Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Night of doom or night of fate ~ Eamonn & Eleanor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOEleanor O'Meara
Je suis à Chicago depuis le : 19/12/2016 et j'ai déjà payé : 34 factures et gagné : 115 et pour mon profil je remercie : BlueOrchid.

Je suis : libre comme l'air
Sujet: Night of doom or night of fate ~ Eamonn & Eleanor   Mar 17 Jan - 20:44




Night of doom or night of fate
feat. Eamonn Butler
« When you look too long in the abyss, the abyss looks into you »


Chicago, ville disposant d’une population importante et d’un certain rayonnement culturel, a toujours attiré nombre de personnes créant ainsi une population hétéroclite. Pour beaucoup, il ne s’agit que d’une ville lambda composée d’un mélange de personnalités particulières. Pour ceux qui savent, cette ville est à la fois mystérieuse et pleine de dangers. Après tout, quand le crépuscule et la pénombre arrivent, une tout autre Chicago prend vie. Les humains délaissent les rues pour leur maisonnée, d’autres choisissent de profiter de leur soirée. Ils errent, tout en ignorant la menace qui rôde ou le fait qu’ils pourraient ne devenir qu’une simple proie ou un cadavre pourrissant dans une ruelle. Ainsi sont les humains inconscients et ignorants.

Une personne observait, le bourdonnement de cette ville, cachée derrière des vitres UV, tout en s’interrogeant sur les buts de ces petits humains si faible et si fragile. Une alarme résonna dans l’appartement tirant la jeune femme de ses pensées. Il était temps pour Eleanor de se préparer afin de commencer sa journée ou sa nuit, tout est une question de point de vue. Elle choisit de porter un tailleur comprenant une chemise blanche, une veste et un pantalon de couleur bleue nuit. Elle termina sa tenue en y ajoutant un petit accessoire : un vieux médaillon, reliquat de son passé. Elle traversa l’appartement pour enfiler son manteau et mettre des escarpins. Elle prit son sac à main et passa la porte.

Eleanor prit le chemin de la morgue de la ville. Elle traversa quelques rues, avant d’opter pour un mode de transport plus pratique : le taxi. Finalement arrivée à destination, elle se présenta à l’accueil. Elle salua d’un rapide hochement de tête la standardiste, puis montra son badge à la sécurité avant de pouvoir enfin atteindre son bureau. Elle déposa son manteau et son sac sur un meuble, puis s’installa derrière la table. Elle regarda la pile de documents posés sur son bureau, puis commença à remplir les dossiers un à un. Normalement, la femme vampire n’aurait pas dû être en train de travailler ce soir-là. Elle était de repos, mais son supérieur n’avait pas arrêté de lui casser les pieds, ou plutôt de la harceler au téléphone pour qu’elle finisse ses dossiers. Il lui avait notamment parler de délais à respecter. En creusant un peu, elle finit par découvrir que ce dernier avait besoin d’une seconde opinion sur un dossier en cours. En entendant cela un sourire carnassier s’était dessiné sur ses lèvres. Elle négocia sa présence à la morgue sur un jour de congés. A force de persuasions, elle finit par obtenir ce qu’elle voulait : une paye avec des heures supplémentaires. Après tout, il  était logique qu’elle soit payée, elle n’allait tout de même pas venir travailler gratuitement. Cette pensée fit sourire le médecin légiste pendant qu’elle examinait le fameux dossier. Elle prit un papier et y écrivit ses annotations, puis elle mit à jour sa paperasse. Après quelques heures, elle quittait son lieu de travail.

Le manteau fermé et les mains dans les poches, Eleanor marcha un petit moment, tout en crispant sa main droite sur une enveloppe, avant d’atteindre un parc. Elle s’assit sur un banc proche d’un lampadaire et sortit l’enveloppe. Elle la fixa longuement, puis se résigna et en retira une lettre. Elle lut à nouveau ce courrier  et fronça les sourcils. Le contenu succinct l’invitait à se rendre au Bloody Mary à un jour et une heure fixée par l’expéditeur. Il y avait en plus, la description physique et le nom de la personne à qui elle devait s’adresser lors de sa venue. Elle aurait vraiment aimé ne pas tenir compte de cette missive. Elle avait pensé à brûler le mot, pour faire comme s’il n’avait jamais existé. Mais connaissant l’expéditeur, il devait sûrement savoir qu’elle avait bien eu le message. Grommelant encore en serrant le papier dans les mains, elle fixa l’invitation intensément avant de soupirer. Puis, elle ricana. Le mot invitation ne correspondait pas à ce billet, il s’agissait plutôt d’une convocation. Finalement, la femme vampire froissa le papier et le fourra dans sa poche avant de se lever. D’un pas lent et résigné, les épaules droites, elle se dirigea vers une rue principale et héla un taxi. Elle donne la destination au chauffeur, avant de s’enfoncer dans le siège et d’observer les lumières de la ville.

Le taxi s’arrêta bien trop vite à son goût. Eleanor paya sa course et sortit du taxi. Elle s’arrêta un instant face au Bloody Mary. Curieuse, elle observa les lieux. Elle connaissait peu le quartier sud, elle y venait très rarement et s’était toujours arrangée pour ne pas travailler dans la zone. Elle avait entendu parler de la réputation du maître de quartier et elle ne tenait pas spécialement à s’y frotter. Soupirant, elle regarda sa montre. L’heure fatidique était proche, elle passa donc les portes du cabaret et entra dans l’antre du vampire. Elle avançait lentement, les sens aux aguets tout en scannant la zone. Elle savait que ce lieu était une zone plus ou moins neutre, mais prudence était mère de sureté surtout quand on ne connaissait pas les lieux. Ayant encore un peu de temps, elle passa une commande au bar et chercha du regard un dénommé Baptiste. Elle n’eut pas à le chercher longtemps, car ce dernier se présenta à elle, après sa première gorgée. Le jeune homme la guida vers une zone plus calme du cabaret, un coin vip probablement. Puis, il lui demanda d’attendre. Eleanor prit place dans un des fauteuils et attendit le moment fatidique. Verre à la main, elle se concentra sur son ouïe qui lui apprit que quelqu’un approchait.


post 1 -  942 mots

© MADE BY SEAWOLF.
 
Night of doom or night of fate ~ Eamonn & Eleanor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» Fate Stay Night RPG
» Fate Stay Night RPG
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: