Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Lun 13 Juin - 22:11


we gonna be legend.
feat. Theo
Les joues rougis, elle accélère le pas pour rejoindre l'institut qu'elle a fui toute la journée préférant se détendre dans les bras d'une fée. Bien plus intéressant pour la blonde. Et de par cette action, elle avait pu échapper à l'entraînement auquel elle n'avait de toute manière aucune envie de participer. Choix le plus facile quand elle commençait à manquer d'excuse crédible. Elle pénétrait dans ce qu'elle avait tendance à considérer comme une prison passant rapidement devant la salle où les chasseurs d'ombres finissait la dure labeur. Un regard vers Théo, un signe de tête pour qu'il comprenne et elle continuait son chemin prenant la direction du toit. C'était souvent là qu'ils se donnaient rendez vous aimant un peu trop passer du temps ensemble. Traîner avec ses semblables, c'était pas vraiment ce qui l'intéressait le plus mais parfois, elle faisait des exceptions. Théo en était une. Sans trop savoir pourquoi, elle avait lié quelque chose avec lui dès le début. Quelque chose qu'elle n'avait pas avec les autres. Et si elle avait apprit petit à petit à tenir à lui maintenant, les choses était maintenant légèrement étranges. Regard à la dérobés, petite insinuation, un côté tactile bien trop prononcé. Elle savait pas trop comment interpréter tout ça, préférait faire l'aveugle. Blondie était douée dans ce domaine. Détourner les choses, faire comme si de rien était.

Respirant un grand coup l'air frais, elle s'asseyait en tailleur jouant nerveusement avec une de ses mèches décolorés. Dernière lubie lui étant passé par la tête pour se détacher un peu plus des Nichols. Pour sortir des rangs. Au final elle s'aimait bien comme ça. Comme une erreur dans la famille composés majoritairement de roux. Blondie elle aimait être atypique, elle aimait sortir du lot. Elle faisait pas comme les autres, c'était comme ça que ça fonctionnait. La porte s'ouvrait et elle savait qu'il était là. Elle esquissait un sourire, son regard clair toujours plongé vers le paysage s'offrant à elle. Pas trop chiant ? L'entraînement qu'elle voulait dire. Elle était bien heureuse de ne pas y être allée même s'il était fort probable que son comportement désobligeant soit rapporté à l'enclave encore une fois. Sortant sa stele, elle secouait la tête laissant ses cheveux retomber en cascade derrière son dos. J'espère que l'autre est dans un plus piteux état. Un signe de main en sa direction pour qu'il approche et l'intrépide, elle s'apprêtait déjà à dessiner une iratze pour panser les plaies de son ami. T'as de la chance que j'étais pas là, tu serais encore en train d'agoniser. qu'elle se vante avant de rire sur une note légère.


© MADE BY SEAWOLF.

Post 1, 471 mots.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Mar 14 Juin - 0:01



he says "oh baby girl you know we gonna be legend"
Théra


Le talon d'un homme blond, avoisinant le mètre quatre-vingt vient s'écraser contre l'arcade de son adversaire, qui explose presque à son contact, libérant un épais filet de sang s'écoulant le long de la joue droite du jeune homme. Il essuie celle-ci d'un revers de la main, retrouvant ses phalanges recouvertes d'une couleur rouge écarlate. La voix de l'attaquant s'éleva, demandant l'arrêt de l'entraînement, et c'est en affichant un sourire qui lui est caractéristique, que le blessé accepta, le dos courbé, les paumes des mains s'écrasant sur ses genoux. Au moment où Théo releva la tête, son partenaire tomba, épuisé par le combat qu'il venait de vivre. Malgré sa blessure, le français remporta donc le combat d'entraînement, qui avait pour but de faire progresser l'endurance des combattants en les soumettant à d'intenses et long efforts physiques. Ce n'est pas la première fois que le jeune d'Avaray se retrouvait salement blessé pendant un entraînement, et son arcade n'était pas le plus gros problème, une plaie au niveau du biceps droit le lançait, c'était superficiel mais désagréable. Théodore replaça une mèche de cheveux qui commençait à se coller dans le sang de sa nouvelle blessure, soupirant légèrement. "Ménage toi Théo, faut que tu sois prêt à décoller si on t'appelle sur le terrain, et avec un front dans cet état, tu n'iras pas bien loin." Son sourire de petit con s'afficha une nouvelle fois sur son visage, le blanc de ses dents supérieures cachant sa langue qui, elle aussi, laissait des gouttes de sang glisser d'une petite plaie, bien plus ridicule. "Je sais, mais j'aime me donner à fond, je n'aimerais pas être essouffler si un de mes camarades se retrouve dans un situation plus que délicate." Avant de penser à lui, Théo pensait d'abord aux autres, sa priorité était de protéger ses partenaires, ses amis.

Une silhouette qui ne lui était pas inconnue se dessina dans le fond du couloir, celle d'une jeune femme blonde aux courbes attirantes. Beaucoup connaissaient le défaut de Théo, sa tendance à succomber facilement aux charmes des femmes, pour se lasser en un claquement de doigts et ainsi, faire du mal à celles qui n'ont rien demander au départ. Le français aime user de ses charmes, en temps normal, car avec elle, il n'avait pas eu la volonté de faire ça. Une amitié solide s'était formée entre Pandora et Théodore, et même l'attrait qu'elle exerçait sur lui ne pouvait lui donner envie de briser ça. C'est après un échange de regard, qu'il se décida à quitter la salle d'entraînement, son jogging gris couvrant ses jambes, alors qu'un tee-shirt noir serrait le haut de son corps. Le chemin traçait pas la rebelle des Nichols menait tout droit sur le toit, sur lequel elle s'était assise. "Moins chiant que traîner dehors, sans doute." Pandora esquivait l'institut dès qu'elle le pouvait, et Théo n'approuvait pas, mais taisait son avis là-dessus. "L'autre est épuisé, à toi de voir quel état est le plus important, physique, ou mental ?" En réponse à son signe de la main, le jeune homme vint s'asseoir prêt d'elle, souriant, comme toujours. "Tu aimes te faire taper sur les doigts, c'est ça ? Ramène ta bouille d'ange à l'entraînement, ça te ferait pas de mal." Le jeune français aimait jouer avec les mots, glisser un compliment, accompagné d'une blague, ou d'un humour gestuel, c'était ce qu'il préférait dans les conversations. "Tu as juste peur de prendre ta raclée, n'essaie pas de me faire croire que tu es capable de me faire agoniser, ni même serrer les dents." Il ferma les yeux, tirant la langue à son interlocutrice, le petit con méritait amplement son surnom.

©TENNESSEE.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Mar 14 Juin - 0:32


we gonna be legend.
feat. Theo
Théo n'était pas habituée à la voir se battre. Peut être parce que blondie, elle échappait quasi tout le temps aux entraînement et les rare fois où elle y avait été traîné de force, elle avait toujours trouvé une solution pour réussir à se désister au final. Alors ouais, il l'avait vu à l'action Pandora. Pourtant, elle était douée. Peut être même trop pour gâcher son talent innée pour les batailles. Elle s'en sortait sûrement mieux que personne en corps à corps maniant agilité et vitesse et puisque madame n'aimait pas tellement toucher au démons, elle avait apprit à utiliser l'arc. D'ailleurs, jamais elle n'avait raté une cible ce qui faisait d'elle une tireuse hors pair. Le problème ? Elle évitait de se servir de toute ses capacités. Pur esprit de contradiction encore une fois, elle n'agissait qu'en cas de réelle nécessité et bien trop souvent in extrémis. C'était pas réellement de sa faute au fond, elle était juste comme ça, fallait s'y faire. Puis au fond, c'était elle qu'elle mettait en danger en agissant de la sorte et pour le coup, ça ne regardait qu'elle. Blondie elle levait les yeux au ciel inspirant un grand coup. C'était parfois compliqué d'être une chasseuse d'ombre quand tout jouait contre soi. Elle le savait mieux que personne mais jamais elle n'avait éprouvée l'envie d'entrer dans les rangs. C'était pas elle ça.

"Moins chiant que traîner dehors, sans doute." La blonde elle riait plongeant son regard dans celui de Théo. Tout était une question de point de vue. Peut être préférait-il suer sang et eau tandis que Pandora privilégier largement les bienfaits du soleil sur sa peau. "L'autre est épuisé, à toi de voir quel état est le plus important, physique, ou mental ?" Elle haussait les épaules prenant le temps de réfléchir correctement à la question. Contre des démons vaut mieux pas être épuisé physiquement. Question de logique. Les démons étaient dépourvus d'âme, il était donc impossible de les épuiser mentalement et si le chasseur d'ombre en face perdait de sa force physique il se retrouvait pour ainsi dire en très mauvaise posture. "Tu aimes te faire taper sur les doigts, c'est ça ? Ramène ta bouille d'ange à l'entraînement, ça te ferait pas de mal." Elle rit, dessine la rune et laisse courir ses doigts fins sur l'avant bras de son ami avant de secouer la tête. T'as vraiment envie qu'on m'abîme mon joli visage d'ange ? qu'elle plaisante prenant un malin plaisir à réutiliser ses mots. "Tu as juste peur de prendre ta raclée, n'essaie pas de me faire croire que tu es capable de me faire agoniser, ni même serrer les dents." Le trop plein de confiance en soi à l'état pur. Pandora elle passait une main dans ses cheveux, amusée de la situation. C'était beau d'y croire comme ça, malheureusement, sans l'avoir affronter, il était en mauvaise position pour juger quoi que ce soit. Crois le ou non, j'ai rien à te prouver de toute façon. C'était pas comme si elle avait un quelconque engagement envers lui. Un sourire venait de nouveau étirer son visage alors qu'elle murmurait Et t'as tord de me sous estimer.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 3, 573 mots.


Dernière édition par Pandora Nichols le Ven 17 Juin - 14:37, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Mar 14 Juin - 1:16



he says "oh baby girl you know we gonna be legend"
Théra


Théo fixait le ciel, en pleine transition entre le jour et la nuit. Le soleil se couchait à un rythme lent, et des couleurs dérivant d'un rouge bien plus clair que celui qui s'écoulait de ses blessures berçaient un ciel clair et sans nuages. Ce panorama attirait la nostalgie chez la plupart des gens, que ce soit les terrestre, les chasseurs d'ombres ou encore les créatures obscurs, un grand nombre de personnes apprécient ce tableau qui leur est offert assez rarement. Le temps est capricieux, et rare sont le jours qui s'effacent sur un spectacle comme celui-ci. Mais pour les membres de l'instituts, l'obscurité apportait rarement de bonnes nouvelles, la nuit étant le réveil de beaucoup de créatures obscurs, dont un bon nombre avec de mauvaises intentions. Malgré les événements qui découlent de cette période sombre, chaque jours, Théodore apprécie être bercé par cette sensation d'apaisement. Elle dure peu, elle n'est qu'éphémère, mais elle représente le calme avant la tempête, un calme qui résonne comme une berceuse visuelle. Il détourne son regard pour le planter dans celui de la blonde, tandis qu'il reprend la parole. "Faux, l'épuisement mental signifie une baisse de l'attention, ce qui entraîne un manque de réflexion. Tu peux ne plus pouvoir te battre, mais la point le plus important dans un combat, c'est la stratégie, et même si tu n'as plus la force de donne des coups, tu peux encore établir un plan pour remporter la victoire." Il était aussi bon stratège que combattant, ce qui est rageant, personne n'aime quelqu'un qui mène dans tout les domaines. "Mais bon, il vau mieux être à son maximum de ses capacités, autant physiquement que mentalement après tout." Il esquisse à nouveau un sourire enfantin, concluant sur une remarque peu intelligente et assez tendancieuse. "C'est un peu comme le sexe, c'est bien d'avoir un bel étalon, encore faut-il qu'il sache s'y prendre, mais c'est tout aussi bien qu'il ait ces deux qualités." Un rire presque muet se déclenche chez lui après cette remarque déplacée, et il en profite pour fixer de nouveau ce ciel qui s'assombrit de minutes en minutes. "T'as vraiment envie qu'on m'abîme mon joli visage d'ange ?" Instinctivement il hausse les épaules, répondant assez rapidement. "Moi j'm'en fous, fais comme tu veux, mais je te promet pas de pouvoir fixer que ton regard si t'as le nez qui part de biais." Un léger frisson envahit son bras, alors que les doigts de la demoiselle glisse le long de sa peau. La rune lui donnait une sensation désagréable, il se concentrait plutôt sur le contact de cette main sur son corps.

Ses cheveux bouclés étaient maintenant collés sur son arcade ensanglantée, bien qu'il avait essayé d'éviter cette situation assez chiant, ce n'est jamais agréable de sentir le sang créer une croûte, et ça l'est encore moins quand quelque chose vient se bloquer dans ce sang séché. Alors que la rune s'activait, il sentait déjà la douleur de la blessure superficielle s'envoler, mais son attention se portait davantage sur les mots de Pandora. Il lui donne une léger coup d'épaule, riant légèrement "Le prend pas comme ça, je rigole." Et comme un enfant qui cherche à se faire pardonner, il fait la moue, penchant la tête sur le côté et faisant mine d'être triste. "Je sais que tu n'as rien à me prouver, je cherche pas ça, j'aime juste te taquiner, c'est marrant de te voir râler." Et pour éviter de s'enfoncer d'avantage, il décide de changer de discussion. "Alors tu faisais quoi cette fois ? Les boutiques ? Ou tu prenais du bon temps dans les bras d'une fée ?" Il lève un doigt, comme s'il venait d'avoir une idée qui révolutionnerait le monde à jamais. "Oh non, mieux, entre les pattes d'un loup, sous sa forme bestiale." Puis il laisse sa main retomber, affichant une fausse déception sur son visage. "Ah ouais, non, non ça c'est dégueulasse." il laisse glisser sa main sur la petite blessure présente sur son biceps, avant de soupirer un petit moment "Puis ça me regarde pas de toute façon, évite juste de te mettre en danger, je risque pas d'arriver sur mon cheval blanc pour te tirer des griffes de Maléfique."  

©TENNESSEE.


Dernière édition par Théo d'Avaray le Mar 14 Juin - 11:04, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Mar 14 Juin - 2:11


we gonna be legend.
feat. Theo
Elle aimait pas les jugements hâtifs blondie, ça avait tendance à l'énerver. Peut être qu'elle avait le sang un peu trop chaud en fin de compte. Un rien pouvait la faire sortir de ses gonds. Y avait qu'avec Theo qu'elle gardait un tant soit peu de self control. Fallait pas chercher à comprendre le pourquoi du comment, c'était juste comme ça. Elle même ne pouvait pas réellement l'expliquer. Mordillant légèrement sa lèvre inférieure, elle fermait les yeux laissant la brise caresser sa peau. Elle aimait être ici, c'était son refuge. Et chaque fois qu'elle en avait besoin, elle venait se planquer dans cet endroit se libérant de toutes ses obligations. Y avait qu'avec lui qu'elle aimait partager ça, peut être parce qu'il était l'un des rares Néphilims avec qui elle acceptait de construire quelque chose. Humant l'air délicatement parfumé, elle tournait son visage de poupée vers son ami plongeant son regard azur dans le sien. "Faux, l'épuisement mental signifie une baisse de l'attention, ce qui entraîne un manque de réflexion. Tu peux ne plus pouvoir te battre, mais la point le plus important dans un combat, c'est la stratégie, et même si tu n'as plus la force de donne des coups, tu peux encore établir un plan pour remporter la victoire." Encore une fois, c'était une question de point de vue. Son raisonnement était loin d'être bête mais encore une fois, son esprit de contradiction trouvait la faille. C'est beau d'établir des plans dans ta tête mais si t'as plus la force de les mettre à exécutions, à quoi ça sert ? Agoniser par terre à bout de souffle et de force n'aiderait absolument pas à gagner la bataille. "Mais bon, il vau mieux être à son maximum de ses capacités, autant physiquement que mentalement après tout." Là, il était possible de trouver un accord. Sauf que Blondie ne le dirait pas à haute voix, préférant rester camper sur ses positions contradictoire comme à chaque fois. "C'est un peu comme le sexe, c'est bien d'avoir un bel étalon, encore faut-il qu'il sache s'y prendre, mais c'est tout aussi bien qu'il ait ces deux qualités." .. Du Théo tout craché. L'intrépide levait les yeux au ciel donnant une légère tape sur son bras. T'es un idiot d'Avaray qu'elle lui lançait non sans un petit rire pour ponctuer le tout. Fallait toujours qu'il trouve un moyen de placer ses insinuations et si la blonde était maintenant habituée à cette façon d'agir, ça ne changeait pas le fait qu'elle riait presque à chaque fois.

Toujours ce sourire aux lèvres, elle se sentait plus légère en sa compagnie. Il avait ce don de tourner les choses à la dérision, de rendre les choses un peu plus facile. Elle aimait beaucoup trop le français au final. "Le prend pas comme ça, je rigole." N'empêche qu'elle esquissait une moue boudeuse surjouant la vexée fondant presque devant son visage peinée. C'est mal de chercher à m'amadouer de la sorte. Totalement. Et pourtant, l'intrépide elle connaissait son envie de l'emmerder à chaque fois. Il y prenait même un mâlin plaisir. "Alors tu faisais quoi cette fois ? Les boutiques ? Ou tu prenais du bon temps dans les bras d'une fée ?" Le changement de sujet qui passait bien. Pandora elle le regardait une nouvelle fois ouvrant la bouche pour répondre alors qu'il reprenait presque aussitôt la parole. "Oh non, mieux, entre les pattes d'un loup, sous sa forme bestial." Ew, grimace au rendez vous. Blondie plissait le nez dégoûtée par ce qu'il venait de dire. "Ah ouais, non, non ça c'est dégueulasse." Totalement même. Y a vraiment un truc qui tourne pas rond dans ta tête. En plus de tout rapporter au sexe, il pouvait se montrer franchement crade par moment, c'était assez dingue en fait. "Puis ça me regarde pas de toute façon, évite juste de te mettre en danger, je risque pas d'arriver sur mon cheval blanc pour te tirer des griffes de Maléfique." Elle tirait une mèche de ses cheveux blonds, jouant avec celle ci d'un air consternée. Tu viendrais vraiment pas me sauver ? Elle y croyait moyen. Pando' elle mettrait sa main à couper qu'en cas de problème, il serait l'un des premiers à accourir à son secours. Puis j'suis bien obligée d'aller chercher dans les créatures obscures, y a personne d'intéressant ici. Vraiment pas. A part peut être.. Non. Il était son ami, juste ça. Et compliquer leur relation n'aiderait en rien. Il était préférable de s'en tenir au lien de base. Quoi que Louis est plutôt à mon goût qu'elle ajoutait finalement amusée haussant les sourcils à plusieurs reprise en direction de Théo.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 5, 835 mots.


Dernière édition par Pandora Nichols le Ven 17 Juin - 14:38, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Mar 14 Juin - 21:14



he says "oh baby girl you know we gonna be legend"
Théra


"Si tu savais tout ce que j'établis comme plan dans ma tête, à longueur de journée, tu serais étonnée de voir le nombre de fois où j'ai ce que je veux sans avoir besoin d'agir moi-même." Le brun de ses yeux restait planté dans ce ciel assombri, accompagnant l'arrivée d'une légère brise continue qui venait faire danser ses cheveux, fraîche et douce, elle caressait le visage du jeune français. Et c'est au passage de ce vent qu'il se rendit compte que sa blessure au visage ne lui faisait plus mal, et qu'il réagit au fait qu'il n'avait même pas prit le temps de remercier la blonde pour ses soins. "T'as pas à t'occuper de moi comme ça, tu le sais ? Mais merci, c'est gentil." Il y a mieux comme remerciement, après tout, dire merci n'a jamais été son fort. "Si tu prenais la peine d'aller vers les gens, d'apprendre à les connaître, tu t’intégrerais très bien à l'institut. T'as du talent, et quand tu t'y mets, t'es presque agréable." Et dans sa tête résonna cette fameuse phrase caractéristique du bon gros connard, "Et qu'est-ce que t'es bonne." Mais par respect pour elle, et pour sa propre sécurité, il garda ça bien enfoui dans sa petite tête. "T'es un idiot d'Avaray." Ce nom, son nom. Il n'a pas pour habitude qu'on l'appelle comme ça, tout comme il a perdu l'habitude de l'entendre ou même de le dire à haute voix. Théodore essaie d'illustrer ce nom en dévoilant la comédie française par ses phrases, par ses actes, mais l'histoire de celui-ci reprend plutôt la tragédie, comme le disait Molière : "Les langues ont toujours du venin à répandre." Certains jugent donc sévèrement Laurent et sa femme, parents du dernier survivant de la famille, pensant qu'ils ont quittés la rébellion par soif de pouvoir, par simple besoin de puissance. D'autres, envisagent la possibilité qu'ils aient fait ça pour protéger Théo, et ainsi sauver leur héritage. "Merci, ça me va droit au cœur Pandora." Au fond, il avait prit l'habitude qu'on félicite sa connerie, alors il ne faisait plus attention à ce genre de remarque, les prenant toutes comme si elles étaient amicales. "Je pourrais t'amadouer avec  une crème glacée aussi, mais je me connais, elle aurait terminée au milieu de ton front avant que tu n'aies le temps de dire ouf. Tu ferais une superbe licorne, je t'assure."

Théodore eut le droit à une réponse à laquelle il ne s'attendait pas. Il la voyait plutôt bondir une fois de plus, pour s'exprimer qu'elle n'avait pas besoin de son aide, qu'elle est assez forte pour se défendre toute seule, mais non, il préféra chercher à savoir si son interlocuteur ne viendrait vraiment pas sauver ses petites fesses en cas de danger. "Tout dépend ce que je suis entrain de faire, si on m'oblige à me lever à quatre heure parce que madame a des ennuis, j'te laisse où tu es, et je retourne pioncer." il porta sa main à son menton, frottant celui-ci, comme s'il s'était plonger dans un réflexion profonde. "Enfin, tout dépend ce que je peux obtenir en échange, évidemment. Les bons comptes font les bons amis ! " Puis il se mit à rire une nouvelle fois, concluant sa mauvaise blague. "Je te taquine hein, c'est pas vrai, bien sûr que je vais venir sauver ton p'tit cul, ça serait con que tu meurs aussi jeune." Puis, il se dirigea de nouveau vers le second sujet de conversation, plus alléchant. "Personne ? T'es dure un peu, je suis sûr que tu trouverais un chasseur d'ombres sexy pour te combler. Mais si Louis te plait, j'peux toujours essayer de t'arranger quelque chose, c'est mon frère après tout, je peux lui glisser quelques mots à ton sujet."

©TENNESSEE.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Mar 14 Juin - 23:58


we gonna be legend.
feat. Theo
Elle pourrait jamais dire le contraire. Louis, c'était un beau garçon. Du genre à faire tourner plus d'une tête. Et si elle n'avait pas été "elle", probablement qu'elle aurait comme les autres gloussé sur son passage espérant qu'il la remarque. Mais non, à la place de ça, ils étaient amis. Et blondie, elle aimait bien trop le danger pour s'intéresser à un Nephilim. Elle préférait les fées, les loups, les sorciers.. C'était comme ça qu'elle fonctionnait Pandora et peu importait le sex appeal que pouvait avoir lui, il ne serait jamais à la hauteur de ses attentes. Alors à quoi bon ? Elle était frivole l'intrépide, parfois trop. Elle passait de conquête en conquête sans se soucier des sentiments. Elle préférait ne pas en avoir, c'était bien plus facile de la sorte. Et quand elle était ici, elle avait Amaury pour la combler. Nullement besoin de se compliquer la vie à vrai dire. Elle était très bien comme ça l'arrogante. A vivre sa vie comme elle l'entendait. A disposer des personnes à sa guise. Si seulement elle avait pu être qu'une simple humaine. Mais c'était pas le cas. Elle était une Nichols et elle se devait de servir la cause. Partir en mission, se battre contre le nouvel ordre, tenter de renverser le pouvoir. C'est pas de cette vie qu'elle voulait, elle rêvait pas de ça. Pandora elle voulait sa liberté, faire ce qui lui chantait, ne pas se battre surtout. Mais elle était née dans la mauvaise famille, mauvaise lignée. Et malgré elle, elle se retrouvait embarquait dans une guerre qui ne lui plaisait pas. Dont elle se fichait. Elle réagissait pas à ses bêtises, se contentant de sourire à l'image du pot glacé sur son front qui lui donnerait le rôle de la licorne. Il avait de drôle d'idées Théo parfois, vraiment.

"Tout dépend ce que je suis entrain de faire, si on m'oblige à me lever à quatre heure parce que madame a des ennuis, j'te laisse où tu es, et je retourne pioncer." Elle arquait un sourcil, sa bouche formait un "o" et finalement, sa main venait s'abattre sur l'épaule du français. T'es vraiment une saloperie ! Bien sûr qu'elle plaisantait l'intrépide. La situation la faisait plus marrer qu'autre chose et au fond, elle savait qu'il n'oserait pas la laisser. Que si elle réclamait son aide, il serait là. "Enfin, tout dépend ce que je peux obtenir en échange, évidemment. Les bons comptes font les bons amis ! " Soupir. Il était vraiment intenable par moment, c'était dingue. Blondie, elle se mordait la lèvre inférieure souriant finalement de toutes ses dents. Une nuit torride en ma compagnie, j'sais que t'en rêves. Et c'était un bel échange mine de rien. Qu'il n'essaie même pas de refuser, vexer Pandora c'est s'engager dans une guerre. "Je te taquine hein, c'est pas vrai, bien sûr que je vais venir sauver ton p'tit cul, ça serait con que tu meurs aussi jeune." Ouais. Puis une beauté pareille en moins ça enlaidirait pas mal le monde aussi, il pouvait l'avouer, c'était la stricte vérité. "Personne ? T'es dure un peu, je suis sûr que tu trouverais un chasseur d'ombres sexy pour te combler. Mais si Louis te plait, j'peux toujours essayer de t'arranger quelque chose, c'est mon frère après tout, je peux lui glisser quelques mots à ton sujet." Elle haussait un sourcil se demandant si c'était sérieux ? Théo ? Lui arranger un coup avec Louis ? Ahaha, merci mais non merci. Ses mains se plaquaient sur le sol sa tête penchée vers l'arrière et finalement elle reprenait. Et vous deux en même temps, ça irait ? Elle riait de ses propres bêtises glissant son regard dans le sien pendant un court instant. J'voudrais pas créer des tensions entre vous, j'sais à quel point tu me veux qu'elle chuchotait avant de rire. Puis y avait ce truc entre les deux Nephilims. C'était pas de l'amour, juste une attraction. Sauter sur le "frère" de Théo c'était sûrement mal placé. Et puisqu'elle était proche des deux, il était préférable de ne rien tenter. Bouge pas Elle s'approchait légèrement du brun, passant ses doigts dans les cheveux frisés de celui ci pour décoller les mèches de son front. Ouais, c'est mieux comme ça.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 7, 767 mots.


Dernière édition par Pandora Nichols le Ven 17 Juin - 14:38, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Jeu 16 Juin - 17:34



he says "oh baby girl you know we gonna be legend"
Théra






Les femmes, si le jeune français a une faiblesse que tout le monde lui connaître, c'est bien celle-ci. Il ne sait résister au charme des belles demoiselles, qu'elles soient Terrestres, Nephilims ou Obscures. Depuis quelques années déjà, il sait user de ses atouts pour faire tomber les filles les unes après les autres, peu résistent au charme d'un accent Bordelais prononcé, et de quelques mots énoncés dans une langue intéressante. Pour lui, tout cela n'est qu'un jeu, draguer, embrasser, coucher, puis lâcher, mais il est parfaitement conscient qu'une réputation le précède désormais, celle d'un Don Juan, un parfait connard qui ne réalise pas le mal qu'il fait en déblatérant de faux mots, de fausses promesses. Le pire dans tout ça, c'est qu'il ne se rend pas compte à quel point ses actes font mal, jugeant que ses conquêtes exagèrent toujours les faits. Mais malgré ça, il arrive toujours à s'en sortir, à trouver une autre demoiselle avec qui s'amuser un temps avant de se lasser aussi vite que ça n'a commencé. Parfois, il se demande ce que ça donnerait s'il avait eu une éducation complète, s'il aurait été différent si sa mère lui avait tapé sur les doigts après avoir fait souffrir sa première copine, s'il avait eu droit aux longs discours du "C'est pour ça que j'aime ton père." S'il avait eu une figure paternelle à qui se rapporter, pouvoir être témoin de l'amour que se portaient ses parents pour vouloir vivre la même chose. Mais si seulement ces questions, ils ne se les posaient que par rapport à ses conquêtes. "Et si vous aviez été là, les choses se seraient-elles déroulées différemment ? " Ce n'est que le soir, lorsqu'il contemple les étoiles, que sa mélancolies prend le dessus sur sa joie de vivre. "Saloperie... C'est marrant, ce mot me rappelle un jour où mes parents m'ont emmenés à Bordeaux, je devais avoir quoi.. Cinq ans ? Un groupe de terrestres, Axyz, s'étaient produits dans une petite salle de musique non loin de la gare. Cette salle, portait le nom de Salle Operie, c'était un truc communautaire ou quelque chose dans le genre. Ces trois gars jouaient comme si rien n'était important autour d'eux, et ils avaient raison, à leur yeux tout allait bien... Mais non, ça faisait quatre ans que l'institut avait été détruite, et je n'ose même pas m'imaginer le nombre de personnes victimes de cette tragédie."

Il secoua la tête de gauche à droite, comme s'il cherchait à retrouver ses esprits,  et après ce léger monologue, il raccrocha son sourire insouciant sur son visage. "Une nuit ? Je prend. Mais si ce n'est qu'une nuit, tu n'auras pas les chocolatines françaises à ton réveil, ni un petit café, et compte pas non plus sur le fait de te vêtir d'un de mes vêtements."  Mais non, Théodore ne pouvait pas accepter ça, Pandora est une personne qu'il n'accepterait pas de blesser comme les autres, car même si elle n'en parle pas, le petit con a bien comprit qu'elle aussi portait un fardeau douloureux sur ses épaules, un fardeau similaire au sien, un nom. "Pour nous avoir tout les deux, faudrait peut-être que j'en touche un mot au concerné, ça serait con qu'il refuse. Oh, et ne t'inquiète pas, rien ni personne ne peut créer des tensions entre nous." Et ce sourire, ce putain de sourire qui s'afficha sur son visage, était d'une sincérité qui ferait pâlir le plus grand menteur du monde, ou les politiciens, ça revient au même. "Louis est mon parabatai, c'est mon frère, la seule famille qui me reste. Je pourrais donner ma vie pour lui, alors même s'il prenait la triste décision de voler la fille dont je suis fou amoureux, je ne lui en voudrais que l'espace d'une seconde, parce que nous deux, c'est bien plus fort que n'importe quelle querelle qui pourrait scinder ce monde en deux." Théo laissa la main de la jeune femme s'approcher de son front, décollant cette mèche rebelle, prise dans dans le sang. "T'as les mains froide." Il attrapa cette même main qui avait frôlée son front quelques secondes auparavant. "Viens là." Il la serra doucement dans la sienne, laissant sa peau chaude au contact de celle de Pandora.

©TENNESSEE.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   Ven 17 Juin - 14:37


we gonna be legend.
feat. Theo
Elle esquissait un sourire plongeant son regard azur dans celui de son partenaire. Malgré toutes les piques qu'elle pouvait lui envoyer et les "idiots" qu'elle balançait à tout bout de champs à son encontre, ça ne changeait pas le fait qu'elle se sentait bien avec lui. Réellement. Elle n'avait pas pour habitude de traîner avec les Nephilims la blonde, elle appréciait pas spécialement leurs compagnie préférant choisir parmi les créatures obscures pour occuper ses journées. Mais avec Théo, c'était différent. Dès le début, ils avaient liés quelque chose et depuis, elle était en quelque sorte inséparable de lui. Et chaque fois qu'elle était à l'institut, c'était aux côtés du Français qu'on la retrouvait."Une nuit ? Je prend. Mais si ce n'est qu'une nuit, tu n'auras pas les chocolatines françaises à ton réveil, ni un petit café, et compte pas non plus sur le fait de te vêtir d'un de mes vêtements." Elle haussait les épaules amusée avant de secouer la tête. J'dois prendre le forfait deux nuits pour avoir le droit aux chocolatines ? Forcément, dès que ça parlait bouffe, Pandora elle était bien plus qu'intéressée. Elle jouait avec une mèche de ses cheveux fronçant les sourcils alors que le brun reprenait. "Pour nous avoir tout les deux, faudrait peut-être que j'en touche un mot au concerné, ça serait con qu'il refuse. Oh, et ne t'inquiète pas, rien ni personne ne peut créer des tensions entre nous." Refuser ? Ahaha. Personne ne pouvait refuser de passer une nuit avec elle. Ouais, peut être qu'elle éprouvait un peu trop d'estime pour elle même à ce moment précis mais dans son monde, il était impossible que quiconque lui refuse quoi que ce soit. Non pas qu'elle agissait comme une gamine pourri gâtée, c'était même bien loin d'être le cas mais Pandora, elle n'avait jamais vraiment toléré le refus. Tu crois vraiment qu'il me dirait non ? qu'elle demandait intriguée. Parce que dans son monde à elle, c'était juste pas possible.

"T'as les mains froide." qu'il disait juste après qu'elle ait gentiment décalé une mèche de son front moite. "Viens là." Les mains chaude du français venaient envelopper celle gelées de la Nephilim et elle souriait une nouvelle fois. Elle aimait quand il prenait soin d'elle de la sorte. C'était dans ce genre de moment qu'elle se rendait compte que les gens avaient tord à son propos. En particulier la gente féminine. Bien sûr que Théo était un coureur, qu'il enchaînait les conquêtes sans vraiment se poser de question mais.. Ce n'était pas un connard. Bien loin de là même. Il était attentif quand il le voulait et probablement qu'il ne se rendait même pas compte qu'il brisait des coeurs par dizaine parfois. Au pire, ce n'était pas réellement ses histoires mais elle aimait pas toutes les rumeurs qui pouvaient se propager vis à vis du brun. Disons que ça avait tendance à l'énerver plus qu'autre chose. Et finalement, elle venait se blottir contre lui posant sa tête dans son cou avant de soupirer. Les gens ont encore ralés que je ne sois pas à l'entraînement ? qu'elle finissait par demander dans un murmure. Probable que oui. Mais c'était tellement courant chez la blonde que les Néphilims préféraient parler dans son dos plutôt que lui dire quoi que ce soit. Ouais, voilà pourquoi elle aimait pas tellement leurs présence. La plupart étaient des hypocrites de première.

© MADE BY SEAWOLF.

Post 9, 615 mots.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra   

 
he says "oh baby girl you know we gonna be legend" Théra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» A Vos Souhaits [I'm a Barbie Girl, in a Barbie World... Imagination, life is your creation !]
» Look at you, baby girl... you grown up feat. Lily-Rose
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: