Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 come and save me ★ syrielle [few weeks ago]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Jeu 5 Mai - 15:14

some and save me.
Syrielle & Athénaïs
La nuit commençait doucement à tomber sur la belle ville de Chicago et ses yeux verts s’accommodaient doucement à la baisse de luminosité environnante.  Athénaïs n’était pas toute seule, d’autres chasseurs d’ombres l’avaient accompagné. Les membres qui composaient  l’enclave et l’institut auraient été inconscients de laisser toute seule une jeune néphilim pour ce genre de mission. Elle était plutôt douée en combat, il ne fallait pas se mentir, mais elle n’avait pas encore su acquérir l’expérience des anciens. En tout, ils étaient trois. Normalement, cela aurait dû être amplement suffisant. Ils devaient juste aller dans une espèce d’entrepôt, afin de le débarrasser de toutes traces de démons puisque certains terrestres, qui étaient loin d’avoir peur, y traînaient souvent. Leur mission était la suivante : ils devraient y aller, attendre un peu, surveiller, combattre s’il faut les démons et sécuriser l’endroit. Juste histoire de minimiser les risques que ces créatures reviennent. Rien de plus. Apparemment, même si la jeune rousse, était quelqu’un qui prenait des risques, on avait décidé de lui donner cette mission, tout en sachant pertinemment qu’Athénaïs pourrait délibérément oublier une phase du plan. Enfin, tant qu’ils arrivaient au même résultat à la fin, cela revenait au même. A son retour, la jeune femme prendrait l’entière responsabilité de ses actes, ce qui est tout à fait normal, et se ferait passer un savon juste avant de recevoir quelques félicitations bien dissimulées. Elle était comme ça et puis, c’est tout.

Même si elle était la plus jeune du groupe, Athénaïs ne se gênait pas pour lancer quelques ordres, sans vraiment trop de retenue « Même si on nous a dit que l’entrée principale seraient moins dangereuse, on prend celle de derrière. S’il est occupé, on peut peut-être les prendre par surprise de cette façon. Et surtout, on peut aller plus vite » dit-elle d’un ton qui se voulait affirmer. Vu aux expressions qui s’étaient logées sur les visages de ses deux coéquipiers, ils n’avaient pas l’air d’être d’accord. Mais selon elle, dans la vie, il n’est pas toujours judicieux d’obéir à chaque fois. Peut-être que le règlement est le règlement, mais quand il est nul, mieux vaut l’oublier. En réalité, elle n’était vraiment pas sûre, mais elle voulait essayer de prendre quelques initiatives. Et puis, qui sait, peut-être que cela lui rapportera beaucoup par la suite ?

Munie de sa lame favorite, Athénaïs avança vers l’endroit dont ils parlaient quelques secondes auparavant. Doucement, ils s’approchaient en prenant soin de faire attention aux détails qu’ils pouvaient trouver sur leur chemin. Une fois, à l’intérieur, le groupe s’arrêta net, une des filles qui l’avait accompagnée pris la parole « Je crois qu’on est seules. C’est bon ». Cette fille aux magnifiques cheveux blonds se trompait mais, apparemment, elle semblait l’ignorer. Peut-être que dans le groupe, elle était la moins expérimentée. « Tu te trompes. Réfléchis encore un peu. Ou la prochaine fois, ne prends pas la peine de gâcher ta précieuse salive » dit-elle d’une voix très basse. Elle avait raison. Quelques minutes plus tard, alors qu’ils étaient encore à débattre au plein milieu de l’entrepôt, un démon était venu à leur rencontre. Il n’avait pas prévu de boire le thé ou même un café avec eux. Ah ça non. Au lieu de ça, ce dernier les avait attaqués. Sur ce coup, ils avaient eu de la chance parce qu’apparemment, il avait l’air d’être seul, même si elle avait envie de crier victoire maintenant, Athénaïs tâchait de se retenir.

Elle ne savait pas trop ce qu’il s’était réellement passé par la suite. Tout était allé un peu trop vite à son goût. En instant, la jeuner rousse s’était retrouvé à essayer de se traîner à l’extérieur de l’entrepôt après avoir tué le démon et avoir vu ses coéquipiers s’enfuir. Qu’ils n’essayent même plus de venir lui adresser la parole et qu’ils prévoient leurs défenses pour l’avoir laisser se débrouiller toute seule. Il l’avait blessé et par la même occasion, brûlée au niveau de la clavicule droite. Elle s’était appuyé contre un mur et se laisser doucement glissé jusqu’à être assise sur le sol. Athénaïs fit tomber sa lame au sol également. Après avoir respiré un grand coup, elle rassembla le peu de courage qui lui restait pour poser sa main sur sa blessure afin de voir s’il y avait beaucoup de dégâts. A peine la main posée sur sa plaie, Athénaïs la retira car la douleur lui paraissait insoutenable.

Elle devait absolument appelé quelqu’un pour l’aider. Elle pouvait très bien attendre que les deux autres reviennent paisiblement à l’institut mais elle n’était pas sûre de deux choses : premièrement, qu’ils soient réellement rentré à l’Institut et deuxièmement qu’ils prennent la peine de s’inquiéter pour elle. Athénaïs n’avait qu’une solution à laquelle elle pouvait avoir recourt : elle faisait confiance à Syrielle Lightwood. Pour se faire, elle prit son téléphone qui se trouvait dans la poche gauche de sa veste en cuir. « S’il te plait, viens j’ai un problème » dit-elle en sanglots. Avant de raccrocher, la jeune rousse lui indiqua l’endroit où elle se trouvait.
electric bird.

post n°1 - 912 mots.


Dernière édition par Athénaïs Blackburn le Dim 19 Juin - 19:11, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Jeu 5 Mai - 19:33


FlashBack - Come and save me
Quand tu tombe, tends la main, la famille te rattrapera

Syrielle sourit à Athénaïs qui allait sortir faire une mission. Elle avait écouté de loin les recommandations du supérieur de leur équipe, bras croisés, appuyée contre l'entrée de la salle d'opération. Ca l'avait amusée que Athé paraisse si concentrée alors qu'elle même la connaissait assez bien pour savoir qu'elle cherchait déjà les failles du plan et le moyen de le contourner. Elle était comme ça leur jolie Blackburn, elle possédait un caractère aussi enflammé que sa chevelure de feu. Quand l'équipe s'apprêta à partir, Sissy fit un clin d'oeil encourageant à sa petite soeur de coeur puis elle parti. Elle avait franchement envie de se reposer un peu mais elle avait un cours à donner d'abord. Se rendant dans l'une des salles servant de salle de classe pour les cours de runes des plus jeunes, elle s'installa sur le bureau - comme elle le faisait toujours - au lieu de la chaise et attendit ses élèves qui ne tardèrent pas. Elle avait les plus petits aujourd'hui, ceux qui apprenait les runes en même temps qu'ils apprenaient à lire. Les cinq-six ans. Elle estimait qu'il était plus facile de retenir un dessin qu'un mot à cet âge là, c'était donc facile de leur apprendre les runes.

Elle s'amusa bien pendant ce cours, là les touts-petits étaient juste adorable. Sa soeur vint la rejoindre durant le cours et elle lui sourit. Elle avait l'impression que c'était hier que Talhia avait le même âge que les enfants assis devant elle et pourtant sa soeur avait bel et bien dix-sept ans maintenant. C'était une grande. - Et celle là c'est laquelle ? s'enquit-elle en jetant un coup d'oeil complice à sa petite soeur. - C'est celle pour ranger la chambre ! Mon frère l'utilise toujours celle là quand il sait que maman va y passer ! clama un petit, déclenchant un fou rire chez les soeurs Lightwood. Oui, en même temps ce n'était pas faux, combien de fois elle même l'avait fait pour ne pas que sa mère râle ? Parce que Sitaya pouvait être redoutable quand elle se mettait en colère.

Après le cours, elle embrassa sa petite soeur et fila dans sa chambre. Elle avait besoin de dormir, ayant eu une chasse assez éprouvante la nuit dernière et une filature dans la journée. Plus le cours de runes qui l'avait achevé. Elle pensa un instant à prendre une longue douche qui la détendrait bien puis jeta un coup d'oeil à son lit et gémit d'incertitude. Les deux la tentaient vachement. Finalement, elle choisit d'aller dormir. Elle s'étala donc sur son lit sans prendre la peine d'ôter le jean troué et le débardeur blanc qu'elle avait mit pour sa filature, passant incognito dans la rue parmi les Terrestres. Et elle s'endormit brutalement.

Ce fut la sonnerie de son téléphone qui la fit émerger de son lourd sommeil. Elle ouvrit des yeux encore bouffis de sommeil et attrapa l'appareil dont la sonnerie vrillait à ses tympans. - 'llô ? lança t-elle d'une voix encore endormie. La suite la réveilla plus brusquement qu'un seau d'eau glacé. - S’il te plait, viens j’ai un problème, pleura Athénaïs au bout du fil. Syrielle se redressa illico. - Tiens bon j'arrive, lança t-elle en raccrochant. Elle attrapa sa veste et se mit à courir tout en finissant de mettre ses bottes à lacets. Elle arriva en catastrophe dans la salle des opérations. - Localisez moi le portable d'Athénaïs Blackburn ! Maintenant ! ordonna t-elle aux coordinateurs d'un ton dur. A ce moment là, les deux autres membres de l'équipe rentrèrent et elle se rua vers eux en se fichant complètement qu'ils soient blessés. - Où est-elle ? rugit-elle. - J'sais pas ! Elle était pas avec nous ! Elle a rien écouté du plan, elle n'en a fait qu'à sa tête ! se défendit la blonde. Syrielle gronda et l'attrapa par le col pour la plaquer contre le mur. - Et c'était une raison pour l'abandonner ? hurla t-elle folle de rage. A ce moment-là, l'un des coordinateur l'interpella. - On l'a trouvée ! J'ai envoyé l'adresse sur ton portable ! lança t-il. Syrielle lâcha la blonde. - Je m'occuperais de vous plus tard ! Et elle se promettait de leur faire mal. Très mal.

En attendant elle se précipita à l'extérieur, prenant sa moto et jetant un coup d'oeil à l'adresse avant d'y foncer le plus rapidement possible. Quand elle arriva sur place l'entrepôt paraissait vide mais elle ne s'y fia pas. Attrapant Sitael elle s'approcha. - Naïs ! appela t-elle. Un faible gémissement lui répondit et elle se précipita vers elle. - J'suis là ! J'suis là ne bouge pas ! Qu'est ce qui s'est passé ? s'enquit-elle tout en analysant ses blessures.
copyright acidbrain


837 mots
poste 2
-24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Sam 7 Mai - 20:38

some and save me.
Syrielle & Athénaïs
Le moment qui s’était déroulé entre celui où elle avait raccroché au téléphone et l’arrivée de Syrielle, lui avait paru comme une éternité. Quand on souffre de la sorte, les minutes ont toujours tendance à être plus longue que d’habitude. Tiens bon, j’arrive, c’était les mots que son amie lui avait dit. Allait-elle pouvoir tenir sa promesse? Elle ne savait pas, elle ne savait plus. La vision ne la jeune rousse commençait à se troubler et à se dédoubler en même temps. Elle ne savait pas si cela était dû aux larmes qui remplissaient ses yeux ou bien la blessure du démon qui avait un certain effet sur elle. Elle n’en avait jamais vu un pareil. Le temps que Syrielle arrive sur les lieux, Athénaïs essayait de ne faire aucun bruit, au cas où que quelqu’un autre la trouverait en mauvaise posture ou même si un autre démon faisait surface. Athénaïs fait aussi tomber son téléphone par terre, n’ayant pas la force nécessaire pour le ranger à l’endroit où il devait être. Tout ce qu’elle fit, pour ne pas être repéré, était d’éteindre l’écran qui commençait à l’aveugler. Ce n’était que du matériel donc quelque chose de pas très important.

Au loin, Athénaïs entendit des bruits de moto. Elle aurait pû reconnaître celle de Syrielle entre mille. La jeune rousse pouvait enfin souffler puisqu’elle savait pertinemment qu’elle allait arriver d’un instant à l’autre. Si elle avait de la chance depuis le début de la soirée, cela ne serait qu’une histoire de secondes. Elle essaya de réguler sa respiration afin d’entendre les bruits environnants. Des bruits de pas. « Je suis là. » dit-elle en essayant de faire un peu de bruit. Quelques secondes, Athénaïs avait pu deviner que le visage de son amie se rapprochait d’elle. Juste pour voir si ce n’était pas une simple illusion, elle agrippa son bras avec celui qui était encore valide, comme si elle n’avait pas envie de la voir partir. Et c’était le cas.

Ce qu’il s’était passé? Ses coéquipiers l’ont juste laissé en plan parce qu’ils ont eu peur. « J’ai voulu tenter quelque chose et ça s’est mal passé. Je ne saurais même pas te dire exactement. Et les deux autres m’ont abandonné, j’ai voulu les chercher pour rentrer mais je me suis sentie trop mal d’un coup, donc je n’ai pas pu » lui répondit-elle avec bien du mal. « S’ils sont rentrés tranquillement à l’Institut, j’aurais envie de les massacrer » Elle allait se venger, c’était sûr, ou en tout cas, elle allait leurs faire payer. Ils n’allaient pas pourvoir s’en tirer comme cela, pas cette fois. Dès Athénaïs sera soignée et qu’elle ira un peu mieux, elle s’en occupera. Syrielle devait être surprise des paroles qu’elle venait de prononcer car, à part être légèrement rebelle, elle n’était pas méchante, mais quand on la provoquait de la sorte, on était toujours sûr de la trouver. Enfin, Athénaïs lâcha prise pour que son amie regarde correctement l’ampleur des dégâts. « C’est moche, n’est-ce-pas ? » A ce moment précis, Athénaïs n’arrivait pas à penser positivement. Tellement, qu’elle s’imaginait les pires scénarios possibles. « S’il te plait, dis à personne que j’ai fait une connerie. Encore moins à l’enclave » dit-elle en la regardant dans les yeux.
electric bird.

post n°3 - 593 mots.


Dernière édition par Athénaïs Blackburn le Dim 19 Juin - 19:12, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Sam 7 Mai - 23:22


FlashBack - Come and save me
Quand tu tombe, tends la main, la famille te rattrapera

Syrielle avait foncé le plus vite possible dès qu'elle avait entendu l'appel de détresse d'Athénaïs. Elle avait aussi promis maintes souffrances aux deux Chasseurs d'Ombres qui l'avaient abandonné et avait ordonné qu'en attendant on les arrête et on les mette chacun dans une pièce. Elle se chargerait d'eux après. Ou peut-être qu'elle leur lancerait Freya sur le dos. Sa cousine était redoutable quand il s'agissait de l'abandon de l'un des leurs. Ils allaient se faire démolir. Mais leur envoyer Frey c'était moins drôle. Elle le ferait elle même. On n'abandonnait pas l'un des siens même si le plan n'était pas suivit correctement. On n'abandonnait pas sa famille. Pas même face à une armée de Démons. Elle lança sa moto si vite dans les rues de Chicago jusqu'à l'entrepôt où se trouvait Athénaïs que même une moto de vampire n'aurait pu la rattraper. Une fois sur place elle attrapa Sitael et l'épée illumina la noirceur de l'endroit. Elle tourna sur elle même en regardant partout sur ses gardes, ses talons résonnant dans les lieux alors qu'elle vérifiait qu'aucun démon ne traînait encore sur les lieux. Comme ça semblait vide, elle se précipita vers les sanglots étouffés qu'elle entendait et vérifia les blessures de celle qu'elle considérait comme une petite soeur. - J’ai voulu tenter quelque chose et ça s’est mal passé. Je ne saurais même pas te dire exactement. Et les deux autres m’ont abandonné, j’ai voulu les chercher pour rentrer mais je me suis sentie trop mal d’un coup, donc je n’ai pas pu. S’ils sont rentrés tranquillement à l’Institut, j’aurais envie de les massacrer, fit la rouquine d'une voix douloureuse. - Chut ne te prends pas la tête. Ils sont rentrés. J'ai demandé qu'on les arrête et qu'on les séparent en attendant que je rentre. On n'abandonne pas l'un des siens. A n'importe quel prix. J'vais m'occuper d'eux mon ange mais d'abord à toi ..

Elle attrapa sa stèle, la faisant tournoyer délicatement entre ses doigts fins et chercha la rune de guérison de la jeune femme pour l'activer. Ca ne guérirait pas tout mais ça la maintiendrait en vie. - C’est moche, n’est-ce-pas ? Ca l'était ouais. Mais elle ne voulait pas l'effrayer aussi tenta t-elle de se montrer rassurante. - Ok, ça va aller ma puce. J'vais t'emmener chez une sorcière que je connais, elle va te soigner. Sa voix était douce et ferme, dissimulant son inquiétude. - S’il te plait, dis à personne que j’ai fait une connerie. Encore moins à l’enclave. Syrielle fronça les sourcils. - Qu'est ce que tu as fais Naïs ? demanda t-elle. Il fallait qu'elle connaisse toute l'histoire si elle voulait l'aider. Mais en attendant elle se redressa et chercha un nom sur son téléphone. - Dani j'ai besoin de toi, fit-elle. - Ce que tu veux chica, répondit la sorcière. Syrielle lui demanda un portail et de l'aide pour soigner quelqu'un. Daniella n'hésita pas. Un jour Syrielle lui avait sauvé la vie et depuis, toutes les deux s'entendaient très bien et si Thélios était le sorcier "attitré" des Lightwood, Daniella était quelqu'un sur qui elle pouvait toujours compter. Peu de temps après, un portail violet apparu et Syrielle prit Athénaïs dans ses bras. - Accroche toi à moi je t'emmène en sécurité. Il faut te soigner. Et elles passèrent le portail pour arriver chez Daniella qui les accueillit en souriant. C'était une sorcière espagnole, magnifique et sensuelle avec un humour décapant et qui ne filtrait absolument pas ses paroles. Elle allongea Athénaïs et Syrielle se posa a ses côtés. - Naïs parle moi. Reste avec moi d'accord ? On va te soigner, murmura t-elle d'une voix douce et maternelle.
copyright acidbrain


671 mots
poste 4
-24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Dim 8 Mai - 21:27

some and save me.
Syrielle & Athénaïs
A présent blessée, Athénaïs paraissait encore plus faible qu’elle ne l’était déjà. Jamais elle n’avait imaginé que cela lui arriverait, surtout maintenant. Auparavant, elle avait pris des risques qui avaient l’air assez similaires à ceux qu’elle avait pris ce soir, mais ça n’avait pas été très glorieux. Elle avait également l’impression de ne pas être assez intelligente pour analyser une situation et pouvoir agir en conséquence. Agir comme on lui avait appris, les méthodes qu’elle avait retenues, si on pouvait dire, en s’entraînant quotidiennement à l’Institut. « Mais… » C’était tout ce qu’elle avait trouvé à dire, elle ne voyait pas ce qu’elle pouvait ajouter à cela. Athénaïs n’avait jamais vraiment réussi à contredire Syrielle, cela était probablement dû au lien qu’elles avaient toutes les deux. « Est-ce que je pourrais leurs parler après ? » dit-elle avec un regard noir rempli de haine. Ce n’était pas qu’elle en avait quelque chose à faire d’eux, mais elle voulait avoir des explications, droit dans les yeux sans conversations interposées. C’était toujours plus facile de mentir quand on n’a pas la possibilité d’avoir la personne en face de soi. Après cela dépend les décisions prises suite à leurs actes. Peut-être n’auraient-ils qu’un avertissement ou une mise à l’épreuve, parce que oui, eux, comparé à la jeune rousse, sont presque irréprochable. Pour eux, la loi reste la loi même quand elle se montre injuste. Athénaïs, c’est plutôt, Mets encore plus de règles en place et plus j’aurais envie de trouver des moyens pour les transgresser. Il ne fallait pas essayer de la limiter. « Au moins, tu pourras me tenir au courant ? » répondit-elle en baissant le regard. C’était mieux que rien du tout.

Quand Syrielle proposa d’appeler une sorcière pour la soigner, Athénaïs acquiesça du regard. Puis elle fut contrainte de lui raconter ce qu’il s’était passé, ce qu’elle avait fait de mal pour en arriver où elle était. Avant de prendre la parole, la jeune américaine se redressa et prit une grande bouffée d’air, afin doucement, car plus elle respirait plus elle avait mal au niveau de sa blessure. « Je ne sais pas trop. Depuis quelques temps, j’ai l’impression que l’Enclave me surveille. Enfin, qu’elle se méfie un peu de mon comportement, parce que tu sais comment je suis vis-à-vis des ordres. Et là, ce soir, j’ai voulu finir plus vite et je n’ai pas fait gaffe, donc j’ai un peu peur de ce côté-là. » D’un coup, elle avait encore plus honte, comme si elle venait de la décevoir. Peut-être qu’elle se met un peu trop de pression, diront certaines personnes. Syrielle devrait attendre un peu avant de lui passer un savon, car là, elle n’est pas des plus conscientes. Enfin, heureusement qu’elle se souvient encore de son prénom et de sa vraie nature. Par pure reflexe, Athénaïs tourna la tête quand elle vit enfin la lumière violacée du portail arrivé. Ayant du mal à se déplacer, elle se laissa faire et passa à travers le portail avec Syrielle. Une fois arrivée sur place, elle regarda autour d’elle pour essayer de déterminer où elle était tombée. Même si Syrielle la connaissait, Athénaïs doutait toujours un peu fond d’elle. Elle avait beau faire confiance à Syrielle mais voilà, l’endroit était toujours inconnu pour elle. « On est tombé où ? »

Puis, soudainement, comme les terrestres l’appelleraient, la jeune chasseuse d’Ombres fut prise d’une crise qui pourrait s’apparenter à une crise de panique. D’un coup, elle n’était plus d’accord pour que cette sorcière la soigne et préférait aller voir ailleurs. Elle n’a rien contre ce genre de créature, mais bon, il y a toujours une meilleure solution. Athénaïs avait eu le don de se surprendre en se levant d’un geste vif. N’ayant plus sa lame sur elle, Athénaïs se colla dos au mur, en les suppliant de ne pas l’approcher. « Tu ne sais même pas ce qu’elle va réellement me faire. »
electric bird.

post n°5 - 705 mots - moins de 24 heures.


Dernière édition par Athénaïs Blackburn le Dim 19 Juin - 19:13, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Lun 9 Mai - 14:18


FlashBack - Come and save me
Quand tu tombe, tends la main, la famille te rattrapera

Syrielle grimaça en voyant l'étendue des blessures d'Athénaïs. Une Iratze ne suffirait pas à guérir tout ça et si elle ne l'emmenait pas se faire soigner de suite, elle risquait de la perdre. Et ça c'était hors de question ! Athénaïs était comme une seconde petite soeur à ses yeux, alors elle fit ce qu'elle aurait fait pour Talhia ou pour Lux ou n'importe qui qui comptait à ses yeux. Elle appela au secours quelqu'un de puissant, quitte à s'endetter face à elle. Mais Daniella lui en devait une. Et la sorcière accepta. Mais en attendant, elles discutèrent des raisons qui les avaient entraînées là-dedans. - Est-ce que je pourrais leurs parler après ? demanda Athénaïs quand Syrielle lui annonça qu'elle avait fait arrêter les deux autres membres de l'équipe. C'était la procédure habituelle et elle voulait des éclaircissements. Elle ne les avaient pas vraiment arrêtés, elle avait fait en sorte de les séparer pour qu'ils ne se mettent pas en accord sur une version qui accuserait complètement Athénaïs en les dispensant de tout. Hors de question. Syrielle la regarda en arquant un sourcil. - Je ne sais pas Athénaïs, ça dépendra de la situation, répondit-elle doucement. Elle comprenait les envies de meurtre de la jeune fille, elle même aurait été pareil dans la même situation. - Au moins, tu pourras me tenir au courant ? s'enquit la rouquine. Syrielle hocha la tête. - Tu le seras forcément Naïs, répondit-elle toujours aussi douce, comme pour ne pas l'effrayer. Parce qu'elle n'était pas sûre de pouvoir entièrement protéger la jeune chasseuse si elle était totalement en tord.

Syrielle connaissait Athénaïs, elle savait que c'était une bonne chasseuse mais elle savait aussi qu'elle était du genre rebelle, à n'en faire qu'à sa tête et parfois ça lui jouait des tours. Syrielle était souvent intervenue en douce pour la couvrir ou la protéger mais cette fois-là, elle n'était pas sûre d'y parvenir totalement. En attendant le portail de Daniella, Sissy demanda à sa jeune amie de lui raconter ce qu'il s'était passé. - Je ne sais pas trop. Depuis quelques temps, j’ai l’impression que l’Enclave me surveille. Enfin, qu’elle se méfie un peu de mon comportement, parce que tu sais comment je suis vis-à-vis des ordres. Et là, ce soir, j’ai voulu finir plus vite et je n’ai pas fait gaffe, donc j’ai un peu peur de ce côté-là. C'était le cas. Athénaïs n'était pas la seule sur qui l'Enclave avait un oeil mais elle en faisait partie parce qu'elle était trop rebelle à leur goût. Elle soupira. - Athénaïs, quand on te confie une mission, on ne la bâcle pas pour "finir plus vite", on fait en sorte d'être prudents et méticuleux, la sermonna t-elle. Sa voix était ferme mais pas méchante, comme une grande soeur grondant une petite pour une bêtise qu'elle avait faite.

A ce moment là, le portail violet de Daniella se matérialisa et Syrielle attrapa Athénaïs pour le traverser. - Holà chica, la salua Daniella de sa voix douce et sensuelle avec cet accent espagnol que Sissy adorait. - On est chez une amie, répondit la Lightwood à la rouquine. Elle essaya de l'apaiser, de l'allonger sur le canapé pour qu'elle se repose, que Daniella puisse la soigner. Mais alors qu'elle allait la poser, Athénaïs fit une crise de panique et elle se plaqua contre le mur en tendant les mains. Syrielle vit Daniella lever les mains mais elle secoua la tête. - No Dani. No te preocupes, va a calmarse, fit Sissy à la sorcière qui hocha la tête. Elles discutèrent un instant en espagnol avant que la brune se s'éloigne en laissant Sissy seule avec Athénaïs. Elle s'approcha doucement. - Chut, mon chat c'est moi. Calme toi mon Athénaïs on est en sécurité. Viens on va te soigner sinon tu vas mettre du sang sur le tapis aragonais de Daniella et elle a horreur de ça. Allez viens chérie, personne ne va te faire de mal, tenta t-elle de l'apaiser d'une voix douce et aimante. Tu as confiance en moi pas vrai ? Et moi en Daniella. Ca va aller.
copyright acidbrain


726 mots
poste 6
-24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Jeu 12 Mai - 16:03

some and save me.
Syrielle & Athénaïs
Athénaïs était soudainement déçue; un air abattu et triste s’était installé sur son visage; surtout quand la brune lui annonça qu’elle ne pourra être pas voir ses futurs anciens coéquipiers. Enfin, cela n’était pas une certitude donc dans le fond, elle avait encore cet espoir de pouvoir se confronter à eux. Tout ce qu’elle peut faire pour le moment était attendre. Oh dieu, ce qu’elle déteste cela. Parfois même, elle ne se gênait pas pour le faire savoir. Ces fameuses manifestations pouvaient prendre diverses formes, tel que: des réflexions sur le délai d’attendre, râler sur le fait qu’elle aimerait toujours avoir tout immédiatement, rester planter devant une personne en le regardant fixement pour qu’elle fasse ce qu’elle lui a demandé, et puis finalement, quelques jurons non dissimulés, tant pis pour les oreilles infantiles. Elle sait très bien que son impatience fait partit de ses principaux défauts et que cela n’était jamais vraiment bénéfique. Elle sait très bien, que dans la plupart des cas, les gens cherchent à éliminer leurs défauts mais elle, en quelque sort, constitue l’exception à un principe loin d’être immuable. Têtue comme une mule, Athénaïs ne savait pas vraiment si cette attaque, qui était la matérialisation de la preuve de son impatiente et un argument qui justifie le côté négatif de son point de caractère, allait vraiment lui servir à la faire changer d’avis. Du moins, à la faire se remettre en question ou simplement à l’envisager, rien qu’un peux.

Alors qu’elle était sûre de ce qu’elle faisait précédemment et de ce qu’elle disait, Athénaïs, finalement, doutait du fait d’avoir tout avouer à Syrielle, même si elle sait qu’elle pourrait très bien garder cette conversation secrète. Que les choses qui ont été dites et faites à l’entrepôt de Chicago y reste, pas d’exception. Maintenant, à voir, si elle pouvait vivre avec cela. Cela étant dit, il y a des secrets bien plus lourds à porter. Pour Athénaïs, cela n’était pas forcément mentir à l’Enclave mais plutôt oublier délibérément de lui dire quelque chose, un simple trou de mémoire qui avait l’air; en soit; plus que banal, tout résidait dans la nuance. Bon si Athénaïs arrivait à convaincre Syrielle, cette dernière devrait oublier que cela concerne l’Enclave directement, que selon elle que les règles c’est les règles et pas autrement. « Qu’est-ce que tu vas faire ? » dit-elle en la regardant droit dans les yeux. Non, ce n’était pas un pauvre chantage. Athénaïs cherchait simplement à être rassurer quant à son erreur. Bon, ses deux coéquipiers pourraient peut-être la charger à cause de cela, mais peut être que le fait qu’il l’ait abandonné sans savoir si elle était encore envie ou non, allait doucement atténuer son erreur. Enfin, l’Enclave aurait un problème plus important à régler selon elle. Est-ce qu’elle va aller tout raconter? Est-ce qu’elle va changer la réalité des choses? Va-t-elle oser lui poser un ultimatum, en lui proposant qu’elle lui prouve qu’elle peut aussi se comporter correctement pendant une certaine période en échange de son presque silence? C’était encore un parfait mystère dont elle allait découvrir l’origine en écoutant le point de vue de Syrielle.

Athénaïs n’aimait pas être vulnérable de la sorte. Dans un état pareil, elle n’avait plus la possibilité de se cacher derrière son caractère qui ne plait pas forcément à tout le monde. Elle n’aimait pas être comme cela, mais encore plus devant une personne comme Syrielle qu’elle apprécie beaucoup, qui pourrait presque faire partie de sa famille, si cette notion ne s’attardait pas uniquement sur les liens du sang à proprement parlé. Le dos au mur, Athénaïs baissa encore une fois les yeux au sol, comme si cela pouvait lui permettre de réfléchir, de prendre une décision en connaissance de cause. « Qu’est-ce que vous vous dîtes ? » dit-elle en les entendant parler espagnol, langue qu’elle était loin de connaître. Athénaïs n’avait jamais eu vraiment d’affinité avec cette langue. A chaque fois qu’on avait essayé de lui apprendre, la jeune fille de l’époque n’arrivait pas à retenir. Suite aux paroles de Syrielle, la jeune femme eu le réflexe de bouger de façon à ne plus être sur le tapis de Daniella. Ce n’était pas qu’elle ne voulait toujours pas se rendre mais bon elle ne voulait pas non plus donner à la sorcière qui devait la soigner une raison de la détester et de bâcler son travail. Elle se laissa glisser le long du mur, comme elle l’avait à l’entrepôt. La rousse hocha la tête pour lui signifier qu’elle était d’accord avec elle et qu’elle avait confiance en elle. Elle allait être contrainte d’accepter si elle voulait continuer à vivre et à exercer la fonction qu’elle avait. Maintenant, reste à savoir si elle aurait le même niveau qu’avant. Athénaïs prit l’initiative de s’agripper légèrement à Syrielle, pour qu’elle l’aide à s’installer à nouveau sur le canapé.
electric bird.

post n°7 - 876 mots.


Dernière édition par Athénaïs Blackburn le Dim 19 Juin - 19:14, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Jeu 12 Mai - 17:08


FlashBack - Come and save me
Quand tu tombe, tends la main, la famille te rattrapera

Syrielle savait qu'Athénaïs avait peur. Elle savait qu'elle avait commis une faute qui pouvait être très grave cela dit, tout le monde était vivant, a peu près entier, les Démons détruits alors la mission n'avait pas totalement été inutile et dangereuse. Athénaïs n'était pas la seule "rebelle" de l'Institut et l'Enclave avait plus à gérer en ce moment que les Chasseurs d'Ombres qui se rebellait un peu trop. Elle allait probablement avoir un avertissement, peut-être une surveillance accrue ou une mise à pied pendant quelques temps et puis c'était tout. L'Institut ne pouvait se permettre de perdre ses bons éléments ou se les mettre sur le dos. Pas en ce moment alors que le Nouvel Ordre prenait de l'ampleur et que les trahisons se répercutaient jusque dans leurs propres rangs. - Qu'est-ce que tu vas faire ? lui demanda alors la rouquine. Syrielle fixa Athénaïs un long moment comme si elle pesait le pour et le contre. C'était un peu le cas. Si elle couvrait la jeune fille et que ça se reproduisait, ça pouvait être très mauvais et cette prochaine fois, il était possible que quelqu'un ne s'en sorte pas. Mais en même temps c'était Athénaïs, sa petite soeur de coeur, presque un membre de sa famille. "On est les Lightwood. On brise les règles et on en acceptent les conséquences" avait un jour dit son ancêtre, Alec Lightwood. Et Sissy appliquait très souvent cette philosophie qui était devenue la sienne. Alors elle sourit doucement à la petite rouquine face à elle. - Mon devoir. Je vais protéger ma famille. Comme toujours, annonça t-elle d'un ton sérieux en se redressant. Elle fixa les alentours, attentive au cas où un Démon reviendrait dans les parages finir le travail, Sitael scintillant dans sa main. Puis elle regarda son amie. - Par contre Athé, cette fois je demande une chose. Elle allait essayer de lui mettre un peu de plomb en tête. Je veux que tu viennes t'entraîner et faire quelques missions avec moi. Et je t'apprendrais comment on peut tirer partie d'une improvisation sans se mettre soi ou ses équipiers en danger.

A ce moment là, le portail de Daniella se matérialisa et elle prit Athénaïs contre elle. Pour que celle ci fasse une crise de panique quelques minutes plus tard. Cela dit elle comprenait tout à fait. Daniella était un peu ... excentrique. Espagnole du XVIIème siècle, il lui arrivait de porter encore les tenues du moment. Elle possédait de longs cheveux noirs et épais, bien lisses ainsi que des yeux d'un bleu myosotis impressionnant et une peau ... une peau d'un doré/bronze un peu particulier qui faisait ressortir ses yeux. Elle avait l'air extravertie, enflammée et passionnée. Une véritable espagnole en somme. La rousse demanda alors de quoi parlait les deux jeunes femmes qui discutait en espagnol. Sissy avait toujours aimé les langues et s'entraînait à ne pas perdre accent et vocabulaire en discutant souvent avec Daniella. Tournant la tête vers sa petite soeur, la Lightwood lui sourit d'un air rassurant. - Je lui résumais jsute ce qui s'était passé et les blessures que j'avais remarqué et Dani me disait qu'elle ne peut pas te soigner si tu ne la laisse pas approcher. Ce qui était totalement vrai.

Athénaïs fini par laisser sa grande soeur de coeur approcher et s'accrocha à elle comme une enfant à sa mère. Sissy la serra et la porta jusqu'au canapé, l'allongeant dessus. Elle s'agenouilla à sa tête, caressant ses cheveux et son front pour la rassurer tandis que Daniella s'approchait et regardait tout ça. - Ca risque de piquer un peu, je suis désolée par avance, prévint-elle de sa voix chantante en roulant les "r". Sissy hocha la tête et se fit plus présente pour tenir Athénaïs au besoin. La sorcière tendit les mains et une lueur doré y fit son apparition. Celle ci lança des étincelles qui glissèrent sur le corps d'Athénaïs, cherchant tout ce qu'il y avait à soigner et à réparer, se faufilant dans les blessures, réparant les os et refermant les entailles. Sissy senti sa petite protégée se tendre et l'entendit gémir de douleur. - Je suis là ... je suis là, murmura t-elle. Et comme sa mère le faisait quand elle se blessait, elle porta ses lèvres à son oreille et lui chanta une berceuse espagnole. La première qui lui vint à l'esprit. - A la nanita nana, nanita ella, nanita ella, mi niña tiene sueño, bendito sea, bendito sea. A la nanita nana, nanita ella, nanita ella, mi niña tiene sueño, bendito sea, bendito sea. Fuentecita, que corre clara y sonadora ruiseñor que en la selva cantando llora. Calla mientras la cuna se balancea a la nanita nana, nanita ella ... Et elle continua jusqu'à ce que Daniella ne termine de la soigner.

A la fin, Athénaïs était en sueur mais au moins elle était vivante et soignée. Sissy posa une couverture sur elle pour qu'elle n'attrape pas froid puis s'éloigna un peu pour discuter avec Daniella, la remerciant, avant d'appeler l'Institut pour donner des nouvelles et connaître les versions des autres. Evidemment, ça ne lui plu pas mais c'était normal. Ils cherchaient à se protéger. Mais ça, Sissy n'était pas prête de leur pardonner. - Dis leur que je me charge de cette enquête quand je rentre avec Athénaïs ... Non tords partagés je dirais. Elle n'a peut-être pas suivis le plan mais les deux autres étaient prêts à dire qu'il n'y avait pas de démons et à repartir. Sans parler du fait qu'ils l'ont abandonnée blessée ! ... Non dis à Juliette que je m'en charge, je lui ferais mon rapport après. Elle fronça les sourcils en regardant Athénaïs. Bien sur que je vais être objective tu me prends pour une Chasseuse de pacotille ?! s'agaça t-elle. Ok oui si tu veux mets le en binôme avec moi ... Non j'attends qu'Athénaïs aille un peu mieux avant de rentrer ... Ok. Elle raccrocha puis revint vers la rouquine alors que Daniella lui tendait un grand verre d'eau. Elle s'agenouilla près d'elle. - Comment tu te sens ma puce ? demanda t-elle avec douceur.

copyright acidbrain


1062 mots
poste 8
-24h
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   Sam 11 Juin - 19:28

some and save me.
Syrielle & Athénaïs
Athénaïs n’était pas la plus fière quand Syrielle commença à parler de protéger la famille. Le regard fuyant, elle en avait même un peu honte, mais cela, elle n’oserait jamais l’avouer. Elle redoutait le fait d’avoir plus honte que maintenant. La jeune rousse avait comme l’impression de ne pas être digne d’être aussi proche qu’elle, ou même, de lui parler et de la regarder tout simplement. Elle devait en avoir la confirmation. Elle ne pouvait pas continuer en ignorant une chose pareille. «Est-ce que j’en suis réellement digne ? » dit-elle d’une petite voix qui se voulait être légèrement timide. Elle ne cherchait pas à ce que Syrielle la plaigne, loin de là, puisque ce n’était pas son genre. Elle arrêta subitement de penser quand la jeune brune qu’elle n’allait lui demander qu’une seule chose «Oui?». Elle se demandait bien ce que Syrielle allait bien lui dire par la suite. Est-ce qu’elle allait lui dire qu’elle allait tout raconter à l’Enclave et qu’elle ferait mieux de commencer à préparer sa défense? On ne sait jamais. Ce n’est pas qu’elle n’avait pas confiance en elle, mais parfois, les gens peuvent surprendre les autres à cause de leurs comportements respectifs. Comme elle l’avait prévu quelques minutes auparavant, Syrielle allait lui apprendre comment il fallait agir. Si seulement, elle avait pu la rencontrer bien avant d’apprendre à être une chasseuse d’ombres pour qu’elle apprenne à faire les choses correctement. «Je ne veux pas te faire perdre du temps», parce que oui, clairement, Syrielle avait mieux à faire que de s’occuper continuellement, d’être la tutrice, d’Athénaïs. Elle ne pourrait pas être toujours là.

Quand elle les entendit parler en espagnol, Athénaïs fut envahi d’une vague de panique puisqu’elle ne comprenait pas du tout.  «D’accord…» Elle avait de plus en plus la gorge qui se nouait, ce qui rendait plus difficile la sortie de sons. Elle en disait le minimum. Même si l’attaque était passée depuis un moment, Athénaïs avait comme l’impression de sentir que quelqu’un l’étranglait encore. Comme si cela n’allait pas finir de sitôt. Une nouvelle fois, Athénaïs se retrouvait allongée sur le canapé à contempler le plafond. A force, la jeune rousse finira par le connaître par cœur. Piquer un peu? C’était un doux euphémisme. Elle aurait grandement préférée qu’elle lui dise que cela allait faire très mal. Elle se crispait de douleur, Athénaïs aurait voulu bouger pour échapper à ça mais Syrielle était décidé à la maintenir. Cette dernière avait d’ailleurs eu la bonne idée de venir lui chanter une berceuse, histoire de détourner son attention. Elle allait s’en souvenir.

«Merci» dit-elle quand Syrielle apporta une couverture. Elle remercia aussi Daniella pour l’avoir soigné et s’excusa pour le comportement qu’elle venait d’avoir. Elle ne pû s’empêcher de tenter de se relever légèrement pour entendre ce que Syrielle disait au téléphone. Encore une fois, elle n’avait pas réussi, Syrielle était bien trop loin pour ça. «Bizarre et terriblement honteuse» dit-elle en tenant le verre d’eau. «Elle t’a dit si j’allais avoir des séquelles par la suite?» Elle n’avait vraiment pas envie de se souvenir de cette soirée.
electric bird.

post n°9 - 568 mots.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: come and save me ★ syrielle [few weeks ago]   

 
come and save me ★ syrielle [few weeks ago]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: