Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

☯️Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   Sam 2 Juil - 19:03


Blood and Sufferings.
feat. Sebastian, Megara + Lehr
Tu te sens secoué dans tout les sens. La douleur te fait reprendre connaissance l'espace d'un instant, alors que peux distinctement, tu entrevois le toit d'une voiture. Où es-tu ? Tu as du mal à remettre tes idées en place alors que la douleur est terrible, cuisante. Tu te souviens de cet Obscur, de cette torture qui avait duré des heures et des heures. Tu retombe dans les pommes, te surprenant à penser à tes bébés, ta vie futur. Allais-tu mourir ? Peut-être, peut-être pas. En tout qu'à, ta vie ne sera plus jamais le même. Tu sombres d'avantage, cherchant à éloigner cette douleur qui te tiraille de part et d'autre. Tu as été brûlé à plusieurs endroits, à vif. Un morceau de peau en main qui avait été remit dans ta poche droite, souvenir macabre de ton bourreau. Plusieurs entailles profondes parsemaient ton torse, ton corps. Ne parlons pas des coups... Ton visage était méconnaissable, du sang ne cessait de s'évacuer de ton organisme, surtout au niveau du trou dans ta main ainsi que dans ta cuisse. Le véhicule s'arrête et tu es soulevés par deux obscurs, qui se foutent royalement de ta gueule. Oui, ils peuvent se foutre de ta gueule, tu es dans un état lamentable. Ils t'amènes près du lac, là où ton bourreau avait demandé à ce que l'on te dépose. Pourquoi ? Bonne question, tu avais entendu des brides d'ordres, de conversations. Tu heurte le sol avec violence. Ils t'ont jeté comme une grosse merde. Tu roules pour t'arrêter au bord du lac en gémissant de souffrance. Tu ne portes plus de haut, il avait été arraché durant ta torture pour laisser plus de possibilité de jeu. Tu les entends rires avec sarcasmes alors qu'ils s'éloignent de toi rapidement. Oui, ils ne préféraient pas être là quand Lehr te retrouvera sûrement. Tu tousses, essayant de bouger sans pour autant y arriver. Tu ouvres les yeux avec difficultés. Ils sont tellement gonflés, du sang s'y étaient frayés un chemin et donc, tu ne voyais pas vraiment clair. « Lehr... » Tu avais gémis ses paroles. Tu avais entendu son prénom dans la camionnette, tu avais reconnu l'odeur du lac, le bruit de l'eau qui bouge au grès du vent. Tu sais où tu es, mais tu ne peux bouger d'avantage.

Tu tousses de nouveau, crachant du sang sans pour autant savoir te pencher sur le côté. Si ça continue ainsi tu vas t'étouffer avec...Tu vois une silhouette floue au dessus de toi, tu ne sais pas qui c'est, tu n'as pas un champ de vision assez vaste pour voir autre chose qu'un simple contour. Tu as un mot dans ta poche, un mot qu'il avait écrit à l'attention de Megara. Tu n'as néanmoins pas le courage de le dire, de toute façon tu es à peine capable de respirer. « Meg...megara...meg... » Tu répète son prénom avec comme si c’était la dernière chose à laquelle tu te raccroches. Tu te raccroches surtout à ces enfants qu'elle porte en elle. Tu ne sais pas si tu tiendras encore longtemps. D'ailleurs, tu ne réalises pas ce qu'il se passe autour de toi, tu as du mal à sortir de ta stupeur, de ta souffrance. Même le plus fort des Néphilims n'auraient rien pu faire face à ce qui t'avait été infligé. Tu avais tenu bon quelques temps avant que les cris résonnent dans cet entrepôt vide, oui, tu avais fais du mieux que tu le pouvais...tu n'avais pas supplié, non, tu avais juste crié face aux tortures multiples qui t'avaient été infligées. Tu te sens sombrer une nouvelle fois alors que diverses images s'emparent de toi. Cette nuit au lac alors que vous nagiez toi et elle, ce jour où tu avais appris qu'elle était enceinte ou encore, la première fois que tu lui avais dit que tu l'aimais. Tous ces souvenirs qui seraient peut-être les derniers. Tu as perdus beaucoup de sang, tu devais être soigné et ce rapidement. « Les...bébés...les... » Oui, tu te souviens qu'il avait fait du mal à Megara, qu'il avait comprit qu'elle était enceinte. Tu avais peur. Peur que t'es enfants aillent étés touchés par la connerie de ta petite amie. Et pourtant, tu finis par fermer de nouveau les yeux, ta tête tombant sur le côté alors que du sang coulait de plus belle de plusieurs parties de ton corps. Nez, yeux, oreilles, bouche....rien ne t'avait été épargné. Tu voulais cesser de souffrir...l'inconscience était un repos évident, un calme silencieux qui t'envahissait et t'épargnait d'une façon ou d'une autre.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 1 , 805 mots.


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
50/77  (50/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSLehr O'Siodhachain
Je suis à Chicago depuis le : 25/01/2016 et j'ai déjà payé : 1447 factures et gagné : 347 gains. Il paraît que : Jamie Campbell Bower On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Wiise pour l'avatar, Tumblr pour les gifs.

Je suis : fiancé à Thyia, même si aucun de nous ne l'a vraiment choisi
Sujet: Re: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   Ven 8 Juil - 22:25


❝ You were right, dreams are for rookies. ❞
Megara, Dimitri, Sebastian & Lehr
No, no, no. Giving up is for rookies. I came back because I'm not giving up on you. I'm willing to go the distance. How 'bout you?
Ce soir la Reine Seelie a fait réunir tout son peuple, et de ce que Lehr a entendu la Reine Unseelie a fait de même,  pour rappeler que le Petit Peuple se doit de rester neutre. Blablabla il est trop tôt pour choisir un camp blablabla c’est une guerre qui ne concerne pas les faeries blablabla, l’Irlandais n’écoute qu’à moitié comme à son habitude. Il sait déjà tout ça, et a choisi la manière qu’il voulait pour rester neutre. Evidemment, il aurait sans doute plus tendance à pencher du côté Rébellion mais c’est en grande partie parce que les Nichols y sont, et qu’il y a de nombreux amis, Magnus en tête.
Dès que la Reine a fini son discours et lance les festivités, le blond s’éclipse, il n’est pas très fan des fêtes de la cour. Alors qu’il rentre à peine de chez lui, il sent l’odeur du sang qui souille la Terre au-dessus de sa tête. En sortant, il remarque ce qui ressemble assez fortement à de la bouillis de Nephilim… Le faerie ne reconnait pas de suite qui c’est, même alors qu’il se trouve au-dessus de lui il n’arrive toujours pas à le reconnaitre. Pourtant, il s’agenouille quand même, pour examiner les plaies, et voir s’il y a encore quelque chose à faire. Il serre les poings face à cette barbarie. Décidemment les deux cours ne comprennent rien, comment rester neutre face à une telle violence ? Bien sûr qu’il sait que la cour Unseelie peut parfaitement être tout aussi vile, mais tout de même… Ça le rend malade. La respiration du Nephilim est laborieuse, pourtant ce dernier s’efforce de parler. « Meg… megara… meg… » L’immortel fronce les sourcils. Il tente d’observer un peu  mieux la victime devant lui. Non. Ce n’est pas possible. « Dimitri… » souffle-t-il sous le choc. Le blond ne réfléchit même plus, il prend Dimitri dans les bras et le soulève pour l’emmener dans sa demeure et tout faire pour le sauver. « Les… bébés… les… » murmure le Chasseur d’Ombres avant de s’évanouir à nouveau. Lehr souhaite sincèrement qu’il ne s’inquiète que du fait de ne pas savoir s’il les verra grandir, car si les Obscurs ont touché à Megara, le faerie ne se préoccupera plus des ordres des cours du Petit Peuple, il les réduira en charpie. On ne touche pas à sa famille qu’elle soit de son sang ou non. Point barre.

Il dépose le Néphilim sur la table du salon, estimant qu’il sera plus simple de le soigner là –et parce qu'il ne veut pas bousiller les draps du lit– avant d’aller chercher plusieurs onguents et potions dont il a le secret. Que l’Ange le bénisse d’être toujours prévoyant et d’avoir des stocks pour ce genre de circonstances. Même si l’Ange semble avoir depuis longtemps abandonné à leur sort ses « enfants », heureusement qu’il existe des personnes qui se soucient encore des Chasseurs d’Ombres et de leur survie… Bref. Lehr revient rapidement dans le salon, où Dimitri est toujours inconscient, les bras chargés de tout un tas de produits. Il dépose le tout sur la table. « Je suis désolé Dimitri, mais pour ce qui va suivre il vaut mieux pour toi que tu ne te réveilles pas… » souffle doucement le faerie avant d’injecter un tranquillisant dans les veines du Chasseur d’Ombres. Le faerie commence par découper ce qu’il reste du pantalon du jeune homme pour pouvoir atteindre et soigner convenablement la plaie à la jambe. Se servant de son don sur l’eau, il nettoie tout d’abord toutes les plaies afin de déterminer plus précisément quelle blessure est la plus grave.

Il panse, soigne, applique des onguents, recoud les plaies du Lightwood sans le moindre répit. Le faerie en vient à se demander comment il fait pour être encore en vie. Ses plaies sont profondes et très nombreuses. L’Irlandais l’a trouvé juste à temps, sans doute qu’une heure de plus et il aurait été trop tard pour le sauver. Quand il a fini de bander toutes les plaies, le Chasseur d’Ombres dort toujours profondément, il faut dire que les tranquillisants faeries sont plus qu’efficace. Au moins il n’a rien senti de plus quand le blond l’a soigné, au vue des plaies ce dernier ce doute que le brun en a bien bavé. Usant de son don, Lehr se nettoie rapidement afin de pouvoir reprendre le jeune homme dans ses bras et le porter dans la chambre d’ami sans lui remettre du sang partout. Le teint du Nephilim est presque cadavérique, du moins les endroits où sa peau est encore visible sous les bandages… Le faerie le dépose dans le lit, avant de le border comme à l’époque où il bordait encore les enfants Nichols, puis de sortir. Il prend son téléphone et envoie un court message à Megara pour la prévenir qu’il a retrouvé Dimitri. Il ne donne presque aucun détail, si ce n’est qu'il est très mal et qu’elle doit se dépêcher de venir. Le faerie n’a jamais été un grand adepte des technologies humaines.

Le temps que la jeune femme arrive, Lehr va prendre une douche chaude pour détendre tous les muscles de son dos, contractés d’être resté des heures à s’occuper du fils Lightwood qui dort à présent. Il ne lui faut pas longtemps, et quand il sort Megara n’est pas encore là, et Dimitri est toujours sous tranquillisant. L’immortel en profite pour nettoyer le salon, récupérant les lambeaux du pantalon, c’est là qu’il remarque quelque chose dans la poche. Une lettre, adressée à la jeune femme. Bien que ça le démange, le faerie se retient de la lire, la laissant de côté pour quand l’aînée des filles Nichols sera là. Il nettoie le reste du salon, notamment la table maculée du sang du Chasseur d’Ombres, il est sans doute préférable que Megara ne voit pas une table ensanglantée par les globules rouges du père de ses futurs enfants. Il venait tout juste de terminer quand il entendit approcher de sa demeure. Il vérifia que c'était bien la rousse, le faerie ne fut pas étonné de constater qu’elle arrivait avec Sebastien, il avait toujours été un grand frère protecteur, mais depuis qu’elle avait annoncé sa grossesse c’était bien pire encore…

Il ouvrit le portail dans le lac pour laisser entrer les deux Nichols. Dès qu’elle mit un pied à l’intérieur la rousse se jeta dans les bras de son protecteur. Il prit la parole avant même qu’elle ne puisse ouvrir la bouche, il savait déjà qu’elle risquait de le bombarder de question. « Son état est stable. » commença-t-il pour la rassurer. « Je l’ai trouvé à temps et même s’il est très, très, très amoché, il va s’en sortir. Tu m’entends Meg' ? Il va vivre. » insiste-t-il auprès de la jeune femme, lui caressant doucement les cheveux. « Tout ira bien, Meg’. » souffle-t-il doucement. « Je n’ai de toute évidence pas pu lui mettre vos runes, et je pense que ce serait une bonne idée, de toute façon ça ne peut pas lui faire de mal. » ajoute-t-il en s’adressant à Sebastian, il vaut mieux que ce soit ce dernier qui se charge de les appliquer, Meg’ est de loin la plus douée de la famille dans ce domaine, mais il est clair qu’elle n’est pas en état actuellement. « Il est dans la chambre d’ami. » dit l’immortel avant de guider les deux Nichols dans ladite pièce. « Je l’ai mis sous tranquillisant pour qu’il ne souffre pas pendant que je le soignais… Il devrait dormir encore un petit moment, je pense. » explique-t-il alors qu’ils entrent tous les trois dans la chambre où l’on n'entend que la respiration lente et calme du Chasseur d’Ombres.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 1365  MOTS.





Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   Ven 8 Juil - 23:06


War of hearts.
feat. Sebastian, Megara, Caleb + Lehr
« Meg',
J'ai retrouvé Caleb. Il est chez moi et très mal en point. Dépêches toi de venir.
Lehr. »

Il n’aura suffi que de quelques mots pour que, dans la chambre de son frère, les mains de Megara se mettent à trembler. Un sms, et c’est son univers tout entier qui s’effondre sous ses jambes tremblantes, alors qu’elle avait finalement pressé son frère, lui plaçant son téléphone entre ses mains comme si cela suffisait à lui faire comprendre la gravité de la situation. Et cela avait suffi. D’ordinaire, les deux Nichols se comprenaient en un regard, en quelques mots, surtout lorsqu’il s’agissait non seulement de l’homme que Meg aime, mais également du meilleur ami de son frère. Le chemin entre l’institut et le Lac Michigan ne lui a jamais semblé aussi long, aussi douloureux, comme si elle marchait pieds nus sur des braises et que le seul moyen d’échapper à la douleur était de courir. Courir après un message, courir après son cœur qui bat à tout rompre dans sa poitrine agitée par une peur incontrôlable. Tous les jours, ils frôlent la mort, elle le sait, maintes fois le sujet a été abordé, et c'est elle-même qui avait évoqué cette fatalité la première fois qu'elle avait embrassé Dimitri. « Tu risques ta vie tous les jours, je le fais aussi. On le fait, c'est notre vie qui est comme ça, et ça a toujours été la vie des chasseurs d'ombres, même avant la guerre, depuis que Raziel nous a accordé nos dons. Nous donnons nos vies pour protéger les terrestres. Nous sommes d'ombres et de poussière. » Pulvis et umbra sumus. Alors pourquoi, pourquoi la jeune rousse est-elle gagnée par ce sentiment de panique, par cette crainte face aux mots de Lehr ? Parce que bien qu'elle sache cette fatalité, elle la rejette corps et âme concernant Dimitri. Parce qu'elle l'aime, et qu'elle refuse la potentialité de le perdre aussi vite. Et parce que bien qu'ils aient été blessés maintes fois, jamais ils n'en sont arrivés à l'extrême ou Lehr est obligé de la contacter pour lui demander de venir.

Les mots du faerie avaient alerté la jeune femme, et par extension, son frère. Sebastian était aux côtés de Megara lorsque Lehr l'avait contactée, venant de mettre au courant son parabatai de son entrevue avec Timothy Halloway, la dangereuse relation dans laquelle leur jeune soeur s'est lancée, et donc, la complexité de la situation dans laquelle se retrouve la famille Nichols. Evidemment, malgré la guerre froide lancée entre lui et le couple, il n’avait pas hésité une seule seconde à suivre Meg. Non seulement il est son frère, son parabatai, mais également le meilleur ami de Dimitri. Et quand Lehr en vient à utiliser son téléphone portable – fait relevant de l’impossible – c’est que la situation est grave, et ça, les deux Nichols le savent particulièrement bien, connaissant l’irlandais depuis leur plus tendre enfance. Nerveuse, tendue, les talons de Megara claquaient contre les pavés des rues dans un bruit sec, alors qu’elle se rapprochait du lac. Jamais elle n’a parcouru ce chemin aussi vite, et sa nervosité est telle que ses deux mains sont armées de lames séraphiques, prête à anéantir un quelconque démon sur sa route. Rien ne devait se mettre en travers de son chemin vers Dimitri. Rien ni personne. Elle sentit Sebastian saisir sa main, doucement, ralentissant à peine son pas en pressant sa main contre la sienne dans un signe de soutien. Il devait percevoir la panique émanant de sa sœur. Et elle n’était pas au bout de ses peines, hélas. Finalement, ils arrivèrent. Si bien des néphilims grimacent à l’idée d’emprunter les portails pour rejoindre les demeures faeries, Sebastian et Megara ne s’en sont jamais préoccupé, habitués à ces derniers plus encore qu’aux chemins traditionnels durant les 6 premières années de leur vie. En un rien de temps, ils rejoignent finalement les lieux où vit Lehr, leur autorisant leur passage, ayant probablement entendu leur arrivée dès lors qu’ils s’étaient approchés du Lac Michigan. Lorsque l’irlandais apparut dans le champ de vision de la brune, elle relâche doucement la main de son frère, pour aller se ruer dans les bras du faerie, ses bras encerclant le torse de Lehr, petite silhouette réfugiée dans ses bras. Elle n’a pas le temps de piper mot, que déjà il prend la parole. « Son état est stable. » Son cœur loupe un battement. Est-ce dont si grave que cela ? Elle vit la main de Sebastian venir s’appuyer sur l’épaule du faerie, ne se risquant pas à briser l’étreinte entre sa parabatai et leur éternel protecteur. « Qu’est ce qui s’est passé ? » Demanda l’aîné sans détours. Megara pouvait sentir la tension de son frère, le ton de sa voix tremblant légèrement à l’entente des premiers mots de Lehr. Ce dernier s’empressa de répliquer « Je l’ai trouvé à temps et même s’il est très, très, très amoché, il va s’en sortir. Tu m’entends Meg' ? Il va vivre. » Son cœur s’affole, alors qu’elle recule son visage pour lever le nez et regarder l’immortel qui caresse doucement ses cheveux, une habitude qu’il a avec elle depuis qu’elle n’est qu’une enfant. « Tout ira bien, Meg’. » qu’il ajoute dans un souffle, et la rousse ferme ses yeux, retournant se loger dans ses bras en balbutiant un. « Merci… » Maladroit, entrecoupé par les larmes qu’elle essayait déjà de retenir. Sans Lehr, qu’aurait-elle fait ? Si Dimitri n’avait pas survécu, comment aurait-elle assumé la situation ? « Je n’ai de toute évidence pas pu lui mettre vos runes, et je pense que ce serait une bonne idée, de toute façon ça ne peut pas lui faire de mal. » Les runes. Prenant délicatement appui contre le torse de l’irlandais, elle se recula légèrement, sortant déjà d’une main tremblante sa stèle de sa poche : « Je vais … » Mais rapidement, son parabatai interrompit son geste, arrêtant sa main d’un geste doux mais autoritaire.  « Je m’en charge, Megara. » Il est bien rare que l’aîné emploie son prénom entier, et pourtant elle acquiesce, se doutant que ses runes, vu l’état dans lequel elle se trouvait, serait probablement mal faites. Rapidement, fébrile, le regard vacillant partout dans la pièce où ils se trouvaient, son regard finit par s’arrêter à nouveau sur le blond au regard bleuté et légèrement rosé. « Où est-il … ? » Il faut qu’elle le voie. Elle a besoin de le voir, de voir son corps se soulever sous le rythme de sa respiration. « Il est dans la chambre d’ami. » s’empresse-t-il de répondre, alors que d’un pas vif, doublant même son frère, Meg se dirige derrière Lehr pour rejoindre la chambre d’ami. « Je l’ai mis sous tranquillisant pour qu’il ne souffre pas pendant que je le soignais… Il devrait dormir encore un petit moment, je pense. » Il ouvre la porte, et, posant avec douceur sa main tremblante sur l’avant-bras du faerie, Megara croisa son regard clair de ses pupilles émeraudes. « Merci Lehr… Du fond du cœur, je te remercie. » S’il l’a toujours protégée depuis qu’elle est toute jeune, il n’avait aucune obligation envers le Lightwood, avec lequel la première rencontre avait été houleuse.

Sebastian laissa Meg passer en première, et la tint doucement par le bras. Parce qu’il avait déjà vu. Parce qu’il avait déjà anticipé la réaction de sa sœur, et sa sœur, en retour, compris le geste de son parabatai. Alors, enfin, elle tourne les yeux vers l’homme dont elle est éprise, et se brise comme une poupée de porcelaine vulgairement jetée sur le sol.

Car instantanément, elle tombe à genoux et son cri déchirant résonne dans les lieux, devant la vue de celui auquel elle a confié son cœur si récemment. Dimitri est méconnaissable. Ses multiples blessures, son visage tuméfié, sa peau brûlée et bandée de toutes parts par Lehr. Un corps mutilé, martyrisé, et pas seulement blessé. Il est meurtri, et ce n’est pas lié à un combat. De la torture. Il a été torturé, et chaque blessure que Megara découvre, effleure du regard, c'est comme une plaie appliquée au fer rouge sur sa peau pâle. Bientôt, le cri laisse place à des larmes qu’elle ne peut retenir, des larmes d’une violence et d’une intensité qu’elle n’avait pas éprouvées depuis l’enlèvement de Tessa, plus de dix ans auparavant. Elle n’entend même pas les voix de Sebastian et de Lehr. En la présence des trois hommes de sa vie, elle n’a d’yeux que pour le père de ses enfants, tendant une main tremblante pour saisir les doigts de la main de Dimitri qui n’avait pas été blessée. Elle tremble quand elle entrelace ses doigts aux siens, serrant sa paume contre son cœur, redressée sur ses genoux, sa seconde main pressée avec insistance contre son ventre, contre leurs enfants. Elle voudrait le serrer contre lui, mais n’ose même pas le toucher. « Dimitri… » Elle hoquette son prénom entre deux sanglots, en état de choc. « Pardonne moi… » ajoute-t-elle en soufflant, relâchant doucement sa main pour plonger son visage entre ses deux paumes, ses sanglots redoublant d'intensité. Parce qu'elle sait déjà. Elle sait qu'elle est coupable. Un nouveau cri. La tristesse laisse place à la colère, et Megara se redresse, les flammes propres aux Nichols brillant dans ses grands iris émeraude. Elle se tourne vers son parabatai, l'autre moitié de son âme, son frère. Sebastian. Si ce dernier ne pipait mot, elle sut qu'il avait compris également, leur conversation à propos de leur petite soeur étant survenue quelques heures à peine auparavant. « C'est lui, Seb. C'est lui! » C'en est trop pour elle, et elle dissimule à nouveau son visage derrière ses mains pour éclater en sanglots. « Les runes... S'il te plait Sebastian, les runes.. » Balbutie-t-elle difficilement, alors que sans en entendre d'avantage, déjà Sebastian se dirige vers le lit, stèle en main, pour appliquer des iratzes de partes et d'autres du corps blessé de son meilleur ami.

Il inspire, et expire bruyamment, s'efforçant de maitriser sa colère en voyant l'état du Lightwood, de son ami depuis l'enfance, de l'homme qui allait partager la vie de sa soeur. Sa rancoeur vis à vis du secret de son couple avec Megara s'était évaporée, alors qu'il traçait une ultime iratze, penché au dessus de Dimitri, alors qu'il lui murmure: « Je retrouverais l'enfoiré qui t'a fait ça, mec. Je le retrouverais et je lui ferais le triple de ce qu'il t'a fait. » Non loin, Megara n'avait plus la force de rien dire. Elle voulait expliquer tout à Lehr, au lieu de quoi elle se brise à nouveau, et s'écarte du groupe pour se laisser glisser contre le mur en pleurant, son regard rivé sur Dimitri, toujours inconscient, probablement en train de se remettre de ses blessures grâce aux soins de Lehr et aux runes de son frère. Timothy a osé s'en prendre à lui. Elle le sait, il n'y a pas d'autre explications à de telles blessures. Un Obscur fini toujours le travail. Ils l'ont laissé vivant volontairement. Son regard s'attardait sur son visage, sur ses épais cils bruns recouvrant ses paupières closes, ses cheveux noirs en bataille. Il a voulu la détruire, et il a réussi à trouver son point faible sans toucher à la famille de Pandora: En s'en prenant à l'homme dont elle est amoureuse, et ça, ça, elle ne le pardonnerait jamais. D'une voix blanche, elle parvint à articuler à l'intention de Lehr : « Où est-ce que tu l'a retrouvé ...? »


© MADE BY SEAWOLF.

Post 3, 1924 mots, -24h


AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
50/77  (50/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSLehr O'Siodhachain
Je suis à Chicago depuis le : 25/01/2016 et j'ai déjà payé : 1447 factures et gagné : 347 gains. Il paraît que : Jamie Campbell Bower On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Wiise pour l'avatar, Tumblr pour les gifs.

Je suis : fiancé à Thyia, même si aucun de nous ne l'a vraiment choisi
Sujet: Re: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   Sam 23 Juil - 0:00


❝ You were right, dreams are for rookies. ❞
Megara, Dimitri, Sebastian & Lehr
No, no, no. Giving up is for rookies. I came back because I'm not giving up on you. I'm willing to go the distance. How 'bout you?
Le faerie avait soigneusement choisi ses mots, les Nichols savaient tout comme lui qu’ils ne pouvaient pas mentir, alors en disant que tout irait bien, c’était forcément la vérité. Ou du moins il en était persuadé. Il savait qu’il avait trouvé le Chasseur d’Ombres juste à temps pour pouvoir le sauver, sans doute n’était-ce pas anodin cela dit. Après tout, on l’avait déposé juste devant chez lui. Il se demandait si on avait déposé le jeune homme en sachant que l’immortel était neutre et donc qu’il le mènerait aux rebelles, ou si l’on savait pour ses liens avec les Nichols… Il espérait que la première réponse était la bonne. Il détestait l’idée que le Nouvel Ordre puisse savoir l’affection profonde qui l’unissait à cette famille de Chasseur d’Ombres. L’irlandais aurait voulu pouvoir protéger Megara de la douleur de voir Dimitri ainsi, la voir si bouleversée, presque fragile, il craignait qu’elle ne se brise à tout instant. Mais quoiqu’il arrive il serait là pour la retenir, pour l’empêcher de sombrer, et il savait que c’était aussi en grande partie la raison pour laquelle Sebastian l’avait accompagné. Ça et le fait que, la sachant enceinte, il ne voulait probablement plus qu’elle sorte seule…
Il les guida jusqu’à la chambre où le brun dormait paisiblement, d’un sommeil médicamenteux, et –le faerie l’espérait– réparateur. « Merci Lehr… Du fond du cœur, je te remercie. » le remercia une fois de plus la jeune rousse, depuis son arrivée, le blond avait l’impression qu’elle ne faisait que ça. « Ne me remercie pas, Meg’, ce n’est rien. » lui assura-t-il. Et au fond c’était vrai, ça ne lui avait pratiquement rien coûté de soigner le Lightwood, il l’aurait fait pour n’importe quel Nephilim, ou Obscur d’ailleurs. Certes, il avait sans doute mis un peu plus d’énergie à sauver le petit ami et futur père des enfants de la rousse. Mais qu’importe. C’était dans son caractère de venir en aide à ceux qui en avaient besoin.

Lorsque la jeune femme aperçoit le brun, allongé sur le lit, Lehr doit faire un effort sur lui-même pour ne pas se précipiter et la prendre dans ses bras en la voyant tomber à genoux et hurler son désespoir. Pourtant il sait que ça ne changerait rien, que d’une certaine manière elle a besoin de l’extérioriser. Le faerie n’ose même pas imaginer la réaction qu’elle aurait eue en le voyant avant qu’il ne le soigne… Il avait vraiment bien fait de nettoyer le salon de tout le sang avant leur arrivée. « Qu’est-ce qu’on peut faire ? » finit-il par demander à Sebastian. Ça le tue de voir sa protégée ainsi, et en même temps, il ne sait pas comment il réagirait si c’était elle, ou tout autre Nichols sur ce lit, avec ces blessures… Il l’observe, impuissant face à sa douleur. Quand elle se tourne vers eux après s’être relevé, Lehr a un imperceptible mouvement de recul devant la rage qui brûle dans les yeux de la jeune femme. Il ne sait pas contre qui elle est destinée, mais il plaint le pauvre bougre qui en fera les frais. « C'est lui, Seb. C'est lui! » Le faerie regarde tour à tour les deux Nichols. « Lui, qui ? » s’enquit finalement l’immortel, cette discussion silencieuse entre parabatais est parfois agaçante pour les personnes extérieures. Sebastian se dirige vers le brun, sous la supplication de sa sœur, pour apposer diverses iratzes sur son corps, du moins là où c’est encore possible. Lehr voit le fils Nichols penché au-dessus de Dimitri pour lui murmurer qu’il retrouvera qui lui a fait et lui faire payer. L’immortel n’en doute pas un instant, mais il se demande si c’est une bonne idée. La pensée que cela puisse être exactement ce que cherche le Nouvel Ordre lui traverse l’esprit. Et s’ils étaient au courant de l’alliance entre Lightwood et Nichols ? S’ils cherchaient à frapper ces deux familles, les mettre hors d’eux, leur faire faire un faux pas, et les éliminer définitivement.

L’irlandais observe du coin de l’œil Megara, qui ne semble plus avoir la force ne serait-ce que de s’exprimer, s’affaler contre l’un des murs. Comme si tout son corps lâchait prise, et ne pouvait plus soutenir son propre poids. Ou bien était-ce justement le poids accablant de la douleur sur son cœur… sûrement. Il se sentait tellement impuissant pour soulager la jeune femme, il avait fait son possible sur le fils Lightwood, mais pour la rouquine il était totalement démuni, il ne se rappelait que trop bien ce qu’il avait ressenti en perdant Tara, et même si Dimitri était sauvé, il savait que ça n’enlevait en rien les jours qu’elle avait passé à angoisser, ni le choc de le voir en si mauvais état. « Où est-ce que tu l'a retrouvé ...? » finit-elle pourtant par lâcher, la gorge nouée. « Au final je ne l’ai pas vraiment retrouvé. » répond-il en haussant les épaules. « Je suis rentré, et il était là, au bord du lac. » déclara-t-il, préférant éviter de raconter qu’il avait senti le sang souiller la terre au-dessus de sa tête en entrant dans sa demeure. Les détails de ce genre n’étaient pas forcément une bonne idée dans l’état où était la jeune Nichols. Glissant les mains dans les poches de son pantalon, comme un gosse qui ne sait plus trop quoi faire ou dire, se sentant de trop, il effleure du bout des doigts le message adressé à Megara. « Oh, par contre j’ai trouvé ceci ! » s’exclame-t-il en sortant le petit bout de papier. « Je suppose que c’est de la part de ceux qui l’ont mis dans cet état, c’était adressé à Meg’ du coup je ne l’ai pas lu. » fait le faerie en tendant le papier, dont le brun se saisit avant que sa sœur n’ait le temps d’esquisser le moindre mouvement. Peut-être était-ce plus sage finalement, l’immortel se doutait un peu qu’il s’agissait probablement d’Obscurs, se targuant d’être les hauteurs de ce méfait, et probablement menaçant Meg’ et sa famille par-dessus le marché… Tout bien considéré, le faerie se demanda s’il n’aurait pas mieux fait de lire le message avant de le donner aux Nichols… Sans doute… Mais il était trop tard à présent puisque le fils Nichols dépliait déjà le papier.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 1134 MOTS.





Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
52/77  (52/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODimitri C. Lightwood


Je suis à Chicago depuis le : 05/06/2016 et j'ai déjà payé : 384 factures et gagné : 1361 gains. Il paraît que : Matthew sexy Daddario est mon double. Schizo je joue aussi : Garett B-Herondale On m'appelle : Manon ou chikita et pour mon profil je remercie : Ante mortem -Megara - Tumblr et moi-même;

Je suis : marié à Megara Lightwood depuis peu, tu nages dans le bonheur, complètement comblé entre ta femme et tes filles.
Dimitri Caleb Lightwood.
Il est né à l'institut de Chicago, d'ailleurs, il est le premier à avoir vu le jour vu qu'il a une soeur jumelle, Demetria de quelques minutes sa cadette. ➺ Il possède du sang de Faerie dans les veines, néanmoins, il n'apprécie pas qu'on le lui rappel. ➺ N'apprécie pas du tout les créatures obscures, bien qu'il commence doucement à faire avec grâce à sa fiancée. ➺ Il dirige une équipe de cinq néphilims avec sa soeur jumelle. ➺ Il est l'un des meilleurs combattants de son âge. ➺ Son arme de prédilection est une arbalète automatique, il ne rate jamais sa cible. ➺ Beaucoup le voit comme un homme froid et distant qui ne sourit jamais, c'est l'image qu'il donne aux personnes qui ne sont pas proches de lui. ➺ Sa soeur jumelle, Démétria, est également sa parabatai. ➺ Papa de deux petites filles, Clarissa et Leandra ➺ Il a récemment demandé à Megara Nichols de l'épouser, étant éperdument amoureux d'elle.

The sun in the darkness.
Si il ne s’attendait pas à aimer, Megara fut la seule à le bouleverser. Relation inattendue et coup de foudre tardif, ils se connaissent depuis vingt ans et n’éprouvent des sentiments l’un envers l’autre que maintenant. Si au début leur relation devait rester secrète, la jeune femme tomba enceinte de jumelles ce qui fait le plus grand bonheur du futur papa. A présents fiancés, ils ont décidé de se marier avant l’accouchement pour former une réelle famille. Ce qui est sûr aujourd’hui, c’est que l’homme de glace à fondu devant cette merveilleuse rouquine.

☯️Parabatai and twin.
Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort
Sujet: Re: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   Lun 22 Aoû - 20:27


Blood and Sufferings.
feat. Sebastian, Megara + Lehr
La douleur n’est plus. Elle n’existe plus. Tu es comme ailleurs, dans un univers qui n’existe pas et qui pourtant, t’accueille sans que tu ne comprennes le comment du pourquoi. Te ne vois rien, pourtant, tu sais que quelque chose se passe. Tu revois la scène, encore et encore, comme si celle-ci était faite pour être vécue mille et une fois. Seule différence notable, c’est que tu es spectateur et non victime. Tu te vois attaché à cette chaise, provoquant ton bourreau, protégeant la femme que tu aimes. Ton cœur s’emballe et le temps passent. Minutes, heures ? Tu n’en as pas la moindre idée ? Quelques fois, tu as l’impression d’entendre des voix lointaines, comme des murmures apportés par le vent. Puis, sans que tu ne le souhaites, la douleur revient doucement mais sûrement. Tes membres sont douloureux, tu bouges, tu gémis. Alors que tu te sentais spectateur, tu étais de nouveau victime. Ta respiration s’emballe sans que tu ne puisses la contrôler, alors que diverses émotions refondent surfaces. Colère, haine, peur. Parce que oui, tu avais eu peur, tu avais encore peur. Peur pour Megara, peur de savoir ce qu’il c’était réellement passé. Peur qu’à ton réveil, elle t’annonce qu’il n’y avait plus de bébés, qu’ils étaient morts. Tes paupières s’ouvrent et la douleur te submerge avec une brutalité qui te fait serrer les dents. « Où est-ce que tu l'a retrouvé ...? » Cette voix, tu la reconnaitrais entre milles, néanmoins, tu n’arrives pas à parler. Ton corps est en feu et tu clignes des yeux, cherchant à faire face à la lumière douloureuse qui s’attaque à tes iris. Où es-tu ? Tu tentes de remettre tes idées en place. Le vanne c’était arrêté près du lac, tu avais appelé quelqu’un, mais qui…Tu fronce les sourcils en essayant de te redresser, un cri s’échappe de ta gorge sans que tu ne puisses rien faire.

« Bordel de merde ! » Tu te fais une raison, bouger est bien trop douloureux. La transpiration se fait rapidement présente sur ta peau, indiquant que la douleur était forte, laissant ta respiration se saccadée d’elle-même. Tu as attiré l’attention sur toi, tu en as conscience quand tu vois déjà du mouvement. Ta vision est trouble et tu vois trois formes. La première fut celle de ton meilleur ami, Sebastian et beau-frère également vu que Megara était sa sœur. Lehr non loin, tu réalises que tu devais te trouver chez lui. Ensuite, elle, Megara. Ton regard se fige sur elle. « Il a….il a dit que…putain il savait que tu étais enceinte ! » C’était sorti tout seul. La douleur te rendait clairement agressif, comme toujours, irritable et plus que franc. Tu détourne ton regard pour le fixer sur le plafond, hésitant quelques instants à t’inspecter. Tu sais déjà qu’il te manque un bout de peau, que tu es lacéré à plusieurs endroits. Tes mains sont percées ici et là par la lame, tes jambes n’en parlent pas. Tu détestes être comme ça… « C’est bon arrêtez de me regarder comme une putain de bête de foire ! » Tu avais sifflé ses mots à travers tes dents. Bon, tu n’étais déjà pas bien joyeux de base, mais en plus en étant dans un état lamentable ça n’arrangeait absolument rien à la situation. Ton torse se soulève rapidement, perdu entre souffrance et colère. Tu ne réussis pas à te retenir que d’un coup tu gueules comme un con, douloureusement, t’adressant directement à ta petite amie. « Tu es complètement inconsciente Megara ! » Tu grimace alors que tu te crispes. Mais avant que les autres n’aillent pu prendre sa défense tu prends les devant. « Et ne me dites pas de ma calmer. Elle est enceinte de jumeaux et va faire un face à face avec un putain d’Obscur qui, par la suite, m’apprend qu’il s’est amusé à l’étrangler ! »

Tu aurais aimé te redresser pour faire face à la rouquine, lui envoyer toutes les saloperies du monde, mais tu n’aurais pas tenu deux secondes debout. « Si tu ne voulais pas de ses enfants, il fallait le dire tout de suite… » Ces paroles furent plus calmes mais non pas moins froide. Une lueur de colère dansait dans ton regard alors que tu le plongeais dans celui de Megara. La respiration sifflante, tu finis par manquer de tourner de l’œil ce qui t’arracha un gémissement. « Je vais le tuer…je vais lui faire la peau à cet enfoiré ! » Oh oui, tu allais te faire un plaisir de le retrouver, de lui arracher les deux yeux et de les lui faire bouffer au petit déjeuner. Mais là, à l’heure actuelle, tu n’étais même pas en état de rester tranquille sans hurler de douleur. « Pourquoi ils m’ont déposé ici…et…putain Lehr dis-moi que tu sais me donner quelque chose contre la douleur, je vais tourner de l’oei. »


© MADE BY SEAWOLF.

Post 5 , 818 mots.


Teach me how to fight I'll show you how to win You're my mortal flaw And I'm your fatal sin Let me feel the sting The pain The burn Put me to the test I'll prove that I'm strong Won't let myself believe That what we feel is wrong I finally see what You knew was inside me All along Under my skin

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   Mar 6 Sep - 14:14


War of hearts.
feat. Sebastian, Megara, Caleb + Lehr


« Ne me remercie pas, Meg’, ce n’est rien. » Comment faire autrement que de remercier son ami, son frère, sa famille pour avoir sauvé la vie de l'homme dont elle est amoureuse ? Quand bien même sait-elle que c'est dans la nature de Lehr d'aider les autres, obscurs comme néphilims, elle ne peut s'empêcher d'être reconnaissante, Meg. Parce que sans lui, peut-être qu'aujourd'hui, il ne serait plus là, Dimitri, peut-être ne saurait-elle pas où il est passé. Lorsque la rousse voit dans quel état se trouve le Lightwood, elle se brise, s'effondre, gagnée par le poids de la culpabilité. Parce qu'elle est déjà convaincue de savoir qui est derrière cette torture, qui est le responsable. Il n'a pas pu l'avoir elle, alors il se rabat sur ce qu'elle a de plus précieux en dehors de sa famille. Et Dimitri, en bien peu de temps, est devenu ce qu'elle a de plus proche d'une famille. D'abord, elle se laisse aller aux larmes, s'effondrant sur le sol, incapable de dire un mot, si ce n'est qu'elle s'accroche d'une main tremblante à celle du jeune homme dont le corps est parcouru de multiples plaies. En arrière plan, Sebastian la laissait d'abord agir, restant en retrait, aux côtés du faerie qui les avait pratiquement élevés, l'un comme l'autre. Si Lehr semblait désemparé devant la détresse de sa jeune protégée, Sebastian, lui, gardait les bras croisés, la mine sombre, la mâchoire contractée. « Qu’est-ce qu’on peut faire ? » Pour toute réponse, d'abord, le chasseur d'ombres secoue la tête de gauche à droite, cherchant ses mots, portant une main sur l'épaule de l'immortel sans quitter du regard sa petite sœur et parabatai. « On ne peut rien faire, le mal a déjà été fait. » Il soupire, le coeur serré devant la tristesse de sa petite soeur. Elle a toujours apprécié Dimitri, le charriant à chaque occasion se présentant depuis qu'ils sont enfants, mais c'est là que le Nichols réalise l'étendue de l'évolution du lien entre sa parabatai et son meilleur ami: Elle l'aime. Il n'y a aucun doute là dessus. C'est à ce moment là que la rousse revient vers eux, et surtout vers Sebastian, qu'elle fixe avec rage en criant sa colère. C'est lui. Et il sait de qui elle parle, ils se comprennent toujours en un regard. Lehr, cependant, a du mal à suivre l'échange entre le frère et sa soeur. « Lui, qui ? » Qu'il demande, dérouté, alors que Megara demande à Sebastian d'aller appliquer quelques iratzes sur le corps de son meilleur ami.

Incapable de trouver les mots pour expliquer la situation à Lehr, Meg s'éloigne alors, se laisse glisser contre un mur, observant Dimitri en pleurant, plongée dans ses pensées. Ce n'est qu'après de longues secondes qu'elle se décide à demander au faerie où est-ce qu'elle l'a retrouvé. « Au final je ne l’ai pas vraiment retrouvé. Je suis rentré, et il était là, au bord du lac. » Sebastian revint auprès d'eux, toujours aussi silencieux, et pourtant, Meg voit bien qu'il est en train de perdre patience, se laissant gagner par la colère. Voir l'état des blessures de son meilleur ami n'a fait que renforcer la réalité de la situation : Le responsable doit être arrêté, et par là, aucun des deux Nichols n'entendent "emprisonné". « C'était probablement volontaire, puisque vous êtes neutres.. » Souffle la rousse dans un soupir, préférant éviter de poser les yeux à nouveau sur le corps de son petit ami. Mains dans les poches, penaud, ce n'est qu'au bout d'un moment que Lehr sembla manifester un éclair de génie, sortant un bout de papier de sa poche: « Oh, par contre j’ai trouvé ceci ! Je suppose que c’est de la part de ceux qui l’ont mis dans cet état, c’était adressé à Meg’ du coup je ne l’ai pas lu. » Le coeur de la rousse rate un battement. Un message pour elle. Aussitôt, elle lève la main pour prendre le message, mais se retrouve prise de vitesse par son aîné. « Sebastian. » Qu'elle tonne, suivant son parabatai qui avait déjà ouvert le morceau de papier pour le lire en s'écartant du duo.

Puis, simplement, il s'arrête de marcher, les mains crispées autour du morceau de papier. Si Sebastian a toujours été plus doué que sa jeune soeur pour masquer ses émotions, la colère émanait désormais de chacun des pores de sa peau. « Ne lit pas ça, Meg. » Oh non elle ne compte pas l'écouter, loin de là. D'une main tremblante, ses doigts se tendent vers le morceau de papier qu'elle saisit des mains de son frère. Il n'a pas même la force de la retenir, peut-être qu'au fond, il ne veut pas être le seul à lire ces mots. Alors Meg le prend, ouvre, lit. “A l'intention de Megara Nichols. Je ne touche pas à ta sœur, je ne touche pas au reste de ta famille.. mais ne joue pas avec moi, je suis le plus fort. J'espère bien que tu arrêteras de me chercher des poux, sinon tu peux dire adieu à ton petit ami et père de ton enfant. L'état dans lequel il est n'est qu'un avant-goût de ce qui peut t'attendre. Avec amour, ton beau-frère adoré.” Le papier finit broyé dans sa paume, sa respiration s'accélère. Jamais elle n'a été aussi furieuse, jamais elle n'a voulu la mort d'une personne comme elle voulait celle de cet homme. « Je veux qu'il meure. » Sa voix tremble alors qu'elle murmure ses mots, qu'elle répète: « Je veux qu'il crève, qu'il baigne dans son sang, qu'il souffre comme il n'a jamais souffert! » Le timbre de voix de la rousse monte dans les aigus en fin de phrase, alors qu'elle se relève, et qu'elle tend le papier à Lehr, sans regarder aucun des deux hommes. Probablement ne l'ont-ils jamais vue aussi enragée. Elle-même ne se souvient pas d'avoir éprouvé une telle colère. « Il faut avertir l'Enclave. » Finit-elle enfin par dire, poings serrés, se retenant de sortir elle-même chercher le Halloway pour l'étriper. Le problème, c'est qu'elle ne peut pas rendre justice elle-même. Elle se retrouve impuissante, sans pouvoir venger Dimitri. Sebastian attrapa sa jeune soeur pour la prendre dans ses bras, sa main placée au sommet de sa tête pour caresser ses mèches rousses et tenter de l'apaiser. Mais lui-même tremblait encore sous la colère. Devant l'expression visiblement hébétée de Lehr devant le mot, qui ne devait pas comprendre grand chose, Sebastian explique enfin, comme sa petite soeur le lui a expliqué quelques heures avant : « Pandora est tombée amoureuse d'un Obscur. Megara les a surpris, et ils se sont battus. Pandora a empêché ce type de la tuer. Alors il s'est visiblement vengé. » A la fin de sa phrase, les doigts de Megara se sont resserrés autour du buste de son frère, tandis qu'elle tente vainement de maitriser son souffle. Et c'est là qu'elle entendit sa voix. Son cri de douleur, et Sebastian qui s'élance pour aller maintenir son meilleur ami.

« Bordel de merde ! » Rapidement, Sebastian fit une pression légère contre les épaules de Dimitri pour le maintenir allonger. « Wow wow wow, ménage toi Dim, reste allongé, t'es loin d'être guéri. » Le brun se laissa faire, analysant peu à peu la situation... Jusqu'à ce que son regard s'arrête sur Megara, laquelle fixait Dimitri le coeur serré. « Il a….il a dit que…putain il savait que tu étais enceinte ! » Elle ne dit rien, se contentant de baisser les yeux, ses deux paumes à plat sur son ventre sous le coup de la surprise. Il a du deviner, l'ordure, en la voyant se protéger pendant leur combat. « C’est bon arrêtez de me regarder comme une putain de bête de foire ! » Sebastian ne bougeait pas pour autant, maintenant son meilleur ami en place. Pour autant, ça ne l'empêchait pas de s'adresser à Megara, de lui hurler même: « Tu es complètement inconsciente Megara ! » Le regard du parabatai de la rousse se fit réprobateur, sans pour autant prendre la défense de sa soeur. Il savait qu'elle avait merdé, lui-même le lui avait dit. « Et ne me dites pas de ma calmer. Elle est enceinte de jumeaux et va faire un face à face avec un putain d’Obscur qui, par la suite, m’apprend qu’il s’est amusé à l’étrangler ! » La prise de Seb se fit plus forte sur le corps de Dimitri pour l'immobiliser. Colère, ou autorité? « Si tu crois que je ne l'ai pas déjà sermonnée tout à l'heure quand elle me l'a dit. Et toi arrête de gigoter ou je te sangle à ce lit. »

Dimitri sembla moins bouger, mais ça ne l'empêchait pas de continuer d'attaquer Megara, laquelle s'était approchée doucement, venant jusqu'aux côtés de Lehr. Comme si le faerie lui insufflait la force d'affronter son petit ami. « Si tu ne voulais pas de ces enfants, il fallait le dire tout de suite… » Là par contre, il touche un corde sensible, et aussitôt, la belle se défend, furieuse. « Tu crois que j'ai été le chercher ? Je ne savais PAS que j'allais tomber sur un Halloway en suivant ma soeur, Dimitri! Je t'interdis de remettre en question le fait que je veuille de NOS enfants. » Il peut être en colère, mais elle aussi, l'est. Bien sur que non, elle n'a pas voulu se retrouver en face de l'obscur, elle n'a rien voulu de tout ça. « Je vais le tuer…je vais lui faire la peau à cet enfoiré ! Pourquoi ils m’ont déposé ici…et…putain Lehr dis-moi que tu sais me donner quelque chose contre la douleur, je vais tourner de l’oei. » Ses cris de douleur font serrer les poings de la rousse, qui baisse les yeux et se retient de se jeter auprès du brun pour prendre sa main. Si elle pouvait prendre ne serait-ce qu'un tiers de sa douleur, elle le ferait sans hésiter. Ce fut Sebastian qui pris néanmoins les devants: « Je retourne à l'institut, je vais avertir l'Enclave pour qu'on vienne le chercher. Les Frères Silencieux sauront mieux le soigner que quelques runes. » Meg acquiesça, restant à distance jusqu'à ce que son parabatai attrape son poignet pour la faire venir jusqu'à Dimitri. « Empêche le de bouger. Et toi... » Il se tourne vers son meilleur ami, la mine grave: « On ira trouver Halloway ensemble. En attendant reste tranquille, et repose toi. » Sur ces mots, il se tourne vers Lehr, s'efforçant toujours de rester calme. « Bonne chance avec ces deux là. Je te conseille d'en sédater au moins un. » Et le pire dans tout ça, c'est qu'il ne blague même pas. Sur ces mots, le jeune homme s'efface, pour aller rapidement vers l'institut. Il sait déjà pour sur qu'il doit trouver Demetria et la prévenir.


© MADE BY SEAWOLF.

Post 6, 1967 mots


AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)   

 
Blood and sufferings (Meg-Seb & Lehr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: