Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Sam 30 Avr - 15:53


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
jeshen

Depuis quelques jours, Jesse essayait de se faire oublier au sein de la meute, il évitait de trop sortir, ou alors il revenait pas au Quantum pour être tranquille. Après ce que Ciàran lui avait dit, et avec la haine qu'il ressentait de plus en plus forte, il avait eu besoin de tout remettre au point, de tout remettre en place dans son crâne avant de faire une erreur. Seulement, plus le temps passait et plus son envie de frapper quelqu'un augmentait. C'était peut-être une mauvaise chose de contenir toute sa haine pour lui-même, peut-être même une très mauvaise chose. Mais il n'avait pas encore envie d'expliquer qu'il avait la haine contre son alpha à cause d'une chose où il avait été lui-même consentant. Sur le coup, c'était loin d'être de la faute de l'alpha. Il le savait, évidemment, mais c'était tellement plus simple de mettre l'erreur sur le dos de quelqu'un d'autre.
Ce fut ce jour-là, le jour-même, où Jesse s'était décidé enfin de réapparaître. Il était, en premier lieu, allé piquer une bouteille dans le bar du Quantum, et finalement il avait voulu aller se chercher à manger. Oui, il se décidait à réapparaître mais pas dans la meilleure des formes. C'était plus du côté chieur lourd qu'il avait décidé de revenir, moins du côté gentil petit loup. Poussant la porte de la cuisine en buvant à sa bouteille, le loup posait son regard sur la personne qu'il y vit. Bizarrement la seule personne qu'il ne voulait pas voir, et c'était la première qu'il voyait. Levant les yeux, Jesse baissait sa bouteille et se décidait à faire demi-tour, avant de s'arrêter de nouveau. Il était en train d'hésiter entre se barrer et l'ignorer totalement ou aller lui parler et risquer de le frapper. Finalement, il prit le choix des deux le plus judicieux.
Entrant dans la cuisine, Jesse s'approchait finalement de lui. Lui, celui qu'il avait violemment envie de frapper depuis quelques temps maintenant. C'était Ashen, oui. Soyons clairs, il n'allait probablement pas être très doux dans ses mots, mais là Jesse ne laissait parler que sa colère, et ce n'était même plus de la provocation. « Tiens Ash, j'avais besoin de te parler justement. » C'est clair qu'en essayant de partir juste après l'avoir vu, ça s'était remarqué qu'il avait besoin de lui parler. Fronçant les sourcils, Jesse avait penché la tête. Et là, ça sentait mauvais. C'était le tic le plus représentatif de Jesse, quand il était énervé il faisait toujours ce genre de choses. Et quand il allait faire des conneries aussi. « Mais j'vois que t'as l'air de bonne humeur. Qu'est-ce qui a ? T'as baisé un autre puceau sans lui dire que t'étais une pute, une deuxième fois ? » Toute la haine qu'il ressentait s'était aperçue dans sa deuxième question. En espérant qu'Ashen comprenne.
Démarquant une distance de sécurité entre Ashen et lui, Jesse avait finit par afficher un grand sourire, à ce moment-là très provocateur par contre. Il avait ensuite de nouveau froncé les sourcils. S'il se mettait vraiment à dire ce qu'il voulait, il allait certainement le frapper, il valait mieux qu'il continue sur le stade de la provocation. « C'est bien, vas enlever toute innocence à d'autres personnes encore. D'ailleurs j'en suis désolé, mais je me rappelle pas vraiment de combien je te dois. » Ou autrement dit, dans le langage de Jesse, il le comparait très clairement à une pute. « Mais en te tapant tout Chicago, tu dois certainement avoir tellement de fric gagné aussi salement que le mien n'en vaudrait pas la peine, j'me trompe ? » Il s'était arrêté dans ses mots, finalement, il l'avait juste regardé pour lui faire comprendre qu'il attendait des réponses. Mais dans tout les cas, il n'avait pas finit de lui en faire, des remarques. Pas encore.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Dim 1 Mai - 4:37


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
Jeshen

Il y avait déjà un bon moment que je n’avais parlé à Jesse. Il avait plus ou moins cessé de venir dans les parages plus longtemps que nécessaire depuis notre altercation dans les toilettes. M’enfin, je ne l’en blâmais pas vraiment. Il avait besoin de temps et c’était totalement compréhensible. Pourtant, j’aurais aimé qu’il vienne me voir pour qu’on discute. Je n’avais pas particulièrement –voire pas du tout- aimé la façon dont il avait remis mon autorité en question et, même si ça c’était terminé plutôt bien, je savais qu’il avait encore du mal à admettre que j’étais son Alpha maintenant et qu’il devait s’y plier ou lever bagage. J’espérais toujours que cette dernière option n’en soit pas réellement une, mais je ne pouvais forcer personne à rester s’ils n’en avait pas envie. Or j’avais l’impression que c’était un peu son cas. Malgré tout, je savais qu’il avait besoin d’aide, il n’avait pas encore l’expérience nécessaire pour se retrouver seule et je ne voulais surtout pas le savoir avec Jazz. M’enfin…

Sagement installé au comptoir de la cuisine à manger un morceau en lisant distraitement, je ne remarquai pas toute de suite qu’il était entré dans la pièce. Ce n’est que lorsqu’il sembla hésiter et tourner en rond que j’eu un sourire en coin. Je secouai la tête, ignorant volontairement sa présence pour lui laisser la chance de m’approcher quand il en serait prêt. Un vrai petit animal sauvage, j’vous jure! « Tiens Ash, j'avais besoin de te parler justement. » Son ton ne laissait rien présager de bon, mais je levai tout de même les yeux vers lui, reposant mon livre et mon sandwich pour lui donner toute mon attention. S’il voulait parler, on allait parler. « Oui? »

Il pencha la tête, fronçant les sourcils et j’avisai la bouteille d’alcool dans ses mains. S’il essayait de se saouler, il se rendrait vite compte que ça allait lui coûter cher. Mais attendez un peu, c’est pas une des bouteilles du bar ça? P’tit merdeux. Il paie rien pour attendre. « Mais j'vois que t'as l'air de bonne humeur. Qu'est-ce qui a ? T'as baisé un autre puceau sans lui dire que t'étais une pute, une deuxième fois ? » J’haussai les sourcils. Eh bien, en tant qu’entrée en matière, on aura vu plus smooth, bonjour à toi aussi Jesse! « Pardon? » Okay, qu’il soit frustré par rapport à sa virginité, je pouvais comprendre. Même s’il était consentant et clairement partant, c’était quelque chose qu’il ne retrouverait jamais plus et il pouvait être déçu d’avoir franchis le pas avec moi. Mais de là à me traiter de pute? Je n’comprenais pas.

« C'est bien, vas enlever toute innocence à d'autres personnes encore. D'ailleurs j'en suis désolé, mais je me rappelle pas vraiment de combien je te dois. » Mais qu’est-ce qu’il nous fait là? Il avait l’air carrément vénère et, à bien y penser, je réalisai qu’il devait avoir emmagasiner cette haine un peu plus chaque jour depuis ce fameux jour. « Mais en te tapant tout Chicago, tu dois certainement avoir tellement de fric gagné aussi salement que le mien n'en vaudrait pas la peine, j'me trompe ? » Seigneur. Je comprenais un peu mieux maintenant de quoi il parlait. Mon expression se détendit un peu alors que je retirais mes lunettes, les posant sur le comptoir avant de me pincer l’arrêt du nez. Venait-il seulement d’entendre parler de ma réputation? Pourquoi, elle était bien connu jusque chez les chasseurs d’ombres… Si ça se trouve, il n’y avait pas fait attention jusqu’à ce jour. Alors pourquoi est-ce que c’était un problème à ce point pour lui?

« Tu veux pas t’assoir et t’calmer deux minutes qu’on discute? » Si j’additionnais rapidement un et un, il ne fallait un diplôme à personne pour comprendre que Jesse était jaloux et s’était senti blessé en comprenant qu’il n’était pas le premier et certainement pas le dernier que j’avais ou allais baiser. Bon, je ne croyais pas non plus qu’il soit suffisamment naïf pour se croire le seul et unique, mais il était suffisamment bourré d’illusion pour oublier qui j’étais et peut-être aussi quelle âge j’avais. Quand on se retrouve à 45 ans sans avoir réellement connu l’amour et qu’on a passé notre vie à se morfondre, il faut se changer les idées d’une manière ou d’une autre. Certain médite, moi je baise. Chacun nos méthodes, non?

« Pose cette bouteille et respire un peu, okay? J’comprends que tu sois frustré, mais ça ne sert absolument à rien de m’engueuler, tu sais comme moi que ça ne mènera nulle part. » Je jetai sur lui un regard sévère. Je ne lui donnais pas d’ordre, il était libre de faire comme bon lui semble, mais j’aurais largement préféré qu’il se pose et respirer par ces deux petits trou qui lui servaient de narine. À croire qu’il oubliait parfois comment on fait pour respirer. Il manquait d’oxygène au cerveau ou bien il était seulement vachement trop impulsif et arrogant de naissance? Probablement la deuxième.


poste n°2 - 24h - 840 mots
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Dim 1 Mai - 18:55


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
jeshen

Quand il entend les mots d'Ashen, Jesse ne peut pas s'empêcher de soupirer presque immédiatement. Quoi ? Au moins là il lui fait comprendre que juste à ouvrir sa bouche, il le fait clairement chier. Non, Jesse n'aurait pas du dire qu'il voulait lui parler. Il aurait du lui dire qu'il allait lui parler, et que lui il n'avait qu'à fermer sa gueule. Il avait eu envie de lui gueuler dessus au départ, de lui dire à quel point il le haïssait et à quel point il avait envie de l'égorger avec ses crocs de loups. Mais finalement, en le regardant et en essayant de se calmer suite à sa demande plutôt calme, Jesse se rendit compte que c'était pas ce qu'il voulait vraiment. Non, ce qu'il voulait vraiment c'était... C'était Ashen, en fait. Et s'il se mettait à mal lui parler, il savait qu'il ne l'aurait probablement jamais, et il savait qu'il n'aurait même pas la moindre chance.
Posant la bouteille contre le comptoir avant de s'asseoir aux côtés de l'alpha, le jeune loup avait finit par s'appuyer lui même contre le comptoir, posant sa tête contre celui-ci en soupirant de nouveau, de désespoir cette fois-ci. Et celui qui le désespérait ? Là, c'était lui-même. « Désolé. » Il trouvait que ça à dire, et oui là c'était clairement pathétique. Il était tant perdu dans ses propres pensées, dans ses propres sentiments qu'il ne savait même plus quoi faire et ça en devenait clairement gênant. Gênant pour lui du moins. Se redressant légèrement, il regardait l'alpha et finit par poser son regard sur la bouteille qu'il avait prit dans le bar, levant les yeux. « C'est dégueulasse ce truc. Les gens boivent vraiment ça ? » La preuve ouais, il le buvait lui-même.
Finalement, il se décidait à se tourner vers le loup-garou alpha, s'asseyant correctement en le regardant très attentivement. Cette fois au moins il savait que s'il baissait le regard, il n'allait pas devoir le relever immédiatement et il n'allait pas finir aussi rouge qu'une tomate : et ça, c'était un bon point. Il pouvait du coup éviter le regard d'Ashen aussi facilement qu'il le voulait. « Je suis pas frustré. J'espérais juste avoir ma première fois avec quelqu'un pour qui je suis un minimum.. Spécial, ou important. Mais j'imagine bien que, même si t'es les deux pour moi, je suis ni l'un, ni l'autre pour toi ? » Ou comment dire que Jesse commençait clairement à lui donner sur un plateau les sentiments qu'il se permettait d'éprouver pour lui.
Croisant les bras, le jeune loup avait finit par se retourner vers le comptoir, restant assit correctement. Il Finissait par décroiser ses bras, les posant contre le comptoir en appuyant sa tête dedans. « Pourquoi un alpha c'est obligé d'être attirant, pfiou. C'trop injuste. » Il se parlait à lui-même, là, pour le coup, et il ne parlait pas vraiment à Ashen. Redressant finalement le visage, il regardait autour de lui, son regard se reposant une unième fois sur Ashen. « Pitié. J'ai pas dis ça à voix haute ? » Si, si, Jesse, tu l'as fait.

568 MOTS - 24H - POST 3
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Mar 3 Mai - 3:32


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
Jeshen

« Désolé. » Contrairement à ce qu’on pouvait croire, je détestais particulièrement le voir dans cet état. Je savais que c’était déjà terriblement difficile pour lui de s’être transformer et d’être devenu une créature obscure, mais si en plus il avait du mal avec ses sentiments, c’était d’autant pire. Bon, soyons franc, si réellement il avait des sentiments pour moi, il avait bien mal choisis la personne sur laquelle il avait jeté son dévolu. Jesse semblait à bout et il venait à peine d’arriver. Depuis combien de temps n’avait-il pas eu une bonne nuit de sommeil? « C'est dégueulasse ce truc. Les gens boivent vraiment ça ? » J’eu un léger rire, hochant la tête. « Apparemment. »

Il s’installa finalement à côté, se tournant vers moi avec tant d’anxiété sur le visage que j’avais l’impression qu’il allait se mettre à chialer d’un moment à l’autre. Please don’t… Il baissa le regard et je compris qu’il avait du mal à me regarder en face. Étais-je donc si intimidant? « Je  suis pas frustré. J'espérais juste avoir ma première fois avec quelqu'un pour qui je suis un minimum.. Spécial, ou important. Mais j'imagine bien que, même si t'es les deux pour moi, je suis ni l'un, ni l'autre pour toi ? » J’avalai de travers, ne sachant pas quoi dire. Il visait exactement là où ça faisait mal. Je savais que j’avais merdé en lui prenant sa virginité, mais j’avais comme cette impression que c’était, somehow, différent pour les mecs. C’est les filles normalement qui tiennent à le faire avec le bon à tout prix.. non? J’suis sans cœur, dites-le donc. C’est pas qu’il n’était pas important pour moi, juste… qu’il ne l’était probablement pas comme il aurait voulu l’être. Je ne savais même pas quoi lui dire alors je choisis égoïstement de ne rien dire.

Il croisa les bras sur le comptoir et y posa la tête, se cachant entre ceux-ci. Je le regardai en silence, hésitant à lui poser une main sur l’épaule. Je la levai, et m’arrêtai net dans mon geste lorsqu’il parla à nouveau : « Pourquoi un alpha c'est obligé d'être attirant, pfiou. C'trop injuste. » Un large sourire étira mes lèvres bien malgré moi et je laissai finalement tomber ma main sur lui, caressant le haut de son dos en riant doucement. « Pitié. J'ai pas dit ça à voix haute ? » Je ris de plus belle alors que le rouge lui montait aux joues. « Je crois bien oui.. » Bon aller Ashen, tu n’pourras pas éviter le sujet à tout jamais. Le jeune a trouvé le courage de venir te parler, la moindre des choses, c’est de lui offrir des explications..

Je reprends ma main et me racle la gorge, passant mes doigts sur ma nuque par nervosité. « Écoute Jesse… Faut que tu saches que tu représentes pas rien pour moi, okay? Tous les membres de la meute constituent ma famille et tu en fais aussi parti maintenant. Vous êtes tous important à votre manière et puis j’ai pas voulu te faire du mal.. » Enfin, pas à proprement parler. –Oublions tout de suite l’épisode où je lui défonçais carrément le cul s’il-vous-plait, merci.


poste n°4 - 533 mots
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Jeu 5 Mai - 2:01


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
jeshen

Les mots d'Ashen avaient fait sourire Jesse. Mais ce n'était pas le genre de sourire qu'il aurait fait si les mots qu'il avait dit lui avaient plut, parce que ce n'était pas le cas : ce qu'il disait ne lui plaisait pas. Et à ce moment, ça ne lui plaisait même pas du tout. Posant finalement son regard sur la bouteille qu'il avait posée sur le comptoir, Jesse finit par la reprendre en main en se relevant immédiatement de l'endroit où il était assit. Il n'arriverait pas à rester en place une seule seconde, sauf s'il se mettait réellement à s'ouvrir à Ashen, et ce n'était pas vraiment une bonne chose de le faire maintenant. « Une famille.. Inceste de meute, j'adore l'idée, j'vais la noter quelque part tiens. » Non, il ne se faisait toujours pas à la notion de famille. Il n'en avait jamais eu, alors il ne pouvait pas s'y faire quelque part. « Ash, juste pour informations. La famille c'est synonyme d'inconnu pour moi. » Il avait dit ça avec un ton beaucoup plus calme qu'avant, finissant par s'appuyer contre le comptoir, de l'autre côté de celui où il avait été quelques secondes avant.
Regardant la bouteille en faisant tourner le liquide à l'intérieur, il restait silencieux quelques secondes avant de soupirer. Du désespoir, clairement. Il était rare que Jesse se taise pour soupirer, et dans ces cas-là c'était toujours parce qu'il était désespéré. Par lui-même ou par les autres d'ailleurs. À cet instant, c'était pour les deux. « T'as pas voulu me faire de mal. On fait que de me dire ça, j'y crois même plus. J'voulais pas te faire de mal, juste te tuer. J'voulais pas te faire de mal, juste te lier physiquement à un mort pour que tu ressente toutes tes putains de douleur deux fois plus forte. J'voulais pas te faire de mal, juste te transformer en quelque chose que tu veux pas être. Et encore, j'voulais pas te faire de mal, juste te rendre complètement taré et complètement accro à moi. » Réalisant la dernière phrase qu'il venait de dire, Jesse finit par poser sa main sur sa bouche, secouant la tête. « C'est pas ce que je voulais dire.. J'voulais dire que.. Euh.. » Très bien oui, c'est une bonne chose à dire.
Il se décidait finalement à ne pas terminer sa phrase, parce que c'était bien mieux de cette façon, et se remit à boire directement dans sa bouteille, tournant son regard à l'opposé d'Ashen. C'était peut-être négatif le fait qu'il dise un peu trop ce qu'il pensait, quand il le pensait. Encore une fois, Jesse s'était tourné vers lui, bouteille à moitié pleine dans la main, et l'avait regardé, droit dans les yeux cette fois. « Bon. Écoute, j'ai parlé à Ciàran. Moi, parler à Ciàran. Sans le frapper. C'est un miracle, juste ça déjà. Pour info c'est lui qui m'a frappé d'ailleurs, mais je l'ai cherché. » Il s'était mit à réfléchir quelques secondes en prononçant ces mots, comme s'il essayait de se souvenir pourquoi il avait finit par se prendre la table plutôt violemment. « Enfin bref, on s'en fou. Il m'a dit que les alphas avaient un truc avec l'attraction ou j'sais pas quoi, que t'étais un bon alpha, et ça j'suis d'accord d'ailleurs. Que t'essayais pas de blesser qui que ce soit et que tu réfléchissais juste pas. Pour ce qui est de blesser j'en sais rien, mais niveau réflexion c'est vrai que t'es pas vraiment bon. » Il savait pas vraiment pourquoi il lui disait tout ça en réalité, il n'en savait rien, mais il avait besoin de pas parler pour ne pas craquer.
« Là, oui, tu peux te dire que je parle beaucoup. Parce que je parle énormément quand je suis stressé, désolé. » Il avait soupiré assez longuement après ces mots-là. Il avait besoin de reprendre sa respiration, à force de parler et de parler aussi rapidement aussi. « Et je sais plus comment ni pourquoi j'en suis venu au fait que j'avais peut-être des sentiments pour toi qui seraient les mêmes que ceux que j'avais pour mon soit disant parabatai avant. Mais le truc c'est là. J'ai réussi à tenir après qu'il m'ait blessé lui grâce à toi. Et maintenant que c'est toi qui le fait à sa place. » Il comptait se remettre à parler aussi tôt après avoir prononcé ces mots quand il sentit la bouteille qu'il avait dans la main se briser sous ses doigts, sentant également le liquide lui couler sur la main et couler par terre. Haussant les sourcils en regardant la bouteille, le jeune loup ne put pas s'empêcher de grogner. « Génial. » Toujours plus de sarcasme, allez.
Mettant sa main au dessus de la poubelle, il finit par relâcher les bouts de verre dedans en lâchant un léger soupir. Reposant son regard sur l'alpha, il pointa sa main du doigt, à l'aide de l'autre main. « Y va peut-être falloir que j'apprenne à contrôler ça, j'ai déjà cassé deux verres sans faire attention. » Il était dans sa période de franchise, alors il pouvait facilement tout lui dire, même si ça n'avait aucun rapport avec la conversation. Secouant la tête finalement, Jesse avait retiré les deux bouts de verre qu'il avait dans la main, les jetant immédiatement avant de s'appuyer sur le comptoir. « Pour finir, j'en suis venu au fait que j'ai pas envie.. J'ai plus envie d'être attiré, d'apprécier ou même d'aimer quelqu'un d'aussi intouchable que toi. Je veux dire, qui me fasse me sentir faible, qui me fasse me sentir juste.. Juste trop faible. Je peux pas faire ça une deuxième fois. J'arriverais pas à te regarder, comme je le regardais avant, en me disant que je te veux juste... Tellement. Que la seule envie que j'ai c'est d'être réellement important pour toi, j'ai pas envie de penser à toi, jusqu'à en rêver de toi, j'ai pas envie d'être tellement gêné d'être attiré par toi au point de me transformer, j'ai pas envie de toujours vouloir te regarder ou de vouloir t'embrasser. » Il avait lâché tout ça d'une seule traite, et finalement il s'était remit à respirer, fermant les yeux. C'était seulement des choses qu'il voulait, des choses qu'il pensait, et il espérait que là, Ashen comprenne. « Et putain qu'est-ce que j'ai envie de t'embrasser. Et ça c'est pas quelque chose que je voulais penser. » C'était quelque chose qu'il voulait dire, il avait envie qu'il sache ce qu'il ressentait à ce moment-même, à cet instant. « Et ça fait tellement de bien de dire tout ce que je pensais.. »

1222 MOTS - POST 5
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Sam 7 Mai - 6:22


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
Jeshen

Un léger sourire avait étiré les lèvres de Jesse et pourtant, je n’avais pas l’impression qu’il avait envie de sourire. Je ne savais moi-même pas comment réagir et encore moins quoi dire. Toute cette foutue situation me rendait mal à l’aise, mais je ne savais que trop bien qu’il fallait que je l’aide, voire l’encourage à tout sortir de son système. Garder autant de sentiments de confusion en lui ne pourrait en rien l’aider à se contrôler à l’avenir. « Une famille.. Inceste de meute, j'adore l'idée, j'vais la noter quelque part tiens. » Je serai la mâchoire à ses paroles, tentant de faire abstraction de son sarcasme qui avait tendance à me faire sortir de mes gons. « Ash, juste pour informations. La famille c'est synonyme d'inconnu pour moi. » Certes, je connaissais son histoire… Il n’empêche.

Il se tue un moment et je me demandai à quoi il pensait. C’était plus fort que moi. Jesse n’était pas du genre à se taire ou à garder quoi que ce soit pour lui alors pourquoi est-ce que ce serait différent maintenant? Il soupira et reprit finalement : « T'as pas voulu me faire de mal. On fait que de me dire ça, j'y crois même plus. J'voulais pas te faire de mal, juste te tuer. J'voulais pas te faire de mal, juste te lier physiquement à un mort pour que tu ressente toutes tes putains de douleur deux fois plus forte. J'voulais pas te faire de mal, juste te transformer en quelque chose que tu veux pas être. Et encore, j'voulais pas te faire de mal, juste te rendre complètement taré et complètement accro à moi. » Accro à moi? Attendez une minute…. Il posa la main sur sa bouche comme une adolescente qui réalise avoir avoué à son coup d’foudre ce qu’elle ressent pour lui sans l’vouloir –confirmant donc mes doutes. « C'est pas ce que je voulais dire.. J'voulais dire que.. Euh.. » Je le dévisageai en silence. Que pouvais-je ajouter à ça? "Non, t’en fais pas, c’est tout à fait okay que tu sois accro à moi!" ? Non parce que j’le sentais pas trop pour le coup. Ça me rendait terriblement mal à l’aise et ça me faisait me poser une tonne de questions que j’aurais préférés ne jamais me poser pour les cinquante prochaines années. Dites-le, je suis irrécupérable, mais ça fait déjà bientôt cinquante ans que j’ai évité la chose alors pourquoi pas un autre demi-siècle, mh?

Il reporta son attention sur moi et je le regardai non sans peine. « Bon. Écoute, j'ai parlé à Ciàran. Moi, parler à Ciàran. Sans le frapper. C'est un miracle, juste ça déjà. Pour info c'est lui qui m'a frappé d'ailleurs, mais je l'ai cherché. » J’arquai un sourcil, à la fois content de voir que lui et Ciàran s’entendait mieux, mais perplexe quant à ce qu’ils avaient bien pu se dire sur mon compte et aussi à ce qui s’était passé pour que Cià sente le besoin de le frapper. Remarquez, quand on connait moindrement Jesse, on ne cherche pas bien loin des raisons de lui en coller une. Ce mec est impossible! « Enfin bref, on s'en fou. Il m'a dit que les alphas avaient un truc avec l'attraction ou j'sais pas quoi, que t'étais un bon alpha, et ça j'suis d'accord d'ailleurs. Que t'essayais pas de blesser qui que ce soit et que tu réfléchissais juste pas. Pour ce qui est de blesser j'en sais rien, mais niveau réflexion c'est vrai que t'es pas vraiment bon. » J’avais envie de rire, pourtant je n’aurais pas dû. Tout ça était vrai et je ne pouvais blâmer personne de me reprocher d’être nul dans les relations interpersonnels disons… au-delà de l’amitié et du sexe. J’avais du mal à penser comme il se doit. Comme si mon esprit devenait embué chaque fois que je lui demandais de se concentrer sur mon cœur plutôt que mon corps.

« Là, oui, tu peux te dire que je parle beaucoup. Parce que je parle énormément quand je suis stressé, désolé. » Je secouai lentement la tête de gauche à droite, parlant à mon tour pour la première fois depuis un moment. « Non. T’en fais pas. Si t’as besoin de parler, j’serai toujours là pour écouter Jes.. » Il soupira un coup, je savais mes paroles très peu réconfortantes, mais je ne savais faire mieux.. Pas dans ce genre de situation. J’aurais su être là pour lui s’il avait été question de littéralement n’importe quoi d’autre. Mais le conseiller en amour, c’était déjà loin d’être mon fort, si je devais en plus être le principal intéressé, ça n’allait tout simplement pas le faire. « Et je sais plus comment ni pourquoi j'en suis venu au fait que j'avais peut-être des sentiments pour toi qui seraient les mêmes que ceux que j'avais pour mon soit disant parabatai avant. Mais le truc c'est là. J'ai réussi à tenir après qu'il m'ait blessé lui grâce à toi. Et maintenant que c'est toi qui le fait à sa place. » Je n’étais pas sûr de tout comprendre, mais en avais-je réellement envie? La vérité est que j’avais peur de ce qui pourrait arriver si je m’attardais trop sur la question. Si je prenais le temps d’analyser ses sentiments et… les miens.

Mon regard se perdit dans le vague à nouveau, discernant à peine sa silhouette face à moi jusqu’à ce qu’un bruit de verre brisé et de liquide qui coule me sorte de mes pensées. « Génial. » Je clignai des yeux et le regardai légèrement surpris. Il venait d’écraser la bouteille entre ses doigts, la réduisant à néant comme si de rien n’était. Ses sentiments recommençaient à prendre le dessus, je le savais bien. C’était le genre de chose qui m’arrivait régulièrement au début… Et même encore parfois. Nonchalamment, il jeta le tout à la poubelle sous mon regard attentif. « Y va peut-être falloir que j'apprenne à contrôler ça, j'ai déjà cassé deux verres sans faire attention. » J’hochai lentement la tête. « Tu apprendras… c’est normal. » Que dire de plus? Franchement Ashen, t’es un as de la parole! Quoi que… entre vous et moi, Jesse parlait largement pour nous deux, non? Certes, il n’exprimait que sa pensée et ses sentiments, mais pour l’instant, c’était suffisant. Voire plus que je ne pouvais en supporter. Ou du moins, plus que je ne pouvais en gérer. Il se débarrassa des morceaux de verre qui s’étaient fichés dans sa main et s’appuya à nouveau sur le comptoir bien qu’il soit plein d’alcool et sa main probablement collante.

« Pour finir, j'en suis venu au fait que j'ai pas envie.. J'ai plus envie d'être attiré, d'apprécier ou même d'aimer quelqu'un d'aussi intouchable que toi. Je veux dire, qui me fasse me sentir faible, qui me fasse me sentir juste.. Juste trop faible. Je peux pas faire ça une deuxième fois. J'arriverais pas à te regarder, comme je le regardais avant, en me disant que je te veux juste... Tellement. Que la seule envie que j'ai c'est d'être réellement important pour toi, j'ai pas envie de penser à toi, jusqu'à en rêver de toi, j'ai pas envie d'être tellement gêné d'être attiré par toi au point de me transformer, j'ai pas envie de toujours vouloir te regarder ou de vouloir t'embrasser. » Alors je le faisais se sentir faible? C’était à cause de mon statut d’Alpha ou bien c’était autre chose? Eh puis merde, pourquoi est-ce que c’est sur ce bout de son speech que j’me concentre moi? Il vient ouvertement de dire à quel point il me désire et moi j’le regarde comme si j’avais qu’un seul neurone et qu’il n’était pas encore au bon endroit pour que les connexions se fassent. Merde. T’es lamentable Evans! Il ferma les yeux, comme épuisé par la situation. Enfin, s’il ne l’était pas, moi je l’étais. Mon regard détailla son visage, terminant sur ses lèvres. « Et putain qu'est-ce que j'ai envie de t'embrasser. Et ça c'est pas quelque chose que je voulais penser. » Je les fixe désormais sans pouvoir m’en détacher. Me rappelant soudainement la sensation qu’elles avaient contre les miennes. Leur douceur, leur incertitude. La gêne que j’avais senti en lui et son manque d’expérience aussi alors que nous étions allés plus loin. Enfin, tout ça c’était avant qu’il ne me provoque et me fasse perdre la tête. Parce que ça, il savait très bien faire. Me rendre cinglé.

« Et ça fait tellement de bien de dire tout ce que je pensais.. » Mon regard se détache enfin de ses lèvres, remonte vers ses yeux toujours clos. J’avais difficilement ma salive, me mord pratiquement la lèvre et sens mon regard briller. Eh merde, c’est pas l’moment. J’inspire un coup, serre la mâchoire et me lève de mon banc. Sans un mot, je passe la main entre nous et l’attrape par le col de son chandail pour approcher son visage du miens et abattre mes lèvres sur les siennes. Si je n’trouve pas les mots nécessaire pour m’exprimer, peut-être que les gestes parleront pour moi. Quoi que je doute fortement de la clarté des explications fournis par un baiser passionné comme celui que je lui offre présentement, il saura au moins que je ne le rejette pas complètement. Parce que non seulement je n’en ai pas envie, mais en plus, je sais que ce serait de nous mentir à tous les deux que de clamer qu’il ne me fait aucun effet et qu’il n’est qu’un loup lambda parmi d’autre pour moi. Il me fait un effet monstre depuis le moment où j’ai posé les yeux sur lui dans cette salle de bain, le voyant carrément sous un nouveau jour, mais j’ai bien trop la trouille pour admettre quoi que ce soit.

Puis, il y a bien une demi-douzaine d’autres raisons qui entrent en ligne de compte. Il est jeune, nouveau, inexpérimenté. Il n’a probablement jamais connu l’amour et recherche à tout coup l’histoire digne des films et de la littérature romantique. Or je n’suis ni facile à vivre, ni facile à impressionné. Je n’ai moi-même jamais réellement été amoureux, je n’connais rien aux relations, encore moins les relations amoureuses et par-dessus tout, je n’sais pas si je saurais être fidèle. C’est la vérité, disons la comme elle est. Malheureusement, je n’crois pas non plus que Jesse soit prêt à entendre tout ça. Alors je ne fais que ce que je sais parfaitement faire et approfondis notre baiser en passant ma main libre contre sa joue, la glissant jusqu’à sa nuque pour le tenir tout contre moi malgré l’ilot qui nous sépare.  


poste n°6 - 1 776 mots <- OMG D:
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Sam 7 Mai - 12:21


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
jeshen

Enfin, il avait arrêté de parler. Et il ne s'était pas attendu à ce silence après tout ça. Il venait seulement de lui dire ce qu'il pensait au plus profond de lui, et il avait droit à un silence plutôt gênant. Alors il avait rouvert les yeux quand il l'avait entendu se lever. Il se demandait ce qu'il avait pu dire qui était mauvais à cet instant. Est-ce qu'Ashen avait vraiment besoin d'entendre toutes les plaintes de Jesse à cause de ses sentiments qu'il ne contrôlait pas ? Certainement pas non, et pourtant il lui avait quand même tout dit, de A à Z. Parce qu'il avait besoin de se sentir mieux, d'arrêter de garder tout ça pour lui. Quand il l'attire contre lui, Jesse n'eut qu'en tête le fait qu'il avait foutrement envie de l'embrasser. Et ça augmentait encore plus lorsqu'il était aussi proche, comme s'il y avait déjà fait une addiction. Ses yeux se refermaient presque immédiatement au contact de ses lèvres, il restait seulement appuyé contre le comptoir en essayant à la fois d'être le plus proche possible de l'alpha. C'était fou ce besoin de contact qu'il avait quand il s'agissait d'Ashen. C'était quelque chose qui ne s'était jamais produit avec Jordan auparavant.

Quand Ashen passait sa main de sa joue à sa nuque, Jesse finit par se dire qu'il fallait qu'il s'approche un peu plus d'elle s'il ne voulait pas finir par avoir le ventre totalement broyé par le comptoir. Appuyant ses mains contre celui-ci, il finit par grimper dessus avant de s'y asseoir. Il n'avait pas lâché les lèvres de l'alpha pour autant, plaçant au contraire ses mains sur les joues de celui-ci. Et là, ça devait probablement se voir qu'il avait réellement eu envie de ça. Finalement, il avait lui-même rompu le baiser et avait éloigné son visage, se léchant calmement les lèvres avant de rouvrir ses yeux qui avaient viré au jaune sans même s'il s'en rende compte. Descendant ses mains sur les épaules d'Ashen, Jesse avait finit par baisser le regard plutôt calmement. C'était probablement la première fois de sa vie qu'il ne savait pas quoi dire à un moment où pourtant il se serait habituellement mit à parler. Sur le coup, Ashen avait réellement réussi à le faire taire. Et Jesse ne comprenait pas pourquoi, mais ça le gênait. Relevant son regard vers l'alpha, il finissait par se mordre les lèvres, se mettant finalement à parler mais pas vraiment pour dire des choses compréhensives en réalité. « Je sais pas quoi.. Wouah. » Bon, peut-être que le loup était un peu perdu dans ses propres pensées à ce moment-même. C'était peut-être ce qui l'empêchait de dire quoi que ce soit, d'ailleurs.

Il l'avait regardé, attentivement. Il avait regardé ses yeux, ses lèvres, et en réalité tout son visage et puis le reste de son corps avant de reposer son regard doré sur son visage. Il ne comprenait pas ce qui faisait qu'Ashen avait autant d'effet sur lui, ce qui faisait qu'il était clairement celui qui restait dans sa tête à chaque seconde. Mais il avait finit par lui sourire, parce qu'il avait réussi à lui faire un bien fou qu'avec un baiser, et qu'il avait le droit de savoir ça. Fermant les yeux quelques secondes, le loup avait finit par secouer la tête. Ses yeux avaient reprit leur couleur humaine, et finalement il détaché ses mains des épaules d'Ashen. « J'ai complètement tord. Je ressens pas la même chose que pour toi que pour Jordan. Avec toi c'est tellement.. » Tellement plus fort. C'est ce qu'il y avait dans son crâne, et c'était ce qu'il ressentait par la même occasion. C'était comme une implosion dans son propre corps, alors qu'avec Jordan ça n'avait jamais été plus qu'une légère vague de sentiments. Alors évidemment, c'était beaucoup plus fort avec Ashen. Mais la base de sentiments restaient les mêmes. « Y faut vraiment que j'arrête de parler. » Pour que Jesse avoue ça, c'était quand même le bout du monde.

Posant ses mains contre le comptoir alors qu'il ne savait pas vraiment quoi en faire, Jesse gardait son regard sur l'alpha avant de le détourner par gêne. Il commençait à se perdre dans ses propres pensées, et ce n'était pas forcément bon parce qu'il s'embrouillait déjà assez lui-même lorsqu'il était en face d'Ashen. Il n'avait pas en plus besoin que son cerveau se mette à l'embrouiller également. « Mais.. » Mais, oui. Parce que même s'il se disait qu'il fallait qu'il se taise, il avait ce besoin de parler. « Je viens de me rendre compte que je te parle de mon meilleur ami sans même que tu saches ce que j'ai pu ressentir pour lui, que c'est inutile de te dire que je ressens à peu près la même chose pour toi si tu sais pas.. » Et comment est-ce qu'il pouvait lui expliquer ça ? C'était le seul sujet sensible qu'il lui restait à ce moment-là. Et si ça faisait peur à Ashen, ce qu'il comptait lui dire ? Et là, c'était lui qui commençait à avoir peur. « Déjà il s'appelait Jordan. C'était mon meilleur ami, et il était amoureux de moi. Enfin, je sais même plus si je dois encore y croire. Il l'était avant que je me transforme en loup-garou, du moins. » C'était probablement la première fois qu'il parlait de ce genre de choses volontairement, et surtout pour exprimer les sentiments qu'il avait pour quelqu'un.

Et enfin, il avait reposé son regard sur son alpha. Peut-être que c'était une mauvaise idée, mais là il n'avait pas le droit de s'arrêter. Pas alors qu'il avait commencé à lui dire. « J'étais.. Vraiment, vraiment très attaché à lui. Et je sais qu'il voulait pas me blesser, juste me protéger de ce que j'allais devenir. Il a essayé de me tuer. Mais ça ça a aucun rapport. » Il ne savait pas pourquoi il se perdait dans ces explications-là, il n'y avait qu'une seule partie de l'histoire qui était importante. « J'étais amoureux de lui. Et je l'ai tué. Et j'ai jamais su lui dire ce que je ressentais vraiment pour lui alors.. » Il avait pas pu s'empêcher de sourire, seulement nerveusement d'ailleurs, après ses propres mots. Il venait clairement de lui dire qu'il ressentait à peu près la même chose pour lui, et il venait de lui dire qu'il était amoureux de Jordan. Il manquait plus qu'à espérer qu'Ashen le comprenne. « T'as pas à avoir peur de quoi que ce soit, j'ai cru comprendre que t'étais une véritable merde dans tout ce qui était ce style de sentiments. Et je demande pas à ce que ce soit pareil pour toi. J'avais juste besoin de le dire. Et j'ai juste pas envie que tu t'éloignes de moi pour ça. D'accord ? » Il était franc dans tout ces mots.

Et finalement, il avait reposé ses mains sur les épaules de l'alpha, n'ayant que l'espoir qu'il le laisse faire pour cette fois. Il était conscient pourtant qu'il n'avait aucun pouvoir sur Ashen, et qu'il n'en aurait jamais par ailleurs. Mais il avait de l'espoir, et l'espoir fait vivre. « Peut-être que ce sera plus facile à comprendre dit autrement.. » Il s'était rapproché d'Ashen, passant ses bras autour de son cou en approchant son visage de l'oreille de celui-ci. « Je t'aime. Je crois. » Il croyait, oui. Parce que même si son corps lui disait qu'il en était sûr, sa conscience, elle, refusait d'accepter ce fait-là. Finalement, il avait remonté une de ses mains sur la joue de l'alpha, reposant ses lèvres contre les siennes avec une douceur immense, qui faisait surtout parti de son côté humain même si Ashen était plus celui qui ressortait son côté animal. Et finalement le long moment où il avait réfléchit à comment lui dire tout ça n'avait pas été utile, parce qu'il avait seulement fallut une seconde pour qu'il le dise comme il le pensait, clairement qui plus est.

1463 MOTS - POST 7 - 24H
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Dim 8 Mai - 20:42


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
Jeshen

Je ne savais pas vraiment ce que je faisais. Je ne savais pas non plus quelle répercussion ça aurait, mais j’en avais envie, j’en avais besoin. Tant pis si je devais merder une fois de plus, au moins j’aurais merdé en obtenant ce que je voulais. Égoïste? Un peu oui. Mais j’étais si souvent généreux qu’il m’arrivait de me dire que j’avais droit, moi aussi, d’être égoïste et d’agir dans mon intérêt et pas celui des autres. Et puis, ce n’est pas comme si Jesse ne venait pas tout juste de dire à quel point il avait le goût de m’embrasser, pas vrai? Il ne me repoussa pas, ne tenta pas de se défaire de mon étreinte non plus. Au contraire. Il s’abandonna au baiser et chercha même à se rapprocher d’avantage, grimpant sur le comptoir comme un petit chimpanzé et s’asseyant dans l’alcool qu’il y avait répandu sans même s’en soucier, ses mains accrochées à mon corps comme pour s’assurer que je n’irais nulle part. Or je ne comptais pas bouger de là. Pas tout de suite en tout cas.

Il stoppa notre baiser, se reculant un peu et je mis quelques secondes à rouvrir les yeux seulement pour voir la lueur dans son regard –laquelle on pouvait voir dans le miens aussi. Il se mordilla la lèvre, ouvrant enfin la bouche pour parler à nouveau. « Je sais pas quoi.. Wouah. » J’esquissai un sourire, amusé par son manque flagrant de mots pour exprimer ce qu’il ressentait. Un sourire étira ses lèvres à son tour alors qu’il venait de me détailler calmement et silencieusement. Je l’avais rarement vu aussi posé. C’est moi qui avait cet effet sur lui? « J'ai complètement tort. Je ressens pas la même chose pour toi que pour Jordan. Avec toi c'est tellement.. » Tellement quoi? Différent? Je ne pouvais terminer sa phrase pour lui, mais il avait une fois de plus piqué ma curiosité. « Y faut vraiment que j'arrête de parler. » J’haussai un sourcil, où est-ce qu’il voulait en venir? Il me fixa un moment et je n’osai même pas poser de question. Si ça se trouve, il ne tiendrait pas bien longtemps encore avant de se perdre à nouveau dans ses explications.

Il détourna la tête et j’eu envie de lui prendre le menton pour le retourner, l’obliger à me regarde à nouveau. « Mais.. Je viens de me rendre compte que je te parle de mon meilleur ami sans même que tu saches ce que j'ai pu ressentir pour lui, que c'est inutile de te dire que je ressens à peu près la même chose pour toi si tu sais pas.. » Certes, mais je n’suis pas idiot Jesse. Et surtout pas né de la dernière pluie. Je me doutais fortement qu’il ne nous comparait pas pour me dire à quel point il l’avait détesté et me détestait aussi. Il avait clairement était amoureux de ce gars-là et il tentait de me dire qu’il m’aimait aussi –bien que je préfère le nier. Je lui donnai néanmoins la chance de s’expliquer, de parler puisque je savais qu’il en avait encore besoin. Même s’il devait manquer de salive à force de jacasser, je le laissai faire.

« Déjà il s'appelait Jordan. C'était mon meilleur ami, et il était amoureux de moi. Enfin, je sais même plus si je dois encore y croire. Il l'était avant que je me transforme en loup-garou, du moins. » Il l’avait donc rejeté lorsqu’il s’était transformé.. c’était une réaction typique. Il tourna la tête, me regarda à nouveau. Je le fixai, lui faisant comprendre d’un simple regard que je l’écouterais jusqu’au bout, ne le jugerais pas et accepterais ses confessions même si elles me foutaient la trouille. « J'étais.. Vraiment, vraiment très attaché à lui. Et je sais qu'il voulait pas me blesser, juste me protéger de ce que j'allais devenir. Il a essayé de me tuer. Mais ça, ça a aucun rapport. » Attendez.. quoi? Je savais qu’il n’avait jamais eu la vie facile, venant au monde chez les obscurs et se retrouvant abandonné dès sa naissance puis recueillit par une famille dans laquelle il n’avait jamais réellement pu s’intégrer à cent pour cent. Jesse était humain et non pas chasseur d’ombre.. Mais je ne savais pas que son meilleur ami avait tenté de le tuer lorsqu’il s’était transformé, c’était affreux. « J'étais amoureux de lui. Et je l'ai tué. Et j'ai jamais su lui dire ce que je ressentais vraiment pour lui alors.. » Je fronçai les sourcils, me faisant un rapide portrait de la situation. Jordan avait tenté de le tuer, Jesse s’était défendu… à mort. J’avalai de travers, réalisant encore plus pourquoi il était comme il était. La vie s’était acharné sur lui… Malgré tout, il esquissait un sourire et je ne comprenais pas pourquoi.

« T'as pas à avoir peur de quoi que ce soit, j'ai cru comprendre que t'étais une véritable merde dans tout ce qui était ce style de sentiments. Et je demande pas à ce que ce soit pareil pour toi. J'avais juste besoin de le dire. Et j'ai juste pas envie que tu t'éloignes de moi pour ça. D'accord ? » J’haussai à nouveau les sourcils, surpris qu’il soit si calme et… compréhensif. Moi qui m’était attendu à ce qu’il me foute son poing dans la gueule, voilà qu’il me disait que je n’avais pas à avoir peur et patati et patata. C’était lui l’adulte ou moi? Soudainement, j’avais l’impression que les rôles étaient inversés. Je me sentais carrément démuni face à lui alors que, de son côté, Jesse semblait avoir repris vachement de l’assurance. Je le fixai toujours silencieux, comme si tous ces mots qu’il utilisait m’empêchait de prononcer les miens.

Ses mains sur mes épaules, il me regarda calmement et j’avalai difficilement ma salive. « Peut-être que ce sera plus facile à comprendre dit autrement.. » Ma gorge était sèche et mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine. Non… Jesse… ne fait pas ça, j’t’en prie… Il se pencha vers moi, les bras autour de mon cou alors que je restais de marbre, une vraie statue, incapable de bouger. Ses lèvres près de mon oreille, je frissonnai lorsqu’il dit enfin : « Je t'aime. Je crois. » Le monde se stoppa un instant autour de moi. Pendant quelques secondes, j’eu l’impression de sortir de mon corps pour regarder la scène d’un point de vue différent. Qu’est-ce qui venait juste de se passer? Qu’est-ce qu’il venait juste de dire? Dites-moi simplement qu’il ne venait pas clairement et ouvertement de me dire qu’il était amoureux de moi. Le supposé était une chose, le sous-entendre aussi. Mais le dire si directement? Ça me faisait perdre tous mes moyens.

Durant ces quarante-cinq dernières années, j’avais eu quelques relations plus ou moins sérieuses, mais jamais… Et je dis bien jamais, personne ne m’avait avoué ses sentiments. Non pas que je sois mal aimé, n’allez pas croire. Disons simplement que j’avais toujours su me protéger de ce genre de chose, jugeant ces sentiments trop dangereux, trop intimes. Et là? Ils me tombaient dessus comme une pluie torrentielle un jour de beau temps. Et moi dans tout ça? J’étais le pauvre clébard abandonné qui n’avait nul par où aller se réfugier.

Le temps repris son court et Jesse vint poser ses lèvres sur les miennes. Tant de douceur alors que j’avais, jusque-là, toujours éveiller l’animal en lui. Or là, c’était tout simplement humain. Et aussi carrément terrifiant. Je fermai tout de même les yeux, mes lèvres bougeant au même rythme que les siennes. Puis, je l’attrapai dans mes bras et le fis descendre du comptoir pour l’assoir plutôt sur moi. Ainsi, je pouvais le tenir tout contre mon corps, lui exprimer ce que je ressentais par les gestes plutôt que par la parole. Parce que, quoi qu’on puisse dire, être Alpha d’une meute depuis plus de vingt ans m’avait préparer à bien des choses, mais pas à ça. Personne ne m’avait mis en garde qu’un jour peut-être, un jeune loup rejoindrait mes rangs et chamboulerait mon monde en entier. Qu’il dépoussièrerait des questions longtemps oubliées, des émotions depuis longtemps rejetées et des sensations carrément nouvelles.

Mes bras autour de son corps, je le tins aussi fort que je le pouvais sans carrément lui faire mal ou le briser. Je ne pouvais pas lui retourner ses sentiments. Pas si tôt de toute manière. Ça ne voulait pas dire que je ne le pourrais jamais… Simplement que je n’étais pas prêt. Que c’était énorme pour moi et que je me sentais juste terriblement dépassé, enseveli sous le poids de ses révélations et que je n’savais pas quelle brique soulever en premier pour m’en sortir. Tout ce que je savais, c’était que j’aimais le sentir contre moi, savoir ses lèvres sur les miennes et son regard posé sur personne d’autre que moi. C’était réconfortant et vachement bon pour mon égo, mais aussi pour ma solitude qui semblait soudainement un peu –beaucoup- moins pressante.
 


poste n°8 - 1 500 mots <- OMG D:
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Dim 8 Mai - 23:03


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
jeshen

Lorsqu'il avait posé ses lèvres contre celles de l'alpha, il fallait bien dire que Jesse n'avait pas eu l'espoir que celui-ci prolonge le baiser. Et pourtant c'était ce qu'il s'était passé, et le jeune loup s'était presque immédiatement sentit bien pour ça. Il avait pensé pendant quelques instants qu'il reculerait probablement, parce qu'il venait à peine de lui avouer les sentiments qu'il pouvait avoir pour lui et parce qu'il était certain que ce n'était pas réciproque, mais il avait eu le plaisir de se tromper à cet instant. Et jamais Jesse n'avait apprécié se tromper auparavant. Mais cette fois-ci, c'était différent. Quand il sentit les bras d'Ashen autour de lui, le jeune loup ne put pas s'empêcher de sourire immédiatement contre les lèvres de l'alpha. Il n'avait pas cherché à retenir ce sourire-là, et c'était la première fois où il souriait réellement deux fois d'affilé, grâce à la même personne. Il le laisse le faire descendre de ce foutu comptoir, et franchement ça lui plaît, et ça lui plaît même énormément de savoir qu'Ashen l'en faisait descendre uniquement pour le mettre sur lui. Oui, ça lui plaisait. Parce que oui, ça lui donnait encore plus de contact avec lui. Et plus il avait de contact avec l'alpha, plus ça lui plaisait.

Sa main qui était encore sur son épaule était remontée dans les cheveux du loup-garou, celle sur sa joue descendant dans son cou alors qu'il approchait un peu plus son corps du sien. Rien de plus que le contact, il ne cherchait pas plus que ça. Ou du moins, pas pour l'instant. Parce quand il s'éloignait de lui, il recherchait bien plus de choses de la part de l'apha. Ses baisers, ses caresses, la chaleur de sa peau ou ses grognements purement animal que Jesse trouvait juste hyper sexy. Il voulait toujours tout ça en même temps, et même si c'était loin d'être possible. Une seconde fois, ce fut Jesse qui rompit le baiser, s'appuyant seulement contre Ashen pour poser sa tête contre son épaule, pour enfouir son visage dans son cou et sentir son odeur. Il fermait les yeux en se plaçant de cette façon-là, se transformant lui-même en une véritable peluche pleine de douceur, et rien de plus. Son cœur s'était mit à battre tellement fort et tellement vite qu'il se demandait s'il ne finirait pas par sortir de sa poitrine, ou si Ashen ne finirait pas par le sentir battre lorsqu'il était contre lui. Mais il venait déjà de lui avouer comment il se sentait vis à vis de lui, il n'aurait pas à expliquer pourquoi cet organe vital s'amusait à battre de plus en plus contre sa cage thoracique.

Décrochant sa main des cheveux du loup-garou finalement, Jesse avait descendu celle-ci du haut de son dos jusqu'au bas de celui-ci avec une lenteur – et surtout une douceur – incroyable venant de lui. Il avait toujours été une des personnes les plus douces qu'il soit, mais jamais il n'avait été doux avec quelqu'un autant qu'il l'était avec Ashen à cet instant. Et pourtant il savait qu'Ashen était un alpha et qu'il pourrait supporter s'il n'était pas doux avec lui, mais son corps le suppliait presque d'être doux, comme si c'était un besoin vital, plus vital que celui de la respiration. Embrassant son cou finalement, il descendait sa seconde main au niveau de l'abdomen de l'alpha, ne sachant pas réellement quoi faire de ses mains à ce moment-même. Il était silencieux, il était vraiment silencieux pour une fois. C'était presque un miracle, mais c'était surtout parce qu'il n'avait pas envie de briser le moment en racontant n'importe quoi, il n'avait pas envie de gâcher ça maintenant. Et alors qu'il était d'abord venu avec l'envie de le frapper, il était maintenant là à seulement vouloir l'embrasser.

Ses lèvres avaient rapidement arrêté d'embrasser le cou de l'alpha, restant seulement en contact avec sa peau tout en respirant calmement. Il essayait plus de faire quoi que ce soit pour se sentir encore mieux à cet instant, c'était comme s'il ne pouvait pas se sentir mieux que ça, parce que tout était incroyablement parfait. Il avait cependant dégagé son visage de son cou après quelques longues secondes, gardant ses yeux fermés alors qu'il commençait des caresses assez douces dans le dos de l'alpha, remontant ses doigts et les redescendant assez lentement. Laissant un léger soupir de soulagement sortir de sa bouche, il avait finalement remit ses pensées en ordre et il s'était dit que c'était peut-être le seul moment où il pourrait le lui dire ouvertement. « C'est pas un je crois, finalement. » Parce qu'il avait additionné tout ce qui lui faisait croire qu'il tombait amoureux de lui. Son cœur qui s'accélérait de plus en plus à ce moment-même, le fait qu'il ai l'impression de ne pas pouvoir respirer, les frissons qui restaient bloqués le long de sa colonne vertébrale comme s'il attendait qu'Ashen le touche réellement, la sensation de bien-être qu'il avait lorsqu'il était avec lui. Mais il y avait aussi le fait qu'il ne puisse pas l'extraire de ses pensées, le fait qu'il soit le centre même de ses rêves et la personne qu'il perdait dans ses cauchemars, celui qui faisait que des frissons parcourait tout son corps lorsqu'il se retrouvait dans la salle de bain du repère, lorsqu'il posait ses mains sur le comptoir de celle-ci ou lorsqu'il se remémorait le moment qu'ils avaient eu dans la douche. Et tout ça le poussait à y croire, le poussait à le dire : il était amoureux et complètement sous l'emprise d'Ashen.

Enfin, il avait relevé la tête, il l'avait détaché de l'épaule de son alpha et il avait ancré son regard dans le sien. Son regard qui montrait bien que tout ce qu'il avait pu dire, tout ce qu'il avait pu vouloir lui faire comprendre n'était pas que pour avoir de l'attention. Il ressentait vraiment tout un tas de choses pour Ashen, et ça pouvait se voir juste au regard qu'il lui portait. Enlevant sa main du dos d'Ashen, il avait finit par la poser au niveau de son propre cœur avant de souffler doucement. Ce n'était pas vraiment une sensation qu'il avait l'habitude d'avoir, de sentir son cœur battre si fort qu'il avait l'impression qu'il allait imploser. Il ne l'avait jamais réellement eu, parce qu'il ne s'était pas rendu compte assez tôt qu'il avait été amoureux la première fois. Alors c'était tout comme un premier amour, c'était les premières sensations qu'il ressentait et qui venaient de ce sentiment-là, qui n'étaient pas de la souffrance ou de la douleur. Retirant finalement sa main, il secouait doucement la tête en se remettant à réfléchir un minimum. « Si j'avais eu des vrais amis, ils m'auraient dit que j'suis complètement taré d'être amoureux d'un mec qui a plus de vingt ans de plus que moi. » Et ça, c'était une sorte de surprise. Jesse avait beau ne pas connaître la réputation d'Ashen, ou du moins maintenant il la connaissait, mais il avait tout de même retenu son âge. Il valait mieux après tout, de toute façon. « Mais je crois que j'aime bien être complètement taré. » Il avait relevé son regard vers Ashen en prononçant ces mots-là, comme si ça avait été pour lui dire qu'il ne regrettait pas les sentiments qu'il ressentait à cet instant. Et il ne regrettait pas ces sentiments, sauf pour un petit détail. Reposant sa tête contre son épaule, il finit par exprimer lui-même ce petit détail à voix haute. « J'ai l'impression que mon cœur va exploser. » Et il ne se demandait même pas si c'était normal.

1391 MOTS - POST 9 - 24H
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   Dim 15 Mai - 2:49


I DON'T CARE, I'M NOT SCARED
Jeshen

Je ne comprenais pas très bien ce qui se passait avec moi, ni même à cent pour cent comment Jesse avait bien pu tomber amoureux de moi. En fait, je ne comprenais même pas un peu. Pour moi, c’était carrément impossible, ridicule. Je n’avais rien fait pour qu’il se sente ainsi, n’avais envoyé aucun signaux ou encouragement à son égard pour le rendre aussi dingue de moi –et ça je savais qu’il l’était, il aurait fallu que je sois aveugle maintenant pour ne pas le voir. C’est le genre de chose que l’on voit une fois et qui nous est ensuite impossible d’ignorer. There’s no unseeing it. Quoi qu’il en soit, jamais personne n’était tombé amoureux de moi ou alors pas à ma connaissance. Et lui, il n’avait mis que quelques semaines, une baise plus que brutale et une pseudo prise de tête pour que ça lui tombe dessus comme un piano sur un personnage de dessin animé.

Alors il était là, pressé contre moi, assit sur mes jambes alors que je venais de le faire descendre du comptoir pour l’y assoir. Ses bras autour de mes épaules, ses lèvres perdues contre les miennes et son cœur battant si fort que tous les loups de Quantum devait l’entendre. Or je n’pouvais pas dire que le miens ne battait pas aussi très fort, c’aurait été un mensonge. Non, il battait sacrément fort et je savais que le jeune homme pouvait aussi l’entendre. Ou peut-être n’y arriverait-il pas puisque ses propres battements de cœur faisaient sacrément du bruit. Il n’avait pas l’habitude d’avoir une ouïe aussi développée…. Qu’importe. Si mon cœur battait comme ça, je n’savais malheureusement pas m’expliquer pourquoi. Peut-être était-ce à cause de ses révélations. De toutes ces choses qu’il m’avait dites et qui me touchait carrément en plein cœur. Mais peut-être aussi était-ce autre chose…

Ses mains étaient remontées dans mon cou et l’une d’elle descendait finalement dans le bas de mon dos alors que l’autre caressait mon abdomen. Je frissonnai sous ses caresses terriblement douce et ses lèvres retrouvèrent mon cou. Je lâchai un léger grognement de désir, appréciant vachement ce genre de baiser et ne pensant qu’à une chose : ses dents dans ma peau. Allez savoir, c’était peut-être l’instinct animal, mais j’en avais sacrément envie. Je me retins de tout commentaire cependant, ne voulant pas gâcher le moment. D’autant plus que Jesse était muet comme une carpe et que c’était si rare qu’il valait mieux que j’en profite le plus possible. Il cessa ses baisers, respirant seulement contre ma peau, m’arrachant de nouveau frisson –des chatouillements cette fois. Son corps quitta le miens l’espace d’un instant et je pu à nouveau le regarder en face. Ses yeux étaient clos et je m’imprégnai silencieusement de son air carrément paisible. Je ne l’avais pas vu aussi détendu depuis que je le connaissais, c’est peu dire.

« C'est pas un je crois, finalement. » J’avalai difficilement, mais sûrement ma salive, encaissant le poids de ses paroles. Il ouvrit les yeux et croisa son regard. Je le soutins sans broncher, ne sachant pas quoi ajouter. Sa main se détacha de mon dos et se posa sur son cœur. Je le regardai faire, me demandant ce qu’il allait bien pouvoir me dire d’avantage. Non pas que je veuille l’empêcher de s’exprimer, mais plutôt que je ne savais pas combien de belles paroles je pourrais prendre encore sans avoir envie de fuir. Sa main quitta son cœur et je soupirai doucement, comme soulagé alors qu’il n’avait même pas encore parlé. « Si j'avais eu des vrais amis, ils m'auraient dit que j'suis complètement taré d'être amoureux d'un mec qui a vingt ans de plus que moi. » Je ris immédiatement à ses paroles qui, heureusement, venaient détendre l’atmosphère –pour moi en tout cas. Franchement, la différence d’âge était plus ou moins importante pour moi. Ça n’pouvait être bien pire que Lehr et Meira!  « Mais je crois que j'aime bien être complètement taré. » J’arrêtai de rire, gardant tout de même un sourire sur les lèvres. Il me regarda à nouveau droit dans les yeux en disant ça, me confirmant qu’il ne regrettait pas d’être amoureux, c’était implicite, mais tout de même loud and clear.

Sa tête vint finalement se poser à nouveau sur mon épaule et je caressai à nouveau son dos faute de trouver quelque chose de mieux à faire. « J'ai l'impression que mon cœur va exploser. » Et je n’y pouvais malheureusement rien. « Tout ira bien… » dis-je simplement, sans trop savoir si c’était pour me convaincre moi-même ou bien pour le rassurer. Quoi qu’il en soit, j’espérais que ce serait vrai. Que je n’allais pas carrément tout gâcher. Et surtout, surtout, j’espérais ne pas lui briser le cœur. Je l’avais déjà suffisamment blessé sans en plus en ajouter une couche. J’allais devoir être prudent à partir de maintenant et je le savais, mais je savais aussi que, quoi qu’il arrive, je pourrais compter sur lui maintenant. Il ne risquait plus de vouloir foutre le camp parce qu’être amoureux de moi voulait aussi dire qu’il s’était désormais totalement soumis et que, si je lui donnais un ordre, il y répondrait.

FIN

poste n°10 - 863 mots
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen   

 
(ashen+jesse) i don't care, i'm not scared ||jeshen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Jesse Jackson Says U.S. Should Help Haiti
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» 03. We don't care about our bad intentions
» Contrat d'engagement de Jesse Plant
» (M) Enry Heartwell ft Jesse Williams[LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: