Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (ciacan) - Help me, love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: (ciacan) - Help me, love me.   Lun 23 Mai - 23:31

 
Help me, love me.
Douche de merde ! Sérieux, elle n'avait rien trouvé de mieux que de me lâcher alors que j'en avais cruellement besoin. J'avais passé plus de trois heures à m'entraîner. Du coup, résultats des courses, j'étais trempé de sueur et franchement pas frais. Je m'étais acharné sur la plomberie en mode débutant et je m'étais retrouvé en train de bouffer de l'eau puante par le nez, alors que le jet de la tuyauterie se foutait de ma gueule en m’éclaboussant la tronche. Charmant. J'avais finis par baisser les bras, me jurant que j'aurais ma revanche. Si ce n'est aujourd'hui a sera demain...ou pas...bon, d'accord, j'allais devoir appeler un plombier expert en la matière et mater son joli petit cul pendant qu'il réparait mes tuyau. De la douche bien sur. Du coup, me retrouvant bien flairant et en manque cruel de savon, je décide de me rendre au Quantum pour squatter la salle de bain. J'attrape mes clées de voiture et fonce directement vers le reperd des loups. Entrant dans le bar je vois plusieurs personnes tourner leur yeux vers moi et sans crier gare, je fais un gros fuck à l'assemblée. « Sans commentaires ! » Alors que quelques personnes se mirent à rire. Je n'étais absolument pas d'humeur à supporter le rire de mes congénères, mais néanmoins, je n'avais pas spécialement le choix. Ouvrant la porte du couloir qui menait à l'arrière, je passe la porte et vais directement vers la salle de bain qui se situait un peux plus loin. Le Quantum contenait plusieurs chambres ainsi que plusieurs salles de bain, y abritant quelques loups qui habitaient ici même. Ayant ma place dans la meute depuis quinze ans, j'avais pris mes repères mais ayant également été marié, j'avais pris soin d'habiter ailleurs.

J'entre calmement dans la salle de bain et oublie de verrouiller la porte, étant plus que impatient de foncer sous l'eau chaude. Enlevant mes vêtements, les jetant au milieu de la pièce, j'allume la douche et me jette en dessous. Oh putain ça fait un bien fou ! L'eau bouillante glissa le long de mon corps, décrispant mes muscles fatigués par un travail qui me bouffait l'existence. J'adorais mon job, soyons clairs, mais ces derniers temps je n'étais pas vraiment dans mon assiettes. Lehr m'avait donné divers potions pour m'aider à traverser cette mauvaise passe. De quoi mieux dormir, de quoi mieux contenir mon loup...j'avais une panoplie, un vrai drogué ! Passant une main dans mes cheveux, je choppe le savon et commence à me laver, n'oubliant pas ma tignasse vu l'eau puante qui c'était déversée dessus. Levant le visage vers le ciel, je laisse le jet m’inonder, me laissant un goût de bien être. Je n'étais pas dans mon état normal et ce depuis plusieurs semaines. Prenant mes distances avec tout le monde. Que ce soit Ashen, Syrielle, Duncan. J'avais tendance à me couper du monde, cherchant une solitude étrange, tout en me rapprochant dangereusement de ceux que j'avais autrefois considéré comme mes ennemis. A chaque fois que je me remettais en question quelque chose de violent se propageait en moi. Comme une vive douleur emprisonnant mon crâne, mon cœur, déclenchant une réaction violente et dangereuse qui faisait apparaître le loup en moi. Ce qui en soit était franchement frustrant. Ayant été transformé à douze ans, j'avais de nombreuses années de contrôles derrière moi et perdre celui-ci à trente-quatre balais n'étais pas amusant.

Plongé dans mes pensées j'entends néanmoins la porte de la salle de bain s'ouvrir. Le visage plein de savon, je tire le rideau de douche pour y passer la tête, ouvrant les yeux pour y découvrir Duncan. « Je peux t'aider ? » Bon...j'aurais mieux fais de garder les yeux fermés. « OH NON D UN LOUP ! » Me voilà de nouveau la tronche sous l'eau pour tenter de rincer mes yeux alors que ceux-ci semblaient en feux. Non mais ils avaient mis quoi dans ce foutu savon ! Frottant mon visage avec mes deux mains, je coupe l'eau assez vite et sors de la douche sans retenue. Il faut dire qu'entre loup la gêne n'est pas permise. A chaque transformation on se retrouvais nus comme des asticots, du coup, nous nous étions déjà tous vus à poile au moins trois fois ! Attrapant une serviette, je l'entoure autour de ma taille, reposant mon regard sur le jeune loup. Voilà cinq ans que nous nous connaissions. Autrefois forts proches, nous l'étions néanmoins moins depuis mes sautes d'humeurs. « Tiens, je te laisse la douche, la mienne m'a fait un gros fuck et faut que j'appelle un plombier... » Oui, il était rare que je prenne mes aises dans la douche ou encore dans une des chambres, par contre la cuisine ça je connaissais merveilleusement bien. D'ailleurs, quand je bossais de trop il m'arrivait de m'endormir sur une des carpettes du bar et d'y rester toute la nuit. Ashen avait l'habitude depuis le temps, après tout, quinze ans passés à mes côtés ce n'est pas rien.

894 mots
poste 1
  roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mer 25 Mai - 14:44

what's puzzling you is the nature of my game

Duncan arrive au Quantum, directement de l'hôpital. Il avait choisit de vivre dans le repère depuis son entrée dans la meute d'Ashen. Avant il vivait seul dans un petit appartement qui puait le moisi à chaque fois qu'il pleuvait. Etre dans un si petit espace, ça n'aidait pas non plus à ce qu'il prenne ses aises. Heureusement après sa rencontre avec Ashen, les choses avaient changé. Il avait quitté son appartement et rejoint la communauté, grand bien lui avait fait.

Arrivé au Quantum, il salue ses quelques connaissances et monte à l'étage pour aller dans sa chambre. Il préfére prendre sa douche ici plutôt qu'à l'hôpital, ça lui permet de rester plus longtemps sous le jet d'eau et de véritablement se détendre, comme un sas de décompression après une longue journée. Il récupére des affaires propres et se dirige vers l'espace des douches. Perdu dans ses pensées, il pénétre dans la première et remarque le rideau tiré ainsi que le bruit de l'eau qui coule. La tête de Ciàran apparait alors et le coeur de Duncan manque un battement, comme à chaque fois qu'il est en sa présence. Il faut dire que son crush sur le brun ne date pas d'hier et depuis quelques mois, il tate le terrain régulièrement pour essayer de voir si une relation entre eux serait possible. Sauf que Ciàran ne semble pas être dans son état normal, il s'est éloigné de lui, et de ses amis aussi. Et Duncan sait qu'il a vu Lehr pour l'aider à aller mieux, sans grand succès à priori.

Néanmoins, voire sa tête couverte de mousse à savon le fait sourire avant qu'il ne grimace en comprenant qu'il a du savon dans les yeux et que ce n'est pas agréable du tout. Il pose ses affaires sur une chaise et le regarde sortir de la douche dans toute sa gloire. Duncan n'est pas gêné pour un sou, ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il le voyait nu. Il aimerait que ça se fasse dans d'autres circonstances mais pour le moment les deux loups n'en sont pas encore là, et ils sont loin d'y être songe Duncan avec un soupir. Il évite cependant de mater Duncan sans gène, ne pensant aps que ce genre d'attention serait appréciée par son ainé.

"T'as fini ? Parce que je peux aller dans une autre douche." répond Duncan. Ou bien on peut la partager aussi, tu sais l'écologie et tout ça... Mais ça, il se garde bien de le dire, parce qu'il ne voudrait pas que ses propos soient mal interprétés. "Je peux t'aider si tu veux, j'ai quelques petites notions, ça serait con de payer un plombier si je peux aider. C'est quoi le problème." Duncan est déjà venu quelques fois chez Cià, il aime beaucoup son appartement, mais ce qui lui plait le plus c'est d'être entouré par son odeur. C'est peut être bête, mais il se sent bien, comme dans un cocon, comme en sécurité. "Si tu me laisses le temps de me doucher on peut y être dans vingt minutes." reprend il, oubliant la fatigue d'une double garde à l'hôpital. Pour Ciàran, il est prêt à tout.
roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Ven 27 Mai - 14:07

 
Help me, love me.
« T'as fini ? Parce que je peux aller dans une autre douche. » Je commence à m'essuyer en observant Duncan en silence. Autrefois nous avions étés très proches, l'un de mes amis les plus proches avec Ashen. Je me souviens encore de son entrée dans la meute, comme moi, venu d’Écosse. Je ne connaissais pas vraiment son histoire, je n'avais jamais vraiment cherché à la connaître. Tous le monde a eu une vie avant d'intégrer la meute, nous avions nos secrets, nos blessures. « Ouai j'ai finis, tu peux y aller. » Dis-je simplement en haussant les épaules. J'ai un air assez froid et détaché, voir même distant. Pas que je lui en veille personnellement, non, mais j'étais ainsi avec tout le monde pour le moment...Comme si je m'éloignais intentionnellement de ceux qui auraient pu m'apporter un quelconque soutiens. Je passe la serviette dans mes cheveux alors qu'il me propose son aide, me disant que si je voulais attendre vingt minutes il viendrait pour m'aider. Hors, la réponse sortie toute seule sans que je n'arrive à la contrôler. « Non, pas besoin de ton aide, reste avec les tiens je vais me débrouiller. ». Je n'avais pas voulu être aussi franc, voir blessant. Car au finale, j’insinuais que je ne faisais pas partie de ce groupe. Je détourne simplement les yeux, continuant de me sécher sans ajouter d'autres paroles. Pourtant, la colère bouillonnait en moi.

Duncan avait toujours été un jeune homme assez drôle avec qui je m'étais toujours entendu. Puis, avons-le c'est un très beau garçon. Certes, nous avions quelques années d'écarts, puis à l'époque j'étais marié et amoureux donc je ne l'avais jamais regardé avec des yeux différents que celle d'une amitié sincère. Néanmoins, une fois de plus je voyais à présent les choses différemment. Le jeune loup et moi partagions beaucoup de points en commun. Nous travaillions tous les deux dans le même hôpital et dans la même branche, médecins urgentistes. Nous avions donc des horaires de folies, sans cesse fourrés dans nos dossiers, avec nos patients ou encore avec la meute. Ce qui ne nous laissais pas vraiment de temps pour nous. Je finis rapidement de me sécher et jette la serviette sur la chaise, ne regardant toujours pas Duncan. « Puis, vu ta tronche t'as besoin de dormir. » Assez contradictoire comme comportement. Une fois je suis agressif et une fois je suis plus calme. C'était comme si ma vie était faite de montagne russe et que je perdais pieds à la moindre émotions. Pourtant, mon visage restait fermé voir assez froid. J'enfile mon boxer propre et passe une main dans ma nuque, m'étendant complètement, faisant craquer quelques os au passage. Ce n'était un secret pour personne que j'avais décidé de m'éloigner de la rébellion, ayant prétexté le fait de devoir reprendre du temps pour moi, pour refaire ma vie. Refaire ma vie. Niveau relations sentimentales c'était le néant le plus totale. Pas que ça me dérange, j'y étais habitué, mais quand même. A part la partie de jambe en l'air avec Ashen, je n'avais pas cherché à trouver quelqu'un. Pour moi, ce genre de chose devait se faire naturellement.

Je vois que le regard de Duncan est assez...explosif. Du coup, je soupire et tout en enfilant mon pantalon je dis froidement. « Si t'as un problème Duncan accouches et dis le moi qu'on en finisse une bonne fois pour toute. » Oui, parce que vu sa tronche il devait forcément avoir un problème et j'étais près à affronter le loup de naissance. Il avait beau être né ainsi, j'avais l'expérience et l'âge de mon côté. Puis, j'étais entraîné depuis bien des années, j'avais affronté pas mal d'ennemis en trente-quatre ans. Je savais faire face au danger, il ne me faisait pas peur. Parce que oui, je voyais le mal partout pour l'instant. Mes amis semblaient être devenus mes ennemis, mes ennemis eux étaient devenus moins...dangereux à mes yeux. Je ne savais plus où donner de la tête, j'étais complètement paumé. Même à mon boulot je faisais du grand n'importe quoi, explosant pour un oui ou pour un non. Je devenais simplement dangereux. Même pour la meute. Enfin, pas pour Ashen, lui saurait sans nuls doutes me contenir mais les autres...non, pas sûr.

755 mots
poste 3
  roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Lun 30 Mai - 22:30

what's puzzling you is the nature of my game

Duncan fait comme si le ton froid et détaché de Ciàran ne l'atteint pas. Après tout ils sont juste amis, il n'a rien à attendre de lui, d'une possible relation entre eux. Et au vu des derniers événements, ils ne sont pas prêt de se rapprocher. La distance se fait sentir entre eux, cruelle et froide. Duncan ne comprends pas ce qu'il afait pour que cela leur arrive, qu'ils s'éloignent autant l'un de l'autre. Il retire son tshirt alors qu'il lui propose de l'aide pour réparer sa tuyauterie, pas de mauvais jeu de mot. Mais à nouveau la réponse de Ciàran est sans appel. Non, il se débrouillera tout seul. Le jeune loup aurait aimé qu'il accepte, pour qu'il puisse passer du temps avec lui, qu'ils essaient de se rapprocher un peu...ça ne sera pas pour cette fois. Et puis il y a le terme qu'il emploi, "les tiens", comme s'ils ne faisaient plus partie de la même meute. "Les miens sont aussi les tiens aux dernières nouvelles Ciàran." làche t'il un peu séchement, plus qu'il ne le veut vraiment. Il se mord la lèvre et se tourne pour faire face au loup, observant son corps qu'il ne pourra jamais clamer comme sien.

Duncan, comme pour contredire Ciàran, étouffe un baillement quand ce dernier lui dit qu'il a la tête d'un homme qui vient de s'enquiller plusieurs heures de boulot. Duncan sait à quoi il ressemble et qu'il aurait besoin de plusieurs heures de sommeil ainsi que d'une bonne dose de caféine, mais il peut encore tenir le coup quelques heures, surtout pour aider un ami. "C'est pas de ça dont j'ai besoin." siffle t'il en continuant de se déshabiller et de laisser ses affaires sur une chaise. A sa remarque, il secoue la tête, 'ayant pas la tête à ça. Il a d'autres envie en tête lorsqu'il pense à passer du temps avec Ciàran. Mais puis qu'il l'invite si gentiment à s'exprimer...Le jeune loup s'approche de son ami, parce que jusqu'à preuve du contraire c'est encore ce qu'ils sont et il use de sa force pour le retourner afin qu'il lui fasse face. "Tu veux que j'accouche hein ? Commence par expliquer pourquoi tu te la jous gros con avec moi depuis quelque temps ! Qu'est ce que j'ai fait pour que soudainement tu t'éloigne comme ça, sans rien dire. Et me sort pas une excuse à la noix parce que comme tu l'as dit, je suis crevé et pas vraiment patient." lache t'il en plongeant son regard dans celui de son ami. "Et je suis prêt à me battre s'il le faut." rajoute t'il, même s'il est le conscient que Ciàran gagnerait haut la main un combat entre eux, ce dernier a beaucoup plus d'expérience que lui dans ce domaine. Et puis Duncan n'aime pas se battre, ce qui n'aide pas beaucoup.
roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mar 31 Mai - 21:19

 
Help me, love me.
"Les miens sont aussi les tiens aux dernières nouvelles Ciàran." Je ricane froidement, trop froidement. Les miens? Entre Ashen qui se foutait bien de ma gueule, les loups de la meute qui ne cessent de jouer aux gentils Beta et les autres qui jouent avec mes pieds. Je ne voyais pas trop où était ma place dans cette foutue meute à deux balles. Pourtant, ma place je l'avais mérité après tant d'années à me battre aux côtés de l'Alpha, à aider les nouveaux, à protéger les membres et à m'investir plus que de raison. Ils avaient été mon pilier lors de cette tragédie qu'avait été la mort de mon mari...Ils avaient été là pour me soutenir, mais ça, ça semblait devenu secondaire. Comme si toute cette histoire n'était qu'une légende, un jeu dont j'étais le pion et où je perdais irrémédiablement perdant. C'était comme si ma vie était un foutu Monopoli géant. Je m'étais arrêté sur la case "prison" et je ne pouvais plus en sortir. J'étais comme prisonnier d'idées qui n'étaient pas réellement les miennes. J'en avais conscience, pas entièrement, mais je savais que quelque chose clochait. Pourtant, je ne faisais rien pour y remédier. Me battre me faisait trop souffrir, j'étais épuisé de me battre. Mentalement, physiquement...J'en avais ras-le-bol. "Ouai, aux dernières nouvelles...c'est ce qui se dit." En gros, je me foutais littéralement de ses paroles et lui faisait bien comprendre que je n'étais pas de son avis.

J'ajoute qu'il devrait aller se reposer qu'il a une sale gueule et que, franchement, il a mauvaise mine. "C'est pas de ça dont j'ai besoin." Je hausse légèrement un sourcil face à ses paroles. Pas de ça dont il a besoin? Et bien, si il avait besoin de quelque chose d'autre qu'il le prenne, si il pouvait me lâcher les baskets, ça m'arrangerais franchement. Et puis j'allume le feu, je souffle dessus comme pour l'alimenter alors que je lui dis d'accoucher si quelque chose n'allait pas. Autant en finir rapidement, je ne suis pas d'une grande patience ses derniers temps. Je me sens retourner avec force et j'imagine qu'il y a mit une certaine dose de sa lycanthropie. Pas cool. Il déballe ce qu'il a sur le coeur, me demandant des comptes, ajoutant qu'il est prêt à se battre si nécessaire. Je gronde furieusement alors que mes yeux changent de couleur, laissant place au jaune étincelant typique des loups. Sans prévenir, je plaque mon bras sous sa gorge et le pousse contre le mur, plaquant son dos contre celui-ci sans grands ménagements. Si il n'était pas d'une grande patience j'étais devenu littéralement imprévisible, réagissant à l'instinct. "Ne me cherches pas Duncan, c'est un conseil. Et arrête de dire que tu es prêt à te battre, je te mettrais KO en dix secondes." J'avais sifflé ses paroles entre mes dents, alors que ma voix était devenue rogue et tremblante. J'avais du mal à contrôler l'animal en moi, c'était une évidence, surtout de suite. Mon visage était proche du sien, alors que mes yeux c'étaient également plongés dans les siens.

"J'en ai marre de vous. De cette meute de pacotille qui ne fait que suivre les ordres d'un alpha qui se fou de ses membres. Vous êtes tous des hypocrites, des menteurs, des imbéciles. Je me pourris la vie depuis quinze ans pour vos gueules et j'ai quoi en récompense? Kedalle. Pas une once de reconnaissance. Rien! Maintenant fou moi la paix, continue à lécher les bottes d'Ashen ou autre chose, ce qui ne m'étonnerais pas." Je voulu ajouter qu'au final, nous étions tous passé dans son lit...mais je m'abstiens. Car oui, l'ancien Ciàran était toujours présent, bien que de plus en plus absent.


665mots
poste 5
  roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mer 1 Juin - 20:55

what's puzzling you is the nature of my game

Duncan s'est préparé à la réaction de Ciàran, il cherche justement cette réaction, cet électrochoc qui lui fera prendre conscience que quelque chose cloche, qu'il s'est trop éloigné. Qu'il n'est plus l'homme qu'il était avant. Duncan s'attend à tout mais le loup face à lui est beaucoup plus fort, beaucoup plus expérimenté. Il a le souffle coupé lorsque Ciàran appuie sur sa gorge avec son avant bras et le plaque contre le mur le plus proche, expulsant l'air de ses poumons d'un coup. Le bruit résonne mais l'attention de Duncan est dirigée sur Ciàran, il peut voir la couleur dans ses yeux, il peut presque même sentir le loup s'agiter en lui. Ca devrait lui faire peur mais une part de lui veut le pousser à bout, il veut voir jusqu'où il va aller, jusqu'où il peut aller...C'est dangereux, il en est conscient, mais l'adrénaline qui course dans ses veines est comme une drogue.

"J'ai jamais dit le contraire..." croasse t'il quand Ciàran lui dit qu'il ne devrait pas le provoquer, qu'il perdrait de toute manière. Il s'accroche à l'avant bras du loup, essayant de le repousser, sans succès. L'air commence à lui manquer mais il ne cède pas, il a la tête dure et sa vie en Ecosse avec son premier clan lui a apprit à ne pas abandonner, quelque soit le problème à affronter. Sauf que la suite ne fut pas ce à quoi Duncan s'attendait. Les propos de Ciàran le surprirent et le choquèrent, parce que lui n'avait jamais vu les choses sous cet angle là. En rejoignant cette meute il savait à quoi s'attendre, et ayant l'expérience de la meute de son père, il savait ce qu'il recherchait et ce qu'il voulait. Mais ce fut la remarche sur sa relation avec Ashen qui le surprit et le blessa le plus. Il connaissait la réputation de son alpha, mais les deux n'avaient jamais franchi cette limite là. Duncan ne souhaitait pas batifoler avec d'autres membres de sa meute, un seul avait son attention et il se trouvait en face de lui, tenant des propos que le jeune loup ne comprenait pas.

Il voulu le repousser encore et parvint juste le temps de reprendre un peu d'oxygène avant d'être à nouveau repoussé contre la paroi de la salle de bain. Il poussa un grognement, ses yeux prenant une teinte orangée. "T'es qu'un connard Ciàran, je sais pas pourquoi tu racontes ces conneries mais là j'en ai rien à foutre." dit il avant de donner un coup de boule à son ami. Il profite de la surprise pour le repousser et l'attaquer à son tour, le poussant au sol et s'installant à califourchon sur lui. Quelque chose clochait, quelque chose de grave qui lui faisait peur. Et avant de lui faire peur, fallait s'accrocher. "Qu'est ce qui se passe Ciàran ? Tu sais très bien qu'on t'apprécie tous ici, et on sait ce que t'as fait pour nous. Bordel JE sais ce que tu as fais pour moi..." reprit il, le souffle court, sa voix s'adoucissant sur ces dernières paroles. Peut être que Ciàran rechutait à cause de la mort de son mari, même s'il semblait avoir surmonté tout ça, peut être qu'au fond c'était pas le cas totalement. "Parle moi Ciàran..." dit il à nouveau, prenant enfin conscience de leurs positions respectives, du fait qu'il ne portait qu'un caleçon, et de tout ce qu'il voulait faire avec Ciàran dans ses fantasmes les plus fous.
roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mer 1 Juin - 21:32

 
Help me, love me.
C'était comme si un autre avait prit ma place, comme si cette noirceur en moi avait prit le dessus, ne laissant plus rien que des miettes sur son passage. Jamais auparavant je n'aurais réagis de la sorte, surtout pas avec un loup de la même meute que la mienne. Pourtant, j'étais bien là en train d'exercer une pression assez forte sous la gorge de Duncan, l'empêchant de respirer convenablement. Il s'accroche à mon bras, cherchant à me repousser alors que je tenais fermement bon. Une part de moi voulait le lâcher, hurlait que je faisais une grave erreur, que j'étais devenu cinglé. Une autre par contre adorait ce que j'étais en train de faire. J'avais cette foutue sensation de puissance qui m'envahissait, qui me donnait l'impression d'être libre et maitre de mon destin. L'animal en moi prenait le dessus, faisant en sorte de me faire perdre totalement la tête... Je lui lâche des saloperies sans réellement le penser. Quoi que, il y avait quand même une part de vérité. Il me repousse plus fortement et reprend son souffle alors que je grondais avec rage et que je reprenais ma prise sur sa gorge. Rien à foutre qu'il étouffe, rien à foutre qu'il souhaite me parler. Là, actuellement, je ne possédais plus aucunes limites. Malheureusement, quelque chose en moi semblait me contrarier. Comme si l'ancien moi tentait de prendre le dessus, m'obligeant à calmer ma force, à calmer mes ardeurs. Mais qu'étais-je en train de faire? Devenais-je fou? Sûrement, je ne voyais pas d'autres explications.

Il me dit alors que je suis un connard, qu'il ne sait pas pourquoi je lui balance toutes ces conneries, mais que là il n'en a plus rien à foutre. Ayant relâché ma prise, je sens sa tête frapper la mienne et je suis plus surpris que blessé. Pour me mettre hs il en fallait beaucoup plus, mais sur le coup je ne m'étais absolument pas attendu à ça. Je recule d'un pas et sans réellement comprendre comment, je me retrouve au sol avec Duncan sur moi à califourchon. J'aurais été dans mon état normal et bien, j'aurais sans doute apprécié cette position. Puis, il n'était pas vraiment habillé hein. Mais là, je me contente de gronder furieusement alors qu'il me demande ce que j'ai, me demandant également de lui parler. J'ai la respiration assez rogue et rapide, alors que je serre les dents. Je redresse alors le haut de mon corps, le gardant néanmoins sur moi, mon visage de nouveau proche du sien. J'ai envie de lui exploser ses quatre vérités mais, finalement, j'ai l'impression de reprendre conscience. Comme si je venais de vivre un véritable cauchemar...simple spectateur de la scène qui venait de se dérouler. Je cligne quelques fois des yeux et tente de garder le contrôle sur mes pulsions violentes. Je venais vraiment d'étouffer Duncan? "Je...je sais pas...je sais plus..." Ma voix tremble légèrement sous la puissance de mes émotions diverses. Je tente de me contrôler, mais plus le temps passe et plus ça devenait franchement difficile. J'avais l'impression de ne plus être qu'une ombre.

Je passe une main sur mon visage, baissant les yeux, laissant mon regard glisser sur le torse de Duncan. "J'en ai marre d'être sans cesse au second rang...j'aimerais juste pour une fois être...je sais pas...juste le premier." La place d'alpha ne m'intéressais absolument pas. Mais cette complicité avec Lorçan me manquait cruellement. Pour mon mari j'avais toujours passé en première place. Certes il obéissait à Ashen, mais je restais son mari, je restais celui pour qui il avançait, pour qui il respirait et c'était vice-versa. A présent que j'avais fais mon deuil, je pouvais ressentir ce manque de complicité et ça n'arrangeait pas mes affaires. Enfin, c'est ce que je me disais. "Juste...laisses moi tranquille Duncan." Dis-je en soupirant. Pourtant, je ne le repoussais pas, alors que sans m'en rendre compte, mes mains c'étaient posées sur ses jambes.


665mots
poste 7
*24h
  roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mer 1 Juin - 22:30

what's puzzling you is the nature of my game

Le jeune loup se fige alors que Ciàran semble se calmer, son accès de rage s'estompe et Duncan peut sentir le corps sous lui se détendre peu à peu. Il ferme les yeux et pousse un soupir de soulagement, ayant un temps cru qu'ils allaient se battre. Dernière chose que le jeune médecin souhaite, surtout avec Ciàran. Il relâche la pression sur son ami mais ne se redresse pas pour autant, même lorsque ce dernier lève sa tête vers lui, s'arrêtant à quelques centimètres seulement de lui. Malgré lui Duncan ne peut s'empêcher de regarder ses lèvres, mais il se reprend bien vite et replonge son regard dans celui de Ciàran. "Hey..." reprend ce dernier aux propos du loup. Il sent sa détresse, sa fatigue, il ne sait pas quoi faire à part le prendre dans ses bras, comme durant les premiers mois après le décés de son mari.

Il fronce des sourcils puis il déplace sa main vers sa joue qu'il caresse doucement. Il aimerait lui dire là maintenant ce qu'il ressent pour lui. Que pour lui, il est le premier. Même si sa loyauté va à Ashen, parce qu'il est l'alpha, Duncan est attaché à Ciàran, plus qu'il ne veut bien se l'admettre. Il sent les mains de ce dernier sur ses jambes, au moment où il lui demande de partir et Duncan sait qu'il ne pourra pas le laisser comme ça. Même s'il est fatigué et qu'il rêve d'une bonne douche et de son lit. Il peut pas laisser son ami dans cet état. Et puis, il ne le repousse pas, comme s'il ne voulait pas vraiment qu'il parte. Alors il fait la seule chose qui a du sens pour lui, la seule chose qu'il a envie de faire depuis des mois maintenant. Il se penche vers Ciàran et il l'embrasse comme ça. Ses lèvres bougent contre les siennes avec douceur alors qu'il sent un feu naître en lui. Ce baiser, il l'a rêvé tellement de fois, fantasmé tellement de fois qu'il pensait que ça n'arriverait plus. Il se redresse, rompant leur baiser et plonge son regard dans le sien. "T'es pas second Cià, pas pour moi." murmure t'il. Il sait que c'est peut être pas le bon moment, qu'il devrait pas faire ça, mais il a aussi l'impression que c'est maintenant ou jamais.
roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mer 1 Juin - 23:09

 
Help me, love me.
Je suis épuisé. Epuisé de me battre contre moi-même, de ne rien comprendre, de ne pas savoir trouver des réponses à mes questions. Je sens Duncan me prendre dans ses bras et je me laisse faire, ayant l'habitude de ce geste qu'il avait autrefois fait de nombreuses fois. Il était l'un des rares avec qui j'acceptais autant d'intimité, surtout quand mon défunt mari avait été retrouvé mort. Je soupire, laissant mes muscles se détendre. Je me sens légèrement mieux, profitant de ce contact qui semblait me ramener à la réalité durant quelques instants. Je ferme les yeux durant quelques secondes, cherchant une quelconque chose à laquelle me raccrocher, mais cette chose je la trouvais dans le contact du loup contre moi. Sa main se pose sur ma joue et je sens ses doigts frôler ma peau pour y déposer quelques caresses. Moment unique, rassurant qui fini par totalement me détendre. J'étais désolé. Réellement. Je m'en voulais pour avoir été aussi brusque, aussi con aussi. Je ne comprenais pas ce qui m'avais pris. Pourquoi lui avais-je sauté à la gorge de la sorte. Je n'étais qu'un crétin. Je soupire, ouvrant les yeux, alors que mon regard avait reprit sa couleur naturelle. Mes mains étaient toujours posées sur ses jambes, alors qu'au final, je ne m'en rendais pas spécialement compte. Elles avaient été s'y loger naturellement, cherchant inconsciemment à le garder près de moi. Chose assez nouvelle. Je me sens naturellement con et enfantin dans cette position. Merde, je n'ai plus dix ans quoi...Pas besoin de me faire rassurer. Et pourtant.

Je sens alors Duncan tourner son visage vers le mien et ce qui suivit me surpris. Vraiment. Je ne m'y attendais absolument pas. Les lèvres du jeune loup viennent se poser sur les miennes, y déposer un baiser d'une douceur redoutable. Instinctivement j'y répond, en-même temps voilà, Duncan n'est vraiment pas laid, loin de là. Un simple baiser, nos lèvres qui se touchent, qui se rencontres d'une façon plus intime qu'auparavant. Il se redresse brisant ce contact et je reste franchement muet devant ses paroles, alors que je tentais de remettre de l'ordre dans mes idées. Mon regard était toujours plongé dans le sien, alors qu'il me surplombait encore vu que je n'avais pas bougé d'un poile. J'ouvre la bouche mais je la referme, répétant l'opération par trois fois. Ouai, j'étais devenu muet. En même temps, je ne m'attendais pas à une pareille révélation et encore moins au fait qu'il m'embrasse. Et puis, après de longues secondes de silence, je me redresse légèrement et copie son acte, déposant mes lèvres sur les siennes. Je me redresse totalement alors que je presse nos lèvres l'une contre l'autre, me retrouvant en position assise, une main dans sa nuque et l'autre restée sur sa jambe. Je finis par rompre le baiser. Mais putain je fou quoi là! J'étais en train de m'embarquer dans une truc de merde alors que j'étais incapable de me contrôler... Je plonge mes yeux dans les siens, secouant doucement la tête. "Je...je peux pas...je saurais pas...je suis plus moi-même, j'ai faillis t'étrangler il y a même pas cinq minutes. Je deviens trop dangereux, tu devrais partir Duncan."

Mais avais-je seulement envie qu'il parte? Ben, pas vraiment. Mon visage était toujours proche du sien et cette position était très...ben intime quoi. Je pouvais sentir nos souffles se mélanger, je pouvais sentir mes lèvres brûler d'envie alors qu'elles semblaient s'animer dès qu'elles approchaient de celles de Duncan. Au final, j'avais juste besoin de sa. D'un contact, d'une personne pour qui je comptais réellement...Pourtant, j'avais peur. Peur de ce que je pourrais lui faire, peur de péter un plomb, encore.



654mots
poste *
*24h
  roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Mer 1 Juin - 23:48

what's puzzling you is the nature of my game

Duncan est tendu au dessus de Ciàran, il ignore sa réaction quant à son baiser. Il ne lui a jamais avoué son attirance, il a gardé tout ça pour lui, n'en parlant à personne parce que c'était plus simple et qu'il ne voulait pas que les gens pensent qu'il voulait profiter de Ciàran après la mort de son mari. Non, il a attendu, patiemment qu'il fasse son deuil, et maintenant, maintenant ils sont prêt à quelque chose d'autre, quelque chose de plus. D'ailleurs, Ciàran l'embrasse à son tour et Duncan se perd dans ce baiser. Il se laisse aller, se laisse ressentir les choses. Il ne pense plus à rien, juste à Ciàran sous lui, à ses lèvres contre les siennes, à sa main sur sa nuque. Il pousse un petit gémissement, il en veut plus. Il ne veut pas que ça s'arrête, jamais. Car ce baiser est juste parfait, tout en douceur, contrastant avec la violence des instants précédents.

Leurs second baiser se termine et Duncan garde ses yeux clos. Il ne veut pas se réveiller de ce rêve mais les propos de Ciàran le sorte de là avec violence et il ouvre les yeux pour les plonger dans ceux de son vis à vis. Il est conscient que quelque chose de louche est entrain de se passer avec Ciàran, qu'on ne péte pas les plombs juste comme ça, tout comme il sait que ce n'est pas sa faute si Ciàran s'est autant énervé. Mais Duncan décide de ne pas écouter Ciàran et de se lever. Non, il reste assit sur lui, ses mains sur les épaules du loup. Il ignore si ces baisers vont les mener sur la route qu'il a tant espéré, mais il ne va pas abandonner en si bon chemin. "Cià...c'était pas toi tout à l'heure, y a quelque chose qui va pas, et on va voir ça ensemble." Il prend son visage dans ses mains et il pose son front contre le sien. Il reste comme ça quelques minutes, il veut apaiser Ciàran, le détendre. "Je peux pas te laisser comme ça, je serais vraiment le plus mauvais des loups si je faisais ça non ?" demande t'il en références aux propos de Cià de tout à l'heure. Il hésite un instant puis se mord la lèvre avant de reprendre. "C'est peut être pas le bon moment je sais mais...tu me plais Cià...t'as pas idée à quel point..." Ou peut être si, parce que Duncan ne porte qu'un boxer, qu'il est collé à Ciàran et que son corps à pas attendu longtemps avant de réagir à cette proximité entre les deux hommes. "Laisse moi t'aider, joue pas au plus têtu avec moi...laisse moi te faire du bien."
roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Jeu 2 Juin - 11:10

 
Help me, love me.
Ce baiser c'était quelque chose d'inattendu, réellement. Je ne m'attendais pas à recevoir un de Duncan, encore moins au fait de lui rendre. J'étais complètement paumé dans mon comportement, ne sachant plus où donner de la tête, quoi penser. J'avançais dans le flou le plus total, dans la noirceur absolue et je n'apercevais aucune lumière qui pourrait m'aider à traverser cette passe. Je n'arrivais même pas à savoir si c'était bien moi qui l'avait embrasser ou si c'était la nouvelle facette de moi-même. Je faisais conneries sur conneries, mes idées ne cessaient de s'embrouiller. J'étais perdu, clairement. Moi qui souhaitais m'éloigner de la meute, voilà que je me rapprochais de Duncan. Pas très malin, avouons-le. Il ne se lève pas, laissant ses mains posées sur mes épaules, alors qu'il semblait tout aussi têtu que moi. Nous avions ça en commun, à croire que c'était le sang écossais dans toute sa splendeur. "Il est là le soucis Duncan, c'était moi." Oui, c'était moi. J'avais été ainsi autrefois, dans ma jeunesse, dans ma sauvagerie alors que je ne contrôlais pas encore le loup qui m'abritait. Mais avec le temps, j'avais appris à dompter la bête et à devenir l'homme qu'il avait autrefois connu. Il prend mon visage dans ses mains et son front se pose contre le mien. Je soupire une fois de plus, écoutant ses paroles et secoue doucement la tête.

"Tu ne peux rien faire Duncan...personne ne peux plus rien y faire." J'avais l'impression de régressée, de redevenir un jeune loup sans contrôle et c'était assez frustrant. Moi qui avait un minimum de contrôle sur la bête, même en étant de nature impulsif, je devenais incontrôlable et dangereux. J'avais autrefois juré de protéger la meute, hors, actuellement j'avais juste envie de tout détruire. Y comprit les miens. C'était flippant, car une partie de moi-même se refusait à cette idée, malheureusement, elle faiblissait de plus en plus chaque jours. Je fronce légèrement les sourcils quand il dit que je lui plais, que je n'ai pas idée à quel point. De quoi me parlait-il? Ouai, parce qu'il y a plusieurs façons de plaire à une personne. Puis, je connaissais Duncan depuis cinq ans maintenant et il n'avait jamais montré de signes d'attirance. Bon, a son entrée j'étais marié, puis mon mari est mort...puis, j'ai été en deuil. Ouai, d'accord, même si il avait montré quoi que ce soit je ne l'aurais sûrement pas vu. Je me mords légèrement la lèvre en l'écoutant me dire de ne pas jouer le têtu, alors que la suite de sa phrase aurait pu avoir un double sens certain. J'aurais été dans mon état normal j'aurais sûrement lâché une vanne. Pas là. Cette proximité me donne envie de réagir, néanmoins, je me crispe résistant à cette foutue tentation. Inutile d'embarquer Duncan dans une histoire compliqué, dans une relation qui pourrait s'avérer destructrice, violente.

"Ce n'est pas le moment...ni même l'endroit Duncan. J'ai rien à t'offrir, pas dans mon état actuel." Pourtant, comme pour contredire mes dires, mes lèvres frôlent les siennes sans s'y poser complètement. Je résiste, c'est difficile et j'en suis conscient, je dois partir et vite avant de baisser les bras et d'embarquer le pauvre loup dans ma vie complètement déglinguée. "Il...il faut que j'y aille, j'ai du travail qui m'attends." Menteur...j'essaye juste de fuir à ma manière, mais pour ça je devais attendre qu'il décampe de mes jambes, quoi que, j'avais surtout envie qu'il décampe son boxer de là ouai.




633mots
poste 11
*24h
  roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   Dim 5 Juin - 22:19

what's puzzling you is the nature of my game

Duncan sait que s'il laisse Ciàran lui échapper maintenant, plus jamais il ne se retrouvera dans une telle situation avec elle. Il peut sentir la détresse de son ainé, sa peur de le blesser encore. Clairement quelque chose cloche avec lui, son contrôle si fort semble le lâcher, ce qui ne devrait pas arriver alors qu'il prend de l'âge. Au contraire, il devrait gagner plus de contrôle sur son loup. Cette situation lui rappelle une discussion avec Ashen concernant son fidèle lieutenant. Duncan n'était pas le seul à avoir remarquer que quelque chose clochait avec son ami, tout le monde l'avait vu.

Il sait qu'il joue à l'égoïste en gardant Ciàran contre lui, sans lui laisser une échappatoire. Une partie de lui ne veut pas le laisser partir, veut se lover contre lui et lui apporter le soutien et réconfort dont il a besoin. Parce que Ciàran, il ne vous dira jamais quand ça va mal, s'il a une galère. Il gardera la chose pour lui et ne demandera pas de l'aide, preuve en est à son arrivée dans la salle de bain. Duncan veut l'aider, de tout son être, mais pour ça Ciàran doit le laisser se rapprocher pour le laisser l'aider. Il frissonne quand les lèvres du brun se posent sur les siennes pour un bref baiser, mais c'est assez pour se propager à tout son corps, tel une vague qui va jusqu'à ses orteils. "Peut être que t'as pas besoin de m'offir quelque chose Cià..." dit Duncan, prenant son visage dans ses mains et déposant un baiser sur son front. Il ne veut pas forcer les choses, ou forcer Ciàran si vraiment il ne veut pas de lui. Mais le jeune médecin a besoin d'être sûr que cette porte lui est à jamais fermée, et il n'aura pas de meilleure occasion. "T'as raison d'une certaine manière, tu aides la meute, tu nous protége. Tu offres déjà beaucoup de toi, peut être que tu devrait laisser quelqu'un t'offrir quelque chose pour une fois." Depuis la mort de son mari, Duncan ne l'a pas vu avec un autre, certainement Ciàran a aussi des besoins, des envies ? "On a pas besoin de définir ce qu'on fait tous les deux tu peux juste me laisser prendre soin de toi...pour une fois, laisse moi t'aider Cià." dit il en posant ses lèvres sur les siennes pour un nouveau baiser chaste, bien que son corps brûle d'autres choses beaucoup moins catholiques. Son boxer ne va pas longtemps cacher son état d'excitation.
roller coaster
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (ciacan) - Help me, love me.   

 
(ciacan) - Help me, love me.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: