu’elle lui entaille l’oreille légèrement. Une blessure superficielle qui risquait de lui faire mal pendant un petit moment comme un souvenir douloureux de leur entrevue. « Si j’ai eut ce mémo mais figures-toi que comme une bonne partie de ses nouvelles consignes dictée par vous, il a finit au feu pour me réchauffer cet hiver... Et je passerais mon tour pour le volontariat surtout que j’ai envie d’assister au procès de ce crétin pour ce qu’il a fait... Je devrais te remercier d’ailleurs pour ça, sans toi, personne n’aurait découvert le monstre sous l’apparence du héros... » La voix de Juliet était neutre, elle énonçait les faits sans montrer de véritable sentiment cherchant à percer ceux de son adversaire qui lui semblait être une véritable énigme. Elle s’était préparée à un nouveau combat avec les runes sur son corps et elle observait les réactions du sorcier pour prévenir de toutes attaques. C’est d’ailleurs cette même prudence qui l’avait poussée à attaquer son adversaire de loin pour garder une certaine distance de sécurité entre elle et lui. Elle crevait d’envie de lui poser des questions mais elle préférait les taire pour le moment attendant de voir ce qu’il lui répliquerait.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
57/77  (57/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOJeremiah Fitz
Je suis à Chicago depuis le : 04/05/2016 et j'ai déjà payé : 684 factures et gagné : 635 gains. Il paraît que : Jamie Bell est mon double. Schizo je joue aussi : Lehr O'Siodhachain. On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Shiya & Tumblr.

Je suis : en train de tomber pour les beaux yeux d'une louve
Sujet: Re: This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]   Mar 16 Aoû - 23:36


❝It's a dangerous business,❞
- Juliet & Jeremiah -
going out your door. You step onto the road, and if you don't keep your feet, there's no knowing where you might be swept off to.
S’il y avait bien une chose que le sorcier ne supportait pas c’est qu’on l’interrompe lors d’une chasse. Encore plus quand c’était l’instant de la mise à mort… ç’avait tendance à l’irriter au plus haut point, et il valait mieux ne pas le mettre en colère… Chaque fois qu’il laissait libre court à sa rage destructrice cela se terminait dans d’immenses gerbes de flammes bleues. Et ce n’était pas une figure de style. Même à une distance raisonnable, la chasseuse d’Ombres ne pouvait sans doute pas louper les flammèches bleues qui couraient déjà sur la peau du sorcier. Elles restaient petites, volatiles, mais elles flashaient sur la peau blafardes de ses bras. Comme des éclairs dans la nuit, elles détonnaient.

Trop aveuglé par la colère qui s’était enflammée en lui quand le Nephilim avait filé, Jeremiah n’eut pas le temps de réagir quand la Chasseuse d’Ombres encocha une seconde flèche et le visa, sa flèche sifflant à son oreille. Il leva la main et toucha l’endroit où il sentait un léger picotement, avant de la ramener devant son visage, ses doigts étaient entachés de quelques gouttes de sang. Du bout du doigt il cautérisa directement la plaie d’un touché. « Crois-moi ma belle, tu vas amèrement regretter ce geste. » gronda-t-il entre ses dents en lançant des éclairs à la blonde. Pourtant, plutôt que de l’attaquer directement, il fut étonné par la suite du discours de la jeune femme. « j’ai envie d’assister au procès de ce crétin pour ce qu’il a fait... Je devrais te remercier d’ailleurs pour ça, sans toi, personne n’aurait découvert le monstre sous l’apparence du héros... » Il haussa un sourcil avant de ricaner. Etait-elle donc si naïve ? « Un procès… et ensuite quoi ? Il va recevoir une tape sur les doigts « Bouhou, c’est pas bien ce que tu as fait, tu dois promette de ne plus recommencer. » et ils le renverront à sa famille et à sa vie. Vous n’êtes plus aussi nombreux qu’avant, ils ne punissent plus aussi sévèrement qu’ils pouvaient le faire à une époque. Réveille-toi douce enfant. » s’énerva-t-il détruisant au passage une caisse en bois qui trainait, la réduisant en cendre sous le coup de la colère. Il pointa un doigt vers elle. « Peu importe ce que tes leaders décident, je n’en ai pas fini avec lui. La prochaine fois, vous ne me verrez pas venir et je mettrais un terme à sa misérable existence, que ça te plaise ou non. » la prévint-il d’un ton solennel qui faisait paraître son affirmation comme une promesse plus que comme une menace. Car la prochaine fois, le sorcier ne prendrait pas le risque de s’approcher, il ferait ce qu’il sait faire de mieux, l’abattre d’une balle entre les deux yeux à grande distance. Un tir impossible pour n’importe quel humain, ce qu’il n’avait jamais été. Jeremiah ne supportait pas qu’on touche aux enfants, c’était une de ses rares règles : jamais les enfants. C’était aussi une de raison pour laquelle il voulait tuer cet enfoiré plutôt que de le ramener pour le transformer. Il deviendrait bien pire. Nul doute que ce serait un soldat de premier choix pour Andrea, mais si Jeremiah avait son mot à dire là-dessus ça n’arriverait jamais. Cet homme devait mourir, point final.

Sans crier garde Jeremiah lança une boule de feu en direction de la jeune femme, assez près pour lui roussir les poils mais pas suffisamment pour la blesser. « C’était un tir de semonce, je me sens d’humeur magnanime, déguerpis avant que je ne change d’avis et ne te réduise en cendre pour m’avoir fait perdre ma proie pour aujourd’hui. » lui conseille-t-il. Il est rare que les Nephilims qui croisent la route du sorcier soit encore vivant par la suite pour en parler, à la place de la jeune femme, il partirait sans demander son reste, comme l’avait fait son compatriote quelques secondes plus tôt. S’il ne fit pas de nouveau geste d’attaque envers elle, ses mains, toujours recouvertes de flammes incandescentes bleues, ne laissaient pas place à l’interprétation, il se tenait prêt à répliquer à tout instant. De même, il restait particulièrement attentif aux mouvements de la jeune femme, il ne comptait pas se laisser avoir une seconde fois par ses flèches, Chasseuse d’Ombres ou pas, il avait l’âge et l’expérience des combats pour lui, à son époque aussi on se battait encore à l’arc et aux épées, c’était des armes qu’il connaissait, il s’était entraîné avec. Si elle décidait d’engager le combat, elle aurait plutôt intérêt de prier son Ange de veiller sur elle, car l’Immortel ne se laisserait pas faire.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 831 MOTS.




avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]   Sam 27 Aoû - 11:20

Juliet observe le sorcier qui semble bien énervé mais elle n’en a cure, en faites, elle se fiche pas mal de ce qu’il peut ressentir comme pour les obscurs. C’est une manière comme une autre pour elle de se protéger contre la pitié ou tout autre sentiment qu’elle pourrait ressentir pour les gens comme eux. Car elle ne veut pas les voir autrement que comme des ennemis, parce qu’elle refuse d’envisager autre chose que de les voir comme des monstres, ces gens qui ont osé tuer ses parents. Elle laisse l’autre sortir sa tirade et s’en prendre à une cagette en bois qui n’a que pour seul tort de se trouver ici. Il parle comme s’il savait tout, le sorcier, comme s’il pouvait savoir ce que leurs leaders pensaient et la décision qu’ils allaient prendre. Elle connait leur situation l’enfant mais elle n’est pas naïve comme il semble le pensait parce qu’elle a préparé la mise en accusation de l’homme et elle a insisté sur certains points qui changeront la donne. Bien sur, il y a peu de chance qu’il meurt, ils ne tuent pas leurs soldats durant cette guerre mais elle sait qu’elle peut obtenir un éloignement et une mise en garde contre toute récidive et c’est tout ce qu’elle espère. Ce type finira par mourir un jour mais s’il peut continuer de taper sur leurs ennemis en attendant cela l’arrange tant que sa femme et leur enfant sont en sécurité, elle se fiche de ce qu’il peut faire. Elle n’a pourtant pas le temps de lui répondre que déjà il lui envoie une boule de feu qu’elle peine à esquiver et qui la frôle suffisamment pour faire sentir la chaleur intense de l’élément. Elle hausse un sourcil face à sa remarque et range ses armes avant de croiser les bras dans une attitude butée. « On est plus nombreux que tu sembles le penser et si on ne tue pas les nôtres, on peut les empêcher de faire du mal à leurs proches qui sont tout aussi précieux pour nous. Ce gosse est un futur Néphilim, tu crois vraiment que cela ne compte pas face à son ordure de père ? Tu penses vraiment que nous sommes idiots au point de considérer les anciens plus importants que les nouvelles générations ? Si tu veux le tuer, t’en prives pas mais ne t’attends pas à ce que son fils comprenne ton acte ou te remercie, il viendra surement un jour te réclamer vengeance... Attends juste la semaine prochaine pour mettre ton plan en œuvre, au moins, le gamin et sa mère auront été pris en charge par l’Institut et ne risque pas de devoir faire face à d’autres pourritures dans son genre qui viendront leurs proposer une protection qui n’est qu’une prison... » Son ton est froid mais sans pour autant être haineux, elle énumère juste sa vision des faits et elle fait juste remarquer qu’elle se fiche du destin de l’autre ordure. Des Néphilims meurent tous les jours et certains sont beaucoup plus valeureux que celui-là qui ne serait donc pas une grande perte comparé à son fils qui pourrait montrer une grande bravoure. Juliet fait parti de ceux qui veulent parier sur l’avenir, sur les générations futures pour gagner un combat qui semble perdu d’avance. Mais loin d’être suicidaire, elle décide de se replier et de saisir l’opportunité que lui propose l’homme parce qu’elle tient à la vie et ne voit pas l’intérêt de se battre pour un homme qu’elle ne respecte pas. Elle recule donc le long du toit tout en faisant attention à ce que l’autre ne lui tende pas un piège.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
57/77  (57/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOJeremiah Fitz
Je suis à Chicago depuis le : 04/05/2016 et j'ai déjà payé : 684 factures et gagné : 635 gains. Il paraît que : Jamie Bell est mon double. Schizo je joue aussi : Lehr O'Siodhachain. On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Shiya & Tumblr.

Je suis : en train de tomber pour les beaux yeux d'une louve
Sujet: Re: This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]   Sam 27 Aoû - 19:09


❝It's a dangerous business,❞
- Juliet & Jeremiah -
going out your door. You step onto the road, and if you don't keep your feet, there's no knowing where you might be swept off to.
Le sorcier leva les yeux au ciel à la tirade de la jeune femme. Elle était bien trop jeune, c’était une des choses que l’immortel ne comprenait pas avec cette ère. À son époque à douze ans vous étiez assez mûr pour être roi, bien que parfois le doute reste permis, aujourd’hui… même à vingt ans ils restaient jeune.
Pour une fois il n’avait pas suggéré que l’Enclave l’aurait tué, même au temps où les Obscurs n’existaient pas, les Néphilims ne tuaient pas les leurs, en revanche il n’était pas rare qu’ils les déchoient de leurs marques. Ce qui, d’une certaine manière, était bien pire. « Tu es sans doute trop jeune pour avoir connu cette époque, mais moi si. Autrefois il aurait perdu son statut de Nephilim, on lui aurait retiré ses marques et il aurait dû rejoindre le monde des Terrestres, ce coupant par la même de tout contact avec sa famille, et perdant aussi la protection des vôtres. Je connais ton monde, petite Chasseuse, j’en ai fait partie. » déclara-t-il mystérieusement.
Si elle voulait en savoir plus, elle devrait faire des recherches, même s’il doutait fort qu’elle puisse mettre les mains sur les archives de l’Institut de Londres du début du siècle précédent. « Vous êtes bien moins nombreux qu’autrefois, et surtout en sous-nombre face aux Obscurs, qui en plus on le plein soutien des Vampires et de ceux qui comme moi ont été trahi par l’Enclave autrefois. L’inconvénient avec les immortels c’est qu’on vit éternellement justement, et que nos rancunes peuvent l’être autant. » dévoile-t-il un peu plus. « Es-tu vraiment sûre d’être dans le camp des gentils ? » s’enquit-il en arquant un sourcil. « Si tu veux mon avis, les deux camps sont pourris. Toute l’humanité dans son ensemble l’est. Il n’y a plus rien qui puisse sauver ce monde de son autodestruction. » finit par soupirer laconiquement le sorcier.
Cela semble pessimiste et désabusé, sans doute l’est-il un peu, mais c’est malheureusement souvent le cas des immortels. « Et crois-moi, tout ce que son fils aura, ce seront des soupçons, il ne pourra jamais avoir la certitude que c’est moi. Mais il pourra toujours venir, je ne me souviendrais ni du nom, ni du visage. Et ceux qui s’en prennent à moi, ne sont généralement plus là pour en parler après. Retiens que je te fais une fleur, ça ne se reproduira pas. » la prévint-elle alors qu’il la voit prendre son conseil et commencer à s’éclipser tout en restant néanmoins sur ses gardes.
Elle est jeune, mais pas stupide, un bon point pour elle, note-t-il, restant le plus immobile et tâchant de paraitre paisible –ce qui est difficile vu sa rage d’avoir perdu sa cible– et aussi inoffensif que possible –cela aussi rendu compliqué dû aux flammes qui léchaient ses mains. Mais, quoiqu’on en dise, il n’avait qu’une parole, même si dans ce siècle ces mots n’avaient plus de valeur, il était né à une époque où cela en avait. Les immortels tâchent toujours d’évoluer avec leur temps, mais il y a des choses immuables, et cette valeur l’était pour lui.
Avant de décider de partir essayer de retrouver la trace de l’autre Chasseur d’Ombres, il préférait attendre d’être certain que la jeune femme parte. L’anglais n’avait aucune envie d’être surpris dans sa traque une fois de plus. Elle était douée pour les filatures et avec son arc, même si, dorénavant, il redoublerait d’attention.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 618 MOTS.




Contenu sponsorisé
Sujet: Re: This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]   

 
This isn't what I planned... [Juliet & Jeremiah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Roxy Juliet Montgomery ☆ Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting
» A disturbing girl | PV.Juliet
» ❝ Les hommes rêvent du retour plus que du départ. ❞ JULIET&DONOVAN
» DON&JULIET Il suffit parfois d'une seule personne pour se sentir heureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: