Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 21 Déc - 0:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Doucement, j’ouvres les yeux. Mon corps me tiraille légèrement, semble plus lourd, plus apaisé également. Cette pression permanente que je ressens semble s’être enfuie, mon esprit semble s’être apaisé. Je bats des cils en silence, m’étirant comme un pacha alors que les couvertures glissent sur le sol. Me redressant en silence, je cherche des yeux cet homme qui aurait dû être à mes côtés. « Flo ? » Pourtant, je m’en souviens, il c’était endormi à mes côtés cette nuit…j’en suis même certain. Mon regard balaye la pièce alors que…je ne reconnais absolument rien. « Je suis où là ? » Mes sourcils se froncent alors que je me lève, incapable de reconnaître l’endroit où je me trouve. Cette habitation n’est pas la mienne, ses vêtements…encore moins. Puis, c’est quoi cet accoutrement que je porte ? Je porte un genre de short à l’ancienne, comme dans les films vieux comme le monde, le truc blanc cassé. Passant une main sur mon visage, je me frotte les yeux avec force. Bon, je dois rêver, je suis en plein rêve oui. « Florian ! » Cris qui résonnent dans la petite bâtisse franchement froide…j’ai froid oui, bien trop froid. Mon corps semble moins résistant à la température ambiante. Je m’avance, les pieds touchant non pas un sol bien entretenu, mais bien un sol en bois. Doucement, je m’approche de cette petite fenêtre pas très grande et fermées de volets anciens. Je les ouvre et là, mon regard se fige. Chevaux, habitants à l’anciennes, charrettes… « C’est une blague ? » Oui, ça ne peut-être qu’une foutue blague, je ne peux pas être ici, maintenant. C’est impossible. Je referme brusquement les volets, clignant de nouveau les yeux et là, je fais la première chose qui me passe par la tête, je me pince le bras.

Mais non seulement je ne me réveil pas mais, une chose me frappe…pas de runes. Je ne possède pas de runes ! « Non, non, non, non… » Je cherche des yeux une glace, trouvant un bête miroir suspendu au-dessus d’un évier. Je m’en approche me regardant sous toutes les coutures. Je ne suis plus rien…je n’ai pas de runes, je n’ai plus de cicatrices non plus. Mon corps reste le même, aussi musclé mais plus fragile également, je le sens. Ma respiration s’accélère et je décide de m’habiller. Je panique…ce n’est pas dans mes habitudes de paniquer. Enfilant des vêtements que je trouve littéralement hideux, je finis par sortir de la chambre pour me retrouver dans un atelier. Attendez, c’est des chevaux que je vois là ? « Ah, monsieur le Forgeron à décider de faire la grasse matinée ? » Je fronce les sourcils en voyant une femme qui ressemble étrangement à ma mère mais…en plus vieille…Pardon ? Forgeron ? « Je…je dois y aller. » Et je fuis, je fuis cette image que je ne comprends pas sous le regard étrange de cette vieille femme. Manquant de foncer dans un cheval, je monte dessus avec aisance. Putain, je sais monter à cheval ? Bon, d’accord, je savais déjà monter à cheval avant…Je le cherche, cet endroit familier alors que mon esprit n’est tourné que vers une seule personne. Lui. J’ai le cœur au bord des lèvres, j’ai la peur au ventre. Putain Flo tu es où ? C’est alors que je me retrouve sur des terres qui ne me sont pas inconnues, comme une sensation étrange de déjà vu. J’arrête l’étalon pour en descendre et je tombe à genou, le regard vide, le cœur en charpie. Où je suis ? Où il est ? Pourquoi ce flot d’émotions sembles si puissants d’un coup tout en étant différents ?

« Florian…t’es où putain…ils sont où… vous êtes où… » Ma voix tremble comme un enfant. Cette folie engendrée par ce sang vampirique semble s’être atténué, comme caresser du bout des doigts par une simple mortalité. Je me sens nu sans mes runes. Je suis quoi ? Un simple Terrestre ? Comment j’ai fait pour devenir ainsi ?





© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 21 Déc - 1:12


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Un bruit sourd me réveille en sursaut. Aussitôt je me lève d’un bond, alerte, prêt à me battre. Il me faut qu’une demi-seconde pour comprendre que plus d’une chose ne va pas. Déjà je ne reconnais pas les lieux. C’est une petite chambre individuelle, bien rangée si ce n’est le lit dont je viens de me lever, dotée d’une déco neutre. Mais surtout cette chambre m’était inconnue. Mais avant de me décider à explorer un peu plus la chambre, et alors que mon esprit comprend au juron qui a été poussé de l’autre côté du battant que le bruit qui m’avait alerté n’est qu’un abruti qui avait trébuché, mon regard s’arrête sur une autre bizarrerie. Les runes sur ma peau sont noires. Pas rouges, mais noires. Mon cerveau semble court-circuiter quelques instants sur l’information. Réalisant que fixer mon corps ne m’apporterait aucune information, je me mets en mouvement.
Dans un premier temps la penderie, qui révèle des vêtements qui auraient pu être porté au XVIIème siècle. Un coup d’œil à mon propre corps m’apprend que je ne suis pas vraiment à la mode non plus. Ensuite la table de chevet où des bougies et des livres reposent. Si l’un des livres porte sur l’éradication de démons, les autres sont de la poésie. Bordel, la poésie me file des boutons. Aussi suis-je surpris de voir mon nom écrit à l’encre sur l’intérieur de la couverture. Je secoue ma tête, et laisse tomber les livres pour regarder le reste de la pièce. Des armes de néphilims sont accrochés ou posés ci et là, et dans un tiroir du bureau spartiate, entre autres, une lettre datée de la semaine précédente et m’étant adressé par ma grand-mère. Bon sang, où que je sois, elle est aussi chiante que dans mes souvenirs – non grand-mère, je ne compte pas me caser de sitôt, merde. Finalement je me dirige vers la fenêtre, tachant de déterminer où je me trouve.L’absence d’immeubles et de câblages électriques me fait m’arrêter quelques minutes.

Atterré, je frotte machinalement ma rune de parabatai, avant de brusquement me figer. Avec horreur je réalise qu’elle n’est plus là. Ma gorge se noue, et tout le sang-froid dont j’ai fait preuve jusqu’à maintenant s’évanouit.  La vieille je me suis endormi aux côtés de Gabriel, et ce matin je me réveille dans un lieu inconnu, transformé en néphilim, et sans ma rune de parabatai, sans mon lien avec Gabriel, cette connexion si puissante qui était devenue mon tout. Un frisson me parcourut. C’est comme si … comme si … Ne voulant pas envisager les multiples éventualités qu’offrent mes découvertes, je décide de me concentrer sur un seul objectif : retrouver Gabriel. Où que je suis, il est forcément.

A défaut de trouver mon arc, je mets la main, après mettre habillé tant bien que mal, sur quelques poignards séraphiques, et me glisse discrètement dehors. Il me faut, un certain pour comprendre que je suis à l’Institut. L’Institut de ces fichus néphilims. J’ignore ce qui s’est passé et comment ou pourquoi je suis devenu un néphilim et me suis réveillé à l’Institut de Chicago. Mais il est hors de question que je me fie à qui que ce soit, alors je fouille les lieux telle une ombre, avant de me rendre à l’évidence : si Gab était ici, je l’aurais entendu depuis longtemps. Il ne me faut que quelques instants pour comprendre où trouver mon para- … enfin Gabriel, là où il me chercherait. Aussitôt, je m’applique une rune d’invisibilité avant de quitter le refuge des néphilims – mon cauchemar.

Lorsque j’arrive et que je le vois, mon cœur fait un bon dans ma poitrine. Lorsque j’entends sa voix trembler, mon ventre se noue, et je me précipite sur lui, l’enlaçant et lui chuchotant : « Je suis là Gab. » sans réaliser qu’il ne peut pas me voir.


Dernière édition par Florian Starkweather le Mer 21 Déc - 19:04, édité 1 fois

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 21 Déc - 1:35


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Je me sens mal, terriblement mal. Ce monde ne m’est pas connu, mais encore, cet univers ça passe. Je pourrais vite m’adapter, vite chercher des réponses. Mais le fait est que je n’ai plus mes runes, je ne me sens pas aussi fort qu’avant, comme différent tout en possédant le même corps. Puis, surtout, je n’ai plus ma rune de Parabatai, je n’ai donc plus de liens avec Florian. Est-il ici ? Je n’en ai pas la moindre idée, je n’ai aucuns moyens de le savoir. Comment exister sans lui, alors que j’avais passé la plus grosse partie de mon existence à ses côtés ? Et mon cœur saigne, et mon cœur crie. C’est fou ça non ? De sentir ce vide béant dans ma poitrine. Je suis là, au milieu de je ne sais trop où et je ne fais qu’une chose, penser à lui…Puis, il y a ma famille également. Est-elle ici ? Ma sœur, Léa, où est-elle ? Je ne m’inquiète pas trop pour eux, enfin si, enfin je suis paumé, réellement paumé. Et je murmure, la gorge nouée, la voix tremblante. Et j’appelle le vide, le néant, cherchant un souvenir auquel me raccrocher, une raison logique de cet évènement qui n’a pas de sens à mes yeux. Et je me penche légèrement en avant, mes tripes me faisant souffrir. Et là, je sens une pression m’enlacer et une voix murmurer. Cette voix, je la reconnais, mais je ne peux m’empêcher de sursauter brusquement. Mon corps se raidit, je m’extirpe de ses bras invisibles qui sont les siens. Je ne le vois pas…je ne le vois pas…Je suis donc bien tombé au rang de simple Terrestre. « Florian ? Florian…je…je ne te vois pas… » Je panique, le regard cherchant le vide, le cherchant lui. Putain, je me sens tellement vulnérable d’un seul coup.

Et là, il apparait enfin devant mes yeux aveugles. Et là, je vois ses runes qui ne sont plus démoniaques mais bien angéliques. Je le dévisage, tombant sur mes fesses, la bouche légèrement entrouverte. « Tu…tu… » C’est un Néphilim et moi, je ne suis rien. C’est quoi cette mauvaise plaisanterie ? Mais qu’importe…Je me repositionne sur mes genoux, me traînant pratiquement jusqu’à lui avec trop de vigueur, manquant de tomber en avant. Mes bras l’enlacent, ma tête s’enfuis dans son cou. Je le serre contre moi, les paupières clos, le souffle coupé. « J’ai plus mes runes Florian…j’ai plus rien…je… » Et là, je me retire brusquement, lui arrachant presque ses vêtements pour voir si il possédait une rune de parabatai. Non, il ne peut pas m’avoir remplacé, il ne peut pas en aimer un autre, avoir ce lien que nous partagions avec un autre. Je m’y refuse. « Tu…ne me dis pas que tu as un autre parabatai…je te jure que si c’est le cas ! » Mais, à mon grand soulagement, son corps n’arbore pas notre rune, notre lien…enfin, notre ancien lien. Parce que là, nous n’avions plus rien, je n’avais plus rien, littéralement. Si lui avait encore des runes, même de Néphilims, moi, j’étais devenu une de ses faibles choses qui sont aveuglées par leurs regards humains. Je respire fort, je respire vite. Plongeant mon regard dans le sien, je cherche en lui un quelconque changement. Je ne parle pas de son physique, non, mais bien de ce qu’il ressentait pour moi. Parce que pour moi, chez moi, rien avait changé. Je l’aimais toujours autant. D’un amour plus sain, d’un amour plus humain. Pas besoin de notre lien pour que les sentiments subsistent, pour que les sentiments soient réels. J’étais amoureux de lui, je devais me faire une raison.

« Florian…ont est plus unis… » J’ai littéralement l’impression que mon monde est en train de s’écrouler. Je n’ai pas envie de dire de conneries, je n’ai pas envie de faire une blague cinglante. Non, ce que je voyais là, de suite, c’est que mon lien avec lui avait disparu. Comment cela était-il possible ? Je n’avais pas ressenti de douleurs, nous étions tous les deux en vies, notre lien n’aurait jamais dû se briser. « Je suis un Terrestre… » Ma voix s’étouffe alors que je regarde mes mains, cherchant désespérément une réponse.





© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 21 Déc - 19:34


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Tellement heureux de l’avoir retrouvé, je ne fais pas attention à son sursaut, jusqu’à que ses paroles fassent sens dans mon esprit. Je me sépare de lui et le vois paniquer, tordant mon ventre sous l’effet que cette vision me fait. Qu’est-il arrivé à mon Gabriel si sûr de lui ? Enfin pas toujours, mais jamais il ne serait laissé aller comme ça dans un lieu public. Heureusement je ne comptais pas rester éloigner de lui bien longtemps, juste le temps d’attraper une lame et de coupé ma rune d’invisibilité, me faisant apparaitre à ses yeux. Vision qui semble l’abasourdir puisqu’il se laisse tomber sur le sol. Quand je vois que ses yeux s’attardent sur mes runes noires, je comprends ce qui le choque, ce qui m’a choqué aussi. Le choc ne le tétanise pas longtemps et je le vois se trainer vers moi.

Sans réfléchir je le rejoins au sol, l’enlaçant également, ce contact physique qui n’est qu’une fraction du lien que nous avions partagé jusqu’alors. Pourtant, sa présence contre moi semble apaiser le manque cruel que j’avais ressenti depuis que je m’étais réveillé. Je l’entends me dire, ce que mon cerveau, habitué à relever les petits détails, avait déjà enregistré. J’ai tout juste le temps de déposer un léger baiser sur son cou avant qu’il ne commence à me déshabiller. Je le laisse faire, conscient que ce ne sont pas des pensées lubriques qui l’animent, même si mon instinct de préservation me hurle qu’on est dans un lieu public, bien trop exposés. A sa question qui n’en était pas une, je hoche négativement la tête en répondant : « Non Gab, non, je n’ai personne que toi. ». Nos regards s’accrochent, et je me laisse envahir par la sensation que nos échanges visuels me procuraient toujours. Pourrais-je un jour vivre sans lui, même sans rune de parabatai ? Non jamais. Nous étions trop proches, trop intimes, trop liés, trop en somme.

Aussi lorsque Gabriel déclare que nous ne sommes plus unis, ma rage se déclenche, et je réponds férocement : « Si Gab, on l’est encore, même sans rune. » C’est vrai, nous nous sommes réunis ici, et nous ne le serions pas si nous étions pas irrémédiablement liés l’un à l’autre. Sa détresse, audible dans sa voix quand il réalise n’être plus qu’un terrestre me brise le cœur. Je vais pour l’enlacer quand un bruit me met en alerte. Un rapide coup d’œil autour de nous me permet d’en identifier la source comme étant un chat. Mais cela donne la possibilité à mon esprit de reprendre le dessus sur mon cœur, et je tire Gabriel sur ses pieds. « Viens, trouvons un endroit plus discret. » Ma main ne lâche pas la sienne, tandis que nous nous abritons sous un auvent, dans une ruelle vide, sans avoir heureusement croisé qui que ce soit.

Aussitôt je reprends la conversation, ne voulant pas le laisser abattu. « Gab tu es peut-être devenu un terrestre et moi un néphilim. Mais nous sommes toujours nous, avec nos souvenirs, et notre lien va au-delà d’une rune. Alors on va se bouger le cul et retourner chez nous d’une façon ou d’une autre, ok ? »


Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 21 Déc - 20:20


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Où suis-je putain ? Je suis dans un véritable cauchemars. Je perds pieds, je suis complètement à l’ouest. Pour la première fois je panique comme un débutant, déposséder de mes runes, de mon identité, de mon parabatai. Je suis une ombre. Une coquille vide, voilà ce que je suis à l’heure actuelle. Pourtant, quand je vois Florian apparaître devant moi, je suis partagé entre le désarroi, la crainte et la joie de le savoir à mes côtés. Je me traine, il fait de même et nos corps s’enlacent, se retrouvent. Je peux respirer son odeur qui est la même et pourtant différente. Il y a quelque chose de différent, oui, je ne ressens plus notre lien et ça me perturbe grandement. Cette connexion sentimentale est toujours là, mais la magie a disparue. Je sens à peine ses lèvres se poser sur mon cou, alors que déjà, je tentais de trouver cette rune qui aurait pu me briser le cœur. Parce que oui, cette place est mienne, personne ne pouvait la partager ! C’était hors de question. « Non Gab, non, je n’ai personne que toi. » Je soupir de soulagement, soulagement qui ne dure qu’une fraction de seconde. Je suis humain. Je ne suis qu’un simple Terrestre. Comment faire pour vivre ainsi ? J’ai toujours détesté les Terrestres. Ils sont faibles et ignorants. Ils étaient à mes yeux de simples jouets que je manipulais à ma guise. Hors, là, je me retrouvais à la place de mes jouets. « Si Gab, on l’est encore, même sans rune. » Sa colère est palpable, je peux l’entendre dans sa voix et je soupir une fois de plus. J’ai du mal à nous imaginer sans nos runes, sans notre lien…c’était quelque chose d’atroce. J’étais vide, incomplet. Il veut approcher pour m’enlacer mais un bruit résonne et je me crispe, voyant le gros matou sortir de l’ombre.

« Sale bête. » J’avais dit ça entre mes dents, me laissant me relever avec l’aide de Florian. Il avait plus de force que moi et, sans mentir, ça me frustrait ! « Viens, trouvons un endroit plus discret. » Je le suis sans un bruit, le tenant toujours pas la main. Mon regard est attentif, pourtant, je me sens moins réactif face à ce qui m’entoure. Je suis plus lent, plus gauche aussi, moins agile. Bordel, je me sens minable. Comment ils font les Terrestres pour survivre en étant ainsi ? Je me retrouve dans une ruelle avec lui, heureusement, nous sommes passés inaperçu pour l’instant ce qui était une bonne chose en soit.« Gab tu es peut-être devenu un terrestre et moi un néphilim. Mais nous sommes toujours nous, avec nos souvenirs, et notre lien va au-delà d’une rune. Alors on va se bouger le cul et retourner chez nous d’une façon ou d’une autre, ok ? » Je sens la rage m’envahir. « Bordel, regardes-moi Florian ! Je ne suis pas utile dans cet état ! Je suis plus lent, moins agile, plus gauche, plus con…quoi que non, ça ça n’a pas changé…mais je suis un foutu Terrestre. Toi, tu as encore des runes, tu as du sang angélique qui coule dans les veines. Moi je suis un putain de…forgeron ! Ouai, te marre pas je te jure que c’est vrai. » Je grogne dans ma barbe comme un enfant, détournant les yeux, me sentant complètement et purement inutile. A l’intérieur, je boue comme une cocotte-minute. Mais bon, le point positif est que Florian est là et que je ne suis donc pas seul…Il faut trouver ce qu’il s’est passé, ça pue la magie à plein nez cette connerie. Je passe une main dans mes cheveux, reposant mon regard sur Florian.

« Ce qui me perturbe le plus…c’est que je ne ressens plus la même chose quand je suis avec toi. » Je me rends alors compte que j’avais employé les mauvais mots, que ça pouvait-être mal interprété. « Enfin, ce que je veux dire c’est que je ne ressens plus notre lien de Parabatai. Les…hum…j’arrive pas à croire que je vais dire ça, fait chier. » Je déteste les grandes déclarations. « Les sentiments sont toujours là, je t’aime toujours autant, mais c’est différent j’ai l’impression que c’est plus…comment dire…plus pur d’une certaine façon. » Oui, c’était exactement ça. Les sentiments semblaient plus normaux mais également moins puissants, tout en restant très forts quand même. C’est compliqué non ? J’approche de lui, posant mes mains sur ses joues, encadrant son visage. Je le regarde avec des yeux de Terrestre, d’une certaine façon, j’ai l’impression de le découvrir pour la première fois. « Je te vois d’un œil différent, c’est perturbant. »




© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Jeu 22 Déc - 18:31


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Dans son regard la colère se met à briller, et je retins un sourire. S’il est encore en mesure de se mettre en rogne, alors c’est qu’il n’a pas perdu sa combativité, malgré ce qu’il me rétorque. Et contrairement à ce qu’il pense je n’ai pas envie de rire. Au contraire, je suis mort d’inquiétude. Je ne sais pas où nous sommes, même si je penche pour une sorte de version alternative de Chicago. Je ne sais pas comment nous sommes arrivés là et donc comment en repartir. Et si nous repartions, est-ce que l’on redeviendrait comme avant, tous deux obscurs ? Je ne sais pas non plus à qui me fier ici. Est-ce que nos familles étaient nos familles ou celles de cette version ? Si nous allions voir Andrea, serait-elle celle qui dirigeait le nouvel ordre, ou une simple sorcière parmi d’autres – à condition qu’elle existe ?

Tellement de dangers, trop peu d’informations. Et avec ça, l’être qui compte le plus pour moi n’a même plus toutes ses capacités. Déjà que je m’inquiète en temps normal pour lui, alors qu’il a ses capacités et ses runes d’obscurs, en plus de son sang vampirique. Autant dire que j’ai maintenant une frousse pas possible. Désormais, en plus des dangers dont j’ignore tout, il peut aussi être victime d’un simple accident. Un rien peut m’enlever l’homme de ma vie. Pendant un instant je reste glacé d’horreur à l’idée des milliers de choses qui pourraient lui arriver. Seuls les mots qu’il prononça ensuite me sortirent de ma torpeur.

Nos regards se croisent et s’accrochent alors que sa voix exprime, de façon maladroite, ce que je ressens moi-même. Une fois encore ma raison est aux oubliettes, et seul mon cœur répond, quand il pose ses mains sur mon visage. Instinctivement je pose mais sur ses hanches, le rapprochant de moi. Mon souffle court se mélange au sien, et pendant un instant il n’y a plus rien d’autre. Son regard si intense, sa peau contre la mienne, mon cœur qui tambourine à toute vitesse. C’est presque trop et pas assez en même temps.

Mais une sonnette d’alarme dans ma tête met fin au moment, me rappelant qu’il y avait trop de dangers non identifiés pour que je me laisse aller. A contrecœur, je détourne le regard pour me laisser l’occasion de reprendre mes esprits, avant de le reporter sur lui, et de répondre : « Je ressens la même chose Gab, je … tu es toujours la personne la plus importante pour moi. C’est juste qu’il n’y a plus la magie de la rune. Et aussi content que je sois de savoir que notre am- … enfin que nos sentiments vont au-delà de la magie runique, je préférerais que le lien soit toujours là, parce que ça voudrait dire qu’on serait tous les deux obscurs, et la situation est déjà pas terrible sans ça. »

Bon, je ne suis pas plus doué avec mes sentiments que Gabriel, c’est évident. En même temps, aucun de nous n’a été élevé en portant son cœur en bandoulière. Alors je m’étais contenté de le rassurer avant de passer aux faits. Pas d’ambiguïté dans les faits, c’est ou ce n’est pas. « Je sais que tu n’as plus tes capacités d’obscurs, Gabriel, mais on n’a pas le choix, il faut qu’on trouve un moyen de rentrer. Et j’ai besoin de toi, je ne peux pas le faire sans toi, pas à cause de ta force, de rapidité, de ton agilité ou que ce soit que puisse t’apporter les runes. Mais parce que tu es ma force, ma motivation, et que j’ai besoin de t’avoir à mes côtés pour fonctionner normalement. »

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Ven 23 Déc - 17:15


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
J’ai besoin de lui et ce, plus que jamais. J’en suis conscient et je déteste ça. J’ai l’habitude de me débrouiller seul, de foncer droit dans les emmerdes sans me soucier de rien. La peur, je ne la ressentais pas, je ne craignais pas le monde. Là, j’étais bien trop exposé aux dangers qui m’entourent et bien que je n’aie pas peur de ça, je sais que je risque ma peau simplement en étant…ben moi ! Je pouvais tomber malade, me casser une jambe en me trébuchant tout simplement. J’étais moins solitude, j’étais plus fragile. Putain, rien que cette idée me donne la gerbe quoi. Ma main se pose néanmoins sur la joue de Florian, alors que je le découvrais d’une façon différente. Je le découvrais outre notre lien, outre la magie qui nous unissais. Ses mains sur mes hanches firent en sorte de me rapprocher de lui. Son visage est proche de mien, je peux sentir son souffle, sa chaleur. Mais ce con il vient rompre ce moment délicieux et je peste de mécontentement. Espèce de… « Je ressens la même chose Gab, je … tu es toujours la personne la plus importante pour moi. C’est juste qu’il n’y a plus la magie de la rune. Et aussi content que je sois de savoir que notre am- … enfin que nos sentiments vont au-delà de la magie runique, je préférerais que le lien soit toujours là, parce que ça voudrait dire qu’on serait tous les deux obscurs, et la situation est déjà pas terrible sans ça. » Je soupire, détachant ma main de son visage presque immédiatement. Je déteste quand il est sur ses gardes, quand il a son regard qui traine partout et surtout, qu’il ne se pose pas sur moi. « J’étais sur le point de t’embrasser et toi tu me déballes un discourt, je vais te tuer. »

Oui je suis frustré, et alors ? Même si c’était un beau discourt, j’étais quand même frustré par le fait qu’il me lâche qu’il préfèrerait avoir gardé notre lien. Moi aussi, certes, mais il aurait pu s’abstenir. Enfin soit. Je recule d’un pas, laissant mon regard revenir sur lui. « Je sais que tu n’as plus tes capacités d’obscurs, Gabriel, mais on n’a pas le choix, il faut qu’on trouve un moyen de rentrer. Et j’ai besoin de toi, je ne peux pas le faire sans toi, pas à cause de ta force, de rapidité, de ton agilité ou que ce soit que puisse t’apporter les runes. Mais parce que tu es ma force, ma motivation, et que j’ai besoin de t’avoir à mes côtés pour fonctionner normalement. » Passant une main dans mes cheveux, je ferme les yeux l’espace d’une seconde. Il fallait que je réfléchisse, que je fasse le tri dans mes pensées, mes émotions diverses et variées. Instinctivement je tente de plonger ma main dans une poche invisible pour sortir un Twix invisible…Putain mes Twixs ! « Giiiiiiiii j’ai plus de Twix ! » Petit couinement sonore alors que la fin du monde vient de me péter au visage… « Bon, d’accord, on va trouver une solution. Je ne peux pas vivre dans un monde sans Twixs..Déjà, il faudrait retrouver nos familles respectives. Voir si elles sont-elles ou si elles sont…je ne sais pas trop. Je suppose que si je suis un Terrestre mes parents doivent également l’êtres non ? » ça me semble logique, bien que la logique semble être éteinte dans cet univers complètement inconnu. Je ne sais pas par où commencer, où chercher. Je suis épuisé, sincèrement. « Je sais pas par où commencer. Il faudrait au moins savoir comment on en est arrivé là. »

Je ne m’étais toujours pas rapproché de Florian, restant campé sur les pieds comme un gamin boudeur. L’heure des câlins n’est apparemment pas pour maintenant, chose qui me déplaît parce que là, j’en aurais clairement eu besoin. « Tu ne peux pas te promener comme ça…tu dois activer ta rune d’invisibilité. » Je grimace à cette pensée. Je n’allais plus le voir, je n’allais pas savoir si il me suivait ou pas…j’avais l’impression d’être aveugle.





© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 28 Déc - 18:28


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
L’entendre se plaindre alors que j’exprime – sans grand succès ou talent – ce que je ressens pour lui me remonte un peu le moral paradoxalement. S’il se plaint c’est qu’il n’a pas perdu toute combativité, ce que j’ai craint en le voyant si abattu. Après ma tirade, je le vois se décoiffer, visiblement en pleine réflexion – preuve même de la gravité du moment. Tout aussi sérieux que lui, j’attends sa réponse, quand sa lamentation soudaine me fait sursauter. Quand je comprends la cause de sa détresse, je lève les yeux au ciel. Me retenant de sourire, je ne fais même pas mine de chercher dans mes poches, ce que j’aurais fait en temps normal. Où qu’on soit, on ne risque pas d’avoir des sucreries. Je m’abstiens donc de répondre, ce qui n’est pas plus mal quand j’entends la réponse de Gabriel.


Satisfait de le voir reprendre du poil de la bête, je remets moi aussi mes méninges en route pour mettre au point un plan d’action. A sa demande sur ses parents, je me contente de hocher la tête, ne voyant pas trop quoi ajouter : je sais qu’il est proche d’eux, et savoir qu’il ne peut compter sur eux ne doit pas l’enchanter. Après réflexion, je propose :« « Et si nous essayons d’aller voir Andrea ? Si c’est la Andrea qu’on connait, et qu’elle nous voit tous les deux ensembles, elle saura qu’on vient de la même ... heu … dimension qu’elle, on va dire. Sinon, on saura qu’on ne peut pas compter sur elle pour nous expliquer ce qui s’est passé. Et on réfléchira à autre chose. »

Avec le peu d’informations qu’on a, je n’ai pas mieux à proposer pour l’instant. Si ce n’est pas Andrea, il faudra voir si on peut mettre la main sur un sorcier qui vient de la même dimension que nous et pourrait nous aider. Alors qu’il me fait remarquer que je dois me refaire une rune d’invisibilité, je le vois grimacer. Et je sais pourquoi. Si moi aussi je ne pouvais pas le voir, je me sentirais mal. Cette sensation de déséquilibre entre nous … je n’y suis pas habitué. Si en temps normal nous sommes différent, complémentaire, nous sommes pourtant à égalité. Alors que là …

Sur un coup de tête, je l’enlace, le serrant contre moi. Je ne suis pas sûr de savoir d’où vient cette pulsion. Les câlins, les caresses, les gestes de tendresses, ce n’est pas moi. Avec Gabriel, un peu quand même, je me laisse un peu plus aller, laissant sortir cette partie de moi plus douce. Mais sinon je suis froid, pas antipathique, mais surement pas sympathique. Les gens ne viennent pas vers moi pour se faire un ami, et j’en ai pas vraiment besoin de toute façon. Alors cette réaction, je ne l’explique pas. Le stress, cette situation inédite ? En tout cas j’ai ressenti le besoin de rassurer Gab autant que moi, de savoir que nous sommes ensemble quoi qu’il arrive.

Fronçant les sourcils face au tour que prennent mes pensées, je secoue la tête avant de me séparer lentement de lui, me retenant de frôler, malgré mon envie, parce que je sais que si je l’embrasse, on n’est pas prêts de partir. Après m’être éloigné d’un pas, toujours doucement, je me gratte la gorge avant de dire : «« Heu … on y va ? ». Ce disant, je sors la stèle que j’ai emprunté à l’Institut et l’applique sur ma peau.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 28 Déc - 21:54


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Ce sentiment de vulnérabilité, je ne l’aime absolument pas. J’ai l’impression d’être mis à nu, d’être devenu un être totalement et purement inoffensif. Moi, le sanguinaire, l’Osborn qui se fou de tous au point de tuer quiconque, me retrouvais pris au piège dans un corps qui pouvait succomber d’un simple foutu rhume. Il ne manquerait plus que je tombe malade tient ! Je finis également par réaliser que, ici, je n’avais plus de Twix et donc, ma vie est littéralement fichue ! Bon, l’heure n’est pas à la gourmandise, mais quand même, c’est quelque chose de sacré. Un Gabriel sans Twix, c’est un Gabriel sans…ben à vraie dire, étant donné la situation, je n’avais déjà plus grand-chose. « Et si nous essayons d’aller voir Andrea ? Si c’est la Andrea qu’on connait, et qu’elle nous voit tous les deux ensembles, elle saura qu’on vient de la même ... heu … dimension qu’elle, on va dire. Sinon, on saura qu’on ne peut pas compter sur elle pour nous expliquer ce qui s’est passé. Et on réfléchira à autre chose. » Je cligne légèrement des yeux, sortant de ma rêverie sur mes Twixs chéris qui ne sont plus là. Andrea. Rha, je la verrais bien en Terrestre elle, juste pour me foutre de sa gueule. Quoi que, ça serait une mauvaise idée, vu que dans un sens, si nous rentrons chez nous, elle risquait de me le faire payer puissance dix. Ouai, non, je vais m’abstenir de faire une telle connerie. « Ouai, faut bien commencer par quelque part…t’imagine, une Andrea toute mignonne et gentille ? Sérieux, si ça arrive, je me pisse dessus directement… » Je ricane entre mes dents, trouvant l’image très alléchante l’air de rien. Mais, Andrea existe elle seulement dans cette foutue réalité ? Là est la question…

Puis, je remarque qu’il va falloir qu’il réactive sa rune de dissimulation, que je n’allais plus pouvoir le voir, comme seul dans un monde étranger. Il doit lire ma détresse vu que, deux secondes plus tard, il m’enlace pour me serrer contre lui. Mes bras passent instinctivement autour de lui, le serrant davantage contre mon corps frêle de Terrestre inutile. Il finit par s’éloigner et je pousse un soupir, ayant préféré rester contre lui. « Heu … on y va ? » « Pas le choix. » Je sens bien qu’il est mal à l’aise, n’ayant pas l’habitude de ce genre d’élan d’affection. Enfin, avec moi il en fait de temps en temps, mais ce monde semble nous chambouler, aussi bien lui que moi. Déjà, il s’applique à marquer sa peau de la rune de dissimulation, disparaissant à mon regard. « Super…je ne te vois plus. J’en ai déjà marre de ce monde merdique, de ce corps merdique, de cette existence merdique ! » Oui bon, je suis clairement de mauvaise humeur là. Me dirigeant vers la sortie de la ruelle, je me mêle à la foule, ne sachant même pas si Florian me suit ou pas. Je déteste ça…Notre lien n’existe plus, du coup, je suis complètement aveugle. Puis, je suis censé chercher quoi ? Fait chier ! Je marche pendant plusieurs minutes, examinant la foule, poussant quelques personnes au passage, alors que certains me saluent d’un air jovial. C’est ça, je vais te faire bouffer ton sourire ducon ! Finalement, mes pas me mènent vers chez moi, simplement parce que j’en ai marre de marcher et que j’ai faim. « J’en ai marre, je rentre. Je ne sais pas si t’es toujours là de toute façon…rien à foutre, ral le bol ! » Et j’entre dans la maison que j’avais quitté quelques heures plus tôt, choppant un fruit sur la table de salon.





© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Jeu 29 Déc - 12:22


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
En temps normal, sa blague sur Andrea m‘aurait arraché un rictus, tellement l’idée est saugrenue. Sauf que dans ce monde-ci, je ne suis plus sûr de rien, j’ai perdu mes repères. Est-ce que je peux commencer par me confiance à moi-même pour commencer ? J’ai des doutes surtout au regard du câlin qui suit, qui ne me correspond pas. Dans une situation équivalente, j’aurais dû rester froid, mettant mon énergie dans le fait de trouver une situation que dans le fait d’empêcher Gabriel de créer une catastrophe. Sauf que ma froideur semble s’être envolée avec ma nature d’obscure, que Gabriel est un terrestre et que nos sentiments mis à nu nous rendent aussi faibles émotionnellement que nous le sommes physiquement. Et quelque part, j’espère que nous ne trouverons pas la Andrea de notre monde. Car si elle s’avise de ce que nous ressentions, je ne sais pas ce qui pourrait arriver. D’un autre côté, si c’est la Andrea de notre monde, elle sera sans doute trop occupée à chercher un moyen de rentrer dans notre monde pour s’intéresser à nous.

Je mets fin à mes pensées peu joyeuses alors que ma rune tout juste achevée me rend imperceptible. Il n’en faut pas plus pour que Gabriel se lance dans une longue plainte. Un demi-sourire, pas vraiment amusé car je ne suis pas d’humeur, orne mes lèvres. Je réalise que nous n’avons pas vraiment décidé de la direction à prendre mais je n’arrive pas à m’approcher de lui pour lui parler discrètement avec la foule autour de nous. Je sens la frustration m’envahir parce que je connais Gab : obscur ou pas, il n’a aucune patience et je sens qu’il va finir par laisser éclater sa frustration. Or franchement, les circonstances ne sont déjà pas évidentes à gérer, alors les éclats de Gabriel – surtout sans twix pour l’amadouer – je m’en passerais bien.

Malheureusement pour moi, Gabriel finit en effet par s’énerver et rentrer dans une maison qui m’était inconnu. Avec agacement, j’entre à sa suite, m’assure qu’il n’y a personne, et lui parle, toujours invisible – et pas seulement pour le faire chier, mais aussi parce que j’ai pas envie de devoir me refaire encore une rune plus tard. « Tu crois quoi Gab, que la situation me plait ? Bon sang tu pourrais mettre du tien, on n’a pas beaucoup d’options de toute façon. Soit on part ensemble chercher Andrea, soit je te laisse et j’y vais seul. Mais merde Gab, je n’ai pas envie de te laisser tout seul ! Et puis tu sais que je suis toujours là non ? Tu n’as pas besoin de me voir pour ça. »

Sur une impulsion, je m’approche silencieusement de lui, invisible, et me place juste derrière, sans le toucher, attendant qu’il ait fini de me répondre, qu’il réalise ma présence. Quand c’est fait, je l’enlace à nouveau et pose ma tête sur son épaule. Apaisé, profitant de ce nouvel instant volé, je chuchote à son oreille : « Tu te sentirais mieux si je te touchais ? » Réalisant que mes paroles peuvent être interprété de bien des façons, j’ajoute bien vite, sans lui laisser le temps de répondre : « Je veux dire, par exemple que je laisse ma main dans ton dos pour te faire savoir que je suis bien là ? ».

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Sam 31 Déc - 21:11


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
J’en ai marre, réellement marre. Je n’ai jamais été doué d’une patience infinie et, vu les circonstances, j’en ai d’autant moins que je ne sais pas si Florian me suit ou si il a décidé de chercher dans son coin. Je déteste cet univers. Les gens sont habillés comme des cons, puis, il n’y a aucune technologie vu la tronche des maisons et surtout, il n’y a même pas de putain de véhicule. D’accord, je sais monter à cheval, mais disons que foutre des chevaux dans une propriété avec des vampires, c’est tenter le diable. Je n’ai absolument pas envie de voir des cadavres de bestioles toutes les nuits. Du coup, je monte à cheval mais c’est loin d’être dans mes occupations habituelles. Je décide donc de rentrer, tout simplement, dans cette maison qui est supposée être la mienne. Enfin, si on peut appeler ça une maison…Faut pas charrier, je suis habitué à bien plus de luxe que cette minable habitation qui pue je ne sais trop quoi. Prenant un fruit dans une coupelle au milieu de la table, je n’entends même pas Florian me suivre et lorsque sa voix s’élève dans la pièce, j’ai même tendance à sursauter. Putain, je déteste ça ! « Tu crois quoi Gab, que la situation me plait ? Bon sang tu pourrais mettre du tien, on n’a pas beaucoup d’options de toute façon. Soit on part ensemble chercher Andrea, soit je te laisse et j’y vais seul. Mais merde Gab, je n’ai pas envie de te laisser tout seul ! Et puis tu sais que je suis toujours là non ? Tu n’as pas besoin de me voir pour ça. » Je grogne. Non, j’ai besoin de le voir putain, il ne comprend pas ? J’ai besoin de le voir, j’ai besoin de le toucher, j’ai besoin de le sentir pour pouvoir rester moi-même, ne pas perdre pieds.

« Non, je n’ai pas envie d’y mettre du miens ok ! Toi t’as facile, t’es resté un Néphilim, enfin, t’es devenu un Néphilim mais ça reste pratique. Moi, je dois juste faire avec ce que j’ai d’accord ! Et pour ton information, si, j’ai besoin de savoir que tu es là. Et si tu veux y aller seul, ben casse toi et… » sauf que je n’ai pas le temps de finir que je sens des bras m’entourer, m’enlacer. Je ne peux toujours pas le voir, mais je peux le sentir. Sa tête sur mon épaule, je laisse la mienne se poser contre la sienne en soupirant. Je suis sur les nerfs, mais je ne dois pas oublier que ça ne doit également pas être très facile pour lui non plus. Bien que des deux, ma situation est la plus merdique, il faut le reconnaître. « Tu te sentirais mieux si je te touchais ? » Me toucher ? Un petit sourire malsain s’affiche déjà sur mes lèvres. Je m’apprête à répliquer une connerie mais, malheureusement, il ne m’en laisse pas le temps, sentant sûrement la connerie arriver. « Je veux dire, par exemple que je laisse ma main dans ton dos pour te faire savoir que je suis bien là ? » Je soupire, mais je suis loin d’abandonner l’idée de dire une bêtise douteuse, la preuve, je lâche. « Une main sur mes fesses ça serait sûrement plus attrayant tu sais…ça me motiverais à avancer. » Ou à ralentir pour que la pression soit davantage présente hein. Néanmoins, je me détache de lui, gardant une main sur son bras pour savoir où il est. Je me retourne, ma main glissant le long de son bras, arrivant à son cou, frôlant son visage tel un aveugle qui tente de dessiner des traits invisibles.

Je cherche ses lèvres avec mes doigts et, quand enfin je frôle celles-ci avec mon pouce, j’avance à l’aveugle et pose les miennes sur les siennes. Je l’embrasse et, putain, ça fait du bien. J’ai l’impression de chavirer, de sombrer. Mes mains quittent son visage et glissent sur ses hanches, le rapprochant de moi. Je ferme les yeux, parce que sinon, je me sentirais con…ben quoi, vu comme ça, on aurait dit que j’embrassais le vide ! Pourtant, ses lèvres, je les sens. Oui, elles sont là, il est là. Mais j’ai besoin de le savoir, j’ai besoin de lui et non pas de tout ce merdier.





© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Jeu 5 Jan - 10:52


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Bien sûr que je sais que ce n’est pas évident pour lui. Je le connais par cœur, rune ou pas rune. Je sais qu’il n’a pas l’habitude de se sentir faible. C’est à se demander si en temps normal, alors qu’il est obscur, il a conscience de pouvoir mourir. Il est habitué à se sentir fort, à être l’un des plus dangereux obscurs qui soient, bref, à dominer les combats. Là c’est tout juste s’il serait en mesure de neutraliser un autre terrestre et encore. Mais qu’est-ce que je suis censé faire ? L’encourager à se morfondre ? L’abandonner pendant qu’il se plaint ? Je ne peux pas le laisser être négatif et ne rien faire, il faut qu’on trouve comment retourner dans notre monde ou ça sera pire. Parce qu’il restera mortel, parce qu’il deviendra un autre que celui que je connais, parce qu’il ne sera plus celui qu’il a toujours été et qu’il veut redevenir. Je ne veux pas le laisser seul parce que je suis habitué à l’avoir à côté de moi dans les missions compliquées, parce que je ne veux pas avoir à m’inquiéter de savoir ce qu’il lui arrive pendant que je en suis pas là, parce que j’ai peur que si je le laisse, ce monde me le prendra pour toujours, et ça je ne peux pas laisser faire.

Je le serre contre moi, espérant lui transmettre un peu de ma force, lui faire sentir à quel point j’ai besoin de lui, lui faire savoir qu’il peut compter sur moi. Oui, sans la rune, c’est le contact physique qui nous rappelle notre lien, le fait qu’on a toujours été ensemble, et qu’il est hors de question qu’on se sépare. Ma proposition lui plait, et bien entendu son esprit pervers saute immédiatement sur l’occasion. Avant que je ne puisse le recadrer, par principe, il s’écarte de moi, à mon grand étonnement. Mais ça ne dure pas et quelques secondes plus tard, même s’il ne me voit pas, il m’embrasse. J’hésite un moment, car il faudrait vraiment qu’on bouge et qu’on essaye d’en savoir plus, parce que je ne sais même pas si quelqu’un est susceptible d’entrer. Mais d’un autre côté je connais Gab, je sais que si je ne lui donne pas ce qu’il veut maintenant, il serait capable de venir me le réclamer à un moment encore moins approprié. Et puis j’en ai envie.
Hot Hot Hot:
 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Lun 9 Jan - 14:20


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Cette faiblesse, elle n’est pas digne d’un Osborn, elle n’est pas digne de moi. Je n’aime pas ça, je n’y suis pas habitué. Je préfère de loin ma réalité, mon univers. Cet endroit où le sang me fascine, me fait perdre tous mes moyens. Oui, j’aime ce monde, mais pas celui-ci. Heureusement pour moi, Florian est là, bien que différent, il reste là. A croire que n’importe où, j’arriverais à le retrouver, quoi que là, c’est lui qui m’avait retrouvé. Alors oui, je cherche ses lèvres du bout des doigts alors que j’ai l’impression de tâter le vide complet. Mais je sens les formes de son visage, sa mâchoire et enfin, je tombe sur ses lèvres. J’approche mon visage jusqu’à ce que mes lèvres se posent sur les siennes. Une chaleur m’envahi, pas de l’excitation, non, du réconfort. Bon d’accord, je mens, il y a une certaine excitation. Même ici j’ai le sang chaud, je n’en peux rien, c’est génétique ! Mais là, de suite, je ne veux que ses lèvres, que ses baisers. Mon corps se colle au sien, ses mains glissent sur mon corps m’arrachant un soupire, un frisson alors qu’il approfondit le baiser. Mes lèvres deviennent plus envieuses des siennes. Ses baisers sont toujours aussi enivrant et ce, malgré les runes noires qui parsèmes son corps. Un Néphilm…je suis en train d’embrasser un foutu néphilim ! Non, je ne dois pas penser à ça. Florian reste Florian, je reste Gabriel. Nous restons nous. Lien de Parabatai ou non, frères d’armes ou non, le lien qui nous unis est plus fort que ça, plus profond. Je peux en être conscient, surtout en étant qu’un simple Terrestre. Mes yeux se fermes, de toute façon, je ne le vois pas…mes mains glissent sur lui, doucement, découvrant ce corps invisible que je connais pourtant si bien.

hot hot hot:
 




© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Lun 23 Jan - 22:38


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
HOT HOT HOT:
 

Je le laisse reprendre ses esprits tandis que j’essaie de me calmer, laissant ma raison reprendre le dessus. Plongeant mon regard dans le sien, je m’y perds un instant alors que mon cœur bat la chamade et que j’essaie d’ignorer l’afflux d’émotions qui me submergent. Finalement, je reviens à l’instant présent, aux défis qui nous attendent, et je demande à Gabriel : « On y va ? Je veux rentrer dans notre dimension avec toi, alors dépêchons-nous ok ? Je serais tout le temps avec toi promis, et j’aurais ma main sur toi pour que tu l’oublies pas. » Parce que notre relation transcende notre nature, et nous unit avec une intensité peu commune, une intensité dont je ne me sens pas encore prêt à m’avoue le vrai nom.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Jeu 26 Jan - 22:59


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Spoiler:
 
« On y va ? Je veux rentrer dans notre dimension avec toi, alors dépêchons-nous ok ? Je serais tout le temps avec toi promis, et j’aurais ma main sur toi pour que tu l’oublies pas. » « Ouai on y va…je déteste quand tu fais ça…Je te jure, tu me le payeras. » Respirant un bon coup, j’attends de le sentir pour démarrer et sortir de l’habitation. Sauf que voilà, à peine sorti que j’entends de l’agitation sur la place non loin de nous. Apparemment un rassemblement se ferait et, curieux, je me dirige vers l’assemblé. Là, déjà, je peux voir des flammes naissantes se dessiner au loin alors qu’une personne y était attachée. « Sont sérieux là ? Ils crament des gens eux ? Flo t’as vu…» Sauf que je me fige brusquement, mon corps se tend, mon cœur fait un bond dans ma poitrine lorsque j’entends des cris féminins retentirent. Je suis assez près pour voir de qui il s’agit. « LEA ! » Ce cri m’a échappé, parce que oui, il s’agissait bien de ma sœur jumelle. Elle se débattait face aux flammes. Son regard croise le mien et mon prénom résonne alors que les larmes glissent sur ses joues, alors que les flammes dévorent son corps. Je ne réfléchis même pas et je fonce, poussant brusquement les passants, perdant Florian au passage. Elle hurle, je fais de même mais au moment où je veux passer deux hommes me retiennent furieusement. « C EST MA SŒUR, LACHEZ MOI ! LEA ! » Ses cris cessent…son corps disparait dans les flammes et là, je sais…oui, je sais qu’elle n’est plus. Et je hurle comme un acharné, je me débat comme un sauvage. Mon regard ne quitte pas le bûché qui abritait le corps brûlé de ma jumelle.




© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mar 7 Fév - 19:55


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Hot Hot Hot:
 

Lorsque je l’enjoins à y aller pour qu’on trouve un moyen de rentrer chez nous, il râle, prétendant m’en vouloir de mes actions. Je lève un sourcil sarcastique, avant de me rappeler qu’il ne peut pas me voir. J’hausse les épaules – pas besoin de relancer le débat, alors que je l’ai enfin motivé à y aller. Je me place donc derrière lui, ma main reposant entre ses omoplates. Je le suis donc dans la rue, et le tumulte qui y règne est un rappel désagréable à la réalité – enfin si on peut appeler ça comme ça. Je fronce les sourcils, appréciant peu ce trouble de l’ordre que j’ai observé jusque-là. Etrangement, la vision du bûcher ne me choque pas, vu que la société qui s’est présenté jusqu’à nous semble s’être arrêté au 17ème siècle. Je m’apprête donc à me pencher pour lui chuchoter à l’oreille de ne pas s’en occuper quand il se fige.

Son cri me pousse à relever la tête pour mieux voir le visage de celle qui est offerte aux flammes. Je pousse un juron en réalisant que c’est bien la jumelle de mon parabatai. Mais le temps de faire le point sur la situation, Gabriel a disparu, se perdant dans la foule pour essayer de se rapprocher de sa sœur. J’essaye de faire de même, voulant profiter de mon invisibilité pour la sauver sans que les terrestres ne s’en rendent compte. Mais la masse de gens est trop dense, et je réalise que j’arrive trop tard. Serrant les dents, je me retourne. Il faut que je retrouve Gabriel. Vu qu’il hurle et se débat, il n’est pas difficile à repérer, malheureusement il attire trop l’attention, et je vois les visages de ceux qui l’entourent devenir méfiant et hostile. Merde. Il nous faut une diversion.

J’attrape quelques brandons ardents, ignorant la douleur que provoque les flammes, et les balancent au milieu de la foule. Aussitôt les vêtements de badauds s’enflamment, créant la panique et les nouveaux cris attirent les regards ailleurs que vers mon parabatai. Assez vite, le feu se répand dans l’attroupement, et je me précipite vers Gabriel. Je me pose mes mains sur ses épaules, et je lui dis à l’oreille. « Gab, viens, allons ailleurs. » Je sens qu’il ne veut pas partir, qu’il veut prolonger ce qu’il considère comme sa dernière connexion avec sa jumelle, mais je le tire, essayant de l’attirer vers une ruelle à l’écart, loin de ces gens qui pourraient décider de le brûler arbitrairement.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mar 7 Fév - 21:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
La douleur est violente, cuisante. Je suis là, observant celle que j’ai toujours aimé, brûler sur le bûcher. Je suis incapable de faire quoi que ce soir, me contentant d’hurler après ma jumelle et ce, jusqu’à ce que ses cris cessent, se perdant dans le néant. Je n’ai même pas remarqué les larmes qui roulaient le long de mes joues. J’ai du mal à respirer, je suffoque, j’étouffe. J’ai du mal à le croire. Elle est morte…elle est réellement morte…Je m’écroule, physiquement, mentalement. C’est trop à gérer. Je n’entends même pas les cris de terreurs des habitants, focalisé sur ce corps brûlé. L’odeur de chair me dégoute, me donne la nausée. Pourtant, je ne bouge pas. La bouche entrouverte, je tremble. « Gab, viens, allons ailleurs. » Non, non je ne veux pas bouger. Je me dégage, je tente de rester sur place. Malheureusement, ici, dans cette réalité, il est bien plus fort. « LACHE MOI PUTAIN ! LEA ! » J’ai l’impression que le diable m’abrite alors que je me sens tiré dans une ruelle. Le cœur tambourinant dans ma poitrine, mon regard fixe toujours l’horizon. Je tente de sortir de la ruelle, je ne le vois pas, mais je le sens m’empêcher d’aller plus loin. Mon poing frappe le vide. Putain, soit il a évité, soit j’ai frappé à côté. Puis, sérieusement, pas sûr que je puisse arriver à lui faire terriblement mal. « Je te jure Florian, dégages sinon je te tue ! » Les paroles m’ont échappées, pourtant, là de suite, je serais capable de le faire.

Mon corps est secoué de terribles tremblements, mon visage n’a rien de naturel, déformé par la rage. Je vais tous les tuer, autant qu’ils sont. Je cherche un instrument, quelque chose qui pourrait me servir d’arme…oui, je cherche, tombant sur un bout de bois. Furieux, je me dirige vers celui-ci, le brisant en deux contre ma cuisse. La douleur est vivace mais je n’y prête pas attention, la ressentant à peine. Je m’écorche la main gauche au passage, mon sang s’égouttant contre le sol. Je ne suis plus un obscur, j’ai tendance à l’oublier, à fermer les yeux. Respiration haletante, mâchoires serrées, je ne vois que par la haine, que par la tristesse. Ils vont tous me le payer, ils vont tous crever, je vais faire de cette ville un massacre vivant…du moins, jusqu’à ce que quelqu’un me tue, parce que ça arrivera, parce que ici, je suis fragile et qu’un Chasseur d’Ombres ou même un Terrestre pourrait sans souci me briser la nuque. Je reprends ma marche, me faisant de nouveau arrêter, obstacle vivant qui m’empêche de foncer tête baissée droit dans un mort certain. Et je hurle, je me débats, cherchant à me dégager une fois de plus. « JE VAIS LES MASSACRERS ! LAISSE-MOI Y ALLER ! » Léa était mon double, ma jumelle, mon âme sœur depuis toujours. Nous ne partagions pas que notre lien de jumeaux, non, il y avait tellement plus. Je m’épuise tout seul. Foutu corps de merde ! Haletant comme un chien, je ne sais par quel miracle, je parviens à envoyer mon poing dans une partie du corps de Florian…

Sans notre lien, sous la colère, j’étais apparemment capable de lui faire du mal…sauf que, sur le coup, je recule brusquement. Je venais vraiment de le frapper ? Lâchant mon âme de fortune, la main en sang, je suis sous le choc. Tout retombe, rien ne me quitte pour autant. Je tombe à genoux, mains plaquées sur le sol, larmes salées qui ruissellent le long de mes joues. Je n’ai pas réussi à la protéger. Elle est morte. J’ai échoué.





© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mer 8 Fév - 18:38


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Plongé dans son chagrin, sa rage, il se débat. Mais dans cette dimension, c’est moi le plus fort alors qu’il n’est qu’un terrestre. Je ne le lui laisse donc pas le choix, je ne veux même pas imaginer ce que ces gens lui feront subir s’il ose s’élever contre eux. Je déteste ne pas savoir où nous sommes, ce qui se passe. Mais j’ai la sensation que les bûchers sont monnaie courante ici, et je ne voulais pas voir Gabriel finir sur l’un d’entre eux. Alors à chaque fois qu’il essaye de s’échapper pour repartir dans la grande rue, je le repousse à l’abri – autant à l’abri qu’il pouvait l’être dans cette ruelle. J’ignorai avec soin les paroles dictées par la colère et la peine qui s’échappaient de sa bouche, son coup de poing malhabile. Même sa menace de mort me laisse de marbre. Non pas que Gabriel ne soit pas capable de le faire, sous le coup de la rage, il est capable de tout. Mais il n’a plus aucun contrôle sur lui-même, alors il faut que je garde la tête froide. Parce que c’est peut-être sa survie à lui dont il est question. Et s’il disparait, peu importe dans quelle dimension je suis, ça n’aura plus aucune importance.

Je le laisse ramasser un bout de bois et le casser en deux, se blessant au passage, ce dont il ne semble pas se soucier. J’aurais pu l’en empêcher, essayer de le dissuader, mais je ne l’ai pas fait. Parce qu’à l’instant il fait – enfin – preuve de combativité, et ça, c’est le Gabriel que toujours connu, celui agit inconsidérément. Et j’ai besoin de retrouver un peu de ce Gabriel, pour qu’il m’insuffle de sa force. Toutefois je me place à nouveau sur son trajet. Autant j’aime sa combativité, autant ça ne lui apporterait rien de se déchainer sur les premiers venus dans la rue. Je veux bien qu’il se déchaine un peu pour se calmer, pas qu’il se mette en danger.

Soudain un coup dans le ventre me coupe le souffle, et je respire lentement pour faire passer la douleur. Oui bon, j’ai été un peu distrait. Je le vois reculer, et malgré les étoiles que j’ai devant les yeux, je l’observe suspicieusement, m’assurant qu’il ne va pas en profiter pour s’échapper. Au lieu de ça il recule, visiblement sous le choc, et se laisse tomber à genoux, pleurant. Aussitôt la douleur passe à la trappe, et je me précipite sur lui. Je perds quelques secondes à me débarrasser de ma rune d’invisibilité, et viens m’installer à genoux face à lui, mes mains venant délicatement encadrer ses joues. « Gab. » Je l’appelle doucement pour attirer son attention, parce que lui n’y a pas pensé, mais je ne cesse de retourner cette histoire de monde ou dimension différente. « Gabriel ! Et si elle était vivante ailleurs ? Si elle était vivante dans notre dimension ? » Je sais qu’en cet instant, dans ce monde plein de dangers dont j’ignore trop de choses, l’espoir que Léa soit vivante quelque part est la seule chose qui peut le garder focalisé sur notre mission : rentrer chez nous. Une fois déjà il l’a perdu, et je l’ai vu passer par les affres de la tristesse et la fureur, et je ne veux plus le voir dans cet état.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Jeu 9 Fév - 1:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

With the full force Of a dying star I will find you
feat. Floriel
Je ne vois plus rien. Cette sensation, elle est désagréable. Cette peine. Bordel, je n’avais jamais rien ressenti d’aussi fort, d’aussi prenant. C’est comme si mes entrailles se tordaient, brûlaient, m’étaient arrachés. C’est comme si quelque chose se brisait en moi, comme si je n’arrivais plus vraiment à respirer. Alors oui, je me débats et il me repousse. Je frappe le vide, je casse un bout de bois – comme si j’allais réussir à tuer quelqu’un avec ça sérieux ! -. Puis, je ne sais comment, j’arrive à le frapper lui. L’homme que j’aime, mon parabatai dans notre dimension. Ça a été si « facile » que ça me choque. Oui, ailleurs, je ne l’aurais jamais fait, je ne l’aurais jamais frappé. Ailleurs, je n’aurais même pas osé imaginé le faire. En tout cas, ça a clairement le don de me refroidir. Mes genoux percutent le sol et je pleure comme un con, comme un gamin. Ça y est, je fais pitié, genre vraiment pitié…Oh grand Osborn qui chiale dans une ruelle…j’ai connu des jours plus glorieux que ça si vous voulez mon avis. Putain, j’aurais bien besoin d’un Twix là de suite…Voir d’une boite entièrement, peut-être même deux. Je baisse mon regard sur le sol, mes mains tremblantes me soutenant à peine. Je laisse les émotions me dévorer, me martyriser. Là, de suite, j’aurais tout donné pour que la douleur s’arrête. Là, je me retrouve à la place des personnes que je faisais constamment souffrir, des personnes à qui j’arrachais sans raisons valables des êtres qu’ils aimaient, des familles entières.

Je sens deux mains encadrer mon visage. « Gab. » Je prends un certain temps à relever le visage pour le regarder, pour l’observer. Je serre les dents, je peux enfin le voir. Je peux observer son regard, les traits de son visage. Si j’avais été plus qu’heureux de cet vision, à l’heure actuelle, ça ne me faisait ni chaud, ni froid. Je ne voyais que le corps de ma sœur brûler sur le bûcher. « Gabriel ! Et si elle était vivante ailleurs ? Si elle était vivante dans notre dimension ? » Je fronce les sourcils. Il n’a pas tort. Elle était morte ici, mais si dans notre réalité elle était encore vivante ? Et si avec nos doubles, nous avions simples échangés nos corps…si ça se trouve un connard de forgerons profitait de mon corps de rêve ailleurs…Et l’autre Léa, une fois rentré chez nous, finira dans le corps cramer et ma sœur revient dans le sien…A vraie dire, je dois me raccrocher à ça, je n’ai pas d’autre choix. La savoir morte ici et ailleurs m’était insupportable. « Ouai…ouai t’as raison…elle est pas morte…elle est pas morte, elle est vivante, faut juste la ramener dans son corps d’origine. » Alors, pourquoi j’ai l’impression que ce n’est pas le cas ? Que je suis stupide de croire ça ? Je respire un bon cou et je fini même par grimacer. « Putain…je me suis blessé…sérieux ? Je saigne vraiment ? » Ma bipolarité semblait ne pas m’avoir quitté, ou c’est peut-être ma folie, j’sais pas, un mélange des deux sûrement.

Levant la main, je vois l’entaille bien ouverte et…attends…je vais… « Oh putain… » Je me redresse d’un coup pour aller gerber contre le mur. Non sérieux ? C’est moi où la vue du sang me donne la gerbe. « Foutu réalité merdique ! »




© MADE BY SEAWOLF.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   Mar 21 Fév - 10:59


Florian & Gabriel
With The Full Force of a Dying Star I Will Find You (Floriel)
Quand je l’appelle une première fois, son esprit semble mettre un temps fou à réagir, et la seule réaction de son est de finalement me fixer dans les yeux, mais le regard encore un peu flou, comme s’il n’est pas totalement avec moi. C’est sans doute le cas. Que j’aime ça ou non, une partie de lui a toujours appartenu à sa jumelle, et maintenant qu’il croit Léa morte, une partie de lui a brûlé avec elle. Peut-être qu’elle est vraiment morte. Mais du fond du cœur, j’espérai qu’elle était vivante, que mes paroles suivantes sont vraies. Parce que j’ai vu à qu’elle point la transformation imprévue de sa sœur, qu’il a interprété la façon que cette dernière avait trouvé pour mettre fin à leur lien, l’a touché. Il en a blessé, et il s’est montré hostile, et encore plus imprudent. Alors si elle est vraiment morte, je sais que je ne peux même pas imaginer dans quel état il se mettrait. Alors au fond de moi je prie pour que ma principale rivale soit en vie quelque part, pour le bonheur de mon parabatai.

Celui-ci finit d’ailleurs par réagir, fronçant d’abord les sourcils alors qu’il considère ma théorie, qu’il en réalise la signification. Il répète à voix haute qu’elle n’est pas morte, comme pour son convaincre lui-même. Tant mieux, ça veut dire qu’il retrouve un peu de sa combativité. Je fais mine d’ignorer ses paroles sur le fait de ramener sa sœur dans son corps – je n’ai pas le temps de deviner quel genre de théorie a bien pu traverser son esprit – et à la place je réponds à sa question suivante : « Ouais, tu t’es blessé abruti, je vais te … ». Je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’il se redresse en jurant. « Mais qu’est-ce que … ? » Je le vois se précipiter contre le mur pour se vider l’estomac. A un autre moment j’en aurais ri. Peut-être que si l’occasion se présente je me moquerais de lui un jour en lui remémorant cet événement, mais pour le moment, on a autre chose sur la planche. Alors qu’il jure à nouveau je me lève d’un mouvement souple, déchire un morceau de chemise et m’approche de lui. « Laisse-moi te faire un bandage. » Ce disant je recouvre la blessure avec le lambeau de tissu, serrant fermement. Une fois fait, je plonge mon regard dans le sien, et je lui dis : « Allez viens, faut qu’on trouve comment se barrer de cet endroit pour retrouver ta sœur. ». Je ne lui laisse pas le temps de répondre en l’entraînant derrière moi.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)   

 
With the full force Of a dying star I will find you (Floriel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» [Grue IvE] Crane honor bomb full force malus
» [Roman] Star Wars: Aftermath - Journey to: the Force Awakens par Chuck Wendig
» Offre d'emploi pour non-utilisateurs de la Force
» La Force... Sous un autre nom
» Un nouvel adepte pour la force obscure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: City of Bones :: Les Intrigues :: Salem à Chicago-
Sauter vers: