Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 And they lived happy or not ... (Crystal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
47/77  (47/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGarett B-Herondale
A hope, a spark.

Some legends are told Some turn to dust or to gold But you will remember me Remember me for centuries And just one mistake Is all it will take We'll go down in history Remember me for centuries

Je suis à Chicago depuis le : 21/06/2016 et j'ai déjà payé : 147 factures et gagné : 1108 gains. Il paraît que : Sam Claflin est mon double. Schizo je joue aussi : Dimitri C. Lightwood On m'appelle : Manon et pour mon profil je remercie : Nebula

Je suis : Célibataire
They say we are what we are But we don't have to be I'm bad behavior but I do it in the best way I'll be the watcher of the eternal flame
Sujet: And they lived happy or not ... (Crystal)   Ven 8 Juil - 11:12



And they lived happy or not
feat. Crystal & Garett
Crystal était partie en mission, de ce fait, tu étais tranquille durant plusieurs heures...Enfin, c'est ce que tu aimais croire. Avec ta fiancée tu n'es jamais sur de rien, elle semble toujours avec un œil sur toi. Comme si Andréa avait fait exprès d'aller te chercher une des pires chieuses au monde. Clope entre les lèvres, main appuyée contre le mur, la jolie brune en face de toi semblait roucouler comme un pigeon. Ce qui en soit n'était pas totalement faux. Inutile de lui faire comprendre ce dont tu avais envie. Quelques sourires, quelques paroles bien placées et elle était tombée à tes pieds. Oui, Andréa n'était pas disponible pour l'instant, du coup, tu devais te rabattre sur quelqu'un d'autre. Tu es loin d'être connu pour ta fidélité, encore moins pour être un grand sentimentale. Ce n'est pas avec les sentiments que l'on avance, que l'on monte les échelons. Hors, les échelons tu les avais montés avec une rapidité étonnante. Pas seulement parce que tu couchais avec le grand manitou, non, mais également grâce à tes facultés face au combat et à tes stratégies sans failles. Tu glisses tes doigts dans ses cheveux, frôlant sa peau avec un amusement certain quand, enfin, vous vous décidés à changer de lieux pour passer aux choses sérieuses. Calmement, tu te diriges vers tes appartements, finissant ta clope sans vraiment juger bon de la jeter ailleurs que sur le sol du palais. Si quelqu'un n'était pas content et bien soit, ça ne te faisait ni chaud ni froid. Tu arrives devant ta porte et, étonnamment, tu vois que la porte est déverrouillée. Andréa se serait-elle échappée de ses obligations ? Tu fronce les sourcils et pousse doucement la porte du bout des doigts, le regard vide de toutes expressions. Ta proie du moment entra dans la pièce avant que tu ne puisses lui dire d'attendre deux secondes. Trop tard. Cette conne venait de se jeter dans la gueule du loup...Tu fais un pas dans la pièce et déjà, la silhouette de la brune avait cessé de se mouvoir, figée près de la porte d'entrée. Toi, tu t'allumes une nouvelle cigarette en posant ton regard sur la blondinette qui apparemment était revenue plus tôt de mission.

« Ma chère et tendre fiancée qui est revenue plus tôt de mission...Charmant et ennuyant. Tu fou quoi chez moi Crystal ? » Tu tire sur ta cigarette et la brune te parle vaguement d'une affaire urgente avant de dégager en quatrième vitesse... Ouai, bon, ce n'est pas la plus courageuse des Obscurs, ça c'est sur. En même temps, Crystal n'est pas connue pour sa délicatesse légendaire et sa douceur, loin de là. Mais toi, tu ne te laisses pas avoir par ses faux semblant, oh non. Tu as été fiancé de force à celle-ci il y a quelques jours, t'imposant ainsi cette alliance que tu voyais d'un très mauvais œil. Tu glisses ton regard dans le sien durant quelques instants avant d'avancer dans la pièce en enlevant ta veste, posant celle-ci sur une chaise. D'un coup, ta journée semblait déjà moins radieuse. Passant une main dans tes cheveux tu ne la regarde plus, te contentant d'aller te mettre dans ton canapé, y tombant lourdement.  Pas que Crystal soit inintéressante, non, mais disons que quand tu te sens oppressé et bien, tu es de mauvaise humeur. Tu soupires en observant de nouveau la jolie blonde. Parce que bon. A ne pas en douter, la jeune femme est d'une beauté à faire pâlir les dieux eux-même...dommage que tu ailles juste envie de lui en coller une actuellement. Tu n'as jamais été pour le mariage, jamais, au grand jamais tu n'aurais cru en arriver là. Fiancé et surtout à une Morgenstern...Toi un Herondale...bordel, tes parents devaient clairement se retourner dans leur tombe. Bon, rien que tu le fait que tu sois devenu un Obscur ne devait pas leur plaire. Tu t'allonge dans ton canapé, tirant une nouvelle fois sur ta cigarette alors que la fumée s'échappe de tes lèvres.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 1 , 669 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: And they lived happy or not ... (Crystal)   Ven 8 Juil - 14:05

Garett ξ Crystal
AND THEY LIVED HAPPY OR NOT
D' you breathe the name of your saviour in your hour of need, and taste the blame if the flavor should remind you of greed? Of implication, insinuation and ill will, 'til you cannot lie still, in all this turmoil, before red cape and foil come closing in for a kill. Come feed the rain 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust. Yeah, feed the rain 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust

Elle était d'une humeur massacrante. Elle avait été envoyé en mission un peu plus tôt dans la journée et rien ne s'était passé comme elle l'avait voulu. Son objectif n'était pas vraiment clair: elle ignorait si elle préférait prendre son temps et en profiter ou aller rapidement pour se débarrasser de tout ça ... Au final, elle n'était pas d'humeur et les pensées qui l'accablaient lui faisaient prendre plus de risque que d'ordinaire. En passant la porte, elle jeta rageusement sa veste sur un fauteuil, foudroyant du regard un petit groupe de jeunes femmes qui la regardaient en coin tout en chuchotant. Elle n'aimait pas être le sujet des ragots et l'évènement qui bouleversait sa vie depuis quelques jours la mettait au centre de l'attention. Crystal ?  Elle se retourna vers l'intrus osant la déranger. Sa petite soeur. Oulaaaaa désolée! s'excusa-t-elle en braquant ses mains en l'air en signe d'innocence. Elle secoua la tête, s'excusant à son tour. Les missions pouvaient lui changer les idées comme la mettre dans une rage terrible. Aujourd'hui n'échappait pas à la règle. Attrapant sa petite soeur par les épaules, elle quitta la pièce, esquissant un léger sourire en espérant que cela lui ferait d'état d'esprit. Discutant, les deux jeunes femmes avançaient dans les couloirs du palais, rejoignant la porte des appartements de Crystal. Elles allaient se quitter, l'aînée ayant envie de retrouver le calme de sa solitude quand la main de sa soeur se posa sur son bras. T'es sûre de ce que tu fais ? Avec Garett Herondale ? Je veux dire ... C'est pas comme s'il était particulièrement discret. D'ailleurs, je l'ai croisé avant que t'arrives et ... Il n'en fallut pas plus. Si la blonde avait toujours été particulièrement calme et intérieure dans ses sentiments, la colère froide qui émanait de son regard dissuada sa cadette de continuer. Abandonnant ses désirs de soirée solitaire, Crystal partit d'un pas décidé vers les appartements de Garett avec la ferme intention d'en découdre.

Elle n'avait jamais demandé à être promise à ce mec ! Non seulement sa réputation était à faire peur et elle ne comprenait pas vraiment pourquoi c'était lui qu'on lui avait choisit. Rectification, qu'Andréa lui avait choisit. Même si sa place au sein de l'Ordre lui permettait d'accéder à ses ambitions, elle ne supportait la manière dont il perturbait son esprit. Loin d'elle quelques sentiments à l'égard de son fiancé ! Ce qui l'obsédait était la manière dont elle allait se sortir de ce mauvais pas: comment conserver son fiancé et tout ce que sa position allait lui apporter, sans avoir les désagrément de le savoir avec d'autre. Ce n'était pas de la jalousie, juste de la fierté. Elle était Crystal Morgenstern et elle n'allait pas laisser ce crétin tout détruire parce qu'il n'était pas capable de garder son pantalon en présence d'une demoiselle. Arrivée devant la porte, elle frappa durement, faisant vibrer la porte: s'il était en galante compagnie, cela devrait suffire à lui casser son coup. Après dix minutes, la porte demeurait fermée et le silence total. Elle soupira et tira de son chignon, deux petites épingles, laissant ses cheveux s'écouler en cascade sur ses épaules. Elle n'avait pas de grands talents en matière de vol mais déverrouillé une porte de la sorte lui sauvait bien souvent la mise. Le cliquetis du verrou se fit entendre et la jeune femme ouvrit, constatant rapidement qu'il n'était pas présent. Avec un soupir, elle se laissa tomber dans le fauteuil après avoir refermé la porte. Puisque c'était ainsi, elle allait l'attendre. Cela ne dura pas plus de quelques minutes. Elle l'entendit venir, s'arrêter devant la porte. Elle se savait douée mais elle devait admettre qu'il n'était pas mal non plus dans son genre, un combattant hors pair, très observateur. Ce fut avec un sourire diabolique qu'elle la vit entrer. Quelle idiote. La voilà désormais figée. Et oui ma grande, c'était pas le jour. pensa-t-elle. Ma chère et tendre fiancée qui est revenue plus tôt de mission...Charmant et ennuyant. Tu fous quoi chez moi Crystal ? Originale comme manière de la saluer après avoir vu son amante d'un soir détaler à toutes jambes. Franchement ? Lui même n'avait-il pas conscience de valoir mieux que cela ? Elle se leva, l'observant, sa clope au bec, s'affaler dans le canapé. Je désespérais de te retrouver mon amour ... lui répondit-elle, cynique. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre qu'il n'y avait rien d'affectif entre eux, pas même la moindre amitié. Dans le regard de son fiancé, Crystal voyait tout l'agacement qu'elle lui inspirait. Elle en avait tout autant à son égard. L'envie de l'étrangler la prenait dès qu'il apparaissait dans son champ de vision, avec une intensité particulière depuis qu'elle était enchainée à lui. Tu pourrais au moins être discret ... finit-elle par cracher, sa mauvaise humeur reprenant le dessus. En plus de passer pour un gigolo, tu m'humilie publiquement. Les bras croisés sur sa poitrine, Crystal faisait les cents pas, tentant de se retenir d'exploser à la figure de celui qu'elle considérait comme responsable de sa journée pourrie.



Dernière édition par Crystal Morgenstern le Ven 15 Juil - 19:26, édité 1 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
47/77  (47/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGarett B-Herondale
A hope, a spark.

Some legends are told Some turn to dust or to gold But you will remember me Remember me for centuries And just one mistake Is all it will take We'll go down in history Remember me for centuries

Je suis à Chicago depuis le : 21/06/2016 et j'ai déjà payé : 147 factures et gagné : 1108 gains. Il paraît que : Sam Claflin est mon double. Schizo je joue aussi : Dimitri C. Lightwood On m'appelle : Manon et pour mon profil je remercie : Nebula

Je suis : Célibataire
They say we are what we are But we don't have to be I'm bad behavior but I do it in the best way I'll be the watcher of the eternal flame
Sujet: Re: And they lived happy or not ... (Crystal)   Dim 10 Juil - 0:13



And they lived happy or not
feat. Crystal & Garett
Tu observes la blonde avec un amusement certain, laissant ton regard glissé sur elle avec un air hypocrite non dissimulé. Tu ne l'aimes pas, tu ne l'aimeras sûrement jamais. Puis, elle a également la manie de vouloir te coller au cul, essayant de t'empêcher d'aller voir ailleurs. Inutile de dire que ça te fou les nerfs. Si c'est une mal baisée tu n'as pas à être pareil. Vivre un mariage sans sexe c'est déjà immense pour toi, alors qu'elle te laisse prendre du plaisir ailleurs. Ou alors, elle a qu'à se foutre à poile et te donner ce que tu souhaites, là, tu envisageras le fait de ne pas aller voir ailleurs... et encore. « Je désespérais de te retrouver mon amour ... » Tu souris avec un air calme et posé, ta cigarette entre les lèvres. Comme si tu allais y croire à celle-là. Quelqu'un avait sûrement dû te surprendre en train de chasser et c'était empressé d'aller vendre la mèche à la blondinette. Tu n'as pas vraiment d'amis dans l'Ordre. Beaucoup de jaloux, de filles vexées dans leur égaux lorsque tu les avais baisés et brusquement oublié...ouai, ça fait pas mal de choses qui pouvaient te porter préjudice. Mais qu'importe. Tu n'es pas un homme à faire attention à ta réputation sentimentale. Niveau professionnel, là, tu fais attention. Et encore, quand quelqu'un te casse trop les pieds tu fais en sorte de monter une stratégie bidon pour l'envoyer à la mort. Pas cool, mais au moins c'est efficace et tu ne te salis pas les mains. « Oh, comme c'est mignon mon bébé. » Bien sur, tu es totalement ironique comme elle l'avait été quelques secondes auparavant. Tu voyais bien qu'elle n'était pas de bonne humeur et, d'ailleurs, en te cassant ton cou tu ne l'étais plus vraiment non plus. « Tu pourrais au moins être discret ... » Oui tu pourrais, mais tu n'en ressens pas l'envie. Pourquoi serais-tu discret alors qu'au final, tout le monde sait que ce futur mariage n'est absolument pas basé sur de l'amour. D'ailleurs, les Obscurs tombent rarement amoureux. Enfin, c'est ta vision des choses. Tu n'as jamais ressentis de l'amour, ne trouvant pas la perle rare. Il te faut une femme forte, une femme qui te tiendra tête sans pour autant chercher à t'écraser. Tu as du caractère, la femme qui te conviendrait devra en avoir également. Tu n'as pas besoin d'une soumise. Oh non, ça finirait par te donner des envies de meurtres.

Tu lèves les yeux au ciel devant sa mauvaise humeur, nullement atteint par sa mauvaise humeur. Contrairement à elle tu es d'une patience étonnante, d'une froideur à glacer le sang, ne laissant apparaître tes émotions profondes que très rarement. Ce moment ne fait absolument pas exception à la règle. « En plus de passer pour un gigolo, tu m'humilie publiquement. » Elle se mit à faire les cents et toi tu soupires légèrement, tirant une nouvelle fois sur ta clope en ne la suivant même pas des yeux. Sérieusement si elle a envie de faire des traces de pas dans ton tapis grand bien lui fasse, personnellement, tu étais parfaitement bien couché dans ton canapé. « Et bien, soit...tu ne veux pas que j'aille voir ailleurs ? Pas de soucis. Couches avec moi et le problème est résolut. En attendant, j'irais voir qui je veux, quand je veux jusqu'à ce que ma libido soit satisfaite mon amour. C'est comme ça et pas autrement... » Tu n'es pas du genre à mâcher tes mots, du coup, tu n'as aucune gêne à lui dire ce que tu attends d'elle. Te redressant légèrement, tu vas écraser ta cigarette dans le cendrier en finissant par te lever. Ôtant ton haut, tu te retrouve torse nu. Ton tee-shirt et ton pull finissent sur le canapé et tu t'étends en faisant craquer quelques os pour détendre tes muscles. « Parce que si toi tu n'as pas des envies et bien ce n'est pas mon cas Crystal... Je te laisses le choix. » Bien sur, tu te doutais qu'elle allait refuser de coucher avec toi, franchement, si elle acceptait tu serais sur le cul et elle t'aura cloué le bec. Mais tu doutais clairement qu'elle accepte de coucher avec toi et qu'elle te saute dessus. Tu te dirige vers ton mini bar et te sers un verre d'alcool, t'appuyant contre le mur frais qui t'apporta un réconfort corporel. Bien que tu aurais clairement préféré la chaleur du corps de la jolie brune. C'était comment encore son prénom ? Bof, ça n'a pas d'importance...

Portant le verre à tes lèvres tu regardes ta fiancée avec un air assez calme et amusé. Elle t'avait cassé ton cou, mais dès qu'elle quittera cette pièce tu allais te faire un plaisir d'envoyer un message à l'une de tes conquêtes et donc, de ne pas finir la soirée seul. Ben oui, elle n'allait pas dormir dans tes appartements quand même ? Si ? Ça serait le comble quand même...Bof, on pire tu prendras tes cliques et tes claques et tu iras toi-même chercher une proie et tu finiras dans un autre lit. D'une façon ou d'une autre tu assouviras tes envies. « Tu en as encore pour longtemps chérie ? Ma libido réclames son dû... »

© MADE BY SEAWOLF.

Post 3 , 945mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: And they lived happy or not ... (Crystal)   Ven 15 Juil - 19:24

Garett ξ Crystal
AND THEY LIVED HAPPY OR NOT
D' you breathe the name of your saviour in your hour of need, and taste the blame if the flavor should remind you of greed? Of implication, insinuation and ill will, 'til you cannot lie still, in all this turmoil, before red cape and foil come closing in for a kill. Come feed the rain 'cause I'm thirsty for your love dancing underneath the skies of lust. Yeah, feed the rain 'cause without your love my life ain't nothing but this carnival of rust

Son air suffisant l'agaçait au plus haut point. Elle ne supportait la manière provocatrice avec laquelle il la regardait, comme s'il était fier de s'être fait prendre. N'avait-il donc aucun honneur ? Résistant à l'envie de se jeter sur lui pour l'étrangler, elle tiqua sur le surnom. Dégoulinant faussement d'amour, elle ne supportait pas ce genre de couple qui passait son temps à se regarder dans le blanc des yeux tout en se murmurant des mots d'amour. Il le savait, elle en était sure. Non mais quelle plaie ! pensa-t-elle alors qu'il jouait sur sa corde sensible et qu'elle y répondait, de manière non verbale, avec plus d'ardeur qu'elle ne l'aurait voulu. Il aurait du la laisser indifférente mais il fallait croire qu'elle les aimait bien, au fond, ces petites prises de bec qu'ils avaient de manière très régulière. Et bien, soit...tu ne veux pas que j'aille voir ailleurs ? Pas de soucis. Couches avec moi et le problème est résolut. En attendant, j'irais voir qui je veux, quand je veux jusqu'à ce que ma libido soit satisfaite mon amour. C'est comme ça et pas autrement...  Elle manqua de s'étouffer avec sa salive. S'il y avait une chose qu'elle devait lui accorder, c'était d'être direct. Elle n'aimait pas les gens qui tournaient autour du pot et Garett était cash. Peut être un peu trop pour le coup. Cet homme qu'elle pouvait, jusqu'alors, ignorer lui présentait ce qu'elle considérait comme un problème, sous une toute autre vision. Elle ne s'en offusqua pas: elle n'était pas prude et avait déjà quelques noms à son tableau de chasse. Coucher avec lui serait facile, même si aucun sentiment ne les animait. Mais l'idée qu'elle puisse se laisser avoir aussi facilement par ce mec avec qui elle se voyait obligée de faire sa vie était autre chose. Crystal n'était pas une sentimental: que cela soit dans le travail ou dans sa vie personnelle, lorsqu'elle voulait quelque chose, elle faisait tout pour l'obtenir. Mais accepter une telle offre revenait, à ses yeux, à se rabaisser. Et elle pensa, avec un brin de sadisme, qu'il était loin, le jour où il l'aurait avec un simple marchandage. Elle allait l'envoyer bouler lorsqu'elle le vit retirer son tee shirt. Pendant un instant, elle eut une absence, se demandant ce qu'il faisait avant de reprendre ses esprits. Même si elle n'était pas satisfaite de cette union, elle devait reconnaitre qu'on aurait put lui trouver plus moche comme prétendant. Parce que si toi tu n'as pas des envies et bien ce n'est pas mon cas Crystal... Je te laisses le choix. Non mais pour qui la prenait-il ? Elle n'était pas une none non plus ! Tout le monde n'a pas autant besoin d'étaler ses conquêtes très cher. répliqua-t-elle, amère. Elle avait l'impression qu'une étiquette "Reine des Prudes" venait de s'afficher au dessus son être à mesure que les mots de l'obscur venait percer la carapace, en général, imperturbable de la combattante. En d'autre circonstance, elle lui aurait fait passer l'envie de rire et de se moquer d'elle, mais assassiner son fiancé n'était peut être pas la meilleure des choses à faire, surtout quand ce dernier était mieux placé dans la hiérarchie de l'Ordre qu'elle. Tu en as encore pour longtemps chérie ? Ma libido réclames son dû... Il avait encore ce sourire ... Mon dieu, qu'elle avait envie de le lui ôter. Avec un air profondément las, Crystal retira sa veste qu'elle lança sur le dossier du canapé et ouvrit quelques boutons du chemisier qu'elle portait, laissant apparaitre, dans cette tenue d'ordinaire si stricte, un semblait de féminité. Le fixant avec insistance, elle alla s'assoir dans le canapé qu'il venait de quitter, passant une main sans ses cheveux pour retirer les dernières épingles qui s'y trouvait. On dit souvent que ceux qui en parle le plus en font le moins. Alors je crains que dans ton cas, tu ne me laisses pleinement insatisfaite. Elle ne le quitta pas des yeux, guettant une réaction. Il ne s'agit là que de protéger ton ego de ta potentielle incapacité à quoi que ce soit ... Je ne suis pas au même niveau que tes groupies habituelles. Le regard clair de Crystal lâcha alors celui de Garett pour se poser sur la naissance de sa poitrine, dénudée. Libre à toi de préférer tes gamines après tout ... Elle ne les considèrerait jamais autrement. Oui, elle s'aimait énormément, elle savait ce qu'elle valait et certainement mieux que celle qui avait décampée quelques minutes plus tôt. Le genre à salir à la moindre goutte de sang. Pathétique.


Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
47/77  (47/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGarett B-Herondale
A hope, a spark.

Some legends are told Some turn to dust or to gold But you will remember me Remember me for centuries And just one mistake Is all it will take We'll go down in history Remember me for centuries

Je suis à Chicago depuis le : 21/06/2016 et j'ai déjà payé : 147 factures et gagné : 1108 gains. Il paraît que : Sam Claflin est mon double. Schizo je joue aussi : Dimitri C. Lightwood On m'appelle : Manon et pour mon profil je remercie : Nebula

Je suis : Célibataire
They say we are what we are But we don't have to be I'm bad behavior but I do it in the best way I'll be the watcher of the eternal flame
Sujet: Re: And they lived happy or not ... (Crystal)   Lun 18 Juil - 22:10



And they lived happy or not
feat. Crystal & Garett
« Tout le monde n'a pas autant besoin d'étaler ses conquêtes très cher. » Tu ricanes avec amusement face à ses paroles. Certes, tout le monde n'a pas à le faire, mais si elles restaient secrètes et bien, toi tu trouverais ça franchement moins drôle. Surtout si ça pouvait la rendre nerveuse ou encore, susciter une quelconque réactions ou gêne chez elle... Oui, tu es un vrai enfoiré et alors ? Tu n'avais pas demandé à être fiancé, encore moins à Crystal en sachant qu'elle était semblable et différente de toi. Tu la vois déboutonner quelques boutons de sa chemise en allant s'installer dans le canapé. Tu ne peux t'empêcher de laisser ton regard glisser sur elle. Avons-le, elle est très attirante, mais heureusement pour elle tu as quand même un peux de classe et tu n'es pas du genre à sauter sur les femmes comme un animal en rûte. Quoi que...Non, quand même pas. Mais tu avais exposé le problème et surtout ce qu'elle devait faire et ce, en toute franchise. Tu n'es pas du style à mâcher tes mots, encore moins avec une personne que tu ne porte pas spécialement dans ton cœur. Après tout, l'Obscur n'a pas grand chose pour te retenir à part son caractère détestable et ce corps subtile. « On dit souvent que ceux qui en parle le plus en font le moins. Alors je crains que dans ton cas, tu ne me laisses pleinement insatisfaite. » Tu ris avec amusement. Si seulement elle savait ce dont tu étais capable, tu serais sûr qu'elle se la fermerait et pas qu'un peux. Tu ne la quitte pas des yeux également, ne laissant que de l'amusement apparaître sur ton visage. Tentait-elle de te vexer ? Car si c'était le cas et bien, elle s'y prenait très mal. Tu es connu pour avoir une patience à toute épreuve, mais surtout à ne laisser aucune forme de sentiment s'échapper de toi à part ce qui pourrait faire chier les autres. « Il ne s'agit là que de protéger ton ego de ta potentielle incapacité à quoi que ce soit ... Je ne suis pas au même niveau que tes groupies habituelles. » Tu t'écartes légèrement du mur pour approcher de quelques pas d'elle, plongeant tes mains dans tes poches, un sourire en coin sur tes lèvres.

Tu ne peux t’empêcher de laisser tes yeux glisser à la naissance de sa peau légèrement pâle, alors que sa chemise ouverte laissait apparaître la naissance d'une poitrine que tu pourrais sans nul doute qualifier de parfaite. « Libre à toi de préférer tes gamines après tout ... » Tu continuer à avancer, tournant autour du canapé pour te retrouver derrière sa tête. Doucement mais sûrement, tu t’accroupis pour avoir ton visage au niveau de ses cheveux. Tu sens quelques mèches caresser ton visage, te chatouillant la joue comme une caresse cruelle alors que tu te surpris à apprécier son parfum. « Si seulement tu étais capable d'imaginer ne serais-ce que la moitié de ce que je suis capable de te faire... » Tu soulèves ta main et, sans gêne, tu viens frôler du bout des doigts la peau de son cou. Manière sensuelle, caresse légère, tu avais mesuré ton geste. Tes lèvres approchent de son oreille alors que ton nez frôle sa chevelure blonde qui était à présent détachée. « Pour ce qui est de mon ego... ne crains rien pour celui-ci, pour ce qui est de ma potentielle incapacité... » Tu éloignes doucement tes lèvres de son oreille, venant glisser de l'autre côté, dégageant son cou d'un geste léger. « tu devrais savoir que mettre la charrue avant les bœufs n'est pas spécialement une bonne idée. » Tu laisses tes lèvres frôler la peau de son cou sans pour autant réellement s'y poser avant de te redresser, t'éloignant d'elle avec un sourire calme. « Mais bon, tu as l'air d'avoir tellement confiance en toi ma tendre et douce que ça en est amusant... je suis sur que tes chevilles sont gonflées par de faux compliments. Tu sais, les hommes aiment complimenter leurs coups d'un soir, histoire de les avoir sous le coude pour une prochaine fois...de ce fait, je ne me fie qu'a ce que j'ai pu tester... » Tu venais vraiment de remettre en doute les exploits sexuels de la jolie blonde ? Bien sur... et en plus de ça, malgré son ouverture de chemise exploitant la naissance de sa poitrine, tu lui tournais volontairement le dos, te servant un autre verre d'alcool avec une douce indifférence. Un sourire invisible s'affiche sur tes lèvres alors qu'en plus tu ajoutais d'un air froid et calme. « Puis, je n'ai pas eu d'aussi bon échos que ça de tes performances... » Outch, tu joues à un jeu dangereux.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 5 , 837 mots.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: And they lived happy or not ... (Crystal)   

 
And they lived happy or not ... (Crystal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Veux tu de moi ? [Crystal Noir & Pépite d'Or]
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Relaxation :: Anciens RPs-
Sauter vers: