Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 you know with you i'm fine (megarian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
51/77  (51/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOSebastian R. Nichols


THERE'S JUST NO POINT IN
HATING SOMEONE YOU LOVE

Je suis à Chicago depuis le : 18/09/2016 et j'ai déjà payé : 274 factures et gagné : 835 gains. Il paraît que : aaron est mon double. Schizo je joue aussi : Sirius, le mâle alpha axé nouvel ordre. On m'appelle : MONTCLAIRE (leslie) et pour mon profil je remercie : timeless., tumblr, astra.

Je suis : pansexuel


SEBASTIAN RAPHAEL
NICHOLS LOVELACE

fils (second enfant) de DYLAN et FLORA (née Lovelace) Nichols. • il a passé sa petite enfance (jusqu'à l'âge de sept ans) en terres faeries où ses parents s'étaient retirés, conférant à leur lignée une réputation de lâches. Seb, lui, n'a jamais vu les choses ainsi. • sa famille a fait son retour au sein de la rébellion en 1996 lorsqu'ils ont quittés les terres des fées pour s'installer au sein de l'institut de Chicago, repère des rebelles. • Seb a toujours été un garçon impulsif et turbulent, brave et intuitif. Il semble émaner de lui un feu intérieur bien incapable de s'éteindre. • dès qu'il a été en âge de le faire, il s'est jeté à corps perdu dans l'entrainement, bien décidé à devenir un bon chasseur d'ombres, un guerrier émérite. • il a intégré par la suite un groupe de combat dirigé par son meilleur ami et futur beau-frère, DIMITRI. • il est le parabatai de sa soeur cadette MEGARA depuis que celle-ci a atteins l'âge de procéder à la cérémonie. Elle est la seconde partie de lui, ils forment un tout. • Seb est un garçon farouchement fidèle et protecteur, en amour comme en amitié. Il est foncièrement entier. Quand il aime, il ne change pas d'avis. • il se conçoit comme un guerrier, un roc, un être de confiance à même de vous épauler. S'il aime rassurer les autres, il aime moins être lui-même rassuré. Il est très fier et tiens à toujours faire preuve de force et d'assurance. • il est plongé dans la guerre jusqu'au cou et bien décidé à en découdre même s'il doit y laisser sa vie. • il est pansexuel et fait de façon générale preuve d'ouverture d'esprit. Il n'est pas homme à verser de jugement. • pour avoir été élevé parmi eux, il accepte totalement les créatures d'obscures et se montre très tolérant à leur égard. • tolérant, il l'est tellement qu'il est tombé éperdument amoureux d'une fée de la cour unseelie, un génie du nom de BEAU.



THERE'S NOTHING MORE IMPORTANT
THAN THE BOND OF FAMILY NICHOLS

FLORA (maman) DYLAN (papa) MEGARA (sa soeur, son binôme, sa parabatai, il ne peut imaginer sa vie sans elle) PANDORA (sa petite soeur, devenue obscur qu'il aime malgré tous les conflits qui subsistent depuis toujours entre eux) TESSA (la petite dernière, le bébé, c'est sa princesse, son bijou, il n'aspire qu'à la protéger) CORDELIA (sa soeur adoptive) JONATHAN (son frère aîné)



IT'S SO HARD TO BREAK
SOMEBODY'S HEART

BEAU est un génie de la cour unseelie qu'il connait depuis son enfance. Seb en est éperdument amoureux, mais leur relation est compliquée. Ils étaient ensemble, vivant une idylle gardée secrète, mais Seb a finit par rompre à cause de différents d'apparence insurmontable. Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, il est toujours très amoureux et chaque nouvelle journée passée en tant que célibataire à un gout d'épreuve.



FRIENDS

DIMITRI (son meilleur ami, le père de ses petites nièces adorées et son beau-frère en devenir, rien que ça) DEMETRIA (sa bonne copine et partenaire de mission) EMMA (une bonne copine, ex flirt, avec qui il a la confidence relativement facile) PERLE (un autre membre de leur petit groupe en qui Seb voit une autre soeur)

HATE

DIMITRI (l'obscur qui a perverti l'esprit de sa soeur, l'arrachant aux siens, dans ses rêves, Seb le tue à chaque fois) JAMES (entre eux, ça n'a jamais vraiment collé, une mésentente presque physique, inexplicable et ne cherchant guère à être élucidée. aujourd'hui qu'il a révélé son vrai visage, Seb l'exècre plus que jamais et n'aurait pas de scrupule à l'éliminer au combat si l'occasion se présente)
Sujet: you know with you i'm fine (megarian)   Dim 25 Déc - 19:50


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Sebastian  pouvait presque entendre Beau grincer des dents alors qu'il attendait dans un tunnel éclairé à intervalle régulier. Une végétation familière aux terres faeries s'étendait de ci de là sur les parois et Seb attendait, l'air à la fois impatient et plein d'appréhension. Il avait demandé à Beau de l'attendre un peu plus loin, lui laissant une certaine intimité avec sa soeur dont il espérait qu'elle ne tarderait désormais plus trop à arriver. Bien que le laps de temps écoulé depuis son arrivée en ce monde ait été relativement court, Sebastian avait l'impression de s'être réveillé en terres faeries une éternité plus tôt. Peut-être était-ce dut au fait que le temps s'écoulait différemment dans cet endroit, à moins que ce ne soit sa nouvelle condition et toutes les frustrations allant de paire avec cette dernière qui le mettaient au supplice. Il avait beau essayer de ne pas trop jouer les martyres en présence de Beau histoire de ne pas rendre leur relation déjà très orageuse et tendre tout à la fois encore plus électrique, il n'en vivait pas moins jusque-là très mal son arrivée dans ce nouvel univers. Il faut dire que les mauvaises nouvelles se succédaient : il avait d'abord découvert qu'il n'était plus un chasseur d'ombres, perdant son lien privilégié avec Meg par la même occasion, en admettant qu'il ait seulement jamais existé dans cette nouvelle réalité, que son apparence juvénile laissait penser que son séjour en terres faeries dans cet autre monde ne remontait guère à quelques jours et enfin qu'il ne pouvait pas quitter les terres du petit peuple, toute tentative pour remonter à la surface s'étant soldée jusque-là par un échec fulgurant. Il se sentait coincé, pris au piège et un brin claustrophobe.

Retrouver Lehr et entendre qu'il avait réussi à mettre la main sur Meg avait été un véritablement soulagement, une bouffée d'air frais bienvenue qui avait légèrement apaisé les craintes de Sebastian tout en accentuant la mauvaise humeur de Beau. Une mauvaise humeur qui n'était pas passé davantage lorsque Seb, exposant à son ami d'enfance son incapacité à quitter les terres des fées, avait presque supplié de Lehr de lui ramener Megara. A défaut de pouvoir venir à elle, elle avait toujours la possibilité de venir à lui et pour l'heure, c'était là tout ce qu'il voulait. Ils avaient toujours été tellement proches, tant et si bien qu'il l'avait toujours perçu comme faisant partie de lui, une complicité qui n'était pas sans mettre le bordel dans son couple, aussi absurde que cela puisse sembler pour quiconque n'étant pas à moitié aussi possessif que Beau Ollivier. Le fait est qu'à cet instant, Seb avait décidé de laisser l'homme qu'il aimait demeurer frustré et jaloux. De toute façon, ils n'allaient pas se séparer de si tôt tous les deux, Sebastian étant de toute évidence incapable de mettre ne serait qu'un pied en dehors des terres du petit peuple. Ils étaient donc coincés ensemble, que Seb le veuille ou non et de ce fait, il estimait que Beau pouvait bien prendre sur lui le temps d'une petite  conversation entre Nichols, conversation dont Sebastian avait vraiment besoin et qu'il espérait avec cela très riche. Il avait bon espoir que sa soeur (soeur qui, contrairement à lui, n'était pas rendue totalement inutile du fait de son incapacité à agir de son plein gré) ait réussi à trouver bon nombre de réponses aux questions qui n'avaient de cesse de s'entrechoquer dans son crâne. Peut-être avait-elle retrouvé leurs parents ? Et leurs autres proches ? Il l'espérait de tout coeur, mais pour l'heure, c'était la seule pensée du visage de Meg qui réussissait à le garder enthousiaste. Il avait vraiment besoin de la retrouver même si une part de lui craignait que ses retrouvailles soient étranges du fait de tous les changements opérés au sein de cette nouvelle réalité.

S'efforçant de repousser ses appréhensions sans nul doute infondées, Sebastian appuya sa tête contre la paroi légèrement humide du tunnel, cherchant une forme d'apaisement dans ce contact. Il se tenait légèrement avachi contre la surface rugueuse, l'air d'avoir à nouveau vingt ans, ses cheveux bruns tombant en cascade sur ses épaules, vêtu de vêtements dépassés quoi que de bonne qualité et observait d'un air anxieux les ténèbres entrecoupés de lumière à ses côtés, s'attendant à voir sa soeur en surgir d'un instant à l'autre. De ce qu'ils avaient prévus avec Lehr, elle ne devrait sans doute plus tarder.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
the ocean burned.
You showed him all the best of you But I'm afraid your best Wasn't good enough.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Lun 26 Déc - 23:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]D’abord, il y avait eu la claque du réveil, le choc de ses retrouvailles avec la sœur qu’elle pensait avoir perdue pour toujours. Quand Megara s’est trouvée face à Pandora, dans une prison qu’elle ne reconnaissait pas, une multitude d’émotions se sont entremêlées chez elle : L’incompréhension, le choc, la tristesse de la revoir, des runes noires entremêlées sur sa peau, runes qui, en réalité, ne sont plus sur la Terre qu’elles connaissent toutes les deux. Parce que ce monde n’est pas le leur, elle l’a réalisé dès l’instant même où les deux femmes ont réalisé le lien qui les reliait, la rune de parabatai sur leurs peaux, le serment qu’elles ont, de toute évidence, prononcé ensemble dans cette vie. Meg, elle s’est sentie cruellement déchirée, à la fois anéantie de découvrir un lien qu’elle n’aura jamais vraiment et qu’elle n’aura goûté qu’ici aux côtés de Pandora, et heureuse d’avoir au moins eu ces quelques instants privilégiés avec sa petite sœur… Probablement les derniers instants, puisque dès lors que Lehr aura trouvé une solution, il sera temps pour eux de repartir. Parce qu’ils ne peuvent pas rester dans cette réalité, ce monde qui ne leur appartient pas, ce monde où il n’y a certes pas eu de guerre, mais où les sorciers ont été pourchassés injustement pas les terrestres, un monde où le monde obscur et les néphilims doivent protéger les terrestres, mais également se protéger d’eux eux-même. Puis il y a Dimitri qui est un vampire dans ce monde, et pire que tout… Il y a Sebastian. Ou plutôt, il n’est pas là. Sebastian qu’elle ne sent plus auprès de lui, qui ne sent plus ce lien qu’elle a partagé avec son aîné depuis l’adolescence. Cette Megara n’a pas de proximité avec son frère, et ça la ronge, la dévore petit à petit, si bien qu’à l’institut de Chicago, elle a demandé de but en blanc à sa « mère » où trouver Sebastian, quitte à passer pour une illuminée s’il était mort. Elle se serait sentie rassurée s’il avait été mort, songeant qu’il n’aurait alors pas été touché par le sort, et alors, il serait dans leur monde, à veiller sur le corps inconscient de la rousse, ainsi que sur ses filles, bien que ces dernières soient probablement auprès de leurs grands-parents, puisqu’elle a réalisé que les Flora et Dylan de ce monde ne sont pas les siens. Et la réponse s’est avérée pire que tout ce qu’elle a pu imaginer comme scénarios.

Sebastian, devenu terrestre. Runes retirées, sa nature arrachée, la jolie rousse était alors sortie en trombes du bâtiment, vêtue d’un accoutrement « terrestre » bien qu’une stèle soit cachée dans ses bottes, ainsi qu’une lame séraphique cachée sous sa jupe. Jupe ample, désagréable, et la belle peine toujours à croire qu’un univers ait pu demeurer si arriéré. Mais après tout, si la chasse aux sorcières s’est maintenue – la preuve est qu’elle a failli passer sur un bûcher – pourquoi l’avancée technologique et l’évolution de la pensée humaine n’auraient pas pu être ralentis ? Toutes ces pensées s’entremêlaient dans l’esprit perdu de la jeune Nichols tandis qu’elle retournait ce Chicago dont elle reconnaissait les rues sans en reconnaître les bâtiments. La configuration restait la même, mais elle n’avait plus de buildings sur lesquels déambuler, se contentant d’avancer dans les rues en cherchant vainement le visage de son frère. Jusqu’à ce qu’elle reconnaisse un faerie blond. Lehr. Immédiatement, la jeune fille se réfugie dans les bras de son ami, de son protecteur, qui lui demande de la suivre en toute discrétion, qu’il sait où se trouve son frère : Coincé en terres faeries. Qui aurait cru que l’amour profond des Nichols pour le Petit Peuple se retournerait ainsi contre eux, ou du moins contre lui ? Sans en savoir plus, la belle n’hésite pas un seul instant à suivre le faerie, qui la conduit à travers un portail jusqu’aux lieux où se cache son frère. Seule, la jeune femme s’aventure, arrive dans un tunnel où elle distingue, déjà, au loin, une silhouette qui lui semble familière sans l'être à la fois. Comme un lointain souvenir faisant surface. Et pourtant, son instinct lui souffle: « Seb ? » Elle s'approche, découvre avec un mélange de soulagement et d'effroi, les traits de son frère tel qu'il était il y a des années. La voix tremblante, elle se risque à demander : « C'est toi? » Mais le regard qu'il pose sur elle achève tous les doutes dont elle aurait pu faire preuve. Sans hésiter, la jeune femme se rue dans les bras de Sebastian, enfouit son visage contre lui sans un mot, les larmes aux yeux. Elle se sent plus déchirée que jamais, sent ce lien déchiré entre eux, et pourtant, elle sent son cœur, le cœur de la Megara qu'elle est et qu'elle sera peu importe le corps qu'elle habite, gonflé d'amour envers son aîné.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
51/77  (51/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOSebastian R. Nichols


THERE'S JUST NO POINT IN
HATING SOMEONE YOU LOVE

Je suis à Chicago depuis le : 18/09/2016 et j'ai déjà payé : 274 factures et gagné : 835 gains. Il paraît que : aaron est mon double. Schizo je joue aussi : Sirius, le mâle alpha axé nouvel ordre. On m'appelle : MONTCLAIRE (leslie) et pour mon profil je remercie : timeless., tumblr, astra.

Je suis : pansexuel


SEBASTIAN RAPHAEL
NICHOLS LOVELACE

fils (second enfant) de DYLAN et FLORA (née Lovelace) Nichols. • il a passé sa petite enfance (jusqu'à l'âge de sept ans) en terres faeries où ses parents s'étaient retirés, conférant à leur lignée une réputation de lâches. Seb, lui, n'a jamais vu les choses ainsi. • sa famille a fait son retour au sein de la rébellion en 1996 lorsqu'ils ont quittés les terres des fées pour s'installer au sein de l'institut de Chicago, repère des rebelles. • Seb a toujours été un garçon impulsif et turbulent, brave et intuitif. Il semble émaner de lui un feu intérieur bien incapable de s'éteindre. • dès qu'il a été en âge de le faire, il s'est jeté à corps perdu dans l'entrainement, bien décidé à devenir un bon chasseur d'ombres, un guerrier émérite. • il a intégré par la suite un groupe de combat dirigé par son meilleur ami et futur beau-frère, DIMITRI. • il est le parabatai de sa soeur cadette MEGARA depuis que celle-ci a atteins l'âge de procéder à la cérémonie. Elle est la seconde partie de lui, ils forment un tout. • Seb est un garçon farouchement fidèle et protecteur, en amour comme en amitié. Il est foncièrement entier. Quand il aime, il ne change pas d'avis. • il se conçoit comme un guerrier, un roc, un être de confiance à même de vous épauler. S'il aime rassurer les autres, il aime moins être lui-même rassuré. Il est très fier et tiens à toujours faire preuve de force et d'assurance. • il est plongé dans la guerre jusqu'au cou et bien décidé à en découdre même s'il doit y laisser sa vie. • il est pansexuel et fait de façon générale preuve d'ouverture d'esprit. Il n'est pas homme à verser de jugement. • pour avoir été élevé parmi eux, il accepte totalement les créatures d'obscures et se montre très tolérant à leur égard. • tolérant, il l'est tellement qu'il est tombé éperdument amoureux d'une fée de la cour unseelie, un génie du nom de BEAU.



THERE'S NOTHING MORE IMPORTANT
THAN THE BOND OF FAMILY NICHOLS

FLORA (maman) DYLAN (papa) MEGARA (sa soeur, son binôme, sa parabatai, il ne peut imaginer sa vie sans elle) PANDORA (sa petite soeur, devenue obscur qu'il aime malgré tous les conflits qui subsistent depuis toujours entre eux) TESSA (la petite dernière, le bébé, c'est sa princesse, son bijou, il n'aspire qu'à la protéger) CORDELIA (sa soeur adoptive) JONATHAN (son frère aîné)



IT'S SO HARD TO BREAK
SOMEBODY'S HEART

BEAU est un génie de la cour unseelie qu'il connait depuis son enfance. Seb en est éperdument amoureux, mais leur relation est compliquée. Ils étaient ensemble, vivant une idylle gardée secrète, mais Seb a finit par rompre à cause de différents d'apparence insurmontable. Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, il est toujours très amoureux et chaque nouvelle journée passée en tant que célibataire à un gout d'épreuve.



FRIENDS

DIMITRI (son meilleur ami, le père de ses petites nièces adorées et son beau-frère en devenir, rien que ça) DEMETRIA (sa bonne copine et partenaire de mission) EMMA (une bonne copine, ex flirt, avec qui il a la confidence relativement facile) PERLE (un autre membre de leur petit groupe en qui Seb voit une autre soeur)

HATE

DIMITRI (l'obscur qui a perverti l'esprit de sa soeur, l'arrachant aux siens, dans ses rêves, Seb le tue à chaque fois) JAMES (entre eux, ça n'a jamais vraiment collé, une mésentente presque physique, inexplicable et ne cherchant guère à être élucidée. aujourd'hui qu'il a révélé son vrai visage, Seb l'exècre plus que jamais et n'aurait pas de scrupule à l'éliminer au combat si l'occasion se présente)
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Mar 27 Déc - 12:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Depuis son arrivée en ce nouveau, les pensées de Sebastian n’avaient de cesse de s’égarer vers sa famille et plus particulièrement encore vers Megara. Ils avaient toujours été tellement proches tous les deux qu’il se retrouvait profondément handicapé tout à coup de ne pas la sentir à ses côtés. Leur lien de parabatai envolé, il se sentait comme amputé de l’un de ses membres. Elle lui manquait, terriblement. Il n’avait d’ailleurs de cesse de porter une main à son avant bras, là où se trouvait normalement sa rune de parabatai et c’était toujours un choc cuisant pour lui que de découvrir sous ses doigts une peau nue, bien rose et douce, exemptée de marques. Sa peau zébrée de cicatrices et de marques noires lui manquait énormément. Il détestait sa nouvelle condition de terrestre quand bien même il s’efforçait de ne pas trop prononcer ce genre d’opinions à voix haute histoire de ne pas blesser Beau. Ils avaient déjà connus une belle dispute après leur réveil en ce nouveau monde et Sebastian s’efforçait désormais de le ménager. Bien sûr, il ne trompait personne et son malaise quant à sa nouvelle condition de terrestre était plus qu’évident, mais toujours était-il qu’il s’efforçait de prendre sur lui et ce quand bien même il ressentait une envie folle de crier de toutes ses forces pour exprimer sa frustration. Il se sentait comme repoussé hors de son monde et attendait nerveusement dans le tunnel tout en insultant mentalement l’univers tout entier. Bien que plus calme qu’à son réveil, il n’en restait pas moins très frustré et angoissé. Il comptait vraiment sur ses retrouvailles avec Megara pour l’apaiser et lui remettre du baume au cœur. Il espérait qu'elle n'aurait pas autant de mauvaises nouvelles à annoncer que lui et que, l'espoir faisait vivre, elle débarquerait peut-être même avec une solution à leurs différents problèmes.

Il se tenait silencieusement appuyé contre l'une des parois du tunnel lorsqu'une voix familière se fit entendre. « Seb ? » Brusquement arraché à ses pensées et ramené à cette réalité toute relative, Sebastian tourna la tête dans la direction dont semblait venir la voix, plissant ses yeux bleus, tâchant de discerner les traits de sa soeur. Quelques instants plus tard, la silhouette de Megara émergea de l'obscurité et Sebastian se sentit submergé par une vague d'affection à l'égard de sa petite soeur. « C'est toi? » Et il n'a guère besoin de lui répondre pour le lui confirmer. Leurs regards se croisent, se plantant l'un dans l'autre et les mots deviennent superflus. Seb n'a pas le temps d'ouvrir la bouche que sa soeur fond sur lui, l'étreignant avec force, nichant sa tête contre lui. Sebastian noua ses bras autour d'elle, l'attirant avec lui et la serrant très fort, comme s'il ne comptait plus jamais la laisser s'éloigner de lui. Que c'était bon que de la voir et de la tenir ainsi fermement contre lui, il en venait presque à oublier sa condition étrangère et leur statut de parabatai envolés. Ils étaient à nouveau Meg et Seb, les inséparables, le binôme sur lequel il faut compter. « C'est moi » souffla-t'il d'une voix douce quoique légèrement étranglée par l'émotion. De sa main, il frottait doucement son dos sans la lâcher pour autant. Il avait presque peur de s'éloigner d'elle, de peur qu'elle disparaisse dans la seconde, se soustrayant encore une fois de son champ de vision. Mais il devait prendre ce risque. Plantant un baiser sur le sommet du crâne de sa soeur, il s'éloigna ensuite doucement d'elle, un sourire épuisé cornant ses lèvres, son regard bleu exprimant toute son émotion face à ses retrouvailles. « C'est trop bon de te revoir, j'étais tellement inquiet » repris de cette voix toujours légèrement vibrante. Il ne la quittait pas des yeux, la couvant de son regard, savourant de la voir ainsi, l'air en bonne santé, ce dont il tenait néanmoins à s'assurer. « Comment tu vas ? » Physiquement, elle était plutôt conforme à la Megara qu'il avait laissé dans leur réalité, un peu comme Beau dont l'apparence physique n'avait guère particulièrement changé. Seb ne s'en sentait plus légèrement embarrassé par son propre changement de condition. Il se sentait incroyablement nu sans ses marques et détestait se sentir aussi chétif et vulnérable. Meg pour sa part était toujours une chasseuse d'ombres, un statut que Sebastian ne pu s'empêcher de lui envier terriblement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
the ocean burned.
You showed him all the best of you But I'm afraid your best Wasn't good enough.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Mar 3 Jan - 10:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]A son éveil, Megara s’était sentie sans le moindre doute différente, sans avoir pu immédiatement mettre les mots sur le changement exact. Car dans ce monde, elle a une moitié, elle a bel et bien un parabatai, seulement, ce dernier n’est pas Sebastian, mais bien Pandora. Et elle s’en est trouvé tiraillée, la rousse, perturbée par ce manque lancinant de ce lien qu’elle a depuis des années avec son frère, et perturbée par ce lien soudain qu’elle s’était découvert avec la sœur qu’elle pensait avoir perdue pour toujours. Aujourd’hui, plus que jamais elle ressentait malgré tout ce besoin de retrouver son aîné, ayant non seulement besoin de lui, mais aussi et surtout besoin de s’assurer qu’il va bien, qu’il est en sécurité, et non pas comme elle qui avait manqué, dès son arrivée, de finir sur un bûcher. Puis finalement, Lehr l’a trouvée, l’a guidée jusque l’endroit où elle pourrait enfin retrouver son aîné. Et quand elle le distingue enfin, dans la pénombre, qu’elle reconnaît ses traits, plus jeunes, si différents de leur monde, elle ne réfléchit pourtant pas plus, ne prend pas le temps de s’étonner ni même d’être horrifiée par le manque de runes qui courent sur ses bras. Non, il reste Sebastian, les liens du sang vont par-delà tout le reste, et tout le reste n’a plus d’importance. Alors la rousse se précipite, se jette dans les bras de son aîné, et la force de son étreinte lui fait oublier cet univers tout entier. Ses mains s’agrippent fermement au dos de Sebastian, et leur étreinte s’en resserre, si bien qu’on pourrait croire qu’elle cherche à disparaître dans les bras de son frère. « C'est moi » Deux mots, et pourtant, un voile de larmes passe brièvement devant les yeux verts de Megara qui hoche la tête, comme pour donner d’avantage de réalité aux mots de son frère.

Après une étreinte qui sembla à la fois durer une éternité, mais aussi bien trop courte à son goût, la jeune fille se détache à regret de son frère après qu’il eut déposé un baiser sur son front. Elle ne cache, de son côté, pas son émotion, son regard brillant de larmes qu’elle balaie d’un revers de la main. Et comme souvent, il exprime les mots qui naissaient déjà dans son propre esprit : « C'est trop bon de te revoir, j'étais tellement inquiet » Il a l’air épuisé, mais aussi terriblement différent. Passé l’émotion de le revoir, enfin, elle réalise combien il a changé, alors qu’ils étaient encore en train de courir ensemble dans la forêt de Chicago quelques jours plus tôt. « J’étais inquiète aussi, je ne savais pas où te trouver, et… » Et sans leur rune … Elle ne parvenait pas même à savoir comment il se portait. Elle suspend ses mots, comme blessée par la simple évocation de cette « rupture » nette entre les deux Nichols dans ce monde. Ce Sebastian semble avoir pris des mesures drastiques, et enfin, le regard de Megara se pose sur les bras nus de son frère. Des bras blancs, moins musclés que dans les souvenirs de Meg, elle qui connaît son frère par cœur à force d’avoir combattu à ses côtés. Doucement, elle enroule ses doigts fins autour de l’avant-bras de son frère, qui la couve du regard, inspecte tout comme elle en retour le moindre de ses traits. Elle, n’a d’yeux que pour la rune de parabatai inexistante sur son avant-bras, tout comme celle de Megara a disparu, au profit d’une autre sur son bras droit, au lieu de son habituelle rune au niveau de l’épaule gauche. « Comment tu vas ? » Elle rompt le contact visuel avec la peau de Seb, et relève vers lui un sourire triste. « Fatiguée, mais dans l’ensemble, je vais bien. Mieux que d’autres ici, du moins. » Nerveusement, elle passe sa paume contre son épaule où se trouve toujours la cicatrice des .. crocs de Dimitri, dissimulés sous une iratze qui s’était déjà à moitié estompée depuis la veille. « Et toi ? Comment tu te sens ? Lehr m’a … Brièvement résumé ta situation. » Et elle lit dans son regard combien il se sent amputé, handicapé, privé de ses runes et d’un entraînement de chasseur d’ombres qu’il chérit dans leur monde. De toute évidence, le Sebastian dans le corps duquel il se trouve n’a pas aspiré à la même vie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
51/77  (51/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOSebastian R. Nichols


THERE'S JUST NO POINT IN
HATING SOMEONE YOU LOVE

Je suis à Chicago depuis le : 18/09/2016 et j'ai déjà payé : 274 factures et gagné : 835 gains. Il paraît que : aaron est mon double. Schizo je joue aussi : Sirius, le mâle alpha axé nouvel ordre. On m'appelle : MONTCLAIRE (leslie) et pour mon profil je remercie : timeless., tumblr, astra.

Je suis : pansexuel


SEBASTIAN RAPHAEL
NICHOLS LOVELACE

fils (second enfant) de DYLAN et FLORA (née Lovelace) Nichols. • il a passé sa petite enfance (jusqu'à l'âge de sept ans) en terres faeries où ses parents s'étaient retirés, conférant à leur lignée une réputation de lâches. Seb, lui, n'a jamais vu les choses ainsi. • sa famille a fait son retour au sein de la rébellion en 1996 lorsqu'ils ont quittés les terres des fées pour s'installer au sein de l'institut de Chicago, repère des rebelles. • Seb a toujours été un garçon impulsif et turbulent, brave et intuitif. Il semble émaner de lui un feu intérieur bien incapable de s'éteindre. • dès qu'il a été en âge de le faire, il s'est jeté à corps perdu dans l'entrainement, bien décidé à devenir un bon chasseur d'ombres, un guerrier émérite. • il a intégré par la suite un groupe de combat dirigé par son meilleur ami et futur beau-frère, DIMITRI. • il est le parabatai de sa soeur cadette MEGARA depuis que celle-ci a atteins l'âge de procéder à la cérémonie. Elle est la seconde partie de lui, ils forment un tout. • Seb est un garçon farouchement fidèle et protecteur, en amour comme en amitié. Il est foncièrement entier. Quand il aime, il ne change pas d'avis. • il se conçoit comme un guerrier, un roc, un être de confiance à même de vous épauler. S'il aime rassurer les autres, il aime moins être lui-même rassuré. Il est très fier et tiens à toujours faire preuve de force et d'assurance. • il est plongé dans la guerre jusqu'au cou et bien décidé à en découdre même s'il doit y laisser sa vie. • il est pansexuel et fait de façon générale preuve d'ouverture d'esprit. Il n'est pas homme à verser de jugement. • pour avoir été élevé parmi eux, il accepte totalement les créatures d'obscures et se montre très tolérant à leur égard. • tolérant, il l'est tellement qu'il est tombé éperdument amoureux d'une fée de la cour unseelie, un génie du nom de BEAU.



THERE'S NOTHING MORE IMPORTANT
THAN THE BOND OF FAMILY NICHOLS

FLORA (maman) DYLAN (papa) MEGARA (sa soeur, son binôme, sa parabatai, il ne peut imaginer sa vie sans elle) PANDORA (sa petite soeur, devenue obscur qu'il aime malgré tous les conflits qui subsistent depuis toujours entre eux) TESSA (la petite dernière, le bébé, c'est sa princesse, son bijou, il n'aspire qu'à la protéger) CORDELIA (sa soeur adoptive) JONATHAN (son frère aîné)



IT'S SO HARD TO BREAK
SOMEBODY'S HEART

BEAU est un génie de la cour unseelie qu'il connait depuis son enfance. Seb en est éperdument amoureux, mais leur relation est compliquée. Ils étaient ensemble, vivant une idylle gardée secrète, mais Seb a finit par rompre à cause de différents d'apparence insurmontable. Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, il est toujours très amoureux et chaque nouvelle journée passée en tant que célibataire à un gout d'épreuve.



FRIENDS

DIMITRI (son meilleur ami, le père de ses petites nièces adorées et son beau-frère en devenir, rien que ça) DEMETRIA (sa bonne copine et partenaire de mission) EMMA (une bonne copine, ex flirt, avec qui il a la confidence relativement facile) PERLE (un autre membre de leur petit groupe en qui Seb voit une autre soeur)

HATE

DIMITRI (l'obscur qui a perverti l'esprit de sa soeur, l'arrachant aux siens, dans ses rêves, Seb le tue à chaque fois) JAMES (entre eux, ça n'a jamais vraiment collé, une mésentente presque physique, inexplicable et ne cherchant guère à être élucidée. aujourd'hui qu'il a révélé son vrai visage, Seb l'exècre plus que jamais et n'aurait pas de scrupule à l'éliminer au combat si l'occasion se présente)
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Mar 3 Jan - 11:58


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]A son réveil, il avait ressenti un vide en lui, un vite qui s’était muée bien vite en une forme d’angoisse telle qu’il s’était précipité dans une demeure inconnue à l’affut d’une surface réfléchissante à même de lui renvoyer son reflet. Il avait eut beau se douter que cela avait quelque chose à voir avec Meg, le choc n’en avait guère était moins fort pour autant. Lorsqu’il avait face à son propre reflet, reflet à la fois familier et tout bonnement méconnaissable, un grand cri lui avait échappé, ce qui n’était absolument pas son genre. Seb était depuis des années passé maitre dans l’art de cacher ses émotions. Il savait étouffer les cris et retenir les larmes car il ne se permettait que très rarement la faiblesse. Car il n’était pas sensé être faible et il ne l’était d’ailleurs pas le moins du monde. Au contraire, il était un guerrier, le genre d’hommes qui défend les faibles. Le genre d’hommes dont on attend d’eux qu’ils arborent une carapace d’invulnérabilité comme si rien ne pouvait les toucher. Le genre d’hommes imperméables à toute forme de douleur, alors il avait pris l’habitude de se mordre la lèvre quand la douleur monte. Il avait appris à prendre sur lui, bâtissant des murs entre sa propre personne et le monde extérieur car il le fallait bien. Mais peut-être que, dans ce nouveau monde, il n’était pas question de ces murs. Il n’en savait trop rien, mais cela ne l’aurait guère étonné, ce Sebastian lui apparaissant comme aux antipodes de sa propre personne. Quoi qu’il en soit, il avait hurlé, tirant Beau d’un sommeil sans rêves. Il avait hurlé à la vue de sa peau dénuée de marques. Volé à l’idée d’une identité sauvagement arrachée et il le ressentait encore ce manque, ce manque de tout ce qu’il avait perdu en atterrissant dans cette réalité profondément déroutante, quoique, depuis que Meg était là, cela allait vaguement mieux. Tout était mieux quand Meg était à ses côtés, quelque soit la réalité où ils se trouvent. Peu importe le monde dans lequel ils pouvaient atterrir,  elle n’en resterait pas moins sa Meg et la tenir ainsi fermement contre lui lui permettait de respirer un peu mieux. Il aurait aimé ne jamais la lâcher, mais au bout de quelques instants, leur étreinte qu’il aurait voulu infinie finit par prendre fin et ils se reculèrent légèrement pour mieux se contempler l’un l’autre.

Seb se sentit infiniment soulagé de constater qu’à son inverse, sa sœur était relativement semblable au souvenir qu’il en avait d’elle. Elle avait toujours ces marques et à son inverse, elle n’avait pas l’air de faire dix ans de moins. Dans ce nouveau monde, Meg était toujours Meg. D’eux deux, seul lui avait pris un chemin radicalement différent de celui qu’il empruntait dans leur réalité, ce qui était à la fois réconfortant et très pesant. Sebastian ne pouvait s’empêcher de jalouser sa sœur, de se demander pourquoi lui et pas elle, même si, d’un autre côté, il ne lui aurait jamais souhaité de se retrouver dans la posture qui était désormais sienne. Il ne souhaitait à aucun chasseur d’ombres de se réveiller ainsi dépouillé de son identité. A vrai dire, enfant de l’ange ou pas, il ne souhaitait cela à strictement personne. « J’étais inquiète aussi, je ne savais pas où te trouver, et… » A l'allusion de sa soeur à leur lien coupé ou plutôt brutalement supprimé, Sebastian sentit son coeur se serrer dans sa poitrine. Il en avait la nausée de se sentir à la fois si proche et si loin d'elle. A nouveau, il ressentit avec une violence sourde le vide créé en lui par l'absence de la rune de parabatai autrefois ancrée dans sa peau. Par l'ange, qu'est-ce que ce lien pouvait lui manquer... S'en retrouver aussi brutalement privé lui faisait réaliser encore un peu plus combien sa soeur comptait pour lui et combien il se sentait vide sans elle, comme amputé d'une part tout bonnement essentielle de sa personne. Alors qu'il la couvait de son regard bleuté, savourant de l'avoir ainsi dans son champ de vision, Seb sentit les yeux de sa soeur se poser sur sa peau et plus particulièrement sur son avant bras désormais tristement nu. Cette peau exemptée de cicatrises et de runes, cette enveloppe de chaire méconnaissable dans laquelle il se retrouvait coincé à la manière dont on revêt un costume étroit. Elle ne lui sciait guère, il la trouvait absurde, étrangère. Elle l'embarrassait même, cette peau douce et bien rose. Ce n'était pas la peau d'un combattant et il détestait cela. Il dut se contenir pour ne pas caler ses bras derrière son dos, les soustrayant au regard de Meg. Il se sentait incroyablement nu et exposé, ainsi privé de sa nature d'enfant de l'ange. Détournant son regard de son avant bras, Seb serra les dents avant d'entrouvrir la bouche pour répondre. « Oh, ne m'en parle pas, tout ça me rend vraiment malade » cette peau, cette enveloppe corporelle immaculée l'embarrassait profondément. Beau en revanche adorait, il le lisait dans son regard, un regard qui n'avait jamais sut lui cacher quoi que ce soit. Il adorait cette version de son Sebastian. Il aimait constater combien sa peau ne portait aucune marque de combat et de blessure et combien son corps frêle ne pouvait décemment pas être celui d'un chasseur d'ombres. Il le préférait vulnérable si cela signifiait que cette vulnérabilité était synonyme de sécurité. De son côté, Seb, lui, n'avait aucune envie de se sentir couvé ou protégé. Cette position, cette incapacité profonde à agir, le rendait furax même s'il s'efforçait de composer avec cette situation en se répétant qu'elle était provisoire. Il avait besoin de croire que bien vite ils rentreraient tous chez eux dans leur réalité, aussi imparfaite que cette dernière puisse être sur bien des points, réalité où il était le guerrier auquel il avait aspiré depuis sa petite enfance et où il se battait côte à côte avec Meg, sa rune de parabatai brillant à son avant bras, trace permanente d'une promesse qu'il avait fait des années plus tôt et dont il pensait profondément chaque mot.

Aussi douce que soit cette existence parallèle dans certains de ses aspects, il se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il serait bien incapable de la supporter encore longtemps. Malgré cela, il s'efforça de prendre sur lui pour ne pas inquiéter sa soeur. Aussi frustrante que soit la situation dans laquelle il se trouvait, au moins il était en sécurité et sans doute qu'au final c'était là tout ce qui comptait. Interrogeant sa soeur sur son propre bien-être, il fronça un peu les sourcils à l'entente de sa réponse. « Fatiguée, mais dans l’ensemble, je vais bien. Mieux que d’autres ici, du moins. » Et il y avait une forme de tristesse dans le sourire qui lui adressa qui eut pour conséquence d'inquiéter Seb. A qui faisait-elle allusion ? Une longue ribambelle de prénoms commença sur le champ à défiler dans la tête de Seb et il se recula légèrement pour s'appuyer contre la paroi du tunnel où se déroulaient leurs retrouvailles. « Et toi ? Comment tu te sens ? Lehr m’a … Brièvement résumé ta situation. » Repoussant vaguement son inquiétude quant aux propos prononcés par sa soeur, Seb se laissa aller à pousser un petit soupire. Il se doutait qu'effectivement, Lehr avait dut lui énoncer les grandes lignes du bordel monumental au coeur duquel il se trouvait. « Disons que ça n'a pas été facile au réveil. J'ai tout de suite senti que quelque chose n'allait pas chez moi et j'ai eut un choc en me voyant. Après ça, j'ai aussi appris que j'étais prisonnier en terres faeries à cause d'un voeux que j'ai formulé... » Il n'avait pas envie d'incriminer Beau, de un car il n'aurait pas été surpris le moins du monde que le faerie soit en cet instant en train de tendre l'oreille et de deux car, de toute évidence, le faerie n'avait pas eut besoin de le forcer à rien dans cette vie si différente de la vraie. Seb repris donc vite la parole pour se justifier avant que l'imagination de sa soeur ne commence à s'emballer. « Un voeux que j'ai fais de mon plein gré car visiblement l'autre Sebastian se contre-fou de son devoir et de sa famille » il n'y allait pas de main morte mais que diable, c'était là ce qu'il ressentait. Il ne pouvait s'empêcher de voir dans les choix de son alter-ego une large dose d'égoïsme et ce même s'il ignorait tout de son existence et des raisons qui avaient bien pu motiver ses choix. Quoi que ce soit ses raisons, rien ne justifiait aux yeux de Seb de se faire retirer ses marques. Cela défiait toute logique pour lui. « Heureusement que Beau était avec moi pour m'aider à me calmer » entre autres choses, hum, mais il y avait des sujets qu'il n'avait vraiment pas besoin d'aborder avec sa cadette. « Enfin, je vais bien et on va trouver un moyen de rentrer et tout va revenir à la normale. » Forcément, car il ne pouvait pas s'imaginer restant coincé dans cette réalité alternative. Comme pour témoigner à sa soeur sa confiance et son affection, il attrapa une de ses mains et la serra très fort, s'accrochant à elle et à leur lien dont il aimait à penser qu'il existait malgré tout, rune de parabatai ou non. « Mais parles moi de ce qui se passe en dehors d'ici. Tu as retrouvé des gens ? C'est tellement frustrant d'être coincé ici alors que tout le monde... » Alors qu'il s'apprêtait à poursuivre pour prendre des nouvelles de ses proches, proches susceptibles d'avoir été transportés avec eux dans cet univers parallèle, il s'étrangla et les mots restèrent suspendus à ses lèvres. En baissant les yeux sur ses doigts entremêlés à ceux de sa soeur, il s'était figé, son regard brutalement arrêté sur une rune effroyablement familière et qui décorait désormais le bras droit de sa soeur. Cette même rune que Sebastian avait été tellement perturbé de constater l'absence sur son propre avant bras. Une rune de parabatai. « Qu'est-ce que...? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
the ocean burned.
You showed him all the best of you But I'm afraid your best Wasn't good enough.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Jeu 5 Jan - 14:42


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Elle a mis du temps à appréhender ce monde nouveau dans lequel ils vivent, ou du moins, celui dans lequel ils doivent vivre pour l’instant. Perdue, déroutée, elle avait dû s’acclimater à la vie non pas de Megara Nichols, mais bien de Cecily, la jeune chasseuse d’ombres qui brille par sa dévotion envers l’enclave avec sa sœur. Au fond, pas tant de différences avec celle qu’elle est, sans prendre en compte combien Pandora semble investie dans sa tâche ici, du moins, du peu qu’elle avait pu observer. Mais si Cecily n’est pas aussi proche de Sebastian (ou peu importe son nom ici), le manque est resté, le manque n’est pas dans le corps, il est dans l’âme, et son âme, Meg l’a sentie à moitié vide. Il lui manquait son frère, une sensation d’autant plus dévorante que le corps dans lequel elle se trouve est lié à sa jeune sœur. A la fois complète, et morcelée, elle se retrouve entière quand elle se jette dans les bras de son frère. Il est là, il est lui, bien que différent physiquement, avec ou sans runes, il est Sebastian, son parabatai, son frère d’armes et de sang. Et pourtant, son regard se perd un bref instant sur les bras mis à nus de Seb, découvre ces runes inexistantes, elle qui pouvait, les yeux fermés, détailler la moindre rune qu’il arbore habituellement. Disparues. Et elle n’a pas besoin de rune de parabatai pour savoir comment il se sent, elle devine sa détresse, et constate son désarroi et sa honte en le voyant détourner les yeux, si bien que par automatisme, la rouquine cesse d’inspecter son aîné. « Oh, ne m'en parle pas, tout ça me rend vraiment malade » Et elle comprend, Meg. Elle n’a jamais ne serait-ce qu’un instant songé à devenir terrestre un jour, à se faire déruner, à quitter le monde obscur ou simplement, se retirer de la quête de l’Ange Raziel qui lui a été relayée dès sa naissance. Et c’est ce qui avait toujours fait sa proximité avec Sebastian : Il est comme elle. « Le plus important, c’est que tu sois toi, Seb. Pas lui. » Elle ne sait pas quels sont leurs rapports dans ce monde. Est-ce qu’ils sont toujours en contact ? Est-ce qu’ils se détestent ? Ont-ils même un lien quelconque avec les Terres Faeries ? Elle est dans le flou, alors elle s’accroche tant bien que mal à leur vraie vie, à ce monde qu’ils rejoindront au plus vite.

Par ailleurs, après avoir brièvement laissé entendre qu’elle va bien et n’a pas subi de dommages particuliers comparé à certains, elle profite de la première occasion pour  détourner le sujet sur lui. Inutile de le faire paniquer en mentionnant le fait qu’elle s’est réveillée, prête à aller sur le bûcher pour sorcellerie. Le comble pour une chasseuse d’ombres que d’être prise pour une sorcière, mais qu’importe, le plus important était que Lehr l’avait aidée à se sortir de là, avec Pandora. Rapidement, elle chasse la blonde de ses pensées et se focalise sur la réponse de Sebastian. Elle n’ose pas imaginer le ressenti qu’il a dû éprouver en se réveillant … Sans runes. Le choc de la découverte, de l’impuissance soudaine dans laquelle il s’est retrouvé. « Disons que ça n'a pas été facile au réveil. J'ai tout de suite senti que quelque chose n'allait pas chez moi et j'ai eu un choc en me voyant. Après ça, j'ai aussi appris que j'étais prisonnier en terres faeries à cause d'un vœu que j'ai formulé... » Megara lève la tête, fixe son aîné, déroutée par ses mots. Et elle ne peut pas s’empêcher de penser à son unseelie. Beau. Est-ce que c’est lui qui l’a coincé là, qui a profité d’un jeune Sebastian pour le retenir sur une phrase mal prononcée ? Mais alors que l’imagination de Meg foisonne, le brun de la famille Nichols reprend la parole : « Un vœu que j'ai fait de mon plein gré car visiblement l'autre Sebastian se contre-fou de son devoir et de sa famille » Elle sent le poids des décisions de cet homme qu’ils ne connaissent pas tomber sur les épaules de son frère. Automatiquement, la jeune femme tend la main pour se saisir de celle de son frère et l’étreindre, doucement. « Ce n’est pas toi, Seb. Ca ne sera jamais toi, et bientôt, on rentrera chez nous. »  Auprès de leur famille, auprès de Dimitri, de ses filles. Il n’y a pas d’autres solutions. Elle se souvient, douloureusement, de la promesse qu’elle a faite à son fiancé. Celle de le tuer si d’ici un mois, ils n’ont pas trouvé de solution. A cette pensée, son cœur s’accélère, et elle ferme les yeux, cherche un point d’ancrage. Elle serre la main de Seb plus fort, doucement. S’il savait combien elle prie pour qu’ils puissent vite repartir. Il n’y a certes pas eu de guerre dans ce monde, mais elle ne s’en sent pas moins piégée en plein chaos, Meg. Cette réalité n’a rien d’agréable. « Heureusement que Beau était avec moi pour m'aider à me calmer » Rappel à la réalité en entendant le nom de l’unseelie. Meg mord l’intérieur de sa joue, pousse ses appréhensions vers la sortie, caresse le dos de la main de Sebastian du bout du pouce. Il n’a pas besoin d’entendre Meg s’inquiéter, ni même se poser mille questions quant à sa relation avec le génie. « Il est ici ? »  Demande finalement la rousse, regardant autour d’eux sans cacher sa crainte d’être espionnée. Elle n’a jamais aimé se sentir observée, mais il semblerait qu’ils soient bien tous les deux ici. « Enfin, je vais bien et on va trouver un moyen de rentrer et tout va revenir à la normale. » Une vague d’assurance la parcoure aux mots de Sebastian, bien qu’elle sache que ce ne sont que des paroles incertaines, une vague d’espoir comme celles dont elle a fait part à Dimitri la veille. « Le plus important pour moi, là, tout de suite, c’est de savoir que tu vas bien. »  Et presque aussitôt, il reprend sa main. C’est comme si ce lien entre eux n’était jamais parti. Elle le sent dans ses entrailles, rien ne pourra jamais les séparer. Pas même une autre réalité, un autre monde dans lequel il n’a plus de runes. « Mais parles moi de ce qui se passe en dehors d'ici. Tu as retrouvé des gens ? C'est tellement frustrant d'être coincé ici alors que tout le monde... »

Mais ses mots moururent en fin de phrase, alors que déjà, Meg cherchait comment lui parler de Dimitri… De Pandora. Mais il semblerait que le sujet vienne seul jusqu’à elle. Car elle n’a pas besoin de suivre son regard pour savoir où il s’est arrêté. Elle sait, à son expression, qu’il vient de prendre un coup de poing imaginaire dans le ventre, comme elle l’aurait reçu si elle voyait la même chose. La rune de parabatai qu’elle a sur le bras. « Qu'est-ce que...? » Meg soupire, passe sa main libre sur la rune, comme si elle venait d’être marquée au fer blanc. « Crois moi, ça m’a fait un choc quand je l’ai découverte.. » Du bout de l’index, elle retrace le tracé parfait de cette rune, qu’elle a probablement eu à l’adolescence, sans même savoir à quel âge exactement. Meg mordit sa lèvre inférieure, reprenant la parole, la voix tremblante : « Je ne sais pas ce que tu sais de ce monde en étant coincé ici, mais il est … Radicalement différent. Plus dangereux, sans qu’il n’y ai la guerre obscure.. » Pas de Guerre Obscure, pas de Valentin. Elle relève les yeux, croise le regard clair et dérouté de son frère, tandis qu’elle dit enfin, la mort dans l’âme, le cœur brisé : « Je ne me suis pas réveillée seule ici. J’étais avec… Pandora. »  Pandora la rebelle, Pandora, la petite sœur perdue, celle envers qui elle a manqué à son devoir de sœur. Pandora… Sa parabatai. « Ici, c’est à elle que j’ai… Que Cecily Nichols a prêté serment. Ici, elle est encore néphilim. » Et ça lui brise le cœur, la simple pensée que ce bonheur soir éphémère. La simple pensée que si ce monde peut lui apporter un seul bonheur, une seule chance, c’est elle. Elle vivante, couverte de magnifiques runes angéliques, la proximité soudaine qu’elle s’est découverte avec elle et qu’elle n’aura peut-être plus jamais. Puis finalement, elle balance une seconde bombe, la voix blanche, sa main portée à nouveau à son épaule marquée. « Dimitri est un vampire. »  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
51/77  (51/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOSebastian R. Nichols


THERE'S JUST NO POINT IN
HATING SOMEONE YOU LOVE

Je suis à Chicago depuis le : 18/09/2016 et j'ai déjà payé : 274 factures et gagné : 835 gains. Il paraît que : aaron est mon double. Schizo je joue aussi : Sirius, le mâle alpha axé nouvel ordre. On m'appelle : MONTCLAIRE (leslie) et pour mon profil je remercie : timeless., tumblr, astra.

Je suis : pansexuel


SEBASTIAN RAPHAEL
NICHOLS LOVELACE

fils (second enfant) de DYLAN et FLORA (née Lovelace) Nichols. • il a passé sa petite enfance (jusqu'à l'âge de sept ans) en terres faeries où ses parents s'étaient retirés, conférant à leur lignée une réputation de lâches. Seb, lui, n'a jamais vu les choses ainsi. • sa famille a fait son retour au sein de la rébellion en 1996 lorsqu'ils ont quittés les terres des fées pour s'installer au sein de l'institut de Chicago, repère des rebelles. • Seb a toujours été un garçon impulsif et turbulent, brave et intuitif. Il semble émaner de lui un feu intérieur bien incapable de s'éteindre. • dès qu'il a été en âge de le faire, il s'est jeté à corps perdu dans l'entrainement, bien décidé à devenir un bon chasseur d'ombres, un guerrier émérite. • il a intégré par la suite un groupe de combat dirigé par son meilleur ami et futur beau-frère, DIMITRI. • il est le parabatai de sa soeur cadette MEGARA depuis que celle-ci a atteins l'âge de procéder à la cérémonie. Elle est la seconde partie de lui, ils forment un tout. • Seb est un garçon farouchement fidèle et protecteur, en amour comme en amitié. Il est foncièrement entier. Quand il aime, il ne change pas d'avis. • il se conçoit comme un guerrier, un roc, un être de confiance à même de vous épauler. S'il aime rassurer les autres, il aime moins être lui-même rassuré. Il est très fier et tiens à toujours faire preuve de force et d'assurance. • il est plongé dans la guerre jusqu'au cou et bien décidé à en découdre même s'il doit y laisser sa vie. • il est pansexuel et fait de façon générale preuve d'ouverture d'esprit. Il n'est pas homme à verser de jugement. • pour avoir été élevé parmi eux, il accepte totalement les créatures d'obscures et se montre très tolérant à leur égard. • tolérant, il l'est tellement qu'il est tombé éperdument amoureux d'une fée de la cour unseelie, un génie du nom de BEAU.



THERE'S NOTHING MORE IMPORTANT
THAN THE BOND OF FAMILY NICHOLS

FLORA (maman) DYLAN (papa) MEGARA (sa soeur, son binôme, sa parabatai, il ne peut imaginer sa vie sans elle) PANDORA (sa petite soeur, devenue obscur qu'il aime malgré tous les conflits qui subsistent depuis toujours entre eux) TESSA (la petite dernière, le bébé, c'est sa princesse, son bijou, il n'aspire qu'à la protéger) CORDELIA (sa soeur adoptive) JONATHAN (son frère aîné)



IT'S SO HARD TO BREAK
SOMEBODY'S HEART

BEAU est un génie de la cour unseelie qu'il connait depuis son enfance. Seb en est éperdument amoureux, mais leur relation est compliquée. Ils étaient ensemble, vivant une idylle gardée secrète, mais Seb a finit par rompre à cause de différents d'apparence insurmontable. Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, il est toujours très amoureux et chaque nouvelle journée passée en tant que célibataire à un gout d'épreuve.



FRIENDS

DIMITRI (son meilleur ami, le père de ses petites nièces adorées et son beau-frère en devenir, rien que ça) DEMETRIA (sa bonne copine et partenaire de mission) EMMA (une bonne copine, ex flirt, avec qui il a la confidence relativement facile) PERLE (un autre membre de leur petit groupe en qui Seb voit une autre soeur)

HATE

DIMITRI (l'obscur qui a perverti l'esprit de sa soeur, l'arrachant aux siens, dans ses rêves, Seb le tue à chaque fois) JAMES (entre eux, ça n'a jamais vraiment collé, une mésentente presque physique, inexplicable et ne cherchant guère à être élucidée. aujourd'hui qu'il a révélé son vrai visage, Seb l'exècre plus que jamais et n'aurait pas de scrupule à l'éliminer au combat si l'occasion se présente)
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Jeu 5 Jan - 18:26


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Il se sentait à l’étroit dans son propre corps, amputé d’une part de sa personne qu’il n’aspirait qu’à retrouver. Il ne parvenait pas à comprendre comment son alter-ego dans cet univers avait pu prendre de telles décisions. C’était une chose bien sûr que d’aspirer au bonheur conjugal au côté de Beau, une part de lui n’aspirait d’ailleurs qu’à cela, mais retirer ses marques… Sebastian ne pouvait s’empêcher de frémir à une telle idée. Il ne voulait même pas imaginer une telle chose. Il se souvenait de sa petite enfance : sa peau était alors comme celle qu’il endossait aujourd’hui. Toute rose, toute douce, exemptée de marques, exemptée de cicatrices. Une peau vierge et à cette époque déjà, alors qu’il écoutait avec le reste de sa fratrie les histoires dépeintes par leurs parents sur le monde obscur, il ne pouvait s’empêcher de frémir d’excitation à l’entente de ces marques gravées sur la peau. Il avait de suite éprouvé l’envie (non, le besoin presque irrépressible) d’en avoir à son tour. Il était tombé amoureux de cet univers, tombé amoureux de sa nature de chasseur d’ombres, dès l’instant où il en avait fait connaissance et c’était quelque chose qu’il avait partagé avec Meg. Ensemble, ils s’étaient enthousiasmés quand à la destinée qui les attendait. Ensemble, ils s’étaient entrainés, redoublant d’énergie et de passion. Et brusquement, sans crier garde, il se retrouvait exclu de tout cela. Privé de ses marques, comme on puni un gamin en lui retirant une chose qu’il adore. Oui, c’était là ce qu’il avait ressenti, le sentiment d’avoir été puni pour une raison qui lui échappait et l’embarras de se voir ainsi diminué. Un embarras qui le gagnait à nouveau alors qu’il faisait face à sa sœur. « Le plus important, c’est que tu sois toi, Seb. Pas lui. » Bien sûr, il n'était pas ce garçon et ce monde n'était pas réel. Cette réalité quelle que puissent bien être ses codes n'était pas la leur. Il allait finir par s'arracher à cette parenthèse cauchemardesque et il allait retrouvé sa vie, ses marques, sa véritable nature. Ce n'était pas lui. Mais et si il ne parvenait pas à rentrer ? Et si ce drôle de voyage avait des conséquences sur le présent ? Et si ils ne rentraient jamais ? Sebastian tâcha de refouler toutes ses questions et toutes ses doutes. Il en avait déjà discuté avec Beau à leur réveil. Il n'y avait rien à gagner à commencer à s'inquiéter. Il devait se montrer positif. il allait bien et Meg allait bien. Cela pourrait être pire. Oui, il s'accrocha de toutes ses forces à cette idée. Cela pourrait être pire. Il tâcha ensuite de résumer sa situation à sa soeur, parlant un peu vite, débitant les phrases comme s'il n'avait qu'une hâte : s'en débarrasser. Ce réveil avait été une des expériences les plus pétrifiantes qu'il avait vécu et pourtant, il en avait connu de grands moments de tension. Il avait cru voir son monde s'écrouler sous ses pieds et seule la présence apaisante de Beau avait réussi à le calmer un peu. Résumer cela à sa soeur revenait en quelque sorte à décrire à quelqu'un un cauchemar dont on préférait pourtant grandement l'oublier, mais bien sûr Meg devait savoir. Il avait besoin qu'elle sache.

Alors qu'il s'exprimait, énonçant à sa soeur les choix aberrants que le Sebastian de cet univers avait fait, choix avec lesquels il devait composer depuis son réveil dans cette drôle de réalité, son dégoût suintait dans sa voix, un dégoût qu'il tâchait difficilement de dissimuler à Beau par peur de l'offenser. Ce n'était pas qu'il détestait l'idée d'une existence passée à se lover contre le faerie, non, bien sûr que non. Seb l'aimait et il adorait passer du temps avec lui, là n'était pas la question. Ce qu'il détestait c'était d'être un terrestre, lui qui n'avait jamais souhaité l'être et de se sentir si effroyablement vulnérable. Il avait l'impression d'être redevenu un gosse innocent et dont n'importe qui ne ferait qu'une bouchée. Ca le rendait effroyablement irritable. Lorsqu'il fit allusion au voeu formulé à Beau, voeu qui le maintenait désormais prisonnier en terres faeries, il sentit Meg se tendre. Se ressaisissant, Sebastian eut vite à coeur de souligner qu'il s'agissait encore là d'un choix dont la responsabilité entière revenait à son alter-ego, une énième décision qu'il ne parvenait pas à comprendre. Enfin, ce n'était pas comme s'il pouvait y faire quoi que ce soit. Il ne pouvait que composer avec cette existence et ses travers et tenter à son niveau d'apporter son aide pour vite retourner à sa vraie vie. Or, pour cela, l'une de ses meilleures chances demeuraient Beau, ce Beau qui l'aimait d'un amour étouffant et dont il savait qu'il était capable de prendre sur lui pour lui venir en aide et ce même si cette réalité répondait à tous ses désirs. « Il est ici ? » Meg n'avait pas l'air réjouie par une telle nouvelle ce qui ne surprenait guère Seb. Quelques semaines plus tôt, il avait un peu parlé à sa soeur de son attirance pour le faerie et elle n'avait pas manqué d'exprimer son inquiétude, inquiétude que Sebastian comprenait tout en ayant du mal à voir en Beau un danger pour sa propre personne. S'il ne comprenait pas toujours les réactions de son amant, il demeurait intimement persuadé que Beau, en dépit de son égoïsme sur certains sujets, ne lui voulait que du bien. « Oui, en fait il m'attend plus loin dans ce tunnel. » Une perspective qui allait encore moins réjouir sa soeur, clairement, mais il ne se voyait pas lui mentir, pas maintenant. « Cette existence, c'est un peu tout ce qu'il a toujours voulu, mais il est décidé à m'aider. Il sait que je ne peux pas vivre comme ça. » Il adressa à sa soeur l'ombre d'un sourire qu'il voulu rassurant. « T'inquiètes pas à son sujet, d'accord ? Tu peux compter sur lui pour veiller sur moi. » A vrai dire, il doutait même qu'on puisse être plus protecteur envers quelqu'un que Beau ne l'était à son égard d'autant plus maintenant que sa nature le rendait aussi innocent qu'un gamin ignorant. C'était tout juste si le génie concédait à le lâcher d'une semelle ce qui était à la fois adorable et un brin exaspérant. « Le plus important pour moi, là, tout de suite, c’est de savoir que tu vas bien. » Ils s'agrippaient l'un à l'autre, leurs mains serrées, leurs doigts entremêlés. Il n'avait vraiment aucune envie de la lâcher de peur qu'elle se dé-matérialise sous ses yeux à la seconde où il se risquerait à s'éloigner d'elle. « Je vais bien » dit-il. Oui, il était en bonne santé et sans conteste plus en sécurité qu'il ne l'avait jamais été depuis sa petite enfance, ce qui n'était pas pour lui plaire, mais comme Beau n'avait de cesse de s'en réjouir depuis leur réveil, au moins, il n'était pas exposé au danger. Pas tel qu'ils le concevaient, du moins.

Estimant qu'il avait suffisamment parlé de ses propres problèmes, il interrogea sa soeur sur le monde au delà des terres faeries, monde hors duquel il se retrouvait coincé. Les questions s'accumulaient au bord de ses lèvres. Il se sentait tellement ignorant. Il commença à s'exprimer, interrogeant sa soeur au sujet du bien-être de leurs proches, quand les mots cessèrent brusquement de se frayer un chemin entre ses lèvres. Son regard s'était posé sur l'avant bras de Meg et il avait perdit le fil de ses propres paroles en découvrant une rune de parabatai. Pile quand il avait l'impression que plus rien ne pouvait le surprendre, voilà qu'il tombait à nouveau de haut. Il observa sa soeur, son regard braqué sur elle alors qu'elle poussait un soupire avant de délivrer une réponse à la question qui venait de déchirer le silence. « Crois moi, ça m’a fait un choc quand je l’ai découverte.. » Il la regarda retracer de son doigt les contours de la rune et s'efforça de ne pas jeter un énième coup d'oeil à son propre avant bras nu de sa propre rune de parabatai. Qu'est-ce qu'il se sentait incomplet, même alors que sa soeur se tenait à ses côtés. « Je ne sais pas ce que tu sais de ce monde en étant coincé ici, mais il est … Radicalement différent. Plus dangereux, sans qu’il n’y ai la guerre obscure. » Il ne savait rien de ce monde, que quelques broutilles qu'il avait pu rassembler en compagnie de Beau, Beau qui aurait pu partir en éclaireur, mais qui avait préféré rester à ses côtés. « Je ne me suis pas réveillée seule ici. J’étais avec… Pandora. » Et ce prénom raisonna un instant entre eux deux. Pandora. « Ici, c’est à elle que j’ai… Que Cecily Nichols a prêté serment. Ici, elle est encore néphilim. » Et il aurait dut s'en réjouir. Se réjouir que sa petite soeur se trouve débarrassée de l'obscurité qui l'avait submergée dès l'instant où elle avait eut le malheur de boire à la coupe infernale. Se réjouir que Meg l'ait retrouvée, cette petite soeur sur laquelle ils essayaient désespérément de mettre la main dans leur réalité. Et effectivement, une partie de lui en fut heureux, mais ce fut la jalousie qu'il sentit monter en lui. Verdâtre, obscène, telle une vague le submergeant. Tâchant de repousser ce sentiment, il ne répondit guère, peinant à trouver ses mots. Il se sentait stupide de ressentir ce qu'il ressentait et n'avait guère envie d'exprimer tout cela à voix haute. « Dimitri est un vampire. » Il en oublia immédiatement sa jalousie imbécile et inappropriée. Il ouvrit la bouche en un o stupéfait alors que ses yeux bleus s'ouvraient bien grands, mangeant une bonne partie de son visage juvénile. « Quoi ? » Mentalement, il revit son ami avec lui dans sa chambre à l'institut de Chicago, son ami qui n'avait jamais sut faire preuve de tolérance à l'égard des créatures obscures. Son ami. Un vampire. « Comment est-ce que... » Il s'interrompis. Il allait demander comment c'était possible, mais il ne manqua pas de se reprendre, décelant la bêtise d'une telle question. Ils savaient l'un comme l'autre comment ce genre de choses arrivait. « Comment est-ce qu'il va ? » Et voilà. Question débile numéro deux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
the ocean burned.
You showed him all the best of you But I'm afraid your best Wasn't good enough.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Sam 14 Jan - 23:47


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Affronter des démons, des obscurs, elle a déjà fait, ça fait partie de son quotidien, à Megara. Mais atterrir dans je ne sais quelle étrange réalité, et pire, se retrouver ainsi séparée de Sebastian ? Non, rien ne semblait en mesure de la préparer à ça. De la préparer à se sentir comme une étrangère dans son propre corps. Et voir l'état dans lequel la situation pouvait mettre son aîné lui brisait le coeur, parce que lien de parabatai ou non, elle sait exactement comment il réagit, comment Sebastian peut vivre cette... Rupture, largement plus douloureuse pour lui que pour elle. Sans runes. Coincé en terres faeries par un souhait que son autre "lui" aurait formulé. Elle l'aurait vécu comme lui, au fond. Comme une trahison. Mais Meg n'attend pas pour lui dire que ce Sebastian, ou peu importe le nom du fils Nichols de cette vie, n'est pas lui. Et ça ne sera jamais le cas. Quand bien même Meg est-celle similaire à Cecily, son alter ego de cette vie... Elle n'est pas la même femme, n'a rien vécu de semblable, tout d'abord parce que ce monde n'a pas vécu la guerre menée par Valentin Morgenstern, puis Andrea Belson. Le Nouvel Ordre n'existe pas, et c'est bien la seule chose qu'elle leur envie. Une vague de compassion l'envahit alors en écoutant Seb lui énumérer son éveil dans cette nouvelle réalité, même si l'évocation d'un certain unseelie ne fut pas sans la tendre légèrement. Elle n'a techniquement rien contre lui, mais un génie reste un génie. Si dans cette réalité il a su coincer Sebastian... Qu'il n'essaie pas de s'en inspirer pour leur monde, auquel cas Meg deviendra réellement son ennemie, et il ne vaut mieux pas avoir la rousse dans sa blacklist. Et évidemment, si Megara comprend parfaitement Sebastian, le brun, lui, lit comme dans un libre ouvert en sa petite soeur. Dès qu'elle demande s'il est dans le coin, son aîné s'empresse de répondre: « Oui, en fait il m'attend plus loin dans ce tunnel. » Au moins, c'est honnête. Malgré elle, la jeune fille jette un regard vers le bout du tunnel, guettant la quelconque présence du génie aux cheveux rosés. « Oh. » Dit-elle simplement, ne cachant pas sa perplexité face au fait que son frère soit coincé avec Beau. « Cette existence, c'est un peu tout ce qu'il a toujours voulu, mais il est décidé à m'aider. Il sait que je ne peux pas vivre comme ça. » Les épaules de la rousse s'affaissent, elle se détend, soupire malgré elle, et répond enfin au sourire que lui fait Seb. « Et moi, j'pourrais pas vivre sans toi. » Et elle le dit sans agressivité, sans pique particulière, c'est une vérité pure et dure : Perdre Sebastian, ça serait perdre une partie d'elle même, son parabatai, son frère, sa moitié d'âme. « T'inquiètes pas à son sujet, d'accord ? Tu peux compter sur lui pour veiller sur moi. » Elle préférerait s'occuper de sa surveillance elle-même, mais malgré tout, elle acquiesce. Elle a un fiancé vampire à gérer, elle ne doit pas l'oublier.

Serrant les mains de son frère dans les siennes, elle se répète, continue d'inspecter le brun sous tous les angles qui la rassure une énième fois. « Je vais bien » Il est si différent qu'elle ne peut s'empêcher d'être soucieuse. Et c'est quand il retourne le sujet pour en savoir plus sur Megara et son arrivée ici qu'il constate une marque, celle qu'il n'a plus, celle qui les sépare, et qui l'a liée à Pandora. Son coeur se serre, et elle cherche ses mots, cherche la délicatesse pour lui dire que ce monde n'a rien en commun avec celui qu'ils connaissent. Et elle évoque son réveil, se gardant bien de préciser la situation délicate dans laquelle elle s'est retrouvée avec leur petite soeur. Pandora. Le nom instaure un silence de mort, silence venu automatiquement au fil des mois passés sans leur précieuse blonde intrépide. Elle se souvient encore du coup au coeur qu'elle a ressenti en distinguant sa silhouette qui lui demandait des explications, le corps jonché de ces runes noires qu'elle n'a désormais plus. Et Sebastian reste silencieux. Et elle ne dit rien, Megara, parce qu'elle sait, elle comprend ce qu'il ressent, elle le devine sans le ressentir. La jalousie. Elle ne sait pas comment elle aurait réagi si elle avait été à sa place, isolée, sans runes, écartée de sa famille, à voir Sebastian parabatai d'un autre membre de leur fratrie, qu'importe lequel. Doucement, leurs mains se détachent, quand la rousse détourne le sujet pour en aborder un tout aussi délicat, quoique moins douloureux pour Seb. Dimitri. Il resta bouche bée sur l'annonce du sort de son meilleur ami dans ce monde. Son meilleur ami, mais également celui dont Megara est censée porter le nom prochainement, père de ses enfants, homme de sa vie. « Quoi ? » Lèvres pincées, Megara hausse une épaule, l'air de dire "eh oui...", mais son regard n'est pas rieur à cette pensée, ni espiègle. Elle est soucieuse, triste, inquiète quand elle repense à son entrevue avec lui. « Comment est-ce que... Comment est-ce qu'il va ? » Passant une main dans ses boucles rousses, la Nichols commence alors rapidement à arpenter le tunnel sur quelques pas, allant et venant devant son frère. « Mal. Il est nouveau né, perdu, convaincu qu'il va rester coincé ici, et qu'il ne va jamais pouvoir revoir nos filles. Ses émotions sont... Exacerbées. » Elle s'immobilise enfin, appuie son dos contre la paroi opposée à celle de Sebastian, quand les yeux verts de la cadette viennent rencontrer ceux, toujours allumés par la surprise, de son grand frère. « Et il a soif... » Soupire-t-elle comme une évidence. Tous les vampires sont assoiffés, mais les nouveaux nés sont pires que tout. Incontrôlables. « Il a tué une femme à son réveil à cause de son créateur. » A cette pensée, elle secoue la tête, consternée, passe à nouveau sa main contre son épaule, et elle termine sa tirade: « Je sais pas ce que je peux faire.. Je peux pas le laisser seul. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
51/77  (51/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOSebastian R. Nichols


THERE'S JUST NO POINT IN
HATING SOMEONE YOU LOVE

Je suis à Chicago depuis le : 18/09/2016 et j'ai déjà payé : 274 factures et gagné : 835 gains. Il paraît que : aaron est mon double. Schizo je joue aussi : Sirius, le mâle alpha axé nouvel ordre. On m'appelle : MONTCLAIRE (leslie) et pour mon profil je remercie : timeless., tumblr, astra.

Je suis : pansexuel


SEBASTIAN RAPHAEL
NICHOLS LOVELACE

fils (second enfant) de DYLAN et FLORA (née Lovelace) Nichols. • il a passé sa petite enfance (jusqu'à l'âge de sept ans) en terres faeries où ses parents s'étaient retirés, conférant à leur lignée une réputation de lâches. Seb, lui, n'a jamais vu les choses ainsi. • sa famille a fait son retour au sein de la rébellion en 1996 lorsqu'ils ont quittés les terres des fées pour s'installer au sein de l'institut de Chicago, repère des rebelles. • Seb a toujours été un garçon impulsif et turbulent, brave et intuitif. Il semble émaner de lui un feu intérieur bien incapable de s'éteindre. • dès qu'il a été en âge de le faire, il s'est jeté à corps perdu dans l'entrainement, bien décidé à devenir un bon chasseur d'ombres, un guerrier émérite. • il a intégré par la suite un groupe de combat dirigé par son meilleur ami et futur beau-frère, DIMITRI. • il est le parabatai de sa soeur cadette MEGARA depuis que celle-ci a atteins l'âge de procéder à la cérémonie. Elle est la seconde partie de lui, ils forment un tout. • Seb est un garçon farouchement fidèle et protecteur, en amour comme en amitié. Il est foncièrement entier. Quand il aime, il ne change pas d'avis. • il se conçoit comme un guerrier, un roc, un être de confiance à même de vous épauler. S'il aime rassurer les autres, il aime moins être lui-même rassuré. Il est très fier et tiens à toujours faire preuve de force et d'assurance. • il est plongé dans la guerre jusqu'au cou et bien décidé à en découdre même s'il doit y laisser sa vie. • il est pansexuel et fait de façon générale preuve d'ouverture d'esprit. Il n'est pas homme à verser de jugement. • pour avoir été élevé parmi eux, il accepte totalement les créatures d'obscures et se montre très tolérant à leur égard. • tolérant, il l'est tellement qu'il est tombé éperdument amoureux d'une fée de la cour unseelie, un génie du nom de BEAU.



THERE'S NOTHING MORE IMPORTANT
THAN THE BOND OF FAMILY NICHOLS

FLORA (maman) DYLAN (papa) MEGARA (sa soeur, son binôme, sa parabatai, il ne peut imaginer sa vie sans elle) PANDORA (sa petite soeur, devenue obscur qu'il aime malgré tous les conflits qui subsistent depuis toujours entre eux) TESSA (la petite dernière, le bébé, c'est sa princesse, son bijou, il n'aspire qu'à la protéger) CORDELIA (sa soeur adoptive) JONATHAN (son frère aîné)



IT'S SO HARD TO BREAK
SOMEBODY'S HEART

BEAU est un génie de la cour unseelie qu'il connait depuis son enfance. Seb en est éperdument amoureux, mais leur relation est compliquée. Ils étaient ensemble, vivant une idylle gardée secrète, mais Seb a finit par rompre à cause de différents d'apparence insurmontable. Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, il est toujours très amoureux et chaque nouvelle journée passée en tant que célibataire à un gout d'épreuve.



FRIENDS

DIMITRI (son meilleur ami, le père de ses petites nièces adorées et son beau-frère en devenir, rien que ça) DEMETRIA (sa bonne copine et partenaire de mission) EMMA (une bonne copine, ex flirt, avec qui il a la confidence relativement facile) PERLE (un autre membre de leur petit groupe en qui Seb voit une autre soeur)

HATE

DIMITRI (l'obscur qui a perverti l'esprit de sa soeur, l'arrachant aux siens, dans ses rêves, Seb le tue à chaque fois) JAMES (entre eux, ça n'a jamais vraiment collé, une mésentente presque physique, inexplicable et ne cherchant guère à être élucidée. aujourd'hui qu'il a révélé son vrai visage, Seb l'exècre plus que jamais et n'aurait pas de scrupule à l'éliminer au combat si l'occasion se présente)
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Lun 6 Fév - 15:37


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Lorsqu'il révéla à sa soeur la présence dissimulée de Beau à quelques dizaines de pas d'eux, Megara tourna la tête dans la direction indiquée. Par réflexe, Sebastian fit de même, jetant un regard vers le couloir qui s'étirait devant eux et se terminait par un rideau scintillant derrière lequel le faerie patientait. Seb se figura Beau, en train de faire les cents pas tout en lançant des regards en direction du rideau, attendant qu'il repasse à nouveau à travers. Beau était tombé immédiatement amoureux de cet univers, cette autre vie dans laquelle plus rien ne venait s'interposer dans leur relation. Sebastian ne pouvait pas le lui reprocher, bien sûr, quand bien même il ne pouvait s'empêcher de s'irriter un peu en constatant combien Beau appréciait cette autre version de sa personne. En ce qui le concernait, Sebastian persistait à se sentir comme dépossédé d'une partie de sa personne. Il n'arrivait pas à se faire à la vue de sa peau rose et douce, dépourvue de toutes runes et cicatrices et détestait se sentir aussi effroyablement vulnérable. Enfin, quoi qu'il en soit, il avait au moins Beau dont il savait que, en dépit de l'affection du génie pour ce monde étrange et de ce qu'il pouvait bien lui offrir, il ne pourrait pas se résoudre à lui faire du mal. Sebastian savait qu'il mettait sa patience à rude épreuve, mais Beau finissait quand même par plier devant lui, douloureusement, difficilement. Il lui avait promis de faire ce qui était en pouvoir pour les ramener chez eux et Seb le croyait. Il était en sécurité avec lui, ou du moins autant qu'il pouvait l'être. « Oh. » Il savait qu'elle n'appréciait pas le faerie, ou plutôt qu'elle se méfiait de lui. Beau ne portait pas dans son coeur le clan Nichols pour la bonne raison qu'il se devait de partager le coeur de Seb avec eux et, de leur côté, les membres du clan Nichols qui étaient au courant de cette relation sentimentale (c'est à dire uniquement Meg) se montraient méfiants à l'égard de l'unseelie et de l'emprise qu'il pouvait obtenir sur lui. Au milieu de toute cette tourmente, Sebastian tâchait de rassurer les uns et les autres. Dans cette optique, il n'avait de cesse de répéter à Beau qu'il l'aimait et eut à coeur de rassurer sa soeur quant aux intentions du faerie. Beau lui avait fait une promesse et il allait la respecter. « Et moi, j'pourrais pas vivre sans toi. » Les lèvres de Seb s'étirèrent en un sourire emplit d'affection pour sa soeur. Il l'aimait tellement et il était tellement heureux et rassuré de lui faire ainsi face. Apaisé de la savoir saine et sauve. Il était incapable de se figurer une existence dont elle ne fasse pas partie. Dans ce monde alternatif dans lequel ils se retrouvaient désormais coincés, l'alter-égo de Seb s'était fait retiré ses runes et ce dernier ne pouvait s'empêcher d'y voir là une trahison. Devenir un simple terrestre revenait à repousser ses parents, son frère, ses soeurs, Meg... Lui ne serait jamais capable d'une telle chose et il ne voulait pas que qui que ce soit se figure le contraire. « Moi non plus. » Il ne la laisserait jamais. C'était là une promesse qu'il se formulait. Même dans ce monde étrange, même alors qu'il n'était plus un chasseur d'ombres et que leur lien de parabatai n'existait plus, il restait présent pour elle. Il n'avait pas envie de la lâcher, pas maintenant qu'il l'avait retrouvée, mais savait qu'elle allait finir par partir là où il ne pourrait pas la suivre. Cette pensée l'ennuyait beaucoup et alors qu'il tâchait de la rassurer quant au fait qu'il avait Beau pour prendre soin de lui, il vit dans le regard de sa soeur que c'était réciproque. Elle n'avait pas envie de le laisser entre les mains du faerie, là où elle même ne pourrait pas s'assurer continuellement de son bien être, mais elle n'avait pas le choix. Il était prisonnier en terres faeries et il n'y avait rien qu'elle puisse y faire.

Ils ne pouvaient plus qu'avoir confiance en l'autre et en sa capacité à prendre soin de lui-même. Ils n'avaient même plus leur lien pour les rassurer quant au bien-être de l'autre et bien que se faisant lentement à son nouveau statut de terrestre et à cette vie étrangère, Seb doutait de pouvoir composer de si tôt avec l'absence de sa rune de parabatai. Il se sentait seul d'une certaine façon, déconnecté d'une partie de lui-même et il savait que ce sentiment allait revenir le frapper de plein fouet à l'instant où Megara allait repartir, le laissant à nouveau seul et prisonnier de cette existence qu'il n'avait pas choisi. Il n'était plus son parabatai, dans ce monde c'était Pandora qui avait pris sa place. Il devait s'y faire sans s'autoriser à oublier que toute cette vie était factice. Il était le parabatai de Meg et ce séjour dans cet étrange univers n'y changerait jamais rien. Il ne devait pas perdre de vue la personne qu'il était vraiment. Alors que ses pensées quant à son propre sort persistaient à l'accabler, Meg lâcha brusquement une véritable bombe qui le fit momentanément oublier sa propre situation peu enviable. Dimitri. Un vampire. Lui aussi se retrouvait dépossédé de sa nature de chasseur d'ombres. Lui aussi était devenu une autre personne. Sebastian se sentit emplit d'une énorme bouffée de compassion à l'égard de son meilleur ami. Cela le fit un peu dédramatiser quant à sa propre situation. Dimitri méprisait les créatures obscures et il ne parvenait même pas à imaginer ce qu'il avait bien pu ressentir en se réveillant dans ce monde, prisonnier dans la peau d'un vampire. Meg s'était mise à faire les cents pas, passant et repassant devant lui. Sebastian la couvait du regard, son regard bleu soucieux la suivant dans ses mouvements. « Mal. Il est nouveau né, perdu, convaincu qu'il va rester coincé ici, et qu'il ne va jamais pouvoir revoir nos filles. Ses émotions sont... Exacerbées. » Seb se mordit farouchement la lèvre, son regard exprimant à la compassion et la surprise alors que sa soeur cessait enfin de déambuler dans le tunnel, préférant faire une pause en s'appuyant contre l'une des parois de ce dernier. Il avait de la prendre dans ses bras dans une tentative pour l'apaiser, mais resta plutôt planté sur place à l'observer. « Et il a soif... » Seb acquiesça. Bien évidemment. « Il a tué une femme à son réveil à cause de son créateur. » La bouche de Sebastian s'ouvrit sous la stupeur. Ca n'arrivait rien de bien incroyable bien sûr, mais ça n'en restait pas moins absolument mortifiant. Bien que ce meurtre se déroule dans un univers parallèle, Seb était certain que cet évènement allait hanter son meilleur ami bien après leur éventuel retour dans leur réalité. « Je sais pas ce que je peux faire.. Je peux pas le laisser seul. » Il n'avait pas envie qu'elle parte, même si c'était égoïste. Elle était là depuis seulement une poignée de minutes. Ce n'était pas assez, ce n'était pas suffisant. Cela ne le serait jamais. Il avait besoin d'elle. Il acquiesça néanmoins aux paroles de sa soeur. Peu importe combien il avait le sentiment d'avoir besoin de Meg, Dimitri en avait encore plus besoin. Il avait vu Megara, il savait désormais qu'elle était en bonne santé et le monde tel qu'il était désormais lui apparaissait nettement moins flou grâce aux révélations de sa soeur. C'était déjà ça. Il se résolu donc à rouvrir la bouche. « Vas le retrouver » s'entendit-il dire sur un ton résolu. En quelques pas, il vint se planter devant sa soeur et enroula ses bras autour d'elle pour l'étreindre. Il la serra, doucement, puis un peu plus fort. Il tâcha d'imprimer ce moment dans sa mémoire. Il s'éloigna au bout de quelques instants et planta un baiser affectueux sur son front. « Tu dois rester auprès de lui. S'il y a bien une personne qui est capable de le rassurer et de le pousser à se contrôler, c'est bien toi » elle pouvait et devait le faire. Sebastian fit un pas en arrière. Il en avait physiquement mal de se dire qu'ils allaient à nouveau être séparés pour un laps de temps indéfini, mais il savait que c'était la chose à faire, qu'il ne devait pas la retenir. Il devait penser à Dimitri. Il ne pouvait pas se permettre la moindre once d'égoïsme, pas contenu des évènements extérieurs. « Moi je vais très bien me porter, j'ai Beau et Lehr qui reste dans le coin. Je crois que je suis autant en sécurité que je peux l'être » aussi frustrante que soit sa situation actuelle, elle ne  lui apparaissait pas des plus dangereuses. Il avait beau se sentir effroyablement vulnérable, les terres faeries de ce qu'il en avait vu semblaient relativement sûres et il doutait que Beau laisse qui que ce soit toucher un seul de ses cheveux et en ressortir intact. Non, il ne craignait définitivement rien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
the ocean burned.
You showed him all the best of you But I'm afraid your best Wasn't good enough.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
49/77  (49/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMegara N-Lightwood

Je suis à Chicago depuis le : 17/04/2016 et j'ai déjà payé : 1024 factures et gagné : 1615 gains. Il paraît que : Holland Roden est mon double. Schizo je joue aussi : Thyia Zacharias. On m'appelle : Dreamy/Mélanie et pour mon profil je remercie : balaclava (ava) + moi-même (sign).

Je suis : mariée à Dimitri Lightwood, éperdument amoureuse de lui, après s'être tournés autour pendant bien trop longtemps. La rousse a la bague au doigt.

“I won't apologize for the
FIRE IN MY EYES
Megara, 3ème née de la grande lignée des Nichols, lignée de chasseurs d'ombres longtemps dénigrés parce qu'ils ont rejoint la Résistance très tard, en 1996. Certains les disent lâches, Meg pense que tout vient à point et qu'il était temps pour la famille de faire ses preuves. ⊰ Entre 1990 et 1996, elle a vécu avec sa famille au sein d'un groupe de Faeries, et se sent de ce fait particulièrement proche des créatures obscures et des immortels. Ce phénomène l'a rendue mature très jeune ⊰ De toute sa famille, celui dont elle est le plus proche est son frère aîné Sebastian, d'un an de plus qu'elle. Ils ont toujours été absolument inséparables, et il est devenu son parabatai à l'âge de 16 et 17 ans. ⊰ Se bat avec des dagues jumelles légèrement incurvées outre les lames séraphiques ⊰ Grande acrobate, dans ses combats il est difficile de l'attraper. ⊰ Insaisissable, elle a eu de nombreuses conquêtes mais n'a jamais été amoureuse, jusqu'à Dimitri Lightwood ⊰ Elle ne supporte pas qu'on insulte une créature obscure devant elle, et ne se gêne pas pour recaler la personne assez sèchement. ⊰ C'est une grande sensible à tout ce qui l'entoure, et ses parents pensent que c'est lié au fait qu'elle ai grandi avec les Faeries.

OU QUE TU AILLES, J'IRAIS.
“Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré.
Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,
Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort“ Parabatai.



I'M A KING AND YOU'RE A QUEEN
and we will stumble through heaven“
Elle connaît DIMITRI depuis près de vingt ans, l'a toujours côtoyé, apprécié malgré leurs différences. Le mur qu'il s'est construit constituait un challenge pour Megara, qui s'est juré de le briser, tout comme elle voulait briser ses convictions en lesquelles les créatures obscures seraient toutes mauvaises et indigne de confiance. Ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'était à ce qu'inconsciemment, il suscite aussi quelque chose chez Meg : Des sentiments. La rouquine vive et souriante est tombée amoureuse du brun froid dont la famille possède une histoire lourde. Coup de foudre à retardement, 20 ans pour développer un amour aussi tardif que puissant. Ils sont fiancés depuis juillet, et elle a accouché de leurs jumelles, Clarissa et Leandra, le 22 novembre.


THE FAMILY
si vis pacem, para bellum.“
La famille Nichols, chaotique, à la fois unie et détruite. SEBASTIAN est non seulement son frère aîné, mais également son parabatai. Depuis la naissance, leur proximité est telle qu'ils sont assimilés à des jumeaux, malgré leur année de différence. C'est son âme sœur, sa moitié, son essentiel, l'être le plus important de son existence.+ TESSA c'est la plus jeune, la prunelle de ses yeux. A quinze ans, elle a échoué avec son frère pour la protéger d'un démon. Depuis, sa vie est liée à un poison. Depuis, elle veille sur elle plus que sur sa propre vie.+ Sa seconde soeur, PANDORA, son opposé. Leurs avis divergent constamment. La blonde, la rousse. La rebelle, et l'obéissante. La rancune demeure venant de Pandora, depuis l'échec de Megara et Sebastian pour protéger Tessa. Leur lien s'est détruit quand la plus jeune est tombée amoureuse d'un obscur. Quand elle a passé chez l'ennemi. Et pourtant, Megara ne cessera jamais de lutter pour la récupérer. Et l'aîné, le détaché, TERRENCE, celui qui refuse de prendre part à une guerre alors que sa famille a besoin de lui. Malgré tout, Meg l'aime profondément. + CORDELIA, la jumelle d'une autre mère, le même nom, pas le même sang, la faerie dont les parents ont lutté aux côtés de la Rébellion et en ont péri. Sa sœur, envers et contre tout.


LES REBELLES
pulvis et umbra sumus“
EMMA, c'est sa meilleure amie depuis l'enfance, dès son arrivée à l'institut, la jeune de Lornet l'a accueillie à bras grands ouverts, quand tous les autres lui tournaient le dos à cause de son nom. S'il n'y avait pas eu Sebastian, elle aurait probablement demandé à la jeune fille de devenir sa parabatai. + DEMETRIA, une de ses meilleures amies avec Emma, et la jumelle de Dimitri. Elles se connaissent depuis toutes petites, et ont toujours combattu côte à côte. Un froid subsiste cependant depuis que Meg est en couple avec son frère, comme elle ne le lui a pas dit avant. +


LES INSIPIDES
Dura lex, sed lex.“
De sa naissance à ses six ans, Megara a grandi au sein de Faeries. LEHR est l'un d'entre eux, et il est ce qui s'apparente le plus à sa famille en dehors des Nichols, son protecteur, et son ami. +


LES OBSCURS
Ave atque vale“
Elle méprise TIMOTHY et n'aspire qu'à sa destruction. Il a voulu la tuer, lui a pris sa soeur, a torturé son petit ami... S'octroyant la place de choix de "tête à abattre" aux yeux de la rouquine.
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Mer 1 Mar - 23:14


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Megara ne pourrait jamais vivre sans Sebastian, c'est un fait. Tout petits, ils s'étaient promis de toujours être là l'un pour l'autre, et la perspective de savoir son frère coincé ici, en terres faeries, avec Beau qui plus est était loin de l'enchanter. Méfiante, elle l'est toujours quand il s'agit de son parabatai et frère, et elle même si elle est rassurée par les paroles de Seb, elle ne peut s'empêcher de rappeler qu'elle ne serait rien sans lui, Meg. Rien du tout. Elle doit son évolution et ses ambitions à Sebastian, petite fille qui voulait tout faire comme son grand frère, ils ont fini par grandir à deux, ce qu'il voulait accomplir, elle voulait le faire à ses côtés. Bien avant qu'ils atteignent l'âge, c'était une évidence qu'ils finiraient tous deux parabatai.« Moi non plus. » Pour toute réponse à sa phrase, Megara fit un sourire rempli d'une affection débordante. Et pourtant, elle n'aimera jamais assez Sebastian. Il est son tout, et ça la déchire de le savoir enfermé ici, incapable de la suivre comme ils ont l'habitude de le faire dans leur monde.

Dans ce monde, ils n'étaient pas Parabatai, c'est un fait, et la surprise de Megara avait été d'autant plus violente lorsqu'elle a constaté que sa soeur Pandora avait pris le rôle de leur frère aîné, liée à Megara dans ce monde où les deux soeurs semblaient inséparables. Cette complicité avait profondément touché et blessé la jeune femme, réalisant que dans ce monde, elle avait quelque chose qu'elle ne retrouverait probablement jamais dans le leur. Mais au fond, les découvertes qui avaient suivi n'avait pas donné envie à la jeune fille de rester ici pour autant: Un frère disparu, une guerre différente, celle de la chasse aux sorcières menées par les humains, un monde sans évolution, et enfin... Un fiancé devenu vampire. C'est d'ailleurs à la suite de cette révélation sur Pandora et elle que vient le sujet Dimitri, sujet délicat mais obligatoire, quand elle avoue que son futur mari est un jeune vampire dans cette réalité. Triste ironie du sort quand on prend en compte le fait que le Lightwood méprise au plus haut point les créatures obscures, et surtout les vampires, qui sont de loin ceux qui profitent le plus de la guerre obscure depuis un siècle dans leur monde. Devant le regard d'un Sebastian hébété, Megara s'applique à raconter tout: Combien il est déboussolé, perdu, le fait qu'il a ôté la vie, bien qu'elle s'abstienne de lui mentionner qu'elle a bien failli y passer également. Après tout, sur ce point là, la jeune Nichols ne peut s'en prendre qu'à elle-même. « Vas le retrouver » La rousse relève alors les yeux vers son aîné, bouche bée, ne comprenant pas de prime abord jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'il était en train de l'inciter à repartir d'ici pour qu'elle retrouve son fiancé. « Qu.. » Elle n'a pas le temps de demander quoi, pourquoi, comment, s'il est sûr, car déjà, l'étreinte rassurante de son frère l'enveloppe d'une douceur qu'il est le seul à pouvoir lui donner. Elle relève ses mains tremblantes pour les passer à son tour dans le dos de Sebastian qu'elle étreint tendrement, resserrant sa prise pratiquement en concerto de son frère qui la serre un peu plus fort. Et elle reste silencieuse, Meg, jusqu'à ce qu'elle sente les lèvres de son frère se presser contre son front. « Tu dois rester auprès de lui. S'il y a bien une personne qui est capable de le rassurer et de le pousser à se contrôler, c'est bien toi » Il se recule, elle fait de même, mais garde sa main dans la sienne, contact nécessaire alors qu'elle sait que l'issue de cette discussion est en train de les encourager à se séparer. « Tu es sûr ...? » Qu'elle s'entend dire finalement, scrutant le regard de Sebastian à la recherche des réponses à ses interrogations. Elle a beau savoir que Dimitri a besoin d'elle, Sebastian est son frère, son parabatai, peu importe si dans cette vie ils n'ont pas choisi d'être liés. L'idée d'être séparée de lui lui semblait intolérable et absurde, mais avec les liens du sang, Megara a un autre engagement : Celui de son coeur, envers un certain Lightwood. Et Seb continue alors de faire en sorte de la rassurer comme il peut. « Moi je vais très bien me porter, j'ai Beau et Lehr qui reste dans le coin. Je crois que je suis autant en sécurité que je peux l'être » Il marque un point, elle le sait. Les terres faeries sont sûres pour lui, bien plus sûres que l'extérieur de ce que Meg en avait vu. Tendrement, elle encadre le visage de son frère de ses doigts fins, et embrasse son front à son tour. « Je vais revenir, Seb. Au plus vite, je reviendrais, et on va réfléchir ensemble à un moyen de tous rentrer chez nous. Je te le promets. » Et à nouveau, elle le pris dans ses bras, profitant de ce contact dont elle avait manqué depuis son arrivée dans ce monde étrange et parallèle à leur existence.

Après de longues secondes, elle recule à son tour, pince les lèvres, esquisse un sourire à l'attention de son aîné. « Ici, tu as l'air plus jeune que moi. Est-ce que ça veut dire que je peux te réprimander ? » Elle fait un sourire léger, taquin, doux. Et elle reprend, plus sérieuse: « Prends soin de toi, et si Beau fait la moindre bêtise, je lui arrache ses cheveux roses avec une pince à épiler. » Et elle ne rigole pas tant en disant ça, ce n'est qu'une sentence bien trop douce en comparaison de ce qu'elle pourrait faire si on venait à faire du mal à Sebastian. Après de longues secondes à avancer à reculons pour ne pas quitter son frère du regard, Meg se décida alors à tourner le dos pour retrouver le portail qui la mènerait à l'extérieur, hors des terres du Petit Peuple. Loin de son frère, mais bien déterminée à retrouver Dimitri pour le maintenir et le ramener avec son frère auprès de la vie qui leur appartient. Celle où Megara n'est pas la seule chasseuse d'ombres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]AND I DON'T WANNA LIVE FOREVER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MEGARA ⊰ Been sitting eyes wide open behind these four walls, hoping you'd call. It's just a cruel existence like there's no point hoping at all. Baby, baby, I feel crazy, up all night, all night and every day. Give me something, oh, but you say nothing. What is happening to me?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
51/77  (51/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOSebastian R. Nichols


THERE'S JUST NO POINT IN
HATING SOMEONE YOU LOVE

Je suis à Chicago depuis le : 18/09/2016 et j'ai déjà payé : 274 factures et gagné : 835 gains. Il paraît que : aaron est mon double. Schizo je joue aussi : Sirius, le mâle alpha axé nouvel ordre. On m'appelle : MONTCLAIRE (leslie) et pour mon profil je remercie : timeless., tumblr, astra.

Je suis : pansexuel


SEBASTIAN RAPHAEL
NICHOLS LOVELACE

fils (second enfant) de DYLAN et FLORA (née Lovelace) Nichols. • il a passé sa petite enfance (jusqu'à l'âge de sept ans) en terres faeries où ses parents s'étaient retirés, conférant à leur lignée une réputation de lâches. Seb, lui, n'a jamais vu les choses ainsi. • sa famille a fait son retour au sein de la rébellion en 1996 lorsqu'ils ont quittés les terres des fées pour s'installer au sein de l'institut de Chicago, repère des rebelles. • Seb a toujours été un garçon impulsif et turbulent, brave et intuitif. Il semble émaner de lui un feu intérieur bien incapable de s'éteindre. • dès qu'il a été en âge de le faire, il s'est jeté à corps perdu dans l'entrainement, bien décidé à devenir un bon chasseur d'ombres, un guerrier émérite. • il a intégré par la suite un groupe de combat dirigé par son meilleur ami et futur beau-frère, DIMITRI. • il est le parabatai de sa soeur cadette MEGARA depuis que celle-ci a atteins l'âge de procéder à la cérémonie. Elle est la seconde partie de lui, ils forment un tout. • Seb est un garçon farouchement fidèle et protecteur, en amour comme en amitié. Il est foncièrement entier. Quand il aime, il ne change pas d'avis. • il se conçoit comme un guerrier, un roc, un être de confiance à même de vous épauler. S'il aime rassurer les autres, il aime moins être lui-même rassuré. Il est très fier et tiens à toujours faire preuve de force et d'assurance. • il est plongé dans la guerre jusqu'au cou et bien décidé à en découdre même s'il doit y laisser sa vie. • il est pansexuel et fait de façon générale preuve d'ouverture d'esprit. Il n'est pas homme à verser de jugement. • pour avoir été élevé parmi eux, il accepte totalement les créatures d'obscures et se montre très tolérant à leur égard. • tolérant, il l'est tellement qu'il est tombé éperdument amoureux d'une fée de la cour unseelie, un génie du nom de BEAU.



THERE'S NOTHING MORE IMPORTANT
THAN THE BOND OF FAMILY NICHOLS

FLORA (maman) DYLAN (papa) MEGARA (sa soeur, son binôme, sa parabatai, il ne peut imaginer sa vie sans elle) PANDORA (sa petite soeur, devenue obscur qu'il aime malgré tous les conflits qui subsistent depuis toujours entre eux) TESSA (la petite dernière, le bébé, c'est sa princesse, son bijou, il n'aspire qu'à la protéger) CORDELIA (sa soeur adoptive) JONATHAN (son frère aîné)



IT'S SO HARD TO BREAK
SOMEBODY'S HEART

BEAU est un génie de la cour unseelie qu'il connait depuis son enfance. Seb en est éperdument amoureux, mais leur relation est compliquée. Ils étaient ensemble, vivant une idylle gardée secrète, mais Seb a finit par rompre à cause de différents d'apparence insurmontable. Il n'a pas pris cette décision de gaieté de coeur, il est toujours très amoureux et chaque nouvelle journée passée en tant que célibataire à un gout d'épreuve.



FRIENDS

DIMITRI (son meilleur ami, le père de ses petites nièces adorées et son beau-frère en devenir, rien que ça) DEMETRIA (sa bonne copine et partenaire de mission) EMMA (une bonne copine, ex flirt, avec qui il a la confidence relativement facile) PERLE (un autre membre de leur petit groupe en qui Seb voit une autre soeur)

HATE

DIMITRI (l'obscur qui a perverti l'esprit de sa soeur, l'arrachant aux siens, dans ses rêves, Seb le tue à chaque fois) JAMES (entre eux, ça n'a jamais vraiment collé, une mésentente presque physique, inexplicable et ne cherchant guère à être élucidée. aujourd'hui qu'il a révélé son vrai visage, Seb l'exècre plus que jamais et n'aurait pas de scrupule à l'éliminer au combat si l'occasion se présente)
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   Jeu 9 Mar - 10:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Depuis qu'il avait repris connaissance en ce monde étrange, il n'avait eut de cesse de s'inquiéter du bien-être de Meg. Il savait que cela dépassait totalement beau, l'affection et le dévouement qu'il avait pour sa famille et que cette dernière lui rendait si bien. C'était un sujet récurrent de disputes entre eux : pourquoi fallait-il que le clan Nichols se fasse obstacle à leur histoire d'amour, empêchant Sebastian de se laisser totalement aller à celle-ci, de se consacrer à Beau corps et âme comme ce dernier le faisait déjà envers lui. Seb doutait que Beau puisse un jour comprendre l'intensité du lien qui l'unissait au sien et plus particulièrement à Meg. Leur lien de parabatai qui ne lui apparaissait que plus précieux maintenant qu'il avait disparu. De se retrouver ainsi coupé d'une certaine façon de sa soeur, Sebastian n'en réalisait que mieux encore combien leur relation fraternelle privilégiée lui était précieuse. La simple idée de la voir repartir, l'abandonnant en terres faeries là où il demeurait coincé à cause d'un voeux que son alter-égo avait formulé, lui donnait l'envie de l'étreindre de toutes ses forces et de ne plus jamais la lâcher. Il n'avait pas envie qu'elle reparte déjà, pas alors qu'il lui semblait qu'il venait à l'instant de la retrouver. Il en avait le vertige à l'idée de la voir à nouveau s'évanouir dans la nature, loin de lui, là où il ne pouvait pas la suivre. Pour la première fois de son existence, Sebastian se retrouvait coincé sur place au sens littéral du terme, forcé de se complaire dans l'inaction, incapable de prêter main forte à Megara. Son sentiment d'impuissance ne s'en trouvait que plus prononcé. Il n'était pas du tout familier à ce genre de sentiment. Déjà alors qu'il n'était qu'un gosse innocent, foulant de sa démarche aérienne les terres faeries où il vivait encore avec les siens, il ne supportait pas de tenir en place, causant de belles peurs à ses parents et à Lehr, dont le côté protecteur s'était toujours vu exacerbé en présence des bambins Nichols. Même alors qu'il avait encore un visage poupon ourlé de boucles noires soyeuses, il fallait toujours qu'il demeure dans l'action, courant du haut de ses petites jambes, repoussant encore et toujours les limites de son univers. A chaque fois, Megara était derrière lui, telle une ombre, présence permanente, rassurante. Elle avait toujours était à ses côtés, tant et si bien que son absente en elle-même n'avait désormais plus rien de naturel. Sans sa soeur, Sebastian se sentait comme abandonné, amputé d'une partie de lui-même. Il n'était pas vraiment lui sans Meg.

Il ne pouvait pas la retenir cependant, pas plus qu'il ne pouvait la suivre. Il allait devoir la laisser filer maintenant, pour un laps de temps dont il ignorait encore tout de la durée. Il ne pouvait pas la garder auprès de lui, même si tout le poussait à se laisser aller à une réaction égoïste. Il fallait qu'il soit raisonnable cependant. Dimitri avait besoin d'elle. Dimitri dont elle était amoureuse. Dimitri qui était le père de ses enfants. Dimitri qui, outre son statut de futur beau-frère, demeurait le meilleur ami de Seb. Pour lui, pour son ami, Sebastian devait faire un effort. Vas le retrouver les mots lui brulèrent la gorge alors qu'il les prononçait. Il savait que c'était la bonne chose à faire, la seule chose à faire. Lui n'était pas en danger en dépit de sa situation déconcertante. Il était en sécurité, même si se retrouver ainsi coincé l'exaspérait profondément et il avait Beau, Beau qui était bien décidé à faire tout ce qui était en pouvoir pour éviter qu'il se mette en danger. Seb ne risquait rien. Il survivrait très bien sans sa soeur, en dépit de la douleur qu'une telle idée lui inspirait. La simple pensée que Meg allait bientôt à nouveau disparaître hors de son champ de vision lui donnait le sentiment d'un vide béant incrusté dans sa chair. Meg leva sur lui un regard hébété, visiblement désarmée par ses paroles. « Qu.. » Mais il ne lui laisse pas le temps d'aller plus loin, Seb. Sans lui laisser le temps d'ajouter quoi que ce soit, il réduit au néant la distance qui les sépare encore pour l'étreindre avec force, comme pour se rattacher à elle. Alors qu'il la serrait contre lui, il tâcha d'imprimer mentalement dans ses pensées chaque instant de cet étreinte, afin de pouvoir se réfugier plus tard dans ce souvenir afin de s'y raccrocher. Et il a envie d'être égoïste. Il a envie de lui demander de rester avec lui car la perspective d'instants passés sans elle lui déplait profondément. Il a envie de demeurer ainsi éternellement à l'étreindre avec force. Mais il ne peut pas. Il le sait. A regret, il s'écarte légèrement, dépose un baiser sur son front. Il tâche de la rassurer avec des paroles en laquelle il croit. Il lui dit qu'il ne risque rien, qu'il est plus en sécurité qu'il ne pourrait l'être et il sait que c'est vrai. Même s'il préférerait largement la suivre, se mettant au danger par la même occasion, il demeure coincé dans un lieu sécurisé, sous la garde surveillée d'une personne profondément entichée de lui et bien décidée à le garder en vie par tous les moyens possibles. Même dans un monde foncièrement idéal, il aurait été plus dur de s'assurer un cadre encore plus sécurisé. Pour la première fois de sa vie, Seb se voyait obliger d'assister au combat qui se déroulait devant ses yeux depuis le banc de touches. Il se voyait privé de sa capacité à agir. Une fois n'étant pas coutume, il était en sécurité et forcé de s'en complaire même si cela signifiait qu'il devait accepter de laisser ses proches se mettre en danger sans pouvoir faire quoi que ce soit pour les protéger. Il se trouvait de l'autre côté de la barrière et si ce côté était effectivement plus sûr, il ne lui apportait pour l'heure aucun réconfort. Meg vint entourer de ses doigts fins son visage avant de l'embrasser sur le front à son tour. Seb songea avec une légère irritation que la différence de taille entre sa soeur et lui était nettement moins prononcée dans cet univers étranger. Par l'ange, qu'est-ce qu'il pouvait se trouver chétif. « Je vais revenir, Seb. Au plus vite, je reviendrais, et on va réfléchir ensemble à un moyen de tous rentrer chez nous. Je te le promets. » Alors que sa soeur l'étreignait à nouveau, il acquiesça doucement de la tête. « Bien sûr, ça va aller » dit-il, pour elle et pour lui. Il devait y croire. Croire que tout ceci n'avait rien de permanent, qu'ils allaient retrouver leur monde, leur existence et que tout cela, toute cette histoire, ne serait bientôt qu'une drôle d'aventure passée sur laquelle ils peineront à mettre des mots. Que tout ceci serait bientôt de l'histoire ancienne et qu'à nouveau, il pourrait rentrer avec sa soeur à l'institut, là où était sa place.

Lorsque Meg le lâcha, il fit de son mieux pour ne pas avoir l'air aussi peiné à l'idée de son départ qu'il ne l'était en vérité tout en sachant que sa soeur, qui le connaissait mieux que n'importe qui d'autre en ce monde, ne serait pas dupe. « Ici, tu as l'air plus jeune que moi. Est-ce que ça veut dire que je peux te réprimander ? » Seb se fendit d'une petite moue boudeuse qui disparu bien vite au profit d'un sourire imprégné de douceur. Il inclina de façon presque imperceptible la tête, invitant sa soeur à continuer. « Prends soin de toi, et si Beau fait la moindre bêtise, je lui arrache ses cheveux roses avec une pince à épiler. » Les paroles de sa soeur eurent le mérite de lui attacher un petit rire. « Je le lui dirais » répondit-il, amusé par une telle idée tout en voyant bien à l'air arboré par sa soeur qu'elle ne déconnait pas vraiment. Seb n'en fut que plus touché. « Sois prudente toi aussi, je ne serais pas là pour te sauver les fesses » la taquina-t'il. Si ses paroles étaient prononcées sur un ton léger, il en avait vraiment gros sur la patate. Il n'avait vraiment aucune envie de la laisser affronter ce qui l'attendait en dehors des terres faeries seule. Après tant d'années passées à demeurer à ses côtés en permanence, l'idée de se séparer d'elle, ne serait-ce que pour une poignée de minutes, lui semblait vraiment contre-nature. Il devait se faire violence cependant et ce fut ce qu'il fit. « Vas-y, file » dit-il, le coeur au bord des lèvres. Ils se suivirent longuement du regard alors que Meg s'éloignait dangereusement. Seb fit un effort prodigieux pour ne pas s'élancer derrière elle. Oh, il crevait d'envie de la rejoindre tout en sachant la chose purement et simplement impossible. Lorsqu'enfin, sa soeur fit volte-face et s'engouffra à travers le portail ouvert, Seb ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose avant de se raviser. Il demeura quelques instants silencieux, à regarder l'endroit où le portail venait de se refermer sur la silhouette si familière de sa petite soeur, avant de s'en détourner. Lentement, sans un mot, il se mit à avancer dans l'autre sens, arpentant le couloir de sa démarche un peu moins gracieuse qu'à l'ordinaire, couloir au bout duquel Beau devait sans nul doute s'impatienter.


-FIN DU RP-



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
the ocean burned.
You showed him all the best of you But I'm afraid your best Wasn't good enough.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: you know with you i'm fine (megarian)   

 
you know with you i'm fine (megarian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Tarte fine abricots/frangipane
» Caaat powaaaaaaaa! /ZBAF/ Prèz' de Fine Patte :
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» everything will be fine ▲ GEMVEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: City of Bones :: Les Intrigues :: Salem à Chicago-
Sauter vers: