Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 19:38


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
J'avais une mission ce soir. Une mission de la plus haute importance qui concernait un gros groupe de de Nephilims. Tous les exterminer. C'était ce qui était dit à la base et autant dire que je m'en réjouissais d'avance. Alors j'avais passé la journée à m'entrainer, tant c'était important pour moi d'augmenter le nombre de mes victimes. Une compétition que je me faisais à moi-même, pour défier Mattias. Autant dire, il n'allait pas faire le malin quand j'allais rajouter une nouvelle dizaine à mon nombre déjà exorbitant. L'idéal étant que je dépasse le prochain palier en une soirée. Clairement prêt, je me préparais pour l'assaut. Dans tous les cas, ça allait se faire de nuit et il fallait les prendre par surprise. Cette bande de faibles n'allait rien comprendre à sa vie, c'était une certitude. On partait alors pour se cacher dans les lieux, en se mettant à un endroit stratégique où ils allaient forcément passer. On était près du port, me faisant penser alors - forcément - à la deuxième fois que j'ai vu Pandora. Panda comme j'aime bien l'appeler quand elle ne m'entend pas. Ouais, j'avais tenté une fois, elle n'avait pas apprécié alors j'allais attendre encore quelques fois qu'on se retrouve pour coucher ensemble afin de lui ressortir une nouvelle fois. Mais il était clair que notre relation avait évolué assez vite. Si j'avais envie de la tuer dans les premiers temps, maintenant je passais mon temps à la prendre dans tous les lieux plus inimaginables les uns que les autres. Ouais, c'était assez spécial mais je prenais mon pied. Comme quoi, elle avait cédé, et pas qu'une fois, après l'épisode du cimetière. Enfin, je devais stopper de penser à cette Nephilim qui m'empêchait de me concentrer sur mon travail. Mon travail = tuer d'autres Nephilims. Ceux qui allaient passer là, non loin de nous et qu'on allait attaquer par surprise, sans qu'ils ne comprennent le pourquoi du comment de ce qui allait se passer. Caché dans mon coin, j'observais attentivement le sol en dessous de moi, celui qui sera foulé très vite par les chasseurs d'ombre et autres membres de la Rébellion. Il était clair que je n'allais épargner personne. Pas même un enfant. Enfin, ça m'étonnerait que des enfants seront présents ici même, mais sait-on jamais. J'étais préparé et mon esprit était réglé sur le mode guerrier. Et les voilà qui arrivaient, ces ignorants, et on les attaquait alors d'un coup, d'un guet-apens. Et un corps transpercé, puis un deuxième. Avant que mon regard se pose sur une Nephilim. Une Nephilim que je connais que trop bien. “Panda...” disais-je avant de voir qu'un soldat de la Garde du Nouvel Ordre venait la blesser sous mes yeux. Je me reconcentrais d'un coup, tuant un nouveau Nephilim avant de venir voir celle qui me faisait atteindre le septième ciel à plusieurs reprises dans les derniers jours. “Panda, viens, agrippe toi à moi” Elle devait me suivre, ne serait-ce que pour s'isoler et prendre le temps de se faire une rune de guérison.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 1, 545 mots.
@Pandora Nichols


Dernière édition par Timothy Halloway le Ven 17 Juin - 21:59, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 19:59


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Elle le sentait mal, vraiment mal. Tant de Nephilim au même endroit c'était dangereux, elle savait pas si l'Enclave s'en rendait compte mais c'était comme les mettre tous en ligne et les abattre les uns après les autres. Elle poussait un soupir redressant ses cheveux en une queue de cheval avant de s'armer. Question de précaution. Les dagues coincées dans ses bottes, le poignard séraphique pour orner la ceinture qui maintenant son short bien trop près du corps et le carquois de placer sur son dos lui offrant une multitude de flèches. Ouais, mieux valait être prudent. La blonde, elle se mordait la lèvre inférieure avant d'inspirer un grand coup. Elle savait qu'elle devait se montrer particulièrement concentrés pour le coup et c'était assez compliqué quand une seule et unique personne occupait son esprit. Timothy. Malgré les paroles qu'elle avait pu avoir son égard elle avait craqué. Deux fois, trois fois, quatre fois. Beaucoup trop pour continuer à les compter. Elle fermait ses paupières remémorant le contact de ses lèvres sur les siennes puis soupirait. C'était idiot. Il était un obscur, ils n'avaient rien à faire ensemble et le plus tôt serait le mieux pour mettre un terme à tout ça. L'air anxieux, elle déambulait avec les autres chasseurs d'ombres et d'un seul coup, c'était l'enfer. Du sang, des cris. Elle brandissait son arc ripostant à son tour, tirant sur les obscurs qui venaient de les attaquer en traître. “Panda...” Elle tournait vivement la tête reconnaissant la voix entre mille. Timothy. Un moment de déconcentration pendant qu'elle l'observait et soudainement, une douleur lancinante dans le dos. Elle ouvrait la bouche, aucun son n'en sortait. Du sang rougeâtre lui glissait sur les jambes, elle lâchait son arme posant ses mains sur sa blessure, le visage livide. “Panda, viens, agrippe toi à moi” La bouche pâteuse, elle avait la sensation que le goût du sang métallique la prenait de toute part. Simple hallucination. Tim.. qu'elle murmurait. Première fois qu'elle l'appelait comme ça ayant plus l'habitude de l'affublé de nom d'oiseau. Elle se sentait glisser et les bras forts du Halloway se refermer autour d'elle pour l'empêcher de s’effondrer sur le sol. Il la tirait plus qu'autre chose puisqu'elle ne fournissait pas tant d'aide que ça pour finalement pousser une porte, la mettant à l'abri à l'intérieur d'un entrepôt. Tremblante, elle attrapait sa stèle dessinant l'irazte visant à la soigner. Le problème avec des blessures aussi profonde, c'est que ça prenait du temps. Inspirant légèrement elle le regardait quelques instants en silence avant de prendre la parole. Pourquoi ? Ouais, pourquoi. Peut être bien qu'ils couchaient ensemble mais.. C'était tout. Alors non, elle ne comprenait pas pourquoi est ce qu'il ne l'avait pas laissé mourir. Pourquoi est ce qu'il n'avait pas attendu qu'elle se vide de son sang et surtout.. Pourquoi est ce qu'il se mettait en danger comme ça. Parce que si quelqu'un l'avait vu l'entraîner, probablement que ça le mettrait dans une merde incroyable.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 2, 555 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 20:19


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Tuer des Nephilims, c'était de loin la meilleure chose que j'aimais faire, après coucher avec des filles. Clairement, de loin. Disons que les deux se faisaient une bataille au sommet pour prendre la première place. Autant dire que ça voulait dire que j'aimais vraiment ça. D'où mon obsession première pour tuer Pandora, cette Nephilim qui avait réussi à m'épargner par deux fois. Ouais non, elle je ne suis pas certain que j'arriverai à la tuer à présent. Pas après les nombreuses parties de jambes en l'air qu'on se faisait. Si au cimetière elle avait été claire sur le fait que ça ne se reproduirait pas, elle avait fini par céder plusieurs fois. Une, deux, trois.. dix. Je n'avais plus vraiment le compte mais le fait est que c'était assez conséquent comme nombre. Et maintenant, je devais me concentrer et cesser de penser à elle alors que j'étais en mission pour tuer des gens de son espèce. Ouais, tuer des Nephilims. Arrêter de penser à elle. Se concentrer sur le travail. Mais quand on lançait l'assaut sur le groupe, après avoir tué plusieurs Nephilims, je découvrais que Pandora était là et, avec surprise, je lançais le surnom que j'aimais lui attribuer, ce qui l'avait déconcentré visiblement. Et voilà qu'elle se prenait un coup d'un membre de mon propre groupe. Dans le dos. La pire chose. Si les autres continuaient d'avancer, se concentrant sur les autres Nephilims, moi, je me concentrais sur Pandora, l'attirant avec moi dans un entrepôt non loin pour qu'on puisse la guérir sans se faire déranger par d'autres gens. Que ce soit des obscurs ou des Nephilims. Ouais, une fois hors de portée des autres, elle pouvait alors créer la rune de guérison grâce à sa stèle. Je ne savais pas si elle avait assez de force mais pour le coup, je pouvais pas l'aider. Avec la mienne, je pourrais le faire mais ça pouvait lui être fatal. Alors valait mieux pas tenter. Pourquoi qu'elle me demandait. Sauf que je n'avais aucune idée de pourquoi. Je haussais les épaules, installé derrière elle, la soutenant comme un dossier. Après tout, je l'avais tiré et je nous avais posé au premier moment possible. Son sang devait se répandre sur moi mais je m'en fichais pas mal. Tout ce que je souhaitais, c'était que la rune fonctionne et qu'elle aille mieux. “Tu m'as épargné.. c'était à mon tour. Plus qu'une fois et on sera quitte” Je me rendais compte que j'aurais pas du réagir en la voyant. A cause de moi elle était blessée et.. non, fallait pas s'excuser. Tim, c'est pas toi ça. “Tu penses que y'en a encore pour longtemps ?” Après tout, elle était bien blessée et ne pouvait plus utiliser ses membres et ses fonctions motrices. Alors c'était qu'elle était quand même bien attaquée. Et donc plus elle est blessée, plus il faut le temps pour que la rune agisse. C'était long.. je voulais pas qu'on vienne nous attaquer par surprise.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 3, 532 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 21:58


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Alors ouais, pourquoi est ce qu'il avait fait ça ? Pourquoi est ce qu'il s'était mit en péril pour la sortir de ce merdier ? C'était pas normal comme comportement. Encore moins en sachant qu'il avait tenté lui même de la tuer à plusieurs reprise. Il aurait plutôt du voir ça comme l'occasion de réellement l'achever. Et à la place, il l'avait soutenu l'entraînant dans un endroit sans danger pour qu'elle puisse s'adresser elle même l'iratze. Non, elle ne comprenait pas. Elle savait pas ce qui était en train de se passer et ça la perturbait beaucoup plus que le sang qui s'écoulait de sa peau. Peut être parce qu'elle supportait très bien la douleur. Quoi que c'était une façon de voir les choses. Elle sentait au fond le mal que ça faisait, comme si la lame était encore à l'intérieur de sa peau. Elle fermait les yeux inspirant profondément et ses doigts venaient enlacer celui de l'obscur alors qu'une grimace de douleur venait déformer son visage. “Tu m'as épargné.. c'était à mon tour. Plus qu'une fois et on sera quitte” Malgré elle, elle souriait. Elle y croyait pas à cette raison, il était en train de mentir c'était évident et pourtant, elle cherchait pas plus loin. “Tu penses que y'en a encore pour longtemps ?” Elle ouvrait une nouvelle fois ses paupières inspirant légèrement. J'en sais rien.. Elle avait perdu de la force, pas mal même alors forcément, la rune était moins efficace. La blonde elle serrait un peu plus la main de l'obscur tournant légèrement la tête pour pouvoir le regarder. Ca fais mal.. qu'elle murmurait finalement. Tellement mal. Et elle devait avoir pâle allure avec le sang poisseux un peu partout, son front en sueur et les mèches de ses cheveux qui se collaient à son visage. Le pire ? C'est qu'elle n'avait pas l'impression que l'iratze fonctionne réellement. Ou alors, elle prenait son temps. A moins que la blonde soit juste à bout de force. Perdre autant de sang, ça affaiblissait sans aucun doute. Bien sûr que la blessure se refermait vite mais elle savait aussi que la sensation durerait pendant des heures et que ça prendrait ce qu'elle considérait comme une éternité avant d'être de nouveau sur pieds. Tu peux y retourner tu sais. Il avait aucune obligation à rester ici. Loin de là même. Et s'il n'y retournait pas rapidement il aurait probablement encore plus de problème. Elle lâchait finalement sa main pour lui faire comprendre que rester ici ne le mettrait qu'en mauvaise position et qu'il pouvait disposer. Elle s'en remettrait toute seule.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 4, 481 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 22:40


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Un réflexe. Je l'avais récupérée et je l'avais emmenée à l'écart, qu'elle puisse faire sa rune et guérir en paix, sans avoir un obscur qui vienne pour l'achever. Il en était juste hors de question en fait. Pas tant que je serai là. Du coup, quand elle m'a demandé pourquoi, j'avais trouvé une réponse en rapidité. Une réponse qui passerait même pour moi, qui avait tenté de la tuer à plusieurs reprises. Ouais, cette envie m'était passée. Alors comme elle m'avait épargné deux fois, c'était à mon tour de lui sauver la vie. C'était la première fois, il en manquait encore une pour qu'on soit quitte. C'est beau comme mensonge ça non ? Ouais, je trouve aussi. Parfait, et elle le gobait comme du petit lait. Puis même qu'entre temps, ses doigts s'étaient glissés entre les miens, trouvant alors refuge pour serrer mes mains et gérer sa douleur ainsi. Je la laissais faire, ne voyant aucun intérêt à me défaire de son étreinte. Après tout, c'était pas comme si elle était en train de souffrir. Si, exactement. Alors je la laissais faire, si ça pouvait la soulager. Cependant, je ne savais pas combien de temps ça allait durer cette torture pour la jeune femme et c'était clairement pas l'idéal que de rester ici pendant des heures et des heures. Mais le fait est que je ne pouvais rien faire d'autres. Je devais voir la blessure pour voir où en était l'avancement de la rune, mais j'osais pas la déplacer, de peur de la blesser. Serrant un peu plus mes bras autour d'elle à ses mots, je venais embrasser son front alors qu'elle avait tourné la tête pour me regarder. “J'peux pas t'aider.. Tu.. Y'a rien d'autres qu'on peut faire ?” Bien sûr que ça me faisait chier de la voir comme ça, toute en sueur, immobilisée à cause de la douleur. Je savais aussi qu'elle irait mieux dans les jours à venir mais là, c'était maintenant qu'elle avait mal et c'était maintenant que j'étais avec elle. Maintenant que j'étais impassible et impuissant face à sa détresse. “Non, ils n'ont pas besoin de moi, je peux rester avec toi” Je savais que mon équipe allait s'en sortir, c'était pas un problème. Je pouvais juste pas la laisser ici, seule, alors qu'elle était blessée et qu'elle pourrait mourir si un Obscur venait à la découvrir, sans défense. Je glissais alors mes mains sur les siennes, entrelaçant nos doigts ensemble, comme elle avait fait. “Je te lâche pas” Ma respiration était saccadée mais j'essayais de la réguler au maximum. Alors je resserrais un peu plus mes bras autour d'elle, la rassurant comme je pouvais par ma simple présence, par mes bras autour d'elle qui la protégeaient contre le mal qui nous entourait. “Il t'arrivera plus rien ce soir” Et le calait ma tête contre la sienne, mon front contre le sien. Certes, elle transpirait à cause de la douleur et du choc que son corps avait souffert, mais je m'en fichais pas mal.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 5, 544 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 22:57


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
C'était pas une faible Pandora, elle pouvait survivre toute seule. Et si un obscur passait par là pour l'achever, ce ne serait rien d'autre que son heure. Elle était fatiguée la blonde de toute façon, fatiguée de cette guerre incessante, de devoir se battre encore et toujours. Parfois, elle voulait juste poser les armes et tout arrêter. Demander au premier venu de lui planter une lame en plein coeur pour que le supplice s'arrête. Elle voulait pas de cette vie, elle la haïssait plus que tout. Elle voulait qu'on lui foute la paix par dessus tout et peut être que cette paix là elle ne la trouverait que dans le repos éternelle. Elle en savait rien au final mais ouais, elle pouvait rester là toute seule, c'était pas un problème. Et elle le disait. Elle disait à quel point elle avait mal et presque aussitôt, les bras de Timothy venait l'enserrer un peu plus, ses lèvres se collant sur son front. Elle savait pas pourquoi il agissait comme ça, elle comprenait pas. Il faisait preuve d'une douceur qu'elle ne connaissait pas chez lui, qui n'était pas normal et elle était incapable de comprendre le pourquoi du comment. “J'peux pas t'aider.. Tu.. Y'a rien d'autres qu'on peut faire ?” La blonde, elle avait du mal à respirer sans trop savoir pourquoi mais chaque inspiration lui procurait une douleur sans nom. Elle avait chaud, mal et.. Y avait rien qui allait. Ce qui était plutôt normal quand une dague venait s'enfoncer dans le dos de quelqu'un. Non. A part attendre, y avait pas des millions de solution. L'iratze faisait effet, c'était juste long et personne ne pouvait rien contre ça. “Non, ils n'ont pas besoin de moi, je peux rester avec toi” Il peut ou il veut ? Elle allait lui poser la question quand il attrapait ses mains entrelaçant leurs doigts ensemble. Geste qu'elle avait produit quelques minutes auparavant. Ouais, y avait définitivement un truc qui lui échappait dans tout ça et elle n'était pas certaine de trouver une réponse à tout ça. Pourquoi tu restes ? Et sois honnête pour une fois Timothy. Sois honnête et dis réellement pourquoi tu restes à ses côtés quand rien n'est censé te retenir. “Je te lâche pas” Il raffermissait la pression de ses bras autour du corps de la blonde et elle restait comme ça pendant ce qui lui semblait une éternité. “Il t'arrivera plus rien ce soir” Ses pupilles bleus azur s'ouvrait une nouvelle fois, le visage de Tim collé au sien elle pouvait sentir son souffle se répandre sur sa peau. Et sans réfléchir, elle avançait un peu plus sa tête attrapant ses lèvres pour partager un baiser avec lui. Qui n'avait rien de sexuel pour une fois vu l'incapacité dans laquelle elle se trouvait. Et non, elle n'avait aucune idée de pourquoi elle avait fait ça.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 6, 518 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Ven 17 Juin - 23:12


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
En fait, c'était de ma lame qu'elle mourrait, pas de celle d'un autre Obscur. Je ne lui laissais pas le choix. Je l'avais traquée plusieurs fois et en aucun cas elle n'avait le droit de mourir de la dague d'un autre soldat de la Garde ou d'un Obscur quel qu'il soit. En fait, elle était à moi, c'est tout. Et forcément, j'avais pas envie qu'elle meurt ce soir. Elle n'allait pas mourir parce que je restais avec elle et parce qu'elle avait lancé une rune de guérison. Mais je crois qu'elle ne comprenait pas mes motivations quant à rester ici, avec elle. C'était pourtant simple.. J'avais apprécié à bien des aspects les parties de jambes en l'air qu'on avait pu avoir auparavant et il était hors de question que j'y renonce de sitôt. Alors ouais, j'avais fait en sorte de la sauver que pour ça et pour rien d'autre. “Alors on va attendre.” Si on ne pouvait rien faire de plus, l'attente était notre seule alliée ce soir. Bien sûr, j'étais tenté de trouver un autre endroit où se réfugier. Un hôtel, un appartement vide, qu'importe. Mais elle était clairement dans l'incapacité de se déplacer pour l'instant et je ne voulais pas risquer de mettre en danger sa guérison pour un simple déplacement non nécessaire pour l'instant. Enfin, j'allais rester avec elle de toute façon et je le lui faisais comprendre par mes doigts qui se glissaient entre les siens pour la soutenir dans cette épreuve. “Tu poses trop de questions” Pourquoi je restais ? Ça ne la regardait pas de toute façon. C'était mon choix et j'avais pas à répondre à ce genre de questions. J'étais là, c'était tout ce qui comptait. Elle, elle devait se reposer et rester concentrée sur sa guérison avant tout, pas sur ce genre de détail insignifiant. Mes bras se refermaient un peu plus autour d'elle et je collais mon visage au sien. Mon front contre le sien, sa respiration se mélangeant à la mienne. Je l'observais, j'observais les traits de son visage et je la réconfortais encore une fois par des mots. Non, je n'allais rien laisser lui arriver ce soir. Rien de plus que ce qui s'était déjà passé. Et puis ses lèvres venaient retrouver les miennes pour un baiser tendre et.. ouais non, rien de sexuel là dedans. Juste un baiser. Et j'étais déstabilisé pour le coup, sauf que je ne faisais rien de plus que répondre à ça. Ouais, mes lèvres répondaient à ce baiser qui pourrait sûrement la réconforter. Je fermais les yeux, continuant de l'embrasser, comme si je pouvais pas m'en empêcher. Faut croire que ce soir, les choses changeaient légèrement entre nous. Juste pour ce soir. “Je savais que mes lèvres te faisaient trop envie” disais-je sur le ton de l'humour, me risquant à briser ce moment qui était pourtant fort en... quelque chose. Ouais, j'avais aucune idée de quoi, mais il était clair que ça venait de redescendre presque aussitôt. Je crois. A voir.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 7, 540 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 1:38


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Il était venu la secourir et elle avait toujours du mal à le réaliser. Après, c'était un peu de sa faute si elle avait prit cette dague dans le dos. S'il n'avait pas prononcé son nom, jamais elle n'aurait été déstabilisée, jamais elle n'aurait manqué d'attention et ça ne serait pas arrivé. Mais elle comptait pas lui faire de reproche. Pour la première fois depuis qu'elle le connaissait, elle n'avait aucune envie de lui envoyer une remarque assassine au visage. Parce qu'il l'avait tiré de là quitte à se risquer lui même. Il avait volé à son secours aussitôt blessée et maintenant, il était au petit soin pour elle. Même si techniquement il ne pouvait pas faire grand chose, le simple fait de sentir ses bras autour de son corps lui permettait de ne pas se sentir trop mal. “Alors on va attendre.” Ouais.. Mais ça répondait toujours pas à ses interrogations. De toute manière, il semblait que les deux étaient très doués pour ne jamais donner de réponse. Pour esquiver chaque question posait. Et elle aimait pas ça la blonde, elle aimait pas qu'il ne lui donne rien de tangible. Elle aimait les réponses et elle les voulait. Le problème était qu'il n'était pas du tout enclin à les lui donner. “Tu poses trop de questions” Et tu ne donnes pas assez de réponse. Qu'elle surenchérissait du tac au tac. Parce que c'était la stricte vérité. Elle lui demandait tout et n'importe quoi et jamais il n'était clair dans ses paroles. Quoi qu'il en soit, sous l'effet d'une pulsion, elle était venu chercher ses lèvres sans chercher à comprendre le pourquoi du comment de son geste. Elle avait juste posé ses lèvres sur les siennes avec douceur l'embrassant encore et encore sans avoir envie que ça s'arrête. Et il le lui rendait son baiser, au fond c'était ce qui comptait vraiment. Le problème, c'est que dans tout ça, elle nageait dans une parfaite incompréhension. Comme si plus rien n'avait de sens à commencer par la proximité qu'ils partageaient. Puis c'était quoi toute cette attention qu'il lui donnait soudainement ? C'était pas.. Lui ? Ouais. Elle avait toujours vu sa facette froide, un peu trop brute, beaucoup trop malveillant. Et là, il changeait du tout au tout, de quoi lui faire perdre la tête à Pandora. “Je savais que mes lèvres te faisaient trop envie” Elle levait les yeux au ciel pestant intérieurement. Moment de faiblesse, c'est compréhensible qu'elle tentait de justifier. Puis elle avait faillit mourir, avait perdu beaucoup de sang, au fond elle était totalement excusable. Il ne pouvait pas dire le contraire. Et tu t'es pas privé pour en profiter à ce que je sache. Bien au contraire. Parce qu'elle l'avait sentit l'extrême douceur qu'il avait mis en mouvant ses lèvres contre les siennes et ça, on ne le faisait pas sans en avoir envie. Il pouvait dire ce qu'il voulait mais ça ne l'avait absolument pas dérangé de partager.. ça.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 8, 547 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 2:02


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Bien sûr, elle n'aurait pas été distraite si jamais elle ne m'avait pas entendu dire son prénom. Elle n'aurait jamais reçu cette lame dans le dos si ça n'avait pas été à cause de moi. Et maintenant, peut-être une pointe de culpabilité me prenait et je restais à ses côtés pour pouvoir me faire pardonner en quelque sorte. Jamais je ne l'avouerai, c'était pas comme si je souhaitais être exempté de mes pêchés. Mais ouais, j'avais pas envie qu'elle meure ce soir et je faisais tout ce qui était dans mon pouvoir pour qu'elle puisse se sentir mieux. Et donc mes bras s'enroulaient autour d'elle, se resserrant même un peu plus pour être sûr qu'elle était bien comme ça. “T'es pas mieux, alors cause toujours tu m'intéresses” disais-je en rigolant légèrement à son encontre. Bien sûr que je disais ça sur le ton de l'humour mais en réalité, j'avais pas envie de lui dire. J'avais pas de réponse non plus à lui donner. Rien de concret. Et puis il y avait ce moment. Mon front contre le sien et ses lèvres qui venaient se déposer sur les miennes. Je ne savais pas trop ce qu'il lui avait pris mais.. j'y répondais. J'appréciais le contact de ses lèvres sur les miennes et j'en redemandais, répondant alors toujours un peu plus. Rien de très poussé non plus, après tout, elle était blessée et moi je m'occupais simplement d'elle. Seulement voilà, j'appréciais ce contact et moi, j'y répondais favorablement. Sauf qu'au bout d'un moment, j'avais pas pu m'en empêcher. J'avais tout stoppé pour dire une petite réplique qui était à l'image de ce que je pouvais être, de ce que je pouvais dire. “Oui bien sûr” Elle pouvait dire ce qu'elle voulait, le fait est que mes lèvres étaient bien trop une source d'envie, une tentation. Je pouvais le comprendre en fait, parce que j'étais irrésistible et puis c'était un peu comme une volonté de quelqu'un condamné. Non pas qu'elle allait mourir parce qu'elle avait fait sa rune et qu'elle était en cours de guérison, mais voilà, ça y ressemblait fortement. “Je suis un profiteur, tu le savais pas ?” Bien sûr que si elle le savait, elle était la première à s'en être rendue compte quand j'avais commencé à l'embrasser la première fois. Puis la seconde fois. Et que nous avions couché ensemble. Et encore ensuite. Et pareil la fois d'après. Non mais c'était dans mes gênes. Profiter, sauter sur les occasions. C'était comme ça et pas autrement. “Je vais t'emmener dans un endroit calme.. où tu pourras te reposer tranquillement sans avoir peur de te faire attaquer par le Nouvel Ordre. Tu penses que je peux te porter sans risque pour ta blessure ?” Après tout, il suffisait que sa colonne vertébrale soit touchée et que la porter empire le truc pour que sa douleur soit accentuée sans que je ne l'aie fait exprès.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 9, 530 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 2:18


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Ouais, ça.. Elle savait pas trop comment qualifier ce qui venait de se passer de toute façon. Disons que ce n'était pas réellement commun, que c'était pas le genre de chose qu'ils avaient l'habitude de partager. Puisqu'en tout premier lieu, ils étaient simplement censés se haïr. Oui, y avait eu du sexe entre eux assez rapidement mais fallait plutôt mettre ça sur le compte d'une attirance presque animal entre les deux énergumènes. L'échange doux qu'il venait d'avoir était pour le moins assez intriguant. Et elle avait pas d'explication à donner. Elle détestait ça Pandora, parce que par habitude elle avait toujours réponse à tout sans exception aimaint un peu trop avoir le dernier mot. Et là, nada. Rien ne lui venait, rien pour expliquer ce qui était en train de se passer et bordel ce que ça pouvait la frustrer d'être dans cette position. “T'es pas mieux, alors cause toujours tu m'intéresses” Elle mimait un sourire angélique posant son index sur les lèvres de l'obscur. Chuut. Bien sûr qu'elle était pas mieux, il avait totalement raison. Il lui avait demandé tellement de fois pourquoi est ce qu'elle l'avait épargné et jamais elle ne lui avait donné une réponse concrète. Mais c'était pas une raison pour faire la même chose. Elle savait bien qu'elle était insupportable et probablement que s'il était possible d'être en face d'elle même elle se collerait des gifles. Ce serait quand même bien que tu me donnes des réponses de temps en temps. Juste un peu. Parce que ouais, elle en avait posé des tonnes de question et pourtant, il avait jamais été foutu de répondre quoi que ce soit. “Oui bien sûr” qu'il finissait par dire vis à vis du baiser avant d'enchaîner sur un. “Je suis un profiteur, tu le savais pas ?” Un peu trop même par moment. Elle gardait toujours le souvenir du jour ou, le couteau sous sa gorge, il l'avait embrassé de force ne lui laissant aucun choix. “Je vais t'emmener dans un endroit calme.. où tu pourras te reposer tranquillement sans avoir peur de te faire attaquer par le Nouvel Ordre. Tu penses que je peux te porter sans risque pour ta blessure ?” Oh, il pouvait pas aggraver son cas. Le sans avait arrêté de couler et c'était probablement le plus important. Puis la Néphilim, elle savait qu la douleur allait rester encore pendant plusieurs heures et qu'il était dangereux de rester ici pendant tout ce temps. Dans tout les cas, elle n'avait d'autre choix que de supporter tout ça. T'inquiète pas pour moi. C'était pas une petite nature Pandora. Elle n'était pas du genre à pleurer ni même à se plaindre. Et même si elle avait plutôt mal, elle n'allait pas jouer à la princesse qu'on pouvait casser rien qu'en la frôlant. Libérant ses mains, elle les posait contre le sol tentant de s'aider de celle ci pour se redresser libérant ainsi Tim qui n'était plus encombré par son corps.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 10, 546 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 2:56


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Ça. C'était un truc étrange et inexplicable pour le coup. Ouais, je ne savais pas comment explique que ses lèvres se posant sur les miennes me faisait répondre à ce baiser tendrement. Rien de sexuel. Rien poussant à coucher ensemble, comme on le faisait pourtant d'habitude quand on se retrouvait tous les deux. Ouais, c'était étrange et je ne savais mettre des mots là dessus. Alors pourquoi je restais ? Je n'avais pas de mots pour ça non plus. C'était quelque chose que je n'arrivais pas à décrire. C'était bien pour cette raison que je n'avouais rien. Et voilà qu'elle finissait par poser son doigt sur mes lèvres, comme si je devais me taire bien que j'avouais simplement les choses telles qu'elles étaient. Nous étions pareils elle et moi. “De nous deux, tu es celle qui donne le moins de réponses” Et c'était vrai. Combien de fois je l'avais harcelée pour qu'elle me donne une réponse vis à vis du fait qu'elle m'ait épargné. Et qu'aucune réponse n'était sortie d'entre ses lèvres. Alors oui, elle était bien pire que moi. Moi qui était quand même le plus honnête de nous deux, quand je lui disais qu'elle me faisait envie, avec ses tenues des plus légères. Que j'avais envie de la baiser dans une ruelle sombre et de la faire crier de bien des façons. Enfin, après avoir terminé la conversation sur tout ce qui touchait au baiser, au fait que je sois un profiteur de première - et elle était la première à acquiescer - il était temps de faire en sorte que sa guérison se passe dans de meilleures conditions. Et ça passait par le changement de lieu. Elle se redressait légèrement après avoir lâché mes mains et je me dégageais doucement d'en dessous elle, découvrant tout le sang sur mes vêtements. Ok, c'était vraiment sale, mais je n'avais pas le choix que de me balader dans Chicago de cette façon. Je trouverai bien un motel quelque part qui n'avait pas de regard sur les personnes. Debout, je me baissais et puis je l'attrapais, une main dans son dos, une autre sous ses jambes. Et voilà que je m'éclipsais de l'entrepôt dans lequel nous nous étions réfugiés. Voguant dans les rues de Chicago, à la recherche d'un motel discret, j'en avais finalement trouvé un, et je passais sans nous faire repérer, l'humain n'ayant pas la Seconde Vue. Bien heureusement d'ailleurs. La clé de la chambre la plus isolée en main et voilà que je nous montais tous les deux jusqu'à la chambre et une fois là-bas, je la déposais sur le lit. Ouais, je la déposais de son côté et moi, je m'occupais de refermer la porte. “Ça va mieux..?” J'avais franchi la distance qui nous séparait, m'installant sur le lit, à côté d'elle.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 11, 503 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 3:39


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
“De nous deux, tu es celle qui donne le moins de réponses” Pas faux. Totalement vrai même. Ouais. Elle donnait pas d'information sur grand chose de toute façon. Elle aimait pas parler d'elle, laisser sortir des choses. C'était comme ça, on pouvait pas la changer. Et elle n'aimait pas le fait qu'il retourne le truc contre elle. Parce qu'au final, même s'il lui avait demandé à plusieurs reprise ça avait été toujours la même question contrairement à elle qui au moins était partit sur plusieurs sujets. Il avait juste refusé de répondre à tout et.. Faudrait croire qu'elle ne pourrait pas le faire changer, c'était même inutile de tenter. Toujours au sol, ses efforts n'étaient pas concluant puisque la douleur lancinante qu'elle ressentait dans le dos ne donnait pas l'impression de vouloir s'atténuer au moins un peu. Et Tim, une fois sur ses deux pieds, se redressait passant un de ses bras sous ses jambes avant de la porter version princesse. Elle grimaçait une nouvelle fois, douleur insupportable et pourtant, tentait de faire bonne figure malgré tout pour ne pas qu'il s'imagine avoir une faible dans les bras. Le trajet quant à lui se passait totalement en silence. Ce qui lui laissait le temps de réfléchir à tout et à rien. Surtout à ce qui pouvait se passer entre elle et lui. Puis elle avait de quoi se remplir la tête avec tout ça de toute manière. Encore une fois, beaucoup trop de question, absolument aucune réponse et puisqu'il ne lui dirait rien fallait croire qu'elle resterait dans cette situation bien longtemps. La blonde elle fermait les yeux, somnolent à moitié dans les bras de l'obscur alors que celui subtilisait des clés pour les emmener dans une chambre où ils pourraient rester en toute tranquillité. “Ça va mieux..?” Allongé sur le lit, elle se redressait difficilement retirant son tee shirt tâché de sang préférant de loin rester en sous vêtement. On peut dire ça. Soupirant, elle se laissait retomber sur l'oreiller et Tim venait la rejoindre s'allongeant à ses côtés. Elle le regardait avec un petit sourire glissant son corps affaiblit près du sien se collant un peu plus à lui. J'aurais toujours pas de réponse ? Come on, donne en lui. Elle insistait maintenant qu'ils n'avaient plus à se soucier de grand chose et pourtant, elle avait la conviction qu'il ne lui dirait rien de plus. Continuant à le fixer elle posait doucement ses doigts sur son visage dessinant la courbe de sa machoire avant de sourire. J'vais finir par croire que tu m'aimais bien. Ouais, en fait c'était le seul truc qu'elle trouvait comme explication pour expliquer tout ça. Le fait qu'il lui sauve la vie, qu'il choisisse de rester avec elle, la douceur dont il faisait preuve.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 12, 506 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 16:34


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
J'étais pas quelqu'un de bien. Et clairement, je n'avais pas envie de l'être. Si je l'avais sauvée, c'était clairement parce que j'étais quelqu'un d'égoïste et que j'aimais coucher avec elle. J'aimais ça et je l'avais sauvée pour "sauvegarder" nos parties de jambes en l'air. Tout simplement pour ça, rien de plus, rien de moins. Mais clairement, elle voyait autre chose dans cet acte de "bravoure" et maintenant, elle cherchait à savoir ce qui s'était passé dans ma tête. Elle était comme moi la Nephilim. Elle était têtue et quand elle avait un truc en tête, elle ne lâchait pas le morceau. Je l'avais fait à plusieurs reprises quand elle m'avait épargné à deux reprises. Enfin, il était préférable maintenant de bouger pour qu'elle se repose et qu'elle soit guérie au réveil demain matin. Du coup, je l'avais portée et puis je nous avais baladé dans la ville à la recherche d'un motel qui saurait nous protéger toute la nuit. Une fois que j'avais trouvé, grâce à notre invisibilité à tous les deux, nous avions pu prendre une chambre et être tranquille, sans que personne ne vienne nous faire chier. Posée sur le lit, je la voyais se déshabiller alors qu'elle restait allongée. De mon côté, j'avais verrouillé la porte et je l'avais rejointe assez vite. “T'as besoin d'aide pour ton short ?” Après tout, elle avait retiré son t-shirt et s'était directement remise allongée, se calant contre moi, un petit sourire sur les lèvres. Elle n'allait pas forcément mieux, mais la rune avait tout de même un peu agi puisque la blessure n'était plus ouverte et le sang avait cessé de couler, ayant même séché sur tous nos vêtements. Fallait que je songe à retirer les miens également, totalement tâché à cause de la position que nous avions adopté tout à l'heure. “Non” Elle insistait mais aurait toujours le même résultat. Je ne voyais pas pourquoi j'irai lui confier quelque chose quand moi-même je ne comprenais pas ce qui se passait. Être avec elle, s'occuper de sa blessure. C'était pas moi. En temps normal, j'aurais du l'exécuter. En finir avec elle. Mais non, elle était à présent dans un motel, en ma compagnie, et j'avais pas l'intention de la tuer, d'abréger ses souffrances. “Ça reste qu'une impression” disais-je sans grande conviction. Elle comme moi avions compris qu'un truc se passait, sans vraiment savoir les mots appropriés à mettre dessus. De mon côté, c'était assez étrange, puisque ça allait à l'encontre de tout ce que je pouvais être. Le mec violent et je m'en foutiste, faisant passer sa propre personne avant le reste. Ouais, j'étais comme ça. Mais là, c'était elle qui passait avant le reste et c'était assez étrange. Je l'avais portée, je l'avais secourue et maintenant, je lui tenais compagnie pour être sûr qu'il ne lui arrive rien. Autant dire que Tim avait changé. Il n'était pas le même quand il était en compagnie de Pandora. “Panda.. arrête de me toucher le visage” disais-je avec un sourire. J'avais utilisé ce surnom pour une raison spécifique : l'embêter. Elle n'aimait pas ça, mais je le faisais quand même.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 13, 571 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 16:52


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Peut être que ce n'était qu'une hallucination, qu'elle avait perdu beaucoup trop de sang et qu'elle perchait complètement. Peut être qu'il n'était même pas là en fait. Sauf que si c'était le cas, si Timothy n'était réellement pas présent, ça ne ferait qu'accentuer le fait que oui, il avait un effet sur sa personne. Et elle voulait pas de ça. Elle voulait pas qu'il compte parce qu'il y avait tout qui les séparaient, parce qu'ils avaient rien à faire ensemble et que dès le départ, il n'aurait jamais du entrer dans sa vie. Peut être qu'il serait préférable pour la blonde d'arrêter de le voir. De le repousser une bonne fois pour toute, ne ne plus le laisser la toucher. En était-elle capable ? Elle doutait légèrement l'intrépide. parce que malgré la violence de l'obscur, à aucun moment elle n'avait été capable de lui résister et ça, ça prouvait bien des choses. “T'as besoin d'aide pour ton short ?” Elle tentait de regarder celui ci avant d'hausser les épaules. C'était pas spécialement nécessaire au fond, pas réellement important. Qu'elle le garde ou non ne changerait pas grand chose à tout ça. Pourtant, elle glissait ses mains sur celui ci déboutonnant le tissu redressant légèrement le bas de son corps pour le faire glisser. Acte qui mine de rien la faisait souffrir puisque la douleur dans son dos était toujours bel et bien présente. “Non” Soupir. Il était fatiguant au fond, genre vraiment. Pourquoi est ce qu'il n'était pas foutu de lui dire qui que ce soit ? Elle levait les yeux au ciel passant ses mains sur son propre visage. L'odeur du sang était toujours présente et ouais, ça lui filait la nausée. Elle détestait tout ça Pandora. La violence, les batailles, le sang. “Ça reste qu'une impression” Et il n'était pas crédible dans ses paroles. Pas même une seconde. Blottit contre lui, elle ne pouvait s'empêcher d'esquisser un sourire chuchotant alors T'es un très mauvais menteur. Clairement. Parce qu'elle croyait pas une seule seconde aux mots qu'il venait de prononcer. Et plutôt que l'embêter avec ça, elle préférait faire glisser ses doigts sur son visage mémorisant ainsi chaque parcelle de sa peau. “Panda.. arrête de me toucher le visage” Froncement de sourcil au rendez vous, elle lui mettait un léger coup sur l'épaule manifestant son mécontentement. Arrête ça ! Arrête donc de la surnommer de cette façon alors qu'elle déteste ça. Pandora, un point c'est tout. Elle aimait pas être affublée de surnom, encore moins par un aussi ridicule que celui là. J'suis fatiguée. Sûrement l'après coup. Elle avait retiré ses doigts arrêtant de le toucher préférant plaquer sa tête contre sa poitrine inspirant légèrement son odeur. Ce qui était dingue dans tout ça, c'est qu'elle aimait bien être là. Elle aimait le moment qu'ils partageaient aussi étrange soit-il. Ouais, sauf que ça elle l'avouerait pas. Non, premièrement parce qu'il risquait plus de se foutre de sa gueule qu'autre chose et deuxièmement parce que pour elle même ça lui foutrait un coup. Elle avait pas le droit de l'apprécier et très clairement, une fois remise sur pieds, il était dans son intérêt de l'éviter pour de bon.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 14, 590 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   Sam 18 Juin - 20:04


I won't let you die tonight
feat. TIMPANDA
Clairement, j'étais plus rassuré maintenant qu'elle était ici, dans ce lit. Personne ne nous trouverait ici et elle aurait le temps de guérir pour ensuite retourner aux siens et s'expliquer avec eux. Autant personne ne saurait trop ce qui se serait passé entre nous demain et ça sera l'idéal. Pour le coup, j'osais espérer que tout son groupe soit mort de la lame de mon groupe pour qu'elle puisse mentir comme bon lui semble. Ainsi, elle comme moi on aura pas de problème. Mais faut que ça se passe bien, mine de rien. Sinon, les problèmes allaient être au rendez-vous et fallait éviter. Enfin, j'évitais d'y penser, préférant de loin m'occuper d'elle. Son short ? Il était de trop, aussi plein de sang et valait mieux s'en séparer pour la nuit. Alors elle le faisait, non sans grimacer et je m'en voulais presque d'avoir fait la remarque. Presque, parce que c'était son choix que de bouger pour le faire elle-même. Et puis elle insistait pour avoir une réponse quant à ma présence à ses côtés, une réponse qu'elle n'aurait probablement jamais. Et puis qu'elle puisse croire que je l'apprécie, c'était se mettre le doigt dans l'oeil. Tout n'était qu'une question de cul et elle le savait. Alors fallait pas croire n'importe quoi. Crédule qu'elle pouvait être. “Tu sais pas lire entre les lignes” Et puis ses doigts dessinaient la ligne de ma mâchoire et forcément, je trouvais quand même le moyen de la taquiner, elle qui n'aimait vraiment pas ça. Taquiner avec un surnom. Un surnom qu'elle déteste. “Panda, Panda, Panda” disais-je en rigolant, alors qu'elle me frappait à l'épaule en guise de mécontentement. Et maintenant, elle était fatiguée qu'elle disait. Du coup, elle cessait de me toucher le visage, se calant contre mon corps. Merde, j'aurais du me déshabiller avant. Bon, je la décalais légèrement en lui expliquant. “Attends, je me déshabille, je reviens” Et voilà que je me redressais, retirant ce t-shirt tout plein de sang. Et je retirais mon pantalon, mes chaussures, simplement vêtu de mon sous-vêtement. Revenant sur le lit, je me calais comme tout à l'heure, nous recouvrant d'un drap pour ne pas avoir froid. Un baiser sur son front et je m'endormais en sa compagnie. Sans forcément l'avouer au réveil, c'était probablement la meilleure nuit que j'ai pu passer, malgré l'environnement de ce motel qui laissait à désirer.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 15, 431 mots.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA   

 
IT'S NOT YOUR TIME YET ✩ TIMPANDA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: