Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 cammack ∞ If you want blood, you got it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOZack B-Herondale
I'D COME FOR YOU

Je suis à Chicago depuis le : 04/01/2016 et j'ai déjà payé : 1356 factures et gagné : 73 gains. Il paraît que : Chris Wood est mon double. Schizo je joue aussi : Oliana - sexy - Osborn On m'appelle : Exotic (sarah) et pour mon profil je remercie : * { Lux.

Je suis : Marié à Emma De Lornet, papa d'un petit garçon (15 Decembre)
SOME INFINITIES ARE BIGGER
THANKS OTHER INFINITIES

+ EMMA
+ NATHANAËL





FIND YOUR TRIBE.
LOVE THEM HARD


+ MEG
+ SEB
+ ENOLA
+ TESSA
+ LEHR




MEMORIES WARM YOU UP FROM THE INSIDE. BUT THEY ALSO TEAR YOU APART


+ GARETT
+ ELSA




EMMA & LEHR (x) EMMA & MEG & DIM (x) ENOLA (x) GARETT (x)
WEDDING (x) EMMA TG SALEM (x) EMMA (x) DIMITRI (x)

Sujet: cammack ∞ If you want blood, you got it    Dim 1 Mai - 13:32

If you want blood, you got it ∞ cammack
Son regard féroce ne me quittait pas des yeux. Il avait cette haine au fond de lui, que je tentais de dominait après déjà une demi-heure de questionnement. Pourtant, ce regard transperçant et imperceptible ne lâchait rien. Rien qu’à cette lueur dans les yeux, il me haïssait, et je supposais qu’en étant gentil, je n’arriverai jamais à rien. « Tu ne veux pas parler… ? » dis-je d’une voix rauque qui se répercuta sur les parois de la cellule. « Plutôt mourir ! » me cracha-t-il à la figure, assis par terre, ses mains menottées en haut par un anneau en argent. Un rictus s’étira sur mes lèvres tandis que je m’avançais doucement vers lui, une lame en argent devant son visage. Il recula au maximum, mais fut contraint d’accepter ce métal sur sa peau qui brula instantanément. « Oh tu vas mourir, Finn. Mais je te ferai saigner milles morts avant que cela n’arrive. » Il se mit à crier alors que je lui enfonçais ce couteau dans l’épaule. Son cri de torpeur me fit légèrement frémir. J’avais fermé les valves de mon cœur. J’avais fermé l’humanité qui m’habitait de nouveau depuis quelques jours. Elle me l’avait redonné et je le chérissais plus que n’importe quoi. Cependant, j’avais ce besoin viscérale de le retrouver. De retrouver mon frère qui m’avait enlevé une partie de moi-même. J’avais besoin de rendre l’honneur aux Herondale, même si cela signait son arrêt de mort. « Où est-il ? » redemandais-je de nouveau en m’éloignant pour le laisser souffler un peu, passant devant la table où mes objets de torture étaient posés. Mes méthodes ne seraient pas approuvées, je le savais. Mais à vrai dire je m’en fichais. Juliette avait beau avoir gardé son honneur, dans cette guerre ça ne suffirait pas. Il fallait craindre la férocité de nos adversaires. Il fallait qu’on les batte à ce jeu-là. Et mon cœur saignant ne demandait que cela. Alors, d’une main déterminée je saisis ce pieu en chêne, le trempant dans de l’eau bénite et m’avança. « Non, arrêtes… » Dit-il en ayant peur de ce pieu. « Tiens, on veut parler maintenant… ? » « Par pitié, je ne sais rien ! » Je secouais la tête, aveuglé par cette haine ardente qui me consumait. « Tout le monde sait quelque chose » dis-je en empoignant sa jambe. Son cri féroce traversa les entrailles de l’Institut.

« ZACK ! Arrêtes ça ! » Sa voix féminine me fit sursauté et lorsque je me retournais je vis Camille se tenir devant la porte de la cellule, le regard mécontent et inquiet. Son regard me transperça me ramenant à une réalité qui fait mal. « Camille, va-t-en d’ici. » Dis-je d’une voix dure, sans me retourner vers ma victime qui gémissait. Elle resta campée cependant devant moi en désapprouvant. Alors, ne supportant pas qu’elle découvre cette nouvelle facette de moi, je me retournais vers Finn et lui hurla : « Tu bouges, je t’arrache tes canines, t’as compris ? » Il acquiesça docilement tandis que je m’avançais vers Camille, lui prenant le poignée et l’emmenant hors de cette cellule. « Tu n’aurais jamais du descendre ici Cam’. »



@Camille De Lornet


Mon père disait qu'il ne faut jamais comparer les gens, chaque personne est différente, l'important est de trouver la différence qui vous convient le mieux.
Emma était ma différence
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: cammack ∞ If you want blood, you got it    Mar 3 Mai - 1:22

screwed up and talk
camille de lornet et zack herondale


Ce n’était pas compliqué. Elle devait s’allonger, fermer les yeux, laisser son corps se relâcher et s’endormir paisiblement. Mais elle n’y arrivait pas, alors elle sortait. Elle sortait de sa chambre, allait dans son appartement dans le centre-ville de Chicago, regardait des séries, respirait l’odeur de Benjamin qui avait déjà bien faiblis dans les vêtements qui restaient et s’assoupissait ainsi. Il n’y avait rien de plus pitoyable que ça. Se coucher dans les vêtements d’un être déchu, d’une personne qui est morte bien des années plus tôt et qui n’a plus aucuns espoirs de revenir. Il n’y a rien qu’elle ne puisse faire pour le revoir. A part être dans cet appartement qu’elle partage parfois avec Kaleb dans les nuits les plus difficile. Ne pouvant pourtant pas rester ici indéfiniment, Camille finit par rentrer à l’Institut et voulut voir Zack. Son meilleur ami lui manquait. Depuis qu’il était retourné avec sa cousine, il lui consacrait énormément de son temps et elle le comprenait très bien mais il lui manquait tout de même. Passant par la chambre de sa cousine, elle lui fit un léger câlin. Il était déjà dix-huit heures, elle venait de rentrer de l’hôpital. « Emma, tu sais pas où est Zack ? » « Hum, non, pas du tout. Mais on a ramené un vampire à interroger, je pense que le reste de l’équipe saura te renseigner. » Remerciant le jeune femme, Camille descendit dans le sous-sol de l’Institut. Zack était sans aucun doute en train d’essayer d’avoir des informations sur son frère disparu. Mais à quel prix ?! Il risquait sa vie. Il risquait énormément de choses s’il ne contrôlait pas correctement ce vampire. Ils partageaient la même peine lui et elle. Alexandre, son propre frère à elle, est porté disparu depuis un moment aussi, mais elle sait où il est. Elle sait qu’il est encore en vie car sinon elle aurait déjà vu son corps en train de se décomposer quelque part dans Chicago. Prenant son poignard séraphique au cas où dans sa chambre, elle prit la direction des entrailles de l’Institut. Elle détestait cette partie de chez elle. Cette partie de l’Institut qui abritait des créatures obscures, des prisonniers de guerres. Fermant les yeux et remettant son esprit en place, elle avançant dans le sous bassement de l’Institut, se dirigeant vers là où le bruit semblait le plus douloureux, comme si l’on torturait quelqu’un. « ZACK ! Arrêtes ça ! » Elle cria presque dans le couloir, essayant d’avoir l’attention de son meilleur ami. Les yeux complètement horrifié de Zack se tournèrent alors vers elle. « Camille, va-t-en d’ici. » « Tu rêves mon vieux. Tu fous quoi là ? Qu’est-ce que tu lui as fait à ce vampire ? » Il hurla sur le vampire, faisant sursauter légèrement la jeune femme. Elle ne connaissait pas du tout cette partie de Zack, le doux et affectueux Zack qui l’a consolé durant des jours et des jours après la mort de Benjamin. Il l’a pris par le poignet et l’entraîna un peu plus loin de la cellule. « Tu n’aurais jamais du descendre ici Cam’. » « Ah bon ?! Pour ne pas découvrir que tu tortures des prisonniers de guerres dans les entrailles de l’Institut ?! » Elle le regarda, captant son regard avec autant de dureté que le sien avait. « Tu sais combien de règle de Juliette que tu enfreins là ? Tu sais ce que tu risques si l’on vient à te découvrir ici ? T’as pensé à Emma, à sa réaction si elle te voyait ? » Camille n’arrive plus à voir Zack comme avant. Il est et sera toujours son meilleur ami, mais cette obscurité en lui, lui fait peur. Elle a peur pour lui.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOZack B-Herondale
I'D COME FOR YOU

Je suis à Chicago depuis le : 04/01/2016 et j'ai déjà payé : 1356 factures et gagné : 73 gains. Il paraît que : Chris Wood est mon double. Schizo je joue aussi : Oliana - sexy - Osborn On m'appelle : Exotic (sarah) et pour mon profil je remercie : * { Lux.

Je suis : Marié à Emma De Lornet, papa d'un petit garçon (15 Decembre)
SOME INFINITIES ARE BIGGER
THANKS OTHER INFINITIES

+ EMMA
+ NATHANAËL





FIND YOUR TRIBE.
LOVE THEM HARD


+ MEG
+ SEB
+ ENOLA
+ TESSA
+ LEHR




MEMORIES WARM YOU UP FROM THE INSIDE. BUT THEY ALSO TEAR YOU APART


+ GARETT
+ ELSA




EMMA & LEHR (x) EMMA & MEG & DIM (x) ENOLA (x) GARETT (x)
WEDDING (x) EMMA TG SALEM (x) EMMA (x) DIMITRI (x)

Sujet: Re: cammack ∞ If you want blood, you got it    Jeu 12 Mai - 21:52

If you want blood, you got it ∞ cammack
Protéger, c’était notre devoir, notre but ultime. C’était aider, secourir, préserver,  défendre, aimer, accompagner, surveiller. C’était des petits gestes, comme des grandes batailles. C’était notre quête. Mais…c’était aussi savoir faire les choses nécessaires. C’était prévenir, aviser, alerter, anticiper, éluder et s’informer. Seulement, dans notre monde actuel, il n’existait que deux façons de s’informer : collaborer ou torturer. Les plus grands collaboraient avec ceux qui tentaient de nous aider, mais au fond qu’avions-nous gagné ? Un peu plus de perte. Un peu plus d’incompréhension. Un peu plus de temps perdu. Torturer, lorsque le temps nous manquait, me semblait être la solution. Aimais-je vraiment ça… ? Non, je n’avais jamais apprécié tourmenter une âme déjà perdue. Mais, avions-nous vraiment le choix… ? Lorsque dans une guerre, les moyens nécessaires finissaient par s’épuiser, avait-on réellement le choix de ne pas riposter avec les mêmes armes… ? C’était ce qu’on nous enseignait. C’était ce qu’on nous disait depuis notre plus jeune âge. Ne jamais capituler, or, je refusais de le faire, malgré le manque de moyen.

Lorsque j’avais eu vent du nouveau vampire qu’on avait capturé, l’idée avait germé dans ma tête bien assez vite. J’avais débarqué dans le bureau de Juliette pour la convaincre de me laisser faire. Elle avait au début refuser, parce qu’elle savait que je ne gardais pas mon sang froid. Comble de l’ironie, hein… ? « C’est exactement, ce qu’ils souhaitent. Qu’on garde notre sang-froid Juliette. Crois-tu réellement que tu obtiendras des informations sans passer par la torture... ? On parle d’un vampire, probablement plus vieux que toi. Alors, la diplomatie, il en a surement rien à carrer » Elle m’avait contemplé une seconde, avec son air de réflexion intense. Elle avait finalement céder, en me promettant de faire ça dans les sous-sols et aux regards indiscrets. Killian aurait du m’accompagner, mais il n’était pas commode qu’il soit vraiment présent. C’était juste une garantie pour me maîtriser.

« Tu rêves mon vieux. Tu fous quoi là ? Qu’est ce que tu lui as fait à ce vampire ? » Je le regardais d’un air dégouté et ajouta : « Rien qui puisse le tuer encore » Voyant qu’elle ne bougeait pas, je l’emmenais au loin, en essayant de régler sa présence au plus vite : « A bon ?! Pour ne pas découvrir que tu tortures des prisonniers de guerre dans les entrailles de l’Institut ?! » Elle avait tout dit dans cette phrase, mais elle ne semblait pas s’en rendre compte. Je la vis continuer à m’engueuler, comme si j’étais un enfant, un incapable, un irréfléchi. Quelqu’un qui…par perte, avait décidé de passer outre les lois. Mais n’étaient-elles pas faites pour être transgresser ? « Tu sais combien de règle de Juliette que tu enfreins là ? Tu sais ce que tu risque si l’on vient à te découvrir ici ? T’as pensé à Emma,  à réaction si elle te voyait. »  Je sifflais entre les dents. Comment osait-elle vraiment penser que j’étais capable de ça ? « Tu crois vraiment que j’oserai faire ça si j’en avais pas eu l’autorisation ? » Oui. Je l’aurais fait, bordel. Mais pas ici, pas à l’institut alors que tout pouvait survenir comme elle. Je n’étais pas assez idiot pour ça. « On est en guerre, Camille. Met toi ça dans le crâne. Juliette a approuvé cette interrogation. Si ne t’es pas d’accord avec ce choix, les escaliers sont par-là. » Dur…Je l’étais, mais j’étais probablement aveuglé par l’appel du sang et de la violence. J’allais partir, rejoindre ma victime, mais je me stoppais net en repensant à Emma. « Emma, elle a fait son choix. Elle a décidé de ne pas participer à cette guerre. Elle n’a donc rien à dire sur les moyens d’obtenir des informations. » Nous étions peu être remis ensemble, mais personne ne le savait. Sauf si…le savait-elle… ? Avait-elle deviné… ?



Mon père disait qu'il ne faut jamais comparer les gens, chaque personne est différente, l'important est de trouver la différence qui vous convient le mieux.
Emma était ma différence
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: cammack ∞ If you want blood, you got it    Sam 14 Mai - 17:29

screwed up and talk
camille de lornet et zack herondale


On ne connait jamais réellement quelqu’un avant d’avoir vu sa part d’ombre se révéler à la lumière du jour. Camille a une part d’ombre importante, une envie de tuer, une âme de guerrière, des pensées noires, des attitudes odieuses. Mais elle ne montre cette part d’elle que lorsqu’elle fait face à un démon, une créature obscure mal intentionnée ou un Obscurs. Elle ne fait pas de mal pour rien, ne tue pas pour rien, ne prend pas un plaisir malsain à enfoncer une lame angélique dans la poitrine d’un humain bien qu’Obscurs. Non. Elle le fait pas sens du devoir, par obéissance envers sa tante, son camp, sa famille. Mais en voyant Zack torturer ce vampire, qui n’a probablement pas la moindre information pour le jeune homme, elle ne peut pas s’empêcher de crier, de protester, de dire non. De le stopper à tout prix. Elle ne reconnaissait pas le regard dans les yeux de son meilleur ami, cette envie de faire mal, ce combat intérieur qu’il menait. Elle le confronte et sa réponse lui fait froid dans le dos. Zack n’est pas comme ça habituellement. En tout cas, pas en sa compagnie. Elle compte sur lui plus que quiconque, elle lui fait confiance, elle semble tout connaître de lui et voir les mains du jeune homme ainsi, en train de faire du mal volontairement lui retourne l’estomac, lui donne l’impression d’avoir été trahie, de ne pas le connaître aussi bien qu’elle le pense. Elle essaye de le raisonner, de trouver une explication, de lui faire prendre conscience. Elle s’y prend mal, toujours à chercher la petite bête comme la chieuse qu’elle est, comme la moralisatrice qui pleure encore sur la mort de son mari et risque sa vie en sauvant d’autres personnes ou pas. Camille a ce don d’agacer, de mettre sur les nerfs le plus calme des Chasseurs d’Ombres. Il n’y a qu’à voir ce Nichols qui ne sait pas la voir en peinture pour avoir fait fuir une créature obscure prête à parler. Il n’y a rien de pire que de travailler avec Camille, que de savoir qu’elle peut tout gâcher en une parole, en un geste. Elle l’accuse de trahison presque ouvertement. « Tu crois vraiment que j’oserai faire ça si j’en avais pas eu l’autorisation ? » « Je ne sais pas Zack. Je ne sais plus rien parce que je ne te savais même pas capable de faire ça à la base. » Elle le regarde, horrifiée de découvrir CE Zack. Celui qui torture. Zack est doux, gentil, apaisant. Alors le voir ainsi … une raison de plus pour ouvrir les yeux un peu plus sur ce qui l’entoure. « On est en guerre, Camille. Mets-toi ça dans le crâne. Juliette a approuvé cette interrogation. Si ne t’es pas d’accord avec ce choix, les escaliers sont par-là. » Soupirant d’énervement, elle le regarde avec ses grands yeux marrons qui tournent au noir. « On est en guerre oui, mais ça ne nous oblige pas à devenir des monstres aussi. On n’est pas des abominations qui s’abaissent aux pratiques de l’ennemi pour le combattre. On vaut mieux que ça Zack. » Il semblait ne même pas écouter ce qu’elle lui disait. Il semblait sourd mais le nom d’Emma a retenti en lui tel un écho, elle en est sûre. « Emma, elle a fait son choix. Elle a décidé de ne pas participer à cette guerre. Elle n’a donc rien à dire sur les moyens d’obtenir des informations. » Pas le moins du monde satisfaite par cette conversation, elle le suivit dans la pièce. Avant même qu’il n’est pu toucher sa victime toujours consciente, elle prit son courage à deux mains, se positionna derrière le vampire et encercla son cou avec son coude, le faisant suffoquer jusqu’à ce qu’il perde conscience et pendouille lamentablement, attaché à sa chaise. « Tu n’es pas le seul à savoir faire ces choses-là, à savoir faire souffrir. Mais tu sais quoi, un torturé inconscient ne peut pas être torturé. » S’appuyant contre un mur humide de la cellule, elle le regarda droit dans les yeux, peut intimider par son regard noir ni son air courroucé. « Maintenant, tu vas m’expliquer pourquoi tu tortures des vampires idiots dans les geôles de l’Institut, et ce que tu pensais en tirer. » Déterminé à savoir la vérité, à savoir pourquoi l’homme qu’elle considère le plus s’abaisse à ce genre de pratique, Camille le regard dans flancher, sans sourcilier. Elle sait que son ami pense au mieux, il doit certainement que ça vaut le coup, que la fin justifie les moyens. Mais Camille sait très bien que parfois ces moyens détruisent une personne, que cela peut la changer à tout jamais. « Je ne te jugerais sur rien Zack. Tu es mon meilleur ami et je viens de rendre inconscient une personne sans le moindre état d’âme. Alors parle. »

post 2
817 mots

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOZack B-Herondale
I'D COME FOR YOU

Je suis à Chicago depuis le : 04/01/2016 et j'ai déjà payé : 1356 factures et gagné : 73 gains. Il paraît que : Chris Wood est mon double. Schizo je joue aussi : Oliana - sexy - Osborn On m'appelle : Exotic (sarah) et pour mon profil je remercie : * { Lux.

Je suis : Marié à Emma De Lornet, papa d'un petit garçon (15 Decembre)
SOME INFINITIES ARE BIGGER
THANKS OTHER INFINITIES

+ EMMA
+ NATHANAËL





FIND YOUR TRIBE.
LOVE THEM HARD


+ MEG
+ SEB
+ ENOLA
+ TESSA
+ LEHR




MEMORIES WARM YOU UP FROM THE INSIDE. BUT THEY ALSO TEAR YOU APART


+ GARETT
+ ELSA




EMMA & LEHR (x) EMMA & MEG & DIM (x) ENOLA (x) GARETT (x)
WEDDING (x) EMMA TG SALEM (x) EMMA (x) DIMITRI (x)

Sujet: Re: cammack ∞ If you want blood, you got it    Sam 28 Mai - 20:41

If you want blood, you got it ∞ cammack
« Je ne sais pas Zack. Je ne sais plus rien parce que je te savais même pas capable de faire ça à la base. » Oh, je le savais. C’est juste que je n’aie jamais exploité cette partie de moi-même avant. Avant tout ce merdier. Père, nous avait initiés à cette partie, alors que j’avais à peine 12 ans. J’avais assisté à des séances de torture, certes pas forcément les plus ardues, simplement parce que pour moi, cela faisait aussi partie de l’héritage des Blackthorn-Herondale. Il ne s’agissait pas de savoir manier l’épée, il s’agissait aussi d’obtenir des informations. Lorsque papa avait finit par mourir, Garett avait pris la relève. Alors oui, je le savais, mais je n’avais jamais vraiment mis en application tout seul. J’avais simplement commencé après son enlèvement. Et depuis, je me laissais parfois glisser dans ses ténèbres. C’était peut être pour cela que Juliette De Lornet avait accepté, parce qu’au fond elle savait que pour obtenir des informations sur mon frère, j’avais du faire ce qu’il me semblait juste. Elle avait fermé les yeux, bien que parfois elle me disait de faire attention à mes actions. ‘Je ne veux pas qu’on prenne exemple sur ta noirceur, Zack’ m’avait-elle déjà dit. Oh, ça je le savais très bien aussi. Personne n’oserait me prendre en exemple pour ça, mais bien que j’avais fait taire cette partie pendant de nombreuses années, la voilà de nouveau m’accompagnant, à bras ouvert. « On est en guerre oui, mais ça ne nous oblige pas à devenir des monstres aussi. On n’est pas des abominations qui s’abaissent aux pratiques de l’ennemi pour le combattre. On vaut mieux que ça Zack. » « Tu crois ? » Criais-je finalement sans m’en rendre compte. Le son de ma voix se porta dans les couloirs adjacents par des centaines d’échos. « Tu crois vraiment qu’on vaut mieux que ça ? Qu’est ce que ça nous a apporté depuis hein ? » Je faisais des grands gestes ; j’expulsais toute ma rage. Elle était certes ma meilleure amie, mais c’était aussi celle qui était le plus apte à me voir ainsi. « On a vu nos proches mourir un à un. Qu’est ce qu’on a fait pour les sauver ? Les retrouver ? Rien. On tente de gagner cette guerre par des petites batailles. Juliette a tord lorsqu’elle a dit qu’on doit se fier à nos lois. Elles sont devenues obsolètes. » Finalement, lorsqu’elle parla d’Emma, elle avait finit par rentrer de nouveau dans la cavité, et d’un coup de bras, endormi la victime. « Tu n’es pas le seul à savoir faire ces choses-là, à savoir faire souffrir » Je n’avais jamais dit le contraire. J’avais juste demandé à ce qu’on me le confie, rien de plus. « Mais tu sais quoi, un torturé inconscient ne peut pas être torturé » Je me sentais comme un lion en cage, prisonnier par cette rage. « Pourquoi t’as fait ça, putain ? » « Maintenant, tu vas m’expliquer pourquoi tu tortures des vampires idiots  dans les geôles de l’Institut et ce que tu penses en tirer. » Elle semblait calme. Comme d’habitude. Alors que j’allais exploser. Nous étions le ying et le yong. Et pourtant, cette nana là, elle me comprenait sans doute trop bien. C’était probablement pour ça qu’on s’entendait bien. « Je ne te jugerais sur rien, Zack. Tu es mon meilleur ami et je viens de rendre inconscient une personne sans le moindre état d’âme. Alors parle. » Je secouais la tête. « Tu sais que dans quelques secondes, ce vampire va s’éveiller. Et il aura non seulement l’envie de me tuer, mais toi aussi. » Dis-je finalement. Mais la voyant croiser les doigts, l’air sérieux, je m’avançais vers l’attirail pour le remettre en ordre. «  C’est Jordan. Un des bras droits d’un Osborn haut placé.  Il sait forcément des choses. » Je saisis un pieu en argent, et l’aligna avec tous les autres, sans oser la regarder. « Juliette le sait. S’il a des informations sur les prochaines attaques, on doit le savoir. S’il a des informations sur Andrea et son armée, on doit le savoir. S’il a des informations des futurs enlèvements, Juliette a le droit de savoir… » Ma voix s’était affaiblie et je finis par conclure : «…Si il a des informations sur Garret, j’ai le droit de savoir… »



Mon père disait qu'il ne faut jamais comparer les gens, chaque personne est différente, l'important est de trouver la différence qui vous convient le mieux.
Emma était ma différence
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: cammack ∞ If you want blood, you got it    

 
cammack ∞ If you want blood, you got it
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: