Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 I'M SO INTO YOU + TIMPANDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
InvitéInvité
Sujet: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Sam 25 Juin - 22:20


I'm so into you
feat. timpanda
Une semaine. Une semaine sans nouvelle. Elle avait beau lui envoyer des messages, elle n'avait aucune réponse. Et quand elle tentait de l'appeler, elle avait le droit directement à la messagerie. Parfois, elle passait des heures à faire ça. Juste pour entendre sa voix pendant un bref instant. Mais jamais il ne l'avait rappelé. Rien du tout. Et elle souffrait Pandora, elle souffrait comme jamais. Les yeux encore rougis par les larmes qu'elle n'avait cessé de verser pendant toute la journée, elle se redressait finalement de son lit s'infiltrant sous la douche pour se détendre rien qu'un peu. Même le contact de l'eau chaude sur sa peau ne la satisfaisait pas, ses pensées encore et toujours tournées vers Timothy. Elle comprenait pas la blonde, elle ne comprenait vraiment. Oui, elle l'avait blessé mais c'était superficiel et il savait pourquoi elle avait fait ça. Pour l'empêcher de tuer sa grande soeur, Megara. Mais non, il avait prit la fuite, la laissant seule et plus perdue que jamais. Oh, elle détestait tout le monde en ce moment l'intrépide, elle ne sortait de sa chambre que pour arpenter les rues de Chicago dans l'espoir de peut être le trouver. Et non, c'était comme s'il avait disparu. Probablement qu'il était retourné à Idris et.. Est ce qu'il comptait au moins revenir un jour ? Enroulant une serviette autour de son corps, elle regardait son reflet dans le miroir. Pâle comme elle ne l'avait encore jamais été, ses yeux azurs cernés de bleu par le manque de sommeil, les paupières légèrement gonflés par un trop plein de larmes. Oh, elle était à bout Pandora. Elle était à bout et complètement déconnectée du monde. Enfilant les premiers trucs qui lui passait sous la main, elle démélait rapidement ses cheveux avant de prendre la direction de la sortie. Seulement ses dagues en guise d'arme pour l'accompagner. C'était probablement inconscient mais elle accordait plus d'importance à rien depuis le silence qu'il lui faisait vivre.

Seule dans les rues de la ville, elle tapait à l'aide de son pied dans une canette gisant sur le trottoir. Elle avait entendu des murmures à l'institut. Comme quoi un groupe d'obscur serait à Chicago pour une nouvelle mission. Quelque part, elle espérait que Tim soit dans le lot et pourtant.. Elle avait peur d'être déçue une nouvelle fois. Escaladant le mur d'une bâtisse, elle s'asseyait pendant un temps infini sur le rebord d'un toit, attendant qu'un miracle se produise. Et puis rien, rien sauf le silence terrifiant de la nuit. Avec une agilité déconcertante elle se redressait, un bruit ayant attiré son attention. Et une fois qu'elle avait marqué sa peau de la rune de silence, elle partait dans une course effrenée sautant de toit en toit sans jamais s'arrêter. Quelque part, ça lui permettait de se défouler un peu. Y avait rien d'autre que le vent dans ses cheveux et soudainement, elle s'arrêtait. Immobile, elle regardait plus bas dans la ruelle, son coeur manquant un battement quand elle voyait la silhouette. Sa silhouette. Etais-ce une simple hallucination de son esprit ou la stricte réalité ? Elle attendait quelques secondes avant de sauter de son perchoir utilisant plusieurs appuis avant d'atterir devant lui. L'air soucieux, elle lui faisait face se déléctant de pouvoir retrouver son visage une nouvelle fois. Pourquoi l'avait-il ignoré de la sorte ? Pourquoi avait-il fait ça ? Quelque part, elle aurait voulu le frapper, l'insulter de tout les noms pour lui faire comprendre que c'était monstrueux de lui faire un truc pareil et à la place, elle courait en sa direction sautant dans ses bras sans une once d'hésitation. T'es un abruti Halloway. Qu'elle disait alors fondant en larme dans ses bras. Elle venait blottir sa tête dans son cou, ses bras s'accrochant à lui comme une enfant. Refais plus jamais ça t'entends ? T'as pas le droit.. Et elle sanglotait la blonde se rendant probablement encore plus misérable qu'elle ne l'était déjà. Ses lèvres déposaient des dizaines de baisers dans le cou de l'obscur comme pour s'imprégner une nouvelle fois de lui murmurant alors à plusieurs reprise je t'aime, je t'aime, je t'aime. Elle n'avait pas eu le temps de le lui dire la dernière fois. Les actions allant bien trop vite. Et même si de base, il s'était adressé à sa soeur et non à elle, il avait quand même dit l'aimer. Il avait dit être amoureux d'elle. Alors elle voulait qu'il le sache aussi. Qu'il soit au courant que malgré tout, elle l'aimait.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 1, 808 mots.

@Timothy Halloway
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Sam 25 Juin - 22:48


I'm so into you
feat. timpanda
Une semaine. C'était long et j'avais l'impression de mourir. Mais je ne pouvais pas retourner vers elle, pas après ce que j'avais fait. D'autant plus que je comptais bien me venger de cette Megara et si je voyais Pandora, elle allait me faire changer d'avis, chose que je ne pouvais pas me permettre. Alors j'étais resté à Idris, dans l'institut d'Alicante pour continuer de m'entrainer, sans relâche. Beaucoup d'Obscurs se sont demandés pourquoi j'étais de retour et pourquoi je n'étais pas à Chicago. C'était pourtant simple à mes yeux. Je ne pouvais pas la voir. Cela signifierait faire face à mes actes, mes actions. Ses actions aussi. Sa dague plantée dans mon bras, celle qu'elle tenait ensuite contre ma gorge. J'étais pas dans mon état habituel, je sais, mais tout ça, c'était trop et il avait fallu que je m'éloigne de tout ça. Forcément, j'étais d'humeur irritable tous les jours, à toute heure. Mais c'était parce qu'elle me manquait, tellement. J'étais en manque de sa peau contre la mienne, de ses baisers tendres ou endiablés. J'étais en manque de son sourire et de sa voix. J'avais besoin de me perdre dans son regard. Mais je me l'interdisais, restant ici, hors de portée. J'avais balancé mon téléphone contre un mur, empêchant alors toute communication. Bien sûr, j'avais du en racheter un par la suite, me retenant bien d'indiquer à la Nephilim mon changement de numéro. Non, un silence radio restait un silence radio. Mais on m'avait assigné à une mission sur Chicago. J'avais beau refuser, on m'y a forcé. Après tout, c'était mon job. Soldat de la Garde du Nouvel Ordre. Je n'avais pas le droit de refuser, et on me l'a fait bien comprendre. Et fallait même pas tenter de démissionner, ce serait encore pire sinon. Alors je m'étais préparé au combat, espérant alors ne pas tomber sur Pandora, dans les rues de cette ville infestée de créatures surnaturelles. Dans le meilleur des cas, elle serait en train de s'occuper encore de sa grande soeur, m'ayant alors oublié et.. ouais, le meilleur des cas. Puis j'avais finalement rejoint les autres soldats prêts pour la mission et puis on avait passé le portail, nous rendant alors à Chicago, pour capturer le plus de Nephilims. Dans mon cas, les tuer. C'était ma source de traitement pour aller mieux, oublier mes problèmes. Oublier Megara. Quand j'étais dans un état de trans meurtrière, j'oubliais le reste et j'allais mieux. Peut-être que ouais, cette mission était ce qu'il me fallait. Et puis, ça me permettrait de me remettre dans le bain, clairement déterminé à me venger de Megara. Et j'avais trouvé le moyen parfait.

Un massacre, ça avait été un massacre et le seul Nephilim que nous avions épargné venait d'être emmené à Idris pour qu'il puisse boire dans la coupe infernale. Oui, c'était comme ça que ça se passait. Mais je n'avais pas suivi les autres, préférant alors prendre l'air avant de rentrer. Je n'aurais pas du, je m'en suis rendu compte quand une silhouette apparaissait devant moi. Arrivée de nul part, la tête complètement ailleurs, je n'avais pas fait gaffe. Et là, j'aurais pu être en danger, ouais. Mais non, c'était Pandora qui était face à moi. Pandora, la fille que j'aimais et que j'avais blessée. Celle que j'avais évité pendant sept long jours et qui pourtant, se tenait devant moi. Je n'arrivais pas à savoir si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Mais une chose est cependant sûre : elle m'avait manqué. Mon cœur battait plus vite, palpitait au rythme effréné, cherchant alors à s'échapper. “Panda..” murmurais-je avant de la voir se précipiter sur moi. Non pas pour m'attaquer, non. Elle avait simplement sauté dans mes bras, sans que je ne comprenne pourquoi. “T'es un abruti Halloway.” Je déglutissais, refermant alors avec hésitation mes bras autour de son corps, ne sachant pas quoi faire de plus. En fait, j'étais étonné de sa réaction, pensant alors qu'elle m'en voudrait. Pourquoi elle m'en voulait pas ? “Je... je comprends pas..” disais-je complètement perdu. Ouais, j'avais du mal à comprendre ce revirement de situation qui me laissait totalement perplexe. Mais j'oubliais tout ça quand ses lèvres glissaient dans mon cou, me déposant alors plusieurs baisers. J'en profitais pour enfouir à mon tour mon visage dans son cou, m'imprégnant de son odeur bien à elle, que j'aimais réellement. Bordel qu'elle m'avait manqué. “Je t'aime aussi...” Je me sentais aussi bien que la semaine dernière, quand elle m'avait rejointe. Et puis sa soeur avait débarqué, gâchant tout ce qu'il y avait entre nous. Finalement, je me défaisais de son étreinte, l'obligeant à mettre un espace entre nous. “Tu.. non. J'comprends pas.. j'comprends pas, pourquoi t'es comme ça ?” Pourquoi elle faisait la fille amoureuse alors que j'avais brisé la promesse que j'avais fait ? Je comprenais pas, j'étais perdu, et je le lui montrais.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 2, 893 mots, -24h


Dernière édition par Timothy Halloway le Sam 25 Juin - 23:53, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Sam 25 Juin - 23:12


I'm so into you
feat. timpanda
C'était affreux. Ce qu'elle avait ressentit pendant cette semaine entière c'était juste le vide. Comme s'il n'y avait absolument rien qui pouvait l'animer. Une poupée morte. Elle avait adressé la parole à personne préférant se prostrer dans son silence. Parce que c'était comme quand elle était blessée et ne plus avoir de nouvelle, ne pas avoir de réponse de la part de l'obscur, ça l'avait à moitié anéantit. Alors ouais, quand elle le voyait dans cette ruelle, quand après une semaine elle pouvait une nouvelle fois découvrir son visage, c'est comme si elle pouvait respirer à nouveau. Elle pouvait pas hurler, elle voulait pas se prendre la tête avec lui. Non, tout ce qu'elle voulait c'était le retrouver. Raison pour laquelle elle avait courru en sa direction sautant dans ses bras en dépit de tout le reste. Elle voulait juste être avec lui et maintenant, il était là. Quand elle sentait ses bras se refermer autour d'elle, c'était le soulagement. Réellement. Elle avait imaginé tellement de chose ces derniers temps. Elle avait pensé qu'il ne voulait plus d'elle, qu'il trouvait la situation bien trop compliqué préférant par conséquent la laisser sur le côté. Ouais, c'était ça qu'elle avait imaginé faisant tourner en boucle les pires scénarios dans sa tête. Alors le fait qu'il la serre contre elle, qui blotisse sa tête dans son cou, ça la rassurait. Comme si au fond, rien de tout ça n'était arrivé. “Je... je comprends pas..” Il comprenait pas quoi ? Elle comprennait pas vraiment l'intrépide mais elle restait suspendu à lui ne désirant pas le quitter une seule seconde. Elle pouvait pas, elle voulait pas lui laisser l'occasion de s'échapper à nouveau. “Je t'aime aussi...” Le coeur de la blonde il battait la chamade ne semblant pas vouloir se calmer. Il l'aimait et cette fois, il le lui disait à elle. Et puis il se détachait d'elle, remettant un peu de distance entre eux.. Pourquoi ?

“Tu.. non. J'comprends pas.. j'comprends pas, pourquoi t'es comme ça ?” Elle arquait un sourcil la blonde, croisant les bras sur sa poitrine. Je suis comment ? Et en réalité, la question était plutôt : tu t'attendais à quoi ? Qu'elle soit en colère ? Ouais, c'était sûrement la réaction la plus censée du monde mais.. Elle ne pouvait pas. Parce qu'elle avait eu l'impression d'être morte pendant toute cette semaine là. Comme si y avait plus rien chez elle à part un vide infini. Alors non, elle était pas en colère. Elle pouvait pas l'être alors que soudainement, elle se sentait revivre et ça, seulement parce qu'il était là. Je t'ai jamais demandé de partir, je voulais juste que tu reviennes à la raison. Ouais, c'était la seule chose qu'elle avait demandé la blonde mais fallait croire qu'il ne l'avait pas écouté préférant la laisser dans cette ruelle sans lui donner le moindre choix. J'ai cru que.. Tu voulais plus de moi. Qu'elle avait reprit d'une petite voix passant ses doigts sous ses joues pour essuyer les larmes qui avaient inondés celles-ci. Comment aurait-elle pu penser le contraire quand il l'avait lâchement laissé sans rien lui dire. Quand il avait ignoré chacune de ses tentatives pour lui parler. Forcément qu'elle avait imaginé ce genre de chose, ne l'aurait-il pas fait à sa place ? Tu.. Tu veux que je m'en aille ? Parce qu'elle avait la sensation qu'il n'était pas réellement ravi qu'elle soit là. Peut être qu'il voulait plus d'elle, qu'il voulait pas qu'une Nichols lui retombe dessus et qu'il trouverait ça plus simple si elle tournait juste les talons ne l'approchant plus. Sauf qu'elle pouvait pas se résoudre à ça l'intrépide. Elle n'en avait pas envie et elle savait plus quoi penser de tout ça, de cette situation. Elle se mordait la lèvre inférieure, ses prunelles azurs plongeant vers le sol, mal à l'aise soudainement. Je t'aime Tim.. Je t'aime et c'est tout. Me demande pas de t'expliquer le pourquoi du comment, j'ai pas de réponse. Elle pouvait pas lui dire pourquoi elle était comme ça, pourquoi est ce qu'elle agissait comme s'il n'avait rien fait de mal. Elle savait pas, c'était juste comme ça. C'était une totale addiction qu'elle lui vouait à l'obscur, elle pouvait pas le changer. Me laisse pas.. qu'elle reprenait d'une toute petite voix. Parce qu'elle avait la sensation qu'elle n'y survivrait pas.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 3, 803 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Sam 25 Juin - 23:53


I'm so into you
feat. timpanda
Bien sûr que je pouvais pas aller à l'encontre de ce que je ressentais. C'était elle et personne d'autre. Forcément que là, la revoir face à moi, c'était comme si je pouvais revivre enfin, respirer de l'air frais et.. ça faisait du bien. C'était ce que je voulais vivre encore et encore. Mais je ne comprenais rien de ce qui se passait. J'ai failli tuer sa sœur, je l'aurais fait si elle ne m'en avait pas empêché en plantant sa dague dans mon bras. Seulement, elle l'avait fait et je n'avais pas tué sa sœur, la lâchant au sol. Je me souviens très bien de son regard à Pandora ce soir là. Elle était peinée, de moi, de mes actions. Je l'avais blessée alors que sa sœur avait tout fait pour me provoquer. Je n'avais pas su refréner ma vraie nature et je l'avais déçue. Alors je m'étais éloigné, je m'étais exilé même dans la ville des Obscurs. J'étais hors d'atteinte là et je m'étais senti mal durant toute la semaine, ressentant le manque indéniable de la Nephilim. Je l'avais dit, à Megara, l'aînée des Nichols. Je l'avais dit que je l'aimais et pourtant, ça n'avait rien changé. Et du coup, j'ai du vivre sans elle tout ce temps, jusqu'à ce qu'elle me retrouve, dans les rues de Chicago, et qu'elle vienne se réfugier dans mes bras. Je lui avais dit, de toute façon, que je l'aimais. Je lui ai dit la semaine dernière et je lui redisais, après qu'elle me l'ait dit. Oui, elle m'aimait aussi. Mais pourquoi ? Qu'est-ce que j'avais fait pour qu'elle puisse m'aimer comme ça ? Je n'étais pas habitué, c'est vrai et c'était pour ça que je la repoussais, lui indiquant clairement mon incompréhension du moment.

Déglutissant face à elle, je ne savais pas tellement expliquer, comment répondre à sa question. “Comme ça, à vouloir être avec moi, à me dire que tu m'aimes..” C'était sûrement le plus fidèle à la réalité. Oui, je ne comprenais pas pourquoi elle était comme ça alors que j'avais été affreux. Avec elle, avec Megara. Je ne comprenais pas et pourtant, elle était là, face à moi, ce qui était tout de même des plus étranges à mes yeux. “Je voulais la tuer... je voulais vraiment la tuer. Comment tu voulais que je reste ?” Ouais, pour moi, ça semblait être le pire que je puisse faire en fait. A ses yeux, c'était impardonnable de s'en prendre à sa famille et c'était clairement ce que j'avais fait, empoignant sa soeur à la gorge, la soulevant du sol, prêt à planter ma dague dans son ventre pour ensuite la laisser se vider de son sang. J'étais comme ça, j'étais clairement un meurtrier, la soif de sang me consumant. Donc ouais, je ne comprenais pas comment elle voulait que je reste avec elle après ça. “Non.. non, absolument pas” Non, je voulais pas qu'elle s'en aille puisque, pour la première fois depuis une semaine, je me sentais bien. Entier. Vivant. C'était elle, c'était son effet à elle et bordel, je ne savais pas ce qu'elle avait fait de moi mais je ne pouvais clairement plus vivre sans elle. C'était effrayant, mais faut croire que c'était l'amour. Bien sûr, puisque je l'aimais. Je soupirais, perdant le contact visuel avec elle au moment où elle a baissé le visage. “Me laisse pas..” Je secouais la tête, m'approchant d'elle en glissant ma main sous son menton afin de lui remonter son visage, plongeant mon regard dans le sien. “J'ai promis, je m'en vais pas.. je te laisserai pas, jamais.” Et si je n'avais pas promis par l'Ange, j'avais quand même promis, et ça restait important. C'était elle, c'était mon amour à moi et je ne pouvais pas me séparer d'elle. “Je.. t'as pas confiance en moi, j'ai pris peur. J'ai voulu tuer ta sœur, j'en ai encore envie” tentais-je de m'expliquer auprès de la Nephilim. “J'ai encore ce besoin de la tuer et... je sais que si je vais au bout de cette pulsion, je te perds Pandora. Je te perds et j'peux pas. Alors fallait que je reste à Idris.” Ne pas prendre le risque de tomber sur la rousse, et de pousser Pandora à ne plus me vouloir à cause de cet acte misérable et violent. “J'veux pas te perdre.. mais la situation est bien trop compliquée. Ta famille passe avant le reste et ta sœur.. J'sais pas quoi faire parce que si je me retrouve une nouvelle fois face à elle, je ne suis pas sûr de pouvoir me contrôler malgré le mal que ça peut te faire” Rien que mentionner Megara me donnait des envies de meurtre, la revoyant fière d'elle quand elle avait su me pousser à bout.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 4, 867 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Dim 26 Juin - 0:24


I'm so into you
feat. timpanda
Elle ne savait pas pourquoi est ce qu'il avait prit autant d'importance. Non, elle ne comprenait pas. Mais c'était comme ça et elle n'y pouvait rien. Il faisait part intégrante de sa vie maintenant et chaque jour, elle nourrissait un peu plus la dépendance qu'elle nouait à son égard. Alors il pouvait pas partir, il avait pas le droit de la laisser. Elle allait faire comment ? Qu'est ce qu'elle deviendrait s'il lui tournait le dos préférant mettre un terme à tout ça ? Elle arrivait même pas à l'imaginer. Non, c'était pas possible en fait. Il avait pas le droit il.. Il avait dit qu'il l'aimait, il pouvait pas la laisser maintenant. Elle voulait plus ressentir ce qu'elle avait ressentit pendant cette semaine. Elle voulait plus que le vide s'infiltre dans chacun de ses pores. Et quelque part, elle avait peur de ce qu'il allait lui répondre. Parce qu'elle l'avait défendu corps et âme Pandora et probablement qu'elle le ferait encore s'il le fallait. Elle l'avait défendu face à Megara et ça, même après qu'il ait tenté de la tuer. Elle avait continuer à le défendre lui inventant des tas d'excuses, portant le blâme sur la rousse elle même. Parce que ouais, c'était sa faute à elle si les choses avaient dégénérés. Sa faute à elle si Timothy n'avait pas pu contrôler le démon qui l'habitait. Elle l'avait poussé à bout malgré les avertissements et.. Non, c'était pas la faute de l'obscur. Alors Pandora, elle avait peur de ce qu'il allait lui dire. La laisser ou pas ? Tel était la question et elle espérait tellement qu'il la choississe. Qu'il la garde auprès de lui. Parce qu'elle ne voulait pas que ça en soit autrement.

“Comme ça, à vouloir être avec moi, à me dire que tu m'aimes..” Elle haussait les épaules simplement. Parce que c'est la vérité. Elle l'aimait et elle voulait être avec lui. Elle n'avait aucune raison de faire le contraire de ce qu'elle ressentait. Puis ça aurait été idiot de sa part de le rejeter quand chaque partie de son corps le réclamait. “Je voulais la tuer... je voulais vraiment la tuer. Comment tu voulais que je reste ?” Elle fermait les yeux l'intrépide se laissant submerger par les images de l'altércation avant de secouer la tête. T'aurais pu rester pour moi. Ouais, bien sûr qu'il aurait pu. Même pour quelques minutes, pour la rassurer. Plutôt que la laisser dans cette ruelle comme si ce n'était pas important. Comme si elle ne méritait rien. “Non.. non, absolument pas” Elle continuait à fixer le sol, perdu. Elle comprenait pas. Elle avait l'impression qu'il ne voulait pas d'elle ici. Que ça lui faisait pas plaisir qu'elle soit là. Et soudainement il venait vers elle posant sa main sous son menton pour lui relever la tête. “J'ai promis, je m'en vais pas.. je te laisserai pas, jamais.” Ouais. Bah pour le coup, elle y croyait à moitié. Et elle se dégageait de lui reculant d'un pas. “Je.. t'as pas confiance en moi, j'ai pris peur. J'ai voulu tuer ta sœur, j'en ai encore envie” La blonde elle reculait encore d'un pas alors qu'il reprenait. “J'ai encore ce besoin de la tuer et... je sais que si je vais au bout de cette pulsion, je te perds Pandora. Je te perds et j'peux pas. Alors fallait que je reste à Idris.” Comportement lâche. “J'veux pas te perdre.. mais la situation est bien trop compliquée. Ta famille passe avant le reste et ta sœur.. J'sais pas quoi faire parce que si je me retrouve une nouvelle fois face à elle, je ne suis pas sûr de pouvoir me contrôler malgré le mal que ça peut te faire” Et sans trop savoir pourquoi, elle voyait rouge. Elle prenait sa défense face à sa propre famille et il lui disait que c'était trop compliqué. Il allait la rendre dingue. J'veux pas te perdre MAIS c'est compliqué. Donc il entendait quoi par là ? Si ça avait été possible, la blonde elle aurait probablement pu envoyer des éclairs avec ses yeux. Ouais c'est "trop compliqué", te prends pas la tête. Impulsive, comme toujours. Elle réagissait au quart de tour sans chercher à comprendre. Il avait tenté de tuer sa soeur, l'avait abandonné et elle, comme une débile, lui sautait dans les bras cherchant simplement à le retrouver. Fallait croire que c'était pas son cas puisque la situation était trop compliqué. De toute façon, t'en vaux pas la peine. qu'elle sifflait de colère sans le penser une seule seconde.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 5, 822 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Dim 26 Juin - 1:08


I'm so into you
feat. timpanda
Je comprenais pas la raison de sa présence là. Elle m'avait traqué à son tour ? Faut croire. Mais la raison m'échappait, comme d'habitude. De toute façon, toute notre relation m'échappait. C'était comme si nous étions deux aimants qui s'attiraient sans cesse, sans qu'il n'y ait de raison apparente, sauf le fait qu'on se sent mieux en la présence de l'autre. Ouais, c'était ça, et après le reste ? Tout nous séparait. Nous étions deux créatures différentes, dans deux clans qui se font la guerre et nos familles peuvent tout simplement pas se voir. Donc ouais, c'était clairement un "tout nous oppose" mais on revenait automatiquement l'un vers l'autre, parce qu'il ne pouvait pas en être autrement. C'était elle et moi contre le reste du monde. Mais maintenant, tout tombait en morceau j'avais l'impression, parce que notre relation ne pouvait pas être la même après cet épisode. Enfin, je lui ai déjà fait du mal par le passé et elle avait su passer outre. Mais là, moi j'étais pas certain de passer outre. Je.. c'était conflictuel en moi et j'arrivais pas à apaiser le chaos qui y régnait. Une part de moi voulait tout oublier, repartir de zéro et être heureux avec elle. Je devrais faire ça, clairement. Mais l'autre partie, le démon, avait soif de vengeance. Et être avec elle, tout en souhaitant la mort de sa sœur, c'était pas forcément l'idéal. Alors ouais, quand je m'adressais à elle, tout était encore conflictuel.

“Donc on oublie tout et on reprend comme si rien ne s'était passé ?” Pourquoi c'était si facile pour elle, de me pardonner, d'oublier mes fautes et mes écarts, quand moi-même je ne pouvais plus passer outre à un moment donné. Trop c'est trop.. et pourtant, elle était là, à me chercher, à me vouloir. Envers et contre tout. Sa sœur avait failli mourir de ma main, et elle était là, à me vouloir moi. Ça me dépassait. Et elle aussi, puisqu'elle n'avait pas d'explications. Elle m'aimait, c'était tout ce qui comptait. Mais encore une fois, j'allais tout gâcher entre nous, parce que j'étais mal à l'aise de tout ça, de cette situation et que s'exprimer n'avait tout simplement jamais été mon fort. “Et voir la peine que je t'ai causé.. je pouvais pas.. j'suis désolé mais je pouvais pas” La preuve est que j'ai beau être fort en combat, je ne l'étais pas forcément quand il s'agissait de mes relations avec les gens. Il suffisait de voir le soir où je l'ai agressée sexuellement. Je m'étais fait attaquer par un loup-garou juste après et j'avais envie de me laisser mourir, incapable d'assumer ce que j'avais pu lui faire. Si cette fois c'était moins dramatique, j'avais fui. Incapable d'assumer. Et si j'avais promis de ne jamais la laisser, j'avais tenté de respecter ma promesse. Nous étions encore ensemble, il me semble et... ouais non, elle se reculait au moindre contact avec moi et je sentais qu'au fur et à mesure que je m'adressais à elle, ça allait de pire en pire. Elle reculait encore, sans que je ne comprenne réellement le pourquoi du comment. Et si c'était réellement fini ? “Ouais c'est "trop compliqué", te prends pas la tête.” Je fronçais les sourcils, voyant alors très distinctement son changement de comportement. Ouais, elle avait changé du tout au tout, me repoussant clairement. Elle avait du tiquer sur le "trop compliqué", vu l'expression utilisée quand elle l'a mentionné. Je soupirais, baissant la tête. Que dire, que faire de toute façon ? Oui, c'était compliqué et elle ne pouvait pas le nier. “De toute façon, t'en vaux pas la peine.” Et là, mon regard se posait sur elle, et mon visage perdait toute expression. Choqué de ses paroles, je me reculais à mon tour, sentant alors toute vie disparaitre de moi. T'en vaux pas la peine. Ouais, je le sais ça. C'était bien pour ça que je ne comprenais pas pourquoi elle était là au final. J'étais qu'un Obscur, avec une soif insatiable de sang et qui ne rêvait que d'une chose : détruire sa sœur. “Tu vois, elle avait raison au final. Tu vas me quitter” disais-je, tentant de garder la tête haute, alors que j'étais au bord du précipice. C'était dur de rester fier quand la fille que t'aime est là, prête à t'anéantir avec de simples mots. Ouais, parce que moi je l'ai pas quittée, j'ai juste tenté de retrouver mes esprits dans un endroit où personne ne pouvait me trouver. Où les Nephilims n'avaient tout simplement pas accès. “Tu vas me quitter Pandora ? Parce que j'ai pas envie que tu m'quittes moi” Elle le savait pourtant, à quel point j'avais besoin d'elle. Elle le savait que je l'avais dans la peau. Elle le savait que je l'aimais. Et pourtant, on en était là, au bord de la rupture. Et j'avais juste envie de tout casser.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 6, 893 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Dim 26 Juin - 1:31


I'm so into you
feat. timpanda
Bien sûr qu'elle ne le pensait pas. Si c'était ce qu'elle ressentait vraiment, elle ne serait pas là à ce moment précis. Elle ne serait pas là à lui donner tout sur un plateau d'argent. Mais il était en train de la mettre en colère et quand elle pétait les plombs Pandora, y avait plus rien pour la retenir. Si elle avait bien plus d'emprise que Timothy sur ses sentiments, elle usait les mots à la perfection. Et oui, elle savait exactement quoi dire pour lui faire mal. Pour lui prouver qu'elle aussi elle pouvait être blessante, qu'elle n'était pas que paix et amour quand il s'agissait de lui. Et elle voyait dans son regard qu'elle l'avait blessé. Que lui dire qu'il n'en valait pas la peine c'était typiquement ce qui le toucherait. Elle faisait pas ça par envie, son but premier c'était pas de lui faire mal mais.. Il se rendait pas compte. Il se rendait pas compte de ce qu'elle avait vécut pendant toute cette semaine sans lui. Combien c'était dur, combien elle avait eu mal. Est ce qu'il se rendait compte de la force avec laquelle elle se battait pour lui ? Parce qu'elle en avait pas l'impression. Et lui balancer des "mais c'est trop compliqué" ça la foutait hors d'elle. Alors Pandora, elle se mettait sur la défensive parce que c'était ce qu'elle savait faire le mieux. Il était le seul avec qui elle laissait libre court à ses sentiments mais là, c'était trop. Toute la douleur ressentit pendant son absence était encore bien trop présente et ses mots.. Elle les acceptaient pas. “Tu vois, elle avait raison au final. Tu vas me quitter” Le pire ? Le manque d'expression sur son visage. Comme si c'était pas important. Comme s'il se fichait pas mal qu'elle le fasse ou non. Alors c'était ça ? Au final il se préoccupait pas tellement de ce qu'elle ressentait. Elle se sentait encore plus blessée la blonde pour la peine. “Tu vas me quitter Pandora ? Parce que j'ai pas envie que tu m'quittes moi” Ouais, c'était toujours ce qu'il voulait de toute façon. Lui, lui et seulement lui. Comme si le reste n'avait pas d'importance. Moi, j'avais pas envie que tu tentes de blesser Megara, j'avais pas non plus envie que tu m'abandonnes pendant une semaine sans trouver judicieux de m'envoyer rien qu'un foutu message. Et elle n'avait pas non plus envie qu'il la viole mais est ce que ça le préoccupait tout ça ? Fallait croire que non. Tu sais ce qui est le plus idiot ? C'est que tu puisses croire qu'après tout ça, j'sois capable de te quitter. Mais putain est ce qu'il réfléchissait parfois ? Elle lui avait tout pardonné. Même le pire. Et il osait lui dire que Megara avait raison ? Qu'elle allait le quitter ? Tu me fous hors de moi tu le sais ça ? Tu me rends complètement dingue. Et même si le quitter aurait été la solution, elle pouvait pas. Elle était incapable de le faire et faudrait peut être qu'il se le rentre en tête. Au final, c'était leurs première dispute et au fond, elle le vivait mal l'intrépide. C'était pas comme ça qu'elle avait imaginé ses retrouvailles avec l'obscur. Loin de là même. T'es pas foutu de tenir les promesses que tu fais et malgré ça, j'suis toujours là et ça te suffit pas. Parce que c'était l'impression qu'il donnait. Je devrais te détester pour ce que t'as fais et c'est pas le cas et même avec ça, tu me parles de complications. Elle riait nerveusement la Nephilim passant une main dans ses cheveux. Tu crois que c'est qui qui est le plus dans la merde entre toi et moi ? MA soeur sait que je suis avec toi alors que TU as essayé de la tuer. Alors vas y Timothy, ose encore une fois me dire que je vais te quitter. Ose encore une fois dire qu'elle avait raison ! Et au final, qu'il ne tente même parce qu'il allait sentir la tempête Pandora s'abattre sur lui et ça allait être tout sauf plaisant. Oh, il avait certainement pas le droit de lui que Megara avait raison alors qu'elle avait prit inlassablement sa défense pendant le face à face. C'était pas fair play de lui dire un truc pareil. Rentre bien à Idris, t'as un talent pour esquiver ce qui est trop "compliqué". Qu'elle finissait par lancer avec ironie et ses paroles, y avait peu de chance qu'elle lui plaise.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 7, 825 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Dim 26 Juin - 2:16


I'm so into you
feat. timpanda
Je n'étais pas le même quand j'étais avec Pandora. La peur de la perdre me paralysait la plupart du temps, surtout quand je devais faire face aux actes que je lui faisais subir. D'abord l'agression et après la volonté de mise à mort de sa soeur, qui s'en est suivie de ma fuite.. ouais, j'étais loin d'être blanc dans cette relation obsessionnelle. Le pire était qu'elle savait appuyer là où ça faisait mal. Elle était douée la Nephilim, et c'était quand même perturbant de voir à quel point elle pouvait m'atteindre. Alors oui, j'avais peur que Megara ait raison et qu'elle finisse par me quitter. Après tout, ce serait qu'un juste retour des choses. Je le méritais, mais je n'en avais pas envie. Sauf que j'étais la cause de tout ça. A chaque fois, à chaque fois. Là encore, si elle s'était reculée, c'était bien à cause de moi, de mes paroles. Si elle m'avait avoué m'aimer peu de temps avant, elle s'était reculée, m'avouant alors ne rien valoir à ses yeux. Et putain, je ne voulais pas la perdre et c'était un combat permanent. Que ce soit avec sa soeur, mes démons, mes paroles. Un combat permanent qui en valait la peine mais qui était épuisant, tout simplement. J'étais épuisé de tout ça mais je ne devais pas me relâcher, pour ne pas la perdre. “Moi, j'avais pas envie que tu tentes de blesser Megara, j'avais pas non plus envie que tu m'abandonnes pendant une semaine sans trouver judicieux de m'envoyer rien qu'un foutu message.” Un message ? Comment aurais-je pu ? “J'ai cassé mon téléphone en l'envoyant contre un mur. J'en ai toujours pas de nouveau” Mensonge, mais ça pouvait expliquer pourquoi je n'avais pas pu la joindre. Même si au final, j'aurais pu retourner à Chicago et la traquer, comme à mon habitude. Sauf que non, je ne l'avais pas fait, préférant faire le mort et ne pas assumer les actes que j'avais eu l'autre fois envers sa soeur. “Tu sais ce qui est le plus idiot ? C'est que tu puisses croire qu'après tout ça, j'sois capable de te quitter.” J'en savais rien, j'étais perdu. Entre ce qui semblait être réel et ce qui semblait être le plus judicieux. Après tout, la raison l'aurait poussée à cesser de me voir. Elle n'avait plus confiance et si elle ne m'avait pas arrêté, j'aurais clairement tué sa grande sœur, rompant alors toute chance d'un futur ensemble. “Tu me fous hors de moi tu le sais ça ? Tu me rends complètement dingue.” “Je sais” répondais-je tout de suite après elle. Parce que oui, je l'avais bien remarqué que j'avais tendance à la foutre facilement en rogne. “T'es pas foutu de tenir les promesses que tu fais et malgré ça, j'suis toujours là et ça te suffit pas. Je devrais te détester pour ce que t'as fais et c'est pas le cas et même avec ça, tu me parles de complications. Tu crois que c'est qui qui est le plus dans la merde entre toi et moi ? MA soeur sait que je suis avec toi alors que TU as essayé de la tuer. Alors vas y Timothy, ose encore une fois me dire que je vais te quitter. Ose encore une fois dire qu'elle avait raison !” Et tout ce qu'elle me balançait, elle avait raison. Je ne tenais pas mes promesses et c'était bien pour ça que je m'étais réellement senti mal quand, en reprenant mes esprits, je m'étais rendu compte de ce que j'avais fait à sa soeur. Elle m'avait poussé à bout la Megara et j'avais pas su me contenir, préférant alors la facilité à la difficulté. Laissant le démon sortir, j'avais attaqué, quitte à blesser celle que j'aimais. “Rentre bien à Idris, t'as un talent pour esquiver ce qui est trop "compliqué".” C'était l'électrochoc. Cette conversation, la situation. J'voulais pas vivre sans elle, c'était impossible. Je voulais pas, je pouvais pas. C'était aussi simple que ça. Le regard posé sur elle, le rythme cardiaque qui s'emballait toujours autant, je ne réfléchissais pas plus que ça. Je m'avançais vers elle d'un pas assuré et puis j'attrapais son visage de mes deux mains pour l'embrasser. Putain non, je voulais pas mettre un terme à cette relation qui valait tout pour moi. C'était mon deuxième repère et il m'était impossible de penser à le retirer de la carte qu'était ma vie. Je l'embrassais comme si c'était la première fois, comme si c'était la dernière fois. J'y mettais alors tous les sentiments que je pouvais avoir à son égard, comme pour m'excuser d'être un con, comme pour m'excuser de pas être celui qu'elle attend de moi. Ouais, au final, j'étais limite désolé qu'elle m'aime et qu'elle se soit entichée de moi. “Je t'aime..” murmurais-je avant de poser mon front contre le sien, caressant doucement ses joues de mes pouces, séchant quelques larmes encore présentes.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 8, 906 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Dim 26 Juin - 3:12


I'm so into you
feat. timpanda
Fallait quand même qu'il s'estime heureux, elle contrôlait un minimum ce qu'elle disait. Oh, elle aurait pu aller bien plus loin, dire des choses bien plus blessante. Mais à quoi ça aurait servit ? Il était définitivement plus douée qu'elle à ce jeu là. Elle aurait pu dire ce qu'elle voulait qu'il aurait toujours réussi à prendre le dessus. Sauf si lui balançait en plein visage le pire du pire mais.. C'était pas une solution. Et puisque les choses entre eux avaient déjà l'air au bord de l'explosion, valait mieux éviter de pousser les choses au point de non retour. Alors elle préférait balancer une dernière pique avant de partir. C'était le mieux à faire dans tout ça. Elle prenait pas la fuite Pandora, elle avait juste rien d'autre à ajouter. Puisqu'il jugeait que les choses étaient trop compliqués, elle n'avait aucun intérêt à rester ici. Elle aimait pas se battre dans le vent, faire les choses pour rien. Et c'était typiquement l'impression qu'elle avait à ce moment précis. [i]Faire pour rien.[/color] Alors elle abandonnait, purement et simplement. C'était pas leurs relation qu'elle laissait tomber, c'était lui, pour ce soir. Parce que tant qu'il ne comprendrait pas qu'elle serait prête à tout pour lui, elle n'avait aucun intérêt à être là et puis, elle ne savait même plus comment lui prouver les choses. Pourtant il aurait du s'en rendre compte. Jamais elle ne l'avait tué malgré les occasions, elle l'avait sauvé et pardonné après ce moment au motel, elle lui avait fait des promesses que peu de gens font et pour finir, elle l'avait défendu bec et ongle contre son propre sang. Alors le fait qu'il ose dire que Megara avait raison, ça lui foutait une magistrale claque en pleine tête. Qu'est ce qu'elle pouvait faire de plus pour lui prouver qu'elle n'allait pas le quitter ? Que c'était lui qu'elle voulait et que c'était pour lui et seulement pour lui qu'elle était tombée ? Elle savait pas pourquoi elle l'aimait, c'était juste arrivé comme ça. Incapable de le tuer, puis incapable de ne pas le voir et maintenant, incapable de s'en détacher. Elle avait la douloureuse impression de ne plus être grand chose sur lui et pourtant, depuis sa première histoire, elle s'était promis de ne plus jamais se donner à personne. Puis il avait tout changé. Il avait tout changé et elle avait l'impression de se noyer face à lui. Est ce qu'il sentait la peine qui émanait d'elle ? Parce qu'elle était d'une puissance inimaginable. Et d'un coup, il avançait vers elle emprisonnant sn visage de ses mains avant de poser ses lèvres sur les siennes et.. Elle sombrait. Littéralement. Elle lui rendait avec tendresse chaque mouvement incapable de rester sans broncher jusqu'à ce qu'il rompe le moment. “Je t'aime..” qu'il disait caressant doucement ses joues au passage. La blonde, elle plongeait son regard azur dans le sien se sentant revivre quand le souffle de l'obscur venait se propager sur sa peau. Je t'aime aussi. Clairement. Elle attrapait la main de l'obscur, glissant ses doigts entre les siens. C'est juste toi et moi. Juste eux deux et tant pis pour les autres. Tant pis de ce que pouvait penser les autres, c'était pas important. Elle s'en fichait bien au fond la blonde tant qu'elle avait lui. Me fais plus jamais ça Tim.. De la laisser sans nouvelle comme ça. De ne rien lui dire, de faire comme si elle n'allait pas s'inquiéter alors qu'elle s'était rongée pendant tout le long de l'absence. Arrête de t'en allerqu'elle finissait par lâcher dans un murmure. Peut être qu'il comprenait pas mais elle avait de plus en plus de mal quand il s'éloignait. Elle avait besoin de lui, tout le temps. Parce que peu importait ce que Megara avait pu dire, il était pas comme elle le décrivait. Pas avec elle en tout cas et elle était prête à faire abstraction de tout le reste s'il le fallait. Reste avec moi.. Tout le temps. Elle serait même prête à s'enfuir s'il le fallait. Parce que c'était lui et personne d'autre. Parfois, elle aimait penser qu'il était son âme soeur, celui qui lui fallait et peu importait si les gens trouvaient ça stupide parce que c'était ce qu'elle ressentait. Ce qu'il y avait entre eux, c'était fort. C'était pas le genre d'amour surfait, c'était bel et bien réel et ça le rendait vraiment important.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 9, 810 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Dim 26 Juin - 14:22


I'm so into you
feat. timpanda
Et si je la perdais ? Et si je la perdais définitivement parce que j'étais pas foutu de sortir de mes idées reçues ? Après tout, elle ne m'avait pas demandé de m'en aller, je l'avais fait par moi-même. Fuir, fuir, quand les complications arrivent. C'était comme ça que j'agissais le mieux et c'était comme ça que j'allais la perdre. Je n'avais pas de réponse toute faite à lui donner pour arranger les choses. C'était moi le fuyard qui devait faire les efforts pour lui donner envie de me pardonner encore une fois mes actes un peu trop lâches. Après tout, on s'aimait. On s'est épargnés à plusieurs reprises, ne pouvant pas se tuer mutuellement. On s'est même sauvés, chacun une fois, alors qu'on aurait pu se laisser dans la merde, mourir. Mais non, on était là, tous les deux, amoureux et on pouvait tout simplement pas vivre l'un sans l'autre. Impensable, inimaginable. De toute façon, il suffisait bien de voir cette semaine sans elle. J'avais été exécrable avec tout le monde, d'une colère infinie et d'un manque insatiable. Elle m'a manqué, son visage m'a manqué, son toucher m'a manqué... ses lèvres, son corps, son regard azur. Tout chez elle m'a manqué et maintenant qu'elle était face à moi, je trouvais encore le moyen de tout gâcher, de lui donner envie de me quitter parce que je ne comprenais rien à rien. Enfin non, elle ne me quittait pas. Elle ne le faisait pas parce qu'elle ne pouvait pas, tout comme moi d'ailleurs. C'était sûrement un peu trop malsain comme situation mais c'était la nôtre. On s'aimait, on se voulait, on se désirait. Première fois qu'on se déchirait mais j'osais espérer qu'on allait se réconcilier. D'ailleurs, à ses mots, j'avais eu une prise de conscience. Non, je ne voulais pas esquiver, plus maintenant. Je voulais être avec elle, maintenant, demain, toujours. Et il fallait bien qu'on trouve un moyen de faire accepter sa famille, de faire accepter Megara. Mais pour l'heure, je m'approchais de ma petite amie, et je collais mes lèvres aux siennes, lui prodiguant un baiser amoureux.. et j'étais bien heureux qu'elle me le rende. Oui, on laissait tout tomber, laissant simplement notre amour prendre le dessus sur tout le reste. Après tout, c'était ce qu'il fallait non ? Je l'aimais bordel, je l'aimais. Elle était celle qui faisait battre mon coeur, celle qui me rendait complètement fou quand j'étais à ses côtés, celle qui savait m'apaiser quand j'étais encore contrôlable. Oui, elle était sûrement la bonne et j'osais espérer qu'on trouve une solution à terme. Forcément, j'avais le sourire sur les lèvres quand elle me répondait elle aussi. Bordel, je pense pas qu'autre chose puisse me rendre plus heureux que ce genre de moment passé avec elle. “Juste toi et moi” Et ne laisser personne venir se mettre en travers de notre chemin, comme Megara par exemple. A deux, nous étions plus forts et fallait avant tout que je résiste à mon côté démoniaque, pour ne pas la perdre. Parce qu'au final, c'était ça, qui allait mener notre rupture, si je continuais à agir de la sorte. Sa famille était intouchable et fallait bien que je me le rentre dans la tête. “J'arrête.. Je veux plus vivre sans toi. J'en pouvais plus cette semaine. Je... J'sais pas pourquoi je suis resté silencieux comme ça, sûrement pour me remettre les idées en place.. parce que je voulais pas rompre cette promesse que je t'ai faite. J'ai pas assumé et j'avais peur..” Ouais, moi, Timothy Halloway, soldat de la Garde du Nouvel Ordre, un des plus forts combattants et celui à l'effectif de victimes le plus grand, j'avais eu peur. Peur de la confronter, de faire face à mes actes. J'avais voulu tuer sa soeur alors que j'avais promis - en quelque sorte - de ne pas toucher à sa famille. “Je reste avec toi, ce soir, demain, tout le temps” Si seulement c'était possible. Mais ce soir en tout cas c'était possible, ouais, on allait pouvoir se caler quelque part, dans une chambre d'un motel, d'un hôtel, qu'importe. Je voulais juste passer la nuit avec elle. “Je veux prendre une chambre et passer la nuit à te regarder, te toucher, t'embrasser” La retrouver en somme, parce que oui, j'avais besoin de ce moment avec elle. Et d'ailleurs, je venais déposer une nouvelle fois mes lèvres sur les siennes, scellant ce moment qui était particulier. Je l'aimais et puis le reste n'avait plus d'importance.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 10, 818 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Mar 28 Juin - 2:25


I'm so into you
feat. timpanda
Est ce que ça serait toujours comme ça ? Quelque part, elle l'espérait. Elle était amoureuse de lui. Et si généralement, elle n'avouait pas ses sentiments préférant les garder pour elle là, c'était bien loin d'être le cas. Elle était incapable de ne rien dire parce que ouais, elle était totalement et irrémédiablement amoureuse de lui. Prête à n'importe quoi pour le retrouver même quand il faisait les pires fautes. Et si ça c'était pas de l'amour, elle n'avait aucune idée de ce que ça pouvait être. Elle était pire qu'attachée à Timothy, peut être bien que jamais elle ne serait apte à comprendre la nature de ce lien mais au fond, elle s'en fichait tant qu'elle l'avait lui. C'était ça le plus important, être à ses côtés. Et se prendre la tête avec l'obscur, c'était de loin la pire chose au monde. Parce que ouais, clairement, elle détestait. Et même si elle lui lançait des paroles assassinent parce qu'elle était une experte dans le domaine des mots, au fond, ça lui déchirait le coeur puisque sa seule envie était de se blottir dans ses bras et d'y rester une éternité. Oh oui, elle l'aimait Tim, elle l'aimait bien plus que ce que les gens pouvaient imaginer. “J'arrête.. Je veux plus vivre sans toi. J'en pouvais plus cette semaine. Je... J'sais pas pourquoi je suis resté silencieux comme ça, sûrement pour me remettre les idées en place.. parce que je voulais pas rompre cette promesse que je t'ai faite. J'ai pas assumé et j'avais peur..” Elle arquait un sourcil, surprise des paroles qu'elle venait d'entendre. Timothy, peur. C'était définitivement deux mots qui n'allaient pas ensemble. J'ai réellement cru que tu ne voulais plus de moi qu'elle murmurait la blonde. Parce que ouais, elle n'avait cessé de penser qu'il lui en voulait d'avoir lancé cette dague dans le bras. De l'avoir menacé. Jamais elle n'aurait pu croire une seule seconde qu'il avait juste peur. “Je reste avec toi, ce soir, demain, tout le temps” Et là, elle souriait. De la manière la plus sincère qui soit. “Je veux prendre une chambre et passer la nuit à te regarder, te toucher, t'embrasser” C'était tout ce qu'elle avait besoin d'entendre au final la blonde. Savoir qu'il la voulait vraiment elle, que rien n'avait changé. Les lèvres de l'obscur venait retrouver les siennes et elle fondait sur place s'accrochant à lui comme jamais. Cette nuit, la nuit prochaine, tout le temps. Elle avait pas envie de cacher tout ça Pandora. Même si elle savait que c'était probablement la meilleure chose à faire elle n'en avait pas réellement envie. Elle voulait pouvoir passer plus de temps avec lui, ne pas se faufiler dans la nuit espérant que personne ne l’intercepte, pouvoir être heureuse avec sa personne sans ne jamais faire face au moindre jugement. Mais c'était impossible. Ils étaient diamétralement opposés et rien que pour ça, personne ne leurs permettraient jamais de vivre leur histoire pleinement. Viens. Elle glissait sa main dans celle de Tim l'entraînant avec elle dans une course effrénée à travers les rues de Chicago. Le but ? Trouver un endroit où ils seraient bien tout les deux. Et comme bien souvent, elle choisissait un hôtel dans une rue reculée où personne ne penserait venir la chercher. Laissant légèrement l'obscur sur le côté, elle s'approchait du comptoir papopant quelques instants avec le réceptionniste avant de revenir vers le brun un grand sourire aux lèvres. J'crois qu'il m'aime bien, on a la meilleure chambre. Bien sûr qu'il l'aimait bien. Le gars, c'était un idiot de première et Pandora, elle savait jouer de ses charmes. Quelques sourires, un regard un peu idiot, jouer maladroitement avec ses mèches et hop, il lui cédait n'importe quoi probablement dans l'espoir de pouvoir décrocher son numéro.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 11, 687 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Mar 28 Juin - 9:26


I'm so into you
feat. timpanda
Cette semaine avait été horrible en tous points. Le fait de ne pas la voir, le fait de vivre avec cette promesse brisée, me remettre de la dague dans le bras. Oui, elle m'avait blessé pour pas que je tue sa soeur et mine de rien, ça fout un coup. Et c'était le moment où j'ai repris mes esprits, lâchant la sœur Nichols, lui laissant retrouver l'air dans ses poumons tandis que moi, je faisais face à mon côté noir. Pandora l'avait déjà vu et ne semblait pas en prendre compte quand nous étions en face à face après. Je l'avais violée, j'avais agressé sa famille et maintenant, elle me revoulait, encore. Elle m'aimait. Bordel, chanceux que j'étais. Je ne savais pas quelle était la probabilité que nous en soyons à ce niveau elle et moi. Si à la base c'était de la haine pure et dure, ça avait évolué de manière exponentielle au point que maintenant les sentiments étaient omniprésents, nous obligeant à avoir une dépendance l'un à l'autre qui n'était pas forcément des plus saines. Mais je m'en fichais en fait, parce que tout ce que je voulais, c'était elle, tout simplement. C'était elle, elle et toujours elle. “Jamais..” confiais-je à la jeune femme. Non, jamais je ne voudrais plus d'elle. Elle était unique en son genre et si elle était Nephilim, c'était pas une raison pour l'aimer moins. Mon cœur ne cessait de battre la chamade à chaque fois que j'étais en sa présence. Mon regard n'avait d'yeux que pour elle et j'avais ce besoin de proximité que je n'avais jamais eu auparavant. Oui, j'étais amoureux et c'était elle qui se trouvait la cible de tous ces sentiments affectifs. “J'peux pas te laisser.. j'peux juste pas, j't'ai dans la peau” Et c'était bien vrai pour le coup. Je m'étais senti mal durant tout ce laps de temps, mon corps ne demandant qu'à être proche du sien. Mais je ne pouvais pas me le permettre. Je me devais de mettre en ordre un plan de vengeance. Je savais que ça ne lui plairait pas, à Pandora. Mais je n'avais pas le choix, il me fallait me venger et c'était un plan déjà tout préparé, tout chaud, qui ne demande qu'à être exécuté. Mais je ne devais pas en parler, pour ne pas être dissuadé. Bien sûr qu'elle allait vouloir que j'épargne le Nephilim, mais je.. non, je ne pouvais tout simplement pas. Collé à elle, je venais lui confier mes envies et.. ouais, je voulais passer mes nuits avec elle, encore et toujours. La nuit était le seul moment où nous pouvions être ensemble, caché de tous. Certes, sa sœur était au courant de ce qui se passait mais j'osais espérer qu'elle saura garder sa bouche fermée. “Tout le temps” Si seulement ça pouvait être vrai, possible. Imaginable. Mais ça ne l'était pas, malheureusement. On avait nos clans respectifs, nos combats respectifs et c'était tout simplement impossible de vivre ensemble. Seulement, on allait bien trouver un moyen, parce qu'on s'aimait et que c'était nécessaire pour moi d'être à ses côtés. Ma main dans la sienne, je la suivais à travers les rues de Chicago, dans des coins et recoins paumés, à la recherche d'un lieu où on ne nous trouverait pas. Et c'était finalement le cas. Un hôtel paumé, un réceptionniste un peu trop crédule et la clé est dans la poche. “Faut croire que tu as un charme inégalable” De toute façon, il aurait été idiot de ne pas craquer pour elle. Elle était, à mes yeux, la plus parfaite des Nephilims ou de toutes les créatures présentes sur cette planète. Alors ouais, je pouvais bien croire qu'il l'aimait bien. Pas de chance pour lui, elle était à moi et j'étais loin d'être partageur. “Allons la visiter cette fameuse chambre” Je m'attendais cependant pas à des miracles. Tout ce que je voulais de toute façon, c'était un lit, une douche et tout le temps que je voulais en compagnie de la blonde. Main dans la main, on se dirigeait vers la fameuse chambre dont nous avions les clés et on ouvrait la porte, afin de s'y engouffrer et passer la nuit là-bas, la première d'une longue liste. Et.. okay, je retirais ce que je disais. La chambre était bien. L'agencement était correct, les draps propres et c'était assez volumineux. Autant dire qu'on allait être bien tous les deux ici. Et d'ailleurs, à peine la porte était fermée que je venais me coller à ma petite amie, mes lèvres sur les siennes et mes bras tout autour de son corps. “Une idée de ce qu'on pourrait faire pour passer le temps ?” demandais-je, sourire sur les lèvres. Non mais parce que sait-on jamais, peut-être que nous étions sur la même longueur d'ondes. Et quelque part, ça ne m'étonnait pas du tout.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 12, 866 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Mar 28 Juin - 10:20


I'm so into you
feat. timpanda
C'était toujours comme ça avec les terrestres. Fallait croire que seule les belles choses pouvaient les attirer et face à une jolie fille, la gente masculine avaient tendance à perdre ses moyens. Pandora, elle trouvait ça mignon et au final, ça l'arrangeait dans bien des cas. Il était toujours bien plus facile d'obtenir ce qu'elle voulait de la sorte et elle venait de le prouver. “Faut croire que tu as un charme inégalable” Elle souriait de plus belle se pinçant finalement les lèvres. Un charme inégalable peut être pas mais, elle était loin d'être laide. Ce qu'il faut, où il faut. Et quand on avait des atouts en poche, il était toujours intéressant de les jouer ce qu'elle ne s'était pas empêchée de faire. Et peut être que c'était une mauvaise idée, après tout Timothy avait des réactions difficile à anticiper. L'obscur aurait pu péter les plombs, mal le prendre et ils seraient une nouvelle fois partie dans une tourmente ingérable. Chanceuse qu'elle était, il n'en était rien. “Allons la visiter cette fameuse chambre” La Nephilim avait la sensation qu'il ne s'attendait pas à des miracles. Bien sûr qu'ils n'étaient pas dans un hôtel de luxe et qu'il n'aurait probablement pas le droit à la chambre spacieuse muni d'un jaccuzi et d'une salle de bain high tech mais au fond, elle s'en fichait un peu. La blonde, elle n'avait jamais réellement été attachée au luxe. Les choses lui convenaient comme elles étaient et bien souvent, elle se contentait de ce qu'on lui donnait. Alors au fond, tant qu'elle disposait d'un lit et du nécessaire pour prendre une douche, ça lui irait très bien. Elle suivait l'obscur à travers les corridors s'arrêtant finalement devant la bonne porte pour y glisser la clé. Et une fois à l'intérieur, elle regardait rapidement le contenu de la pièce avant de refermer derrière elle. Le verrou de la porte avait à peine eu le temps de s'enclencher qu'aussitôt, les bras de Timothy venait se refermer autour d'elle, ses lèvres prenant d'assaut les siennes comme s'ils n'avaient pas fait ça depuis bien trop longtemps. Et probablement qu'elle ne s'en lasserait jamais de ce contact. A chaque fois qu'elle était en compagnie de l'obscur, elle ressentait le besoin de se coller à lui, de torturer sa bouche sous des milliers de baisers et forcément, quand il était le premier à donner le feu vert, elle n'allait pas s'en plaindre. “Une idée de ce qu'on pourrait faire pour passer le temps ?” Elle laissait sa langue glisser sur sa bouche pulpeuse humidifiant ses lèvres par la même occasion avant de sourire une nouvelle fois. On pourrait.. Faire une partie de monopoly ou de Cluedo. Peu importe, j'suis forte au deux qu'elle balançait sur le ton de la plaisanterie alors que ses mains voulant tout le contraire s'infiltraient sous le tee shirt du brun. Elle laissait ses doigts courir sur sa peau l'espace de quelques instants avant de reculer d'un pas. Je suis curieuse de savoir comment tu me ferais passer le temps Halloway. Qu'elle reprenait alors, l'air taquin omniprésent sur son visage. Voilà pourquoi elle aimait passer du temps avec lui et Megara ne comprenait pas parce qu'elle ne le connaissait pas. Elle donnait l'impression de le considérer comme le diable en personne alors qu'il était bien loin de l'être. La blonde, elle savait bien qu'elle n'était pas en capacité d'effacer l'historique de celui sur lequel elle avait jeté son dévolu mais.. Il avait de bon côté. Et si la Nephilim pouvait les voir malgré les frasques incessantes de ce dernier, n'importe qui pouvait faire le moindre effort Son aînée était juste une rabat joie totalement obnubilée par ce que l'Enclave pouvait dire ou faire. Au fond, Pandora ne serait pas étonnée de voir ces derniers lui tomber dessus dans un temps rapproché. Elle avait peut être prit le partit de sa soeur quand Timothy était devenu incontrôlable mais elle savait que ça ne changeait pas grand chose et il était fort possible que pour avoir un minimum d'impact sur elle, la rousse choisisse de faire part des choses dans l'espoir de mettre un terme à cette relation. C'était là que les choses se compliqueraient réellement, l'épisode "Megara" était une partie de rigolade comparé à l'Enclave si jamais elle lui tombait dessus. Puis la blonde, elle osait même pas imaginer la réaction de ses parents. "Tu salis le nom de Nichols, blabla." Ouais, ce serait probablement un truc comme ça auquel elle aurait le droit. Mais c'était pas sa faute tout ça, jamais elle n'aurait cru pouvoir s'enticher d'un obscur, de la personne qui lui était certainement le plus interdit ici. C'était juste arrivé sans qu'elle ne puisse faire preuve du moindre contrôle et maintenant, elle savait que de toute façon, elle ne pouvait plus faire une croix sur le brun. La semaine sans sa présence avait déjà été bien trop douloureuse, l'intrépide, elle n'avait pas tellement envie de réitérer l'expérience. Contournant l'obscur, la Nephilim se laissait tomber sur le lit usant de ses coudes comme appui pour continuer à le regarder. Alors, tu veux faire quoi Timmy ? qu'elle reprenait finalement avec un léger sourire, conscience que l'emploi de ce surnom n'allait certainement pas lui plaire.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 13, 945 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Mer 29 Juin - 12:25


I'm so into you
feat. timpanda
J'aurais pu me la jouer jaloux et faire une crise à Pandora. J'aurais pu. Mais je n'avais pas envie de gâcher la soirée. Je voulais juste la retrouver, passer toute la nuit à ses côtés et en profiter le maximum. Bien sûr, ça ne m'enchante pas quand elle bat des cils pour un autre homme que moi, mais disons que là, c'était pour la bonne cause. C'était pour elle et moi, profitant d'une chambre tranquille où personne ne saurait nous retrouver et nous traquer. Je voulais juste elle et uniquement elle, qu'importe le reste. C'était main dans la main que nous nous dirigions vers la chambre d'hôtel, celle qu'elle venait de prendre et qui se trouvait bien trop loin de la réception. Enfin, quelque part c'était mieux. On serait ainsi bien discret et on embêtera moins de gens de cette façon. Parce qu'il fallait être honnête, je ne comptais pas la laisser silencieuse toute la nuit. Le but premier était de nous retrouver et ça impliquait les cris que nos ébats nous poussaient à faire. Et puis bon, c'était pas comme si on allait pouvoir s'amuser avec les différentes activités présentes dans la chambre. Non, c'était pas ça qui allait nous tenir éveillés toute la nuit. Alors ouais, je m'attendais pas à grand chose de la part de cet hôtel discret dans une rue reculée de Chicago. Cependant, je fus bien surpris de voir que ce n'était pas si médiocre que ça. La chambre était propre - d'un rapide coup d'œil donné quand on est entré - et semblait être respectable. Tant mieux, après tout, on passera un meilleur moment comme ça, sans la compagnie incongrue de cafards ou autre rongeur. Mais là, j'avais quand même mieux à faire. À peine étions là que, dès que la porte fut fermée, mes bras enroulaient le corps de la Nephilim, mes lèvres s'emparaient des siennes et je revivais, tout simplement. Elle était mienne et je ne me voyais pas vivre sans elle, sans son corps, sans son sourire. Cette semaine avait été affreuse et si je devais accepter le fait qu'elle m'ait blessé, je devais aussi accepter le fait qu'elle ne m'abandonnera jamais. Elle me l'a dit, je la croyais. Jamais elle ne me quittera, c'était comme une promesse. Quand la jeune femme me parlait de Monopoly ou Cluedo, je me mis à rire, parce que c'était loin d'être en accord avec les signes qu'elle me renvoyait, ses mains se trouvant sous mon t-shirt, touchant alors ma peau et m'électrisant par la même occasion. Sauf qu'elle s'est mise à reculer d'un pas, augmentant la distance entre nous. Forcément que j'étais des plus tristes par cette séparation mais je trouverai bien le moyen de l'avoir de nouveau à mes côtés. “Oh, tu le sais déjà. Et ça implique plus de sport, moins de vêtements” Clairement, pas besoin de lui faire un dessin. Je la voulais elle, entièrement. Corps et âme. Et puis j'étais joueur, surtout avec elle, et si elle voulait jouer, on allait pouvoir jouer. Mine de rien, je pouvais rester des heures et des heures à la regarder, l'observer, la bouffer carrément du regard. Je savais que j'étais amoureux, c'était fou cette façon que j'avais de poser mon regard sur elle, cette façon comment mon coeur s'emballait à chaque fois que j'étais en sa présence. Je n'avais aucune idée de ce qu'elle avait pu faire sur moi en réalité. J'suis juste tombé sous son charme, la jalousie et la possessivité s'étant emparés de moi sans que je puisse m'en rendre compte. C'était fait, le piège s'est renfermé sur moi et maintenant, je suis bien plus heureux de cette façon. L'exclusivité avait changé bien des choses, faisant de moi un homme bien plus avenant auprès d'elle. Faut dire, j'avais mal vécu le fait qu'elle aille voir ailleurs, laissant le côté sombre de ma personnalité faire des choses bien condamnables. Je suis d'ailleurs encore étonné de voir qu'elle continuait de me fréquenter après tout ce que j'avais pu lui faire. “Cesse de m'appeler Timmy. Va falloir que je te punisse si c'est ça” disais-je, feignant le regard noir, alors que je m'approchais d'elle, qui s'était laissée tomber sur le lit, se redressant légèrement sur ses coudes pour me regarder. Et puis je grimpais à mon tour sur le lit, me positionnant au dessus d'elle, le visage proche. “J'aime vraiment pas ce surnom” confiais-je, mon corps sur le sien, mes mains glissant dans son dos, profitant du fait qu'elle se soit surélevée pour pouvoir le faire. Puis rapidement, mon corps contre le sien, je posais mes lèvres sur les siennes, avant de plonger mon regard dans le sien. “Mais, faisant abstraction de ce surnom affreux, je veux.. te retrouver et ne faire plus qu'un avec toi” De toute façon, c'était la base de notre relation. Le sexe, le corps à corps. C'était comme ça, et c'était pas parce que nous avions des sentiments que ça allait changer quoi que ce soit, au contraire.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 14, 899 mots
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Mer 29 Juin - 20:38


I'm so into you
feat. timpanda
Ouais, elle savait même que c'était typiquement le genre de truc qui le mettait en colère. Il n'aimait pas qu'on lui donne des surnoms, encore moins celui de "Timmy". Peut être parce que ça faisait trop doux, trop mignon et que par conséquent, ça contrastait bien trop avec sa personnalité. Mais elle s'en fichait Pandora que ça lui plaise ou pas. Il ne se gênait pas une seule seconde pour l'appeler "Panda" à tout bout de champs, c'était pas vraiment comme s'il avait quelque chose à lui dire. Et puis elle, au moins, ne le faisait que dans l'intimité. Puis ça restait tout de même rare qu'elle emploie le mot interdit. Il ne pouvait pas la blâmer pour ça alors que lui utilisait le sien à tour de bras sans se soucier une seule seconde que ça lui plaise ou non. “Oh, tu le sais déjà. Et ça implique plus de sport, moins de vêtements” Elle haussait les sourcils à plusieurs reprise d'un air suggestif avant de rire. Bien sûr qu'elle savait ce qu'il voulait, bien entendu qu'elle voulait la même chose. Elle souhaitait juste le faire mariner -mariner, marine ahaha leul- un peu. Et la blonde elle s'en donnait le droit après la semaine qu'il lui avait fait vivre. Ouais, ce soir elle pouvait faire ce qu'elle voulait sans qu'il ne rale une seule fois. “Cesse de m'appeler Timmy. Va falloir que je te punisse si c'est ça” Elle irait avec douceur alors que l'obscur prenait place au dessus d'elle, la bloquant sous son corps. L'intrépide, elle, continuait de sourire haussant les épaules sans réellement se soucier de la pseudo menace. Quel genre de menace ? qu'elle demandait alors amusée de la situation. Timmy, timmy, timmy.. qu'elle reprenait juste après avant de rire à nouveau. Bien sûr qu'elle était en train de le chercher et ça ne la dérangeait pas une seule seconde à vrai dire. “J'aime vraiment pas ce surnom” Tu te gênes pas pour m'appeler "Panda" qu'elle surenchérissait du tac au tac. Et puis c'était la vérité. Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit d'autre, ses lèvres venaient se poser sur les siennes et elle en profitait totalement. “Mais, faisant abstraction de ce surnom affreux, je veux.. te retrouver et ne faire plus qu'un avec toi” Elle souriait encore une fois revenant chercher ses lèvres avec douceur. Sa langue passait la lisière de ses lèvres pour venir chercher sa jumelle et après quelques secondes, la blonde faisait glisser ses mains de part et d'autre du tee shirt du brun lui retirant celui ci. C'est quand tu veux qu'elle lui susurrait laissant ses lèvres dériver sur la peau nue de l'obscur. Le retrouver, ne faire plus qu'un avec lui, c'était limite comme une addiction. Et y avait bien trop longtemps à son goût qu'elle n'avait pas sentit le corps chaud de Timothy contre le sien. Et d'ailleurs, pour montrer son impatience, elle retirait elle même le tee shirt qu'elle portait le jetant sur le sol avant de sourire. J'veux jamais te perdre qu'elle murmurait finalement. Parce que c'était la stricte vérité. Elle ne voulait pas le perdre, être sans lui et elle ferait probablement tout son possible pour le garder auprès d'elle. Mais plutôt que remettre sur le tapis les problèmes que leurs relations pourraient engendrer, elle préférait largement se concentrer sur leurs retrouvailles qui s'annonçaient.. Mouvementée.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 15, 608 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Jeu 30 Juin - 9:32


I'm so into you
feat. timpanda
Je l'avais en horreur ce surnom et ce, depuis bien longtemps. Même Maddison qui pouvait l'utiliser normalement - la seule de ce monde - se prenait des réflexions du genre, parce que je ne l'aime tout simplement pas. Il ne colle pas à ma personnalité et reflète l'image d'un gamin de dix ans. Et je suis loin de les avoir. J'ai d'ailleurs plus du double alors il est temps de passer à autre chose et oublier ce “Timmy” pour de bon. Quant bien même j'étais de bonne humeur, je voulais pas tout gâcher à cause de ça, parce qu'en réalité, elle ne sait pas Pandora, à quel point je pouvais m'énerver pour ce surnom débile. Je l'avais fait plus d'une fois et je pouvais recommencer. Mais.. non, je devais me contenir. Ne pas gâcher la soirée, ne rien gâcher du tout. Profiter d'elle, de sa présence. C'était tout ce que je devais faire. Ce que je voulais pour ce soir ? Elle le savait. Elle le savait pertinemment et c'était pour cette raison qu'elle s'était positionnée sur le lit, allongée, me regardant tout du long. Oui, on allait l'utiliser à plusieurs reprises, ce matelas bien plus confortable que les poteaux métalliques des entrepôts désaffectés que nous avions l'habitude de fréquenter pour se cacher. Oui, c'était bien plus confortable et bien plus nécessaire pour ce que j'avais dans l'optique de faire avec son corps. À présent au dessus d'elle, mon regard plongé dans le sien, j'avais ce petit sourire en coin qui m'allait si bien. Quel genre de menace ? Après tout, je n'étais pas certain que ça soit une réelle punition pour elle. “Rhrrh.. arrête” disais-je le plus calmement possible en collant mon front sur le sien. Oui non, ça m'hérissait réellement et c'était pas une bonne idée pour elle de continuer sur cette voie là. “Panda ça te va bien et ça me rappelle ton maquillage coulant au cimetière” confiais-je après un simple baiser. Et puis ouais, c'était MA Panda. Celle qui m'appartenait et.. je ne pouvais pas m'arrêter de la surnommer ainsi. Tandis que elle, c'était clairement pour me faire chier qu'elle m'appelait Timmy. Et je l'avais juste en horreur. De toute façon, elle comme moi étions d'accord sur ce qui allait se passer ce soir. D'ailleurs, sa langue venait jouer avec la mienne, clairement ravies de se retrouver avant que mon t-shirt prenne la direction du sol. Oh oui, Pandora aussi est dans le même état que moi et l'attente n'est pas forcément envisageable. “Maintenant... j'te veux maintenant” Ses lèvres sur ma peau, j'étais complètement refait, accro à ce simple geste pourtant loin d'être extravagant. Elle se baladait ainsi, faisant monter la température un peu plus à chaque instant, avant de retirer à son tour son t-shirt. Oui, c'était le début d'une belle aventure, de belles retrouvailles. Mon regard plongé dans le sien, je mémorisais encore et encore chaque trait de son visage, comme si c'était la dernière fois. Après tout, on ne sait pas. Et si Megara avait agi dans le dos de sa sœur, lançant des hommes à ma poursuite. J'étais pas certain que je puisse revoir la Nephilim de sitôt. “J'ose même pas l'imaginer..” Parce que non, elle faisait partie de ma vie, de mon cœur et c'était juste impossible pour moi de vivre sans elle. Elle représentait tellement à présent que me l'arracher reviendrait à me tuer. Me redressant, je venais retirer ce qu'elle portait de vêtements et j'en faisais de même, afin de ne plus perdre de temps. Elle et moi, nos deux corps nus et les retrouvailles pouvaient commencer. “Je t'aime” murmurais-je entre ses lèvres au moment où l'acte commençait. Et c'était beau, c'était magnifique. L'union de deux personnes qui s'aiment, les retrouvailles émotionnelles et physiques. Et c'était essoufflé que je venais me glisser à côté d'elle, les étoiles dans les yeux et mon cœur ne battant que pour elle. Elle, elle et uniquement elle.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 16, 714 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Jeu 30 Juin - 14:39


I'm so into you
feat. timpanda
Fallait dire qu'entre eux, tout avait commencé pour une histoire de sexe. Clairement. Et si les choses avaient rapidement évoluées à cause de l'obsession qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre, ça ne changeait pas le fait que dès qu'ils en avaient l'occasion, ils ne se privaient pas pour se retrouver dans des corps à corps torride. Et ce soir serait une de leurs retrouvailles. Au vu des derniers évènements dans leurs couple, y avait fort à parier pour qu'ils ne se lâchent pas une seule seconde ce qui était plutôt normal vu la séparation qu'ils avaient vécut sans y être habitués. Et là, elle voulait tout de lui. Elle le voulait entièrement sans le lâcher une seule fois. C'était malsain cette dépendance. Cette envie de toujours être avec lui et la sensation douloureuse de suffoquer quand il n'était pas dans les parages. Pourquoi était-elle tombée pour lui ? Elle n'en avait aucune idée. Il était pourtant le stéréotype du mec complètement taré de qui il fallait s'éloigner pour s'assurer de survivre et à la place de ça, elle avait choisit de se réfugier avec lui à chaque fois. Salissant probablement l'honneur des Nichols en fricotant avec un obscur. Mais elle n'y pouvait rien, elle ne le contrôlait pas. Elle était juste totalement dépendante de sa personne et les rares fois où elle avait été confrontée à vivre sans lui, disons que ça c'était plutôt mal passée. Parce que Pandora c'était la tempète et sans Timothy, elle devenait une véritable tornade. “Rhrrh.. arrête” Elle souriait caressant doucement le visage du brun. “Panda ça te va bien et ça me rappelle ton maquillage coulant au cimetière” Là, par contre, ça ne lui plaisait pas. Parce que cette fois là, au cimeitère, quand il l'avait surprise en train de pleurer, c'était pour Laeticia. Et même s'il n'était pas au courant, la blonde ne supportait aucun rappel de ces moments. Je t'interdis de parler de ça. Qu'elle disait sur un ton un peu trop sec. Elle était pas en colère mais elle vouait que les choses soient claires. Et non, il n'avait pas le droit de reparler de ce moment. “Maintenant... j'te veux maintenant” Maintenant, demain, tout le temps. Elle lui donnerait tout sans hésitation de toute façon. Et elle parcourait sa peau de ses lèvres s'imprégnant de son odeur encore et encore. “J'ose même pas l'imaginer..” La blonde elle venait récupérer ses lèvres avec envie alors que la totalité de leurs vêtements venaient trouver le sol laissant leurs deux corps nus l'un contre l'autre. “Je t'aime” Moi ausi je t'aime qu'elle murmurait juste avant qu'il n'entre en elle pour lier leurs corps. Et c'est à bout de souffle qu'ils se séparaient, le corps de l'obscur se reposant à ses côtés. La blonde, elle attrapait le drap le remontant sur eux avant de poser sa tête sur son torse, caressant sa peau du bout des doigts. Ils étaient dans leurs bulle là. Juste tout les deux, sans rien pour les perturber. Et pour une fois, c'était pas dans un endroit dégueulasse. C'était pas dans un endroit délabré, infesté par les bestioles et la poussière. Et peut être bien que ce n'était pas la chambre la plus classe au monde mais au moins, c'était mieux que ce qu'ils avaient pu avoir par le passé. Je veux pas que ça s'arrête.. Tout ça, être en paix avec lui. Puis elle était fatiguée des missions Pandora. Elle en avait assez. Elle voulait juste vivre normalement sans se soucier des démons à tuer, de la guerre qui faisait rage. La blonde, elle avait des idéaux et aucun ne se rapprochait de la vie qu'elle avait. Parce qu'au final, on ne lui avait jamais réellement laissé le choix. Se redressant légèrement, elle plongeait ses yeux dans celui de Tim, le fixant quelques instants avant de retourner l'embrasser avec douceur.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 17, 687 mots
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Jeu 30 Juin - 16:41


I'm so into you
feat. timpanda
Bien sûr que j'étais pas très intelligent sur le coup. Enfin, c'est connu, je mets les deux pieds dans le plat et puis ensuite, je percute qu'il ne fallait pas. Au pire, il n'y avait pas mort d'homme alors c'était pas tellement grave. Elle m'en voudrait pas de parler de cette fois où, en tête à tête, on avait couché ensemble pour la première fois. Après tout, j'avais pas envie de l'oublier. Elle pleurait ce jour là, pour une raison qui m'échappe. Et son maquillage avait coulé sur ses joues, la déguisant alors en panda, avec les yeux tous noirs. Oui, c'était à partir de ce moment là que je l'avais prénommée Panda, en accord avec son prénom en raccourci. Panda, j'aimais ce surnom, bien plus que Timmy. (en plus, ça ressemble à Intimy.. pub de capotes quoi, manquerait plus que des vers luisants.) Timmy, c'était Maddison qui avait le droit de m'appeler comme ça, personne d'autre. J'avais d'ailleurs tendance à m'énerver plus que de raison quand je venais à l'entendre. Mais je ne devais pas m'énerver là, pas du tout, sinon, ce serait gâcher ce moment privilégié que nous avions et je ne peux pas me le permettre. J'avais besoin de Pandora ce soir, après cette semaine de silence complet. J'avais besoin d'elle, de sa présence, de son toucher. De tout. J'avais besoin d'elle dans son entièreté. “Okay..” Enfin, pour maintenant. Parce qu'il fallait avouer qu'elle m'intriguait. J'avoue ne pas m'être intéressé à ses pleurs à ce moment là, mais il allait falloir que je creuse. Mine de rien, ça avait l'air assez important pour qu'elle soit dans cet état, elle qui était bien plus forte en temps normal. Pas une fois elle n'avait eu la larme en trop, sauf quand elle avait failli me perdre. Moi, ou sa soeur. Deux fois alors. Puis très rapidement, on s'est tous les deux laissés aller. Des vêtements en moins, nos deux corps nus sur ce lit loin d'être infecté de termites et on ne faisait plus qu'un. Avec les sentiments avoués, c'était de loin la meilleure fois qu'on ait pu avoir. Et sûrement le manque aussi, de plus d'une semaine. Après tout, on avait rien fait le soir de la confrontation avec la grande soeur Nichols. Et après ce déballage de sentiments, on se retrouvait à faire l'amour et quand on avait terminé, on s'allongeait tous les deux dans le lit, essoufflés et en sueur. Drap remonté sur nos deux corps, elle venait se caler contre moi, sa main se baladant sur ma peau. Ca faisait du bien, mine de rien, de la retrouver. D'être là, juste avec elle, sans se préoccuper du reste. La situation était loin d'être facile mais on allait s'en sortir. Elle se redressait alors, après ses quelques mots, plongeant assez rapidement son regard dans le mien et m'embrassant tendrement. “Ça ne s'arrêtera pas.. j'te le promets. J'vais me battre pour toi, quoi qu'il arrive” disais-je avant de l'embrasser à mon tour, inversant nos position pour être au dessus d'elle. “J'veux te connaitre.. par coeur. Connaitre tout de toi” Sa couleur préférée, son arme préférée, son plat préféré s'il le fallait. Les trucs aussi futiles que ça, mais les trucs importants. Ce qu'elle avait vécu. Ce qui s'est passé pour qu'elle soit en pleurs au cimetière. “Pourquoi tu pleurais la dernière fois.. au cimetière ?” J'y allais doucement, enfin je crois. J'osais l'espérer. La dernière chose que je voulais, c'était la braquer. Après tout, on avait seulement la nuit. Dès que le jour se lèvera, on retournera à nos vies respectives avant de se retrouver, plusieurs heures plus tard.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 18, 663 mots, -24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Ven 1 Juil - 3:59


I'm so into you
feat. timpanda
Probablement qu'elle ne se lasserait jamais de ce contact. Sa peau, sa bouche. Sentir que tout chez lui lui appartenait. Ouais, elle aimait ça la blonde. Le regard un peu rêveur, elle n'avait de cesse de l'observer, de le détailler. Mémorisant encore une fois les courbes de son visage, les changements d'expressions, les fossettes qui se créaient sur ses joues quand il souriait. Oh, elle aimait le voir sourire par dessus tout. C'était rare, parfois, elle se demandait si ça n'arrivait pas qu'avec elle mais.. Comme elle ne savait pas grand chose, comme elle ne pouvait pas le cotoyer à la vue des autres, il était difficile de savoir comment il pouvait se comporter en public. Et l'épisode avec Megara n'était pas un exemple. Timothy détestait les Nephilims dans leurs totalité, il n'y avait qu'elle même qui avait fait exception à cette haine qu'il vouait aux chasseurs d'ombres alors non, elle ne pouvait pas tenir compte de ça. Est ce qu'un jour elle pourrait tranquillement se balader avec lui de plein jour sans avoir peur que l'un des clans ne leurs tombent dessus ? Elle n'en savait rien. Mais elle aurait aimé pouvoir se comporter avec l'obscur comme un vrai couple. Lui prendre la main dans la rue, faire des choses banales, le présenter à ceux qu'elle aimait. Sauf que dans leurs cas le dicton "pour vivre heureux vivons cachés" s'appliquait entièrement. C'était frustrant de ne pas avoir le choix, de savoir que cette guerre ne cesserait pas et que par conséquent, leur couple ne serait jamais une part entière de leurs vies. Ouais, c'était triste vu comme ça mais la stricte réalité. “Ça ne s'arrêtera pas.. j'te le promets. J'vais me battre pour toi, quoi qu'il arrive” Et elle y croyait à ses paroles. Elle y croyait dur comme fer. Rien n'avait encore réussit à les détruires malgré les épreuves plutôt compliqués qu'ils avaient traversés alors ouais, elle croyait en ce qu'il lui disait. Et je me battrais pour toi, toujours. Elle l'avait déjà d'ailleurs fait Pandora. Se battre pour lui contre sa propre famille. Il avait beau avoir attaqué sa soeur, elle était toujours là. Elle l'avait défendu envers et contre tout parce qu'elle était prête à tout donner pour le garder dans sa vie. Elle souriait tendrement à cette pensée alors qu'il inversait les positions pour reprendre le dessus sur elle. “J'veux te connaitre.. par coeur. Connaitre tout de toi” Oh. Elle arquait un sourcil cherchant quoi lui raconter. La connaître par coeur ? C'était compliqué. Même elle ne se connaissait pas vraiment. Et puis c'était pas une grande bavarde quand c'était personnel alors Pandora, à part lui donner le titre de sa chanson du moment elle ne serait probalement pas douée pour grand chose. “J'veux te connaitre.. par coeur. Connaitre tout de toi” Elle grimaçait à l'entente de la question. Sérieusement ? Pourquoi fallait-il qu'il aborde le sujet dont elle avait le plus de mal à parler ? Elle était incapable de se confier sur ça. Fermant ses paupières, elle passait ses mains sur son visage inspirant un coup. Je ne veux pas parler de ça Tim. Elle pouvait pas, c'était plus fort qu'elle. La douleur était encore bien trop vive pour qu'elle puisse parler librement de la mort de sa meilleure amie. Demande moi n'importe quoi mais pas ça.. Elle voulait bien faire des efforts sur le reste mais là, il lui demandait l'impossible. Non, elle ne pouvait pas parler de Laetici, elle en était incapable.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 19, 637 mots
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   Ven 1 Juil - 9:35


I'm so into you
feat. timpanda
C'était fusionnel entre nous. Toujours à devoir se toucher, se regarder, se sourire. C'était assez étrange mais des plus agréables. Je ne savais pas tellement pourquoi je me suis entiché de cette fille, c'est pas comme si j'avais pu avoir le contrôle, au contraire. C'était arrivé et je tentais de faire avec. J'ai fait des erreurs, oui, j'suis allé trop loin à certains moments. Mais la force de notre relation réside dans ce moment où elle me pardonne mes pêchés, mes fautes. Elles sont nombreuses et plus ou moins extrêmes, mais elle y arrive, je ne sais pas comment. Alors ouais, c'était nouveau tout ça, et je ne savais pas trop dans quoi je m'embarquais, mais je le faisais, parce que j'étais complètement amoureux de cette fille, ne supportant pas une seule seconde d'être séparé de son être. Je l'avais dans la peau, c'était indéniable. Forcément que là, j'appréciais au plus haut point d'être à ses côtés, dans ce lit, où nous venions de faire l'amour ensemble. Elle était collée à moi, sa tête sur son torse, tandis que mon bras s'était retrouvé derrière elle, l'encerclant afin de l'attirer au plus près contre moi. Elle était mienne et en aucun cas je n'accepterai de la partager, au risque de faire sortir en moi le pire. Je suis un monstre, je le sais et elle le sait. A présent, tout ne tenait qu'à nous de ne pas le faire sortir. Non, parce qu'en sa présence, je préférais de loin être celui qui était avenant et qui l'aimait, pas celui qui la détruisait encore un peu plus à chaque erreur. Ses paroles me réconfortaient mine de rien, parce que je savais qu'elle disait vrai. La semaine dernière en était la preuve par A + B. C'était comme ça que j'avais su réellement que je l'aimais. Elle s'était mise entre sa sœur et moi, prenant ma défense à chaque occasion qui lui était donnée. Elle le faisait, quitte à ruiner un peu plus sa relation fraternelle. Alors oui, je savais qu'elle disait vrai, qu'elle se battrait pour moi, coute que coute. “Toujours” répétais-je, sourire sur les lèvres, avant d'inverser nos positions, me retrouvant au dessus d'elle, pour plonger mon regard dans le sien. Et puis je me disais que c'était l'occasion pour apprendre à réellement se connaitre. Savoir ce qu'elle a vécu, savoir ce qu'elle aime. Je veux la connaître, bien au delà de ses points sensibles corporels quand je viens à coucher avec elle. Seulement, malgré moi, je la braquais, en parlant encore une fois du cimetière. Je voulais savoir ce qui s'était passé pour qu'elle soit dans un tel état mais clairement, ce n'était pas le bon moment. Enfin, elle n'était pas prête et.. le mieux était sûrement d'attendre. Ouais, j'attendrai alors, même si la curiosité me dévore. “Tu penses que tu pourras.. un jour ?” Simple question, qui nécessitait simplement un ‘oui’ ou un ‘non’. Je voulais savoir si je comptais suffisamment pour qu'elle puisse m'en parler, se confier à moi sur des sujets visiblement importants, qui l'ont blessée au plus haut point. C'était ce que je voulais savoir avant tout, si j'étais quelqu'un à qui elle pouvait se confier. “Enfin.. laisse tomber, je..” Je me mettais à l'embrasser tendrement, afin de couper court à cette conversation qui était bien trop difficile pour elle. Mais du coup, je devais trouver une autre question qui me turlupinait et la lui poser. “Est-ce que.. t'as déjà connu une relation comme la nôtre, par le passé ?” Peut-être avait-elle déjà eu un grand amour qui l'a détruit. Peut-être était-ce ça qui s'était passé au cimetière. Pleurer un défunt petit-ami. Pleurer une relation perdue. J'en savais trop rien pour le coup et c'était difficile de la cerner au final.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 20, 679 mots, -24h
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: I'M SO INTO YOU + TIMPANDA   

 
I'M SO INTO YOU + TIMPANDA
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: