Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Have we met before ? [Lina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: Have we met before ? [Lina]   Ven 29 Avr - 0:51

 
what's puzzling you is the nature of my game
Deux mois. Plus précisément deux mois, sept heures, quarante-six minutes et trente secondes que tu es à Chicago. Ville maudite. Ville détestable. Haïssable. Tu ne voulais pas y retourner. Pas au début. Tu ne savais pas si tu serais capable de le supporter. De l’endurer. Revivre encore et encore ce cauchemar. Traumatisant. Déplaisant. Insupportable. Tu la revois. Sans cesse. Dès que tu croises un regard. Tu t’attends à ce que ce soit elle. Devant toi. Tu t’accroches éperdument à ce souvenir. Tu as la sensation que c’est la seule chose qui te permet de rester lucide. La seule chose qui te garde en vie. Tu t’étais pourtant endurcie. Tu te l’es promis. Durant ces trois années passées avec Alisha. Durant ces trois années où tu avais littéralement changé. Tout oublier. La peine. La douleur. La souffrance. Tu n’y es jamais arrivée. Parce qu’elle faisait partie de ta vie. Elle était une partie de ton âme. Tessa. Et tu ne seras plus en mesure de la revoir. Plus jamais. Tu serres les poings. Tu détestes être comme ça. Te sentir vulnérable. Faible. Parce que tu n’es plus entière. Tu repenses aux paroles de ton mentor. Tu ne dois pas te laisser emporter par tes émotions. Tu dois apprendre à les contrôler. De toute façon, tu ferais mieux de prêter plus attention à ce qui t’entoure. Perchée en haut d’un arbre, tu scrutes la silhouette. Toujours en mouvement. Tu ne la quittes pas des yeux. Hors de question que tu perdes sa trace.


Deux mois que tu es de retour en ville et tu n’as toujours rien trouvé d’intéressant. Tu t’attends déjà à la colère et à la réprimande d’Alisha. Tu ne veux pas la décevoir. Pas cette fois-ci. Elle aurait pu confier cette quête, cette infiltration à un autre obscur. Mais elle ne l’a pas fait. C’est à toi, et à toi seul qu’elle a demandé. Parce qu’elle te fait confiance. Et tu as bien l’intention de lui prouver de quoi tu es capable. Tu n’es pas encore parvenue à t’immiscer dans les rangs des rebelles. Ce n’est qu’une question de temps. Tu le sens. Naïs se confie de plus en plus. Tu la sens plus réceptive. Plus apte à parler. Plus apte à se dévoiler. Tu es sur la bonne voie. Mais honnêtement, tu manques de temps. Terriblement. Deux semaines que tu n’as rien envoyé à la Morgenstern. Louche. Tu le sais. Tu dois lui ramener du concret. Tu risques ta vie. Enfin de compte. Que ce soit ici, en t’entourant de chasseurs d’ombre. Ou que ce soit avec elle. Tu lui dois la vie. Elle le sait. Elle s’en sert. Et tu ne peux pas lui échapper. Tu es piégée. Un cercle vicieux. Ta seule issue étant de trouver le coupable de toute cette souffrance. Tu clignes des yeux. Du bruit. Sur ta droite. Tu te relèves, aux aguets. La chasseuse d’ombre se rapproche. Tu esquisses un sourire. Enfin, tu vas l’attraper. Voilà maintenant deux jours que tu la suis. Tu l’as croisée à l’entrepôt. Tu es certaine qu’elle détient des informations. Tu ne sais pas qui elle est. Ni à quoi elle ressemble. Mais tu devais agir. Maintenant. Elle est là. Juste en dessous. C’est le moment. D’un bond souple et gracieux tu fléchis les genoux et tu sautes. Directement sur elle. L’effet de surprise étant de ton côté. Vous tombez toutes les deux mais tu réagis immédiatement. Parce que tu avais prédit le moindre de ses mouvements. Tu te remets sur tes jambes et tu repars dans sa direction. Tu ne lui laisses pas le temps de reprendre ses esprits. Tu enchaines les coups. Le sang gicle. Tu en reçois sur le visage. L’exaltation s’empare de toi. Tu es une Halloway. Te battre est dans tes veines. Tu as ça dans le sang. Un poing dans le visage. Tu as l’avantage. C’est trop facile. Tu es bien trop rapide, bien trop forte pour elle. Tu veux t’amuser. Alisha t’a montré comment faire. Autant mettre en application ses enseignements.


Tu saisis son bras et tu l’envoies valser contre un arbre. Tu te saisis de ton arme démoniaque et tu la lance. Elle atterrit sur son épaule. Son cri de douleur étire ton sourire. Bordel. C’est enivrant. Tu es frustrée. Tu ne vois pas son visage. Caché par de la peinture. Etalée tout le long de celui-ci. De ses yeux. Plutôt malin de sa part. Tu le reconnais. Tu veux savoir à qui tu fais face. Tu te rapproches d’elle. Tu lui retires l’arme, mais tu la gardes pointée dans sa direction. Elle n’a aucune chance de s’en sortir. « Vraiment désolée Love. Tu étais au moment endroit et au mauvais moment. Je te promets de t’accorder une morte relativement rapide. Et en échange, tu vas me dire ce que tu sais » tu ordonnes, le ton dur. Et ton rire démoniaque qui résonne au loin.

roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Have we met before ? [Lina]   Ven 29 Avr - 21:11

 
what's puzzling you is the nature of my game
Les missions étaient ceux à quoi les jeunes chasseurs d’ombre aspiraient à la fin de leur apprentissage, chacun voulait inspirer le respect en réussissant leurs premières missions, une pression invisible était d’ailleurs très présente sur les épaules des enfants provenant d’une lignée prestigieuse. Les Blackthorn étaient connus pour être des soldats et des tacticiens, que ce soit garçon et fille, hors dès qu’un enfant sortait du moule préétabli, les autres prenaient peur. Lux avait maîtrisé chaque type d’armes, pas avec la même agilité, la brune avait encore quelques problèmes de justesse avec un arc. Chicago avait vu Lux naître et grandir pour devenir la jeune femme qu’elle était à présent ? Mais qui était-elle vraiment ? Une brune qui disait ne pas avoir peur de la mort, une petite-fille qui regardait encore ses parents avec des yeux pleins d’admiration, une Lux qui se voulait héritière parfaite d’un savoir ancestrale ainsi que des stéréotypes des Blackthorn. C’était que la surface, ce qu’elle montrait à tout le monde à l’Institut. Derrière cette carapace, il y avait encore une adolescente qui avait grandi bien trop vite avec une pression familiale bien trop difficile à porter sur ses frêles épaules, une fille souhaitant devenir importante dans la vie de quelqu’un autre que ses amis et sa famille. Deux personnalités complétement différente vivant dans un seul et même corps. Une personnalité correspondant parfaitement à sa condition de demi-ange et une autre correspondant à celle d’une terrestre. Lux s’était souvent amusée à se cacher parmi eux pour découvrir leurs vies au quotidien, son côté terrestre voulant s’exprimer à tout prix. C’était d’ailleurs comme ça que l’aînée des Blackthorn avait agrandi son cercle d’ami dans le plus grand secret, si ses parents étaient au courant de ses fréquentations, la jeune femme serait prête à recevoir le si célèbre sermon de son père.

Le contour de ses yeux était maquillé d’un noir profond comme lors de sa première mission, la jeune femme avait été très tôt renommé Commander Raccoon. Les morveux lui servant de camarades d’armes lui avaient même offert une peluche de râton-laveur pour son anniversaire, Lux avait rétorqué que le premier avril était dans deux mois pile alors elle en avait pas besoin même si secrètement, elle câlinait la peluche pendant son sommeil. Enfin bref. Cette mission était sérieuse, une de leurs sources chez les fées avait déclaré qu’un objet elfique d’une grande importance, une mission de recouvrement parfaite pour Lux d’ailleurs Syrielle était sur une piste pour retrouver sa petite-sœur alors la brunette allait faire quelques pas en solo ce soir. Le coin était bien trop calme, Lux avait l’impression que quelque chose clochait rapidement sauf qu’elle ne savait pas quoi. Sa réponse arriva sous la forme d’une personne lui sautant dessus, Lux n’avait pas le temps de reprendre ses esprits bien qu’elle avait sa double lame séraphique en main que son adversaire attaqua, finalement les cours de Ciàran étaient vraiment plus utiles qu’elle pensait. Le sang s’échappait de son corps aussi facilement que de l’eau d’un jet de douche. Bordel. Lux était une Blackthorn, les premiers à éliminer dû à leurs prouesses sur le champ de bataille et la personne en question la faisait passer pour une fillette à côté. Survivrait-elle à cette mission ou allait-elle retourner à l’infirmerie ? La dernière option était bien trop fréquente, ses parents commençaient à se demander si Lux était réellement une digne héritière des Blackthorn.

Envoyée contre un arbre, Lux tenta de se relever en gémissant de douleur, c’était l’heure tant attendu pour accueillir la mort telle une vieille amie, un concept qu’elle avait appris à accepter comme la prochaine étape de sa vie. Mourir en mission, une mort héroïque parmi les siens. En entendant la voix, Lux fut fixé sur la personne qui lui faisait face même si l’arme plantée dans son épaule était plutôt reconnaissable. Une obscure. Des êtres sans morale, profondément mauvais et incapable de compassion. Du moins c’était ce qu’on lui avait appris depuis toute petite. Lux qui aimait bien lancer des pick-up lines à ses ennemis, on ne balançait pas son côté malicieux au travers de la fenêtre aussi facile mais cette femme devant elle lui faisait la misère. Des plaintes de douleur s’échappant de sa bouche, ses yeux d’un vert perçant venant s’abattre sur la personne ou du moins sur une silhouette cachée par l’obscurité ambiante. « Like hell I do. Le jour où les obscurs arriveront à me transformer, j’accepterais de réfléchir à cette option en attendant la Mort me fait pas peur Obscure de malheur. » Lux avait les dents serrées pour éviter de ressentir la douleur lui transperçant l’épaule, ses yeux émeraude venant s’abattre sur son adversaire pour lui lancer un regard assassin. Elle avait vécu une vie longue par rapport à l’espérance de vie d’une Blackthorn, elle pouvait se considérer ravie. It’s just me, myself and I, solo ride until I die. Une chanson de terrestre qui semblait parfait pour l’occasion.


roller coaster


-24h
824 mots
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Have we met before ? [Lina]   Lun 2 Mai - 0:16

 
what's puzzling you is the nature of my game
Tu perds ton temps. Tu le sais. Elle ne te dira rien. Pas de cette façon. Tu es bien trop gentille. Bien trop douce avec cette chasseuse d’ombres. Une poupée en porcelaine. Si fragile. Si faible. Il t’est si facile de la persécuter. De la défigurer. Tu dois pourtant trouver un moyen de la faire parler. Tu n’as pas le choix. Vraiment. Une question de vie ou de mort. Si elle ne parle pas, tu n’obtiendras aucunes informations. Tu ne pourrais rien dire à Alisha. Elle se mettrait en colère. Et tu ne préfères pas imaginer la torture qu’elle t’infligera. Tu en as déjà subi les frais dans le passé. Tu ne comptes pas revivre ce traumatisme. Alisha t’a brisé de l’intérieur. Tu ne serais jamais plus toi-même. Perdue. Egarée. Condamnée tu es. Ton âme disséminée dans les profondeurs des limbes. Un cœur noirci. Un cœur obscurci. Tu peines à te reconnaître. Tu ne sais plus vraiment qui tu es. Wilhelmina Halloway n’est plus. Tu te bats. Constamment. Pour survivre. Pour savoir où est ton rôle. Dans cette guerre. Guerre que tu as longtemps évitée. Tu n’étais pas née pour te battre. Tu l’avais senti dès tes premiers entrainements. Faible. Incapable de blesser une tierce personne. Parce que ton cœur était bien trop pur. Dans une autre vie, tu aurais pu être un ange. Enfin de compte. Douce ironie.

Le cri de ta victime te ramène brusquement à la réalité. Dire qu’autrefois tu détestais ça. Et maintenant, tu le savoures. Tu t’en délectes. Ce déchirement. Elle va mourir. Elle le sait. Elle le sent. Surtout que tu n’es pas spécialement d’humeur clémente. Tu ne sais pas pourquoi mais sa présence t’énerve. Son parfum. Son regard. Tu restes troublée. Limite, tu es hypnotisée par ses yeux couleur vert émeraude. La seule chose auquel tu as accès. Puisqu’elle dissimule le reste. Regard familier mais tu n’arrives pas à y mettre un nom, un visage dessus. Elle ne t’aime pas. Clairement. Limite, si elle pouvait te tuer là tout de suite d’un seul regard, tu serais déjà morte. Tu finis par esquisser un sourire. Elle parait certes impuissante mais elle ne se laisse pas faire. Tu apprécies qu’elle te tienne tête. Ce serait beaucoup moins amusant si cela n’avait pas été le cas. La peur pousse les individus à agir de manière complètement irréfléchie. Imprudente. Hasardeuse. Elle n’a plus rien à perdre. Pauvre petite chose. Tu en viens même à compatir pour elle. « Like hell I do. Le jour où les obscurs arriveront à me transformer, j’accepterais de réfléchir à cette option en attendant la Mort me fait pas peur Obscure de malheur. » Tu éclates de rire.  Tu te rapproches. En un clin d’œil tu te retrouves face à elle. Ta lame sous sa gorge. « Qui te dit que j’ai l’intention de te transformer ? Regarde-toi ! Pathétique néphilim qui n’est pas capable de me tenir tête plus d’une minute. On ne veut pas de faible chez nous. Je ne sais pas de quelle famille tu viens mais je suppose que tu dois leur faire honte. Vraiment décevant. Je m’attendais à mieux. Beaucoup mieux » tu répliques d’un ton sanglant et offensant. Tu commences à perdre patience. Tu penses qu’il est temps d’être un peu plus convaincante. « Tu n’as pas peur de la Mort ? Bien, voyons si tu es aussi douée pour résister à la torture qu’à gagner un combat » tu annonces en la frappant violemment à la joue. Un coup de genou dans l’estomac. Histoire de lui couper tout envie de s’enfuir. D’une main tu maintiens la pression sur son épaule. L’épaule que tu as déjà bien abimé il y a quelques minutes.  Et de l’autre main, tu ramènes ton arme démoniaque sous sa gorge. Tu appuies. Encore et encore. Jusqu’à ce qu’elle commence lentement à perforer sa peau. Le sang coule. Toute arme démoniaque réprésente un venin mortel pour les demi-anges. Mais l’inverse est également vraie. Tu risques de le sentir si les runes angéliques t’atteignent. «  Je te le redemande une dernière fois darling. Qu’est-ce que tu fabriquais dans l’entrepôt ? Vous y avez caché des armes n’est-ce pas ? » tu demandes, le visage dépourvu de sourire.


roller coaster
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Have we met before ? [Lina]   Mar 3 Mai - 16:17

 
what's puzzling you is the nature of my game
Protéger l’humanité des démons, protéger l’humanité des obscurs, protéger l’humanité de certaines créatures obscures, Raziel en avait des bonnes toute de même, ils les avaient fait à demi-mortel, un héritage qui ne s’oubliait pas aussi facilement que ça quand l’autre camp avait le dessus sur le champ de bataille sur des Nephilim plus expérimenté pourtant. Elle avait l’air d’une petite chose fragile dans les mains de son adversaire, la brune détestait ce sentiment, elle était une Blackthorn, Lux Raven Clarke Blackthorn bon sang de bon soir. La Néphilim ne méritait pas de connaître ce sort des mains d’un gosse d’opportuniste. Sérieusement dominer le monde obscur ? C’était bien un truc d’opportuniste n’écoutant même plus sa conscience depuis un bon moment ça. Que penserait Priam en ce moment d’elle ? La voir aussi faible que ça ? Aurait-il honte d’être son petit-frère ? Lux avait mal, très mal mais la chasseuse d’ombre en elle savait qu’elle devait résister et combattre à tout prix. Mourir n’était que le début d’une nouvelle étape, être accueilli parmi les anges enfin dans son cas particulier, la brunette se demandait plus si ce n’était pas en Enfer qu’on allait l’expulser en faisant un petit reboot rapide de sa vie depuis sa naissance. Elle n’était pas toute blanche, certain pouvait dire qu’elle prenait une belle couleur grise surtout avec le mélange de certaines de ses actions. Lux se détestait pour laisser son appareil de la phonation prendre le contrôle de sa douleur et l’exprimer vivement devant cet ennemi. « Qui te dit que j’ai l’intention de te transformer ? Regarde-toi ! Pathétique néphilim qui n’est pas capable de me tenir tête plus d’une minute. On ne veut pas de faible chez nous. Je ne sais pas de quelle famille tu viens mais je suppose que tu dois leur faire honte. Vraiment décevant. Je m’attendais à mieux. Beaucoup mieux » Une femme, c’était clairement une femme qui lui parlait, Lux en était sûr malgré ses plaintes de douleur qui la transperçait. Le ton de sa voix montrait que celle-ci commençait à perdre patience et ça pour le coup donna un petit sourire en coin sur les lèvres pleines de Lux. L’arrogance dont faisait preuve la Nephilim était décidément un peu trop mauvaise dans cette situation mais au moins elle partirait avec l’idée d’avoir embêté correctement l’Obscure devant elle ou plutôt contre elle. « Tu n’as pas peur de la Mort ? Bien, voyons si tu es aussi douée pour résister à la torture qu’à gagner un combat. Je te le redemande une dernière fois darling. Qu’est-ce que tu fabriquais dans l’entrepôt ? Vous y avez caché des armes n’est-ce pas ? » La lame démoniaque venait la brûler, une sensation pire encore qu’être aux portes de la Mort même. « F.. » Lux serra des dents pour contrôler la douleur comme on lui avait appris à faire mais la brunette était sûre à présent que ses parents ne connaissaient pas la douleur que provoquait une lame démoniaque pour un demi-ange. « Une Blackthorn n’est jamais faible. » Une voix qui était pourtant douce brisée par la douleur, sa main libre, celle de son épaule encore valide venait cherchait désespérément sa stèle après tout, le matériel n’étant pas le même rien que le contact de la stèle sur la peau de l’Obscure devait faire son effet ? Trouvé ! D’un mouvement rapidement, Lux porta la stèle au seul morceau de peau disponible étant à proximité, un moyen de pouvoir s’échapper de l’emprise de la femme, reprendre son souffle et se préparer à mourir. « Tu crois que je vais avoir peur de la Mort ou même de la torture ? Votre race élimine ma famille depuis si longtemps. On m’a élevé pour être cette lumière, lux vitae, triomphant de votre folie meurtrière. Hors de question que je réponde à ces questions princess.» Sa respiration était saccadée et sa prononciation, on en venait presque à se demandait si Lux n’avait pas besoin de cracher du sang pour avoir les voies libérées. Son cou la brûlait, son épaule autant ne pas en parlait, la blondinette car oui avec la proximité malgré les coups, Lux avait pu voir une crinière blonde bien que l’obscurité ambiante sévissait. D’ailleurs pourquoi les Obscurs pensaient qu’ils cachaient des armes dans l’entrepôt ? Y avait-il eu d’autres Nephilims avant elle ? Etait-elle vraiment la seule sur cette mission ? Lux allait peut-être mourir en pensant que ses parents ne lui faisaient même pas confiance pour réussir une mission solo. Libérée de l’emprise de l’Obscure ce n’était pas pour autant qu’elle était sauve. La sœur de Priam se demandait si on voyait vraiment les êtres perdus dans l’Au-Delà, c’était un concept si abstrait que tout le monde en avait une interprétation différente. Lydia Blackthorn, sa mère croyait à la réincarnation lui disant depuis petite que Lux avait dû être une Amazone dans une vie passée voir même une princesse, ce dernier était souvent présent pour se rassurer, se dire que sa fille avait le droit de choisir si elle voulait vraiment se battre ou non.  


roller coaster


Post 4
852 mots
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Have we met before ? [Lina]   

 
Have we met before ? [Lina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Bonjour! je suis Élina Lorsa [validée]
» [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"
» Lettre à Lina
» [100%] Ahn Lina ∞ Au pire on meurt
» Célina Ritana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: