Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Do we ever met before? ℂ Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Do we ever met before? ℂ Nathan   Ven 10 Juin - 4:17

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Je fais virevolter habilement les deux bouteilles de vodka entre mes mains avant de verser le liquide transparent à l’intérieur de la série de dix shots commandés. «Allez, cul sec chéri!» À la vitesse à laquelle le blondinet les englouti, il ne tiendra pas la soirée entière mais, ça, ce n’est pas mon problème. Je pense même que je pourrais me faire un peu d’argent à parier avec une collègue de travail. Ayant retirée mes talons hauts depuis longtemps, je me trémousse dans ma petite robe noire (x) tout en servant aux clients leurs consommations. Du haut de mes 170 centimètres, je regarde le séduisant quarantenaire qui se tient devant moi. Ce doit être Élise qui l’a servi, car il a déjà deux verres. Il m’invite alors à boire le second avec lui. «Je vous promets qu’il sera vide dans 2 minutes! En attendant, allez donc profiter de la fête. Je suis certaine d’avoir vu une serveuse lorgner vos fesses.», lui répondis-je en finissant le tout avec un clin d’œil. Bien évidemment, il fallait que je m’y attende, la petite nouvelle -c’est-à-dire moi- est prise à jouer le rôle de barmaid alors que les autres s’amusent. Quel cruel sort on m’a réservé! Heureusement, ayant vue faire Meira au Quantum, je me débrouille. Puis, j’apprends vite. Une fois que l’homme est reparti dans la foule, je vide le verre dans l’évier. Je n’oublie jamais ma règle d’or : Ne jamais boire un verre dont je ne connais pas le contenu. Tout en préparant une Tequila Sunrise pour madame en robe rouge, je fais signe à Élise de venir me voir. «Hey ma jolie, le beau brun là-bas te dévore des yeux! Va t’amuser un peu et tu reviendras après!», dis-je à la seconde barmaid attitrée. La fête commence à battre son plein, mais tous ont déjà un verre en main. Du coup, je peux m’occuper du bar seule quelques minutes sans problème. Elle me lance un regard outré et me remercie avant d’aller flirter. Un sourire en coin, je la garde à l’œil. Tequila servie, je tourne la tête lorsqu’un homme s’adresse à moi. Mon regard plonge dans le sien et, une fraction de seconde, je fige. J’ai l’impression de l’avoir déjà croisé. Peu importe, il est probablement un habitué.
Post 1| 386 mots

© MADE BY LOYALS.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Ven 10 Juin - 20:31

Suis-je un fêtard ? Non, je ne dirais pas ça... Un hédoniste confirmé, tenant à jouir de tous les plaisir de la vie quels qu'ils soient. Et pour le coup, quand j'ai entendu parler d'une grande fête organisé dans un des meilleurs cabaret burlesque de la ville, je n'ai pas pu résister.

Je me suis habillé avec un costume intégralement bleu roi (X), j'ai dissimulé mon teint cadavérique et mes yeux couleur nuit avec un charme, puis j'ai pris ma voiture pour me rendre sur place.
Je suis donc là, arrivé depuis pas longtemps, ne voulant pas subir le démarrage lent et fastidieux de la soiré.
Visiblement j'ai trouvé le parfait timing, assez tôt pour ne rien rater, mais assez tard pour qu'il y ait déjà de l'ambiance. Je m'incruste le plus naturellement dans un groupe qui discute, puis je parts danser et draguer un peu. Tout ce passe pour le mieux dans le moins pire des mondes.

Évidemment, au bout d'un moment, la soif commence à se faire sentir, je me dirige donc vers le bar. Bar qui, soit dit en passant, est étonnement  bien géré, d'autant plus que la deuxième barmaid vient juste de s'en aller...
Il ne reste donc plus qu'une jolie brune pour donner à boire à tous ces assoiffés.

Alors que la jeune femme finit de servir une tequila sunrise, je lui signifie ma présence :

Excusez moi.

La demoiselle se tourne vers moi et... bug une fraction de seconde, tout comme moi d'ailleurs. Son visage m'est familier, mais il ne ressemble à celui de personne que je ne connaisse  Probablement quelqu'un que j'ai croisé un jour ou juste un déjà vu.
À présent que cette première impression est passée, je passe ma commande sur un ton enjoué et avec mon sourire qui me caractérise tant :

Bonsoir My Lady ! Je prendrai un bon verre de scotch s'il vous plaît.

Comme à mon habitude, j'ai prononcé le My Lady avec le plus pur accent britannique... Depuis que j'ai vécu un siècle en Europe, en pleine expansion du mouvement dandy, je ne sais pas le prononcer autrement.
Pendant que la belle brune prépare ma boisson, une demoiselle approche pour demander :

Quelqu'un aurait l'heure par hasard ?


Là où n'importe qui aurait sorti son téléphone ou regardé son poignet, je tire ma traditionnelle montre à gousset de ma poche (un autre héritage de ma période dandy) :

22h32 !

La jeune femme me sourit et me dit sur un ton enjôleur :

Merci ! Sympa la montre ! Le style old-school, c'est classe...


Puis elle retourne danser. Visiblement, elle a encore du temps avant que son carrosse se transforme en citrouille.
J'attends mon verre patiemment, souriant... C'est moi dans toute ma splendeur en fait ; mon accent, ma montre et mon sourire...
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Sam 11 Juin - 7:27

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Étonnamment comparable à une ombre dans la nuit, une étoile filante ou même un coup de foudre, mon hésitation est mystérieuse, soudaine et me coupe le souffle. Heureusement, elle n’est que de très courte durée. Par contre, cette réaction m’a permis de bien observer les contours de son visage, la forme de ses yeux, la courbe de ses lèvres et autres caractéristiques. Ce visage m’est décidément familier, mais je n’arrive pas à me rappeler. Reprenant une certaine contenance, j’affiche un sourire charmeur et vais à sa rencontre. Prudence, s’il est membre du Nouvel Ordre je dois la jouer finement. Je ne garantis pas qu’il retournera chez lui en un seul morceau par contre. Bonsoir, Monsieur désire un verre? La vingtaine, le jeune homme a un physique des plus attrayants souligné par un costume entièrement bleu royal. Je compte bien investiguer, éradiquer mes doutes et, également, flirter si l’occasion se présente. Pourquoi la barmaid ne pourrait pas s’amuser un peu, hein? L’adonis passe sa commande et je ne peux qu’être décontenancée une fois de plus. My Lady… Ces mots, prononcés d’une voix mélodieuse et somptueusement britannique, ne font qu’ajouter à ce sentiment qui me tiraille depuis que mes yeux se sont posés sur lui. Je sais que j’ai déjà entendu ce surnom plusieurs fois et ce prononcé avec le même accent. En réalité, ces mots ont un pouvoir considérable : ils sont à la fois un baume et une brûlure au cœur. Difficile à expliquer… La curiosité l’emportera certainement. D’humeur joueuse, avec la subtilité d’un éléphant dans les rues de Chicago, je fais glisser mon regard sur le jeune homme. Un scotch, vous dites? Curieusement, je m’y attendais. Je vous le prépare tout de suite. Tête légèrement inclinée, je sors un sourire amusé avant de lui tourner le dos pour aller chercher le spiritueux.  

Le beau brun occupé avec une pulpeuse rousse, j’en profite pour servir les deux bières commandées par un autre client. Cela fait, du coin de l’œil, je distingue un éclat qui attire mon attention. Effectivement, très sympathique la montre. Je crois en avoir déjà vu une dans je n’étais encore qu’une gamine. Du haut de mes 9 ans, j’étais fascinée par le « trésor » qu’était la montre à gousset. Un ami de la famille en possédait une, si? Je n’en suis pas certaine. J’avoue avoir malheureusement enterré mes heureux souvenirs familiaux avec le rêve de retrouver mes parents sains et saufs. Je suis méfiante à son égard, mais pas autant qu’à mon habitude. Quelque chose en lui est rassurant et je ne saurais mettre le doigt dessus. Cela est probablement dû à ce sentiment de le connaître. Par contre, nous ne connaissons jamais une personne entièrement. J’hésite entre jouer la jeune femme insouciante et naïve pour en apprendre plus sur lui ou bien lui faire passer un test. Je crains qu'on ne trouve plus de montres pareilles sur le marché de nos jours... Monsieur est servi. Je pose le verre de scotch devant lui et décide d’opter pour la première option. Vous venez régulièrement ici? Je ne saurais oublier un aussi joli sourire à mon avis. Je dois impérativement me rappeler de lui. En sachant qui il est, je saurai par la même occasion s’il est un ennemi. Si ça se trouve, ce n’est qu’un simple humain, mais j’ai la nette impression que ce n’est pas le cas.
Post 3| 563 mots| 24h

© MADE BY LOYALS.


Dernière édition par Delia Ioannis le Jeu 23 Juin - 19:38, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Sam 11 Juin - 17:25

La jolie brune m'annonce qu'elle se doutait bien que je commanderais un scotch. Juste avant de se retourner pour me préparer ma commande, elle me fait un petit sourire amusé.

Juste après qu'une elle rousse m'ait demandé l'heure, la barmaid me serre mon verre tout en me faisant une remarque sur ma montre à gousset. Je lui réponds avec le sourire :

Vous avez raison, c'est très dur d'en trouver... Mais bon, la mienne je l'ai depuis des siècles...

Pour une fois que cette expression n'en est pas une, mais la stricte vérité.
Je regarde ma montre une fraction de seconde et je ne sais pas pourquoi, le souvenir de vieux amis me revient. Les Ioannis et leurs filles, des loups-garous, très gentils, mais malheureusement mort ...
Je me souviens que les petites étaient fasciné par ma montre, elles lui avaient même donnée un surnom.

C'est pour ça, il faut que j'en prenne soin, c'est mon trésor après tout...


Ces derniers mots, je les murmure, inaudibles surtout avec la musique et  je ponctue ma phrase d'un petit rire nostalgique.
Je prends mon verre que je dirige jusqu'à ma bouche. Je déguste le breuvage avec plaisir et délicatesse. C'est d'ailleurs alors que je bois une gorgé de scotch que la belle brune me demande si je suis un habitué et elle en profite pour me glisser un petit compliment.
Avec une voix et un sourire charmeurs je lui rétorque :

Non, c'est la première fois que je viens. Mais si j'avais su que la barmaid était si charmante, je serais venu depuis longtemps...

Je regarde la demoiselle dans les yeux avec mon regard profond et ancien. Je suis sûr que je la connais, mais je ne sais absolument pas d'où et cela m’agace.
Ses beaux et grands yeux verts, je les aies vu, mais ils appartenaient à qui ? Personne que je connaisse et qui soit encore en vie... C'est aussi le problème quand on a vécu autant que moi, on a connu trop de personnes pour voir toutes les différencier.

Bon, il faut que je pense à autre chose... L'un des meilleurs moyens de se changer les idées, c'est de flirter... Aller, pourquoi pas, belle comme elle est, ça serait presque un crime de ne pas essayer de la séduire.
Toujours avec mon sourire charmeur, je lui demande :

My Lady, est-ce que par hasard vous aimez les tours de magie ?


En trois siècle d'existence, je n'ai encore rencontré personne à une fête qui ne soit pas intéressée par un petit tour de passe-passe.
Je m'attends donc à une réponse affirmative et dés que je l'obtiens, je saisis mon verre dans la main gauche et j'en fais lentement le tour avec la main droite, puis je place ma main juste au dessus dudit verre et je claque des doigts... Là une jolie flamme bleue apparaît au dessus de mon scotch, un peu comme quand on fait flamber certains cocktails.

Je lui souris, satisfait. Et pour une raison que je ne comprends pas, l'image des filles Ioannis me revient en tête... Les petites qui me regardaient toujours avec de grands yeux brillants quand je leur faisais ce genre de petits tours de vraie magie pour le coup.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Sam 11 Juin - 21:33

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Lorsqu’il repose les yeux sur sa montre, je fais de même. À l’époque, Meira et moi pensions qu’une si jolie relique ne pouvait provenir que d’un majestueux trésor. D’ailleurs, je crois bien la sienne est identique à celle de l’ancien ami de mes parents.  Le sorcier l’avait sans aucun doute acquis il y a fort longtemps, à une époque bien différente, mais nous aimions penser à la théorie du trésor. C’est mon trésor après tout… À peine soufflés, ces mots n’auraient pu être entendus par un terrestre. Malheureusement pour lui, je ne suis qu’à moitié humaine. Et si le jeune homme était ledit sorcier? Ce serait une rencontre surprenante, mais pas impossible. Je décide donc d’engager la conversation et j’en profite pour complimenter son sourire. C’est ainsi que je découvre qu’il vient ici pour la toute première fois. Un large sourire s’installe sur mes lèvres lorsque j’entends sa dernière phrase. J’en conclu que vous viendrez plus souvent dorénavant. Je ponctue ma phrase avec un rire étonnamment sincère. À vrai dire, je ne suis pas très souvent derrière le comptoir, car ma place est sur la scène. Je formule cette phrase en m’approchant du jeune homme comme si c’était un secret bien gardé. Lorsque le beau brun me pose à son tour une question, je réponds positivement. En effet, qui n’aime pas les tours de magie? En plus, j’ai l’impression que ses gestes répondront à ma question silencieuse. Cet homme est-il le sorcier que j’ai connu toute jeune ou il ne l’est pas? S’il use de vraie magie, je serai fixée. Attentive, je regarde le spectacle et essaie de ne pas en manquer une miette. Lentement, sa main droite contourne théâtralement le verre déposé dans son autre main. Il positionne par la suite sa main au-dessus du verre de scotch et claque des doigts. Résultat : une flamme danse au-dessus du scotch. Comme lorsque je n’étais qu’une gamine, j’ouvre grand les yeux, émerveillée. Le choix du tour de magie est plus que pertinent, même s’il ne le sait pas encore. Effectivement, mes parents sont morts dans un incendie. D’ailleurs, je détourne le regard, car j’ai l’impression de revivre ce cauchemar. Je l’applaudie, sourire amusé aux lèvres. Très impressionnant. Un sorcier, je ne croyais pas croiser un ancien ici ce soir. J’ai toujours eu un faible pour les hommes matures. Je crois que je vais utiliser mon avantage pour m’amuser un peu. Au lieu de lui révéler mon identité, je veux la lui faire deviner. Je cherche dans un coin de mon esprit son prénom et je finis par le trouver. Alors, Nathan, vous croyez aux heureuses coïncidences?
Post 5| 436 mots| 24h

© MADE BY LOYALS.


Dernière édition par Delia Ioannis le Jeu 23 Juin - 19:39, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Dim 12 Juin - 17:19

Quand je fais mon compliment à la jeune femme, elle me demande si je vais venir plus souvent et elle me précise que normalement elle est danseuse et non barmaid. Je lui réponds avec mon traditionnelle sourire :

Voyez-vous ça... Pour le coup, je reviendrai à coup sûr, ne serait-ce que pour voir votre numéro au moins une fois.

Face à mon tour de magie, son regard se met à briller... J'ai vraiment l'impression de revoir les filles de mes anciens amis... Mais s'est impossible, malheureusement.
Je la vois détourner le regard de la flamme, avant d’applaudir ma prestation avec un magnifique sourire aux lèvres.

Elle me félicite et me dit sans détour qu'elle sait que je suis un sorcier... Ce qui ne m'étonne pas vraiment en faite, je me doutais bien qu'elle n'était pas une simple terrestre.
Puis, elle m'appelle par mon prénom, ce qui a le mérite de me figer un fraction de seconde... Enfin passé ce petit bug cérébral, j'habille mon visage d'un sourire à la fois amusé et séducteur et je lui dis :

Je me disais bien que votre regard était bien trop beau pour appartenir à une terrestre.
Et pour le coup, je suis bien forcé d'y croire... Bon, réfléchissons, qui êtes vous My Lady
Pour que je ne reconnaisse pas de suite un si beau visage, c'est que je n'ai jamais du le voir tel qui est aujourd'hui... Je me trompe ?


Je pense à toute vitesse, me remémorant un maximum de personne possible afin de trouve l'identité de ma charmante interlocutrice...
Bon, je ne l'ai pas vu depuis long temps, donc je vais me concentrer sur ses yeux... Et tout ce qui le reviens en tête c'est la petit Delia, mais c'est impossible... Mais non, ses yeux, sa façon de réagir à mon tour de magie... ça ne peut être qu'elle...

Je n'en reviens pas que ça puisse être elle et je commence à dire en chuchotant pour que seul elle puisse m'entendre :

Non... Non... C'est pas possible... C'est toi ma princesse ?
La petite Ioannis... Delia ! Mais comment ? Je veux dire, j'ai organiser moi-même les funérailles... Comment t'as survécu ? Et ta sœur ? Elle a survécu aussi ? Vous allez bien ?

Tellement de choses se bousculent dans ma tête et toute cette joie qui emplie tout mon être. Je vide mon verre cul-sec espérant que cela permette à mes pensés de se calmer un peu.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Lun 13 Juin - 0:19

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Heureusement, sa réaction me prouve que je ne me suis pas trompée. Bien qu’il revienne rapidement à un sourire charmeur, je l’ai bien vu figer lorsque j’ai utilisé son prénom. De toute évidence, j’aurais eu la même réaction. Le jeune homme commence déjà à en tirer des conclusions. Non, je ne suis pas une terrestre. Sa façon de me glisser un compliment tout en rayant de la liste cette théorie me plaît. Oui, j’adore les compliments. Qui n’aime pas, après tout? Non, tu ne te trompes pas. Effectivement, j’ose croire qu’il m’aurait reconnu s’il m’avait vu récemment. La dernière fois qu’il a vu mon visage, j’avais à peine dix ans. Du coup, je peux comprendre qu’il ait du mal à me reconnaître. Par contre, j’ai la nette impression qu’il arrivera à trouver la réponse à ce mystère. Je le regarde penser à toute vitesse et je trouve cela absolument fascinant. Ses yeux me révèlent ce que je veux savoir. Il croit savoir qui je suis et j’ai bien hâte de voir s’il se trompera ou non. Non… Non… C’est pas possible… C’est toi ma princesse? Je retiens ma respiration en entendant ces mots. Cela fait si longtemps qu’on ne m’a pas appelé ainsi. La petite Ioannis… Delia! Je ne peux contrôler la masse d’émotions que je ressens en entendant Nathan dire ceci. Ainsi, sans que je ne puisse réprimer cet instinct, mes yeux changent de couleur. Un jaune sablé, voir champagne, remplace le bleu habituel de mes yeux. Mais comment? Je veux dire, j’ai organisé moi-même les funérailles… Comment t’as survécu? Et ta sœur? Elle a survécu aussi? Vous allez bien? Je reste muette et soupire. J’ai l’impression d’avoir sous les yeux la chance de retrouver une partie de la Delia insouciante que j’étais à l’époque. L’endroit est malheureusement trop bondé pour que je puisse parler de notre passé commun à haute voix. Je lui fais signe d’attendre là et je vais rejoindre la seconde barmaid toujours occupée à flirter après avoir enfilé mes chaussures. Désolée de te déranger ma belle. Je me sens toute bizarre, j’ai besoin d’air. Ça te dérangerait de prendre le relais? Heureusement, elle accepte avec plaisir et retourne au bar.

Je fais un regard entendu au beau brun avant d’aller à l’extérieur. Lorsque je sens l’air frais de la nuit sur mon visage, je me sens libérée. Cette soirée est décidément pleine d’émotions et je crois que ce n’est pas fini. Je prends de grandes respirations et ferme les yeux pour savourer l’instant jusqu’à ce que j’entende la porte s’ouvrir. Je me retourne pour vérifier l’identité de ladite personne : c’est lui. Ça me ferait probablement du bien de me laisser aller dans ses bras, pleurer un peu, mais j’ai renoncé à ces démonstrations depuis longtemps. Dans cette optique, je croise les bras sur ma poitrine et m’adosse à un mur. Je prends un instant pour me ressaisir et puis je me lance. C’est vrai? Tu as tout organisé toi-même? Merci. Je lui suis reconnaissante d’avoir fait ça et je ne l’oublierai certainement pas. Meira et moi, on aurait voulu y participer, mais c’était impossible. On avait trop peur du Nouvel Ordre. Nous allons bien maintenant… Baissant, la tête je regarde le sol en essayant reprendre le contrôle de mes émotions. Mais ça n’a pas toujours été le cas. On ne vit plus dans la rue que depuis un an à vrai dire…
Post 7| 568 mots| 24h

© MADE BY LOYALS.


Dernière édition par Delia Ioannis le Jeu 23 Juin - 19:41, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Lun 13 Juin - 21:38

Delia... Delia, ma princesse comme je l'appelais à l'époque. Je n'arrive pas à croire que se soit vraiment elle et pourtant je suis bien forcer de me rendre à l'évidence.
Je suis emplie d'émotions et visiblement, la belle aussi, puisque je peux voir ses beaux yeux dorés percer d'avantage encore son sublime regard.

J'ai trois milliards de question à lui poser, mais ce n'est définitivement pas l'endroit pour parler.
La demoiselle me fait signe de l'attendre alors qu'elle va demander à sa collègue de la remplacer et forte heureusement celle-ci accepte.
Ma princesse me fait ensuite signe de la suivre et je lui emboîte donc le pat. Elle se rend à l’extérieure et lorsque je la rejoins, je la trouve en train de prendre une bonne bouffé d'air frais.
La douce se retourne, visiblement pour s'assurer qu'il s'agit bel et bien de moi. Une fois cela fait, elle s'adosse contre le mur et croise les bras au niveau de sa poitrine, ce qui m'attriste un peu, moi qui est tellement envie de la serrer dans mes bras... Mais bon, même si je suis sensé me faire une raison sur l'absence d'effusion, je ne perds pas espoir pour autant.

La jeune louve me remercie d'avoir organisé les funérailles. Elle me dite dévoile qu'elle et sa jumelle se cachaient du nouvel ordre et surtout elle me fait une révélation... Les deux sœurs vivaient dans la rue toutes ses années.
Cette nouvelle me fait un choc, c'est indéniable. Je me mets à réfléchir à toute vitesse... Il y a trop de choses dans ma tête en cet instant et je me connais, il n'y a qu'une seule façon que ça se calme un peu... Je dois réfléchir à haute voix, même s'il ne s'agit que de murmures, ça m'aidera à faire sortir toutes ses idées qui s'accumulent. Ainsi, après un instant de silence à essayer vainement de garder mes pensés dans ma tête, je chuchote à toute vitesse pour moi-même :

Elles auraient dû venir me voir. Non ! C'était à moi de les chercher... J'aurai dû savoir... Mais en même temps elles ont eu raison, il ne faut faire confiance à personne et je n'échappe pas à la règle...
Je m'en veux, j'aurai dû les chercher, les trouver les aider... Mais d'un autre côté, au moins, avec le nouvel ordre les pensant mortes elles étaient tranquilles...


Je prends une grande bouffé d'air frais, puis je regarde la belle et je lui dis :

Excuse-moi My Lady... J'aurai dû être là pour vous aider... Je ne peux changer le passer, mais si tu le veux, je me ferai un honneur d'être à tes côtés et de te soutenir à présent !


Je lui souris sincèrement et j'ouvre grand mes bras espérant avoir le droit à un câlin de retrouvaille digne de ce nom.
Je conclue en lui disant sur un ton sincère mais amusé pour détendre l'atmosphère :

Tu devrais en profiter ma Princesse, c'est pas le genre de discours que j'ai l'habitude de tenir.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Mar 14 Juin - 19:51

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Je reste silencieuse alors que Nathan tient un monologue dont le sujet ne concerne personne d’autre. Voulant lui laisser un peu d’intimité, j’essaie de me concentrer sur la musique qui joue au club. Je n’ai pas besoin d’entendre ce qu’il dit, car je vois bien que cette nouvelle l’a secoué. Étonnamment, je ne doute absolument pas de ses intentions. Peut-être est-ce naïf de ma part de penser qu’il est sincère, mais j’ose tout de même faire confiance à mon instinct. J’ai tant de choses à lui raconter, mais les mots me manquent. Toutes ces émotions, piégées en moi comme un lion en cage, me donnent l’impression d’être une bombe à retardement. Heureusement, je réussis à garder un visage relativement impassible malgré le fait que la couleur de mes yeux me trahisse. Habituellement bleus, ils passent à la couleur des dunes du Sahara lorsque je ne contrôle pas mes émotions. Cette caractéristique, je la tiens de ma facette animale et je ne tente pas de la dissimuler au jeune homme. Après tout, il sait ce que je suis. Les bras toujours croisés sur ma poitrine, je repose mon regard sur lui lorsque je l’entends prendre une profonde respiration. Excuse-moi My Lady… J’aurais dû être là pour vous aider… Je ne peux changer le passé, mais si tu le veux, je me ferai un honneur d’être à tes côtés et de te soutenir à présent! Quelles sages paroles… Prenant conscience qu’il se préoccupe vraiment de mon sort et qu’il regrette de ne pas avoir été présent, je suis émue. Nous n’étions que des gamines à l’époque et nous avons dû vivre comme des bêtes, apprendre à nous défendre et survivre toutes seules. Je suis très vite devenue celle qui parlait pour nous deux et qui jouait la femme forte. Avec le temps, je le suis devenue. D’ailleurs, à part avec la jolie blonde qui me sert de jumelle, je ne suis pas du genre câlin. J’oserais dire que je n’en ai jamais eu l’occasion de toute façon. En fait, c’est en grande partie mon orgueil qui prend le dessus quand il s’agit de faire voir au monde que je n’ai pas un cœur de pierre. Je suis presque tétanisée en voyant les bras du beau brun qui me sont grands ouverts. Un choix s’impose : me laisser aller ou bien jouer l’indépendante. Je me racle la gorge prenant conscience que tout ça commence vraiment à devenir embarrassant vu mon manque de réaction. Tu devrais en profiter ma Princesse, c’est pas le genre de discours que j’ai l’habitude de tenir. Lentement, je décroise les bras et diminue la distance qui me sépare du sorcier. Ma rage est si violente que tout mon corps commence à trembler. Je les détruirai tous. La mâchoire serrée et le regard planté dans le sien, je récite ces paroles comme une promesse que je tiendrai coute que coute. Puis, épuisée et vaincue, je me précipite dans ses bras pour y trouver refuge. J’y découvre un nid douillet auquel j’aurai du mal à me détacher. Le cœur gros et la tête lovée tout contre son épaule, je laisse le lion sortir. Rage, joie, fatigue, frénésie, surprise et soulagement me transpercent le cœur et c’est une libération de pouvoir les laisser s’échapper. Je les détruirai tous. Cette même phrase, répétée pour la deuxième fois, est soufflée dans un murmure alors qu’un sanglot me secoue les épaules.
Post 9| 566 mots| 24h


© MADE BY LOYALS.


Dernière édition par Delia Ioannis le Jeu 23 Juin - 19:42, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Mer 15 Juin - 23:01

Je la vois, elle essaie de jouer les dures, mais je sens bien que la louve ne peut pas toujours être un roc inébranlable. D'ailleurs, je ne fais pas que le ressentir, je peux littéralement le voir à ses yeux dorés qui trahissent le trop plein d'émotion dans lequel la belle est en cet instant.

Lorsque j'écarte mes bras, Delia est hésitante. Puis je me rends compte que son visage est emplie de rage et probablement de tout un tas d'autres émotions dissimulées derrière cette colère maladive.
La brune s'approche de moi, en tremblant littéralement de rage... Je devrais certainement avoir peur en voyant une louve garou se diriger vers moi avec une telle colère, mais rien n'y fait, je sais qu'elle ne va rien me faire de mal... Enfin, je ne peux pas me l'imaginer. Pour moi, Delia est juste une petit fille perdue et pas n'importe quelle petite fille, celle a qui je fais des tours de magie quand je passais rendre visite à ses parents.

Dans ce qui semble être une dernière tentative de garder de la contenance, ainsi qu'une promesse à elle même je l'entends dire  Je les détruirai tous. Puis d'un coup,d'un seul, la jeune femme se précipite dans mes bras, comme vaincu par la réalité de ses émotions trop longtemps refoulées.
Je la serre aussi fort que je peux le faire sans lui faire mal.
Les larmes chaudes de ses sanglots courent le long de mon cou, comme un rivière d'émotions et j'entends l'écho de sa promesse jaillir péniblement de ses lèvres.

Tout en la gardant dans mes bras, de ma main droite, je lui caresse délicatement l'arrière de la tête. Je dépose un baiser sur le haut de son crâne et je lui murmure sincère :

Ne t'inquiète pas, je serai là pour t'aider à les venger si s'est ce que tu souhaites... Je serai là quoiqu'il arrive maintenant... Tu m'as tellement manqué ma princesse.

Je continue de la garder tendrement dans mes bras aussi longtemps qu'elle s'y sent bien. La laissant allègrement pleurer sur mon costume qui vaut une fortune et qui pourtant, n'a aucune valeur en comparaison à ce moment.
Je reste là avec elle, silencieux, sauf pour ajouter quelques paroles réconfortantes ; comme le fait que tout ira mieux à présent ou que je serai là pour elle et sa jumelle...

Ce moment me semble suspendu hors du temps et je ne veux surtout pas le briser.
Je pourrai rester comme ça des heures, et même continuer notre discussion avec la douce dans mes bras... Pour le coup, j'attends vraiment qu'elle décide de lâcher mes bras ou non... avec une légère préférence pour le "ou non".
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Jeu 16 Juin - 4:43

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Aveuglée par ce voile de larmes intarissables, je serre le sorcier dans mes bras comme s’il était mon seul point d’encrage. En fait, en cet instant précis, il l’est. M’étant laissée submerger par ce flot d’émotions, je ne peux plus faire marche arrière. Ainsi, ce grand brun est bien la seule personne qui puisse me calmer ici et maintenant. C’est une délivrance de pouvoir me laisser aller sans avoir peur de paraître faible, car ce poids est lourd à supporter à la longue. Bien entendu, je peux être moi-même avec Meira. Ma jumelle me connait comme personne ne pourra jamais me connaître, mais je dois avouer que les bras de Nathan sont bien différents des siens. Il ne connaît pas encore parfaitement la Delia que je suis devenue, mais il n’en a pas peur. Il réussit à être si doux et réconfortant que je ne peux que laisser mes larmes finir leur course sur son costume bleu royal. Lovée dans ses bras, j’ai l’impression que plus rien ne saurait m’atteindre. Enveloppée par son parfum -qui tout compte fait sent très bon- je le laisse caresser délicatement ma tête et déposer un baiser sur le haut de mon crâne avant de prendre la parole. N’étant pas encore assez remise pour prendre la parole, je hoche la tête. Oui, c’est ce que je veux par-dessus tout, les venger. Jamais je n’ai voulu quelque chose à ce point. Je ne lui en tiendrais pas rigueur s’il ne veut pas s’impliquer dans une guerre qui ne le concerne pas autant que moi, mais je lui suis plus que reconnaissante de m’offrir son aide. Aide que je ne refuserai pas, bien entendu. Je reste silencieuse, pleurant doucement tout contre son épaule. Puis, je commence à me détendre et mes larmes se tarissent, mais je m’accroche toujours à lui. Épuisée d’avoir pleuré, je ferme tout simplement les yeux et profite de ses bras. Étant donné que j’ai déjà succombé, je me dis qu’il est trop tard pour que mon orgueil reprenne le contrôle. Il ne tiendra qu’à moi de savoir garder mon sang froid la prochaine fois. En tout cas, j’espère qu’il y aura une prochaine fois. Toujours dans ses bras, ne voulant pas rompre ce lien fragile, j’essaie de parler assez fort pour qu’il m’entende malgré sa veste. Toi aussi tu m’as manqué, soufflais-je. Oui, c’est vrai, et je ne m’en rends compte que maintenant. La seule chose qui ait changé, c’est que maintenant je suis assez vieille pour le trouver séduisant. Fronçant les sourcils, je chasse cette pensée avant de me détacher de lui à contre cœur. Oh, désolée, dis-je avant de grimacer tout en désignant son costume. Ne voulant pas rompre le contact définitivement, ma main droite s’est trouvée une place dans sa main gauche. Je prends une profonde respiration avant de reprendre la parole. Alors, toi, quoi de neuf? T’as fait quoi ces dernières douze années? Oui, j’essaie de changer de sujet. Je suis trop épuisée pour aborder le plus important, ma meute, ma jumelle et la rébellion.
Post 11| 506 mots| 24h
 

© MADE BY LOYALS.


Dernière édition par Delia Ioannis le Jeu 23 Juin - 19:44, édité 2 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Dim 19 Juin - 22:38

Je la sens hocher la tête quand elle entend le mot vengeance et je la comprends. Ce que la belle a vécu est horrible et même moi, ça me donne envie de rompre ma traditionnelle neutralité le temps de remettre les compteurs à zéro.

La pauvre petite s'accroche vraiment à moi, ce qui n'est pas désagréable. Cela me fait tellement plaisir de l'avoir retrouvée que je pourrai rester comme ça pendant des heures.
Je l'entends murmurer que je lui ai manqué aussi, ce qui me met un peu de baume au cœur. Puis, après quelques instant, elle s'écarte un peu, mais comme pour prolonger un peu notre étreinte, elle garde ma main dans la sienne.

Dans un premier temps elle regarde ma veste maculée de larmes et s'excuse. Alors que ma main de libre s'illumine d'une lueur bleuté je lui réponds avec une voix bienveillante :

T'inquiète pas Delia, ce n'est rien.


En disant ces mots, je fais glisser mes doigts sur mon costume qui sèche instantanément :

Voilà encore mieux que le pressing !


Je vois la demoiselle prendre une grande inspiration avant de me demander ce qui s'est passé dans ma vie depuis le temps. Je prends un instant pour réfléchir. Avant de commencer à lui répondre sur un ton joyeux et avec le sourire pour lui changer un peu les idées :

Alors... Je me suis pris la tête avec Steve Jobs sur les prétendus bienfaits d'une alimentation sans viande... on sait où ça la mener son régime. Depuis cette engueulade, je boycotte apple.
J'ai fait quelques petits voyages un peu partout dans le monde... D'ailleurs, si les sorciers n'étaient pas stérile, il y aurait de forte chance que je sois le père de prince George d'Angleterre...
Mais sinon, c'est toujours relativement la même chose... Des fêtes, des contrats avec les différent camps, des fêtes, rencontrer plein de gens, des fêtes et rester célibataire jusqu'à ce que je trouve un bonne raison de me caser... J'ai déjà dis les fêtes?
Sinon, je ne sais pas vraiment que dire de plus...


Je la regarde tendrement, les yeux empilent de bienveillance. J'aimerai savoir tout ce qui lui est arriver, mais je ne veux surtout pas la forcer. J'attends juste de voir ce qu'elle va dire à son tour.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Mer 22 Juin - 3:49

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Les yeux écarquillés, je regarde sa main s’illuminer d’une lueur bleutée. Nathan a ce don de me faire retomber en enfance. J’ai bien l’impression que sa magie était, est et restera une source d’émerveillement à mes yeux. Le sorcier n’a qu’à glisser les doigts sur son costume et il sèche instantanément comme si rien ne s’était passé. T’es qu’un frimeur, le taquinais-je en riant doucement. Si j’avais la capacité d’effacer aussi facilement le passé, ce serait si simple. Je n’aurais qu’à claquer des doigts et les blessures de mon cœur n’auraient plus lieu d’être. Effacer les souvenirs comme il sèche mes larmes de sur son costume. Non, bien sûr que je ne veux pas oublier. Si j’oubliais, ils ne pourraient pas payer pour ce qu’ils ont fait. J’ai ma propre muraille de Chine, mais elle protège mon cœur meurtri et non un pays. J’en ai assez de penser à cela, alors je change le sujet de la conversation. Puis, Nathan, avec son ton joyeux et son sourire infaillible, réussit à me changer les idées comme s’il savait exactement ce dont j’avais besoin. Je ne peux absolument pas réprimer un sourire amusé face à ses paroles et je l’écoute attentivement, réellement intéressée face à ses paroles. Sa prise de tête avec Steve Jobs est par contre des plus justes. En tant que louve, je ne peux qu’être d’accord avec son point de vue : je ne pourrais pas me passer de viandes. Le sourire aux lèvres, après lui avoir laissé le temps de raconter ses folles aventures, je prends la parole. C’est un fait, ce Jobs ne s’y connaît pas en nourriture, dis-je, outrée. La viande, c’est le meilleur! Enfin, je ne vais pas m’étendre sur le sujet après tout. Pour ce qui est de ton histoire avec la reine d’Angleterre, je préfère ne pas y penser, ajoutais-je en faisant une grimace avant de pouffer de rire. Je serais curieuse de savoir quels autres pays tu as visité… J’aimerais bien voyager. Je souffle cette dernière phrase, pensive. Peu importe! Hum, je crois que t’as oublié une chose très importante par contre. Je hoche la tête, m’approche de lui comme pour lui révéler un secret. Les fêtes! À l’époque, j’étais trop jeune pour connaître la réelle personnalité du jeune homme. J’adorais ses tours de magie et sa joie de vivre, mais je n’avais pas conscience qu’il était aussi prompt à la fête. À bien y penser, j’adore cette découverte. D’ailleurs, je suis moi-même un oiseau de nuit qui enchaîne les soirées. Ahh les fêtes... Depuis que j’y ai goûté, je peux plus m’en passer! Dans les bois, je n’avais pas conscience du monde réel qui, pourtant, continuait à tourner sans Meira et moi, dis-je. Si Ashen ne nous avais pas trouvé – d’ailleurs je me demande encore comment il a fait – , j’y serais probablement encore… à chasser, dormir dans des parcs et protéger Meira. Elle est tout pour moi… S’il lui arrivait quelque chose… Je ne finis pas ma phrase, incapable de décrire comme il se doit un tel sentiment.  
Post 13| 510 mots

© MADE BY LOYALS.


Dernière édition par Delia Ioannis le Jeu 23 Juin - 19:45, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Jeu 23 Juin - 0:02

Lorsque je sèche magiquement mon costard, je vois les yeux de Delia briller d'émerveillement. C'est adorable. Puis, pour rire elle me traite de frimeur et je lui lâche dans un murmure amusé :

Jalouse.


Puis je lui fais mon bref compte rendu de la manière la plus joyeuse possible afin de lui faire retrouver le sourire. Et visiblement, j'y arrive plutôt bien. La douce semble intéressée et amusée à la fois, ce qui est parfaitement le but recherché.
Alors qu'elle me dit ne pas vouloir avoir de détaille sur mon histoire avec la reine d'Angleterre, je prends un air choqué et dégoûté et je lui rétorque en surjouant ledit dégoût :

Mais ça va pas... Pas la Reine ! Non ! C'est avec Kate Middleton que j'ai eu une histoire... La Reine, berk !

Bien évidemment, juste après, je pouffe de rire à mon tour et je l'écoute m'énoncer ce que j'ai oublié de dire en ce qui concerne mon quotidien. Les fêtes ! Avec un large sourire je lui dis :

Ah oui ! C'est vrai ! Je me disais que j'avais oublié un truc important.

Puis la conversation redevient un peu plus sombre. Elle me parle de son amour de fêtes, mais petit à petit elle glisse vers la peur qu'on fasse du mal à sa sœur.
Je découvre que c'est Ashen, l'alpha d'une meute rebelle qui a découvert mes deux princesses. Je ne sais pas grand chose sur lui, mais à ce qu'il paraît, c'est un bon alpha et c'est ce dont les belles ont besoin pour le moment je pense.

Quand la louve me dit qu'elle ne sait pas ce qu'elle ferait s'il arrivait quelque chose de mal à sa sœur, je sens qu'elle va mal émotionnellement.
Je pose délicatement mes mains sur ses épaules et je la regarde dans les yeux pour compléter sa phrase avec une pointe d'amusement, mais surtout avec vérité et sincérité :

S'il lui arrivait quelque chose, tu mettrais cette ville, que dis-je ? Ce pays à feu et à sang, et je t'y aiderais Princesse... Mais ne t'inquiète pas, il ne va rien lui arriver.

Poussé par ma curiosité, je lui demande à mon tour, sur un ton enjoué et bienveillant, laissant parfaitement transparaître le fait que je ne veux pas la pousser à parler des sujets qui pourraient être trop sensibles :

Et sinon, de ton côté, qu'est-ce que tu peux me raconter? Comment es-tu devenue la charmante danseuse de cabaret que j'ai sous les yeux ? Les autres danseuses sont sympas ? Et Meira ? Elle fait quoi de son côté ?
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Jeu 23 Juin - 5:06

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


Grimace au visage, je me sens idiote. Oh! Ouais, bien sûr. Désolée, je suis épuisée, dis-je. C’est qui Kate Middleton? J’avoue avoir réagis comme si c’était évident, mais je ne m’y connais absolument pas en royauté. De toute façon, je suis trop orgueilleuse pour l’admettre et, ça, c’est sans parler de la possibilité d’aborder avec lui mon niveau scolaire. D’ailleurs, je devrais vraiment remédier à la situation. Je ne compte pas rester stagnée avec les connaissances générales d’une petite fille de onze ans toute ma vie! J’ai dû abandonner l’école en même temps que tout le reste… pour survivre. Bien que je sois intelligente, j’ai tout de même douze ans d’apprentissage à rattraper. Je ne me fais donc pas prier avant de changer le sujet de la conversation. Je dérive et commence à parler des circonstances de notre retour dans le ‘’monde civilisé’’, lui apprenant que c’est Ashen qui nous a découvertes. S’il connaît cet alpha, alors il sait maintenant que nous faisons partie d’une meute qui soutient fortement la rébellion. Le regard dans les vagues, je fais référence à Meira. Posant ses mains sur mes épaules, Nathan plonge son regard dans le mien. S’il lui arrivait quelque chose, tu mettrais cette ville, que dis-je? Ce pays à feu et à sang, et je t’y aiderais Princesse… Mais ne t’inquiète pas, il ne va rien lui arriver. Je hoche la tête, soupire et lui réponds. Je sais… Je fais tout pour que rien ne lui arrive. J’ai l’impression de jouer à la mère surprotectrice… De toute façon, s’il lui arrive quelque chose, j’inventerai des techniques de tortures que même un fou ne mettrait pas à exécution. Je sais être… créative. Bien entendu, fidèle à moi-même, je réclamerai vengeance, Les mots «blood must have blood» me sont plus que familiers. On pourrait croire qu’ils ont été spécialement inventés pour moi. Comment je suis devenue la charmante danseuse de cabaret que j’ai sous les yeux? Bonne question… Et Meira? Il faudrait que je lui présente. Enfin, ce serait plus des retrouvailles, mais ce n’est pas important. Hum… J’ai commencé à travailler ici il n’y a pas si longtemps… Ça se passe bien! Je m’entends bien avec mes collègues de travail, mais ça s’arrête là. Je n’ai pas encore tissée de lien. En même temps, il faut dire que je suis méfiante. Par contre, la nouvelle barmaid, donc je ne me rappelle pas le prénom, m’a l’air sympa. J’avais envie d’avoir une vie en dehors du Quantum, tu comprends? J’étais habituée à ma vie d’avant, l’équipe Meira et Delia contre le monde. Puis, soudainement je passais mes journées avec des hommes loups. Je me suis rapprochée de certains, mais j’avais besoin d’espace. En plus, Meira s’est aussi trouvée un boulot. Barmaid au Quantum. Tu devrais passer un de ces jours. Croisant les bras, j’essaie de me réchauffer un peu, car l’air commence à être frisquet. C’est dans ces moments que ma fourrure noire me manque. Élise doit se demander où je suis passée, dis-je avant de soupirer.
Post 15| 504 mots| 24h

© MADE BY LOYALS.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Ven 8 Juil - 23:48

La douce a une grimace sur le visage et semble un peu gênée par ma rectification, mais rapidement elle s'empresse de m'expliquer qu'elle est fatiguée. Je ne la crois qu'à moitié, mais je ne vais pas insister. Je ne voudrais pas jouer les gros lourds.

Lorsque que je lui annonce qu'il n'arrivera rien à sa sœur, elle approuve et m'explique d'avantage le genre que relation qui les lie. Visiblement ma petite Delia est vraiment devenue une louve redoutable et je dois avouer que j'aime bien cette idée... Avec les siècles j'ai vu à quel points la vie peut-être rude et ce qu'il faut souvent faire pour pouvoir survivre. Visiblement, la jeune enfant que j'ai connue est devenu une femme solide et déterminée qui, à mon sens, a toutes les chances de survivre, voir même de vivre dans ce monde cruel.

Mais trêve d'idées sombres. Avec ma question, notre petite discussion reprends un tournant un peu plus léger. La jeune femme m'explique que cela ne pas longtemps qu'elle travaille au cabaret, mais que tout se passe bien pour elle. Delia me raconte aussi que sa sœur bosse comme barmaid au quantum et que les deux jeunes femmes commence à se faire des amis là-bas. Je suis ravi pour elles. Étant donné ce qui leur est arrivé, le fait qu'elles sociabilisent et renouent des liens, même sommaires est une très bonne chose.

Lorsque la belle me dit que je devrais passer au quantum pour revoir sa sœur, j'acquiesce en souriant sincèrement.

En effet, il faudra que je passe un de ces jours.


Puis la demoiselle croise les bras, visiblement elle commence à avoir froid. La belle brune m'indique que sa collègue doit se demander où elle est passée et je ne peux que lui donner raison. Mais avant de lui répondre, je ne peux résister au fait de téléporter la veste de mon costume sur ses épaules. Puis je la regarde en lui souriant amicalement et j'approuve ses dires :

On ferait mieux d'y retourner avant qu'ils s'inquiètent... ou que des rumeurs se propagent.

Je me dirige vers la porte que j'ouvre et que je tiens à Delia tout en lui souriant je lui dis :

Si vous voulez bien vous donner la peine My Lady...
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   Sam 9 Juil - 1:03

❝ Hello old friend
Nathan & Delia


La lune forme un croissant ascendant parfait alors que les feuilles des arbres environnants dansent sous la caresse du vent. Je peux sentir, malgré l’odeur tenace du gaz provenant des voitures, nombreuses flagrances plus enivrantes les unes que les autres, l’herbe fraîchement coupée, les magnolias d’un arbre non loin. Frissonnant, je croise les bras instinctivement pour me protéger de la fraîcheur de l’air et souris timidement au sorcier. Ça va, tu sais où il se trouve, le Quantum? Je suis contente qu’il veuille passer un de ces jours. Cet endroit est mon foyer maintenant malgré qu’aucun n’égalera jamais celui que je partageais avec mes parents. J’avoue que j’ai encore des doutes quant à la bienveillance de notre hôte, Ashen. Heureusement, j’ai quand même réussi à me rapprocher d’Aylan et d’Alek, deux garçons que je commence sérieusement à apprécier. Je sursaute et pousse un cri de surprise lorsque la veste du costume du beau brun se retrouve sur mes épaules sans qu’il n’ait eu à bouger. Je me sens ridiculement enfantine à m’émerveiller ainsi, mais il est le seul sorcier que je connaisse jusqu’ici. Je le remercie tout en pensant que je ne sais pas comment réagira Meira lorsque je lui parlerai de Nathan, mais j’ose imaginer qu’elle me fera confiance comme moi je l’ai fait en acceptant de suivre Ashen. Contrairement à moi, elle lui a tout de suite fait confiance… Un seul regard a suffi pour qu’elle laisse tomber ses murs. Soupirant, je me rends compte que cela fait déjà un moment que nous parlons et qu’il serait plus sage de rentrer pour travailler. Moi, Delia, être sage? D’accord, ce n’était peut-être pas le mot approprié finalement. On ferait mieux d’y retourner avant qu’ils s’inquiètent… ou que des rumeurs se propagent. J’acquiesce tout en rigolant. Oh, tu sais, les rumeurs sont le cadet de mes soucis, lui dis-je avant de hausser les épaules. Un dernier regard vers cette merveilleuse nuit et je m’engouffre dans le brouhaha et la chaleur de la soirée. D’ailleurs, pensais-je, ce ne serait pas désagréable que les gens se fassent de fausses idées. Nathan est un homme gentil et charmant. Cela ferait changement des mauvais garçons avec lesquels j’ai l’habitude de passer mes nuits. Remerciant Nathan qui a la gentillesse de tenir la porte galamment, je remercie également le ciel que nos chemins se soient de nouveau croisés. J’ai l’impression que ces retrouvailles sont le début d’une belle aventure.
Post 1| 404 mots| 24h
Spoiler:
 

© MADE BY LOYALS.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Do we ever met before? ℂ Nathan   

 
Do we ever met before? ℂ Nathan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: