Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
50/77  (50/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSLehr O'Siodhachain
Je suis à Chicago depuis le : 25/01/2016 et j'ai déjà payé : 1447 factures et gagné : 347 gains. Il paraît que : Jamie Campbell Bower On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Wiise pour l'avatar, Tumblr pour les gifs.

Je suis : fiancé à Thyia, même si aucun de nous ne l'a vraiment choisi
Sujet: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   Jeu 5 Mai - 1:12


❝There are those who say fate is something beyond our command.❞
- Ciàran & Lehr -
That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.
Lehr avait bien évidemment entendu parler des troubles dans la meute après l’attaque qu’avait subi Ciàran. Il n’avait d’ailleurs pas fallu bien longtemps avant que ce dernier ne le contacte. Néanmoins si le loup mettait faussement son état sur le compte de la fatigue, le faerie lui, ayant des contacts dans chaque camp en savait un peu plus. C’est pourquoi il s’était mis en quête de remèdes pour contrebalancer certains effets du sort qui avait été jeté sur le beta de la meute. Si Lehr se souciait un peu du sort d’Ashen –un beta instable n’est jamais une image de force pour un alpha– il s’inquiétait surtout des répercussions qu’une meute affaiblie pourrait avoir sur le sort des jumelles. Il estimait qu’elles étaient sous sa protection –bien qu’elles aient à mainte reprise prouvé qu’elles savaient aussi se débrouiller seule– et il prenait ce rôle très à cœur.

Pourtant, malgré ses recherches et son savoir, il avait dû se rendre à l’évidence. Il ne pouvait pas annuler les effets du sort, seul un sorcier le pourrait, ou Ciàran lui-même s’il arrivait à s’en défaire. Ce que Magnus lui avait d’ailleurs confirmé. Bien sûr Lehr lui avait demandé s’il pensait pouvoir venir s’en occuper, en se doutant fort que la réponse serait négative. Pas parce que le sorcier ne voulait pas aider, mais parce qu’il était toujours compliqué pour lui de faire des incursions dans Chicago. Cela dit il lui avait laissé des pistes pour l’aider à améliorer certaines de ses décoctions afin d’affaiblir l’effet du sort.

Les recettes étaient compliquées à réaliser, mais rien dont il ne puisse venir à bout, et tout fut fin prêt pour le jour et heure dite. D’ailleurs… Lehr sentit une présence aux abords du lac, d’un mouvement de la main il fit du lac comme un miroir sans tain, lui permettant ainsi de s’assurer de l’identité de son visiteur. C’était bel et bien Ciàran, pile à l’heure. Le faerie lui ouvrit un portail magique à travers le lac pour le laisser entrer. « Bonjour Ciàran, j’ai tout ce que tu m’as demandé. Comment tu te sens ? » s’enquit l’Irlandais en invitant le loup à prendre place dans son salon.

Vous voyez les demeures des contes magiques des Terrestres ? Les murs en terre s’effritant, les racines pendant du plafond, sans la moindre vue sur l’extérieur ? Oubliez tout ça. Lehr avait une vue extérieure, sur l’intérieur du lac, certes, mais c’était quand même l’extérieur. La majeur partie de ses appartements se trouvaient cela dit sous la terre, seulement une partie du salon, ainsi que l’entrée se trouvaient sous le lac. On entrevoyait entre les racines des arbres qui poussaient sur l’une des berges des portions du lac miroitant. Pour ce qui était des murs, bon courage pour les effriter par contre. Ils étaient dans un des matériaux propres au monde des faeries, on aurait pu le comparer au marbre Terrestre sans doute. A la différence qu’il était comme les yeux de Lehr, variant du bleu au rose, parfois dans un mélange violet, parfois en deux teintes distinctes.

code by lizzou — gifs by TUMBLR — 545 MOTS.




avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   Jeu 5 Mai - 18:32


Maybe I can help
Ciàran & Lehr




Depuis cette attaque je n'étais plus le même. Toujours sous pressions, sans cesse en train de passer du noir au blanc. Bien sûr, je mettais ça sur l'effet d'une fatigue évidente. Entre mon boulot qui me réclamait pas mal d'énergie et le fait que je me consacre à la meute et à la rébellion, j'avais rarement un moment pour moi, un jour de repos. Du coup, j'avais pris la décision de contacter Lehr pour qu'il m'aide en me préparent une de ses concoctions bien à lui. Dans le passé il m'avait aidé à passer le cape, m'offrant de quoi me calmer, de quoi ne pas exploser comme j'aurais dû le faire. Il avait passé deux ans à me préparer des potions pour que je ne succombe pas à la peine, à la colère et ça m'avait vraiment aidé. Avec le temps une certaine amitié c'était construite. Il m'avait vu au plus bas, il m'avait également vu remonter la pente doucement, mais sûrement. Sauf que là c'était différent. C'était plus profond, plus sombre. J'avais de nombreuses sautes d'humeurs, de nombreux trous de mémoire. Je doutais de tout et de tout le monde. Sensation horrible. Je n'arrivais plus à me contrôler, c'était comme si une guerre intérieur ne cessait de se dérouler faisant ainsi de nombreux dégâts. J'avais du prendre quelques jours de congés à l'hôpital. Je n'étais plus doué en rien, allant même jusqu'à agresser mes patients. Si je continuais sur cette voix j'allais finir par me faire virer. Il fallait que je fasse quelque chose et vite...Je me rend donc au point de rendez-vous à l'heure indiquée. J'ai mal à la tête, je suis nerveux et j'ai sans cesse l'impression d'être observé et manipulé. Je suis un loup-garou et, un loup sous pression ce n'est jamais une bonne chose. C'est comme foutre un animal sauvage dans un cage...je tournais en rond. J'arrive donc sur place. Mains dans les poches, les yeux rivés sur un point invisible j'attends...Enfin, le portail s'ouvre et me dévoile Lehr. Je ne souris pas. Je suis épuisé mentalement mais également physiquement. « Bonjour Ciàran, j’ai tout ce que tu m’as demandé. Comment tu te sens ? » Je traverse le portail en silence, le saluant d'un signe de la tête avant de passer ma main dans mes cheveux.

« Bonjour Lehr. » Comment me sentais-je ? Et bien, je suis loin d'être au mieux de ma forme. Je possède des cernes sous les yeux – choses rares chez notre espèce -, je ne me suis pas rasé depuis plusieurs jours, me rendant physiquement plus vieux. Mes cheveux sont en batailles. Bon, mon hygiène corporelle reste importante, mais physiquement je suis négligé. « Je suis fatigué...je suis désolé de t'avoir dérange mais, je pense que j'ai vraiment besoin de ça pour me calmer. » Oui, sinon j'allais finir par faire un meurtre. Je connais bien les lieux, assez pour me diriger vers le canapé et m'asseoir en silence, le visage entre mes mains. Un long soupire s'échappe de mes lèvres et je me masse le crâne douloureux. « J'ai trop de boulot pour le moment, je pète les plombs pour rien et je deviens instable. Je...je ne sais pas ce qui m'arrive... » Je suis loup depuis que j'ai douze ans, du coup, ce manque de contrôle n'est pas spécialement normal chez moi. Levant les yeux vers l'homme, je souris très légèrement. Je ne souhaite pas lui raconter le fait que j'avais croisé un vampire sans la tuer, justement, j'avais embrassé celle-ci. Puis, j'avais laissé mourir une patiente sans grands remords...Je ne me reconnais plus. C'est horrible, parce que quand j'y pense, je sais que ce n'est pas normale. Peut-être que le loup reprend sa place, le contrôle petit à petit vu ma faiblesse physique du moment...


684 mots
Poste 2

© ACIDBRAIN

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
50/77  (50/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSLehr O'Siodhachain
Je suis à Chicago depuis le : 25/01/2016 et j'ai déjà payé : 1447 factures et gagné : 347 gains. Il paraît que : Jamie Campbell Bower On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Wiise pour l'avatar, Tumblr pour les gifs.

Je suis : fiancé à Thyia, même si aucun de nous ne l'a vraiment choisi
Sujet: Re: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   Mer 11 Mai - 0:56


❝There are those who say fate is something beyond our command.❞
- Ciàran & Lehr -
That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.
À l’instant où Lehr voit Ciàran traverser le portail, il comprend que le loup va encore plus mal qu’il ne le pensait. Visiblement le corps du Beta –qu’il en soit conscient ou non– essaye visiblement de combattre le sort qu’on lui a jeté… Ce qui est sans doute la raison pour laquelle le loup en lui n’a pas encore prit complètement le dessus et massacré la moitié de la ville…
Il balaye les excuses du loup d’un geste de la main. « Ne t’en fais pas, tu ne me déranges jamais. » lui assure-t-il, et c’est vrai. D’autant que le faerie préfère largement le soigner en amont que de faire partie de la milice qui devra l’abattre quand il deviendra complètement fou… C’est déjà assez dur pour lui quand il doit mettre un terme aux agissements d’une Créature Obscure qu’il ne connait ni d’Eve ni d’Adam, alors un ami… Il le ferait, le sens du bien commun prendrait le dessus, mais il aurait probablement beaucoup de mal à s’en remettre après ça. Ce serait comme perdre Tara à nouveau mais cette fois avec lui-même dans le rôle de l’assassin…

L’Irlandais se pinça les lèvres en entendant le Beta dire qu’il ignorait ce qu’il lui arrivait. Le faerie le savait, ou du moins, se doutait de ce qui lui était arrivé pour avoir laissé traîner ses oreilles du côté d Nouvel Ordre. Mais il n’était pas sûr que ça aiderait le loup de toute façon, et puis, les effets du sort pourrait bien le rendre imperméable à cette explication, autant attendre que les potions l’aident à faire le tri dans sa tête, et qu’il comprenne seul ce qu’il se passait. « Ne t’en fais pas ! Les remèdes du Petit Peuple t’ont aidé par le passé, il en sera de même cette fois ! » affirma le blond avec un sourire confiant. Il se tourna vers la table dans le salon qui se trouvait non loin de là, en tout cas à la vue du loup, et en revint en tenant avec lui une petite boite. Il s’assit sur un fauteuil en face du loup. « Cette potion bleue t’aidera à calmer le loup en toi, pour éviter que tu ne partes dans des rages folles. Je te conseille d’en prendre plutôt le matin en te levant. L’équivalent d’une cuillère à café dans un verre d’eau. » lui expliqua-t-il en sortant une fiole bleue. C’était vrai, d’une certaine manière, en fait cela contrecarrerait les effets du sort qui essayait de le rendre fou en le faisant douter. « Les pilules vertes, t’aideront à combattre la fatigue. Donc évidemment avant de dormir, pas plus de deux ! Sinon tu risquerais de dormir pendant une semaine. » le prévint-il en tenant entre ses doigts une pochette transparente où l’on voyait une trentaine de pilule. Encore une fois, vrai c’était des somnifères mais elles aideraient également le corps du loup à combattre le sort, le fatigant moins. Et comme tout bon somnifère c’était néfaste en overdose. « Il me semble que tu m’avais parlé de trous de mémoire aussi, non ? Je t’ai du coup préparé des ampoules de potions, les rouges là. » fit-il en montrant du doigts les dites ampoules au fond de la boite. « Une ampoule par jour, pas plus, cela aidera à raviver ta mémoire, plutôt le soir, ton cerveau sera plus réceptif en étant au repos que stimuler par ce qu’il se passe à l’extérieur. » précisa-t-il avec le professionnalisme d’un médecin envers son patient. Ce qu’il se garda bien de dire néanmoins c’est qu’il y avait des chances que ces nuits soient peuplées des souvenirs qui avaient été altérés par le sort, les restituant dans toute leur netteté. « Tu ne sais pas ce qui aurait pu déclencher tout ça ? Cela fait des années que tu es loup maintenant, c’est étrange que cela arrive aussi soudainement… Il s’est passé quelque chose d’inhabituel ? » s’enquit-il. Evidemment, il savait déjà tout ça, mais si un faerie ne peut mentir, rien ne l’empêche de poser des questions auxquelles il connait déjà les réponses. Tout ce qu’il voulait s’était aider le beta à se rappeler le jour où le sorcier lui a jeté ce sort, qu’il puisse faire de lui-même le tri entre ses véritables émotions et celles induites par le sort. En dehors du sorcier, Ciàran était le seul à pouvoir lever le sort en lui niant l’emprise qu’il avait sur lui-même. Tout ce que Lehr pouvait faire avec ses potions, c’était affaiblir les effets pour laisser plus de marge au loup de faire la part des choses.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 811 MOTS.




avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   Ven 13 Mai - 14:34


Maybe I can help
Ciàran & Lehr




« Ne t’en fais pas, tu ne me déranges jamais. » Et pourtant. J'avais sans cesse l'impression de déranger, que ce soit avec Lehr ou avec un autre. C'était comme si je cherchais ma place, ayant perdu soudainement la mienne. J'avais beau me dire que ce n'était qu'une passade, une remise en question étrange et brutale, mais je sentais au plus profond de moi que c'était tout autre chose. J'avais beau tenter de lutter contre les événements récents, je n'y parvenais cas moitié. Je faisais du grand n'importe quoi et le fait d'avoir couché avec Ashen mon alpha et meilleur ami depuis quinze ans, embrassé un vampire voir plus si affinité et devenir agressif envers tout le monde. Ce n'était plus vraiment moi. Comme si une autre personne avait prit possession de mon corps en entier et qui, par moment, foutait la merde dans ma vie avec une facilité déconcertante. Comme si je n'en avais pas assez bavé dans ma vie, franchement. « Ne t’en fais pas ! Les remèdes du Petit Peuple t’ont aidé par le passé, il en sera de même cette fois ! » J'aimerais le croire, sincèrement. D'ailleurs, je croisais les doigts pour qu'il aille raison et, qu'une fois de plus, les remèdes puisses agir favorablement sur ma petite personne. Lehr m'avait été d'une grande aide à la mort de mon mari, sans son aide et l'aide des autres, je ne pense pas que j'en serais là aujourd'hui. J'aurais sûrement sombré dans une certaine folie, le cœur brisé, l'âme emplie d'amertume et ce sentiment de vengeance ne m'aurait clairement pas quitté. Sans mes amis, je n'aurais plus rien été. Mais là est encore une contradiction de plus. Car j'avais beau me dire ça en ce moment précis, d'ici une heure voir dix minutes, j'allais me mettre à les haïr et à douter d'eux. Je le regarde s'éloigner vers la table basse pour ensuite venir se poser dans un des divans en face de moi, pour ainsi, commencer à me dévoiler les remèdes qui me seront sûrement utiles. Il y en a pas mal, mais cela était franchement nécessaire pour me calmer et que je puisse reprendre un semblant de vie normal. Je passe une main sur mon visage tout en l'écoutant attentivement, notant mentalement ses conseils et ses indications que j'allais suivre à la lettre.

« Tu ne sais pas ce qui aurait pu déclencher tout ça ? Cela fait des années que tu es loup maintenant, c’est étrange que cela arrive aussi soudainement… Il s’est passé quelque chose d’inhabituel ? » Je lève les yeux vers mon ami et tente de me remémorer le moment exacte ou tout à commencé. Pourtant, dès que je tente de m'approcher de la vérité, c'est comme si je me heurtais brutalement à un mur mental et ça me donna une migraine abominable. Je me masse la tempe en grondant légèrement, les yeux légèrement fermés. « J'en sais rien...sincèrement, c'est comme si d'un coup je revenais des années en arrière. J'ai l'impression que ma place autant au sein de la meute qu'ailleurs n'est qu'une vaste plaisanterie. » J'avais dis ça d'une voix assez vibrante alors que la colère s'emparait de moi avec une rapidité étonnante. « Je n'arrive plus à faire le tri entre mes émotions, je n'arrive même plus à me contrôler. J'ai l'impression de redevenir un jeune loup à qui il faut tout apprendre. Je..je sais que ce n'est pas réellement moi dans un sens, pourtant, je sais aussi que ça l'est. C'est compliqué parce que c'est deux facettes de ma personnalités et elles sont totalement différente. » Je vais enfuir mon visage entre mes mains, cherchant à calmer mes pulsions animales qui ne cessaient de prendre le dessus. Je n'en avais pas après Lehr, il était aussi neutre que la Suisse, enfin, c'est ce qu'il laissait paraître et j'avais surtout besoin de ça. D'une personne neutre. « Ma vie part dans tout les sens ces derniers temps...j'ai l'impression de jouer aux montagnes russes sans ceintures de sécurités...A chaque fois que je tente de comprendre je fais deux pas en arrière...c'est frustrant. » C'était pire que frustant, c'était carrément douloureux. Depuis la mort de mon mari j'étais en quelque sorte fragilisé au niveau de mes émotions, devenant sûrement plus impulsif qu'avant. Lorcàn avait été durant de nombreuses années mon pilier, celui qui savait comment gérer mes émotions explosives. Grâce à lui j'avais appris à me contenir, ayant grandis à ses côtés. Puis, j'avais appris à gérer tout seul en compagnie de mes amis. Mais étaient-ils seulement mes amis ? Avais-je seulement ma place parmi eux ? Une place bien ancrée ? Méritée ?


844 mots
Poste 4

© ACIDBRAIN

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
50/77  (50/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSLehr O'Siodhachain
Je suis à Chicago depuis le : 25/01/2016 et j'ai déjà payé : 1447 factures et gagné : 347 gains. Il paraît que : Jamie Campbell Bower On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Wiise pour l'avatar, Tumblr pour les gifs.

Je suis : fiancé à Thyia, même si aucun de nous ne l'a vraiment choisi
Sujet: Re: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   Ven 13 Mai - 18:20


❝There are those who say fate is something beyond our command.❞
- Ciàran & Lehr -
That destiny is not our own, but I know better. Our fate lives within us, you only have to be brave enough to see it.
Si Lehr avait tenté d’aider le loup à se rappeler le sort, il constata à regret que cela semble impossible. Pour l’instant en tout cas, car il espérait bien que ses potions aideraient Ciàran à combattre ce sort. Aux réactions du béta, le faerie devinait que le sort bloquait tout souvenir de cet événement, empêchant sciemment le loup de se rappeler. Il l’écouta, attentivement parler de ce qu’il ressentait par rapport à sa meute, de la manière dont il se sentait en général. L’Irlandais sentait bien que peu à peu la colère enflait en Ciàran, mais il n’était pas vraiment inquiet, il était déjà venu à bout de plusieurs loups, il savait pertinemment qu’il pourrait vaincre le béta tout aussi facilement. Après tout, Lehr vivait sous un lac, d’accord une bonne partie de sa demeure était dans le monde faerie, mais tout de même. Et puis, grâce à son pouvoir il pouvait très aisément noyer quiconque juste en créant une bulle d’eau autour de la tête de son ennemi. Même s’il espérait ne jamais avoir à en venir à une telle extrémité avec un ami.

Cela dit, pour l’heure, il était plus inquiet pour le reste de la meute, et pour Ciàran lui-même. Ce combat intérieur finirait sans doute par le tuer. Il savait que les potions l’aideraient, mais, dans le doute, il allait tenter de contacter certains de ses amis sorciers. Il savait déjà que Magnus ne le pouvait pas, il lui avait déjà demandé. Pas qu’il ne pouvait pas annuler le sort, comme il l’avait dit lui-même « piece of cake » pour un sorcier de son niveau. Non le problème était qu’il ne pouvait pas vraiment venir à Chicago pour l’instant. Mais Bane n’était pas le seul sorcier avec lequel Lehr s’entendait bien, et il savait qu’il en trouverait un qui pourrait l’aider, il fallait juste qu’il réfléchisse, car certains risquaient de demander une compensation bien trop élevée. Il avait bien Jesus… avec un peu de chance ils pourraient trouver un arrangement en nature lui et le sorcier. Un prix qu’il serait plus que ravi de payer d’ailleurs. Cela dit un sorcier du côté du Nouvel Ordre ne serait peut-être pas une bonne idée. Il y avait bien Catania qui restait neutre, mais on ne peut pas vraiment dire qu’elle appréciait les loups… Le faerie allait devoir y réfléchir plus posément dans les prochains jours.

Le faerie avait laissé le loup s’exprimer, sans jamais l’interrompre. Il voyait à quel point il était à cran, à quel point il avait du mal à faire confiance à quiconque, sans doute parce que le sort lui faisait voir la Rébellion comme l’ennemi et le Nouvel Ordre comme les gentils… C’était sans doute pour ça aussi que Ciàran était venu à lui, car il savait qu’il était parfaitement neutre dans ce conflit, il aidait indifféremment quiconque avait besoin de ses talents. « Ne t’en fais pas Ciàran, je suis certain qu’il y a une explication logique à tout ça. » lui sourit-il aimablement. Bien sûr qu’il y a une explication logique, et il la connait, mais quel bien cela ferait au loup qu’il lui dise « Oh tu sais, c’est parce que le Nouvel Ordre t’as jeté un sort pour complètement t’embrouiller l’esprit ! » cela ne ferait qu’ajouter à sa confusion et peut-être même le faire se sentir impuissant face à cette magie, alors qu’en cet instant, il fallait que Ciàran se sente capable de battre cet état, qu’il soit persuadé qu’il pourra s’en remettre. « Et je t’aiderais autant que je le peux, comme je l’ai fait depuis qu’on se connait. » lui promit-il solennellement, et une promesse de faerie n’est pas à prendre à la légère. Évidemment, certains faeries étaient un peu facétieux, et avaient tendance à tenir leur promesse qu’une bien étrange manière, mais pas Lehr, du moins pas avec le béta qu’il considérait avant tout comme un ami que comme un simple patient. « Ma porte te sera toujours ouverte, que tu aies besoin de remède, de quelqu’un pour t’écouter, où même si tu veux juste pouvoir prendre du recul par rapport à la meute, par rapport au monde extérieur pour mettre de l’ordre dans tes pensées. N’hésites jamais. » ajoute-t-il d’une voix où perce la sincère amitié qu’il éprouve pour le loup. Après tout, c’est aussi cette amitié qui a fait pencher la balance sur la meute d’Ashen quand le faerie cherchait la meilleure meute pour accueillir les jumelles. Ç’avait été un tout évidemment, mais la présence de Ciàran, avait été un plus, car il avait su qu’il les protègerait également si jamais des loups tentaient de s’en prendre aux filles.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 829 MOTS.




avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   Lun 23 Mai - 11:48


Maybe I can help
Ciàran & Lehr




« Ne t’en fais pas Ciàran, je suis certain qu’il y a une explication logique à tout ça. » Une explication logique...Si seulement. J'aurais aimé la connaître cette foutue explication. J'avais l'impression de nager en eau trouble, de m’enfoncer un peux plus d'avantage. C'était douloureux et frustrant pour un loup comme moi. J'avais toujours eu ma vie sous contrôle depuis que j'avais appris à maîtriser mon loup. M'étant juré de ne plus tuer sans raisons valables, de ne plus perdre le contrôle de mes instincts, de cette bête féroce qui pouvait se montrer franchement cruelle. Et là, depuis quelques temps, je revenais en enfance au niveau de la maîtrise de moi. Peut-être que ça annonçait une faiblesse quelconque en moi qui avait été déclenchée par je ne sais quel événement. Rien dans ma vie n'avait franchement changé. Si, à part mon abstinence brisée, sinon, c'était vraiment la seule chose que je voyais dans l'immédiat. Hors, je doutais que le fait de coucher avec Ashen avait suffit pour me mettre dans cet état. Après tout, voilà de nombreuses années que je n'étais plus puceau. « Et je t’aiderais autant que je le peux, comme je l’ai fait depuis qu’on se connait. » Je secoue doucement la tête en passant une main dans mes cheveux. Je savais qu'il tiendrait sa promesse, après tout, il avait ça dans le sang et n'avait flancher face à ses paroles. Je détourne doucement les yeux vers le sol. Je me sens con. Comme un gosse qui réclame de l'aide à un de ses aînés. C'est franchement malsain pour un homme comme moi. Je n'étais pas d'un naturel froid et sombre, je ne l'avais jamais été, que du contraire. En général je possédais toujours ce petit sourire qui illuminait ma face, faisant des blagues assez douteuses et j'étais même plutôt maladroit. Un changement de comportement pareil ne passait pas inaperçu, même pour moi. « Je sais que je peux compter sur toi Lehr, mais j'ai l'impression que c'est un mal plus profond que la dernière fois, moins naturel. C'est comme si j'avais un sale pressentiment et dès que je me mets à douter de mes propres actes, je ressens cette bouffée de colère et d'animosité m'envahir. » J'accompagne mes mots de quelques gestes, essayant d'être le plus précis possible alors que la frustration s’entend dans ma voix.

« Ma porte te sera toujours ouverte, que tu aies besoin de remède, de quelqu’un pour t’écouter, où même si tu veux juste pouvoir prendre du recul par rapport à la meute, par rapport au monde extérieur pour mettre de l’ordre dans tes pensées. N’hésites jamais. » Je redresse les yeux vers le jeune homme en soupirant. Prendre du recule au niveau de la meute n'était pas une mauvaise idée. Peut-être que ça m'aiderais à y voir plus claire, à remettre de l'ordre dans ma vie. Pourtant, la meute était devenue ma famille, mes amis, mais même cette pensée me semblait désormais incertaine. « Lehr. Tu crois que je deviens fou ? Parfois, j'ai l'impression que...que tout n'est que faux semblants. » J'avais murmuré ses paroles comme si mes paroles étaient brûlantes et douloureuses. Comme si je trahissais les miens, mais également mes convictions les plus profonde en remettant en doute ma santé mentale. « Peut-être que je devrais partir...retourner en Écosse le temps de quelques mois. » C'était également une solution. Ce n'était certes pas la plus courageuse, mais m'éloigner de cette ville de malheur pourrait peut-être m'aider à aller de l'avant. Après tout, si je devenais un danger pour les miens, ne devrais-je pas réagir ?  


639mots
Poste 6


HJ; désolé du temps de réponse, j'ai eu une grosse baisse d'inspiration sur le coup
© ACIDBRAIN
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]   

 
Maybe I can help. [Ciàran & Lehr]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Poisons et poudre de perlimpinpin [Calliópe & Lehr]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: