Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Floriel ♦ Sex and blood.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Floriel ♦ Sex and blood.   Ven 10 Mar - 14:17


Ma vie tourne en rond, encore et encore, perpétuellement en rond. J’ai l’impression d’être un foutu poisson rouge qui perd le nord, qui nage dans son bocal, fait les mêmes choses continuellement. C’est franchement énervant, pour certain flippant. Bon d’accord, Maurice le poisson rouge n’ira jamais étriper quelques personnes. Il ne sortira pas de son bocal pour égorger une paire de jumeaux, couper les doigts d’un autre et bouffer un twix entre deux. Certes, mais c’est plus ou moins ça. Je suis le poisson rouge, sans être le poisson rouge. Enfin, je crois. J’envie la mémoire à courte durée du poisson par contre. Genre le con, il oublie qu’il tourne en rond, alors que moi, je me souviens de tout ! Je me souviens de cette chair qui brûle, de ses cris, de ses appels au secours alors que moi, je suis là, incapable de lui venir en aide. Pauvre petite chose que j’étais. Crétin, je n’avais pas pu bouger mon cul, empêché par Florian de me jeter dans la gueule du loup. Je respirais pour vivre. La flamme c’était éteinte, mon cœur était en sourdine, en pause. Je n’en avais potentiellement pas un gros de base, mais là, c’est le truc super dessécher…j’en oublies mes valeurs, mes options, mes conflits. J’oublies tellement de choses, me mettant sans cesse en danger et ce, pour la plus grande exaspération de mes proches.  L’enterrement de Léa avait eu lieu et moi, je n’avais pas daigné y aller. C’était trop dur, ça aurait fait en sorte que j’admette, que j’accepte sa mort. A quoi bon être un vampire si on peut quand même crever jeune ? N’importe quoi ! « Osborn, une mission et cette fois-ci, fait ça proprement… » Un bout de papier tendu, je regarde l’Obscur d’un air froid et sec.

Bosser proprement ? Il est vrai que j’ai tendance à vite m’emporter, vite me laisser glisser dans une folie meurtrière que je contrôle à peine. Je me lève, ne daignant pas répondre au mec en question, le poussant au passage dans un grognement agressif. Qu’il aille se faire voir, je n’ai plus grand-chose à perdre. Si Florian n’était pas mon parabatai, je pense que, déjà, j’aurais été retrouvé ma sœur. D’ailleurs, même Flo en payait le prix cher. Je ne le touchais plus, le laissant m’accompagner si il le souhaitait, le laissant dormir à mes côtés si il en ressentait l’envie. Rien de plus. Ma libido était clairement mise sur pause, ce qui en soit est un foutu exploit. L’envie, le désir, je le comblais dans ce sang qui ne cessait de couler entre mes doigts avides. Sans plus de cérémonies, j’envoie un message à Florian, lui envoyant l’adresse et le lieu. Si réponse il y a, je ne la regarde même pas. Sûrement souhait-il que je l’attente pour commencer, histoire qu’il puisse me gérer. Bien sûr, je n’allais pas le faire. A peine arriver sur les lieux que je rentre, que je commence. Pas d’enfants, juste deux adultes, deux personnes mariées et heureuses. Leur bonheur me dégoute, me donne envie de gerber. Pour dire la vérité, je les envies…Moi aussi j’aimerais retrouver cette étincelle. Je me perds une fois de plus dans cette noirceur, cette douce cruauté qui me prends aux tripes. Ils sont fautifs. C’est de leur faute si elle est morte, ils doivent tous payer…Oui, et ce, jusqu’au dernier. Travailler proprement ? C’est raté. Entre la jugulaire qui a aspergé le mûr, les membres tranchés, je renifle bruyamment face au spectacle. Ça a été rapide, bien que sûrement douloureux. Super, j’étais une fois de plus dans un état lamentable.

Enjambant un corps, enfin, une partie de corps, je manque de me rétamer en glissant dans une flaque d’eau. Je peste, posant ma main sur le mur pour me soutenir, grognant de nouveau avant de me laisser tomber, le cul dans le sang. Tremblant, mèches collantes et poisseuses, je sors un Twix que je mange sans grande conviction. La porte s’ouvre et la présence de mon parabatai est rapidement ressentie, reconnue. « Tu arrives en retard…encore… » Voix mornes, sans vie. Mon regard glisse vers le haut alors que je pose mes iris dans les siennes. Je ne souris pas, je ne fais même pas preuve de cette arrogance habituelle. Je mâche sagement le bout de Twix que j’ai en bouche, entouré de ce sang qui ne me dégoute même pas. A vrai dire, ça ne me fait plus rien. Je ne ressens plus d’excitation, de plaisir, de bonheur…rien que de la rage, de la colère, de la haine.





Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Floriel ♦ Sex and blood.   Ven 10 Mar - 20:44


L’eau tiède coule le long de mon dos, mon front posé sur le carrelage froid de ma douche. Mon souffle lent contraste avec mes muscles crispés. Ces derniers temps je n’arrive pas à me détendre, et pour cause, je ne cesse de m’inquiète pour Gabriel, de savoir ce qu’il fait, s’il tient un minimum le coup … s’il est en vie. Parce que maintenant c’est devenu mon unique préoccupation, peu importe ses fichus fiançailles, ses conneries à répétition. Tout ce qui m’inquiète c’est qu’il ne mette pas fin à ses jours, qu’il ne cherche pas à rejoindre Léa. Qu’il me prive pour le restant de mes jours de ma plus grande source de joie, de la personne la plus importante de mon monde. Je déteste plus que tout m’éloigner de lui en ce moment, justement parce que je ne peux pas garder un œil sur lui dans ce cas, parce que je crains que pendant que nous sommes éloignés, il n’essaie de se rapprocher de sa sœur. Pourtant les choses sont loin d’aller bien quand on est ensemble. Mais je me refuse à désespérer, si je le faisais, qu’est-ce qui nous resterait à Gab et moi ?

Je me décolle du mur et éteins l’eau, allant m’habiller rapidement. Alors que je m’apprête à sortir, mon portable vibre. C’est message de Gabriel, avec une adresse, sans doute là où a lieu notre mission du jour. Soit, j’hésite à lui envoyer un sms, mais de toute façon que je le fasse ou pas, ça ne changera rien au comportement de mon parabatai, je le sais. Je me dépêche donc de le rejoindre, mais l’endroit désigné se trouve à l’autre bout de la ville, et lorsque j’ouvre la porte de l’appartement, le silence et le sang m’accueille. Gabriel est par terre, mangeant une barre de twix au milieu du sang qui a giclé partout dans la pièce, deux cadavres gisant plus loin. Sa voix se fait entendre, mais si vide de vie que ça me tord le cœur. Mais je sais que je ne dois rien montrer, rien qui pourrait le blesser. Alors je m’avance, pour me placer face à lui, tentant en vain de plonger mon regard dans le sien. Je retiens un soupire, et dis d’une voix neutre : « C’est toi qui m’a pas attendu, Gab. Pas sympa de sa part. ». Je regarde aux alentours, manquant de grimacer face au bordel à nettoyer. Mais ce n’est pas le plus important, le plus important, c’est l’apathie de Gabriel, lui qui a toujours plein de vie – dans le bon comme dans le mauvais sens – désormais, on aurait dit qu’il est un fantôme, juste une enveloppe vide, et je ne sais pas si je peux le supporter.

Parce que ce n’est pas le Gab que je connais, ce n’est pas celui dont j’ai fait la connaissance enfant. Même quand Léa s’est transformé sans lui, il était en colère, mais il n’avait pas été vide comme il l’est à cet instant. Que faire pour le sortir de cet état ? Pour qu’il redevienne ne serait-ce qu’un peu le Gab que j’avais connu, mon Gabriel. Même le sexe ne l’intéresse plus, lui qui n’avait jamais su garder sa queue dans son pantalon. Comment puis-je le ramener à la vie ? Comment puis-je le faire de nouveau vivre. Je ne suis pas sûr de savoir comment procéder. Je suis largué, tout ce que je peux faire c’est être là – quand je sais où il est. Un peu désemparé, je me laisse tomber par terre, à côté de lui, sans me préoccuper de l’hémoglobine qui tache tout. Fermant les yeux, je laisse ma tête se poser en arrière sur le mur, sans un mot.

 
Floriel ♦ Sex and blood.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: