Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Me, myself and my twin. ❖ Nem'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Mar 17 Mai - 13:56

I need you
— with the best twin ever

Mon cœur n’a pas assez d’espace pour battre dans ma cage thoracique. J’ai l’impression qu’il veut sortir de ma poitrine et commencer à vivre sa propre vie. Adieu Priam! J’en ai marre de toi. Je rentre à l’Institut à grand pas, la tête haute comme à mon habitude. Je me sens déjà assez faible comme ça, le comble serait bien de montrer cette faiblesse aux autres. Putain, j’ai été con. Qu’est-ce qui m’arrive au juste? Je déteste être faible et c’est exactement ce que j’ai été aujourd’hui en mission. Il n’y a pas de place pour l’erreur, pas de place pour un manque de concentration! Je le sais très bien pourtant. Je ne pourrais pas être plus en colère contre moi-même en ce moment. Comment un être aussi parfait que moi peut avoir fait ça? Bonne question. J’étais irrité et je pensais à autre chose. J’ai été trop impulsif sur ce coup… Si Corrin n’avait pas eu l’idée grotesque de m’emmener dans un bar gay aussi! Si je lui en veux encore? Oh que si! Ça me met les nerfs à vif qu’il puisse croire que je suis aux mecs. Je suis un Blackthorn! Je suis un homme, un vrai. En me dirigeant vers les chambres, je croise plusieurs personnes qui cherchent à me parler, mais je les ignore et continue mon chemin comme s’ils n’existaient pas. Je n’ai envie de parler à personne! Laissez-moi seul putain! Mes jambes me mènent instinctivement vers la chambre de ma moitié. Oui, quand je dis que je ne veux parler à personne Nemesis n’est pas inclus là-dedans. C’est différent, car elle est ma jumelle, ma meilleure amie et ma confidente. C’est comme si je discutais avec une version de moi qui puisse me calmer. J’entre sans toquer et m’affale sur son lit après avoir enlevé mes chaussures. J’attends Nem en regardant le plafond et en pensant à toutes les fois où on a regardé celui-ci ensemble couchés dans un silence complice.  
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Sam 21 Mai - 11:23

me, myself and my twin + neiam

Je cours comme une hystérique depuis vingt minutes à travers la ville, slalomant parfois entre les gens qui m'insultent sous la colère. Mais je m'en fou, clairement, car je sais que mon jumeau n'est pas bien. Je le sens, comme si je pouvais presque ressentir ses sentiments. Je n'ai pas pris le temps de faire ma rune d'invisibilité, je veux juste voir ma moitié et me coller à lui pour enlever ses fâcheux sentiments. Que s'est-il passé? Je n'en sais rien, pas encore. Et bien sûr, comme bien souvent, je n'ai pas pris ma voiture, qui me sert relativement peu. Au bout de quelques minutes, ma course frénétique prend fin et je souffle un bon coup. Enfin, je ne suis plus loin de l'institut. Je me cache dans un coin, et prend enfin le temps de faire ma rune, histoire que personne ne me voit entrer. Une fois fait, je poursuis ma route et recherche celui que je reconnaîtrais entre milles. Ma tête tourne dans tous les sens, et je décide de prendre le chemin de ma chambre rapidement. Sans savoir pourquoi, je sais que je le trouverais à l'intérieur. Lorsque quelque chose nous tracasse, nous avons l'habitude de nous retrouver dans nos chambres pour être ensembles, au calme, sans personne. Bien qu'il nous arrive aussi de vouloir être à deux, tout simplement, sans raison. Une fois devant la porte de ma chambre, je l'ouvre doucement et passe ma tête pour vérifier mon hypothèse, et bingo. Il est là, allongé dans mon lit, regardant la plafond. Doucement, je m'approche de lui et m'installe à ses côtés, me blottissant contre lui. Je ne parle pas tout de suite, je préfère qu'il le fasse de lui-même, quand il se sentira prêt. Je me contente seulement de passer une main dans ses cheveux, comme si je pouvais tout effacer rien qu'avec ce geste.


(c) chaotic evil
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Mar 24 Mai - 2:23

I need you
— with the best twin ever

Vingt minutes à broyer du noir en me repassant la scène dans ma tête pour chercher la faille. Mon orgueil en a pris un sacré coup vous pouvez moi croire! Comment un être aussi parfait que moi a bien pu tomber aussi bas? Putain, j’en sais rien mais je vais tout faire pour redevenir le meilleur. Un moment d’inattention peut-il être si grave? Si. Je ne peux pas me le permettre. Je fixe le plafond, toujours aussi en colère contre moi-même, mais soudain un changement s’opère en moi. Cette connexion est difficilement explicable, mais je suis lié à tout jamais à ma sœur jumelle d’une façon que seuls les jumeaux peuvent comprendre. Nous sommes et seront toujours là l’un pour l’autre. C’est dans cette optique que je me suis réfugié instinctivement dans sa chambre et non la mienne. Lorsque nous étions jeunes, nos parents ne pouvaient pas nous séparer. Nous faisions tout ensemble et ne pouvions dormir l’un sans l’autre. D’ailleurs, il nous arrive encore aujourd’hui d’avoir besoin de la présence de l’autre pour dormir. Pour moi, c’est naturel et ce le sera toujours. De plus, sans qu’on m’en avise, je sais au plus profond de moi qu’elle me cherche, qu’elle arrive. Je la sens tout près et mes muscles tendus commencent déjà à se relâcher. Elle est là.

Je lui jette un coup d’œil discret lorsqu’elle passe la porte et remarque ses joues roses. J’en conclue qu’elle a couru pour venir me trouver. D’ordinaire, je lui aurais glissé un commentaire taquin, mais je reste silencieux et la laisse s’installer doucement à côté de moi. Bordel, qu’est-ce que je ferais sans elle? Je l’aime tellement. Elle se blottit contre moi et passe sa main dans mes cheveux. Ce simple geste est si réconfortant. Nem n’a même pas encore parlé qu’elle réussit déjà à calmer tous mes tourments. Je me détends à vue d’œil et prends la main libre de ma sœur pour la serrer dans la mienne. Je ferme les yeux, soupire, et j’essaie de rassembler mes idées pour pouvoir lui expliquer. Je lui suis tellement reconnaissant de ne pas forcer les choses. Elle me connait si bien Néné. Rien qu’à la pensée de ce surnom que je lui donne, un léger sourire s’installe sur mes lèvres. Maintenant, je me sens d’attaque pour un commentaire taquin. Bah voilà! Le Priam que je connais revient peu à peu. «Je ne t’ai pas interrompu en pleine partie de jambe en l’air au moins ? Quelle coquine cette Néné!», lui dis-je en faisant des mouvements de sourcils de bas en haut. Je finis par détourner le regard en riant. Je passe un bras en dessous de sa tête pour qu’elle puisse le prendre pour oreiller et la serre dans mes bras. Je reste silencieux un moment et puis je me lance : «J'ai merdé. J’ai l’impression de ne plus être là à 100% en mission. Putain, j’sais pas ce qui m’arrive Nem, mais je déteste ça.».
 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Mar 24 Mai - 22:08

me, myself and my twin + neiam

Ma main continue de se balader dans les cheveux de Priam, et je suis heureuse de constater qu'il finit par se détendre, petit à petit. Et, comme toujours, tout ceci me fascine. Notre lien, sa puissance, son pouvoir. Nous l'avons toujours sû, nous ne sommes pas de vrais jumeaux, et pourtant, nous avons toujours agis comme tels. Perdue dans mes pensées, je l'observe sous tous les angles, cherchant un bleu, une égratinure, n'importe quoi. Heureusement, je ne vois rien de suspect. Soulagement immédiat. Au bout de quelques minutes, mon jumeau semble beaucoup plus détendu, et il finit même par avoir un sourire. A partir de ce moment là, je comprends que je l'ai retrouvé, qu'il n'est plus autant en colère que tout à l'heure. D'un sens, je me sens fière d'avoir cet effet sur lui,  et surtout d'être la seule à l'avoir. Bien que ce soit la même chose inversement, d'ailleurs. Et je ne voudrais de personne d'autre pour remplir ce rôle, au final, car Priam est pour moi un cadeau tombé du ciel. Je n'aurais jamais pu rêver meilleur jumeau... sauf quand il me sort ses blagues taquines. Bien sûr, il faut qu'il m'en fasse une pour entamer la discussion. Un doux rire me secoue, et je le frappe derrière la tête à l'aide de ma main lui caressant la tête quelques minutes auparavent. ''Eh bien, pas vraiment. Tu as juste interrompu le début.'' Je lui balance une réponse à la hauteur de sa question taquine, et m'applaudit personnellement pour cette répartie. Mais je sais bien qu'au fond, il sait tout aussi bien que moi que ce n'est pas vrai. Lorsqu'il passe un bras derrière ma tête, je l'utilise comme oreiller, et pose ma tête presque contre son cou. Il s'est calmé. Et je sens qu'il va parler, déjà. Ce qu'il fait au bout de quelques secondes, et à la fin de son aveu, je le regarde de nouveau en fronçant les sourcils. Lui? Merder? Impossible. J'attends quelques minutes avant de reprendre la parole, le temps de me remettre de ses paroles. ''Tu sais, tout le monde a des coups de mou.. Pri, tu fais parti des meilleurs ici, alors dans tous les cas, tu remonteras.'' Je me tais quelques instants, avant de continuer. ''Et tu ne vois pas ce qui aurait pu déclencher tout ça non plus?''  


(c) chaotic evil
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Mer 25 Mai - 2:36

I need you
— with the best twin ever

Nem’ me donne une claque derrière la tête en réponse à mon commentaire et cela me fait rire. Bien sûr, je m’attendais à cette réaction. De plus, ma jumelle est l’une des rares personnes à qui je donne la permission. Je ne réagirais pas du tout de la même façon si une autre personne me donnait une claque en arrière de la tête. De tempérament colérique, j’aurais sans aucun doute riposté. Elle continue en disant que je n’ai interrompu que le début. «Oh… Dommage. J’aurais aimé voir la tête du mec laissé en plan dans le feu de l’action.» Je pouffe de rire en imaginant la scène malgré le fait que je sais pertinemment qu’elle blague. Ça, c’est sans tenir compte du fait que, en vérité, moins j’en sais sur sa vie sexuelle et mieux je me porte. Si un jour elle arrive en pleur à cause d’un mec je vais péter les plombs. Une fois tous les deux installés confortablement, je prends un moment avant de me lancer. Puis, je déballe mon sac. Du coin de l’œil, je la vois froncer les sourcils. Je sais… Assez surprenant comme événement. La dernière fois que j’ai merdé en mission, c’était ma toute première. Dieu sait que j’ai travaillé comme un fou pour devenir le meilleur suite à cet échec monumental. Heureusement, peu de personnes savent ce qui s’est passé cette fameuse journée. Tout le monde a des coups de mou? Je suppose, mais j’aurais dû être plus prudent. Aww, c’est qu’elle sait comment flatter mon égo celle-là. Ouais, je suis parmi les meilleurs et je refuse d’être rétrogradé. «Tu parles que je vais remonter! Si tu crois que je vais laisser ça se reproduire!» Bien que je sois du genre narcissique- si si, je l’admets-, je travaille fort. On ne peut pas me reprocher de ne pas prendre mes responsabilités au sérieux. Je m’entraînerai sans relâche jusqu’à ce que j’obtienne à nouveau la perfection. Je sens mes muscles se tendre en réaction à la colère qui refait surface. Cette colère, elle m’est réservée et elle m’aidera à persévérer les heures durant mes prochains entraînements. Je suis prêt à me tuer à la tâche s’il le faut. «Si, je sais. C’est bien ça le pire.» Ma mâchoire se contracte et j’ai soudainement envie de frapper moi-même. «Corrin.» Bordel, je lui en veux tellement. Depuis qu’il m’a emmené de force dans ce foutu bar gay, je me pose de sérieuses questions. «Le mec a fait des allusions sur mon orientation sexuelle et j’ai perdu le contrôle. Putain, j’ai l’air gay moi? Jamais.» Je crache quasiment le dernier mot tout en lançant un regard noir au plafond. Je sais que ce qui me mets le plus en rogne n’est pas le commentaire en soi, mais le fait que je me pose des questions… Le fait que je pourrais réellement être gay m’effraie. Je n’en ai parlé à personne pour le moment, mais Nem’ sera la première à qui j’en parlerai. Je ne suis pas sûr d’être prêt pour le moment. Je. Ne. Veux. Pas. Être. Gay. Pour moi, ce serait synonyme de faiblesse. J’accepte les hommes aux hommes, mais je n’accepterais jamais de faire partie d’eux.
 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Jeu 26 Mai - 17:08

me, myself and my twin + neiam

J'écoute attentivement mon jumeau, le laissant s'exprimer librement. Je sais que parler va lui faire du bien, dans le fond, même si ça peut être difficile pour lui. Alors je l'écoute, attendant la raison de tout ça. Et, à ma grande surprise, elle arrive. Et c'est un choc, total. Je me redresse et le fixe, les sourcils froncés, complètement ahurie. ''Pardon?'' Priam? Gay? Impossible. Enfin, je ne pense pas. A la vue de sa réaction, je me doute qu'il est perdu, pour le coup. Et le voir comme ça me fait tout de même du mal, dans le fond. Alors, soudainement, je suis prise de colère. Pour qui il se prend, ce foutu Corrin, là? Il est qui pour insinuer une telle chose à propos de mon jumeau? Il ne vaut mieux pas pour ce garçon que je tombe sur lui sous peu, car si c'est le cas, il goûtera à ma colère. Et pas n'importe laquelle. Celle quand on fait du mal à ceux que j'aime, en particulier à mon double. Je reprends mes esprits, et me laisse retomber contre Priam, le serrant de nouveau. ''A vrai dire, je ne te vois pas gay. Pas du tout.'' Je m'arrête ici, ne sachant pas comment dire la suite de ma phrase. Je sais qu'il pourrait s'énerver, tout comme il pourrait réfléchir avant de le faire. Mais, je suis le genre de personne qui ne sait pas forcément mentir ou cacher quelque chose, alors je reprends doucement la parole. ''Mais bon, cela arrive à tout le monde de se poser la question, tu sais. Mais... en faite, pourquoi a-t-il fait des allusions?'' Je pose cette question sans y avoir réfléchit, puisqu'elle m'est venue d'un seul coup. C'est vrai, ça. Pourquoi a-t-il dit ça, l'autre? Aurait-il vu des signes, ou je ne sais quoi? En tout cas, maintenant, je fouille dans mon esprit, essayant de trouver un indice ou quoi que ce soit, mais rien. Dans mes souvenirs, mon frère n'a jamais montré de tendance homo. Ou alors, je ne m'en suis jamais rendu compte. ''Et... même si tu ne le veux pas, tu penses que tu pourrais être attiré par un homme?'' Voilà, c'est sorti. Spontanément.


(c) chaotic evil
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Sam 28 Mai - 14:53

I need you
— with the best twin ever

Bah voilà! Enfin une personne censée dans ce monde! Elle, elle sait qui je suis. Ce serait du pur gâchis qu’un homme aussi sexy que moi soit attiré par les hommes. De toute façon, j’aime trop les femmes pour penser à avoir une quelconque attirance pour les hommes. Si je suis dans le déni ? Sans commentaire. Je me pose encore  plus de questions depuis que Corrin m’a trahi en m’emmenant dans un bar gay sans prévenir. En plus, j’ai été obligé d’y rester UNE heure, car c’est lui qui avait les clés pour rentrer à l’Institut. Du coup, je me suis saoulé la gueule pour oublier où j’étais… Ce qui n’était pas l’idée du siècle je dois bien l’avouer. Le mec que j’ai rejeté comme un vulgaire déchet n’arrête pas de hanter mes pensées. NON, non, non et non. Je dois impérativement arrêter de me remettre en question comme ça! Ça affecte mon boulot en plus de me rentre complètement fou. Je suis hétérosexuel… et absolument exquis. Quoi? Je suis canon, voilà tout! Pourquoi il a fait des allusions? «J’en sais rien! Comme si je pouvais le savoir putain! Tu me prends pour qui?» Sans réfléchir, je réponds du tac au tac comme qui cela allait de soi, mais je crois que nous savons tous les deux que ce n’est pas le cas. J’ai tout de suite utilisé mon mécanisme de défense le plus sûr : la colère. Je soupire en me disant que ça ne sert à rien de jouer à ce jeu avec ma jumelle, mais c’est plus fort que moi. Quand elle reprend la parole, je n’en peux plus. Je saute du lit et me promène dans la chambre comme un lion en cage tout en réfléchissant. Si je pourrais être attiré par les hommes? Oui. Non. J’en sais rien! Non. Non, je ne peux pas être attiré par les hommes, je refuse catégoriquement une telle pensée. Bordel, j’ai envie de frapper sur quelque chose. Qu’est-ce qui me prend? Je perds tous mes moyens quand on me pose de telles questions. Je dois me ressaisir. «Non, Nem’, je ne peux pas être attiré par les hommes. C’est trop pour moi.» Je m’assois sur le bord du lit, le visage dans mes mains et les coudes sur mes genoux. Tout mon être est en bataille contre lui-même. Mon cœur me dit quelque chose et ma tête me dit le contraire.
 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   Dim 29 Mai - 12:07

me, myself and my twin + neiam

La réponse ne tarde pas à arriver, et je fronce à nouveau les sourcils lorsque Priam me répond presque agressivement. Ah, ouais. Sur le coup, j'ai envie de le frapper pour m'avoir parler comme ça. Merde, je ne suis pas son chien. Mais heureusement pour moi, je sais me maîtriser et préfère donc me taire. Instantanément, je sais que c'est donc devenu un point sensible. Et il confirme ma pensée lorsqu'il se lève pour faire les cent pas dans ma chambre, tournant en rond. Je soupire doucement, ne sachant pas vraiment quoi dire. Peut-être n'est-il pas attiré par les hommes, mais s'il l'était? Pensait-il sincèrement que j'en aurais quelque chose à faire? Personne dans cet institut n'est homophobe, et encore moins ma famille, alors pourquoi en aurait-il honte? Je secoue la tête, me lève et croise les bras tout en le fixant. ''Priam.'' Je l'appelle une première fois, et il m'ignore. Il semble complètement prit par ses pensées, comme hypnotisé. Je m'approche de lui et le stoppe dans sa marche ronde infernale. ''Priam! Arrêtes de faire les cent pas comme ça, tu vas me rendre folle.'' Enfin, il s'arrête et va s'asseoir sur le bord du lit. Je préfère ça, et je prends quelques secondes pour trouver les bons mots. Je ne veux pas lui faire de mal, je cherche simplement à l'aider. ''Ecoute.. je ne sais pas pourquoi l'idée d'être attiré par les hommes te rebute tant mais tu sais, ce n'est pas quelque chose de mal. Au lieu de te mettre dans tous tes états pour ça, réfléchis-y bien. Et puis, tu peux toujours te faire des nanas tout en pouvant être intéressé par les hommes. C'est le but d'être bisexuel. Et... avant que tu ne me reparles mal, je sais très bien, que tu sais ça.'' A la fin, je m'installe à côté de lui, passant mes jambes sur les siennes, ma main reprenant le chemin de ses cheveux. ''S'il te plaît, ne le prends pas mal. J'essaie juste de t'aider à comprendre. Après, peut-être que tu vas te poser des quetions un temps, et qu'après tu prendras conscience que ce n'était qu'une passe. Ou peut-être pas. Bref.'' Je lui fais un bisou au niveau de sa tempe, cherchant à le réconforter comme je le peux. Car je sais qu'au fond, je l'énerve avec mes paroles, bien que ce ne soit pas mon but.


(c) chaotic evil
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Me, myself and my twin. ❖ Nem'   

 
Me, myself and my twin. ❖ Nem'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Cherche twin-linked lascannon de razorback
» PNJ for the Twin White Shark
» TWIN FLAME
» Temple of forgetfulness...
» Isis A. Cayrel - the second twin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: