Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOPerle F. Penhallow


Vise toujours la lune, parce que si tu tombes, tu atterriras parmi les étoiles.



Une meilleure amie est comme un trèfle à 4 feuilles; il est difficile à trouver et on est chanceux de l'avoir.





Il y a des amis, il y a la famille et puis il y a des amis qui deviennent la famille.

Je suis à Chicago depuis le : 30/01/2017 et j'ai déjà payé : 118 factures et gagné : 142 gains. Il paraît que : Crystal Reed. est mon double. Schizo je joue aussi : Nop. On m'appelle : Nestea. et pour mon profil je remercie : luaneshë & tumblr.

Je suis : Célibataire.
Sujet: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   Dim 5 Fév - 12:41

Dis-moi pourquoi nous perdons du temps.

D&P

Il y a quelque temps, j'ai eu la visite de mon amie Demetria. Nous avons grandi ensemble tout deux avec son frère et j'ai confiance en elle. J'ai grandi à Chicago et j'ai rencontré des gens exceptionnelles et auquel je me suis lié d'amitié. Je pourrais donner ma vie pour ma famille de cœur, cette famille Demetria en fait partie. Je fais partie d'un petit groupe de combattant hors pair super entraîner et qui font énormément d'envieux au sein de l'institut. Enfin, on s'écarte du sujet principal. Il y a quelque temps, Demetria est venue me voir et me demander de mettre mes talents de dessinatrice à ses services. Elle m'a donc décrit une personne que j'ai dessinée pour en faire un portrait-robot. La jeune femme brune n'a rien voulu me dire sur qui est cet homme, comme je n'ai aucune envie que l'on me cache quelques choses, j'avoue avoir fouiné un peu pour savoir dans quel problème Demetria aller se fourrer. Normalement, je ne m'inquiète pas autant pour une personne, mais Demetria, je la protège un peu plus, déjà parce que son frère est assez collant envers elle et puis elle a perdu quelqu'un de cher récemment et elle fait comme si rien n'étais. Alors que je sais pertinemment qu'elle ne va pas bien. Vu que j'ai fouiné, j'ai trouvé un nom et un prénom à ce visage que j'ai dessiné et je vais donc confronter la miss à ce que j'ai découvert.

Quand on recherche Demetria dans l'institut, on peut la trouver à deux endroits même trois, dans la salle d'entraînement, dans sa chambre ou dans la bibliothèque. Je sors de ma chambre habillée d'un short noir en cuir, de collants avec un débardeur gris. J'avais enfilé des bottines type Dr Martens noir vernis, j'avais attaché mes cheveux en queue de cheval haute et j'avais maquillé mon visage. Je prends la direction du rez-de-chaussée après avoir inspecté les différents lieux où elle pourrait se trouver. Quand on connaît Demetria, on sait qu'elle est une passionnée de livres, de recherches et qu'elle a horreur de la technologie tout mon contraire. J'avoue qu'on est totalement différente, mais les contraires s'attirent et se complète bien. J'ouvre la grande porte et me faufile dans la bibliothèque en discrétion. Je voyais au loin une chevelure que je reconnais tout de suite. La chevelure noire ébène est la caractéristique des Lightwood et je suis prête à parier qu'il s'agit de Demetria. J'approche délicatement de la jeune femme sans vraiment lui faire peur. Une fois à la hauteur de la jeune femme, je lui fais une tape sur l'épaule et me décale pour poser mes fesses sur la table.

- Hey ! Encore dans tes recherches ?



Sucker for Pain ☽ J'ai roulé avec mon équipe, nous sommes les plus méchants de la scène. Nous sommes juste timbrés, nous devenons fous, vivant la vie comme si tout était incroyable.© astra

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODemetria I. Lightwood


Lightwoods, they always have to have the last word

Je suis à Chicago depuis le : 30/12/2016 et j'ai déjà payé : 235 factures et gagné : 145 gains. Il paraît que : Emeraude Toubia est mon double. Schizo je joue aussi : ... Personne ! On m'appelle : Meg', ou Poupi et pour mon profil je remercie : moi-même (avatar).

Je suis : célibataire
PARABATAÏ
A brother and sister who disagree on everything except for how much they love one another … and how loyal they are to each other.

I can't come alive, I want the room to take me under 'cause I can't help but wonder what if I had one more night for goodbye? If you're not here to turn the lights off, I can't sleep. These four walls and me
Sujet: Re: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   Lun 6 Fév - 1:59


Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque

Demetria I. Lightwood & Perle F. Penhallow

D epuis toujours, Demetria était ce que l’on pouvait appeler un rat de bibliothèque. Elle ne comptait plus les heures qu’elle avait passées perdue entre les nombreux rayonnages remplis de livres, parcourant du regard leurs couvertures reliées de cuir à la recherche d’un livre bien précis quand sa visite avait un but, ou tout bêtement d’un livre qu’elle n’avait pas encore lu lorsque sa visite n’était motivée que par l’ennui, le besoin de se plonger dans les pages d’un livre le temps de quelques heures, pour se détendre et se changer les idées. Quiconque la connaissait un minimum savait qu’il y avait trois lieux à l’Institut de Chicago où l’on était susceptible de la trouver. Sa chambre, bien entendu, puisque c’était là le seul et unique endroit qui lui était exclusivement réservé. La salle d’entraînement, car premièrement, on n’est jamais trop entraîné et deuxièmement, c’était un bon moyen d’évacuer la pression mais aussi, paradoxalement, de réfléchir. Elle avait découvert il y a déjà bien longtemps qu’elle réfléchissait mieux lorsqu’elle arrêtait d’obséder sur un sujet et s’occupait les mains plutôt que l’esprit. Et enfin, la bibliothèque… Ca, elle n’avait pas vraiment besoin de raison valable pour s’y rendre.

Demetria ignorait depuis combien de temps elle se trouvait à la bibliothèque. Elle avait trouvé une place tranquille, à l’une des tables les plus reculées qu’elle ait pu trouver, et s’était plongée dans la lecture d’un énième livre traitant de mythologie. Pas de recherches aujourd’hui, elle avait simplement envie de se plonger dans un livre qui aurait pour sujet autre chose que son quotidien, et l’Odyssée d’Homère, qu’elle avait pourtant déjà lu mais qui comptait parmi ses récits préférés, lui avait paru une bonne distraction… Surtout qu’afin de se simplifier la tache, elle n’avait pas choisi une édition traduite en anglais ou dans une quelconque autre langue vivante, non. C’était en grec ancien qu’elle avait choisi de parcourir les aventures d’Ulysse durant son retour vers Ithaque. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, n’est-ce pas ? Il faut dire que si Demetria était une combattante émérite, redoutable au corps à corps où lorsqu’elle sortait son fouet, elle avait choisi, en grandissant, de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.  Ainsi, elle avait mis de côté l’apprentissage du maniement de certaines armes, tel que l’arc ou autres armes de jet, et privilégié l’apprentissage des langues et parfait ses talents innés de diplomate, autant parce que cela l’intéressait que parce que c’était utile à son peuple. Son frère et parabataï n’ayant en rien l’âme d’un diplomate s’occupait ainsi de protéger ses arrières grâce à son arbalète et ses talents au combat tandis qu’elle s’efforçait de désamorcer les situations épineuses lorsque c’était nécessaire. Les différences qui divisaient les jumeaux Lightwood et auraient pu devenir un handicap étaient ainsi devenues des atouts. Ils se complétaient, formant à eux deux un duo redoutable. Après son petit voyage impromptu dans une autre dimension, Demetria ne pouvait que s’en réjouir. Jamais elle n’aurait voulu voir sa relation avec son frère prendre le même tournant que celle qui unissait Kendra et Jasper Lightwood.

Si le danger régnait dès que les Nephilim mettaient un pied dehors, Demetria savait qu’une fois à l’intérieur des murs de l’Institut, elle pouvait baisser sa garde. Si elle ne pouvait prétendre être amie avec chacun des habitants de l’endroit qui l’avait vue grandir, elle n’y avait pas d’ennemis, personne qui pourrait vouloir sa mort. Perdue dans sa lecture, elle ne se souciait donc guère de savoir si quelqu’un risquait de débarquer ou non. Personne ne serait étonné de la trouver ainsi perdue dans sa lecture. Ulysse venait à peine de commencer à compter ses mésaventures chez les Lotophages lorsqu’une tape sur son épaule la fit légèrement sursauter, l’extirpant brusquement de sa concentration. Hey ! Encore dans tes recherches ? lança la voix familière de la jeune femme brune qui pris place sur la table à laquelle était accoudée Demetria sans plus de cérémonie.

Demetria se redressa, étirant légèrement son dos engourdis d’avoir conservé trop longtemps la même position. Pas vraiment. A moins que mon prochain voyage interdimensionnel me transporte dans une dimension semblable à la Grèce Antique, lança-t-elle, levant le livre tout en prenant soin de marquer sa page de son doigt afin de laisser Perle en découvrir le titre. En y réfléchissant, ça c’est le genre de dimension que j’adorerais visiter. J’échangerai l’Odyssée contre un Salem des temps modernes sans  hésiter. Demetria réfléchissait à haute voix, elle en avait parfaitement conscience. Si elle aimait l’Histoire avec un grand H, elle adorait aussi les histoires en règle générale, alors l’idée de se retrouver plongée dans une épopée telle que celle d’Ulysse, aussi dangereuse soit-elle, était assez tentante. Qu’est-ce qui t’amène ? demanda finalement la jeune Lightwood, reposant son livre, ouvert à la page où elle s’était arrêtée. S’appuyant au dossier de sa chaise, elle ramena son pied gauche sur le siège, bien incapable de tenir assise correctement sur une chaise bien longtemps.  

© POUPI
Poste 2 • 828 mots • -24h




Lightwoods

A brother and sister who disagree on everything except for how much they love one another and how loyal they are to each other.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOPerle F. Penhallow


Vise toujours la lune, parce que si tu tombes, tu atterriras parmi les étoiles.



Une meilleure amie est comme un trèfle à 4 feuilles; il est difficile à trouver et on est chanceux de l'avoir.





Il y a des amis, il y a la famille et puis il y a des amis qui deviennent la famille.

Je suis à Chicago depuis le : 30/01/2017 et j'ai déjà payé : 118 factures et gagné : 142 gains. Il paraît que : Crystal Reed. est mon double. Schizo je joue aussi : Nop. On m'appelle : Nestea. et pour mon profil je remercie : luaneshë & tumblr.

Je suis : Célibataire.
Sujet: Re: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   Dim 19 Fév - 14:14

Dis-moi pourquoi nous perdons du temps.

D&P

J'avais visé juste, Demetria était dans la bibliothèque en train de faire des recherches. Cette fois-ci, ce n'était pas pour connaître un éventuel ennemi, mais sur une période de l'histoire. Si on m'avait donné le choix d'aller visiter une période de l'histoire, j'aurais choisi la période de la Chine Impériale ou celle de l'industrialisation. Je n'ai jamais vraiment réfléchi à cette question, mais je suis plutôt d'accord avec Demetria, je préfère largement ne pas découvrir une chasse aux sorcières à la Salem des temps modernes ou des temps anciens. Même si notre rôle, c'est un peu cela, mais voir d'autres époques quand les chasseurs n'étaient pas aussi équipés que nous le sommes serait assez tendant. Bref, je souris à Demetria de toutes mes dents, elle me fait rire avec son intelligence et ses trois tomes de bouquins autour d'elle.

- La Grèce antique chouette destination de voyages ! Et je suis plutôt d'accord laissé notre quotidien pour aller visiter des époques historiques cela nous ferai du bien simplement allé faire du tourisme !

Demetria me connaît trop bien, elle sait que je ne viens voir personne par hasard et elle le sent que je ne suis pas là pour parler maquillage et garçon. Je croise les bras autour de ma poitrine et je regarde autour de moi. Je vérifie qu'il n'y a d'oreille qui traîne, vivre dans un institut, c'est souvent être espionné et être au cœur de certaines discussions entre les autres membres de l'institut. Et si j'ai bien appris quelques choses en vivant depuis ma naissance ici, c'est de parler sans qu'il y ait personne près de nous. Après avoir balayé la pièce du regard, je ne remarque aucune personne qui pourrait espionner notre conversation. Et je reporte mon regard sur Demetria qui attend ma réponse avec impatience.

- Tu sais que je suis fouine sur les bords... Et je n'aime pas les secrets et je n'ai pas pu m'empêcher de chercher qui étais le jeune homme que tu m'as fait dessiner il y a quelques semaines... Et avant de te dire ce que j'ai découvert, j'aimerais savoir pourquoi tu recherches cet homme ?


Spoiler:
 



Sucker for Pain ☽ J'ai roulé avec mon équipe, nous sommes les plus méchants de la scène. Nous sommes juste timbrés, nous devenons fous, vivant la vie comme si tout était incroyable.© astra

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODemetria I. Lightwood


Lightwoods, they always have to have the last word

Je suis à Chicago depuis le : 30/12/2016 et j'ai déjà payé : 235 factures et gagné : 145 gains. Il paraît que : Emeraude Toubia est mon double. Schizo je joue aussi : ... Personne ! On m'appelle : Meg', ou Poupi et pour mon profil je remercie : moi-même (avatar).

Je suis : célibataire
PARABATAÏ
A brother and sister who disagree on everything except for how much they love one another … and how loyal they are to each other.

I can't come alive, I want the room to take me under 'cause I can't help but wonder what if I had one more night for goodbye? If you're not here to turn the lights off, I can't sleep. These four walls and me
Sujet: Re: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   Mar 21 Fév - 2:00


Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque

Demetria I. Lightwood & Perle F. Penhallow

I l serait difficile pour quelqu’un qui ne connaît pas Demetria d’imaginer qu’elle puisse être un rat de bibliothèque, une véritable intello qui peut passer des heures plongée dans un roman écrit dans une langue disparue, ou à faire des recherches sur un quelconque sujet ayant piqué sa curiosité. Au premier abord, elle a tout du cliché de la jeune femme superficielle : un physique avantageux, des tenues parfois provocantes, toujours perchée sur des talons vertigineux… Cependant, elle est la preuve vivante que l’on peut faire attention à son apparence sans pour autant être l’archétype de la belle idiote écervelée. Prendre soin d’elle ne l’empêchait pas d’être quelqu’un de cultivé et d’intelligent, une habile diplomate, ou une redoutable combattante. A l’Institut, tout le monde ou presque avait appris à respecter ces aspects paradoxaux de sa personnalité. Demetria n’était après tout pas Demetria si elle ne s’engageait pas dans un combat sur des talons hauts, pas plus que si elle ne disparaissait pas des heures durant dans les méandres de la bibliothèque. Et de toute façon, tous avaient conscience que s’ils se permettaient de lui faire une remarque, elle ne les louperait pas en retour. Elle savait ce qu’elle valait et tant que le job était fait, quelle importance qu’elle le fasse enfermée dans une doudoune ou perchée sur dix centimètres ? Et puis, vous avez vu la taille de son parabataï ? A côté d’un grand machin pareil, elle avait vite l’air d’un nain de jardin.

Sa lecture de l’Odyssée ne serait cependant pas aussi tranquille que Demetria l’aurait espéré. Elle le regrettait, car après ses mésaventures dans une autre dimension au Nouvel An, elle avait plus que jamais besoin de se vider la tête, et se perdre dans une épopée lui avait semblé une bonne manière de le faire. Perle ne semblait pas de cet avis et si elle avait engagé la conversation le plus innocemment du monde, Demetria savait qu’elle ne serait pas venue la déranger sans une raison valable. Restait à savoir de quoi il s’agissait.

La Grèce antique chouette destination de voyages ! Et je suis plutôt d'accord laissé notre quotidien pour aller visiter des époques historiques cela nous ferai du bien simplement allé faire du tourisme ! Il est vrai qu’un voyage dans le temps passionnerait Demetria, elle qui était assoiffée de savoir et de découverte, ce serait l’occasion idéale d’être un témoin direct de tout ce qu’elle avait appris dans les longues heures passées à la bibliothèque. Imagine revenir au temps de Jonathan Shadowhunters ? De la création des Nephilim ? Par l’Ange, j’adorerais… rêva un instant la brunette, les yeux brillants d’excitation à cette simple idée. Les origines de leur espèce, cette figure mythique à qui chacun d’entre eux devait sa simple existence…

Tandis que Demetria rêvait à ces voyages impossibles, elle vit du coin de l’œil Perle observer les alentours, comme pour s’assurer qu’elles étaient seules. La Lightwood se força donc à redescendre des petits nuages sur lesquels elle s’était perchée pour se reconcentrer sur son amie.

Tu sais que je suis fouine sur les bords... Et je n'aime pas les secrets et je n'ai pas pu m'empêcher de chercher qui était le jeune homme que tu m'as fait dessiner il y a quelques semaines... Et avant de te dire ce que j'ai découvert, j'aimerais savoir pourquoi tu recherches cet homme ?

Demetria soupira. Voilà quelques temps, elle avait demandé à Perle de l’aider à établir un portrait d’un homme – d’un Obscur, plus précisément – qui avait failli la tuer mais l’avait épargnée au dernier moment, hésitant sans la moindre raison apparente. Curieuse comme elle était, cette réaction inattendue avait poussé Demetria à faire des recherches. Il ne l’avait pas tuée, et il devait y avoir une raison. Qu’il s’agisse du Nouvel Ordre ou de la Rébellion, ils ne se faisaient pas de cadeaux dans cette guerre qui les opposait depuis un siècle. Toujours inconsciemment à la recherche d’une nouvelle lubie avec laquelle s’occuper l’esprit, Demetria avait donc décidé de le retrouver et de tirer cette histoire au clair… Sans en parler à qui que ce soit. Elle aurait dû se douter que Perle ne lâcherait pas l’affaire aussi facilement. Demetria n’était, à son grand regret, pas la seule curieuse de l’Institut de Chicago.

Je t’ai déjà dit de ne pas t’en mêler, Perle, rétorqua Demetria d’un ton froid et sec. L’emblème des Lightwood avait beau être le feu, elle tout comme son frère avaient le don de devenir le Roi et la Reine des glaces lorsqu’ils avaient décidé de laisser l’amabilité au vestiaire. Ce sont mes affaires personnelles, et tu n’as pas à y mettre ton nez. Et puis, je n’ai pas besoin de ton aide pour trouver qui il est, ni où le trouver. J’ai mes sources. Perle était certes une reine de l’informatique, capable de dénicher n’importe quoi via cette technologie qu’elle maîtrisait mille fois mieux que Demetria, internet n’était pas la seul moyen d’obtenir des informations. Demetria était de la vieille école, et elle avait ses sources. Elle avait réalisé depuis longtemps que dans le Monde Obscur, on peut toujours trouver quelqu’un prêt à perler, pour peu que l’on soit prêt à leur offrir quelque chose d’intéressant. L’égoïsme l’emportait souvent sur la loyauté et au fil des années, elle avait appris qui était aisément corruptible, et qui il était inutile de questionner. Utilise tes talents de fouine pour quelque chose d’utile plutôt que de perdre ton temps à te mêler de ce qui ne te regarde pas. Sur ces mots, Demetria baissa à nouveau le nez vers son livre, tout en se doutant d’avance que Perle ne lâcherait pas l’affaire aussi aisément.  

© POUPI
Poste 4 • 942 mots • -24h




Lightwoods

A brother and sister who disagree on everything except for how much they love one another and how loyal they are to each other.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
45/77  (45/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOPerle F. Penhallow


Vise toujours la lune, parce que si tu tombes, tu atterriras parmi les étoiles.



Une meilleure amie est comme un trèfle à 4 feuilles; il est difficile à trouver et on est chanceux de l'avoir.





Il y a des amis, il y a la famille et puis il y a des amis qui deviennent la famille.

Je suis à Chicago depuis le : 30/01/2017 et j'ai déjà payé : 118 factures et gagné : 142 gains. Il paraît que : Crystal Reed. est mon double. Schizo je joue aussi : Nop. On m'appelle : Nestea. et pour mon profil je remercie : luaneshë & tumblr.

Je suis : Célibataire.
Sujet: Re: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   Lun 27 Fév - 10:28

Dis-moi pourquoi nous perdons du temps.

D&P

Revenir au temps de Jonathan Shadowhunter au temps où notre pays était encore à son apogée. Je rêverais d'aller à cette époque juste pour rencontrer notre ancêtre, puis j'y retournerais peu avant que le Nouvel Ordre assiège la ville et détruise la moitié de nos instituts. Je pense que j'irai à chaque époque de l'histoire, pour constater une évolution. Heureusement que personne n'a inventé de machine à remonter le temps ou qu'aucun sorcier n'a trouvé une formule magique pour retourner dans le passé. Où alors, les sorciers ont trouvé un moyen, mais je ne suis pas au courant de ça et il y a une sorte de règle interdisant le voyage temporel. Je me demande si les autres créatures obscures ont des règles comme nous les chasseurs, des lois du style si tu mords un enfant, tu meurs brûler en plein soleil telle une saucisse grillée en plein été au pique-nique familial.  

- Cela serait tellement parfait revenir à ce temps et voir comment nous avons été créées... Où seulement retourner au temps où les instituts étaient encore là et que nous pouvons retourner à Alicante sans avoir peur de mourir. Le temps où les Néphilims étaient soudés contre un seule et même ennemie, j'en rêve de cette époque !

La jeune femme avec les cheveux ébène marque un point, elle ne m'a rien demandé certes, mais ma curiosité est beaucoup plus forte et la peur qui lui arrive quelques choses de mal me rend encore plus protectrice. Elle a ses sources qui sont fiables ou pas, j'ai quand même quelques alliés parmi les créatures obscurs et je sais que je peux l'aider. Rien qu'en piratant tous les ordinateurs de la ville, je peux trouver sa position, et même savoir son repas du matin. Je remercie celui qui a créé la technologie qui me permet de pirater, fouiner et découvrir énormément de choses sur une personne. Certaines personnes n'ont pas encore compris qu'internet est un nid à espion et parmi ces espions il y a moi la grande Perle qui passe sa journée derrière un écran à faire la petite fouine pour le compte de la rébellion. Je décroise mes bras et la regarde légèrement vexer.

- Tu as tes sources certes, mais moi, j'ai internet et ce petit bijou peut te trouver une personne en cinq petites secondes... Mais puis que tu n'as besoin de personnes, je vais aller faire mon rapport à ton frère et lui expliquer que sa petite soeur recherche un homme qui fait partie du Nouvel Ordre et qui est membre d'une famille déjantée...

Je suis légèrement vexé, non, je suis très vexé, j'essaie de protéger tout le monde. On a perdu trop de personnes chères pour que je laisse Demetria se mettre en danger pour un homme qui fait partie du Nouvel Ordre. Je ne suis pas en colère, mais simplement triste qu'elle rejette mon aide, je passe mon temps à essayer de protéger tout le monde et la jeune femme encore plus depuis que celui qu'elle aime est mort.



Sucker for Pain ☽ J'ai roulé avec mon équipe, nous sommes les plus méchants de la scène. Nous sommes juste timbrés, nous devenons fous, vivant la vie comme si tout était incroyable.© astra

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELODemetria I. Lightwood


Lightwoods, they always have to have the last word

Je suis à Chicago depuis le : 30/12/2016 et j'ai déjà payé : 235 factures et gagné : 145 gains. Il paraît que : Emeraude Toubia est mon double. Schizo je joue aussi : ... Personne ! On m'appelle : Meg', ou Poupi et pour mon profil je remercie : moi-même (avatar).

Je suis : célibataire
PARABATAÏ
A brother and sister who disagree on everything except for how much they love one another … and how loyal they are to each other.

I can't come alive, I want the room to take me under 'cause I can't help but wonder what if I had one more night for goodbye? If you're not here to turn the lights off, I can't sleep. These four walls and me
Sujet: Re: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   Ven 3 Mar - 2:16


Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque

Demetria I. Lightwood & Perle F. Penhallow

D emetria rêvait de voir le monde, chose que la guerre qui opposait son peuple au Nouvel Ordre rendait assez compliquée. Mais plus que tout, elle aurait rêvé de voir Idris. Alicante, la Cité de Verre. La Salle des Accords. Les plaines d’Idris, la forêt de Brocelinde, ou encore le Lac Lyn, qui avait vu s’élever l’Ange Raziel il y a plus d’un millénaire. Malheureusement, ce pays qui avait longtemps appartenu aux Chasseurs d’Ombres était aux mains des Obscurs, et s’y rendre serait une aventure pour le moins risquée. Si les choses avaient été différentes, peut être y aurait-elle grandit. Qui sait ?

Mais les choses étaient ce qu’elles étaient et sauf un miracle, elles ne changeraient pas du jour au lendemain. Demetria devrait se contenter de découvrir Idris en se plongeant dans des livres, en en admirant diverses représentations... Ca ne valait pas une véritable excursion, mais c’était déjà ça. Ce n’était pas comme si Demetria s’accordait beaucoup de temps pour aller faire du tourisme où que ce soit, de toute façon. Sa vie avait été totalement dédiée à la Rébellion, et le seul véritable écart de conduite qu’elle s’était autorisé ne faisait plus partie de sa vie et pour cause, il avait été tué par ses ennemis. Raison de plus, donc, pour se dévouer corps et âme à la Rébellion, mêlant conviction personnelle et envie de vengeance.

Cependant, sa dernière obsession n’avait rien à voir avec la mort de Noah, ou une quelconque envie de vengeance. Son petit séjour dans une autre dimension, où il s’était avéré qu’elle avait croisé le chemin du double de son ancien petit-ami l’avait poussée à se plonger dans cette nouvelle lubie, qui naissait plus d’un besoin de distraction que d’un besoin de défouler sa colère contre le Nouvel Ordre et de leur faire payer pour la mort de celui qu’elle aimait.  C’était sa seule curiosité, son besoin constant de comprendre les choses qui la poussait à rechercher cet homme. Ayant conscience qu’elle s’aventurait dans des eaux dangereuses, elle préférait  n’y mêler personne d’autre, par tant qu’elle n’en saurait pas davantage en tout cas. Demetria avait beau être relativement sociable, surtout comparé à son jumeau, quand elle avait décidé qu’elle voulait être seule, ou voulait faire quelque chose sans l’aide de qui que ce soit, c’était difficile de la faire changer d’avis.

Tu as tes sources certes, mais moi, j'ai internet et ce petit bijou peut te trouver une personne en cinq petites secondes... Mais puis que tu n'as besoin de personnes, je vais aller faire mon rapport à ton frère et lui expliquer que sa petite soeur recherche un homme qui fait partie du Nouvel Ordre et qui est membre d'une famille déjantée... Visiblement, Perle était vexée que Demetria refuse son aide. Elle l’aurait laissée ronger son frein toute seule et serait simplement retournée à sa lecture si Perle n’avait pas menacé d’aller en parler à Dimitri – ce qui était hors de question. Il y avait eu quelques frictions entre eux dans l’autre dimension et Demetria était rancunière. Et puis, il avait d’autres choses à penser en ce moment.

Je ne suis pas sa petite sœur, déjà. ne pu-t-elle s’empêcher de préciser. Ils étaient jumeaux et il avait beau avoir pointé le bout de son nez le premier, ou être bien plus grand qu’elle, elle n’estimait pas que cela faisait d’elle la petite sœur. Et tu ne vas rien lui dire du tout, Perle. Il n’a pas besoin d’être au courant de tout ce que je fais de mon temps libre. Après tout, son frère était son égal, et non son supérieur, si bien qu’elle n’avait aucun compte à lui rendre, encore moins lorsqu’il s’agissait de ses recherches personnelles. J’ai peut être pas mis cinq minutes pour le trouver, mais il n’empêche que je sais qui est cet homme, et je sais parfaitement ce dont il est capable. Et en plus de ça, ça m’a donné une excuse pour aller prendre l’air. Tu ne peux pas simplement me faire confiance ? Je suis pas une débutante, je sais ce que je fais. Dernièrement, Demetria avait eu des hauts et des bas. Après la mort de Noah, elle s’était plongée dans le boulot avec plus ou moins de prudence et de concentration, ce qui avait justement mené à son altercation avec l’Obscur qu’elle recherchait, et qui avait failli mal finir pour elle.

Finalement, Demetria soupira. Perle ne lâcherait pas l’affaire, et elle n’avait ni l’envie, ni la force de se battre avec elle. Elle était venue à la bibliothèque pour se détendre, et cette conversation était loin d’avoir l’effet qu’elle recherchait en venant ici. La jeune Lightwood ferma les yeux un instant avant de reprendre la parole, d’une voix beaucoup moins vive, comme si elle était soudainement accablée par la fatigue. Tu te souviens que je suis rentrée dans un sale état il y a quelques mois ? Pas longtemps après… Elle ne termina pas sa phrase, marquant une pause. Après Noah Encore aujourd’hui, elle préférait éviter de prononcer son nom à moins d’y être obligée et en l’occurrence, elle ne l’était pas. Perle comprendrait. J’ai été stupide ce jour là. J’étais en colère, et je n’ai pas été très prudente. Cet homme que je t’ai fait dessiner, il aurait pu me tuer. Il allait le faire, et au dernier moment, il a hésité. Il n’avait eu aucune raison d’hésiter. Un ennemi de moins, ce n’était jamais négligeable dans une guerre, et pourtant alors qu’il aurait pu mettre fin à sa vie, il l’avait épargnée. Je veux juste savoir pourquoi. Pourquoi je suis toujours là.

Demetria ne voulait pas mourir. Elle ne craignait pas la mort mais ne la désirait pas non plus. Cependant, elle ne pouvait oublier que si elle était en vie, c’était parce qu’il avait hésité, arrêté son geste sans la moindre raison apparente. Et tout le monde savait que Demetria avait horreur de ne pas comprendre quelque chose.

© POUPI
Poste 6 • 988 mots




Lightwoods

A brother and sister who disagree on everything except for how much they love one another and how loyal they are to each other.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P   

 
Et tu peux me dire que je suis à côté de la plaque. {D&P
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Tss.
» LOUP ┼ Je hurle a la lune pour te dire que je suis la (est terminer)
» The Daily Mirror #1 : Tu peux me dire pourquoi je porte le pull de ton ex ?
» Adam - Si c'est pour me dire que je suis beau, c'est bon je le sais déjà
» Je suis un peu Perdu..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Institute :: North Building :: Rez de chaussée :: Bibiothèque-
Sauter vers: