Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Glory and gore (sebastian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Glory and gore (sebastian)   Ven 1 Juil - 16:09

Glory and gore
Sebastian & Eleonor

You could try and take us but we're the gladiators. Everyone a rager but secretly they're saviors. Glory and gore go hand in hand. ✻✻✻ Récemment, j'ai rencontré un homme qui s'appelait Sebastian. Rien de bien passionnant, y'a pleins de gens qui s'appellent comme ça. Qu'est-ce qui le différencie des autres? Surement le fait que ça soit quelqu'un qui accepte les créatures obscures. Je n'en connais pas beaucoup et c'est sans doute la meilleure rencontre que j'ai dû faire depuis ma transformation. Je me sentais bien seule. Vlad mon créateur m'avait laissée et il ne m'avait plus montré aucune trace de vie depuis... trop longtemps. Je suis livrée à moi-même dans ce monde obscure. J'ai envie de m'amuser, de me trouver une nouvelle proie, une marionnette à mon tour que j'abandonnerai par la suite une fois l'avoir transformée en monstre. J'ai un plan diabolique et j'ai hâte de le mettre en oeuvre. Sebastian et moi, on a juste papoté une fois, je ne sais plus quand d'ailleurs mais j'ai bien vite compris qu'il n'avait pas de haine contre les créatures obscures. C'est un élément essentiel. Cet homme deviendra ma nouvelle proie à partir de maintenant. Une vengeance! Faire du mal à un aussi beau garçon, que c'est triste.

Je errais dans les rues de Chicago, je cherchais après ma proie que je pouvais sentir facilement. Sebastian se dirigea dans le métro, il prit la première ligne et je fis de même. Je le fixais de mes yeux de braise, le regard noir de mauvaises idées. Son sang m'attire, mais je vais attendre... On ne joue pas avec la nourriture, pas tout de suite en tout cas. Une fois qu'il sera prêt. Une fois que j'aurais retourné son cerveau pour qu'il accepte de devenir lui-même vampire. J'attendais qu'il s'asseye avant de venir vers lui. Je jubilais déjà de devoir le manipuler et le faire gober n'importe quoi. J'affichais aisément un visage triste, mes yeux de chien battu et mes sourcils haussés. Je venais m'asseoir en face de lui en l'ignorant un premier instant. Je demandais à la dame à côté de moi un mouchoir et je commençais à faire semblant de sécher mes larmes de crocodiles en reniflant fortement pour me faire remarquer. Sebastian releva la tête vers moi et nos regards se croisèrent. J'affichais un faible sourire en chassant mon mouchoir.

Je ne disais rien, je le fixais juste en me pinçant la lèvre. Au prochain arrêt, je quittais le métro avant de lui porter un dernier regard et j'attendais patiemment à la station. Je sais qu'il va venir. Pas besoin de mon pouvoir de persuasion, je l'ai fait naturellement. Je tournais le dos au métro qui continua son chemin et j'avais raison, je sentais son odeur se rapprocher de moi. Il m'avait suivie.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Glory and gore (sebastian)   Ven 1 Juil - 20:51

Keep me in your memory. #EleonorChicago. Son air chargé des parfums des minettes qui se baladent en ricanant, ses hurlements de klaxons jusqu’aux premières lueurs du jour et ses relents de hot-dogs vendus au coin de la rue. Chicago était une ville qu’il avait appris à aimer, elle ne serait jamais son berceau, un autre endroit l’avait vu naître. Un endroit bien plus magique, bien plus féérique. Cette ville détenait pourtant une capacité à le subjuguer. Tant de terrestres, tant de créatures obscures. Et malheureusement tant d’Obscurs. Elle façonnait sa vie, cette cité, lui imposant des rencontres agréables et d’autres insupportables. Sebastian avait la tête remplie de ses proches, ces gens qui faisaient de sa vie quotidienne un Enfer depuis quelques temps.

Vivre à l’Institut l’étouffait, parfois. Seb avait attrapé ses armes et avait quitté les lieux. Sans en parler à Megara, sans en parler à qui que ce soit. Il voulait marcher, se vider la tête, renouer avec l’air frais d’une nuit à Chicago. Le shadowhunter se dirigea vers la station de métro, en descendant les escaliers d’un pas dynamique. Il pensait encore à sa sœur, sa parabatai qui lui avait dissimulé sa grossesse et sa relation avec son ancien meilleur ami. Sebastian chassa rapidement ces pensées de son esprit, il ne voulait plus songer à eux. D’un autre côté, il y avait son autre sœur. Pandora. Douée pour se mettre dans des situations inimaginables et encore une fois, elle avait décroché la Lune. Ça non plus, Seb ne voulait plus y penser.

Pour une fois, le chasseur d’ombres voulait simplement être un mec, dans les rues de Chicago. Ne pas être un Nichols, ne pas être un parabatai désabusé ou un grand-frère à la ramasse. Il voulait juste être Sesbatian, le gars croisé dans le métro. D’ailleurs, quand il prit place, il remarqua bien vite l’arrivée d’une demoiselle de sa connaissance. Elle s’appelait Eleonor et était dotée d’un charme à se damner. Se damner justement, c’était bien ça le problème. La demoiselle était une vampire, une créature obscure dont il fallait se méfier. Pourtant, Seb lui accordait le bénéfice du doute. Elle méritait sa chance, après tout. Peut-être n’était pas aussi néfaste que les autres le pensaient ? Peut-être n’était-elle qu’un jouet entre des mains bien plus puissantes que les siennes ?

Leurs regards se croisèrent. Elle reniflait bruyamment, paraissait abattue. Quelque chose de sérieux devait la perturber. La curiosité de Sebastian fut piquée au vif. Quelle sombre histoire pouvait amener une vampire à se lamenter sur son sort ? Il se leva alors de son siège et emboîta le pas à la jeune femme, la suivant hors du wagon. Elle était debout sur le quai. De loin, elle avait des allures d’actrice des années cinquante. Égérie en noir et blanc de la beauté féminine. Même dans ses pleurs, elle paraissait noble et distinguée. Seb s’approcha assez près pour qu’elle puisse l’entendre et se stoppa dans son dos, n’osant ni la toucher ni l’approcher davantage.

- Quelque chose ne va pas, Eleonor ?

Le shadowhunter doutait sincèrement qu’elle ait besoin de lui. Ils étaient d’alliances différentes, de natures différentes, d’idéaux différents. Tout les opposaient à vrai dire, pourtant Sebastian avait envie de la consoler. Il aurait aimé voir un sourire sur ses lèvres rouges plutôt qu’une moue déçue et dévastée.

- Tu ne vas pas me faire croire qu’on est parvenu à te faire pleurer si facilement. Je te croyais plus coriace ...

Il esquissa un sourire. La provoquer gentiment lui permettrait de détendre l’atmosphère et d’atteindre la corde sensible qu’il pensait pouvoir effleurer.

- Puisque je suis là ... tu veux qu’on aille marcher un moment ?

Seb lui désigna du regard les escaliers qui menaient à la surface. Une balade au clair de lune, comble de l’ironie pour deux êtres aux antipodes comme eux.
© 2981 12289 0
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Glory and gore (sebastian)   Dim 3 Juil - 12:13

Glory and gore
Sebastian & Eleonor

You could try and take us but we're the gladiators. Everyone a rager but secretly they're saviors. Glory and gore go hand in hand. ✻✻✻ Manipuler les gens était la chose que je savais le mieux faire depuis ma transformation. Avant, je ne me serais pas permise de jouer avec les sentiments ou avec les valeurs de qui que ce soit. Je suis devenue une mauvaise personne. Je suis mauvaise, pardonnez-moi le terme, mais Sebastian est trop bête pour s'en rendre compte. A force d'être neutre et de ne pas avoir de haine envers les créateurs obscures, ça finira par lui apporter des ennuis. Un ennui comme moi n'était clairement pas bon signe. Je pouvais lui faire du mal physiquement, moralement, je pouvais le tuer si ça me chantait. Mais je préférais de loin m'amuser. Je suis vicieuse et j'aime ça. Quand j'ai une idée en tête, c'est difficile de me la chasser de la tête. J'avais tout planifié. Je veux l'attraper, je veux qu'il devienne ma marionnette, comme on a abusé de moi auparavant. J'ai envie de prouver à Vlad que je pouvais très bien agir comme lui, qu'il ne me faisait pas peur, que même sans mon créateur je pouvais moi-même devenir une mentor. Peut-être que je vais échouer, peut-être que ça va mal finir pour moi mais la balade en vaut la peine.

J'avais repéré Sebastian dans le métro, j'avais pleuré en espérant toucher son humanité, je voulais qu'il ait pitié de moi. Ça a marché avec grand succès. Son odeur était tout bonnement délicieuse. J'en avais des frissons. Lorsqu'il s'adressa à moi, je fis mine de sursauter et je me retournais pour lui faire face. Mon dieu il est encore plus craquant en vrai. Imaginez-le vampire, il serait parfait. Un visage plus pâle, des yeux plus vifs. Quel parfait dessin. « Oh Sebastian, excuse-moi, je... je ne voulais pas t'inquiéter! » répondis-je en faisant semblant d'être confuse et maladroite. Je chassais mes dernières fausses larmes et je fourrais mon mouchoir dans mon sac. J'essuyais le dessous de mes yeux comme pour effacer le mascara qui avait coulé. Plus coriace? J'avais juste envie de rire mais je me contentais de sourire pour le remercier du compliment. J'haussais les épaules et je joignis mes mains pour jouer nerveusement avec. « C'est rien, un petit coup de mou. Je t'assure. » il est tellement gentil cet enfant. Oui un enfant car il est naïf et il ne s'attend pas à tomber dans le panneau. Je faisais une petite moue lorsqu'il proposa d'aller se balader un peu. Je ne peux pas refuser, c'est une belle opportunité qui s'offre à moi. « Pourquoi pas. » lançai-je simplement.

Nous prenions l'escalier qui montait jusqu'à la surface et nous nous engagions dans une ruelle bien éclairée. Chicago ne dormait pas la nuit, il y avait encore pas mal d'ambiance. Je me pinçais les lèvres puis je décidais de rompre le silence en lui posant une question qui n'en était pas une à proprement parlé. « Tu m'as jamais dit pourquoi tu n'avais rien contre... les gens comme moi. Si tout le monde pouvait penser comme toi, ça serait tellement plus simple. » soupirai-je d'une voix pas très audible pour ne pas qu'on m'entende prononcer ces mots. « Je me sens horriblement seule. Je n'en peux plus d'être rejetée. » j'affichais encore des mimiques tristes et je faisais semblant d'essuyer mes pleurs. Lui faire croire que j'étais victime du conflit était le fil rouge, le fil rouge pour le faire tomber dans mes filets.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Glory and gore (sebastian)   Dim 3 Juil - 18:25

Keep me in your memory. #EleonorBeaucoup de ses amis lui auraient dit de la laisser pleurer, cette vermine de vampire. Certains auraient peut-être même cherché un prétexte pour la faire déraper et l’exterminer. Les suceurs de sang avaient cette réputation d’être des créatures fourbes. Sebastian ne voulait ni se montrer naïf ni étroit d’esprit. Il refusait de cataloguer les créatures sombres sous un seul et même étendard sanglant. Seb avait trop de bons souvenirs auprès de son protecteur Faerie pour les détester. Ce soir, le jeune homme voulait se sentir libre. Il en avait bien besoin. Eleonor en pleurs lui était apparue comme un coup du sort. Il errait sans but réel et avait croisé sa route, peut-être étaient-ils là pour une raison ?

Sur le quai, Eleonor s’était arrêtée. Elle paraissait malheureuse, à un point qui perturbait Sebastian. Les vampires n’étaient généralement pas du genre à se lamenter. Ceux qu’il avait connu, étaient plutôt du genre joueurs, machiavéliques ou les deux en même temps. Elle sursauta et lui certifia ne pas avoir voulu l’inquiéter. Il répondit d’un petit hochement de tête courtois. Ses doigs caressèrent ses joues, chassant des larmes que le jeune homme n’avait pas aperçues. L’oiseau de nuit rangea ensuite son mouchoir et ne répliqua pas à sa petite pique comme il l’aurait pensé. Eleonor se contenta de se justifier par un coup de mou.

La vampire accepta la proposition du chasseur d’ombre de remonter à la surface et d’aller se balader. La lumière de la Lune leur offrait bien assez de clarté pour avancer sans soucis. L’un comme l’autre, de toute façon, avait fusionné avec la pénombre depuis bien des années. Eleonor lui lança alors une interrogation. Pourquoi ne considérait-il pas les créatures obscures comme des inférieurs comme le faisaient beaucoup de shadowhunters ? Un sourire naquit sur son visage. Les traits doux et familiers de Lehr lui apparurent instantanément en mémoire. Son protecteur, son ami, son conseiller. Cet homme-là avait été pratiquement à lui seul, la raison pour laquelle Seb appréciait les créatures obscures.

- Je n’ai pas grandi dans les mêmes circonstances que la plupart des autres chasseurs d’ombres. J’ai appris à être tolérant envers les créatures obscures. Certaines sont bien plus agréables que des shadowhunters ! D’autres par contre ...

Seb ne vivait pas non plus dans une bulle de naïveté absolue, il savait parfaitement que certaines créatures obscures n’attendait qu’une occasion pour frapper. Mais qu’à cela ne tienne, il refusait de faire de ceux-là une généralité. Il tourna la tête vers Eleonor qui semblait à nouveau abattue. Elle lui avoua se sentir seule, rejetée. Sebastian avait éprouvé des sentiments similaires dernièrement. Ses sœurs lui cachaient des choses, son meilleur ami gardait sous silence des relations compliquées avec sa parabatai. Son entourage lui faisait faux bond. Seb posa une main sur l’épaule de la demoiselle, une paume chaleureuse et réconfortante.

- Chicago grouille de vampires. Comment peux-tu te sentir seule parmi les tiens ?

Il ôta sa main, ne sachant trop si Eleonor apprécierait un contact physique entre eux. Le shadowhunter comprenait son ressenti. Cependant, l’Institut restait sa priorité et son entraînement intensif avait la toute première place dans ses objectifs. Sebastian était puissant et il ne cessait de s’améliorer. Privé de sa parabatai qui ne pouvait plus se joindre à la lutte car enceinte, Seb devait apprendre à combattre seul. Heureusement, parmi l’élite des chasseurs d’ombres, le jeune homme avait largement de la ressource.

- Est-ce que ... tu as encore de la famille ?

Les vampires étaient immortels. Ils voyaient leur entourage dépérir, survivaient à leurs enfants, à leurs petits-enfants. Cela devait être horrible de ne jamais sentir la mort approcher. Bien que certains finissaient par retourner à la poussière de la main de shadowhunters ou d’autres créatures obscures. Eleonor était peut-être seule, ou peut-être pas. Mais en tous cas, sa famille à elle avait des chances d’être moins compliquée que la sienne.

© 2981 12289 0
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Glory and gore (sebastian)   Dim 3 Juil - 20:04

Glory and gore
Sebastian & Eleonor

You could try and take us but we're the gladiators. Everyone a rager but secretly they're saviors. Glory and gore go hand in hand. ✻✻✻ Peut-être qu'il me comprendra, peut-être qu'il ne comprendra pas. Je ne sais pas, je ne le connais pas assez bien pour ça. A vrai dire, je ne le connaissais pas. Je ne peux pas le compter comme un ami ou comme un protecteur. C'était juste une cible que je pensais facile à avoir avec la particularité de ne pas penser que les créatures obscures sont inférieures. C'est un homme très charmant également. Je ne pouvais pas prendre n'importe qui ou n'importe quoi! Ce chasseur devait me plaire, avoir un certain charisme. Quelqu'un proche de mon ancienne moi. Le jeune homme m'a suivie jusque sur le quai et je me confiais à coeur ouvert comme si j'étais la plus malheureuse du monde. J'en faisais peut-être trop, mais ça avait l'air de fonctionner. Sebastian me proposa même de papoter un peu au clair de lune. Pas dans cet endroit miteux qui était bruyant. Je lui demandais pourquoi il ne craignait pas les vampires plus précisément, car c'était ma vraie nature. Qu'il me parle des autres, ça n'a peu d'importance. C'est le côté vampire que je veux entendre.

Une question me brûla les lèvres mais je préférais plutôt la tourner autrement. « A t'entendre, on dirait que tu trouves ça fascinant. » les créatures obscures, le mal. Il peut être passionné par ça, par ce qu'il fait et par ce qu'il chasse. J'ai du mal à le voir en chasseur d'ombres. Il aurait pu être autre chose! Faire le mal avec moi par exemple et avec Vlad et tous les vampires qui étaient destinés à devenir des monstres. Je plantais mon regard perçant dans le sien lorsqu'il posa sa main sur mon épaule et mine de rien, c'était réconfortant. Je veux dire... depuis combien de temps je n'ai plus senti de contact chaleureux? Je suis seule et ça c'est vrai. Quand je lui dis que je me sens abandonnée et rejetée. Tout ça à cause de Vlad qui n'est plus là pour moi évidemment. Comment me venger? Je ne sais pas mais je le ferai un jour. Chaque chose en son temps. Comment je peux me sentir seule parmi les miens? Mmh, question piège. Je n'avais pas pensé à ça. Voyons Leo, réfléchis. « Je ne sais pas, je me sens seule c'est tout. Ça ne t'arrive jamais d'éprouver ce sentiment? » j'ai pas envie de creuser plus car ça va me prendre la tête. Il faut juste qu'il retienne que je ne vais pas bien avec tout ce qu'il se passe en ce moment.

Les traits de mon visage se raidirent lorsqu'il me parla de ma famille. Ma famille... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir inventer? Un sourire malsain se dessina sur mon visage. « Je les ai tous tués, un après un. » dis-je très distinctement alors que Sebastian ne me touchait plus l'épaule. J'entendais les battements de son coeur s'accélérer, comme s'il avait peur. Je m'empressais de détendre l'atmosphère en éclatant de rire. « Je plaisante! J'essaye juste d'être drôle, rire c'est tout ce qu'il me reste. » et l'humour noir c'était mon dada. J'espère que j'ai pas tout fait foiré avec ma maladresse, ou peut-être qu'il trouvait ça drôle finalement. Quoi qu'il en soit, je me montrais un peu plus souriante et charmante. La proie tournait autour de l'hameçon mais n'a pas encore mordu. Elle est sans doute trop maligne pour l'instant.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Glory and gore (sebastian)   

 
Glory and gore (sebastian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» (01) BLOOM + glory and gore
» Haânkhès • glory and gore go hand in hand
» glory and gore ☾ kaedan
» Rivaille || Glory and Gore
» « Glory and gore go hand in hand. » - Néréïde. [ TERMINÉE. ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Relaxation :: Anciens RPs-
Sauter vers: