Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
32/77  (32/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
NEC PLURIBUS IMPAR
NEC PLURIBUS IMPARLisbeth Lefebvre
Je suis à Chicago depuis le : 15/08/2016 et j'ai déjà payé : 308 factures et gagné : 675 gains. Il paraît que : Deborah Ann Woll est mon double. Schizo je joue aussi : Lehr O'Siodhachain & Jeremiah Fitz. On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Shyia et tumblr

Je suis : papillonnante
Sujet: Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora   Sam 24 Déc - 20:55

Nice too meet you, I guess. ☽ Lisora
Aurora
feat.
Lisbeth


 

 



 

 

There's nothing worse, feeling choices are made for us. There's nothing you can do, but swim in shit and hope you don't get too much in your mouth.  Δ Karen Page


19 Décembre 2016


Ça commence comme un rêve. Tu as cette sensation de t’endormir, de plonger dans un nuage, cotonneux, doux, moelleux. Tu ouvres les yeux et… tu ne reconnais plus rien. C’est comme si tu avais été plongée dans une reconstitution historique du XVIIème siècle. Pas un gratte-ciel à l’horizon, seulement de modestes demeures d’époque. Peu importe où tu poses ton regard les gens sont habillés comme il y a trois siècles. Tout ça n’a pas de sens. « Saoirse ? Mon amour… » Une voix d’homme s’infiltre dans ton esprit, tu tournes la tête dans sa direction et tu tombes nez à nez avec deux émeraudes qui te fixent comme si tu étais la huitième merveille du monde. Il vient se saisir d’une de tes mains, sur laquelle tu remarques d’étranges tatouages que tu n’avais pourtant jamais vus auparavant, la prenant entre les siennes, comme s’il chérissait chaque parcelle de ton corps, même tes doigts délicats. « Tout va bien Saoirse ? Tu m’as semblé à des lieues d’ici… » C’est à toi qu’il s’adresse, pas de doute. Mais tu ne reconnais pas ce prénom par lequel il t’interpelle. Qu’est-ce que tout ça…

Tu réfléchis, vite. Quelque chose ne va pas. Tout ce dont tu te rappelles c’est qu’à une telle époque la chasse aux sorcières était de mise, c’était ta période préférée et en même temps celle qui te terrifiait le plus. Sans doute tout ça n’est qu’un rêve et tu finiras par te réveiller, mais dans le doute… tu aimerais autant qu’on ne te croit pas folle et que tu finisses au bûcher. Prudence est mère de sûreté. « Oui, oui, pardon… je, je ne me sens pas très bien. » bredouilles-tu hésitante avec une légère moue, feintant en effet d’être souffrante. « Ce doit être le bébé, cela te fatigue trop. On va aller directement chez tes parents, je pourrais l’aider à préparer le dîner de ce soir. » te répond-il alors que tu baisses les yeux sur ton ventre légèrement arrondi. Ce rêve est décidément bien étrange, et foutrement réel aussi alors que ta main se pose comme par réflexe dessus.

Tu le laisses t’entraîner au travers des rues de ce village dont tu ne reconnais absolument rien, jusqu’à une demeure modeste mais qui doit sans doute être magnifique au printemps, à chaque rebord de fenêtre est accroché un bac de fleurs, certains semblent contenir quelques plantes d’hiver, mais la plupart sont vides, attendant le redoux d’une saison plus clémente. Celui que tu as supposé être ton compagnon frappe un coup avant d’entrer, t’entraînant à sa suite. « Isadora ? C’est nous. Saoirse ne se sentait pas très bien, on n’a préféré venir plus tôt. » vous annonce-t-il, n’apportant que plus de questions encore à cet étrange rêve. Une magnifique jeune femme fait son entrée dans ce couloir, venait vous saluer tous les deux avant de te prendre dans ses bras. « Ma chérie, combien de fois devrais-je encore te dire de te ménager ? » te réprimande celle que tu devines être cette Isadora. « Apparemment une fois de plus. » plaisante l’homme à tes côtés alors qu’il t’aide à te débarrasser de ton châle et de ton manteau avant d’en faire de même pour lui. C’est alors que tu remarques que lui aussi porte des tatouages similaires à ceux que tu as remarqué un peu plus tôt sur ta main. « Vous savez bien à quel point votre fille peut être têtue. » Pardon ? Pause, et on recommence. Sa fille ? Cette femme n’est pas sa mère. De ça elle en est sûre. Elle est beaucoup trop jeune pour ça, elle pourrait être sa sœur… Plus ce rêve avance et moins tu y comprends quelque chose. Tu te laisses entraîner par cette femme et cet homme dans une pièce que tu soupçonnes être le salon. Tu t’abîmes dans tes pensées tandis que tu les entends vaguement discuter ensemble et que celui qui semble être le mari d’Isadora –encore un visage que tu ne connais pas, tu n’es plus à ça près– vous a rejoint, encore un avec d’étranges tatouages dessinés sur sa peau.

Tu es tirée de tes réflexions par le bruit de pas descendant en trombe des escaliers et c’est deux frimousses rousses qui apparaissent soudain dans l’embrassure de la porte du salon. Un jeune homme longiligne, aux traits fins et doux vous fait face, il doit avoir à peine quelques années de moins que toi, entre vingt-six et vingt-huit ans à peu près, lui aussi arbore d’étranges tatouages sur sa peau. Est-ce un signe d’appartenance à une famille ? Il se fige en t’apercevant, la surprise se lit clairement sur son visage avant qu’il ne soit soudain illuminé par une immense joie. À ses côtés une jeune fille, elle aussi aux magnifiques cheveux roux, tombant en magnifiques boucles sur ses épaules. Elle est un peu plus jeune que le garçon, vingt-cinq tout au plus. Mais tu n’as pas le temps de la détailler plus que cela que le jeune homme t’as déjà sauté dessus et te sert dans ses bras comme s’il craignait que tu ne disparaisses. Si c’est un rêve il est drôlement réaliste. « Jamie ! Fais donc attention ! Je sais bien que ta sœur n’est pas en sucre, mais le bébé est fragile. » s’écrit Isadora, contraignant le fameux Jamie a relâché légèrement son étreinte bien qu’il ne te lâche toujours pas. « Tu as raison m’man, pardon Saoirse, mais tu m’as tellement manqué. » te sourit-il t’entraînant avec lui pour vous asseoir sur le canapé du salon où il s’assoit juste à côté de toi. Son regard te met légèrement mal à l’aise. Il te regarde comme s’il te voyait pour la première fois et qu’il cherchait à graver chacun de tes traits dans sa mémoire et en même temps en ayant une envie folle de te poser une multitude de questions. Tu te dandines nerveusement sous ce regard inquisiteur, pourtant tu ne te lèves pas. C’est une sensation bien étrange mais… tu as le sentiment d’être à ta place ici, dans cette maison, auprès de toutes ces personnes.
© Gasmask




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOAurora Montgomery

Let's go take a howl at that moon!
☾ Werewolf Girl

Je suis à Chicago depuis le : 30/08/2016 et j'ai déjà payé : 66 factures et gagné : 121 gains. Il paraît que : Kitkat Hot McNamara est mon double. Schizo je joue aussi : que moi ça me suffit! On m'appelle : Emeline et pour mon profil je remercie : sparkle & Tumblr

Je suis : ex-fiancée à Gabriel Osborn
Sujet: Re: Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora   Dim 15 Jan - 19:23


Nice too meet you, I guess. ☽ Lisora
Aurora
feat.
Lisbeth








There's nothing worse, feeling choices are made for us. There's nothing you can do, but swim in shit and hope you don't get too much in your mouth. Δ Karen Page


19 Décembre 2016


Ce n’était pas réel, ça ne pouvait l’être. Elle l’avait souhaité à de nombreuses reprises au cours de ces derniers mois, effacer ce moment qui avait changé sa vie à tout jamais. Ses crocs se plantant dans sa peau, Gabriel intervenant avant que le loup de la rébellion n’en finisse avec elle... La morsure l’avait profondément transformée, changée. L’humaine cohabitait avec la louve et ses instincts de prédateur. Les premiers mois avaient été difficiles, le moindre de ses émotions se décuplant à vitesse grand V et entrainant la transformation. Elle était devenue bestiale, animale, soumise à ses plus profonds instincts. Elle avait cependant appris à vivre avec et à se maitriser à force de persévérance. Or en cet instant, elle pouvait ressentir cet immense vide au fond de son être. Elle se sentait incomplète, comme si une plus profonde partie d'elle-même lui avait été arrachée... La louve n’était plus. Elle aurait dû s’en réjouir, l’ayant tant souhaité et au lieu de ça elle commençait à s’inquiéter. Il n’existait aucun remède à la lycanthropie, pas un seul moyen de faire machine arrière et de retourner au stade Obscur… Elle s’était renseignée, elle avait fouillé tout un tas de bouquins, consulter des sorciers… vainement. Alors comment pouvait-elle être… qu’est-ce-qu’elle était à présent d’ailleurs ? « Aurora ?! Aurora ?! » Elle se releva aussitôt pour aller à la rencontre de cette voix connue et familière, celle de son frère. Lui aurait peut-être davantage d'informations à ce propos... Leurs regards se rencontrèrent, soulagés. « Bordel heureusement tu es là ! » Elle vint se blottir brièvement dans ses bras rapidement interpellée par la marque sur son cou, d’un noir d’encre alors qu’elle aurait dû être d’un rouge sang. « Ta rune… » Lui faisant tourner la tête pour mieux l’observer, elle traça le contour de la rune de son doigt, si caractéristique des... « Nephilim » prononça-t-elle alors à voix haute surprise. « Tu es un… » Il se soustraya à ses doigts d’un pas en arrière avant de lui prendre sa propre main et lui montrer son bras. Une marque similaire trônait sur l’avant-bras de la jeune femme. « Et vu ton accoutrement ainsi que les lieux, ce n’est pas la seule chose qui est étrange ici… » Le regard d'Aurora parcourut la pièce. Tout ici semblait être d'une autre époque, quelque peu plus ancienne. Où étaient-ils donc et comment avaient-ils pu arriver en ces lieux ? « Papa et Maman… » Ils hochèrent la tête d’un air entendu avant de filer vers l’escalier.

Une surprise les attendait au rez-de-chaussée. Une du genre rousse avec de magnifiques prunelles claires… S’arrêtant sur le seuil, Aurora observa la jeune femme au ventre arrondi se tenant au beau milieu du salon déjà étreinte par son frère. La petite dernière n’avait jamais connue sa sœur ainée. Parfois, elle surprenait ses parents en train de converser à son propos mais il ne s’agissait là que de regrets et de manque. Quand elle avait posé la question étant enfant, on lui avait seulement répondu qu’elle avait disparu mais avec le temps la réalité s’était imposée à elle : Saoirse était morte. MORTE ! Et les morts le restaient, enfin hormis les vampires mais il s’agissait là d’un tout autre sujet....

Tout ceci n’était qu’une vaste mascarade ayant pour sombre objectif de ressasser leur passé. Ce ne pouvait être autrement. Elle ne pouvait être là, c’était impossible. « Tu n’es pas réelle » Tous les regards convergèrent dans sa direction, surpris. Un silence s'imposa avant qu'une main vienne se poser sur l'épaule de la jeune femme. « Aurora ma chérie mais que racontes… » Elle rejeta sèchement le contact de son père. Il la regardait inquiet. Jamie lui de son côté lui fit de gros yeux pour qu’elle se taise mais là c’était trop. Elle n’était plus une louve, pas même une Obscur mais bel et bien une Nephilim qui vivait dans une maison d’une autre époque avec sa défunte sœur… du délire en somme ! Fixant cette dernière pendant de longues secondes, elle ne put nier les ressemblances, à commencer par la longue chevelure rousse qu’elle arborait et les traits de son visage si familier… « qui es-tu ? » lança-t-elle dans un souffle, complètement perdue.
© Gasmask




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
32/77  (32/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
NEC PLURIBUS IMPAR
NEC PLURIBUS IMPARLisbeth Lefebvre
Je suis à Chicago depuis le : 15/08/2016 et j'ai déjà payé : 308 factures et gagné : 675 gains. Il paraît que : Deborah Ann Woll est mon double. Schizo je joue aussi : Lehr O'Siodhachain & Jeremiah Fitz. On m'appelle : Luiyna et pour mon profil je remercie : Shyia et tumblr

Je suis : papillonnante
Sujet: Re: Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora   Mer 18 Jan - 3:57

Nice too meet you, I guess. ☽ Lisora
Aurora
feat.
Lisbeth


 

 



 

 

There's nothing worse, feeling choices are made for us. There's nothing you can do, but swim in shit and hope you don't get too much in your mouth.  Δ Karen Page


Depuis que tu t’es réveillée dans ce nouveau corps, rien ne fait sens à tes yeux. De ce mari que tu te découvres, cette famille qui n’est pas la tienne, cet amour débordant qui émane de chacun d’eux, c’est presque trop. Tu ne sais pas quoi en faire, tous ces gens sont des inconnus pour toi, mais tous semblent te connaitre bien qu’aucun ne t’appelle par ton prénom. Même le jeune homme qui a été le premier à avoir une réaction différente des autres. Passé son apparente surprise de te voir, lui aussi te couve d’amour, mais d’une façon étrange, pas comme les autres. Eux te regardent comme un membre de leur famille depuis des années lui… lui semble te découvrir et vouloir rattraper l’amour de plusieurs années en une seule fois, c’est franchement déconcertant et légèrement inconfortable. Tu es détournée du jeune homme par la jeune femme qui s’exprime enfin. « Tu n’es pas réelle. » affirme-t-elle d’une voix qui semble claquée dans l’air, imposant quelques secondes de silence, rompu par celui qui semblait être ton père dans ce rêve étrange. « Aurora ma chérie mais que racontes… » tente-t-il de l’apaiser sans succès alors qu’elle se dérobe à son contact. Tu vois celui qui se prénomme Jamie se tourner vers elle, tu devines qu’il ne lui renvoie pas un regard amical, mais tu ne peux voir son visage dans cette position. Celle qui se prénomme Aurora te fixe, intensément, comme si elle cherchait quelque chose en toi sans réellement le trouver. « Qui es-tu ? » finit-elle par demander dans un souffle. Tu ne sais pas quoi répondre. Qu’es-tu censée répondre ? Saoirse ? Lisbeth ? Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Toute cette situation n’a pas de sens pour toi. Tu ne comprends même pas comment tu pourrais rêver d’une telle chose. « Aurora, ce n’est pas une manière de parler à sa sœur. Si c’est une blague elle n’est pas drôle, tu ne devrais pas jouer avec les nerfs de ta sœur dans l’état où elle est. » la réprimande-t-elle d’une voix peine de reproches. C’est ce qui te fait réagir. « Je suis enceinte, pas malade. » lances-tu d’une voix calme et posée mais où la détermination est maître. « Non, maman à raison, Aurora ne devrait pas te parler comme ça, elle devrait se réjouir de ta présence, plutôt. » s’exclame Jamie sur la défensive en regardant la concernée, une de ses mains serrant toujours une des tiennes.

Tout ceci c’est beaucoup trop pour toi, et tu finis par craquer. Tant pis si ce n’est pas un rêve et que tu ne te réveilles pas après ça, tant mieux si tes prochaines paroles te réveillent. « Ça suffit. Je ne connais aucun de vous, vous semblez tous me connaître mais pas moi. Je ne sais pas qui est cette Saoirse avec qui vous semblez tous me confondre, mais tout ça n’a pas de sens. » dis-tu en englobant la pièce dans son ensemble. « Mais qu’est-ce que tu racontes mon amour ? » s’enquit celui qui semblait être ton mari en se rapprochant de toi. Tu te levas du canapé, entraînant Jamie à en faire de même car il ne te lâchait toujours pas la main. Il semblait presque paniqué à présent, comme si tu étais en train de lui arracher ses espoirs, et ça te brisait le cœur, tu voulais seulement le prendre dans tes bras et lui dire que tout irait bien. Néanmoins tu ne pouvais te résoudre à lui promettre quelque chose que tu ne pourrais peut-être pas lui offrir. « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé… Mais je ne suis pas de ce monde. Je ne sais pas par quelle magie c’est arrivé, mais je veux que cela cesse. » affirmes-tu, mais en es-tu réellement sûre ? Une part de toi aime ce rêve, où tu sembles heureuse, épanouie, complète surtout. Cette sensation de solitude et de vide que tu ressens habituellement n’est pas là. C’est étrange mais très plaisant. « En effet… tu ne viens pas d’ici. Personne ne prononce le mot en M ici, cela pourrait te mener au bûcher. » réplique Isadora d’une voix neutre.

Une porte s’ouvre et se ferme dans l’entrée. « C’est moi ! » s’exclame une voix enjouée. « Enora a été retenue dans la Cour, elle ne pourra pas venir et les enfants sont avec elle. » poursuit-il sans prendre compte de ce qu’il se passait dans le salon. « Thomas, puisque maintenant que tu es là, nous sommes au complet, verrouille la porte d’une rune, personne n’entre et ne sort, nous avons un problème avec le mot en M. Richard, James occupez-vous de bien isoler la maison et vous assurer qu’on ne puisse pas être surpris. » ordonne Isadora en te regardant comme si elle essayait de lire en toi, il n’y avait pas d’animosité envers elle, elle semblait sincèrement curieuse. Il ne fallut pas énormément de temps avant que tout le monde se réunisse de nouveau dans le salon. « J’ai visiblement loupé quelque chose, est-ce qu’on me met au parfum ? Saoirse ? » s’enquit le nouveau venu en s’adressant à toi. « Je ne suis pas Saoirse. » soupires-tu en secouant la tête. « Apparemment, elle n’est pas de notre monde. » poursuit James en venant se poster aux côtés de sa femme, ce que tu trouvais toujours aussi étrange puisqu’elle avait véritablement l’air d’être sa fille, ou ta sœur, ce qui semblait plus ou moins revenir au même. « Je… je crois que je viens du même monde. » bredouille Jamie après s’être raclé la gorge. Tu te retournes vers lui sans cacher ta surprise. Pourtant lui aussi t’appelait Saoirse et semblait te connaître. « Je ne te connais toujours pas… » murmures-tu avant de te tourner à nouveau vers Aurora. « Toi aussi tu viens de mon monde ? C’est pour ça que tu ne me reconnais pas ? Mais pourquoi lui me reconnait alors ? » questionnes-tu alors que ta tête semble s’emplir de plus en plus de questions. « En fait… Je ne te reconnais pas vraiment… Je n’ai fait qu’entendre parler de toi dans notre monde… Je sais qui tu es censée être et je veux y croire. » avoue-t-il, sa main toujours farouchement serrée dans la tienne. Tu ne comprends rien à son histoire, mais tu devines aisément qu’il se cache beaucoup de secret dedans, et beaucoup de douleurs et de solitude aussi.
© Gasmask



1125 mots




Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
0/77  (0/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOAurora Montgomery

Let's go take a howl at that moon!
☾ Werewolf Girl

Je suis à Chicago depuis le : 30/08/2016 et j'ai déjà payé : 66 factures et gagné : 121 gains. Il paraît que : Kitkat Hot McNamara est mon double. Schizo je joue aussi : que moi ça me suffit! On m'appelle : Emeline et pour mon profil je remercie : sparkle & Tumblr

Je suis : ex-fiancée à Gabriel Osborn
Sujet: Re: Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora   Mer 1 Mar - 14:37

Nice too meet you, I guess. ☽ Lisora
Aurora
feat.
Lisbeth


 

 



 

 

There's nothing worse, feeling choices are made for us. There's nothing you can do, but swim in shit and hope you don't get too much in your mouth.  Δ Karen Page


19 Décembre 2016


Elle ne parvenait pas à jouer la comédie, à se fondre dans la masse comme son frère qui se laissait guider par ses émotions, par le plaisir de retrouver une personne dont ils avaient été privés durant de si longues années. Aurora la scrutait, la dévisageait même, sur la défensive. Une part d’elle-même lui intimait de courir dans les bras de sa sœur et de la serrer fort, juste au cas où elle disparaitrait subitement. L’autre part, elle, s’auto préservait d’une souffrance certaine dès lors qu’ils auraient retrouvé leur monde, là où cette jeune femme au ventre arrondi  n’existait pas. Elle savait déjà qu’elle ramasserait Jamie en petits morceaux, et ils ne pouvaient pas être deux à se laisser aller au bonheur des retrouvailles. Elle semblait peut-être dure mais c’était un moyen comme un autre de se protéger. Malgré tout, elle ne pouvait s’empêcher de l’admirer, de noter les ressemblances entre l’enfant qu’elle avait vu sur une ancienne photo de famille et la demoiselle en chair et en os. Parce que pour Aurora c’était les seuls souvenirs qu’elle avait d’elle : des photos. Alors évidemment il devait lui être plus aisé de mettre cette distance, cette barrière face à la situation. En théorie. La pratique était tout autre.

« Aurora, ce n’est pas une manière de parler à sa sœur. Si c’est une blague elle n’est pas drôle, tu ne devrais pas jouer avec les nerfs de ta sœur dans l’état où elle est. » Une blague ? Dubitative, elle tourna la tête vers sa mère. Peut-être en était-ce une effectivement, mais ce n’était certainement pas elle qui en était l’auteure. Seuls des sorciers en avaient ces capacités là, de modifier des souvenirs et de les y projeter ou alors carrément les envoyer sur une sorte de monde parallèle où Saoirse n’avait jamais été enlevé. Au vu de ses vêtements et de sa nouvelle nature de Néphilim, elle penchait pour l’option numéro 2. Quoi qu’il en soit, elle allait devoir se mettre à la recherche d’une solution et pronto ! « Je suis enceinte, pas malade. » Son ton était mesuré, d’un calme étonnant face à la situation mais révélant un certain caractère. Aurora pensa alors qu’elle l’aurait sans doute adoré si elle avait été présente dans sa vie. « Non, maman à raison, Aurora ne devrait pas te parler comme ça, elle devrait se réjouir de ta présence, plutôt. »  L’ensemble de la famille semblait lui reprocher son attitude. Compréhensible mais elle n’était pas leur Aurora ! Et Jamie non plus d’ailleurs. Elle croisa les bras sur sa poitrine, toujours en appui contre l’encadrement de la porte. « Et toi tu devrais plutôt commencer à te bouger les neurones pour une solution que de te réjouir d’une sœur temporaire !» Parmi les chamailleries familiales, la voix de sa sœur les interrompit « Ça suffit. Je ne connais aucun de vous, vous semblez tous me connaître mais pas moi. Je ne sais pas qui est cette Saoirse avec qui vous semblez tous me confondre, mais tout ça n’a pas de sens. » Aurora se figea sur ses mots. Quoi ? Elle avait bien remarqué les différentes expressions qui s’étaient succédées sur son visage, à commencer par la surprise, mais elle avait mis ça sur le compte de l’attitude de Jamie sans doute en décalage avec celui vivant vraiment dans cette dimension. Mais là… Ces quelques mots changeaient bien des choses… Se pourrait-il qu’elle aussi ne soit pas de ce monde ? « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé… Mais je ne suis pas de ce monde. Je ne sais pas par quelle magie c’est arrivé, mais je veux que cela cesse. » Tous faisaient une drôle de tête à présent mais pas pour les mêmes raisons : les parents et le fiancé pour le mot en M, apparemment interdit ; et Jamie et Aurora pour la découverte de la nouvelle d’une Saoirse d’un autre monde que celui-là…le…le leur ? Ce n’était pas possible, elle était morte, ses parents le lui avaient toujours dit. Se pourrait-il qu’ils se soient trompés et qu’elle ait été enlevé et élevée ailleurs ?Tout ça semblait juste…incroyable.

Tout s’enchaina rapidement par la suite sans qu’Aurora n’y prête davantage d’attention encore secouée par la nouvelle. Une petite réunion de famille voyait le jour, ce n’était peut-être pas plus mal, il y avait effectivement un problème à régler et pas des moindres. « Toi aussi tu viens de mon monde ? C’est pour ça que tu ne me reconnais pas ? Mais pourquoi lui me reconnait alors ? » « En fait… Je ne te reconnais pas vraiment… Je n’ai fait qu’entendre parler de toi dans notre monde… Je sais qui tu es censée être et je veux y croire. » Le reste de la famille semblait éberluée à regarder leurs enfants/sœurs/frère/épouse sans vraiment comprendre. Aurora s’avança alors dans le salon, s’approchant de sa soeur. « Je pense que des explications sont nécessaires… dans le monde d’où Jamie et moi venons… toi aussi apparemment… notre soeur a été enlevé alors qu’elle avait quelques semaines, seul Thomas l’a connu. » Leur mère posa sa main sur ses lèvres, juste en pensant à la situation alors que leur père murmurait un « par l’ange » doucement. « Ils ont tenté de la retrouver jusqu’à se rendre à l’évidence… Apparemment ils se sont trompés. Tu lui ressembles énormément…» Aurora passa délicatement ses doigts sur la pointe des cheveux roux de sa sœur, presque par peur qu’elle disparaisse à tout moment. Un léger sourire se forma au coin de ses lèvres durant quelques instants. «  Donc vous n’êtes vraiment pas de notre monde... comment est-ce possible ? » Lâcha un Thomas dubitatif.  « Nous ignorons comment nous avons été transporté… » Aurora se tourna vers ses parents puis son grand-frère. « et ce qui est arrivé au Jamie, Saoirse et Aurora de ce monde mais on a besoin de vous pour repartir » Tous se regardèrent, en cercle. C’était le moment de plancher à la recherche d’une solution.


© Gasmask




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora   

 
Nice to meet you, I guess. ☽ Lisora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: City of Bones :: Les Intrigues :: Salem à Chicago-
Sauter vers: