Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 let's get these guys infront of a crowd w/ camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: let's get these guys infront of a crowd w/ camille   Dim 17 Avr - 21:38

Caleb se tenait dans la salle des opérations, les sourcils froncés – une expression faciale quasi-permanente chez lui, au point qu'on pouvait se demander s'il ne finirait pas par rester coincé ainsi – au-dessus d'une carte de Chicago, quand quelqu'un l'interpella. Il se redressa et se retourna, avant de se placer en position de soldat et de pencher légèrement la tête en signe de respect. « Madame De Lornet » salua-t-il calmement, comme elle arrivait à sa hauteur, son air sérieux et insondable gravé sur son visage de façon permanente. « Caleb, parfait. Je suis contente de te voir. Je ne te dérange pas ? » demanda-t-elle poliment, même s'il pouvait voir que son esprit était concentré sur des sujets plus important. « Non, bien sûr que non Ma'am. En quoi puis-je vous aider ? » La directrice de l'institut tourna quelques pages sur son calepin, un air concerné sur le visage. « Une de nos sources chez les sorciers nous a indiqué un regain d'activité dans un secteur délaissé par les créatures obscures à Chinatown. J'aurais besoin de deux ou trois Chasseurs d'Ombres pour effectuer une mission de reconnaissance sur le terrain et nous rapporter ce qu'ils ont observé. Est-ce que des membres de ton équipe seraient disponibles ? Je sais que Freya est avec Syrielle actuellement, mais ça ne te dérange pas de faire une mission sans elle ? Le plus tôt serait le mieux, attendre risquerait de nous faire perdre le filon. » Caleb hocha la tête, le visage grave. « Je comprends, Ma'am. Nous serons partis dès que j'aurai toutes les informations sur la mission. » Juliette De Lornet sourit, mais son sourire n'atteignait pas ses yeux. Sans plus attendre, elle lui donna la fiche de la mission et il se mît à la lire, parcourant rapidement du regard le peu d'informations qu'ils avaient. Puis il se saisit de son arc et de sa dague, avant de se tourner à nouveau vers la leader de la Rébellion. Après s'être assurée qu'il n'avait pas plus de questions à lui poser, elle le quitta, déjà préoccupée par un nouvel problème à affronter. Un petit sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme. Être à la tête d'une Rébellion et de la dernière institut de Chasseurs d'ombres n'était pas une simple affaire. Il n'aurait pas aimé être à sa place. S'il était un leader lui aussi, il voyait bien que le poids qu'il portait sur ses épaules n'était en rien comparable à celui avec lequel elle vivait. Il préférait en outre largement partir en mission que s'occuper de la paperasse. De fait, il s'assura qu'il avait tout ce qu'il lui fallait avant de se diriger vers le bâtiment Sud. Une fois à l'intérieur, il grimpa quatre à quatre les marches jusqu'au premier étage, et entra sans frapper dans une certaine chambre. Il savait qu'elle était là. Quand elle ne ruminait pas des pensées noires dans la cafétéria ou la salle d'entraînement, c'était dans sa chambre ou celle de Freya. « Camille De Lornet ! » s'exclama-t-il avec un petit sourire narquois sur le visage, s'adossant au chambranle de la porte. « Une balade dans Chinatown, ça te dis ? Reconnaissance chez les sorciers, mission de routine toute simple qui ne demande qu'à suivre les règles, mais au moins ça t'occupera. » Camille, tout comme sa sœur, avait la mauvaise manie de tout faire sauf respecter le plan. C'était exaspérant. Cette team était exaspérante. Ils fatiguaient Cal, tous. Il se demandait encore ce qu'il avait fait pour mériter une team pareille. Que tout aille parfaitement, était-ce trop demander ?
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: let's get these guys infront of a crowd w/ camille   Mar 26 Avr - 4:04

they were lovers, now they're friend.
no matter what, they still have each other.
camille de lornet et caleb lightwood

Il n’était pas rare que des Chasseurs d’Ombres ne veuillent pas faire équipe avec Camille. Malgré une utilisation principale d’arc et de flèches, Camille se retrouvait souvent à faire face à des démons à une distance très proche et à utiliser ses poignards avec dextérité. Mais bon, elle s’en fiche Camille. Elle vit sa vie, fait ce qu’on lui dit de faire, se blesse très souvent, mais revient en vie à l’Institut, des informations à ajouter à sa liste. Elle vit sa tante, Juliette, qui passait dans les couloirs et alla lui donner directement son rapport de la semaine et de l’activité démoniaque qui était en hausse dans le secteur sud de Chicago. Camille détestait l’avouer, mais ces rapports l’ennuyaient plus qu’autre chose. Pourtant elle se mettait à la tâche dès ses retours de missions afin de les donner à sa tante. C’était important alors, elle le faisait consciencieusement. Les autres membres de l’Institut la prenaient sans doute pour une jeune veuve tête en l’air qui n’en fait qu’à sa tête, mais Camille savait pertinemment qu’elle avait une place importante au sein de la Rébellion. Certes, ces méthodes n’étaient pas des plus réglementaires, mais elle effectuait chaque mission sans mettre en danger son équipe, seulement elle-même. « Tante Juliette, voici le rapport sur le quartier sud. C’est très étrange d’ailleurs, il semble que Chinatown a une activité qui est presque similaire à celui-ci. » Sa tante examina les documents, prit la main de sa nièce et lui posa quelques questions. « Camille, j’espère que tu n’as pas été trop téméraire sur ce coup. » « Non, tatie, j’ai été prudente. J’étais seule mais calme cette fois. Ça change. » C’était vrai. Pour une fois, elle n’avait pas été avec la pointe de son poignard pour extraire des informations à des obscurs. Elle avait juste été très persuasive. « Ok, merci pour les informations Camille. » Sa tante pouvait être douce, gentille, mais Camille voyait bien que le regain d’activité démoniaque dans certaines parties de la ville commençait à l’inquiéter grandement. Elle savait bien qu’être à la tête de cette Rébellion empiétait grandement sur sa vie de famille, sa vie tout court d’ailleurs. Mais Juliette de Lornet incarne l’espoir d’un jour meilleur, l’espoir qu’un jour la vie redeviendra aussi brillante qu’auparavant, que l’on pourra sourire sans craindre pour sa vie. Remontant dans sa chambre, elle prit quelques gâteries dans la cafétéria, ayant un petit creux. Camille, la gourmande. Enfiler des plaquettes de chocolat était une habitude chez elle. Se soucier de sa ligne était le cadet de ses soucis vu son job. Courir à travers les rues de la ville, traquer des démons, interroger des créatures obscures aux quatre coins de la ville, il y avait de quoi brûler des calories avec toute cette activité. Elle venait d’entamer sa première tablette de chocolat quand sa porte s’ouvrit en grand sur le corps immense de Caleb. Sérieux, c’est un géant ce gars. « Camille De Lornet ! » Elle regarda le jeune homme s’adosser au cadre de la porte et leva les yeux au ciel. « Sérieux, t’es obligé de dire mon nom en entier comme ça ? Tu n’veux pas rajouter mes autres prénoms et mon nom de mariée pendant que tu y es ? » Camille se remit correctement sur son lit, s’étant littéralement affalée dessus à son arrivée, il n’y a pas cinq minutes vu qu’elle a passé au moins dix minutes dans la cafétéria à choisir son chocolat préféré, celui avec de la crème brûlée. « Une balade dans Chinatown, ça te dis ? Reconnaissance chez les sorciers, mission de routine toute simple qui ne demande qu'à suivre les règles, mais au moins ça t'occupera. » Elle leva un sourcil, posant le pour et le contre. Elle venait de rentrer de mission alors elle était un peu fatiguée, mais rien qu’une tablette de chocolat ne saurait résoudre. Et puis, elle savait pertinemment qu’une sieste n’aurait rien de réparateur et qu’elle se retrouverait à errer dans les couloirs de l’Institut comme une âme en peine à attendre que le jour se lève. « Ok, j’y suis. Laisse-moi juste changer de tenus. J’étais dans ce pantalon toute la journée. » Prenant un autre pantalon en cuir noir ajusté et un t-shirt rouge foncé, sa paire de bottes en cuir noir aussi, ainsi qu’une veste en cuir aussi noire – la couleur officielle des Chasseurs d’Ombres, elle se changea derrière son paravent en deux minutes à peine. « Pourquoi t’as pensé à moi au fait pour la mission ? Tu sais bien que j’aime l’action. La reconnaissance c’est pas trop mon truc. » Sortant derrière le paravent, elle enfila ses bottes, talons plat, pas besoin de faire du bruit en repérage. « Et puis, Freya est pas disponible ? » Freya, sa meilleure amie, et aussi sœur jumelle de Caleb, était sa parabatai. Il était donc normal pour la jeune femme de penser que le jeune homme aurait pensé à elle avant tout. Arc et flèche sur son dos dissimulé grâce à une rune. Rune d’invisibilité activée et téléphone mis sur silencieux, elle fit face à Caleb, un sourire à peine visible sur son visage. « Je suis prête. Oh attends. » Prenant deux poignards dans sa commode, elle les mit dans les poches secrètes de sa veste. « Là je suis prête. » Caleb en face d’elle, elle se demanda encore si il n’était pas possible de repenser au bon vieux temps de leur relation. Quand tout ce qui leur importait était d’être dans le lit de l’autre.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: let's get these guys infront of a crowd w/ camille   Dim 1 Mai - 20:54

Le sourire narquois de Caleb s’agrandit. Il n’était pas du genre théâtral, mais bizarrement, avec Camille, il aimait bien jouer la comédie. Sans doute était-ce parce qu’ils se connaissaient depuis longtemps, et qu’elle avait la capacité, dans une certaine mesure, d’éveiller le "goofball" en lui. Sans doute était-ce parce qu’il voulait, désespérément, la voir sourire à nouveau, la tirer de ses pensées noires. Depuis qu’elle avait perdu son mari, ils avaient tous perdu la Camille qu’ils connaissaient. Et elle leur manquait. Ils comprenaient, bien sûr. Ils ne lui en voulaient pas, ne s’attendaient pas à ce que l’ancienne Camille leur revienne, pas après ce qui était arrivé. Mais la voir sourire, la voir être heureuse, à nouveau, ne serait-ce que pendant un cours instant ? Ça n’avait pas de prix. Alors il essayait, de temps en temps, de l’amuser, de lui changer les idées. Comme là. Il la regarda se redresser, puis se lever pour aller se changer. Un petit sourire ne quittait pas ses lèvres, et la voir choisir ses vêtements ne fit que le renforcer. C’est vrai que les Chasseurs d’Ombre portaient beaucoup – uniquement – de noir. Caleb ne savait pas si c’était officiellement leur couleur, mais en tout cas, ils avaient vraiment du mal avec le reste. « Pourquoi t’as pensé à moi au fait pour la mission ? Tu sais bien que j’aime l’action. La reconnaissance c’est pas trop mon truc. Et puis, Freya est pas disponible ? » Caleb haussa les épaules, bien qu’elle ne puisse pas le voir derrière son paravent. « Je ne sais pas trop, honnêtement. Tu es la première qui m’est venu à l’esprit. Et puis – ajouta-t-il avec un petit sourire narquois – une petite mission de reconnaissance, bien plan plan, ça ne peut pas de faire de mal. Qui sait, peut-être que ça t’apprendra même à gérer des missions sans passer par la case "cassage de gueule massif". » Camille avait la fâcheuse tendance à… perdre le contrôle, si l’on peut dire, pendant leurs missions, et à se montrer complètement téméraire, voire imprudente. Certes, c’était le cas de la majorité des membres de son équipe, il n’allait pas mentir – cette team, comme il s’en plaignait souvent, était une véritable catastrophe, une espèce de Deadpool puissance cinq – mais c’était différent avec Camille. Elle ne tenait pas à sa vie. Pas depuis la mort de son mari. En tout cas, c’est le sentiment qu’avait Caleb. C’était comme si, depuis sa disparition, elle faisait tout pour le suivre. Le jeune homme ne savait pas comment l’aider à changer peur. Et au fond, il était mort de peur à l’idée de la perdre.

Il soupira, et se passa la main dans les cheveux. « Freya est occupée. Elle est avec Syrielle. » Elle sorti de derrière le paravent, lui annonça qu’elle était prête, avant de marquer une pause et d’attraper deux poignards. Les yeux de Caleb se mirent à pétiller avec amusement. Même dans leur choix d’armes, ils étaient similaires. « Let’s go » dit-il quand elle se plaça devant elle, l’air déterminé and ready to kick some asses. Elle lui emboita le pas, et comme ils parcouraient les couloirs de l’Institut, il lui fit un rapide résumé de la situation. « Ta tante veut qu’on enquête sur un flux d’activité surnaturelle inhabituelle à Chinatown. Pas d’infiltration, pas d’enquête poussée ni – il lui lança un regard appuyé – de "je fonce dans le tas et je tabasse tout ce qui passe sans réfléchir", juste de l’observation. » Il était vrai que Caleb, Frey, et leur équipe, n’avaient pas l’habitude de ce genre de mission. Ils faisaient partis des meilleurs Chasseurs d’Ombre de l’Institut, et on leur confiait plutôt des missions complexes et dangereuses. « Enfin bref, pour une fois on va s’ennuyer » ajouta-t-il avec un petit sourire en coin. Ils sortirent de l’Institut et s’engouffrèrent dans la bouche de métro la plus proche. Arrivés à Chinatown, Caleb s’arrêta pour tracer une rune de dissimulation sur son bras, de façon à passer inaperçu non seulement auprès des Mundane, mais aussi des Créatures obscures – s’il y en avait. Comme il s’y attendait, le quartier était particulièrement animé, et circuler parmi les humains était particulièrement agaçant. Ils parvinrent néanmoins au bloc d’immeubles qui était mentionné par le rapport. Quelques passants circulaient dans la rue, mais, bizarrement, il y avait beaucoup moins d’activité. Il fronça des sourcils, et s’arrêta un instant. « Je me demande si on n’aurait pas une meilleure vue d’un toit » réfléchit-il à haute voix. Il se tourna vers Camille, et pointa un des immeubles du menton. « Qu’est-ce que tu en penses ? » Il trouvait que repérer des personnes étranges ou agissant bizarrement était beaucoup plus efficace quand il avait une vue d’ensemble. Ses pouvoirs de Chasseur d’ombre lui offraient une vision supérieure à la normale, et une position en hauteur, loin de la foule, serait un bon moyen de repérer quelque chose sortant de l’ordinaire.
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: let's get these guys infront of a crowd w/ camille   Mar 3 Mai - 0:51

De la distraction, de l’amitié, une belle relation qu’ils entretenaient depuis tellement longtemps qu’on se demandait comment ils faisaient pour résister encore l’un à l’autre. Caleb est ce qui se rapproche le plus d’un meilleur ami pour Camille, mais elle sait aussi très bien qu’il y a plus, qu’il y avait plus en tout cas. Ce n’est pas par hasard qu’ils ont tenté de sortir ensemble, légèrement, alors qu’ils étaient adolescents. Et ce n’est pas pour rien qu’ils tiennent l’un à l’autre comme à la prunelle de leurs yeux. Camille voit en Caleb une sorte d’ange gardien. Un ange gardien grognon et un peu chiant, mais un ange quand même. Ironie bien placé vu le sang d’ange qui coulent dans leur veine. Se changeant derrière son paravent, elle lui demanda la raison de son choix. Ils savaient pertinemment qu’elle n’est rien sauf calme, paisible, silencieuse. Même avant la mort de Benjamin, elle était l’une des plus téméraires, sauf qu’à cette époque, elle tenait quand même à sa vie, elle voulait revoir le visage parfait et les yeux bruns de son mari. Plus maintenant. Si elle venait à mourir demain, elle partirait le sourire aux lèvres et la paix dans son cœur. Son seul regret aurait été de ne pas assister à la mort des Obscurs. « Je ne sais pas trop, honnêtement. Tu es la première qui m’est venu à l’esprit. Et puis, une petite mission de reconnaissance, bien plan plan, ça ne peut pas de faire de mal. Qui sait, peut-être que ça t’apprendra même à gérer des missions sans passer par la case "cassage de gueule massif". » Elle faillit lâcher un petit rire. Elle ne fit qu’un petit son étranglé, comme si l’on écrasait la patte d’un chat. « Rêve Caleb, tu sais que je ne suis pas du genre à rester à regarder. » Son t-shirt rouge foncé, qui détonnait par rapport aux tenues noires des autres, enfilé sur son joli petit corps. Ses jambes bien en place dans son pantalon en cuir. Camille était prête. Elle demanda tout de même pourquoi sa meilleure amie n’avait pas été le premier choix de Caleb, sachant qu’ils sont jumeaux et parabatai, ç’eut été un choix pertinent dans l’esprit de la jeune femme mais il avait réponse à tout le jeune homme. « Freya est occupée. Elle est avec Syrielle. » Sortant derrière le paravent, prenant deux poignards bien aiguisés, son arc et ses flèches déjà dissimulés dans son dos, elle fit signe à Caleb qu’elle était belle et bien prête. La laissant passer devant, comme un vrai gentleman, elle prit les devants et se faufila à travers les membres de l’Institut, croisant même sa cousine Emma avec qui elle avait combattu quelques jours plus tôt lors d’une embuscade des plus incompréhensibles. « Ta tante veut qu’on enquête sur un flux d’activité surnaturelle inhabituelle à Chinatown. Pas d’infiltration, pas d’enquête poussée ni de "je fonce dans le tas et je tabasse tout ce qui passe sans réfléchir", juste de l’observation. » Levant les yeux au ciel, elle poussa un long soupir. Comme si elle boudait. Ce qui était le cas. Ne rien faire donnait un véritable sentiment de nervosité à la jeune femme. « Enfin bref, pour une fois on va s’ennuyer. » « C’est vraiment parce que c’est pour tante Juliette que je vais me tenir à carreau cette fois ci. » Elle avait peur de sa tante. Enfin, pas vraiment peur, mais elle ne voulait certainement pas faire foirer une mission de reconnaissance pour sa tante. Elle la considérait énormément alors il fallait faire les choses bien pour une fois. Une fois sortie de l’Institut, ils allèrent dans une bouche de métro bien crasseuse, digne d’une grande ville comme Chicago où le nombre d’habitant par kilomètre carré était hallucinant. Camille se préparait déjà, se collant à Caleb afin d’avoir sa stèle à porter de main au cas où. Arrivé à destination, Caleb s’arrêta pour activer sa rune de dissimulation, et Camille en fit de même. Mettant son téléphone sur silencieux par la même occasion. Les passants étaient nombreux et se déplacer parmi eux était laborieux. Dieu qu’elle supportait difficilement l’affluence énorme des Mundanes. Bien qu’elle aimait leur culture et les protéger, ils avaient des instincts de survis très limité par rapport aux Chasseurs d’Ombres. Ils n’apprenaient pas à se battre pour faire face à un danger mais pour se cogner dessus et gagner des prix, concept totalement étranger pour les enfants d’Idris comme elle. « Je me demande si on n’aurait pas une meilleure vue d’un toit. » Regardant autours d’elle, elle vit que l’affluence était beaucoup trop importante pour distinguer quoi que ce soit. « Qu’est-ce que tu en penses ? » « Allons y. » Activant sa rune de vitesse, elle pointa son doigt vers un des immeubles avec le toit le plus haut. « C’est celui le plus haut à mon avis, qu’en penses-tu ? » Ses yeux améliorés par une autre rune qu’elle ne désactivait jamais avait bien évalués les distances. A la hauteur estimée, ils allaient pouvoir repérer toutes les activités suspectes sans aucuns problèmes. « Essaye de me rattraper. » Elle lui offrit le sourire le plus grand qu’elle put, celui qu’elle n’avait que lorsque son corps se mettait en action. Courant aussi vite qu’elle put vers l’immeuble, elle repérant aussitôt la porte pour les escaliers et s’y engouffra. « Plus vite Caleb. » Les escaliers n’étaient pas durs, et elle avait l’habitude de courir longtemps et vite alors les trente étages ne furent rien pour la De Lornet. Ouvrant la porte du toit, elle respira l’air un peu plus propre au-dessus de la ville. Observant la foule en bas, elle se mit directement en mode repérage. Elle avait beau être une intrépide complètement hors de contrôle, elle connaissait parfaitement sa mission et ce pourquoi elle était ici. Ce n’était pas pour rien qu’elle faisait partie de l’une des meilleures équipes de l’Institut. Ils étaient efficaces et presque sans peur. « Il n’y a rien de suspect pour le moment, mais regarde les marchands, on dirait qu’il y a de la contrebande d’objets magiques. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: let's get these guys infront of a crowd w/ camille   

 
let's get these guys infront of a crowd w/ camille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Hey guys, keep calm ! ☮
» [12-12-2009] Tournoi Storyline a UP!!!!
» IT HAVE NO HEARTBEATS FOR THESE MAD GUYS. shanael d. jefferson
» « Hey, guys! That's what I call music! » YANNY&CAL&SAM
» [Crane IvE] Big guys "swarm"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: