Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mission Sigma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
47/77  (47/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGarett B-Herondale
A hope, a spark.

Some legends are told Some turn to dust or to gold But you will remember me Remember me for centuries And just one mistake Is all it will take We'll go down in history Remember me for centuries

Je suis à Chicago depuis le : 21/06/2016 et j'ai déjà payé : 147 factures et gagné : 1108 gains. Il paraît que : Sam Claflin est mon double. Schizo je joue aussi : Dimitri C. Lightwood On m'appelle : Manon et pour mon profil je remercie : Nebula

Je suis : Célibataire
They say we are what we are But we don't have to be I'm bad behavior but I do it in the best way I'll be the watcher of the eternal flame
Sujet: Re: Mission Sigma   Lun 19 Sep - 8:32

if today was your last day ? ∞ herondale
Le choc est violent, pourtant, tu ne dois pas baisser ta garde. Tu es partagé entre deux situations pénibles et dangereuses, alors que ton corps se fait malmener dans tous les sens. Heureusement pour toi tu n’es pas un débutant. Tu as le temps de voir Zack filer, retenant l’attention du vampire comme tu peux. Diversion comme une autre, tu te sens alors…soulagé ? Oui, c’est le mot et ça te perturbe au point de ne pas savoir éviter le coup suivant. Comment tu es arrivé à bout du vampire ? Sincèrement, tu ne saurais pas vraiment le dire. Tu as fini par reprendre tes esprits, laissant ton côté Obscur prendre le dessus, t’aidant de ton apprentissage pour en venir à bout. Le cœur tambourinant dans ta poitrine, tu n’en étais pas sorti sans dégâts. Tu pouvais sentir ce liquide rouge vital couler d’une blessure au niveau de ton front, ton dos te faisait vachement mal et ce con devait sûrement t’avoir cassé quelques cotes. Pourtant, ta première réaction fut d’attraper deux dagues et de filer hors de la pièce. Déjà, tu tentais de retrouver ton frère qui laissait pas mal d’indices autour de lui. Des gardes allongés sur le sol, mais surtout, un Obscur qui semblait se pencher sur un de ses congénères un regard interrogateur sur le visage. Merde…Il va sonner l’alerte et bientôt ça allait grouiller d’Obscurs. « Et toi ! Tu attends quoi ? Une invitation ? Bouges ton cul on a un prisonnier en liberté et sois discret, inutile d’alerter Idris en entier ! » Oui bien, tu n’as rien trouvé de mieux sur le coup. Tu lui indique la direction opposée, essayant de l’éloigner des petits cailloux semés par ton frère. Enfin, cailloux vivants pour être exacte, ou morts selon la personne. Tu observes le garde s’éloigner et toi, tu recommences à marcher, ignorant cette blessure qui te lançait douloureusement. Tu aurais dû prendre le temps de te guérir, mais là tu avais d’autres priorités. Tu tournes plusieurs fois à gauche puis à droite, essayant de tomber sur ce crétin, mais essayant surtout d’éviter les Obscurs également. Il faut dire que ton apparence en soit laisse à désirer… C’est alors que tu le vois, il est dos à toi et son épée a retrouvée position dans sa main. Bon, en espérant qu’il évite de t’embrocher. Surtout que, déjà, des bruits de pas résonnent dans votre direction. Il attend quoi là ? Il va où ? Bordel, il est en train d’aller dans la direction inverse de la sortie. Serrant les dents, tu avances silencieusement et, une fois derrière lui, tu le choppe par le col de son haut pour lui faire faire un demi-tour. « Faudra vraiment tout faire à ta place. » Tu le pousses dans un couloir ou une grosse porte en bois trône fièrement. Un portail n’est pas loin, mais faut-il encore y parvenir sans vous faire chopper. « La sortie c’est pas là ! » Tu t’éloignes de lui pour le dépasser, ne prêtant pas attention à son allure ou encore à son visage. Bon, il doit être complètement paumé par ton comportement, mais quand on est con on le reste jusqu’au bout. Vous n’y arriverez jamais à temps…les bruits de pas se rapprochent, tu dois trouver une manière de passer inaperçus. Ouvrant brusquement une porte qui mène à une pièce sombre et surtout étroite, tu regardes ton frère. « Entre ! Grouille ! Sauf si tu veux finir en pâté pour Obscurs ! »

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOZack B-Herondale
I'D COME FOR YOU

Je suis à Chicago depuis le : 04/01/2016 et j'ai déjà payé : 1356 factures et gagné : 73 gains. Il paraît que : Chris Wood est mon double. Schizo je joue aussi : Oliana - sexy - Osborn On m'appelle : Exotic (sarah) et pour mon profil je remercie : * { Lux.

Je suis : Marié à Emma De Lornet, papa d'un petit garçon (15 Decembre)
SOME INFINITIES ARE BIGGER
THANKS OTHER INFINITIES

+ EMMA
+ NATHANAËL





FIND YOUR TRIBE.
LOVE THEM HARD


+ MEG
+ SEB
+ ENOLA
+ TESSA
+ LEHR




MEMORIES WARM YOU UP FROM THE INSIDE. BUT THEY ALSO TEAR YOU APART


+ GARETT
+ ELSA




EMMA & LEHR (x) EMMA & MEG & DIM (x) ENOLA (x) GARETT (x)
WEDDING (x) EMMA TG SALEM (x) EMMA (x) DIMITRI (x)

Sujet: Re: Mission Sigma   Mar 27 Sep - 22:25

if today was your last day ? ∞ herondale
Ces geôles étaient de véritables labyrinthes. Cela faisait quelques minutes, peut être plus, que j'étais sortie, et je n'avais toujours pas trouver la sortie. Idris tenait bien de là son nom. Si les geôles des instituts étaient impressionnantes, je comprenais enfin la grandeur de cette ville. Et je n'étais même pas sorti d'un seul bâtiment. Oh, j'avais vu certaines photos de la ville, lorsque les néphilims avaient encore son contrôle, c'était une véritable merveille. Et je garderai en tête cette ville somptueuse, même si ce soir j'allais probablement arpenter des rues sombres et sanglantes. Malgré ma condition, j'avais pressé le pas, si vite que je finis par m'arrêter, complètement essoufflé dans un recoin de ses murs. Il me fallait un plan, au lieu d'errer sans savoir où aller. Tentant de reprendre mon souffle, j'essayais de trouver une solution. Torturer pour trouver ? J'allais devoir peut être passer par cette case. Certainement même. Des pas raisonnèrent dans les couloirs voisins, et je me mis en position pour tenter de les surprendre. C'est alors que des bras chaud et musclé me saisirent et me cognèrent contre le mur.  « Faudra vraiment tout faire à ta place. » « Garett ? Mais qu'est ce que tu fais ?  » « La sortie est par là ! » D'un geste vive et rapide, il me poussa dans le couloir voisin, et m'ordonna de filer. Mais j'étais encore sous le choc de le voir, de l'entendre simplement m'aider que, déboussolé, je restais planté là. C'était une blague hein ? J'étais encore attaché, et je rêvais d'une prochaine évasion ? Parce que si c'était le cas, j'avais touché le fond. Vraiment. « Entre ! Grouille ! Sauf si tu veux finir en pâté pour Obscurs! » J'obéis sans dire un mot, tandis qu'il refermait la porte derrière moi. La salle était petite, pas plus grande qu'une petite cave à vin. Elle n'avait qu'une table et une chaise, probablement un poste de surveillance pas très moderne... Elle n'avait qu'une simple petite fenêtre en haut, longue et étroite. Une fenêtre...? Je tiltais aussitôt. J'entendis Garett qui parlait aux nouveaux gardes, et délicatement, je pris la chaise pour monter dessus. Quelques minutes plus tard, j'essayais de l'ouvrir. Elle céda sans trop de mal, mais je rencontrais un autre problème. Des barreaux. « Merde...» soufflais-je en pensant à ma stèle perdue. Je n'arriverai jamais à sortir sans ça. Impossible de faire du bruit, impossible de m'échapper. C'est alors que la porte s'ouvrit, et tournant la tête je vis Garett le regard incompréhensible. « J'ai pas ma stèle...» dis-je bredouille. Il leva les yeux au ciel, et m'envoya la sienne à la volet. Je la saisis, et alors qu'il fermait la porte encore une fois mais derrière lui cette fois, je fis mine de ne pas bouger: « Pourquoi tu...? » ... m'aide ? c'était trop à demander. Je n'étais pas certain de vouloir la réponse, ou d'arriver à comprendre ses décisions. « ...qu'importe. » soufflais-je en me retournant pour cier les barreaux. Je devais être mort, je ne l'étais pas. Je devais pourrir dans ces geôles, je ne l'étais pas. Alors, même s'il était la raison pour laquelle j'étais ici, la raison de mon grand malheur, au fond...je n'avais pas le choix. Je devais lui faire confiance. Ma seule issue de ce bâtiment était là, parce qu'il le savait sans doute comme moi, je n'allais pas sortir par l'entrée principale.

M'agrippant au rebord, j'avais réussis à scier les barreaux pour me laisser une étroite ouverture. Je me hissais donc en faisant un effort surhumain, et en tentant de pousser sur tous mes membres, je finis par m'extirper dehors. Hélas, le prix de la liberté a un prix, et mon dos en fût le premier servi. Les barreaux, bien que taillés au maximum, m'étaient rentré dans la cher et m'ouvrit plusieurs plaies. D'énième en ajoutant celle que Garett avait pu me faire. Au moment où j'allais me redresser, il s'avança, et saisit le haut de la fenêtre comme pour la refermer. Nos regards se croisèrent, et pendant une seconde, j'eus comme l'impression de revenir en arrière. A ces temps où il m'aidait à me relever d'un entraînement, à ces moments de complicités entre frère parce qu'il se moquait de mes amours... Au fond de moi, j'avais espéré qu'il parte avec moi, mais cette illusion était un faux espoir. Il ne bougerait pas de là, il ne reviendrai ni vers moi, ni vers l'institut, ni vers la lumière. Il n'était qu'un cavalier noir, entêté à vouloir me lier à lui, qu'importe s'il devait m'enchaîner ou me libérer. Alors, d'un signe de tête, je compris que je ne devais pas l'attendre, que je devais courir, encore une fois sans lui, et que la simple raison pour laquelle j'avais une chance de m'en sortir ce soir, était parce que lui-même allait s'occuper d'une diversion. Je le savais assez doué pour trouver...qu'importe, j'avais juste besoin d'une ouverture, et comme dans nos combats à deux, il allait m'en donner une.




917 MOTS


Mon père disait qu'il ne faut jamais comparer les gens, chaque personne est différente, l'important est de trouver la différence qui vous convient le mieux.
Emma était ma différence
 
Mission Sigma
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Mission Sigma
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: