Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I need you like a drug - Dravia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: I need you like a drug - Dravia   Jeu 30 Juin - 23:29

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Les jours passent, les semaines passent et ce manque ne fait que grandir. Pourquoi existait-elle? Octavia. Est-ce pour me torturer un peu plus encore? Après plus de 800 de errance à travers ce monde pourrit par l'humain. J'ai perdu tout ce que j'avais et maintenant, après avoir fait tout mon possible pour ne plus rien perdre d'autre elle apparaissait au milieu de la nuit, dans ma propre maison. Tout dans ses aires m'ont rendu fou, tout chez elle m'a fait perdre pieds et depuis... Je n'arrive tout simplement pas à l'oublier. Je me venge même plus encore sur ce qui m'entoure, comme pour défouler une colère sans fin. Mais le fait est que j'ai soif... Soif de cette louve. J'ai envie de la tuer, pour que tout s'arrête mais je n'y arrive pas. De tout les être ici bas elle est la seule que je ne peux poignarder de ma main. Mais pourquoi?! Est-ce parce que j'ai gouté son sang? J'ai mordu un autre loup depuis et le gout que ça avait m'a répugné si bien que je l'ai tué. Non ce n'est pas le sang de loup qui me fait cet effet mais bien elle et seulement elle. Est-ce à cause de sa ressemblance avec Lucrecia? Je n'en sais foutrement rien mais tout ça m'enrage car j'ai ce manque qui me bouffe les entrailles! Je veux et j'ai besoin de la revoir, de la toucher, de la sentir, oui j'ai besoin de boire son sang encore. Je la surveille donc depuis, l'a fait surveiller quand je ne le fais pas moi même. Je veux tout savoir d'elle. Qui elle est, d'où elle vient, où elle vit et ce qu'elle fait. J'en viens même à utiliser des terrestres pour assouvir à ce besoin car de jour, je suis impuissant. Mais là je craque, ce soir j'ai besoin de la voir et de lui faire face à nouveau. J'ai donc attendu qu'elle sorte avec sa foutue meute pour aller chez elle, glissant par la porte sous forme de poussière avant d'apparaitre dans son salon. Sobre, clean, froid. On voit bien là qu'elle n'y réside pas souvent. J'ai donc décidé d'en faire le tour d'examiner chaque objets, de sentir chaque odeur pour m’imprégner d'elle et de sa présence. Rien qu'à être ici, mes sens sont décuplés. J'ai soif d'elle et je l'a sens qui revient. Dépêche toi petite louve, ça me dégoute de l'admettre mais... J'ai besoin de toi. Alors sans gêne le temps qu'elle approche, je me servais un verre de whisky, glissant mes doigts sur les photos laissées là, buvant une gorgée de ce liquide sec qui ne me faisait plus le moindre effet. Seule elle en réalité, avait raviver la flamme du vrai désir en moi. Seul sa saveur me donnait un réel plaisir.

Post 1, 527 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Jeu 30 Juin - 23:49

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Elle avait été plutôt effacée ces derniers temps. Voir même quasi abstente. Y avait trop de truc dans sa tête, trop de chose qu'elle n'arrivait pas à sortir de son esprit et si par habitude elle se défoulait sur les vampires, cette fois, elle s'était asbtenue. Peut être parce qu'au fond, elle ne voulait pas tomber sur lui. Ouais, il l'avait perturbé le vampire. Bien plus que ce qu'elle aurait pu imaginer en premier lieu et.. Elle n'aimait pas ça. Clairement pas. Elle aurait pourtant du le haïr, le traquer comme elle avait fait avec l'Alpha qui avait tué son frère pour le réduire à néant et non, elle n'en faisait rien. Elle sortait le jour, s'enfermait à moitié la nuit, pensant pathétiquement qu'elle était en sécurité. Et ce soir, les choses s'étaient éternisés avec la meute. Alors quand la nuit était tombée, la brune se trouvait encore dans les rues de Chicago, pressant le pas pour rejoindre son appartement. Il était rare qu'elle y passe autant de temps mais depuis l'incident, elle voulait éviter toute complication. Et si la sangsue venait à dire à sa meute qu'elle lui avait servit de casse croûte, elle n'était pas certaine que l'information soit bien digérée. Tournant à un angle de rue, elle faisait cliqueter ses clefs s'engouffrant dans l'escalier délabré qui menait chez elle. C'était pas le luxe mais elle ne possédait pas grand chose et pour le peu de temps où elle était présente, elle n'allait pas chipoter. Poussant un soupire, elle glissait l'objet de fer dans la serrure poussant légèrement la porte pour l'entrouvrir avant de se rendre compte que quelque chose clochait. Elle fronçait les sourcils hûmant à plein poumon l'odeur qui venait lui brûler les narines. Un vampire. Pas n'importe lequel. Lui. Il était chez elle. Il était dans SON appartement, chez elle. Octavia elle aurait pu fuir mais c'était pas dans ses habitudes, et de toute manière, il avait déjà probablement sentit sa présence. Poussant un soupir, elle pénétrait dans son appartement longeant le couloir avant de le découvrir au niveau du bar séparant le salon de la cuisine. Fais comme chez toi ! Qu'elle lançait avec tout l'ironie du monde avant de se rendre compte qu'il "jouait" avec les photos présentes sur celui-ci. Ne touche pas ! Pas les photos de Jasper, certainement pas. L'air mauvais, la brune récupérait le cadre ouvrant un tiroir pour le ranger. J'crois que t'as du mal à assimiler les infos. Il me semblait pourtant avoir été très claire avec toi. Ne plus l'approcher sous peine de mourir. Et là, il s'était carrément introduit chez elle. C'était pire que de la violation de vie privée. Remettant une distance convenable entre eux deux, juste par précaution. Et avec le moins de sympathie possible, elle lui indiquait la direction de la porte comme il avait pu faire lors de leurs fâcheuse rencontre. Tu connais la sortie.
Post 2, 518 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 1:16

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

J'étais patient, après tout j'avais l'éternité devant moi alors attendre n'était plus un problème pour moi, sauf ce soir, sauf dans ce cas présent. Savoir qu'elle était là quelque part, non loin sans venir m'irritait au plus haut point. Calm down Dracula... Elle va rentrer tu le sais. Je n'aime pas perdre contrôle, j'ai le contrôle sur tout et tout le monde mais pas sûr ça, pas sur ce foutu besoin que je ressens depuis deux semaines maintenant. Je me consolais alors avec son appartement et ce qu'il contenait car une demeure raconte toujours une histoire et ici la sienne. Qui était ce type sur la photo..? Son visage ne m'était pas inconnu. Puis soudain ce son, celui de ses talons sur le bois des marches et les celui de cette clé qui s'incrustait dans sa serrure, elle était là. Sans broncher, je restais où j'étais, buvant une nouvelle gorgée du verre que j'avais en main toujours en regardant ces photos devant moi. Je la sentais qui approche prudemment quand soudain, cette voix derrière moi Fais comme chez toi !, la sienne. Je finissais d'une traite le verre que je posais sur le bar d'un "C'est fou comme on sent ton absence ici." alors que je prenais le cadre avec la photo du jeune homme en main "Lui je l'ai déjà vu." alors qu'elle se précipitait vers moi pour m'arracher le cadre des mains d'un Ne touche pas !, je levais la main pour montrer aucune résistance face à son geste, commentant seulement "Être cher et souvenir douloureux, j'ai compris pas toucher." me tournant enfin vers elle pour lui faire face et la regarder une nouvelle fois... Bien en détail. Elle rangeait sa précieuse photo dans un tiroir en reprenant J'crois que t'as du mal à assimiler les infos. Il me semblait pourtant avoir été très claire avec toi., je souriais en coin "Pas tant que ça puisque je suis là finalement." l'a fixant toujours autant alors qu'elle prenait soin de garder ses distances. C'est là que comme je l'avais fait, elle me montrait la direction de son couloir Tu connais la sortie., je l'a fixais toujours, effaçant le sourire que j'avais au coin des lèvres pour baisser les yeux le bar ou je glissais mes doigt en m'approchant de quelques pas "J'avais envie de te revoir ou plutôt non, j'en avais besoin." un besoin vital même...

Post 3, 441 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 1:29

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Il n'avait pas à être là. En fait, il avait carrément rien à foutre ici et Octavia, elle appréciait pas le fait qu'il s'infiltre chez elle comme si c'était tout à fait normal. Et non, ce n'était pas comparable avec ce qu'elle avait fait deux semaines plus tôt puisqu'il s'agissait d'un club et non d'un endroit intime comme son appartement. Alors forcément, on pouvait déjà entendre l'agacement dans sa voix."C'est fou comme on sent ton absence ici." Elle arquait un sourcil sans forcément chercher à aller plus loin. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il s'en aille, pas lui faire la conversation. "Lui je l'ai déjà vu." Elle s'était précipitée sur lui pour récupérer la photo d'un geste hargneux. De quel droit touchait-il à ses affaires ? Et ça, c'était précieux. "Être cher et souvenir douloureux, j'ai compris pas toucher." Oh, il ne croyait pas si bien dire. La gorge serrée, elle s'empressait de ranger la photo. Elle voulait pas parler de ça, c'était hors de question. Et voilà six ans qu'il était mort, six ans qu'il l'avait quitté et la douleur ne s'apaisait pas. Deviendrais-tu docile ? qu'elle demandait, piquante comme toujours. Après tout, elle était surprise qu'il n'émette aucune résistance acceptant simplement le fait de ne pas toucher comme elle le lui demandait. Quoi qu'au pire, elle s'en fichait bien, tout ce qu'ele voulait était qu'il dégage et elle lui mettrais un bon coup de pied au cul en prime. "J'avais envie de te revoir ou plutôt non, j'en avais besoin." Whut ? Elle le regardait alors que doucement, il s'était approché d'elle réduisant la distance qu'elle avait installé. Besoin ? T'es taré. Fallait bien qu'elle lui fasse remarquer qu'il y avait un truc qui tournait pas rond dans sa tête. Allez ! Elle insistait Octavia et pourtant, elle voyait dans le regard du vampire que s'il était là, ce n'était pas pour partir quelques secondes plus tard. Mais tu me veux quoi en fait ? Dégage d'ici. Elle avait rien à lui donner de toute façon et sa demande était plutôt facil à comprendre. Alors ouais, elle voulait qu'il s'en aille et maintenant avant de la mettre totalement hors d'elle.

Post 4, 421 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 2:03

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

On dirait que les rôles se sont inversés. Qu'elle est le prédateur et moi la proie. Hérésie. Ce qui se passe là c'est parce que je le veux c'est tout. Elle arque un sourcil à me regarder faire, restant ferme, sur ses gardes mais ne pouvant s'empêcher de venir m'arracher le cadre des mains pour s'empresser de le mettre à l'abri comme un objet très précieux. Pour moi ça ne voulait dire qu'une chose, ce type était mort. Elle était un peu perplexe face à mon comportement nettement moins dominant que la dernière fois, elle m'en posait même la question Deviendrais-tu docile ?, une légère moue et je haussais brièvement les épaules d'un franc "Parce que je le veux bien oui." oui, je fais ce que je veux, ce dont je décide constamment et là je décidais d'être poli avec elle, pour l'instant du moins. Je ne suis pas venu pour me battre après tout et n'étant pas chez moi je vais preuve de courtoisie voyez vous. Sauf qu'elle à l'inverse, n'avait clairement pas envie de me voir et ce même après ma petite déclaration auquel elle répondait un mauvais Besoin ? T'es taré., un léger sourire en coin et je continuais à regarder le mobilier autour avant de mettre mon doigt sur ma tempe d'un sourire "Possible oui, ça se pourrait qu'après tant d'années ça est légèrement disjoncté là haut." ou pas, il y a juste elle qui me troublait, aucunement le temps, il ne me faisait même plus aucun effet et c'était horrible mais ça, peut de monde le prenait en compte en réclamant la jeunesse éternelle. Mais bon, même mon semblant d'humour ne lui faisait aucun effet puisqu'elle insistait toujours mauvaise Allez !, je la fixais de nouveau, silencieux quelques secondes avant de répondre "Non." ouais, clair net et précis. Je comptais bien rester là, avec toi... Et là elle commençait à craquer, perdant patience Mais tu me veux quoi en fait ? Dégage d'ici., je m'approchais alors plus près d'elle avançant toujours plus pour répliquer "C'est toi que je veux. Ne fais pas semblant, il s'est passé quelque chose la dernière foi au club alors n'agit pas comme ci tu n'avais rien senti." oui j'en suis persuadé, je ne suis pas le seul à sentir ce quelque chose entre nous, ça ne peut pas être à sens unique c'est bien trop spécial, bien trop fort. Si c'est le cas alors je vais juste péter un câble et l'enfermer dans l'un de mes sous sols.

Post 5, 465 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 3:05

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Fallait qu'il comprenne qu'ils n'avaient rien en commun. Ils faisaient partit de deux races ennemis et rien que pour ce fait, il n'avait rien à faire ici. Elle était prête à passer l'éponge pour les morsures et tout le reste s'il lui promettait de ne plus l'approcher. De la laisser tranquille et de ne pas taper des incrustes comme celle ci. "Parce que je le veux bien oui." Ouais bah docile ou pas, au final, Octavia s'en fichait pas mal du moment qu'il passait la porte pour lui laisser de l'air. Elle ne voulait pas de lui chez elle, c'était juste pas possible. "Possible oui, ça se pourrait qu'après tant d'années ça est légèrement disjoncté là haut." Ah ouais, elle aurait presque pu oublier qu'il avait réponse à tout. La brune, elle levait les yeux au ciel dépitée. Discuter avec lui ne servirait probablement à rien. Elle l'avait déjà bien comprit la première fois. "Non." Elle serrait les dents lui lançant un regard mauvais. Il était en train de la chercher, clairement. Il s'imposait chez elle et en plus de ça, refusait de s'en aller. C'était quoi son but à part l'énerver en fait ? Surtout qu'il n'y gagnerait rien. Ouais, elle avait abusé la première fois mais depuis, elle n'avait plus remit les pieds à Edge Comb et rien que pour ça, il aurait du rester en retrait. Et le vampire réduisait encore plus la distance, la mettant soudainement mal à l'aise. "C'est toi que je veux. Ne fais pas semblant, il s'est passé quelque chose la dernière foi au club alors n'agit pas comme ci tu n'avais rien senti." Octavia, elle reculait d'un pas continuant à le défier du regard. Ca te plait d'alimenter tes désirs pervers ? Le problème, c'est qu'elle avait perdu en confiance et ça s'entendait dans le son de sa voix. Nerveuse ? Ouais, peut être bien qu'elle l'était un peu trop. Inspirant un coup, elle finissait par reprendre. Je veux pas de toi, j'ai rien senti alors t'as rien à faire ici. Mensonge, bien sûr qu'elle était en train de mentir. Parce que si cette histoire la perturbait autant c'était tout simplement parce qu'elle avait prit du plaisir lors de cette soirée et.. Elle détestait ça. Peut être que je ravive des souvenirs ou que sais-je mais t'es clairement tout seul dans ton délire et tu peux pas me forcer. Quoi qu'au fond, s'il l'a mordait encore, il pouvait obtenir plus ou moins ce qu'il voulait pendant quelques minutes.

Post 6, 460 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 3:59

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Je voulais la dévorer mais aussi la frapper, surement son côté chienne qui voulait ça, elle restait un loup garou après tout et ça continuait malgré mon attirance vers elle à m'irriter. Et son comportement n'aidait en rien. Bon après j'ai pour habitude qu'on me cède absolument tout donc ça non plus ça ne va pas m'aider. Trop d'arrogance, une bête sauvage et pourtant esclave de la lune. Ironique pas vrai? Mais malgré sa demande, elle ne m'attaquait pas, je devais en conclure qu'il se passait bien quelque chose de particulier ici, entre nous, sinon on serait déjà en plein combat depuis longtemps. Quoi qu'il en soit je l'a désespérais, suffisait de voir son levé d'yeux au ciel pour le comprendre et ça m'amusait d'un sens. Les dents serrées, elle me regardait mal lorsque je refusais de partir de mon plein gré. Non, je ne comptais pas partir, je ne voulais pas partir! La nuit ne fait que commencer. Et là je m'approche d'elle pour le lui dire, que je la désir encore une fois, que ce qu'il s'est passé n'était pas une illusion et face à mes mots, elle commençait à perdre un peu pieds, reculant même à mon approche sans pour autant démordre de mon regard Ca te plait d'alimenter tes désirs pervers ?, je hochais très légèrement la tête d'un sourire en coin "Je ne suis pas le seul à désirer l'autre ici." oui, il suffisait d'écouter, son coeur qui battait fort, de plus en plus vite à chaque pas que je faisais vers elle. Mais elle niait toujours, se défendant mauvaise et frustrée Je veux pas de toi, j'ai rien senti alors t'as rien à faire ici., je me stoppais net, la fixant les dents serrées "Ce n'est pas ce que m'indique ton rythme cardiaque." oh non clairement pas, elle me ment. Peut être que je ravive des souvenirs ou que sais-je mais t'es clairement tout seul dans ton délire et tu peux pas me forcer., me léchant la lèvre inférieure, je m'approchais de nouveau afin de rapprocher mon visage du sien tout doucement "Ce soir je n'ai pas envie de te forcer, je veux juste t'inviter..." et je la dévorais déjà du regard approchant mon visage du sien, le glissant près de sa joue "À me laisser faire... À me dire oui... Et à me faire confiance..." je me retenais déjà tellement fort de ne pas la mordre là en cet instant, car j'en mourrais d'envie, la proximité n'aidant en rien. J'étais juste à deux doigts de lui sauter dessus là, j'espérais juste un signe retour de sa part.

Post 7, 483 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 4:12

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Elle espérait juste qu'il ne recommence pas un truc pareil. Une fois mais pas deux. Et si la première fois, elle avait plus eu l'air de la petite fille appeurée qu'autre chose, s'il osait lui sauter dessus de la sorte ce soir aussi, elle était prête à se battre comme une lionne. Peut être qu'elle ne ferait pas le poids, après tout, il était le chef des vampires vieux de plus de huit siècle alors qu'elle n'était qu'une louve de cinq ans mais, elle avait du répondant. Elle ne lâchait jamais l'affaire et c'était ce qui lui permettait de survivre la plupart du temps. Le mental. Et à chaque fois qu'elle faisait un pas en arrière, il revenait à la charge. Semblant incapable de la laisser tranquille. C'était quoi son problème avec elle en fait ? "Je ne suis pas le seul à désirer l'autre ici." Toujours aussi arrogant, toujours aussi sûr de lui. C'était frustrant. Frustrant de savoir qu'au fond, peut être bien qu'il avait légèrement raison. "Ce n'est pas ce que m'indique ton rythme cardiaque." Semblait-il qu'Octavia commençait à lui faire perdre patience en continuant à le repousser de la sorte. Mais qu'attendait-il ? Qu'elle lui mange dans la main comme une esclave ? C'était pas le genre de truc qui allait arriver, loin de là même. La brune elle reculait encore une fois butant cette fois contre le mur derrière elle, bloquée. Et il en profitait pour rapprocher son visage du sien, se fichant pas mal des limites qu'elle tentait d'imposer depuis le début. "Ce soir je n'ai pas envie de te forcer, je veux juste t'inviter..." L'inviter ? Ahaha. Blague. Mais s'il ne comptait pas la forcer, pourquoi était-il toujours là alors que la louve lui avait demandé de s'en aller à plusieurs repris ? "À me laisser faire... À me dire oui... Et à me faire confiance..." Elle avait l'impression que son coeur allait sortir de sa poitrine tant il battait vite. Sa respiration aussi prenait un rythme démesurée. C'était.. Stressant. Elle détestait cette sensation qui lui tordait l'estomac. Et si je te dis oui, tu me laisseras tranquille par la suite ? Si elle cédait, est ce qu'il lui foutrait la paix ? Est ce qu'il arrêterait ce cinéma ? Je suis censée être ton ennemie, à quoi ça t'avance tout ça ? qu'elle murmurait laissant son regard chocolat se perdre dans le bleu glacial de celui de l'immortel.

Post 8, 450 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 18:11

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

J'approchais d'elle encore et toujours, insistant il est vrai, mais comment y résister aussi. Elle me résistait, luttait à mon approche et ça me frustrait car l'envie elle, était bien là. Elle semblait aussi frustrée que moi, mais pour d'autres raisons et ça m'incitais à être plus insistant encore car là je le sentais, au fond d'elle, elle en avait envie, elle luttait donc contre elle même et non moi. C'est ce que j'en pense. Et à force de reculer face à mon approche, elle finit par se retrouver dos au mur au sens propre, ne lui laissant nul échappatoire face à ma proximité et que là je pourrais la mordre dix fois mais je n'en faisais rien. Je l'invitais une dernière fois à laisser faire, à se lâcher, à laisser aller sa pulsion et son envie qui l'a dévorait de l'intérieur. Moi j'entendais son cœur crier dans sa poitrine mais elle n'écoutait pas, luttant toujours, à sa façon Et si je te dis oui, tu me laisseras tranquille par la suite ?, là je me stoppais quelques seconds, à l'a regarder en détails "Non je ne pourrais pas." j'étais franc, c'est important pour un homme de mon rang bien que l'honnêteté ne soit pas mon trait dominant en vue de ma perfection dans le domaine de la manipulation. Elle reprenait alors d'un murmure Je suis censée être ton ennemie, à quoi ça t'avance tout ça ?, glissant mon regard sur son visage, son cou, sa poitrine, je venais prendre sa main pour lui répondre "A rien, j'en ressens juste un besoin incontrôlable et le seul moyen de tout arrêter est de me planter un pieu en plein cœur." pour rester poli. Si je lui offrais la possibilité de me détruire? En quelques sortes. Si je suis devenu fou? Possible j'en sais rien, cette femme me met hors de moi et j'en perds mes instincts primitifs avec elle. J'approchais alors mon visage du sien, frôlant nos nez, puis nos lèvres d'un soupire volontaire, ma main lâchant la sienne pour glisser le long de son bras et remonter jusqu'à sa nuque et là je l'embrassais. Qu'elle me gifle si elle n'en a pas envie, je ne le prendrais pas mal, enfin si mais là je serais obligé de la mordre après se sera moins sensuel.

Post 9, 425 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Ven 1 Juil - 19:40

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Elle comprenait pas le but, l'intérêt qu'il avait à venir ici. C'était pas comme s'ils étaient destinés à se revoir, loin de là même. Ils n'avaient pas grand chose à partager, leurs nature faisait qu'ils devaient se haïr et s'ils étaient tout deux du nouvel ordre, tout au mieux ils pourraient coexister. S'apprécier ? Certainement pas. Octavia, elle était paumée face à l'insistance dont il faisait preuve. Ne pas vouloir partir, revenir à la charge, jouer avec ses nerfs. Elle avait l'impression qu'il excerçait sur elle une sorte de torture mentale mais tout ça pour quoi ? Il n'y avait aucun but, aucune finalité. A moins qu'il ne cherche tout simplement à la punir pour avoir osé poser le pied dans son club. "Non je ne pourrais pas." Ah. Donc quoi ? Il allait continuer inlassablement ? S'infiltrer chez elle ? L'attendre au détour des rues ? Elle continuait à le fixer cherchant à comprendre le pourquoi du comment de ses agissemens, il n'y avait absolument rien de logique dans tout ça, elle ne cessait de le lui rappeler. Et l'immortel attrapait sa main avant de prendre la parole. "A rien, j'en ressens juste un besoin incontrôlable et le seul moyen de tout arrêter est de me planter un pieu en plein cœur." Etrangement, elle n'avait pas bougé, se contentant simplement de le regarder. J'pourrais le faire. Lui planter le pieu, l'achever pour de bon. Après tout, y avait pas grand chose -pour ne pas dire rien- qui l'a retenait de faire quoi que ce soit en son encontre. Et pourtant, elle ne l'avait pas touché. Il était chez elle, il la cherchait considérablement et elle ne passait pas à l'attaque. Plutôt étonnant venant d'une personne de la trempe de la louve. Les rumeurs sur son sale caractère étaient plus que vrai et la brune, elle n'était pas du genre à favoriser les conversations préférant largement entrer dans le tas. Alors pourquoi elle ne faisait rien d'autre que le regarder ? Le visage du vampire était bien trop proche du sien, leurs lèvres se frôlant plus que de raison et Octavia, elle sentait son coeur s'emballer une nouvelle fois face à la situation. Elle tentait de canaliser sa respiration alors que la main de la sangsue glissait sur son bras remontant lentement jusqu'à sa nuque. Le baiser. C'était prévisible au vu des positions qu'ils avaient à ce moment précis. Ce qui était moins prévisible par contre, c'était la réaction qu'elle avait. Accrocher ses mains sur sa chemise pour le tenir contre elle, fermer les yeux et éprouver du plaisir à l'échange sans que rien ne puisse être mis en cause cette fois. Et a bout de souffle -parce que contrairement à lui, elle pouvait respirer- elle rompait le contact peinant presque à le regarder à nouveau. Pourquoi tu me veux comme ça ? qu'elle murmurait alors. Elle arrivait pas à comprendre cette envie malsaine qu'il pouvait avoir à son encontre et quelque part, Octavia elle avait besoin de savoir.

Post 10, 535 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Sam 2 Juil - 1:30

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

De toutes les putains de créatures sur cette terre, il fallait qu'elle soit une louve. C'est bien la seule véritable chose qui me dérangeait là car même un nephilim aurait pu être transformable en vampire et alors tout problème serait réglé. Mais non, elle était destinée à être mon ennemie jurée et j'avais horreur de ça. Non, je décidais de ne pas être d'accord, d'en faire une unique exception dans mes règles et rien à foutre si c'était contre nature, cette fois, j'allais passer au dessus de mes instincts de base. Je l'a voulais plus, au delà de tout ça et que je décide de lutter n'y changerait rien, qu'elle le comprenne ou pas d'ailleurs. Elle essayait de marchander sa "liberté" contre une ultime morsure mais je refusais. Non il était hors de question que se soit notre dernier échange, j'étais contre car moi j'en voulais clairement plus désolé. Je l'avais bloqué contre le mur, lui expliquant que seul ma disparition pourrait me faire arrêter et sans bouger, elle se contentait de me répondre sans pour autant m'attaquer J'pourrais le faire., mon visage toujours aussi proche du sien, je susurrais "Alors pourquoi tu ne le fais pas..?" oui dis moi pourquoi je ne suis pas encore mort? Pourquoi on ne s'est pas encore battu? En temps normal moi même je t'aurais déjà tué. Et toi? Vu ton caractère fort tu aurais déjà dû me transformer en pâté pour chien non? Alors quoi, tu ne vois vraiment pas ce qu'il se passe ici? Moi si, clairement. Il suffisait de la voir en cet instant, me laisser si proche d'elle, venir frôler son visage, glisser mes mains sur sa peau chaude et douce. Et elle ne bougeait toujours pas lorsque mes lèvres vinrent se déposer sur les siennes. Je l'a sentais même s'accrocher à moi et ma chemise le temps de ce baiser langoureux. J'aimais tellement son gout, cette saveur qu'elle avait. Puis après quelques secondes, elle reculait ses lèvres pour me susurrer Pourquoi tu me veux comme ça ?, mon visage toujours au plus près du sien, je rouvrais les yeux pour lui répondre "J'en sais rien, tu m'attire plus que tout. A ton contact... Je me sens vivre, je ressens tout." et je revenais l'embrasse avec fougue, glissant mes mains le long de son corps jusqu'à ses reins pour la tirer contre moi, glissant l'une de mes mains dans son dos alors que mes lèvres venaient embrasser sa joue puis son cou. Non je devais lutter, je ne l'a mordrais pas maintenant, pas si vite, pas sans qu'elle m'invite à le faire cette fois. J'ai envie qu'elle me partage ça, qu'elle m'ouvre la porte...

Post 11, 493 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Sam 2 Juil - 2:36

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

C'était même plus une question de curiosité à ce point là mais la brune, elle estimait qu'elle avait le droit de savoir pourquoi est ce que ce vampire ne voulait plus la lâcher. Après tout, il s'infiltrait chez elle lui disant clairement qu'il avait besoin de la voir et si elle avait tout bien suivit, il ne comptait pas s'arrêter là alors ouais, Octavia elle estimait qu'elle avait le droit de connaître le pourquoi du comment. Et de toute manière, elle n'avait jamais vraiment aimé être dans l'ignorance. "Alors pourquoi tu ne le fais pas..?" Elle levait les yeux au ciel poussant un soupir. Elle avait pas de réponse de toute façon et non, elle ne savait pas pourquoi est ce qu'elle n'était pas passé à l'attaque. Elle aurait du, elle pouvait encore, elle ne le faisait pas et point. Y avait pas à chercher plus loin. Et l'instant d'après, elle échangeait un baiser avec le vampire. Où plutôt, il venait chercher ses lèvres. La louve, elle ne pouvait pas lui porter les tords parce que même s'il était celui qui avait fait le premier pas, elle ne le repoussait donnant peut être même encore plus d'ampleur au baiser. "J'en sais rien, tu m'attire plus que tout. A ton contact... Je me sens vivre, je ressens tout." Qu'il lui répondait après sa question. Et elle savait pas quoi penser de tout ça. Lui donner la sensation de vivre ? C'était plutôt risible venant de la part d'un mort qui ne cessait de le clamer par ailleurs. Et avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit il revenait chercher ses lèvres avec passion la collant entièrement contre lui avec force. La bouche du vampire dérivait lentement sur son visage puis son cou et malgré elle, elle se crispait. Allait-il la mordre encore une fois ? Jeremiah lui ferait-il subir le supplice de l'eau bénite ? Elle tentait de garder de l'ordre dans ses idées. Et doucement, elle le repoussait. Non.. Passant sa main dans son cou, elle repensait à la douleur infini qu'elle avait ressenti lorsque le sorcier avait versé un litre d'eau sur sa peau pour la "purger". [b]T'imagines même pas le calvaire que ça a été. Il a fallut un litre d'eau bénite pour virer ta merde et je revivrais pas ça. Non clairement pas. Alors il avait plutôt pas intérêt à planter ses canines une nouvelle fois dans la peau d'Octavia.

Post 12, 445 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
55/77  (55/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELONathanael E. Pharrel
Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 103 factures et gagné : 503 gains. Il paraît que : Charlie Cox me ressemble beaucoup. On m'appelle : Rynight/Brandon et pour mon profil je remercie : greer (avatar), neon demon (signa) & artistes les de tumblr.

Je suis : célibatairement seul.
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Sam 2 Juil - 5:30

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Si j'suis fou? Kamikaze? Si j'ai envie de disparaitre? Non, j'en ai juste rien à foutre. Ça fait bientôt mille an que je suis sur terre, j'ai suffisamment vécu il me semble. Je voulais surtout savoir pourquoi elle passait son temps à menacer sans passer à l'acte, sans aller au bout de ses paroles car il est clair que moi, je ne comptais pas reculer, pas maintenant. Elle levait alors une nouvelle fois les yeux d'un soupir, ne voulant pas me répondre comme pour ne pas admettre qu'elle n'avait au fond pas envie de me tuer. J'allais donc jusqu'à elle, venant lui voler un baiser langoureux car je ne pouvais plus attendre. Et là j'avais ma preuve, elle me répondait, s'accrochant même à ma chemise afin d’intensifier cet échange. Oui, je ressentais enfin la vie près d'elle. Je sentais une vrai saveur, un pure plaisir, des sensations réelles que j'avais oublié. C'est pour ça qu'il me l'a fallait, que je la prenne et qu'elle soit mienne. Elle me faisait l'effet d'une drogue tout simplement. Et je n'avais pas à m'en cacher, même si ça pouvait passer comme une faiblesse, les autres eux, n'en savent rien et ça restera ainsi. Je reviens donc à la charge, l'embrassant de nouveau avec envie, prenant même mes aises à glisser mes lèvres dans son cou en l'agrippant plus à moi mais là, je l'a sens se crisper, elle me repoussait alors doucement d'un Non.., en passant sa main sur son cou à l'endroit où je l'avais mordu la dernière fois. Je l'a regardais un peu frustré alors qu'elle m'expliquait [b]T'imagines même pas le calvaire que ça a été. Il a fallut un litre d'eau bénite pour virer ta merde et je revivrais pas ça., je me mordais la lèvre, glissant mes doigts sur son cou à ce même endroit où je l'avais mordu pour lui dire "Tu voulais réellement l'extraire où c'est lui qui t'y à forcé?" oui je savais qu'elle vivait avec cet autre type, ce sorcier "Il n'est pas obligé de savoir pour nous... Tu n'es pas non plus obligé de te l'enlever." glissant à nouveau mon visage près de son oreille en déposant quelques baisers au passage "Souviens toi la sensation que c'était... Le plaisir que ça te procurais..." dis pas que tu ne veux pas y re gouter quoi, tout le monde rêve du baiser d'un vampire.

Post 13, 455 mots

© SEAWOLF.



I don't like my mind right now, Stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there's comfort in the panic. And I drive myself crazy, Thinking everything's about me? Yeah I drive myself crazy, Cause I can't escape the gravity. I'm holding on, Why is everything so heavy. Holding on, So much more than I can carry. I keep dragging around what's bringing me down, If I just let go, I'd be set free. Holding on, Why is everything so heavy.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOOctavia Bettsthorne

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
A little bit dangerous
but baby that's how I want it

Je suis à Chicago depuis le : 27/06/2016 et j'ai déjà payé : 79 factures et gagné : 400 gains. Il paraît que : Phoebe Tonkin On m'appelle : wolfgang et pour mon profil je remercie : morrigan et wolfgang

Je suis : bisexuelle

PUT ON YOUR DOLL FACES
GO BACK TO BE IN PLASTIC

Octavia l'ancienne Nephilim, l'ancienne chasseuse d'ombre de la rébellion mordu par un loup, reniée par sa famille et maintenant seconde de la meute du nouvel ordre. Octavia, c'est la tempête. Caractère bipolaire, un jour ça va, l'autre non. Quand ça ne change pas à la seconde. Elle aime ou elle n'aime pas, y a pas de juste milieu. Elle vit au jour le jour, n'a pas spécialement de projet. Octavia elle est étrange, probablement un peu trop sauvage. Elle aime pas qu'on l'approche, elle aime pas qu'on lui parle. Généralement, c'est elle qui décide. Octavia, c'est une badass.

minutieuse, charmeuse, honnête, hautaine, arrogante, prétentieuse, indomptable, sournoise, rancunière, égoïste.


Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   Dim 3 Juil - 14:46

I need you like a drug
— with Octavia & Dracula

Il était hors de question qu'elle revive par la suite une épreuve pareille. Elle avait déjà assez souffert la première fois. Probablement que le vampire ne réalisait pas mais dans cette baignoire, quand Jeremiah lui avait vidé l'intégralité d'un bidon d'eau bénite sur le cou elle avait eu l'impression de mourir. Et ouais, le sorcier avait eu raison. C'était presque aussi pénible que sa première transformation. La douleur avait été tellement intense qu'elle avait eu la sensation de pouvoir tomber dans les pommes d'une seconde à l'autre et non, elle ne voulait clairement pas revivre un truc pareil parce que l'immortel trouvait ça jouissif de s'abreuver de son sang. "Tu voulais réellement l'extraire où c'est lui qui t'y à forcé?" Elle arquait un sourcil le regardant en silence. "Il". Comment pouvait-il savoir qu'un homme lui avait fait ça ? Comment tu sais que c'était un "il" ? Ouais, là elle voulait clairement des explications en fait. Parce que c'était pas normal qu'il soit au courant d'un truc de ce genre. "Il n'est pas obligé de savoir pour nous... Tu n'es pas non plus obligé de te l'enlever." Et bien.. Peut être qu'il n'était pas obligée de savoir mais selon les dires de Jeremiah, le garder n'était pas vraiment une solution. Le venin vampirique n'était absolument pas bénéfique au venin lycanthrope et comme son corps cherchait à éliminer le poison, paraissait que ça la rendrait malade. Comme une grippe qu'il avait dit. "Souviens toi la sensation que c'était... Le plaisir que ça te procurais..." La louve elle avait eu le droit à des nouveaux baisers de la part du vampire et malgré elle, elle frissonnait s'abandonnant à la sensation. Ouais, elle se souvenait parfaitement de comment ça avait été. De l'extase dans laquelle elle était quand les canines du vampire s'étaient logées dans son cou. Elle se souvenait de tout et c'était.. Perturbant. Parce qu'elle savait qu'elle avait aimé ça alors qu'elle n'aurait pas du. Elle fermait ses paupières inspirant doucement à plusieurs reprise. Le laisser faire ou pas ? Octavia, elle passait fiévreusement sa main dans son cou essayant d'imaginer ce que ça pourrait donner une nouvelle fois. Un soupir filtrait de ses lèvres et finalement, elle retirait sa main finissant par murmurer vas y. Ouais, elle était clairement en train de lui donner l'autorisation. Une de ses mains venait attraper celle du vampire comme pour se donner un peu de courage, se rassurer.
Post 14, 442 mots

© SEAWOLF.



SO NOW TAKE ME INTO YOUR LOVING ARMS ☆
And, darling, I will be loving you 'til we're 70. And, baby, my heart could still fall as hard at 23. And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways maybe just the touch of a hand well, me—I fall in love with you every single day and I just wanna tell you I am --- (anya est grave baisable, thanks) ☆
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: I need you like a drug - Dravia   

 
I need you like a drug - Dravia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: