Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
40/77  (40/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSBeau Ollivier


You know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams.

Je suis à Chicago depuis le : 14/09/2016 et j'ai déjà payé : 134 factures et gagné : 847 gains. Il paraît que : Dominic Sherwood ; est mon double. Schizo je joue aussi : Gabriel Osborn ; On m'appelle : spf ; et pour mon profil je remercie : .sassenach / Sebastian : Gif

Je suis : célibataire, bien que mon coeur n'appartienne qu'à lui
Maybe I'll crash into you Maybe we would open these wounds We're only alive if we bruise So I lay down this armor I will surrender tonight Before we both lose this fight Take my defenses All my defenses I lay down this armor
Sujet: T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)   Dim 18 Sep - 12:58



T'es suicidaire? Non, juste en manque de café.
feat. Ciàrazz
Quatre jours que j’étais revenu d’Ecosse et, déjà, ma vie avait changé du tout au tout. J’étais monté en grade, défiant l’ancien Second pour prendre sa place. Pourquoi j’avais fait ça ? Et bien, disons que j’avais envie de garder plus ou moins la meute comme elle était du temps d’Ashen, quelques valeurs qu’il m’avait inculquées lorsqu’il était encore vivant. J’avais dû courir dans tous les sens, que ce soit pour la meute ou encore parce que depuis hier, j’avais repris mon ancien job. De nouveau, j’étais médecin urgentiste à l’hôpital de Chicago. J’essayais de récupérer une vie plus ou moins normal, j’essayais de reprendre mes habitudes, mais pour ça, je devais quelques excuses autour de moi. J’avais donc décidé de commencer par Jazz que j’avais quitté précipitamment, ne lui annonçant pas que je partais. M’en voulait-elle ? Peut-être, peut-être pas, je n’en avais pas la moindre idée. Tous ce que je savais, c’est que je devais au moins une explication à cette amie, qui davantage, était l’alpha des loups Obscurs. Bon d’accord, Rébellion et Nouvel Ordre ne font pas bon ménage, mais Jazz n’était pas méchante en soit et ça, je le savais pertinemment. Je finissais mon service en allant me changer, faisant la première pause et finissant donc relativement tôt. Pour l’instant mes horaires étaient relativement fixe, de ce fait, je pouvais prévoir quelques petites choses dans ma journée. Je devais en profiter, je savais que ça n’allait pas durer. Bientôt, mon bipper allait se remettre à sonner, les heures allaient s’accumuler et j’allais devoir jongler entre la meute, ma vie et mon travail. Ce qui a de plus basique dans le monde des loups quoi. Enfilant mes vêtements de rue pour remplacer ma tenue de travail, je rassemble quelques affaires et cherches les clefs de mon véhicule. Une fois trouvé, je sortis rapidement du dortoir et de l’hôpital en lui-même.

Je démarre rapidement du parking en direction d’un endroit bien précis. J’allais sûrement me faire tuer par Nathanaël s’il apprenait où je me dirigeais à l’heure actuelle…Qu’importe, je ne trouvais Jazz nulle part et donc, je pouvais supposer qu’elle serait au QG des loups Obscurs. De toute façon, les loups n’étaient pas censés savoir qui j’étais, si ? Bon, en quatre mois ils ont pu oublier mon visage…c’est ça, je peux toujours rêver en couleur. A l’époque je n’étais qu’un simple loup, certes, mais j’étais le meilleur ami d’Ashen et j’avais, légèrement bien sur – ironie -, péter un plomb à cause d’un sort. C’est bon, je suis foutu…Je stoppe ma voiture non loin de Golden Wolf aux apparences délabrées d’un commissariat en ruine. Une fois ma voiture stoppée je prends le temps de regarder les alentours. Ça semble calme, mais bon, les apparences sont trompeuses je le sais que trop bien. Poussant un soupire, je sors et, sans grandes hésitations, me dirige vers l’entrée que je pousse doucement. Je passe ma tête l’air de rien et peu voir quelques loups. Ils ne sont pas nombreux à cette heure-ci, mais je suis quand même tous seul et je suis loin d’être super loup-garou. Je ne porte pas de collant et de cape…je serais sexy en collant non ? Manquerait plus que le masque tient ! Finissant par me faufiler à l’intérieur, je toussote pour essayer d’attirer l’attention ne voyant pas Jazz parmi la foule. « Bonjour Chicago, je suis à la recherche d’une louve brune, plutôt jolie, caractérielle… » Les regards se tournent vers moi et plusieurs loups assis se lèvent déjà, un regard menaçant étincelant leurs prunelles. « Couché Lassie, je ne suis pas là pour me battre, je cherche ton alpha ! »

Le loup semble jeune, une vingtaine d’année et dès lors, je sais que son impulsivité prendra rapidement le dessus. Je connais les jeunes loups, j’ai tendance à m’occuper de ceux de la rébellion. Poussant un soupire désespéré, je lève les yeux au ciel. Apparemment il n’a pas apprécié que je le compare à Lassie. « D’accord, tu n’es pas Lassie, tu es Pongo avec des petites taches, t’es mignons comme un cœur. » Je souris avec amusement et je vois qu’il s’apprête à bondir, sauf qu’à ce moment-là, je peux également voir une silhouette apparaître et les autres se figer alors qu’un ordre est donné. « Je suis complètement innocent, c’est eux qui ont commencés. ! » J’avais le doigt pointé sur le petit jeune qui grognait comme pas deux. Non mais, il ne manque plus que de la bave qui lui coulerait de la bouche, en mode rage vous voyez…les jeunes loups sont tellement facile à provoquer et surtout, depuis quelques temps j’avais du mal avec le Nouvel Ordre. Ils avaient tués Ashen, je me doutais que Jazz n’y était pour rien, mais quand même, son statut de louve Alpha du Nouvel Ordre j’appréciais moyennement.

803 mots - post 1 -


© MADE BY SEAWOLF.

@Jazz McCoy
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)   Dim 18 Sep - 20:40

Voilà au moins deux bonnes heures que tu es dans cette position, bras croisés sur le bureau devant lequel tu es assise, la tête posée sur ces derniers. Tu boudes ou, du moins, c'est l'impression que tu donnes même si pour ça il faudrait déjà quelqu'un te voit. Dès ton arrivée sur place tu as clairement fait comprendre que tu ne voulais pas être dérangée. Dernièrement tu es d'une humeur quelque peu massacrante et personne n'ose te défier ou même aller contre tes désirs. Si là tu as décidé de vouloir être seule, seule tes loups te laisseront. Tant mieux parce que tu n'as pas la moindre envie de régler l'un de leurs conflits complètement idiots. Parfois tu as l'impression de garder des gamins et si tu as toujours eu une sorte de fibre maternelle, autant dire que là tu n'as plus la patience. Trop de choses ont eu lieu dans ta vie pour que tu ne saches plus trop où tu en es et pour que tu sois plus fatiguée que jamais. Tu ne dors pas beaucoup, les cernes sous tes yeux en sont la preuve ainsi que ton humeur sans cesse changeante. Parfois, t'aimerais prendre la fuite comme tu l'as déjà fais une fois, tout quitter du jour au lendemain et disparaître. Tout serait plus simple alors seulement tu refuses de prendre la solution de facilité. Tu as des responsabilités et que ça te plaise ou non, tu dois les accepter et faire face aux merdes qui te tombent dessus. Autant dire qu'elles sont nombreuses en ce moment et la plus grosse est celle que tu as décidé d'endosser. T'as décidé de mentir à Elias, une sale habitude que tu as depuis un moment. Plutôt que de lui avouer que tu n'es pas la personne qui l'a transformé, tu as accepté de prendre le blâme pour protéger Eowyn. Qu'elle ait fait une erreur ou non – pour toi d'ailleurs – tu t'es promis de veiller sur elle et à tes yeux ça implique aussi le fait de prendre sur toi la colère de l'homme que tu aimes. Si avec ça tu n'as pas brisé toutes les chances que vous aviez c'est que vraiment tu en as beaucoup de chance, mais tu en doutes. C'est probablement ce qui te met dans un tel état, cette chance de plus d'avoir ce dont tu rêves que tu as brisé. Mais étant donné toutes les embûches sur votre chemin tu te dis souvent qu'en réalité le Destin veut te faire comprendre qu'entre vous il n'y a aucun espoir.

Tu soupires en te redressant enfin sur ton fauteuil contre lequel tu t'adosses. Tu fixes un point droit devant toi et tu pars encore dans tes pensées comme tu en as tant l'habitude en ce moment. Tes petites cellules grises ne sont jamais en repos alors que tu aimerais bien ne serait-ce que pour avoir quelques heures de sommeil à ton actif, mais non, ça aussi ça serait trop demander. Et puis tu reviens sur terre. De l'autre côté du bureau tu entends des voix mais t'as pas envie de savoir, tu n'utilises pas ton ouïe surdéveloppée, s'ils veulent encore se battre entre eux grand bien leur face, peut-être qu'après ça ils arrêteront leurs conneries – même si tu en doutes. Pourtant et malgré toi, tu parviens à entendre une personne dire qu'elle te cherche. Cette voix tu la reconnais immédiatement et un frisson te secoue. Tu as bien entendu certaines rumeurs selon lesquelles il serait de retour à Chicago et aurait pris la place de second au sein de la meute ralliée à la Rébellion mais puisque tu ne l'as pas vu de tes propres yeux, tu n'y croyais pas. Mais là tu sais, tu as bien connu Ciaràn pour reconnaître sa voix malgré la distance. La curiosité l'emporte sur le reste et tu te lèves pour quitter le bureau. A l'extérieur tu vois l'un de tes loups prêt à se jeter sur le brun. « Pete, c'est bon. » Tu dis simplement mais le jeune homme comprend l'ordre et retourne s'asseoir. Tu sens tous les regards se poser sur toi mais tu ne comptes pas te justifier, à la place tu fixes Ciaràn devant toi. « Je vais finir par me demander si tu tiens à ta vie. » Tu lances sans pouvoir t'empêcher d'avoir un léger sourire au coin des lèvres. T'as beau lui en vouloir pour être parti du jour au lendemain sans même une explication, tu restes pas moins contente de le voir et surtout en bonne santé. En silence, tu t'approches et le regarde de la tête aux pieds. « Qu'est-ce que tu me veux Ciaràn ? » Après tout s'il te cherche c'est bien qu'il veut quelque chose … ça te paraît logique en tout cas. Quant aux loups qui semblent particulièrement intéressés par vous deux, tu les ignores, de toute manière tu sais qu'un tas de questions va te tomber dessus plus tard.
 
POST 2 ; 827 MOTS & -24H

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
40/77  (40/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMINUS ET EMINUS
COMINUS ET EMINUSBeau Ollivier


You know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams.

Je suis à Chicago depuis le : 14/09/2016 et j'ai déjà payé : 134 factures et gagné : 847 gains. Il paraît que : Dominic Sherwood ; est mon double. Schizo je joue aussi : Gabriel Osborn ; On m'appelle : spf ; et pour mon profil je remercie : .sassenach / Sebastian : Gif

Je suis : célibataire, bien que mon coeur n'appartienne qu'à lui
Maybe I'll crash into you Maybe we would open these wounds We're only alive if we bruise So I lay down this armor I will surrender tonight Before we both lose this fight Take my defenses All my defenses I lay down this armor
Sujet: Re: T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)   Lun 19 Sep - 22:15



T'es suicidaire? Non, juste en manque de café.
feat. Ciàrazz
J’aurais dû prévoir que les esprits allaient s’échauffer en me voyant dans les parages, mais bon, je ne suis pas connu pour avoir peur de me jeter dans la gueule du loup…ce qui au final est une foutue réalité non ? « Pete, c'est bon. » « Oui Pongo, c’est bon. » Je ne peux pas m’en empêcher, je dois toujours en rajouter une couche. Pas que le jeune loup me fasse peur, non, mais disons que son genre ne m’impressionne pas. Par contre, le loup plus âgé derrière, lui, il pourrait être plus coriace à déchiqueter en morceau hein. Mon regard se pose sur Jazz qui me fixe intensément. Déjà, j’ai un petit sourire bien plus doux, bien plus calme. « Je vais finir par me demander si tu tiens à ta vie. » Je vois son petit sourire et, au final, ça me rassure. Elle ne semble pas me détester, ce qui est une bonne chose. Je n’ai pas envie de la perde, pas à cause de ma décision de quitter Chicago pour retourner en Ecosse. J’avais de bonnes raisons, néanmoins, je ne savais pas si elle connaissait celles-ci. Avais-je eu le choix ? Oui, bien sûr, mais si j’étais resté cela aurait engendré bien de vilaines choses. Je n’avais plus été moi-même durant un moment. Plus agressif, plus froid, plus sombre. Je me souviens encore de certaines de mes paroles envers Ashen, de cette sensation de haine qui s’emparait de moi, de ce manque de contrôle qui dictait ma vie. J’en étais venu à ne plus savoir bosser, agressant mes patients, manquant de briser le bras à un autre. Non, je n’aurais pas pu continuer ainsi, j’avais dû prendre les choses en main et m’éloigner des gens que j’appréciais, que j’aimais. Jazz en faisait partie et ce, malgré son rôle d’alpha dans la meute du Nouvel Ordre.

« Qu'est-ce que tu me veux Ciaràn ? » Elle c’était approchée de moi, m’observant de haut en bas comme si j’étais…un morceau de viande ? Non, quand même pas, mais ce n’était pas loin quand même. Je le méritais, j’étais parti sans rien dire, sans même la prévenir alors que nous étions devenus assez proches avec le temps. Ce rapprochement je l’avais brisé net en partant, de toute façon, il est évident que nous n’aurions jamais pu aller plus loin. Enfin, c’est ce que j’aimais me dire pour éviter d’avoir de quelconques regrets. « J’aimerais te parler en privé si c’est possible. Pas que je n’apprécie pas la compagnie de tes loups, mais certains ont l’oreille bien trop tendue. » Je souris légèrement, conscient qu’elle pouvait m’envoyer chier si elle le désirait. Mais bon, si elle le faisait je resterais, quitte à poser mon cul sur le sol en mode écolo revendiquons la survie des arbres…Oui oui, j’en étais parfaitement capable, elle devrait le savoir. « Puis, ils me rendent nerveux, surtout Pongo là, il me regarde comme s’il voulait me bouffer. » Je me tourne vers le jeune loup, un regard innocent sur le visage. « Désolé chéri, t’es trop jeune pour moi. » Si Jazz ne lui avait pas indiqué de s’asseoir, je suis sûr que là, de suite, il m’aurait clairement sauté à la gorge. Bon, je l’aurais renversé comme une crêpe et j’aurais étalé de la crème fouettée sur sa petite gueule d’ange, mais quand même. Je retourne mon regard vers Jazz qui apparemment n’appréciait que moyenne que je provoque son petit Pete, ce qui semble logique également. Mais encore une fois, je ne peux pas m’en empêcher, c’est plus fort que moi. Enfin, presque.

Disons que les conneries ça me connait. Certes, je peux être assez sérieux quand je le souhaite, surtout quand il s’agit de la meute de la Rébellion, ou encore, quand un quelconque danger réel me menace. Hors, en règle générale je suis plutôt le genre de mec à dire des conneries, assez maladroit pour un loup également et qui aimes faire rire son entourage. Je suis un gros nounours avec des crocs en quelque sorte. De très gros crocs, je vous l’affirme. « Si tu veux que j’arrêtes de dire des conneries, tu sais ce qu’il te reste à faire. » Dis-je avec un petit sourire tout en plantant mon regard dans le sien. Me fera-t-elle du mal. Non, je ne le pense pas, j’en suis même pratiquement sur. Bien que nous soyons dans des meutes « ennemies », Jazz n’a jamais eu un mauvais fond et c’est ça qui m’a toujours plus chez elle. Malgré son ancrage au nouvel ordre, elle m’avait souvent montré que ça ne l’enchantait pas plus que ça. Elle est différente et surtout, elle s’occupe de sa meute du mieux qu’elle le peut. Ses loups sont importants pour elle et ça, c’est une chose que je ne peux qu’admirer.

804 mots - post 3 - 24h


© MADE BY SEAWOLF.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)   

 
T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» T'es suicidaire? Non, juste en manque de café. (Jazz)
» Gérard Jean-Juste janbe kafou a
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» La Diaspora pèche par son manque d'organisation vrai ou faux
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: