Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Meamonn] Undisclosed Desire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
37/77  (37/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOMarie G. Osborn


MARIE GALITH OSBORN

• Stratège haut-placée oeuvrant pour le Nouvel Ordre.
• Hackeuse semi-professionnelle dans le monde terrestre.
• Réputée pour ses talents de repérage et de localisation mais aussi pour être la plus clémente de sa famille.
" Searching, following, killing. You can't find a psychopath without being a little insane yourself. "


" Ô toi qui n'es pas d'ici, méfies-toi des Osborns. Les enfants étaient destinés à un avenir glorieux et resplendissant. Pour une raison inconnue jusqu'alors, ils étaient venus au monde pour devenir des soldats, des stratèges ou encore des leaders. Ils étaient fait pour régner, contrôler, manipuler. Une minutie mortelle et une soif de sang sans limite, cette famille embellit les rangs d'Andrea Belson un peu plus chaque jour qui passe. "


Je suis à Chicago depuis le : 08/07/2016 et j'ai déjà payé : 167 factures et gagné : 872 gains. Il paraît que : Emily Browning est mon double. Schizo je joue aussi : moi-même, ça suffit amplement. On m'appelle : Maé et pour mon profil je remercie : Anaëlle (SIGNATURE) et Candy Apple (AVATAR)

Je suis : célibataire
Sujet: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Sam 24 Déc - 0:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Undisclosed Desires
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
T
u sais que tu ne m’échapperas pas… Un jour ou l’autre tu seras mienne… » Son buste frêle se redressa en même temps que ses yeux s’ouvrirent précipitamment sur une chambre à peine éclairée et sobrement décorée. Haletante comme jamais, Marie posa instinctivement sa main sur sa poitrine en espérant retrouver son calme au plus vite. Sa peau fragile se heurta à la fraicheur fracassante de la pièce et à la robustesse des draps dans lequel elle reposait jusqu’alors. Ses poils se hérissèrent et un frisson lui parcourut le corps jusqu’à la faire tressaillir de froid. Quelle heure était-il ? Cinq heures du matin, minuit ? Tout ce que Marie savait c’était qu’elle n’était pas dans son lit… Et encore moins dans son époque. La jeune femme se sentait faible, dépourvue de toute énergie physique et par-dessus tout, elle était presque nue. Rassemblant la presque totalité des draps fins sur ses formes féminines par pure pudeur et gêne, Marie sentit ses pommettes généreuses changer radicalement de couleur. Mais que faisait-elle dans cette chambre qui n’était pas la sienne et qui plus est presque nue ? La jeune Osborn se sentit aussitôt emportée par une vague d’incompréhension, chose qui ne lui était pas arrivée depuis des lustres. Elle ignorait tout de la situation et avait perdu tous ses repères. Elle qui était une observatrice hors pair et une excellente stratège, la voilà maintenant piégée dans un endroit dont elle ignorait l’existence telle une débutante.

S
aisissant cependant le peu de courage qu’elle avait encore au fond d’elle, Marie osa poser les pieds par terre pour partir à la recherche de n’importe quoi. Etait-ce un mauvais sort, une malédiction, un pur hasard ou encore un cauchemar plus vrai que nature ? Elle n’en avait strictement aucune idée. Après tout, cela pouvait être un mélange de ces choses. Elle ne devait pas perdre son sang-froid pour autant car ce n’était pas en restant assise sur sur ce lit que les choses allaient s’arranger. Première chose : quels étaient ses derniers souvenirs ? Elle s’était endormie sur son lit, un livre de runes avancées sous le bras. En repensant à ce dernier, Marie se mit à sourire pour elle-même car elle s’exaspérait toute seule. C’était décidément l’unique femme capable de s’endormir le nez dans ses bouquins. Seconde chose : était-ce bien son corps ou était-elle quelqu’un d’autre ? Se posant alors la question, la jeune Osborn se rua presque vers le miroir non loin du lit et resta devant ce dernier pendant de longues minutes. Visiblement, elle avait la même apparence si ce n’est que son corps paraissait plus mince, qu’elle avait quelques égratignures ci et là mais surtout… Elle n’avait pas la moindre rune et quelques morsures. Mais dans quelle histoire était-elle encore tombée ? Pourquoi avait-elle de multiples morsures de vampire sur son corps ? Ecarquillant les yeux, la jeune femme laissa alors tomber les draps à ses pieds pour vérifier l’intégralité de son corps. Rien. Tout avait disparu. Mais qu’est-ce qu’il était en train de se passer au juste ? Son souffle s’accélérait au fur et à mesure qu’elle vérifiait sa peau et qu’elle faisait des allers et retours dans cette chambre étrangère en quête d’un objet familier. Mais en vain. En guise de dernier test, la jeune femme tenta de simuler quelques mouvements de combat ou de figures acrobatiques mais sans succès. Toute l’agilité qu’elle avait acquis ses dernières années s’était envolée. Elle était aussi toujours aussi souple, certes mais ce n’était certainement pas comparable à ce qu’elle pouvait accomplir d’ordinaire. Elle n’avait pas les mêmes réflexes, elle était considérablement plus lente qu’à l’accoutumée. Marie regarda à nouveau son reflet dans le miroir et pâlit radicalement : elle était une Terrestre. Ni plus ni moins qu’une simple Terrestre. Cela expliquait peut-être son manque cruel d’énergie.

F
aisant quelques pas à reculons suite à la violence de cette nouvelle, la jeune femme prit son visage dans ses mains et se mit à paniquer. Où était Gabriel ? Qu’en était-il de sa famille ? Où était-elle tout simplement ? Mais quand elle sentit ses yeux se remplir de larmes, Marie se redressa et chercha activement ses vêtements ou tout ce qui pouvait être porté par une femme. Elle avait beau être réduite au statut d’Humaine, elle n’avait pas perdu sa hargne d’Obscur. Elle n’allait pas se laisser abattre aussi facilement. Quand ses yeux tombèrent d’ailleurs sur une robe bordeaux minutieusement cousue et bien décorée, la jeune Osborn se précipita dessus et l’enfila aussi rapidement qu’elle le put. Elle se fichait pas mal de savoir à qui elle appartenait, tout ce qui importait était de couvrir son corps meurtri. Qui avait pu abuser d’elle au juste ? Et qui s’était simplement permis de mordre sa personne, elle, une Osborn ! Marie était alors déterminée à faire la peau à la personne qui avait osé la toucher.  Elle avait beau ne pas saisir ce qui lui arrivait, son caractère n’avait pas changé et elle aura les explications qu’il faut en temps voulu. Se remettant devant le miroir, la jeune femme esquissa un fin sourire en regardant son reflet vêtu de la sorte. Peu importe où elle avait bien pu atterrir, elle n’était définitivement pas dans son époque à elle mais ça lui allait plutôt bien finalement. « Je vais peut-être y prendre goût. » Pensa-t-elle à voix haute. Jetant un coup d’oeil à sa chevelure, la jeune femme décida de les laisser au naturel puisque de toute manière, elle n’avait pas de quoi s’en occuper. Ainsi, c’était simplement vêtue d’une robe bordeaux avec un corset à moitié fermé, des cheveux ébouriffés et pieds nus que Marie ouvrit la porte pour sortir de la chambre.

E
lle ne s’était clairement pas attendue à pénétrer dans un salon des plus sophistiqués. Etait-elle dans un chateau au juste, ou peut-être un manoir ? Ses yeux scintillaient à la vitesse des flammes flamboyantes de la cheminée. Avançant doucement d’abord, Marie regarda les alentours et son regard noisette se posa sur une photo. Prenant le surplus de sa robe pour avancer plus facilement, Marie se rapprocha de ladite photographie et fronça les sourcils : cet homme au charme ravageur lui disait quelque chose. L’intégralité de son corps fut parcouru d’un frisson et un point de chaleur se manifesta au niveau de son bas-ventre. Elle le connaissait, cela ne faisait aucun doute.

Post 1 - 1040 mots
© Mister Hyde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she just ran away
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] by anaëlle.


Dernière édition par Marie G. Osborn le Dim 25 Déc - 2:41, édité 2 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOEamonn Butler
⚜️ The Ripper ⚜️




Pull a u with your sexy Sire. Got your black magic and your two dollar love.
Je suis à Chicago depuis le : 19/12/2016 et j'ai déjà payé : 120 factures et gagné : 643 gains. Il paraît que : Ben Barnes On m'appelle : Luciaena et pour mon profil je remercie : (a)Maze Runner & endlesslove & Amiante & nephilim & EXORDIUM. &Tumblr (gifs)

Je suis : célibataire mais c'est compliqué
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Sam 24 Déc - 13:45


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I push it to the limits, I just don't care. I got a burning desire for you, baby.
feat. Meamonn
22h34, c’était l’heure que lui donnait sa montre gousset qu’il rangea à nouveau dans sa poche avec ses clefs de maison. Maison qu’il n’était toujours pas parvenu à trouver. Eamonn déambulait dans la ville avec la plus grande discrétion dont il pouvait faire preuve. C’était chose plutôt aisé vu les rues faiblement éclairées à la lumière des réverbères d’époque révolus. Cela lui rappela le bon temps dans ses débuts comme vampire. C’était un peu sa période d’adolescent, il allait et venait au grès de ses pulsions au chevet des belles humaines pour s’abreuver de leur doux nectar sans se faire repérer. C’était trop facile maintenant qu’il y repensait. Il se rendait aux soirées mondaines, séduisaient ses proies et les invitait à ne pas fermer la porte d’entrée de la demeure ou bien la fenêtre de leur chambre. Le reste était facile à deviner. Mais revenons au présent, Dimitri Lightwood lui avait encore échappé profitant qu’un habitant vienne à la rencontre de Lord Howard comme il avait nommé Eamonn ce qui le surprit beaucoup. Il avait changé pas mal de fois d’identité mais jusqu’à longtemps il avait conservé son vrai prénom, Antoine. Était-ce le cas ici  ou avait-il également un autre prénom également ? Ne pouvant pas courir à toute vitesse derrière le jeune homme, il dût prendre sur lui pour rester sur place en cherchant une excuse des plus valables pour expliquer pourquoi son compagnon avait pris la fuite. « Vous savez les jeunes et leurs pulsions. » Petit rire gêné et entendu avec le gars qui se présenta comme étant l’un des conseillers de la ville. Il lui tient la grappe un bon moment avant de prétendre retrouver sa femme pour le coucher. A la bonheur !

Voilà pourquoi maintenant, il allait de maison en maison cherchant en vain une porte ou un signe qui lui indiquerait où il vivait en sachant qu’il serait absurde que ce soit en pleine centre-ville puisque tout le monde remarquerait trop facilement qu’il ne sortait que la nuit. Bordel, où Lord Howard se planquait ici ? Finalement, il avait vite eut fait le tour avant de prendre la direction d’un sentier qui s’éloignait un peu de la petite ville. Il monta une petite colline et derrière des grilles imposantes, il distingua une belle bâtisse reculée derrière des arbres et bien défendue par des murs qui entouraient la propriété. « Si c’est ici au moins, j’ai conservé un bon goût pour ce qui est des lieux de vie. » Pensa-t-il avec un peu d’humour puisque le choix du vampire sur son protégé lui était complétement stupide. Il sortit son trousseau de clef et les essaya toutes avant de trouver celle qui ouvrait la grande porte du portail. Eamonn la poussa avant de la refermer derrière lui mais pas à clef cette fois. Le vampire prit son temps pour remonter vers le manoir voulant prendre en compte tout ce qui l’entourait. Il avait besoin de cibler chaque chose qui pourrait être un obstacle ou un moyen de se défendre. Il monta le petit escalier pour atteindre la porte puis il glissa une des clefs du trousseau pour ouvrir avant de s’y glisser dans l’ouverture. La porte se referma sur lui tandis qu’il fit quelques pas dans le hall d’entrée. Son attention fut portée sur la salle à manger sur sa droite, il s’y dirigea pour y déposer ses clefs, sa montre et sa veste longue qu’il portait sous son manteau qu’il avait abandonné sur la victime de Dimitri au cimetière. Eamonn cessa ses mouvements quand il perçut un son familier. Le battement d’un cœur. Instinctivement, il leva son regard vers le plafond puis se concentra un peu plus pour déterminer dans quelle pièce cela provenait. Ni une, ni deux, le voilà qui monta les escaliers pour découvrir l’identité de cette tierce personne. Le vampire traversa un long couloir puis atteint une porte qui devait donner sur une antichambre vu le style de la maison.

Avant de l’ouvrir, il posa sa main sur la poignée puis ferma les yeux pour tenter de capter l’odeur de cette dite personne. Il était primordial de savoir si c’était un loup-garou, un autre vampire, un chasseur ou tout simplement un humain. L’odeur était suave, alléchante ce qui titilla son palais. Par Vlad, depuis quand Lord Howard n’avait-il pas pris sa dose sanguine ? En tout cas, il sut qu’il n’avait pas affaire à une créature ce qui le poussa à mettre fin à ce suspense. Eamonn entra dans la pièce et se figea immédiatement telle une statue antique. Il aurait dû s’en douter, cette odeur… Si tentatrice qui le provoquait à chaque fois qu’il se rendait chez les Osborn. Marie. Cependant, s’il n’était pas parvenu à deviner tout de suite son identité, c’était parce que l’odeur qu’elle dégageait était légèrement différente. Que faisait-elle ici ? Était-elle toujours une obscure ? Et pourquoi elle n’avait pas pris la peine de porter sa robe correctement ? On aurait dit qu’elle venait de sortir du lit et qu’elle s’était habillée de toute hâte. A une autre époque et dans son corps à lui, Eamonn aurait bien aimé ce petit spectacle qui s’offrait à lui. Cependant, ce n’était pas le cas et si déjà dans son monde il n’osait pas toucher à un cheveu de la petite dernière de la fratrie, il était impensable de faire de même ici. Sauf si son double qui vit ici n’en faisait qu’à sa tête et que Marie… N’était plus la Marie qu’il connaissait. Curieusement, il eut un sentiment de jalousie envers son double. Il avait obtenu ce que lui aurait tant aimé avoir mais ce sentiment s’atténua rapidement tandis qu’il s’approcha de la jeune femme. Allait-il s’adresser à la fille de Chicago ou à l’inconnue de Salem ? « Marie… Que… Fais-tu ici ? Ce n’est pas prudent. » Dit-il en la détaillant du regard. Pourquoi avait-il une furieuse envie de planter ses crocs dans son cou ? D’habitude, il parvenait à calmer ses pulsions mais là… C’était comme s’il se sentait autoriser à le faire.  « Ton frère sait que tu es ici ? »

Post 2 - 1019 mots - 24h

© MADE BY SEAWOLF.



   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
'cause in a sky full of stars
"Les règles sont faites pour être brisées." ~ Je savais que si j’embrassais cette fille, je serais... à jamais lié à elle, à tout jamais. Alors j’ai freiné, j’ai décidé de freiner et d’attendre. J’ai attendu un instant encore. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]endlesslove.


Dernière édition par Eamonn Butler le Lun 26 Déc - 10:32, édité 1 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
37/77  (37/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOMarie G. Osborn


MARIE GALITH OSBORN

• Stratège haut-placée oeuvrant pour le Nouvel Ordre.
• Hackeuse semi-professionnelle dans le monde terrestre.
• Réputée pour ses talents de repérage et de localisation mais aussi pour être la plus clémente de sa famille.
" Searching, following, killing. You can't find a psychopath without being a little insane yourself. "


" Ô toi qui n'es pas d'ici, méfies-toi des Osborns. Les enfants étaient destinés à un avenir glorieux et resplendissant. Pour une raison inconnue jusqu'alors, ils étaient venus au monde pour devenir des soldats, des stratèges ou encore des leaders. Ils étaient fait pour régner, contrôler, manipuler. Une minutie mortelle et une soif de sang sans limite, cette famille embellit les rangs d'Andrea Belson un peu plus chaque jour qui passe. "


Je suis à Chicago depuis le : 08/07/2016 et j'ai déjà payé : 167 factures et gagné : 872 gains. Il paraît que : Emily Browning est mon double. Schizo je joue aussi : moi-même, ça suffit amplement. On m'appelle : Maé et pour mon profil je remercie : Anaëlle (SIGNATURE) et Candy Apple (AVATAR)

Je suis : célibataire
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Sam 24 Déc - 17:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Undisclosed Desires
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
L
ittéralement absorbée par l'homme du cliché, la jeune femme n'entendit pas ce dernier passer la porte. Quelle fut sa surprise lorsqu'il se trouva face à elle, un air étonné prenant possession de ses traits. Une nouvelle fois Marie crut que son cœur avait raté un battement mais elle tenta de faire profil bas. Forcément qu'elle le connaissait, elle le voyait presque tous les jours avec son frère aîné. Eamonn. Ainsi, sans qu'elle ne s'en rende compte, son corps s'était lancé à la rencontre du sien, rapprochant alors considérablement leur proximité commune. " Mais toi qu'est-ce que tu fais là Eamonn ?" Demande-t-elle en croisant les bras. Elle ne pouvait pas le nier, voir une face plus ou moins familière venait de faire descendre la pression d'un cran. Son pouls ralentit et sa respiration retrouva son calme d'antan. Cela dit, certains détails concernant l'apparence de son interlocuteur ne lui échappèrent pas pour autant : il paraissait plus jeune et c'était un comble pour un vampire. Un paradoxe même.

A
lors qu'elle venait de lui adresser la parole, la jeune Osborn sentit une vive douleur aux niveaux de ses multiples morsures. Instinctivement, Marie fronça les sourcils et dévoila son épaule gauche pour inspecter l'une de ses plaies les plus proches. Soupirant une première fois discrètement, elle se tourna vers Eamonn. "Ce n'est pas prudent car je ne sais pas où j'ai atterris, à quelle époque et dans quel corps." Répondit-elle en s'approchant du feu de la cheminée en quête de chaleur. "Et j'ai perdu l'intégralité de mes capacités... ça fait de moi une simple terrestre alors franchement, je ne sais pas ce qui me fait le plus peur." Continua-t-elle d'un ton neutre, totalement dénué de sentiments. Était-ce son double qui refaisait surface ? Elle n'en savait rien puisqu'en son fort intérieur elle était, elle aussi, désespérée et dépassée par la situation. " Mais ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule victime." Finit-elle en jetant un regard dans la direction d'Eamonn avec cette fois, une voix enjouée voire même amusée.

C
roisant de nouveau les bras, Marie sentit le regard lourd de l'homme sur son corps et cela la mettait fort mal à l'aise mais elle se sentait à la fois étrangement bien. C'était comme si la simple présence de cet homme suffisait à l'apaiser pour une raison encore inconnue. Lui faisant à présent dos, Marie serra ses mains sur ses épaules, la faisant apparaître comme une pauvre créature fragile et innocente qu'elle était dans cette dimension. "Je n'ai aucune nouvelle de Gabriel. Je me suis réveillée seule dans la pièce d'à côté..." Sentant ses pommettes rougirent de gêne, la jeune femme hésita à dire dans quelle tenue elle s'était réveillée. Après tout, c'était le mentor de son frère aîné non ? Que pouvait-il bien faire de la petite dernière complètement inutile sur un champ de bataille ? Elle n'était bonne qu'à préparer le terrain pour les autres et à apprendre ses bouquins par coeur. Elle enviait souvent ses aînés voire même son frère cadet, l'archétype des Osborn. Comment avait-elle réussi à être aussi gênée voire même dégoûtée de sa nature avec une famille telle que la sienne ? Quoi qu'il en était, Eamonn l'intriguait et l'intimidait quelque peu. Pour elle, certes c'était un vampire aux grands pouvoirs et au charme inégalable, c'était un fait. Mais elle n'était qu'une personne invisible pour lui, n'est-ce pas ?

P
renant cependant son courage à deux mains, elle se lança et lui raconta ses précédentes minutes. Peut-elle allait-il pouvoir l'aider ? "Je me suis réveillée presque nue dans ce lit, complètement seule. Mes runes se sont effacées pour une raison qui m'échappe, j'ai plusieurs morsures de vampire sur le corps et je suis une Terrestre. Mais au-delà de ça et de mon physique actuel légèrement différent du mien, c'est bien moi. " Continua-t-elle en se tournant de nouveau vers Eamonn. " C'est pour ça que je ne t'ai pas entendu entrer. Et d'ailleurs, qu'est-ce que tu fais là ? Tu sais à qui appartiens ce manoir histoire que je sache qui je dois tuer ? " Toutefois, Marie eut à peine le temps de finir sa phrase que ses morsures lui affligèrent une douleur sans pareille. Mais qu'est-ce que cela voulait dire ?

Post 3 - 1025 mots -24h
© Mister Hyde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she just ran away
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] by anaëlle.


Dernière édition par Marie G. Osborn le Lun 26 Déc - 2:06, édité 3 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOEamonn Butler
⚜️ The Ripper ⚜️




Pull a u with your sexy Sire. Got your black magic and your two dollar love.
Je suis à Chicago depuis le : 19/12/2016 et j'ai déjà payé : 120 factures et gagné : 643 gains. Il paraît que : Ben Barnes On m'appelle : Luciaena et pour mon profil je remercie : (a)Maze Runner & endlesslove & Amiante & nephilim & EXORDIUM. &Tumblr (gifs)

Je suis : célibataire mais c'est compliqué
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Sam 24 Déc - 18:12


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I push it to the limits, I just don't care. I got a burning desire for you, baby.
feat. Meamonn
L’ingénue s’approcha de lui comme ignorante du danger après tout, il aurait très bien pu fondre sur sa proie et agir comme l’aurait probablement fait son double. Mais non, elle semblait confiante comme si elle savait qu’elle avait affaire à Eamonn et non pas à Lord Howard. Serait-ce donc la petite Marie Osborn venant du même monde que lui ? « Mais toi qu'est-ce que tu fais là Eamonn ? » Que répondre à cette question ? En dehors d’avouer qu’apparemment ce lieu lui appartient, il n’avait pas vraiment le temps de trouver un mensonge plausible.  A l’écoute du battement de cœur, il la sentit se détendre petit à petit. Ordinairement, il avait plutôt l’habitude de l’entendre battre à la chamade, ce retournement de situation l’étonna quelque peu. Il n’avait pourtant pas changé en dehors peut-être de son style vestimentaire. Il porta sa main sur sa mâchoire pour se frotter le bouc qui avait également disparu. Ses doigts touchèrent une peau lisse rasée de près. Bon, vu comme ça à présent, il devait vraiment faire son âge humain et pour Marie cela devait lui paraître étrange de le voir ainsi mais bon qu’importe ce n’était pas le plus important. Eamonn était sur le point de lui répondre quand il remarqua qu’elle était en train de se dévêtir pour observer son épaule, par curiosité il pencha légèrement la tête sur le côté pour voir ce dont il s’agissait et quand il s’aperçut de ce dont il s’agissait, il blêmit plus qu’il n’était possible pour un vampire. Il ne savait plus où se mettre, son double l’avait-il mordu ?  Mais la jeune femme s’éloigna de lui pour se rapprocher de la cheminée où crépitait un feu qui se mourrait. « Ce n'est pas prudent car je ne sais pas où j'ai atterris, à quelle époque et dans quel corps et j'ai perdu l'intégralité de mes capacités... ça fait de moi une simple terrestre alors franchement, je ne sais pas ce qui me fait le plus peur. »

Marie… Humain ? Ce monde était vraiment à l’envers. Eamonn ne comprenait pas ce qu’il se passait. Etait-il le seul à avoir conservé son identité et sa race ? Bon certes les choix de son double son douteux mais ils avaient quand même pas mal de choses en commun, ce qui d’un autre côté était plutôt rassurant. Mais il croyait les dires de la jeune femme, cela expliquait pourquoi elle sentait différemment. Mais Eamonn n’était pas plus rassuré car avec un jeune vampire sur les bras et lui-même à gérer, Marie n’était pas vraiment en sécurité et surtout elle ne pourrait pas se défendre contre eux. « Mais ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule victime. » Tiens ? Il n’avait encore rien eu le temps de dire et elle semblait être persuadé que c’était bien lui Eamonn. Tout laissait penser qu’il était la première personne qu’elle avait vu depuis qu’elle avait débarqué ici et comme il n’avait pas vraiment changé, elle avait pu aller directement aux conclusions. D’ailleurs elle le lui confirma en répondant qu’elle n’avait pas vu Gabriel. Etait-il devenu humain également ? Cela fit sourire Eamonn malgré lui d’imaginer Gabriel sans ses capacités d’Obscur, il devait brailler quelque part. Mais bien rapidement, le vampire reprit son sérieux remarquant qu’elle rougissait. Pourquoi ? Son cœur se mit à battre plus vite et cela ne l’aida pas du tout à se concentrer, il avait soif. Eamonn serra la mâchoire puis se déplaça pour poser ses mains sur le dossier du fauteuil pour se contenir un minimum. Elle semblait vouloir lui dire quelque chose mais elle gardait le silence. Il la suivit du regard attendant de voir si elle allait parler ou non. Ses lèvres se mirent à bouger puis elle expliqua ses premiers moments dans ce monde parallèle. Abasourdit, le vampire lui ne prononça absolument rien. Marie s’était réveillée seule, nue dans le lit d’une des chambres du manoir. Elle avait été mordu et ce n’était plus qu’une humaine. Eamonn avait besoin de s’asseoir et d’un bon verre avec un délicieux breuvage frais. Non. Il ne devait même pas y penser, pas avec Marie dans la même pièce que lui.

Le jeune homme contourna le fauteuil pour finir par s’y installer dessus. Son regard fixa le feu, il prit un air pensif essayant de faire le lien entre toutes les informations qu’il avait recueilli depuis qu’il avait débarqué dans ce bas monde.  Son double s’appelle Lord Howard, il avait une sacrée demeure et semblait être connu de la population locale. Marie… Par Vlad, Marie devait être sa proie voire même une assujettie. Il ne voyait pas d’autres explications possibles pour expliquer ce qu’elle faisait ici et pour les traces de morsures semblaient bien trop récentes pour qu’il puisse s’agir d’un autre vampire. Son double avait dû passer le début de soirée en sa compagnie et pendant son sommeil il en aurait profité pour rejoindre l’endroit où il avait enterré Dimitri pour voir s’il avait survécu à sa transformation. Voilà… C’était ce qu’il y avait de plus probable. «  Marie. Assieds-toi. » Ordonna-t-il d’une voix sourde et sévère. Il était en colère non pas contre elle, mais contre lui enfin son double. « Cela va te paraître complètement fou mais il va falloir m’écouter jusqu’au bout. » Eamonn tourna la tête dans sa direction. Il soupira puis se lança dans l’explication de sa théorie. « Nous sommes à Salem en 2016, enfin la date je ne suis pas totalement certain. Je l’ai découvert dans un cimetière. Vu comment nous sommes habillés et surtout à quoi ressemble la ville dehors, j’ai bien l’impression que nous sommes dans un monde parallèle. Marie, tu n’es pas dans ton corps. Tu es dans celui de Marie la terrestre, tu es toujours toi mais dans le corps d’une autre. Tu comprends… ? C’est compliqué, je sais. Je suis bien Eamonn mais mon double est un certain Lord Howard. Je me suis réveillé dans le cimetière, il se trouve que « je » enfin mon double… A crée un vampire, Dimitri Lightwood. Je pense que tu vois de qui je parle. Ce n’était plus un Néphilim mais il lui aussi a été transféré dans ce monde. Je l’ai perdu en cherchant cette demeure. Si tu as quelqu’un à blâmer pour tes blessures, je crois bien que ce soit Lord Howard… Enfin moi puisque j’en suis le propriétaire. A mon avis ce n’est pas la première fois qu’il mord ton corps enfin celui de ta double… Je pense que tu es sa terrestre assujettie… C’est complètement fou, je sais. » Eamonn se leva et se mit à faire les cent pas.

« Si j’ai raison, tu ne vas pouvoir rester ici, il te faudra trouver ton frère ou quelqu’un d’autre. Je suis un danger pour toi et quand j’aurais remis la main sur Dimitri, ça sera pire. Il te faut te mettre en sécurité et le plus loin de moi sera le mieux. » Baptiste ? Son protégé était-il ici aussi dans ce monde ? Etait-il humain ou vampire ? Une boule d’angoisse se créa dans la gorge du vampire, sensation fort étrange. Eamonn se rapprocha de Marie et il posa ses mains sur les épaules de la brune se mettant à sa hauteur. « Marie… Tu dois trouver un sorcier pour nous ramener dans notre monde. Je vais devoir chercher Baptiste et Dimitri pour éviter qu’il n’assassine n’importe qui. Je vais avoir beaucoup de mal à mener l’enquête. Aide-moi s’il te plaît. » Il posa sa main froide sur la joue de la jeune Osborn et renforça son emprise avec son autre main sur l’épaule comme s’il allait la mordre. Il en mourrait d’envie. Après tout son double avait pu goûter au nectar pourquoi pas lui ?

Post 4 - 1301 mots - 24h


© MADE BY SEAWOLF.



   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
'cause in a sky full of stars
"Les règles sont faites pour être brisées." ~ Je savais que si j’embrassais cette fille, je serais... à jamais lié à elle, à tout jamais. Alors j’ai freiné, j’ai décidé de freiner et d’attendre. J’ai attendu un instant encore. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]endlesslove.


Dernière édition par Eamonn Butler le Lun 26 Déc - 10:33, édité 1 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
37/77  (37/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOMarie G. Osborn


MARIE GALITH OSBORN

• Stratège haut-placée oeuvrant pour le Nouvel Ordre.
• Hackeuse semi-professionnelle dans le monde terrestre.
• Réputée pour ses talents de repérage et de localisation mais aussi pour être la plus clémente de sa famille.
" Searching, following, killing. You can't find a psychopath without being a little insane yourself. "


" Ô toi qui n'es pas d'ici, méfies-toi des Osborns. Les enfants étaient destinés à un avenir glorieux et resplendissant. Pour une raison inconnue jusqu'alors, ils étaient venus au monde pour devenir des soldats, des stratèges ou encore des leaders. Ils étaient fait pour régner, contrôler, manipuler. Une minutie mortelle et une soif de sang sans limite, cette famille embellit les rangs d'Andrea Belson un peu plus chaque jour qui passe. "


Je suis à Chicago depuis le : 08/07/2016 et j'ai déjà payé : 167 factures et gagné : 872 gains. Il paraît que : Emily Browning est mon double. Schizo je joue aussi : moi-même, ça suffit amplement. On m'appelle : Maé et pour mon profil je remercie : Anaëlle (SIGNATURE) et Candy Apple (AVATAR)

Je suis : célibataire
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Dim 25 Déc - 2:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Undisclosed desires
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
Q
uand Eamon, ou plutôt Lord Howard, lui ordonna de s’asseoir son corps s’activa sans qu’elle ne le demande. Ce manque de contrôle lui faisait tourner la tête à en lui donner des nausées. « Cela va te paraître complètement fou mais il va falloir m’écouter jusqu’au bout. » Instantanément, Marie esquissa un sourire à la limite de la moquerie. Peu importe qui elle était, elle restait une Obscure et peu de choses en ce bas monde pouvait encore la choquer. Enfin ça, c’était jusqu’à ce qu’Eamonn expose sa théorie. Elle qui pensait avoir effleuré le fond, la situation avait décidé de creuser encore plus bas. Au fur et à mesure qu’il parlait son visage se décomposait lentement et ses mains se crispèrent progressivement. C’était comme si elle tentait vainement de s’accrocher à quelque chose d’invisible, un endroit rationnel pour tenir le coup face à cette effroyable nouvelle. Mais la conscience de la jeune Osborn crût littéralement défaillir lorsqu’Eamonn la qualifia d’assujettie. Sans qu’elle n’y réfléchisse, la jeune femme se redressa brusquement en l’interrompant. « Mais tu te fous de moi j’espère ? » Lâcha-t-elle en tentant de resserrer sa robe pour améliorer son apparence. En son for intérieur, la jeune femme se sentait souillée au plus profond de son âme. Elle se sentait salie jusqu’à la moelle et elle détestait ça. Pourquoi avait-il fallu que cette dimension les réunisse tous les deux dans cette fâcheuse situation ? Submergée alors par une vague de colère, la cadette Osborn jeta un regard presque noir, quoi qu’un peu moqueur, à Eamonn en soupirant. « Si j’étais en pleine possession de mes pouvoirs et qu’on était dans notre époque je t’aurais botté le cul. » Tenta-t-elle de dire le plus sérieusement possible et aussi pour détendre l'atmosphère. Ils savaient tous les deux qui auraient gagné lors de cet affrontement. Marie ne faisait déjà pas le poids contre Gabriel alors ce n’était certainement pas contre son mentor qu’elle avait une quelconque chance. Cela dit elle aimait s’imaginer le battre à plat couture.

D
écidée à l’écouter, la jeune femme se calma et fut surprise de le voir s’approcher d’elle pour poser ses mains d’homme sur ses frêles épaules. Un autre détail lui sauté à l’oreille : le double d’Eamonn avait fait de Dimitri Lightwood un vampire. Cette idée l’étonna sur le coup mais la fit rire intérieurement. Marie se mit même à le plaindre puisqu’elle aussi avait dû changer de camp. Certes, son changement était bien plus radical que le sien mais cela ne l’empêchait pas de basculer sa vie. Sentant une nouvelle fois un sarcasme prêt à être vomi, la jeune femme se mit à sourire en soutenant le regard de son 'maître.' « J’ai la nette impression que ton double ne fait pas les choses à moitié. » Répondit-elle en faisant écho à Dimitri mais également à sa propre personne. Si elle s’était retrouvée nue dans son lit, ce n’était pas la peine de chercher bien loin des explications rationnelles.  

M
aintenant Eamonn lui demandait de rester loin de lui car il pourrait s’avérer être dangereux pour sa personne. Cette idée fit bouillir à nouveau ses blessures et sans qu’elle ne le fasse exprès, son corps se rapprocha doucement du sien. Décidément, ses plaies étaient capricieuses. Mais voilà qu’à présent le jeune vampire lui demandait de l’aide pour retrouver un sorcier ou n’importe qui ayant la capacité de renverser la situation et à l’aider. Toutes les parties de son corps lui criaient de cesser toute résistance, que cela relevait de l’évidence et qu’elle n’avait plus le choix. Tout était lié à cet homme et elle n’y pouvait plus rien. « Il va falloir te décider Howard. » Lâcha-t-elle presque contre son gré. Cela lui avait délibérément échappé et quand elle s’en rendit compte, Marie s’éloigna et porta sa main gauche devant sa bouche. Ecarquillant les yeux, la jeune femme décida de filer dans la chambre et préféra éviter tout contact physique avec cet homme pour les minutes à suivre. Ses sens étaient en alerte, le corps de son double lui criait de fondre sur celui de son assaillant, et sa conscience dans tout ça ? Ce qui la préoccupait là de suite était de découvrir l’identité de son double. Après tout, elle ne savait strictement rien sur cette personne et cela pourrait s’avérer être utile. Partant à la recherche de ses papiers, la jeune fille retourna littéralement la chambre pour trouver finalement son sac à main.  

M
ariana. Ce prénom raisonnait dans son esprit comme une alarme de rappel. « Visiblement, mon double s’appelle Mariana et elle semble s’intéresser aux disparitions et aux sorcières de Salem. » Dit-elle à voix haute pour que Eamonn puisse entendre son information. Cette dernière la fit rire puisque même son double avait le nez fourré là où il ne fallait pas. Comme quoi, toutes ses vies potentielles étaient liées. « Quelle paradoxe quand on sait qu’elle… » Mais Marie ne put terminer sa phrase puisqu’une nouvelle vague ‘d’attraction’ vers Eamonn se fit ressentir au plus profond de son être. Ce lien qui les unissait était réellement irritant à la longue, pensa-t-elle intérieurement. Elle sentit ses poils se hérisser quand elle l’entendit avancer vers elle et elle n’avait qu’une envie c’était de se retourner. Auparavant à quatre pattes, la jeune femme se redressa rapidement et passa une main dans ses cheveux, légèrement gênée. Et c’est en essayant encore une fois de garder son calme qu’elle se retourna pour lui faire face. « J’ignore ce qu’il se passe alors pour l’instant, l’endroit le plus sûr est ce manoir. Peu importe ce que ton double a bien pu faire au mien, j’ai confiance en Eamonn et je suis sûre qu’il ne me fera pas de mal… » Même si, il fallait être honnête, Marie n’était plus sûre de rien. « Quoi qu’il en soit, je t’accompagne. Tu es resté un vampire et tu seras plus à même à me défendre si j’en éprouve le besoin. J’espère juste que mon double n’est pas si molle qu’elle en a l’air. » Finit-elle par dire en esquissant un fin sourire. Marie avait beau avoir perdu ses réflexes, elle était sûre au fond d’elle qu’elle pouvait tirer quelque chose de sa situation. Dans la peur, l’instinct de survie nous fait courir plus vite après tout.

Post 5 - 1033 mots -24h
© Mister Hyde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she just ran away
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] by anaëlle.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOEamonn Butler
⚜️ The Ripper ⚜️




Pull a u with your sexy Sire. Got your black magic and your two dollar love.
Je suis à Chicago depuis le : 19/12/2016 et j'ai déjà payé : 120 factures et gagné : 643 gains. Il paraît que : Ben Barnes On m'appelle : Luciaena et pour mon profil je remercie : (a)Maze Runner & endlesslove & Amiante & nephilim & EXORDIUM. &Tumblr (gifs)

Je suis : célibataire mais c'est compliqué
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Dim 25 Déc - 22:52


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I push it to the limits, I just don't care. I got a burning desire for you, baby.
feat. Meamonn
Les réactions de Marie ne l’étonnèrent pas vraiment. C’était même prévisible. Il aurait beau lui expliquer par A + B qu’il n’était pour rien concernant ses morsures et tout le reste. Il n’avait rien demandé non plus encore moins d’être dans cette position. Mais même s’il y avait une pointe d’humour dans sa remarque où elle lui jurait de lui botter le cul, Eamonn préféra garder le silence pour ne pas faire d’impaires et envenimer la situation qui était bien gênante pour eux deux. Cependant la brune parvint à se calmer ainsi il poursuivit ses propos avant qu’elle ne tenta à nouveau de le couper dans ses explications.  Quand il évoqua le cas de Dimitri, il subit à nouveau une petite pique  « J’ai la nette impression que ton double ne fait pas les choses à moitié. » Que lui répondre ? C’était plutôt vrai, peut-être que le Lord avait des projets précis qui lui étaient inconnus pour le moment. Mais pour le moment le temps lui manquait pour fouiller dans la vie de son double. Le plus important pour eux deux s’était de retourner chez eux, dans leur monde loin des tentations et des idées rocambolesques de Lord Howard. Oui ça serait pour le mieux. Cependant l’idée qui lui soumettait ne semblait pas vraiment plaire à la petite humaine qui lui aboya presque dessus pour qu’il cesse de faire à la girouette. Mais Eamonn comprit que son comportement  et ce cri du cœur venait pas forcément de Marie mais de celle qui lui servait d’hôte corporelle. Cela ne l’empêcha pas forcément d’arquer un sourcil interrogatif tandis qu’elle s’enfuit rapidement dans la pièce d’à côté qui devait être la chambre selon les dires. La sachant troublée, il prit la sage décision de rester dans l’antichambre pour ne pas importuner pour l’instant Marie.

D’ailleurs, il profita même de son absence pour se rapprocher d’un miroir au-dessus de la cheminée pour s’observer. Il avait l’air d’un jeune premier dans des habits sales à cause de la terre et de sa confrontation avec Dimitri dans le cimetière un peu plus tôt. Il détacha son petit ruban qui ne retenait rien de sa chevelure et remarqua que ses cheveux étaient mi-long mais trop court cependant pour être parfaitement maintenu. Il passa rapidement ses doigts pour essayer d’en faire quelque chose comme si cela était vital pour lui. Eamonn voulait absolument plaire alors que ce n’était ni le lieu ni le moment. Il pesta même contre Dimitri de l’avoir mis dans un tel état avant de laisser tomber interrompu par la voix de Marie. Sur le moment, le vampire se trouva un tantinet narcissique mais rien d’alarmant, il n’était également de base. Apprendre la nouvelle identité de la chasseuse et notamment les activités de Mariana ne le surprit pas vraiment. Etait-ce parce que cela collait bien à la personne de Marie ou bien parce que Howard le savait ? Il l’ignorait. Cependant, si elle possédait des documents susceptibles de l’aider dans cette chambre, le mieux était d’aller voir de lui-même.

Elle était là à quatre pattes par terre à lire ce qu’elle tenait dans la main, si désirable. Il lui suffisait que de quelques gestes et elle serait siennes. « Non ! Non ! Non ! » Ne cessa de penser Eamonn pour faire taire cette petite voix qui le poussait à franchir cette limite infranchissable. Il ne ferait pas cette erreur qui serait lourdes de conséquences. Il ne laisserait pas l’autre vampire agir tant qu’il serait dans sa peau. Il n’avait pas affaire à Mariana mais bien la sœur de Gabriel. Hors de question de céder. Et pourtant, sa soif se faisait que plus présente quand elle se trouvait à ses côtés. Il était obnubilé par son odeur bien que c’était déjà le cas à Chicago. Il enfonça ses mains dans les poches de son pantalon et serra les poings tentant de cacher sa retenue en adoptant un air faussement décontracté. C’était tellement bizarre ce tête à tête pourtant platonique. Ils étaient tous les deux sur leur garde, à se contenir. L’ambiance dans la pièce avait changé rendant ce moment plutôt électrique. Pendant tout le moment où elle lui parla, Eamonn lui ne cessa de fixer sa jugulaire, de temps à autre quelques mots vinrent à ses oreilles. « Endroit » ; « sûr » ; « Eamonn » ; « confiance » ; « mal ». Il loupa la fin de son monologue, ses crocs étaient apparu, il avait soif. Il reprendrait son enquête plus tard, Dimitri pouvait bien tuer deux ou trois familles, il s’en moquait bientôt il ne sera plus de ce monde. Le vampire fit quelques pas dans la direction de Marie puis en quelques gestes rapides la voilà qui se retrouva dans ses bras fermement maintenue, la tête sur le côté pour lui dégager le passage sur sa nuque.

La peur et la crainte firent battre plus vite le cœur de Marie, il n’était plus qu’à quelques centimètres de sa peau prêt à y planter ses crocs. Ce n’était plus Eamonn, c’était la bête, le monstre, le vampire qui agissait ou bien Lord Howard qui reprenaient le dessus sur son invité corporel au choix. Mais un conflit se créa dans les pensées de la créature. Il pouvait sentir la jeune femme qui se débattait, Mariana était consentante, elle ne le repoussait pas elle. Que se passait-il ? Finalement Eamonn finit par refaire surface, il projeta la jeune femme sur le lit tandis qu’il se mit à l’autre extrémité de la pièce. Ses mains tremblaient devant tant de retenu. Il était tout simplement incapable de parler. Le jeune homme quitta la chambre pour s’éloigner tant bien que mal de Marie pour aller chercher du sang quelque part dans ce fichue manoir. Non elle n’était décidément pas en sécurité ici avec ou sans lui. Elle avait un prédateur tout près d’elle et dehors rodait Dimitri. Dans son  état, il était plus proche à se nourrir d’elle plutôt qu’à la protéger.

Le propriétaire des lieux l’abandonna donc le temps de trouver ce dont il avait besoin dans les cuisines ou ailleurs à la vitesse de vampire. Mais Lord Howard n’avait pas fait dans l’originalité. Il n’y avait certes pas de poches de sang mais des animaux dans l’étable. Culpabilisant moins que de faire du mal à la seule humaine proche, il s’abreuva du sang d’un cheval tentant de calmer cette soif déraisonnable. Quand il parvint enfin à calmer cette pulsion, il resta un moment assis près de la bête qui souffrait affaiblit. Eamonn ferma les yeux puis se frotta le visage avec ses mains pour enlever ses traces de sang autour de sa bouche. Il y en avait également sur son haut. Cette fois, il était vraiment condamner à se changer au cas où qu’il croiserait à nouveau des humains pendant qu’il recherchait Dimitri. D’un pas lent, il quitta l’étable pour pousser la porte d’entrée du manoir. « Marie ? » Seul le silence lui répondit. Alors à nouveau il monta à l’étage cherchant à percevoir un son venant d’elle. « Marie ? Es-tu là ? » Non, rien. « Je suis désolé… Je ne te voulais aucun mal. » Il parvint dans la chambre et la chercha du regard. Elle n’y était plus. « Marie… ? » Sa voix laissait percevoir une certaine angoisse. Avait-elle fuit ? Cela semblerait logique. Se pensant seul, il se dépêcha d’enlever son plastron puis son chemisier avant de chercher dans les armoires une tenue plus adéquate.

Post 6 - 1251 mots - 24h



© MADE BY SEAWOLF.



   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
'cause in a sky full of stars
"Les règles sont faites pour être brisées." ~ Je savais que si j’embrassais cette fille, je serais... à jamais lié à elle, à tout jamais. Alors j’ai freiné, j’ai décidé de freiner et d’attendre. J’ai attendu un instant encore. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]endlesslove.


Dernière édition par Eamonn Butler le Lun 26 Déc - 11:34, édité 2 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
37/77  (37/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOMarie G. Osborn


MARIE GALITH OSBORN

• Stratège haut-placée oeuvrant pour le Nouvel Ordre.
• Hackeuse semi-professionnelle dans le monde terrestre.
• Réputée pour ses talents de repérage et de localisation mais aussi pour être la plus clémente de sa famille.
" Searching, following, killing. You can't find a psychopath without being a little insane yourself. "


" Ô toi qui n'es pas d'ici, méfies-toi des Osborns. Les enfants étaient destinés à un avenir glorieux et resplendissant. Pour une raison inconnue jusqu'alors, ils étaient venus au monde pour devenir des soldats, des stratèges ou encore des leaders. Ils étaient fait pour régner, contrôler, manipuler. Une minutie mortelle et une soif de sang sans limite, cette famille embellit les rangs d'Andrea Belson un peu plus chaque jour qui passe. "


Je suis à Chicago depuis le : 08/07/2016 et j'ai déjà payé : 167 factures et gagné : 872 gains. Il paraît que : Emily Browning est mon double. Schizo je joue aussi : moi-même, ça suffit amplement. On m'appelle : Maé et pour mon profil je remercie : Anaëlle (SIGNATURE) et Candy Apple (AVATAR)

Je suis : célibataire
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Lun 26 Déc - 2:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Undisclosed Desires
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
C
ela s’était passé en une fraction de secondes. Cela avait été peut-être plus rapide que la vitesse de la lumière. Ses crocs avaient émergé prête à savourer le doux liquide la maintenant en vie. Un battement de coeur et la voilà, dos contre le double d’Eamonn, la gorge éclairée et dégagée pour être dévorée. Marie était réduite à une simple banque de sang, dépourvue de force et complètement à sa merci. La benjamine Osborn ne s’était pas retrouvée paralysée par la peur depuis un sacré moment et ça ne lui avait certainement pas manqué. Ce sentiment d’impuissance qui remplissait son coeur l’anéantissait. Son petit coeur humain, lui, battait à en rompre ses parois mais son corps dans son intégralité ne bougea pas d’un centimètre. Au contraire, il était bien trop reposé comme s’il était habitué à ce traitement. Cette idée lui glaça le sang jusqu’à la moelle. Marie sentait au plus profond d’elle que son double n’était pas effrayée mais bien excitée par cette idée. Cela expliquait alors les multiples morsures déjà présentes sur son corps de jeune femme. Néanmoins, sa déception remplaça rapidement ce désir naissant quand le Lord la propulsa sur le lit sans aucune délicatesse. Se fracassant sur ce dernier, Marie s’emmêla dans les draps et émit alors quelques bruits de protestation. Mais le temps qu’elle se débarrasse de ces accessoires elle était de nouveau seule dans la chambre.

L
e souffle encore haletant, Marie parcourut la chambre du regard en cherchant une quelconque ombre. Il l’avait laissé. Cette fois-ci, Marie ressentit une peine des plus profondes et des larmes lui vinrent aussitôt aux yeux. En son for intérieur, la jeune Osborn s’exaspéra devant tant d’émotions incontrôlées. Non seulement elle sentait que son double prenait parfois l’ascendant sur elle, mais en plus de cela elle était désespérée par son double. Même si elle était jugée comme étant fragile et pure, Marie se mit à sourire intérieurement en imaginant la réaction de Gabriel s’il la voyait dans cet état. Elle, la Marie Osborn presque destinée à devenir une prédatrice assoiffée de sang réduite au statut de Terrestre avec des penchants presque masochistes. A cet instant alors, la jeune femme décida qu’il ne fallait plus qu’elle laisse son double reprendre le dessus. Tant qu’elle serait là, c’était elle qui allait contrôler ce corps. S’il y avait bien un moment pour se montrer sévère et sans pitié, c’était celui-là. Sa survie en dépendait. Peu importait qui était ce Lord Howard, il n’allait plus mettre la main sur la petite Mariana tant que Marie habitait son corps. Son seul et unique objectif était de déguerpir de cette satanée dimension et de retrouver son corps et son époque.

S
ortant du lit précipitamment, la benjamine se permit de rejeter un coup d’oeil aux affaires de son double. Visiblement elle était une jeune femme beaucoup trop curieuse par le monde qui l’entourait. Elle était couturière en tout genre mais suite à un malheureux accident magique, elle s’était mise en tête de comprendre le monde des sorcières. Et quelle belle époque était cette de Salem pour mener à bien ses recherches ? Son sac était rempli de parchemins avec des incantations latines plus ou moins précises ainsi que son journal. Marie fut étonnée de la précision des notes de son double et buvait ses informations sans s’arrêter. Dans ce dernier, Marie apprit qu’elle avait un frère qu’elle aimait plus que tout au monde ainsi qu’un talent insoupçonné pour le combat rapproché. Suite à l’agression d’une de ses connaissances, la jeune femme s’était résolue à apprendre à se défendre. A cette nouvelle, la jeune Osborn sourit de toutes ses dents et se releva. Si son double était douée dans un domaine qui n’était pas le sien, elle allait en profiter pour oser faire des choses qu’elle ne parvenait pas à faire. Sur ce coup-là, Marie espérait vraiment que son corps allait lui donner un coup de main car elle doutait malgré tout de la qualité de son ‘talent.’  

E
tant toujours seule dans la chambre, la jeune femme en profita pour fouiller de nouveau la chambre et abandonna sa robe de dame pour un pantalon d’équitation noir et une chemise blanche ajustée à sa taille. Pour parfaire son nouveau style, la demoiselle enfila des bottes noires vernis et passa une main dans ses cheveux pour les ébouriffer davantage. Peut-être que, vêtue de la sorte, elle sera plus à même de contrôler ses mouvements. « Marie ? » La porte du manoir s’était réouverte mais semblait encore loin à ses oreilles. Il était de retour. Son sac en cuir sur le dos, la jeune femme décida de rester dans la chambre, assise avec les jambes croisées. Elle n’avait physiquement plus l’air de la pauvre femme en détresse, mais elle ne ressemblait pas non plus à la Marie de Chicago. C’était un mélange des deux. On pouvait voir la détermination de l’une et l’innocence de l’autre. Les deux étaient profondément attachées à leurs principes et chacune d’elle allaient se battre pour ces derniers. Lorsqu’elle entendit le bruit de vêtements au sol, la jeune femme vint aux conclusions qu’Eamonn pensait être seul. Allait-elle l’effrayer, ou allait-elle seulement prendre la fuite et partir à l’aventure en espérant retrouver la trace de personnes qu’elle connaissait ? Il fallait être réaliste, elle avait beau retrouvé un quelconque brin de confiance, elle n’en demeurait pas moins humaine et affreusement vulnérable. Le Lord Howard était un allié à ne pas négliger. Certes elle risquait sa vie à tout moment mais quitte à mourir, autant savoir l’identité de son tueur.


N
i une ni deux la jeune femme ouvrit la porte de la chambre en grand et sortit de la pièce d’un air reposé. Ses membres avaient beau lui crier de sauter à son cou, la jeune femme resta neutre et croisa les bras promptement en tentant de faire abstraction de toutes les sensations opposées qui accaparaient son esprit et son enveloppe corporelle. « Ce n’est rien rassures-toi. » Commença-t-elle doucement de sa voix cristalline avant de marquer une pause. Durant cette dernière, Marie marcha doucement et alla s’asseoir sur une des banquettes du salon. « Je t’aiderai. » Lâcha-t-elle finalement d’une traite en jouant maladroitement avec ses doigts. « Si mon double est l’assujettie du tien c’est qu’il y a un lien fort entre ces deux-là et il faut tirer ça à notre avantage. Soyons réalistes. Ici, je suis une simple humaine qui peut mourir aussi vite qu’une mouche. Si je t’ai à mes côtés, mon espérance de vie peut être prolongée comme écourtée. » Voyant qu’Eamonn allait riposter, la jeune femme pointa sa main vers lui, lui indiquant de ne pas l’interrompre. Se raclant la gorge, la benjamine prit une grande inspiration avant de poursuivre. « Si tu éprouves un besoin vital de t’approvisionner sur moi… fais donc. Si ça me permets de garantir ta protection, je m’y soumettrais. Je t’aide et en échange tu m’aides à trouver mon frère et on trouvera un moyen de partir d’ici. Ensemble. »

Post 5 - 1164 mots -24h
© Mister Hyde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she just ran away
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] by anaëlle.


Dernière édition par Marie G. Osborn le Lun 26 Déc - 13:16, édité 1 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOEamonn Butler
⚜️ The Ripper ⚜️




Pull a u with your sexy Sire. Got your black magic and your two dollar love.
Je suis à Chicago depuis le : 19/12/2016 et j'ai déjà payé : 120 factures et gagné : 643 gains. Il paraît que : Ben Barnes On m'appelle : Luciaena et pour mon profil je remercie : (a)Maze Runner & endlesslove & Amiante & nephilim & EXORDIUM. &Tumblr (gifs)

Je suis : célibataire mais c'est compliqué
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Lun 26 Déc - 12:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I push it to the limits, I just don't care. I got a burning desire for you, baby.
feat. Meamonn
Planté devant son armoire, le vampire se montrait hésitant. Il voulait se montrer discret et donc prendre des couleurs assez sombres. Mais Lord Howard était plutôt du genre haut en couleur en dehors qu’il portait présentement mais qui n’était plus du tout utilisable pour le reste de la nuit. En fouillant bien il finit par trouver un pantalon d’un bleu roi, une chemise noire. Il ne trouva cependant pas de veste mais qu’importe, il n’était pas frileux puisqu’il était incapable de ressentir le froid. Eamonn par coquetterie trouva un gilet quatre boutons d’un bleu roi et une cravate. Il posa le tout sur le lit au moment même où Marie ouvrit en grand la porte de la chambre pour venir vers lui. Il prit note qu’elle avait pris également la peine de se changer pendant sa petite absence. Ce n’était pas un mal elle cachait bien plus le moindre parcelle de sa peau. Il, toujours à demi-nu, ne se sentait aucunement gêné n’étant pas du genre pudique. D’une oreille attentive il écouta Marie lui dire que ces actes précédents étaient pardonnés. Bon sang, était-elle si naïve ? Il passa sa chemise sur ses épaules et boutonna cette dernière rapidement avant de passer le gilet et d’en faire de même. Quand il enleva ses chaussures pour ôter son pantalon, les propos de Marie le stoppèrent d’aller plus loin. Eamonn était sur le point de la rabrouer pour ce qu’elle osait dire mais il garda le silence voyant qu’elle n’avait pas terminé dans ses explications.  Profitant qu’elle soit dans le salon, il se dépêcha à la vitesse d’un vampire de finir de se changer et vint à sa rencontre dans le salon tout en passant sa cravate autour du cou pour en faire un nœud à la mode de la prétendue époque où ils se trouvaient. « Marie. Je ne sais pas si c’est Mariana ou toi qui parle à cet instant, mais as-tu conscience des risques que tu prends ? Tout à l’heure ça ne t’a pas suffi pour comprendre que je représente un danger pour toi ? Je ne veux pas te faire du mal, ni même te toucher mais je te garantis que mon double si. »

Se mettant à faire les cent pas, les mains dans les poches Eamonn cherchait à voir comment s’en sortir. La situation devenait de plus en plus complexe à gérer. Entre Marie qui provoquait des crises sanguinaires et Dimitri le vampire nouveau-né qui serait tout à fait capable de décimer le village s’il ne l’empêchait pas, il ne savait plus où se donner la tête. De plus, il ne savait toujours pas si Baptiste était dans ce monde ou non. Mais il espérait que non, il avait assez d’ennuis comme ça. Finalement, il se stoppa devant Marie puis la détailla du regard avant de soupirer. « Bon. Il est hors de question que je goûte à une goutte de sang venant de toi. Ne dis rien, je serais ferme sur ce sujet. Si nous revenons dans notre monde et que nous nous souvenions de tout ce qu’il se passe ici, qui sait peut-être que j’aurais d’en refaire de même à Chicago. » Il se tût parce que dans le fond c’était vrai. Eamonn savait parfaitement se contrôler face au sang, de même pour sa soif mais il ne restait pas moins un prédateur. « Je suis un danger pour toi et tu oublies dans ta réflexion, Dimitri. Lui n’a pas la chance de pouvoir prendre assez de recul face à une humaine en pleine santé. Je ne vais pas pouvoir gérer un tueur et te protéger de lui ou bien des autres qui te voudront du mal, est-ce que tu me comprends ? Ma priorité est clairement Dimitri. J’ai beau ne pas revendiquer la paternité, il n’empêche que je suis lié à lui. » Cela lui laissa un goût acide dans la bouche d’ailleurs. Prudemment, il recula pour ne pas être trop proche de la jeune femme dont l’odeur chatouilla à nouveau ses narines, il en profita même pour ouvrir ses fenêtres restant planter devant. « Ce que je peux essayer de faire, c’est dans ma recherche de Dimitri, je te trouve ton frère et tu devras rester avec lui ensuite. Tu viendras me retrouver uniquement quand tu auras trouvé une solution pour nous tous. Cette maison te sera interdite d’accès avant. Tu m’as bien compris ? » Demanda-t-il en tournant la tête sur le côté pour la regarder et s’assurer que son message était bien passé.

Il était totalement inutile de prendre plus de risques, une fois qu’elle serait avec son frère elle serait en sécurité des autres créatures et notamment de lui. Le feu dans la cheminée s’éteignit, Eamonn referma la fenêtre et s’en approcha pour se pencher et y déposer quelques souches de bois avant d’user du tisonnier pour tenter de le rallumer avec les cendres chaudes. Quand il y parvint, un sourire fier s’afficha sur ses lèvres fines, il se redressa puis posa ses mains sur le dossier du fauteuil se contentant de regarder Marie. Eamonn s’attendait à ce qu’elle protesta enfin plutôt Mariana mais le temps était compté, ils devaient se mettre en marche pour aller au village chercher Gabriel puis pour lui Dimitri.

Post 8 - 876 mots - 24h



© MADE BY SEAWOLF.



   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
'cause in a sky full of stars
"Les règles sont faites pour être brisées." ~ Je savais que si j’embrassais cette fille, je serais... à jamais lié à elle, à tout jamais. Alors j’ai freiné, j’ai décidé de freiner et d’attendre. J’ai attendu un instant encore. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]endlesslove.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
37/77  (37/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOMarie G. Osborn


MARIE GALITH OSBORN

• Stratège haut-placée oeuvrant pour le Nouvel Ordre.
• Hackeuse semi-professionnelle dans le monde terrestre.
• Réputée pour ses talents de repérage et de localisation mais aussi pour être la plus clémente de sa famille.
" Searching, following, killing. You can't find a psychopath without being a little insane yourself. "


" Ô toi qui n'es pas d'ici, méfies-toi des Osborns. Les enfants étaient destinés à un avenir glorieux et resplendissant. Pour une raison inconnue jusqu'alors, ils étaient venus au monde pour devenir des soldats, des stratèges ou encore des leaders. Ils étaient fait pour régner, contrôler, manipuler. Une minutie mortelle et une soif de sang sans limite, cette famille embellit les rangs d'Andrea Belson un peu plus chaque jour qui passe. "


Je suis à Chicago depuis le : 08/07/2016 et j'ai déjà payé : 167 factures et gagné : 872 gains. Il paraît que : Emily Browning est mon double. Schizo je joue aussi : moi-même, ça suffit amplement. On m'appelle : Maé et pour mon profil je remercie : Anaëlle (SIGNATURE) et Candy Apple (AVATAR)

Je suis : célibataire
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Lun 26 Déc - 13:20

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Undisclosed Desires
“Sometimes I believe that this less material life is our truer life, and that our vain presence on the terraqueous globe is itself the secondary or merely virtual phenomenon.”
L
e faisait-il exprès ou se payait-il sa tête ? Le doux mélange d’amertume et de déception envahit soudainement le coeur ambré de l’ancienne Obscure, outrée d’avoir été confondu avec son double. Certes la différence était fine et subtile mais son discours de fin stratège n’avait pas été assez net pour Eamonn visiblement. Ecarquillant alors les yeux pour manifester une première fois son mécontentement, Marie croisa elle aussi les bras après avoir réajusté son sac. « Ce n’est pas un vampire de trois-cent ans qui va réussir à me terroriser. Il m’en faut plus que ça. » La bombe avait été largué et elle ne regrettait pas un seul mot, laissant aisément planer l’idée qu’il n’était pas assez robuste pour lui faire hérisser un poil. Elle lui faisait affront, elle le provoquait car sa personne avait été blessé dans son honneur. Lui qui était le mentor de son frère, comment avait-il pu douter de la benjamine une seule seconde ? Certes la jeune femme était réputée pour être la plus sympathique et tolérante au quotidien mais, comme tout être humain, elle avait ses limites. Mêlant alors son sang-froid à celui de son hôte, la jeune femme était instable. Jamais elle n’évoquait ses plans sans y avoir mûrement réfléchi, jamais elle ne précisait ses stratégies sans avoir évalué toutes les potentielles fins. « Je n’ai pas la moindre envie de rester à tes côtés mais mon double est accroché au tien comme une sangsue. Qui est le plus à plaindre selon toi ? » Sauf cette fois-ci. Ces mots lui avaient filé entre ses lèvres et elle fut la première surprise. La jeune femme savait que cela n’allait certainement pas plaire au vampire mais tant pis, c’était trop tard.

Q
uand Eamonn évoqua le sujet du sang, la jeune femme préféra se taire puisqu’elle avait déjà assez parlé pour le moment. Son insolence la perdra peut-être un jour. Il avait raison après tout. Ils avaient beau se connaître, ils ne s’étaient jamais réellement approché dans leur dimension et cette situation embarrassante n’arrangeait rien. Il restait un vampire, elle restait un être humain bien plus vulnérable que lui même si elle était promis au même avenir. Même si un jour elle rejoindra ses rangs, ça n’allait pas se produire demain. Les pensées de la benjamine se focalisèrent de nouveau sur Eamonn et sur Dimitri. Elle l’avait déjà oublié celui-là et elle grimaça quand le vampire évoqua son lien avec ce dernier. Marie savait pertinemment que le lien primait sur toute chose et elle ne pouvait pas rivaliser avec ça. Cependant, elle ne pouvait pas non plus se défaire de sa présence à cause de la condition médiocre de son double. « Ne me prends pas pour une imbécile. N’oublies pas que du sang vampirique coule dans mes veines je te prie. » Répondit-elle d’un air presque princier. Marie était réellement vexée voire même blessée. N’importe qui aurait pu comprendre que cet air faussement déterminé tentait vainement de cacher ses blessures verbales.  Cet air si familier et si propre aux Osborn. A la fois féroce et haineux que Marie ne faisait que très rarement.

D
écidément, le fait de vouloir servir Eamonn au profit de sa propre vie était exaspérant. Elle sentait au plus profond d’elle-même que son double serait prête à décimer la population entière ne serait-ce que pour un sourire de son maître. Et malheureusement pour elle, Marie ne pouvait pas ignorer ce fait. Sentir son coeur se serrer et ses membres se paralyser quand il n’était pas dans les parages allaient l’irriter très vite. Rester loin de lui était une chose impossible à envisager mais visiblement, Eamonn l’ignorait. « Tu ne sais pas qu’un assujetti, une fois le sang de son maître ingéré, le suivra où qu’il aille ? Tu as beau me donner des ordres, tout ce que Mariana désire c’est de suivre le Lord Howard au péril de sa vie et je sens qu’elle ne survivra pas sans ton double près d’elle. » Lâcha-t-elle, dédaigneuse, en détournant les yeux vers la fenêtre près d’elle. Ne croyait-il pas qu’elle aurait aimé se débrouiller seule malgré ses lacunes en combat rapproché ? Bien qu’elle manquait cruellement d’entrainement et de savoir-faire, Marie pouvait survivre au même titre que les autres Obscurs. Être réduite au sang d’assujetti lui était insupportable.

F
inalement, se rapprochant de la cheminée près d’Eamonn, Marie regarda le feu repartir de plus belles, laissant les flammes illuminer son regard noisette. « Nous connaissons Gabriel tous les deux et nous savons que peu importe la situation dans laquelle il se trouve, il s’en tirera. Occupons-nous de Dimitri puisque ton rôle te l’oblige. » Refouillant dans son sac, la jeune femme découvrit un pieu parfaitement taillé ainsi qu’une dague légèrement tordue. Ecarquillant les yeux, la jeune femme comprit alors que son double n’était peut-être pas si innocente qu’elle en avait l’air. Le laissant à sa place, la jeune femme pensa que cela pouvait toujours servir. Voyant que le vampire en face d’elle avait les yeux rivés sur son sac, la jeune femme se mit à sourire légèrement et se dirigea vers la fenêtre pour observer l’horizon. « Je commence à apprécie mon double finalement. » Dit-elle dans un soupir presque vainqueur.

Post 7 - 881 mots -24h
© Mister Hyde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
she just ran away
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] by anaëlle.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
53/77  (53/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOEamonn Butler
⚜️ The Ripper ⚜️




Pull a u with your sexy Sire. Got your black magic and your two dollar love.
Je suis à Chicago depuis le : 19/12/2016 et j'ai déjà payé : 120 factures et gagné : 643 gains. Il paraît que : Ben Barnes On m'appelle : Luciaena et pour mon profil je remercie : (a)Maze Runner & endlesslove & Amiante & nephilim & EXORDIUM. &Tumblr (gifs)

Je suis : célibataire mais c'est compliqué
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    Lun 26 Déc - 22:03


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I push it to the limits, I just don't care. I got a burning desire for you, baby.
feat. Meamonn
Les remarques ne se firent pas attendre, le côté arrogant et provocateur des Osborn fit surface montrant bien au vampire à qui il s’adressait à ce moment. Marie marquait des points dans ses remarques, il était vrai, elle toucha la corde sensible en quelques piques. Si à Chicago, il aimait les personnes qui lui tenaient tête, ici ça allait tout autrement. Déjà parce qu’il était sur un terrain inconnu et parce que son double se vexait bien plus vite que lui ce qui ne l’aidait franchement pas à garder la tête froide. Il attaqua à son tour sans attendre non plus. Quand elle lui rétorqua qu’elle n’avait pas peur de lui, il exprima son opinion froidement «  Ah non ? Tu n’as pas peur ? Je n’en sais, en règle général ta famille ne se plains pas de te voir enfermer dans ta chambre d’adolescente ? C’est certain dans ces conditions tu peux te permettre ce genre de remarque. Tu ne faisais pas ta fière tout à l’heure dans la chambre. » Cela aurait pu s’arrêter là mais non, elle ajouta un petit mot sur le principe qu’elle n’était pas heureuse d’être son assujettie. Là c’était Howard qui avait été plus piqué dans sa remarque mais c’était bien Eamonn qui lui répondit sur le même ton que la jeune femme. « Si tu crois que ça m’enchante, tu te trompes. Je n’ai rien demandé au cas où tu l’aurais oublié. »

Pif paf, les mots continuèrent à s’enchainer entre les deux, comme une partie de ping-pong. C’était à celui qui aurait le dernier mot. Vexé, le vampire tourna le dos à la brunette un instant pour calmer le jeu. Mais non, elle ne cessa pas pour autant et ce fut à ce moment qu’il comprit pourquoi il ne s’était jamais engagée avec une femme et encore moins prit d’assujettie. Certes, il avait eu une compagne par le passé mais ce n’était pas vraiment ce genre de relation qu’il entretenait et bien qu’il y eu des disputes entre eux, cela n’avait pas la même importance qu’à présent. Baptiste lui manquait plus que jamais à présent. Avec cette bouille d’ange, il lui était impossible de ne rien lui accorder ce qui évitait un bon nombre d’engueulades aussi. Eamonn serra la mâchoire pour vraiment se contenir mais la voix dédaigneuse de Marie lui donnait tellement envie de lui en coller une. C’était un peu comme avec son employée, la Russe qu’il avait plus ou moins adopté contre son gré pour faire un peu plaisir à Baptiste. Quand elle parla de son sang de vampire, il se mit à éclater de rire se moquant ouvertement d’elle. « Ton sang de vampire ? C’est certain que ça va t’être fort utile ici ma petite humaine. » Il insista bien sur les derniers mots de sa phrase mais à la prochaine réplique de Marie, il garda volontairement le silence. Son regard fixait pendant de longues minutes le feu de cheminée avant de le détourner vers le sac que tenait entre ses mains Marie. Elle l’appréciait son double ? Eh bien pas lui. Il n’aimait pas Howard, il n’aimait pas son bébé vampire alias Dimitri, et il ne supportait pas son assujettie. Sa petite vie tranquille à Chicago était un eldorado pour lui.

Il n’avait pas envie de s’attarder ici. Cela ne servirait à rien si ce n’était lui donner envie de la mordre pour la faire taire. Lançant un regard agacé à la jeune femme, il se leva puis prit également ses clefs mais rien d’autre. Il se tourna vers l’humaine puis lui parla sur un ton neutre et indifférent. « Bon. Puisque tu connais tout sur tout et que tu es la meilleure. Autant allez chercher Dimitri ! C’est tellement une bonne idée que tu te proposes de lui servir de banquet. Merci. » Sans attendre sa répondre, il tourna les talons puis quitta le salon pour descendre l’escalier. En quelques enjambées, il parvint à la porte. Il l’attendit puis ferma le manoir derrière eux avant de s’élancer dans la pénombre. La dernière fois qu’il avait vu Dimitri, c’était à l’entrée du village. Il fallait donc tout retraverser pour revenir au point de départ. Pas une seule fois, il n’adressa la parole à Marie encore trop agacé par ses propos précédents. Sa priorité était à présent tournée vers le jeune vampire. Il espérait qu’il n’avait pas sévit pendant qu’il était en train de se prendre la tête avec la benjamine des Osborn.

Post 9 - 747 mots - 24h



© MADE BY SEAWOLF.



   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
'cause in a sky full of stars
"Les règles sont faites pour être brisées." ~ Je savais que si j’embrassais cette fille, je serais... à jamais lié à elle, à tout jamais. Alors j’ai freiné, j’ai décidé de freiner et d’attendre. J’ai attendu un instant encore. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]endlesslove.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Meamonn] Undisclosed Desire.    

 
[Meamonn] Undisclosed Desire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» undisclosed desire (le 23 mai à 22h14)
» Undisclosed Desires
» Bite me, it's a naughty desire ▬ Melody
» ANTONIO DIT TONIO EX UFO ADOPTE
» La vouivre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: City of Bones :: Les Intrigues :: Salem à Chicago-
Sauter vers: