Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
65/77  (65/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMagnus Bane
Je suis à Chicago depuis le : 04/06/2016 et j'ai déjà payé : 50 factures et gagné : 30 gains. Il paraît que : Harry Shum Jr. est mond double. On m'appelle : le meilleur des sorcier et pour mon profil je remercie : Shiya.

Je suis : célibataire
Sujet: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Mer 7 Sep - 23:19


MissionBeta

PARTICIPANTS @Florian Starkweather & @Gabriel P. Osborn

Et si prendre en charge des novices pouvait se révéler être une bonne chose...?
C'est ce que vous tentez désespéramment de vous convaincre. Aujourd'hui, vous devez pourtant faire avec et montrer aux plus jeunes novices comment combattre / espionner ou encore leur apprendre plusieurs langage, visiter la ville pour mieux connaître les coins difficiles (raison au choix) Bref, leur montrer de quoi vous êtes capables. Hélas, vous ne savez pas trop comment vous y prendre, et si ils sont réellement réceptifs.

lux tenebris copyright 2016 © any copy authorized

avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Jeu 8 Sep - 13:53


Florian & Gabriel
Mission Beta
Le vent soufflait légèrement rafraîchissant la ruelle déserte. Bras croisé, visage fermé, je n’avais pas vraiment l’air abordable, mais je m’en foutais un peu. Déjà, baby-sitter des jeune obscures venant d’Idris qui connaissait rien à la vie, ça le soulait d’avance. Mais bon, on le lui avait demandé officiellement et puis si on m’avait choisi, c’est qu’on reconnaissait en moi des compétences que d’autres n’avaient pas, et c’était gratifiant. Il n’empêche, si j’avais su que Gabriel s’inviterait à la dernière minute, je me serais fait porter pâle. Je sentais que ça allait finir en carnage.

En temps normal, que Gab bute des gosses abrutis, rien à battre. Mais là, les gosses en question étaient sous ma responsabilités, et bordel, j’avais pas envie d’avoir des emmerdes à cause d’eux ou de mon parabatai. Et summum de l’humour noir du destin, je devais leur apprendre à passer inaperçu au milieu de Terrestres.  Premièrement Ces gosses avaient peu ou jamais mis les pieds hors d’Idris, et connaissaient rien à la vie des Terrestres. Deuxièmement, « passer inaperçu » et « Gabriel Osborn » n’étaient pas faits pour être mis dans la même phrase.

En somme ma journée n’avait pas commencé et je savais d’avance qu’elle allait être merdique. Autant dire que j’étais pas d’humeur à sourire. Et je ne savais même pas ce que je préférais, que ce soit mon parabatai ou le groupe de novices qui arrive en premier. Si c’était Gab, je pouvais lui faire la leçon avant que le groupe arrive, le menaçant de diverses choses – à commencer par l’interdiction d’accéder à mon cul – pour qu’il se tienne sage. Sauf que s’il ne m’écoutait pas, il foutrait la merde avec les jeunes avant même que j’aie pu leur annoncer la couleur. De l’autre côté si c’était le groupe qui arrivait en premier, je pouvais leur annoncer la couleur, et le faire comprendre qu’à la moindre incartade ils prendraient cher, mais du coup je ne pourrais pas engueuler Gab – c’était une chose d’avoir des désaccords avec son parabatai, c’en était une autre de l’afficher publiquement.

Et puis, pourquoi je me posais la question ? Comme ma journée s’annonçait pourrie au possible, Gab et les novices allaient juste arriver en même temps, ça serait le bordel, et j’aurais à gueuler un grand coup. Voilà pour le premier cours sur la meilleure façon de passer inaperçu au milieu de Terrestre. Génial non ? Soudain une lumière verte apparut sur le mur non loin de moins, annonçant l’ouverture d’un portail. Bon, les gamins arrivaient. Restait plus qu’à savoir où était passé mon parabatai.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Jeu 8 Sep - 14:46



Mission
feat. Floriel mission
Pourquoi j’avais décidé de m’incruster ? Vous n’avez pas une petite idée ? Juste pour voir la gueule de Florian qui tente de dresser des mini Obscurs…Ben quoi, faut dire ce qu’il en est, nous avons tous été jeunes. Sauf, je me souviens encore de mes premières balades hors Idris…catastrophique. Enfin, pour le prof pas pour moi. J’avais défoncé une vitrine pour aller chercher un Twix, c’est pour vous dire. J’avais donc sauté sur l’occasion pour voir mon Parabatai en œuvre, sauf que ouai, je n’avais pas vraiment l’allure adapté sur le coup. Mon visage se remettait doucement des blessures infligées par Jake et le mur, puis, j’avais également une morsure dans la nuque et sur le poignet. Pas grave, blessures de guerre mon ami ! Je m’étais réveillé à la bourre, devant filer jusqu’au manoir de mes parents (à six cent mètres mais quand même) pour donner le linge sale à la domestique, qui elle, devait laisser un mot à mes parents pour quand ils pourront faire apte de présence. Une fois fait, j’enfile rapidement des vêtements propres, je prends mes lames et je file vers le lieu de rendez-vous. Envoyant un message à Florian, j’indique que je serais quelques minutes en retard, pas grand-chose hein, juste…dix minutes quoi. Ben oui, je n’ai jamais été très ponctuel pour ce genre de choses. Une fois que j’arrive, tous les gosses sont déjà sortis du portail et certains sembles ne pas comprendre le mot « silence ». Bien sûr, moi, en tant qu’adulte responsable, j’arrive derrière un des gamins et lui fourre une claque derrière le crâne. « Tu te tais et tu écoutes. » Le gamin sursaute d’un coup, ne s’y attendant pas pour se tourner vers moi et me regarder d’un air distrait. Il ne semblait pas me connaître, tant mieux, les présentations n’en seront que meilleurs ! De mes deux doigts, je pointe mon regard puis le sien en signe de – je te vois fais gaffe -. Très mature… Bref, je me faufile dans la petite foule de gamins pour rejoindre Florian, écrasant les pieds d’une gamine au passage. M’excuser ? Bien sûr…que non. « Ils sont tous là ? Faudrait peut-être que tu t’imposes non ? » Les voix résonnaient déjà bien trop fort à mon gout et, avant même que Flo puisse dire quelque chose, je serre les dents et hurle un coup. « VOUS ALLEZ LA FERMER MAINTENANT ! » Discrétion zéro…mais au moins, ça avait été clair et le silence revient rapidement. Merde…ça avait fonctionné, vraiment ? Putain, sur le coup je suis trop fier de moi en vrai. Je donne un petit coup de coude à Florian, un sourire sur les lèvres. « Hey, t’as vu ça, je suis trop badasse en vrai… » Sauf que, je pouvais clairement voir que mon frère d’arme ne semblait pas trop d’humeur. Quoi, il était mal baisé aujourd’hui ? Parce que si ce n’était que ça je pouvais arranger les choses hein.. Haussant les épaules, je fourre ma main dans ma poche pour prendre un Twix. « On peut manger nous aussi ? » Elle vient d’où cette voix de merde ? « Non, vous, vous crevez de faim, point final. »


© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again


Dernière édition par Gabriel P. Osborn le Ven 9 Sep - 13:08, édité 1 fois
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Ven 9 Sep - 9:00


Florian & Gabriel
Mission Beta
Le portail laissa lentement passer une vingtaine de jeunes, qui aussitôt se mirent à commenter ce qu’ils voyaient. Pour leur défense, les bennes à ordures n’existaient pas à Idris. Mais bordel ce qu’ils étaient bruyants ! Et j’étais censé leur apprendre à être discrets. Bien entendu, on me les envoyait comme ça, sans adulte référent, en mode « Tiens les numéros d’urgences sont sur le frigo et nos portables seront éteints jusqu’à 2h du mat’. Bye ! ». Je sentis vaguement mon téléphone vibrer dans ma poche alors que cinq des vingt et un gosses que j’attendais avaient déjà traversé le portail, mais je n’eus pas le temps d’aller vérifier. Le portail resta tranquille un moment, et je commençai à me poser des questions. Finalement une gamine passa et m’apprit que certains des autres flippaient un peu car ils n’avaient jamais utilisé de portails. Mer-veil-leux. Des puceaux dans toutes leur splendeur – et leur horreur. Il fallut plus de temps qu’il n’en aurait dû pour que tout le monde arrive enfin, mais finalement la vingtaine de jeunes obscurs me firent face, discutant comme des groupies attendant le début du concert de leur idole, c’est-à-dire avec énormément de bruit.

Avant que je n’aie eu le temps de ramener le calme, mon parabatai arriva commençant son cirque. Qu’est-ce que c’était déjà mes prévisions pour la journée ? Ah oui, une journée de merde. Après avoir frappé l’un des gosses et bousculé d’autres, il me rejoignit, me demandant si je ne devrais pas m’imposer. Je lui jetai un regard noir, qui signifiait « Qu’est-ce que j’allais faire d’après toi ? ». Mais il n’en tint pas compte, et se mit à gueuler un grand coup. Je serrai la mâchoire et me retins de lever les yeux au ciel. Discrétion, nous voilà ! Lorsque Gabriel se tourna vers moi, s’auto-congratulant, je lui offris une expression assez explicite sur mon avis sur le sujet. Visiblement peu touché par ma mauvaise humeur, il sortit un Twix. Un idiot lui en demanda. Je retins un ricanement – peu professionnel. Comme si Gabriel donnerait un Twix un jour. Même pas à moi, et je suis son parabatai. D’ailleurs la réponse de Gab sortit au quart de tour, prévisible.

Finalement le silence était enfin là, et je le savourai, car j’avais des doutes sur le fait que ce moment se répéterait dans les vingt-quatre prochaines heures. Cet instant sembla en mettre certains mal à l’aise, et quelques-uns d’entre eux commencèrent à se trémousser. Ayant des doutes sur la capacité de Gabriel à rester tranquille bien longtemps – ses poches n’avaient malheureusement pas un stock illimité de Twix – je finis pas ouvrir la bouche de cinq minutes de parfait silence.

« Premier leçon du jour … » Je désignai mon parabatai. « … il vous la dites mais s’il ne la pas correctement illustrée à son arrivée : silence. Sinon autant se pointer devant l’Institut de Chicago et faire savoir aux Néphilims qu’il y a quelques jeunes obscurs désireux qu’on mette fin à leurs vies prématurément. » Enfin si je voulais me débarrasser d’eux, je pense que je demanderai juste à Gab de me filer un coup de main, ce serait plus rapide. « Deuxième leçon du jour. Même si mon parabatai vous démembre pour ne pas lui avoir obéi, si je dis de faire le contraire de ce qu’il ordonne, vous m’obéissez à moi. C’est moi votre référent ici, et s’il me prend l’envie de vous abandonner tout seul dans un repère de démon, c’est pas lui qui ira vous sauver. » Autant les prévenir de ce qui les attendait. « Ah et une dernière chose. Je ne suis pas sûr de ce qu’on vous a dit sur le cours que j’allais vous donner, mais au cas où vous l’ignoreriez, l’intitulé de ce cours c’est « échapper à l’attention des Terrestres. » . Alors vous extasier sur des choses qui font partie du quotidien en dehors d’Idriss, c’est pas la meilleure voie. » Ouais, cette journée me faisait chier d’avance.


Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Ven 9 Sep - 12:51



Mission
feat. Floriel mission
Mais quelle mauvaise humeur. J’ai le droit à un regard noir et tout, carrément. J’avais presque envie de lui tirer la langue, mais bon, faut rester un minimum mature devant les enfants. D’ailleurs, ceux-ci finirent donc par se taire et moi, je continuais de manger mon Twix après avoir remballé un des gamins qui voulait bouffer. Non mais il se croit où lui ? Chez Macdo ? Le silence s’installe et je n’y prête pas forcément attention, bien trop concentré sur le fait de manger ma friandise. Sauf que voilà, le silence s’éternise et je commence moi-même à bouger sur mes pieds, ainsi que les gamins qui attendaient patiemment les instructions de Florian. « Premier leçon du jour … » Je sens qu’on me désigne et je lève les yeux légèrement étonnés. « … il vous la dites mais s’il ne la pas correctement illustrée à son arrivée : silence. Sinon autant se pointer devant l’Institut de Chicago et faire savoir aux Néphilims qu’il y a quelques jeunes obscurs désireux qu’on mette fin à leurs vies prématurément. » Je lève les yeux au ciel, écrasant le papier de ma friandise entre mes doigts. Ben oui, bien sûr, c’est encore de ma faute hein. Je n’en peux rien si c’est gamin gueulaient comme des andouilles avant même que j’arrive, pas de ma faute s’il sait pas imposer sa virilité. « Deuxième leçon du jour. Même si mon parabatai vous démembre pour ne pas lui avoir obéi, si je dis de faire le contraire de ce qu’il ordonne, vous m’obéissez à moi. C’est moi votre référent ici, et s’il me prend l’envie de vous abandonner tout seul dans un repère de démon, c’est pas lui qui ira vous sauver. » « Hey ! » Je m’étais exclamé légèrement irrité par ses paroles. Non mais il croyait quand même pas que j’allais faire mode spectateur tout le long de la soirée quand même…Même pas en rêve, je suis là c’est pas pour ne rien faire. Puis, ses ordres il allait se les fourrer là où je pense. « Ah et une dernière chose. Je ne suis pas sûr de ce qu’on vous a dit sur le cours que j’allais vous donner, mais au cas où vous l’ignoreriez, l’intitulé de ce cours c’est « échapper à l’attention des Terrestres. » Mouai, je préférais tuer les terrestres et non pas les éviter. Contrairement à ce qu’on pouvait imaginer, j’étais doué pour passer inaperçu quand la situation l’exigeait. Mais bon, ce n’était pas non plus mon fort hein, moi j’étais né pour tuer. Du coup, la leçon était parfaite pour Florian. Plus discret que lui, tu meurs. Je glisse mon regard sur l’assemblée, croisant les bras contre mon torse. « Oh le relou. » WHAT ! Qui avait murmurer ces paroles. « Troisième chose à savoir, ne jamais traiter un Starkweather de relou. » J’avais dit ça avec un petit sourire mauvais alors que je vis plusieurs gamins se crisper. « Encore moins quand un Osborn est dans les parages. » Mon regard se fit bien plus froid, ma voix bien plus cassante. « Je vais me le faire… »Murmurais-je entre mes dents alors que déjà, je glissais ma main vers ma lame.


© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Lun 12 Sep - 21:12


Florian & Gabriel
Mission Beta
Bien entendu, Gabriel n’avait pas aimé ma remarque sur l’exemple négatif qu’il avait montré. En même temps je ne m’étais pas attendu à ce qu’il saute de joie, mais pour le coup, je m’en fichais. J’avais un plan défini avant qu’il se pointe, et il m’avait forcé à en changer. Je continuai donc sur ma lancée, puisque j’étais là pour enseigner. Soudain un abruti – parce que ça ne pouvait être qu’un abruti – se moqua de moi. Aussitôt mon parabatai réagit au quart de tour, prêt à défendre mon honneur. Sauf que j’étais une princesse en détresse qui avait besoin qu’on se batte à sa place. Je le laissai donc s’exciter avant de le retenir par le col lorsqu’il glissa sa main vers son arme. Je le rapprochai de moi, faisant abstraction des réactions involontaires de mon corps à cette proximité, pour chuchoter, de manière à ce que personne d’autre n’entende : « Tu permets ? Je sais encore me défendre seul aux dernières nouvelles. »

Je n’attendis même pas sa réponse et me tournai vers le gosse qui avait parlé à tort, que j’avais soigneusement repéré. Le visage froid, je lui ordonnai, la voix calme : « Amène tes fesses ici, et fissa, j’ai un cours à donner et pas de temps à perdre. » Voyant qu’il s’apprêtait quand même à me défier – un abruti vraiment – j’ajoutai, la voix glaciale : « Si je dois venir te chercher, tu vas encore moins aimer. » Mon ton dut le convaincre car il s’approche, cachant sa nervosité derrière une attitude de fier à bras. D’un coup d’oeil, je m’assurai que mon parabatai se tenait tranquille, avant de reporter mon attention sur le jeune obscur à l’espérance de vie des plus courtes. Lorsqu’il fut enfin face à moi, je pris le temps de le détailler, le mettant délibérément mal à l’aise.

Brusquement, je l’attrapai par son t-shirt, et le soulevai légèrement pour mettre son visage à hauteur du mien. « Je me fous de savoir qui t’es, mais si personne ne t’a appris le respect, je ferais en sorte que ça rentre dans ton crâne de manière définitive pendant les heures qui nous reste, connard. » Je le lâchai tout aussi subitement que je l’avais attrapé, et le gamin trébucha s’étalant par terre. J’en pris avantage en le maintenant au sol d’un pied posé sur le dos. Je le vis s’agiter pour essayer de s’échapper, mais j’étais en position de force. Me tournant vers les autres, dont la plupart affichait un air choqué, voire de la peur pour certains, je dis à voix parfaitement audible sans pour autant crier : « Je sais pas ce que vos professeurs vous apprennent à Idris, mais ce qui est certain, c’est que j’attends du respect de votre. Je m’en balance comme de mon premier coup de couteau que vous m’appréciez pas et que vous me préféreriez mort – prenez votre ticket d’ailleurs, vous êtes pas les premiers sur la liste – mais si vous me manquez de respect, je vous le ferez regretter. ». Illustrant mes paroles, j’appuyai sur ma jambe, faisant glapir le je jeune qui se trouvait en dessous. « Alors on va poser les règles très vite : vous me vouvoyez et vous m’appelez Mr Starkweather quelques soient les circonstances, et si jamais vous faites une seule remarque qui pourrait être jugée insultante par mes propres critères, je vous ferais redécouvrir la définition de punition. »

J’attendis quelques secondes que mes paroles se gravent dans les esprits de mes « élèves », avant de me baisser pour attraper le gosse par les cheveux. Il gémit de douleur mais je n’en tins pas compte. Le regardant dans les yeux, j’ajoutai, m’adressant en réalité à tout le monde : « Si jamais il te passait l’envie de te plaindre à qui de droit – tes parents, tes profs à Idris, ou qui que ce soit d’autre – je t’en prie, ne te retiens pas. ».  Je le relâchai, et lui fis signe de rejoindre ses camarades.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
65/77  (65/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MANET ULTIMA CAELO
MANET ULTIMA CAELOMagnus Bane
Je suis à Chicago depuis le : 04/06/2016 et j'ai déjà payé : 50 factures et gagné : 30 gains. Il paraît que : Harry Shum Jr. est mond double. On m'appelle : le meilleur des sorcier et pour mon profil je remercie : Shiya.

Je suis : célibataire
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Lun 12 Sep - 21:12

Le membre 'Florian Starkweather' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Facile' :

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Lun 12 Sep - 21:39



Mission
feat. Floriel mission
J’ai déjà mes doigts au niveau du manche de ma lame, prêt à réagir au quart de tour pour enfoncer mon arme entre les deux yeux du gamin… Aurais-je osé ? Bien sûr, rien à foutre de qui ils sont, de son nom de famille ou encore de son âge. Il pourrait même être d’une grande famille d’Obscurs que je lui aurais tranché la gorge sans hésitations. Malheureusement pour moi, Florian ne semblait pas de bonne composition. Je sens sa main attraper mon col et me rapprocher de lui. Déjà, mon visage se transformait en une bouille râleuse, tel un de ses gamins devant nous. « Tu permets ? Je sais encore me défendre seul aux dernières nouvelles. » « Nianianianianiaaaaa » Ouai, je n’avais rien trouvé de mieux à dire, ce qui était franchement très mature vous ne trouvez pas ? Dès qu’il me lâche, je croise les bras contre mon torse, un air renfermé sur le visage. Ouai je râle et alors ? Je suis un râleur né. D’ailleurs, quand je suis sorti du ventre de ma mère je râlais déjà à cause du changement de température vous voyez. J’observe Florian faire, ouvrant un nouveau Twix en le regardant torturer le crétin. Je ne souris pas, je râle encore et toujours, me contentant de laisser mon regard glisser sur la foule de gamin. Il est trop gentil, j’aurais pété les deux jambes au pti con histoire de lui faire les pieds. Mais bon, c’est la différence entre moi et lui…Croquant dans ma friandise, je me souviens alors d’une chose importante. Ce soir j’avais un rendez-vous et…j’avais oublié d’annulé. Merde, le con ! Je fourre ma main dans la poche de mon jeans pour prendre mon téléphone, sauf que voilà, il n’y a rien. J’avais beaucoup fouiller mes poches, tourner sur moi-même, je ne trouvais absolument rien.

Les yeux grands ouvertes, je pose brusquement mes mains sur les épaules de Florian, le secouant comme un prunier. « PUTAIN J AI PERDU MON TELEPHONE ! » Oh désespoir. Plus bas, j’annonce pour qu’il soit le seul à l’entendre. « Y’avait des photos de toi, nu, dedans…un petit souvenir tu vois… » Je me recule rapidement, ayant clairement peur de m’en ramasser une par mon parabatai. Ben quoi, j’avais pris des photos de lui quand il dormait, histoire d’avoir de quoi me défouler dans mes instants de solitudes. Je cherche une solution, m’avançant vers une gamine, je sors mon arme et lui fou sous la gorge alors que quelques cris de surprises résonnent dans la foule. « File-moi ton téléphone, grouilles ! » D’accord, l’arme n’était pas nécessaire, mais elle sorti son portable, surprise. « Merci. » Je le prends entre mes doigts et remarque que le téléphone est tout rose, quelques petites étoiles dessus, avec des autocollants en formes de cœur… « Sérieusement ? » Je croise le regard de la gamine et lève les yeux au ciel, le déverrouillant, ouvrant le clavier numérique et… « Merde…je ne connais pas le numéro… Bon ben, reprends-le… » Je lui balance pratiquement à la gueule revenant vers Florian, gardant une distance raisonnable entre nous, un air innocent sur le visage. « Bon on y va ? » Oui, il faut détourner la conversation de ses photos compromettantes dans mon téléphone. Puis, pourquoi je lui avais dit moi ? J’étais con ou juste con ? Suicidaire non, vu que Florian ne pouvait pas me tuer… Mais bon, là de suite je suis sûr qu’il en avait cruellement envie.



© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Lun 7 Nov - 18:05


Florian & Gabriel
Mission Beta
La réplique puérile de Gabriel me passa au-dessus de la tête quand je l’empêchais d’agir. C’était à se demander qui était le plus gamin du lot de jeunes obscurs qu’on m’avait envoyé ou de mon parabatai. J’étais assez content après ma prestation, les adolescents s’étant calmés. Je m’apprêtais donc à continuer mes explications, mais c’était sans compter sur le grand ado qui me servait de frère d’arme.
Brusquement, il posa ses mains sur mes épaules pour me secouer, criant je ne savais quelles inepties. Lorsqu’il m’explique à voix basse qu’il y avait des photos compromettantes sur le portable qu’il avait perdu, j’envisageais pendant quelques instants de l’étrangler. Comment avait-il osé prendre de telles photos sans me demander l’autorisation ? Remarque je ne me lui aurais pas donné et il le d’avis bien. Avait-il oublié que nous devions être discrets ? Qu’est-ce qui arriverait si quelqu’un parmi ses proches découvrait notre relation ?
Enfin comme ce n’était guère le moment pour avoir ce genre de questionnement, je me repris à temps pour voir mon parabatai menacer une élève pour récupérer son téléphone. Par chance elle le lui donna avant que Gabriel ne la blesse – ou que je ne tue mon frère d’arme. Le sang pulsait à mes tempes, et lorsque Gab fit des remarques sur la décoration du portable, je levai les yeux au ciel. Déjà elle avait un portable, ce qui n’étais pas gagné vu qu’ils ne fonctionnaient pas à Idris. Sans doute rendait-elle souvent visite à de la famille dans le monde des terrestres. Bien entendu, ce fut qu’au moment de taper sur le clavier qu’il se rendit compte qu’il ne connaissait pas le numéro. Qu’est-ce que … il avait perdu son portable avec ces fichus photos de moi à poil, et sa priorité c’était d’appeler je ne savais qui ? Quand il me demanda si on y allait, je lui jetai un regard noir en grognant. « Non on n’y va pas. Il y a un changement de programme, on va trouver ton portable avant quoi que ce soit d’autre. Alors t’as intérêt à me donner le trajet détaillé que tu as pris pour venir ici et à quel moment tu as vu ton salo- … ton portable quoi. »
Je retins de justesse mon juron, tâchant de garder mon calme. Et puis retrouver ce fichu instrument de possible malheur et donner mon cours n’était pas incompatible. Ce fut ce que je leur expliquais, à Gabriel, et aux jeunes obscurs. Jeunes dont à défaut d’avoir le respect – après le comportement de mon parabatai je ne voyais pas comment il pourrait nous respecter – j’avais la crainte. Cela suffirait pour les faire tenir à carreaux. Il ne me restait qu’à gérer mon frère d’arme : quand était la fin de la journée déjà ?

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Mar 20 Déc - 13:52



Mission
feat. Floriel mission
Non mais pourquoi il est fâché Flo ? J’ai fait quelque chose de mal ? Bon d’accord, prendre des photos de lui nu, ce n’était pas la plus brillante de mes idées. Mais quand même, le mec il n’était pas censé le savoir, je les gardais en réserves au cas où monsieur serait trop occupé pour combler mes désirs personnels. Nous devons être discrets, certes, mais avouons que la discrétion et moi ça fait deux, voire trois, voire bien plus encore. Je reviens donc vers l’Obscur en lui demandant si on y allait, sauf que ce con, il a l’air vraiment en rogne. C’est bon mec, tu veux une pipe pour te détendre ? « Non on n’y va pas. Il y a un changement de programme, on va trouver ton portable avant quoi que ce soit d’autre. Alors t’as intérêt à me donner le trajet détaillé que tu as pris pour venir ici et à quel moment tu as vu ton salo- … ton portable quoi. » Quoi ? Non mais…il imagine même pas le nombre de trajet que je fais par jour putain. Entre le mec de l’ouest, la fille du sud, la mère du nord. J’ai un emploi du temps charger quand même. Je grogne entre mes dents, enfonçant mes mains dans mes poches. Marchant près de lui alors qu’il parle aux élèves, je tente de me remémorer mon parcoure. « Je crois que c’est à gauche…ou a droite…a non celui de droite c’était avant celui de gauche… » Je me gratte l’arrière du crâne en me mordant la lèvre inférieure d’un air rêveur. Ok, faut que j’arrête de fantasmer sinon Flo il va m’en coller une, du style tatane derrière le crâne, ou poignard dans le cul aussi, potentiellement. Quoi que, la deuxième solution serait plus tentante niveau sensations si vous voulez mon avis.

Je finis par tourner à gauche en soupirant, bon, j’avais fait quoi exactement. Ah oui, la ruelle…Tout en me dirigeant vers la ruelle sans me mêler aux étudiants, on ne mélange pas les serviettes et les torchons s’il vous plait, je tourne la tête vers Florian, un air de chien battu sur le visage. « T’es fâché ? Tu veux un twix ? Je veux bien t’en donner un si ça peut aider à me faire pardonner… » Quoi que…pas sûr finalement que je sois prêt à lui donner mon twix. Je l’aime hein, cherchons pas, mes bordels mes Twix c’est sacré. Je sursaute quand j’entends une poubelle être renversée par un crétin d’étudiant. « Oh la furtivité tu connais le con ? Tu veux que je te montre la poubelle de plus près ? » Dit le mec qui gueule pratiquement à l’heure actuelle…ben quoi, moi j’ai tous les droits, oui, TOUS LES DROITS. D’ailleurs, en parlant de droits… « Flo…hum…faut que tu saches que mon père a décidé de me fiancer. » Boum la bombe est lâchée. « Oh, je suis sûr que cette ruelle, allait on y va. » Pardon ? Je fuis ? Ah mais carrément et je ne tente même pas de le cacher s’il vous plait…M’enfonçant davantage dans la ruelle, je m’arrêtes en plein milieu pour me tourner vers les étudiants, prenant rapidement la parole avant de me faire chopper par Flo. « Bon, tous au boulot les mioches. Vous me cherchez un portable noir dans la ruelle, le premier qui le trouve aura une récompense. » Ou pas…je ne suis pas connu pour tenir mes promesses, surtout envers des étrangers. « Et bien sûr, tout ça en silence, montrez-nous que vous êtes pas des éléphants en tutu rose. »




© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Mer 21 Déc - 23:08


Florian & Gabriel
Mission Beta
Mes ordres mirent mon parabatai en rogne, pour une raison qui m’échappait. C’était moi qui devait être en colère, bordel ! J’attendis donc ses indications … qui arrivèrent confuses. Je grognai face à l’indécision. Les minutes qui suivirent ressemblèrent à de la torture, alors qu’il hésitait, s’arrêtait en rêvassant, repartait sans certitude. Mais bon sang Gabriel ! Comment avait-il pu oublier ce qu’il avait fait juste avant de venir ?

Ma colère devait être évidente, car mon frère d’arme me proposa un Twix. Lui, me proposer une de ses friandises sacrées ? Oui, j’étais furieux et il le savait. Les choses ne s’arrangèrent pas quand l’un des novices trébucha sur une poubelle. Peut-être que si certains d’entre eux ne rentraient pas, l’Enclave ne s’en rendrait pas compte ? Peu de chance, mais je rêvais d’en égorger un. Lorsque que mon parabatai lui hurla dessus, je lui jetai un regard glacial.

Non mais qu’est-ce que j’avais cru ? Que cette journée avait une chance de bien se passer ? Bien sûr que c’était une mauvaise idée, j’aurais dû le savoir, je le savais, mais j’avais fait mine de l’ignorer. J’avais pensé pouvoir gérer, garder tout le monde dans les rangs, faire de cette journée une réussite. Là j’abandonnais l’idée. Cette journée serait un fiasco, autant me faire tout de suite à l’idée. Peut-être que je pouvais empêcher l’apocalypse dans le pire des cas ?

Quand la nouvelle lancée à voix basse par Gabrielle parvint à mon cerveau, celui-ci gela. Je ne réagis donc pas quand il nous mena dans une ruelle. Je le laissais donner des autres tandis que j’essayai de faire sens à ses paroles. Gabriel, fiancé ? Mais qui les Osborn avaient-ils choisi de sacrifier ? Qui était la femme qui allait oser me prendre Gab ? Mes yeux lancèrent des éclairs. Elle était morte. Un jour ou l’autre, elle allait mourir, et le plus tôt possible serait le mieux, quitte à lui donner un coup de main.

« Je vois. Et qui est l’heureuse élue ? » Mon regard se porta sur chaque novice à tour de rôle, faisant mine de les surveiller alors que je m’en fichais éperdument, et mon ton polaire n’aurait su caché à Gabriel l’état dans lequel cette nouvelle me mettait. Ma raison avait foutu le camp et ne pouvait pas me faire savoir que c’était dans l’ordre des choses. Tout ce que j’avais retenu, c’était que cet idiot, grande gueule, gaffeur aux multiples conneries, était à moi, et personne d’autre.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Mer 21 Déc - 23:52



Mission
feat. Floriel mission
Je venais de lâcher la nouvelle qui fâche, néanmoins, il devait le savoir. Il devait savoir que j’avais été enchaînée à une autre et ce, malgré notre lien si spécial. Si nous n’avions pas été parabatai, si nous n’avions pas été frères d’armes alors, ça serait avec lui que j’aurais décidé de me marier et ce, depuis bien longtemps. Néanmoins, sans notre lien, l’aimerais-je autant ? Bonne question…Je fuis en ordonnant aux gosses de chercher après mon portable, de faire ça en silence et en toute furtivité. Bon, ça n’est pas bien compliqué de chercher un téléphone. Si ? Il garde le silence durant une éternité. Je peux sentir sa colère émaner de lui, je peux sentir cette rancœur, ce que cette nouvelle lui apporte. « Je vois. Et qui est l’heureuse élue ? » Son ton est glacial, froid. Je frisonne légèrement. Pas de peur, non, loin de là, mais je sais que cette discussion devrait se passer ailleurs. En-même temps, qu’elle idée aussi de lui balancer cette nouvelle maintenant ? Bon, disons que j’avais essayé de contourner l’histoire de téléphone, sauf que con comme je suis, j’avais engagé Florian dans une discussion bien plus fâcheuse. « Tu ne vas pas aimer… » En-même temps, vu sa réaction, il n’aime déjà pas ce qu’il a entendu. Je sors un Twix de ma poche, ça va me donner du courage ! Le déballant soigneusement, je laisse le silence s’imposer durant quelques secondes, le temps d’enfourner une bouchée de ma friandise favorite dans ma bouche. Je prends mon temps pour mâcher, essayant de retarder le moment où il saurait l’identité de celle qui partagera ma vie, qui me donnera des enfants, avec qui je serais lié jusqu’à ce que la mort nous sépare. Mort qui, j’en suis sûr, risquerait de planer au-dessus de sa tête rousse.

« Aurora…Aurora Montgomery. » Oui, la louve que j’ai sauvée il y a de ça plusieurs mois, avec qui je couchais régulièrement. Oui, c’était bien d’elle que je parlais. Je pousse un soupir en tournant les yeux vers Florian, passant une main dans mes cheveux. « Tu sais bien que ça ne veut rien dire… » Enfin, si, ça veut dire quelque chose, mais personne ne pouvait le remplacer lui. Sauf que ça, je vais éviter de le dire à haute voix et devant les étudiants, ça ferait mauvais genre quand même. « Tires pas la gueule…on en parlera après…mais j’ai été pris au dépourvu et tu sais bien que je ne peux pas refuser ce genre de chose quand ça vient de mon père. » Oui, parce que dire non à mon père c’est signer mon arrêt de mort. Si il y a bien un homme que je crains sur cette foutue planète, c’est lui…Je tournes les yeux vers un étudiant qui approche de nous, un air penaud, un air de crétin. « C’est ça ? » Super ! Mon téléphone !




© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Jeu 22 Déc - 18:30


Florian & Gabriel
Mission Beta
Les élèves éparpillés faisaient trop de bruit en s’interpellant à voix basse et en remuant tout sur leur passage. Mais je n’en avais cure, mon esprit fixé sur la voix de Gabriel et ce qu’il avait à me dire. Comme le fait que je n’allais pas aimer. Je ne voyais même pas la peine de répondre à ça. C’était une évidence, surtout pour lui, MON parabatai. Alors j’attendis, aussi patiemment que possible qu’il se décide à me répondre, à me lâcher le nom de cette sal- … de sa fiancée.

Quand je le vis sortir un twix, et le manger lentement, j’envisageai brièvement de l’étouffer avec. Mais il y avait trop de témoins, et il faudrait que j’attende encore plus pour avoir l’information que je voulais. Alors je pris sur moi, veines bouillantes, apparence froide. Quand il se décida enfin à lâcher le nom, un grognement m’échappa. Aurora, cette chienne ! D’autant plus vrai qu’elle avait été transformée en louve. Malheureusement il avait fallu que Gab la sauve – sans doute pas pour jouer au prince charmant le connaissant, c’était sans doute un hasard. Et depuis elle ne le lâchait plus, et mon abruti de parabatai l’avais laissée entrer dans son lit. Comme si je ne le partageais déjà pas avec assez de personnes.

Sauf que désormais ça allait plus loin. Sous peu, elle aurait le pouvoir de m’empêcher d’avoir Gabriel, elle pourrait nous séparer, le garder pour elle. Enfin non, soyons réalistes, Gab était incapable de garder sa queue dans son pantalon. Il continuerait à se taper des amants et des maîtresses dans le dos – ou pas – de sa femme. Le problème était là : sa femme. Et lui serait son époux. Elle porterait son nom, et officiellement il serait à elle. L’idée me bouffait déjà de l’intérieur, savoir que nous bosserions ensemble et que le soir – ou du moins certains soirs – il rentrerait auprès de la femme qui aurait plus de droit sur lui que je n’en aurais jamais.

« Tu sais bien que ça ne veut rien dire… » Gabriel me rappela malgré à l’instant présent, et je poussai un ricanement. Ben voyons, il allait être marié avec cette louve avec qui il baisait déjà, et ça ne voulait rien dire. Qu’est-ce qu’elle pourrait obtenir de plus de lui ? Je le soupçonnais déjà d’avoir une certaine tendresse pour elle. Et si elle avait accès à son cœur, serait-elle en mesure de voler des parties qui m’appartenait – ou appartenait à Léa, mais ça je m’y étais fait avant que l’on devienne parabatai.

L’explication qui suivit, comme quoi il n’avait pas eu le choix et qu’on finirait cette discussion, me frustra au plus haut point. Malheureusement, et pour une fois, il était la voix de la raison. Alors je ne commentai pas, trouvant plus sage de garder ma colère rentrée en moi. Finalement, le portable est retrouvé, et je réalise que cette journée n’était pas censée être dédié au drama, mais à l’éducation des novices. Et quand bien même ça ne m’enchantait, c’était un excellent dérivatif.

Délaissant donc mon parabatai – je notai quand même de mettre la main sur son téléphone plus tard pour effacer ces fichues photos – je me tournai vers les novices. « Votre attention ! » Ma leçon précédente avait dû porter car j’obtins le calme à une vitesse record et je pus donc enchaîner. « Voilà la suite du programme : nous allons nous rendre au musée. Vous allez passer pour une classe de Terrestres venus s’instruire, ce que vous n’êtes pas loin d’être de toute façon. Pas la peine de rester trois milles ans à mater les tableaux et les statues. Votre job, c’est d’observer DISCRETEMENT les terrestres autour de vous, autant dans le musée que pendant le trajet, pour pouvoir les imiter et vous fondre dans la masse. C’est clair ? »

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Ven 23 Déc - 18:59



Mission
feat. Floriel mission
Je ne sais pas trop quoi dire sur le coup. Le rassurer ne servirait à rien, de toute façon, je n’avais pas vraiment le choix. Néanmoins, le fait qu’il tire la gueule ne m’enchantes absolument pas. Il râle pour les fiançailles, il râle pour le téléphone…La prochaine c’est quoi ? Bon d’accord, je lui donne des raisons de râler, j’avoues, mais quand même. Je pousse un long soupire exaspérer tout en mangeant mon Twix, le voyant détourner son attention sur les élèves. Je n’ai jamais aimé enseigner, sauf quand il s’agit du corps à corps ou encore, de la torture. Là, j’excelle en la matière mais ça…la discrétion ça n’a jamais été mon fort, bien que je puisse l’être, j’aime mieux me faire remarquer. Mais ça, les autres l’ont sûrement remarqué. Du coup, je laisse Florian prendre les choses en main écoutant son récit vis-à-vis d’un musé et je ne sais pas trop quoi d’autres. Il va vraiment m’obliger à entrer dans un musé ? Non mais…il a déjà bien vu ma gueule ? Bon, c’est vrai que quand on me regarde on ne dirait pas que j’ai une âme d’un pianiste, mais il y a une différence entre jouer du piano et mater des tableaux qui ne ressembles absolument à rien. D’accord, c’est une mission, ils doivent juste observer blablabla, moi, je préfèrerais aller me remettre au lit. « Je sens que je vais me faire royalement chier. » J’avais dit ça entre mes dents, finissant de manger mon Twix. Roulant en boule le papier, je le lance entre les deux yeux d’un des élèves qui me lance un regard noir. Il a un souci lui ? Il veut que je lui lance autre chose sur la tronche ? Je peux hein, suffit de le demander gentiment et je me ferais un plaisir de l’assommer.

« Je suppose que tu veux que je reste avec toi…non parce que si tu comptes tirer la gueule toute la journée, je préfère me barrer et attendre que tu rentres… » Oui j’ai un foutu culot et alors ? Je suis le mouvement des étudiants et de Florian alors qu’ils commençaient à marcher. Planquant mon téléphone dans ma poche, je finis néanmoins par le ressortir pour envoyer un message à ma sœur et répondre à deux autres sms autrefois reçus lorsque je n’étais pas en possession de celui-ci. Bien sûr, je n’efface pas les photos que j’ai de Florian. D’ailleurs, il faudrait peut-être que je prenne une vidéo un jour, histoire d’avoir quelque chose en direct et que je puisse ainsi me rincer l’œil quand je veux. « Une vidéo, ouai, ça peut-être cool. » Ben voilà que je parle tout seul maintenant. J’ai vraiment dit ce que je viens de dire à voix haute ? Tournant très discrètement mon regard vers mon frère d’arme, je ne peux m’empêcher de sourire d’un air assez salace et carnassier.





© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Jeu 29 Déc - 13:14


Florian & Gabriel
Mission Beta
Bien entendu, de manière absolument pas surprenante, j’entendis la voix agacée de Gabriel. Je ne parvins pas à entendre ce qu’il dit, mais ce n’était pas plus mal. Je fis mine de ne pas le voir lancer une boulette, sans doute faite avec l’emballage de sa sucrerie, sur un élève. De toute façon, je m’en foutais, il fallait bien que ces novices apprennent à encaisser, sinon ils ne survivraient pas longtemps – et ce n’est pas nécessairement un démon qui les tueraient. Après mes explications, je fis signe à tout le monde de se mettre en route, et je pris la tête de l’expédition.

Quand Gabriel m’adressa la parole, je m’efforçai de garder mon calme. Quelle blague ! C’était lui qui s’était invité, je ne lui avais rien demandé moi, si ce n’était de me laisser mener mon cours tranquille. Face à mon manque de réponse, je le vis sortir son maudit téléphone, pour textoter je ne savais qui. Quelque part je fus content qu’il reste. Il valait mieux qu’il reste là où je pouvais avoir un œil sur lui qu’ailleurs – avec cette salope de louve par exemple. Je retins une grimace. J’avais un sérieux travail à faire sur moi-même si je voulais pouvoir gérer cette situation un jour. Ou alors il fallait que je trouve un moyen discret d’éliminer la fiancée. Très discret, fallait pas que je mette les Montgomery à dos, ni les Osborn. Ces deux familles réunis devaient être d’une dangerosité sans nom, pas étant que le père de Gab ait arrangé un tel mariage. Encore que j’avais des doutes sur son succès : une louve-garou parmi une famille d’obscurs au sang vampirique ?

Soudain la voix basse de mon parabatai attira mon attention. Une vidéo ? Mais une vidéo de quoi ? Puis réalisant quel genre de photos il avait sur son téléphone, je me renfrognai. Il n’envisageait quand même pas de me filmer à poil, si ? Me tournant vers lui, j’interceptai son regard vicieux. A voix basse, de façon à ce que personne d’autre n’entende, je lui dis : « Si tu tiens à ton téléphone, je te conseille de t’ôter cette idée de la tête. Et si tu n’y arrives pas, je peux aussi décider que tu ne me verras plus jamais nu. » Après tout on pouvait bien baiser en restant habillés. Et – pour parler familièrement – ce serait lui qui l’aurait dans le cul.

Par chance, le quartier ne manquait pas de musées en tout genre, et je n’avais donc que le choix. Si j’avais été dans d’autres dispositions, j’aurais pu pousser le groupe jusqu’au Musée de photographie contemporaine pour taquiner. Mais la journée était déjà suffisamment difficile et Gabriel ne me simplifiait pas la tâche, aussi j’optai pour le plus fréquenté, celui où nous passerions plus facilement inaperçus, et qui était plus proche également. Nous primes donc la direction de l’Institut d’Art de Chicago.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Sam 31 Déc - 21:59



Mission
feat. Floriel mission
Pardon ? Oui ? Comment ? Je suis censé fermer ma gueule et faire profil bas ? Ah mais c’est mal me connaitre. Moi, je dois toujours en rajouter une couche, ou encore, dire une connerie comme maintenant. En plus, j’ai un esprit franchement tordu et, comme toujours, je ne peux m’empêcher de penser à des images pas très catholiques. Effectivement, je me dis que le filmer sous la douche ou même, cacher mon portable pour filmer nos ébats était une idée assez tentante. Tournant mon regard vers Florian, je vis néanmoins qu’il ne semblait pas forcément apprécier mes paroles. Ben quoi…j’avais juste parler d’une vidéo ! « Si tu tiens à ton téléphone, je te conseille de t’ôter cette idée de la tête. Et si tu n’y arrives pas, je peux aussi décider que tu ne me verras plus jamais nu. » Pardon ? Il me menace vraiment là ? « Putain, mais t’es un foutu rabat-joie ! Après tu t’étonnes que j’aille baiser ailleurs ! » Directement, je regrette mes paroles, sentant comme un coup de poing dans l’estomac. Mais bordel, je ne peux pas juste la fermer ? Ne pas aborder ce genre de sujet ? Je me mords la lèvre sans pour autant lui demander pardon. Ah ben ça non ! Fuck you mec. Rapidement, je comprends où il nous emmène, enfin, rapidement…c’est juste que nous venions de tourner au coin de la rue et que le bâtiment en question se trouvait juste devant ma tronche. Donc, dans un sens, j’avais été long à la détente… « Puis, le jour où je vais te filmer, tu ne le sauras pas. La preuve tu m’as pas vu te prendre en photo ! » J’avais dit ça assez froidement tout en ricanant méchamment, sombrement. Ouai, je suis de mauvaise humeur et je commence à laisser le Osborn en moi prendre le dessus.

Arrivé devant les escaliers, je pousse un soupir en me plaçant sur le côté pour laisser passer les élèves. Maintenant, j’allais devoir vérifier que ces cons fassent bien leur mission, mais surtout, qu’ils ne fassent pas de conneries. Instinctivement, j’avais placé ma main sur ma lame, le regard scrutant les environs. Ben oui, faut pas oublier que y a des Terrestres avec la seconde vue, mais qu’en plus, nous risquions de croiser des Néphilims ou des créatures obscures. Une fois les élèves passés devant moi, je botte les fesses d’une gamine à la traine. « Avances. » Ma main la pousse et elle grogne légèrement de mécontentement mais va rejoindre les rangs. « N’oubliez pas, vous êtes là pour observer. On ne tue pas, on ne frappe pas, on ne touche pas ! Et surtout, on reste discret… » Oui, cette fois c’était moi qui avait pris la parole et alors ? Florian n’allait quand même pas me faire un caca nerveux pour ça si ? Revenant auprès de mon parabatai, je garde le silence tout en suivant les jeunes du regard. « Tu les suis ou on reste à l’écart ? »




© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Jeu 5 Jan - 11:06


Florian & Gabriel
Mission Beta
Sa réponse me glaça et me mit en rogne également. Donc la raison pour laquelle il allait voir ailleurs c’était que je l’empêchais de faire des conneries en prenant des photos et vidéos compromettantes. Me voilà averti. Je décidai de ne plus lui adresser la parole, histoire de simplifier cette journée déjà bien compliquée. J’ignorai donc les mots suivants de Gabriel. Au moment d’entrer dans le musée, je me plaçai devant, et mon parabatai derrière, comme si nous étions en train d’encadrer une classe de lycéens à l’intérieur, et la sécurité nous ignora. J’entendis du raffut à l’arrière, causé par mon frère d’armes.

Je levai les yeux au ciel et poussai un long soupir. Je me déplaçai sur le côté et fit signe aux novices d’avancer. Lorsque Gabriel me rejoignit, je le laissai rappeler les règles, même si venant de sa part, c’était des plus ironiques. Il me demanda si je voulais suivre les élèves, et je plongeai mon regard dans le sien. Nous restâmes silencieux pendant un moment. Il était celui qui m’avait mis d’une humeur pas possible. Et c’était pourtant cet instant partagé avec lui qui me calma. Il avait ce pouvoir sur moi en tant que parabatai. Avec un léger soupir, je lui dis : « Ecoute, c’est toi qui a voulu venir. C’est toi qui fout le bordel, avec ton histoire de portable perdu, de fiançailles, et tes allusions à nous alors que j’ai une bande gosses fouineurs et pas doué à charges. Alors oui tu m’as foutu en rogne. Mais tu peux pas dire que t’es innocent sur ce coup Gab. »

Bon en réalité Gabriel était jamais innocent, mais ce n’était pas le sujet de la conversation, alors à la place j’enchainai : « On a des soucis à régler, j’ai bien compris, mais là c’est le pire des moments. Alors perso, je compte d’abord m’occuper de ces idiots dont j’ai la charge, et quand ça sera fini, je serai tout à toi. » J’avais délibérément formulé ma phrase de façon à ce que Gab y voit une allusion sexuelle. Parce qu’il n’y avait que ça qu’il semblait comprendre parfois.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Mar 7 Fév - 21:39



Mission
feat. Floriel mission
Décidément, je l’ai foutu en rogne mon Florian. Bon, il commence également à me taper sur les nerfs l’air de rien. Déjà que je suis là pour lui, alors qu’il ne me casse pas les couilles ! J’ai pas fait exprès de perdre mon portable, j’ai pas fait exprès de le photographier – si si, je vous jure, l’appareil c’est déclenché tout seul -, j’ai pas fait exprès de naître comme ça – faut de plaindre à maman Osborn -. Le silence s’impose entre nous et je soupire bruyamment, comme un gosse quoi, pour pas changer. Croisant les bras sur ma poitrine, j’observe les alentours d’un air sombre et ennuyé. Je déteste quand ça nous arrive. Ce genre de silence…je l’aurais bien embrassé pour lui faire ouvrir la bouche, mais en public ce n’est pas spécialement conseillé. « Ecoute, c’est toi qui a voulu venir. C’est toi qui fout le bordel, avec ton histoire de portable perdu, de fiançailles, et tes allusions à nous alors que j’ai une bande gosses fouineurs et pas doué à charges. Alors oui tu m’as foutu en rogne. Mais tu peux pas dire que t’es innocent sur ce coup Gab. » WHAT ! Putain mais il abuse ! Genre, je suis coupable de partout ! « T’es sérieux ! » Je m’exclame peut-être un peu trop fort, lui lançant un regard foutrement sombre. Non mais, je déteste les réflexions, il devrait le savoir, surtout quand c’est véridique. Hors, là, il a totalement raison, je suis coupable de A à Z, mais ne comptez pas sur moi pour l’avouer. Oh que neni ! Et ce petit con, il ne semble pas en avoir terminé avec moi, je le vois déjà ouvrir la bouche pour enchaîner. Tiens, d’un coup, je regrette le silence…

« On a des soucis à régler, j’ai bien compris, mais là c’est le pire des moments. Alors perso, je compte d’abord m’occuper de ces idiots dont j’ai la charge, et quand ça sera fini, je serai tout à toi. » Je fronce les sourcils, reniflant bruyamment, les épaules tendues comme pas deux. « Tu sais quoi, puisque je dérange, occupes-toi de tes gosses tous seul, je me casse ! » Typique Gabriel ça…Gamin capricieux qui se casse en râlant, chose que je fais à la perfection. Lui tournant le dos, lui faisant un beau gros fuck, je me dirige vers la sortie du Musée, poussant brusquement la porte. Une fois dehors, au lieu de me barrer, je pose mon gros cul sur les marches d’entrée, sortant un nouveau Twix. Lui au moins il ne me fait jamais de réflexions, je l’entends même me murmurer à l’oreille des mots d’amour vous voyez ! Du style : Oh oui Gaby, manges-moi, manges-moi… Bon d’accord, puisqu’il insiste, je ne vais pas le faire patienter, puis, j’ai besoin de sucre là pour calmer mes petits nerfs. Pliant les genoux, posant mon menton sur ceux-ci, je mâche bruyamment mon morceau en fixant l’horizon comme un crétin fini. Non mais le culot de mon frère d’arme ! Putain, je lui aurais bien foutu la fessée sur le coup…ou une baffe, au choix, quoi que, une baffe ça aurait pas fait très viril.


© MADE BY SEAWOLF.




Darkness is your candle.
Floriel ☽ I'll be right here now To hold you when the sky falls down I will always Be the One who took your place When the rain falls I won't let go I will show you the way back home Never leave you all alone I will stay until the morning comes I'll show you how to live again
avatar
InvitéInvité
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Mer 8 Fév - 18:40


Florian & Gabriel
Mission Beta
Mes paroles soulevèrent son indignation, comme s’il était une vierge effarouchée plutôt que l’obscur un brin psychopathe que je le savais être. Bien sûr que j’étais sérieux, qu’est-ce qu’il croyait ? Mais je retins ces paroles pleines d’ironie, préférant rester neutre, surtout que nous étions dans un lieu public. A défaut d’autre chose, s’il arrivait quelque chose, j’aurais la satisfaction d’avoir suivi la voie de la raison jusqu’au bout. J’éprouvais une certaine satisfaction perverse à voir que mes paroles le mettent en colère, qu’il s’énerve de la même façon qu’il m’avait énervé.

Déçu mais pas surpris de ne pas avoir de suggestion libidineuse sur le fait d’être tout à lui, je l’entendis me dire de me démerder tout seul et qu’il s’en allait. J’aurais pu en rajouter en lui rappelant que je ne lui avais pas demandé de venir mais je m’en abstenai. D’abord les gamins, et ensuite lui. De toute façon je le soupçonnai de ne pas être parti, il savait bien qu’il était en tort et qu’il fallait qu’on discute. Je passai donc les deux heures suivantes à m’assurer que les jeunes obscurs ne se fassent pas remarquer, prétendument concentré sur ma tâche, alors qu’en réalité je me demandais où il était, ce qu’on allait bien pouvais se dire, et bordel, quand est-ce que les parents de gosses allaient enfin les récupérer. Parce que malgré la bonne volonté de certains, la plupart commencèrent à perdre leur concentration, et au milieu d’un musée ce n’était pas l’idéal pour les reprendre à l’ordre. Ce fut donc au bout de deux longues heures que je poussai tout le monde dehors. Vu l’heure, je pouvais les occuper en les emmenant manger.

Dehors Gabriel patientait sur les marches, râlant à mi-voix. Déjà il avait attendu, c’était un exploit vu les connaissances moindres de Gabriel sur les vertus de la patience. D’un autre côté, pensais-je avec ironie, c’était lui qui avait voulu « se casser » au lieu de profiter de notre agréable compagnie dans le musée. Bon c’était peut-être bien lui qui s’est le plus amusé en fait. Une fois tout le monde réuni, je lâchai sobrement à voix haute : « Allez, on va manger. ». Visiblement ma remarque plut car les novices se manifestèrent de manière enthousiaste. Tant mieux pour eux. En attendant, direction le fast-food le plus proche.

Battle cry
Seconde vue: Active
Niveau de compétence:
48/77  (48/77)
Compétences:
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PRO MUNDI BENEFICIO
PRO MUNDI BENEFICIOGabriel P. Osborn
Parabataï and more

Où que tu ailles, j'irai;Où tu mourras, puissé-je y mourir, qu'à tes côtés je sois enterré :Que l'Ange m'inflige son courroux, et plus encore,Si toi et moi étions séparé par quelque raison sinon la mort

Je suis à Chicago depuis le : 21/08/2016 et j'ai déjà payé : 250 factures et gagné : 1140 gains. Il paraît que : Nathaniel Buzolic On m'appelle : spf et pour mon profil je remercie : Amiante et Hunt

Je suis : Fiancé à Aurora Montgomery, amoureux de mon parabatai Florian.
☯️ My Twin

Parce que tu es mon double, ma vie, mon tout. Pour toi je donnerais mon âme, je brûlerais cette terre. Oui, pour toi je tomberais sans remords, parce que ton coeur et le miens ne font qu'un. Deux êtres, une âme, un frisson à l'unisson.
My complication.

Tu es cette drogue qui me fait tomber, tu es cette femme qui me fait vibrer. Je me perds dans cette sensation étrange. Non, je ne le souhaites pas. Laisses-moi me détourner de l'aurore, laisses-moi m'échapper de ton regard. Plier n'est pas une option, pas pour toi, encore moins pour moi. Pars, va-t-en, abandonnes-moi, laisses-moi avant qu'on n'en crève mutuellement.
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   Jeu 9 Fév - 0:48



Mission
feat. Floriel mission
Le temps s’écoule et, putain, je me gèle les miches. Plusieurs fois je me dis que je vais rentrer, ou encore, retrouver Florian à l’intérieur. Mais non, à la place, je me contente de jouer avec mon téléphone, à me geler le cul sur ses marches de merdes. Parfois, je me lève et fait quelques pas. Je sonne à ma sœur, je lui explique la situation, la mission, elle me rit au nez comme une connasse en s’imaginant mon cul sur les marches. Salope ! Bien sûr, je lui raccroche au nez. Ingrate qu’elle est ! On a partagé le même placenta et elle me rit au nez, il n’y a plus de respect de nos jours. Putain, j’ai une envie folle d’égorger quelqu’un. Peut-être la mamie là, elle a une gueule qui ne me revient pas et je lui rendrais un sacré service en la tuant…la pauvre, elle fait peur. La vieille elle sait même plus marcher. Ou encore, le mec-là, en train de jouer avec son téléphone sans regarder où il va. Il est plutôt mignon, je le boufferais bien avant de l’écorcher vif. Faut bien mélanger sexe et plaisir hein. Un petit coup puis une tuerie, le pied à la Osborn. Bref, le fait est que je suis toujours là, assis comme un con à attendre que mon frère d’arme daigne ramener son joli petit cul dehors. Ouai, l’espace d’une seconde je me suis dit qu’il allait venir me chercher, mais comme dit avant, y a plus de respect ! Faudrait prendre exemple sur moi, j’suis un exemple de respect…Bon d’accord, vous étouffés pas.

Passant une main dans mes cheveux, le front posé sur mes genoux, je commence clairement à perdre patience, tapant du pied d’un air irrité. J’entends du mouvement derrière moi, quelques voix de gamins qui ne font que mettre mes nerfs à vives épreuves. Je comprends que Florian vient de sortir, néanmoins, je ne daigne même pas lever la tête. Qu’il aille se faire foutre ! Je me suis gelé le cul à l’attendre, faut pas déconner. « Allez, on va manger. » Pardon ? Il a parlé de bouffe là ? Relevant mon visage, j’entends des cons s’exclamer, jubiler. « Vos gueules bandes de débiles, on dirait que vous avez plus bouffés depuis des jours. » Ouai je râle et alors ? C’est de la faute de Florian, pas de la mienne. Me redressant, je passe mes mains sur mon pantalon, histoire d’enlever la saleté qui s’y était déposée. Une fois fait, je suis le mouvement, le visage renfrogné, un air fermé. Un gamin à la traine se ramasse mon pied au cul, au point qu’il valse en avant, percutant un deuxième gamin. Je ricane, fier de mon coup. Tiens, ramasse petit, je peux pas frapper Florian mais toi, je peux ! Faut bien que j’passes mes nerfs sur quelqu’un hein…Quoi ? Il va aller se plaindre à maman et papa ? Je les attends tiens…J’imagine mal quelqu’un se pointer à la porte des Osborn pour se plaindre de moi. Mon père se fera un plaisir de le vider de son sang et moi, de le démembrer.

Une fois arrivé au fast-food – je n’avais pas adressé la parole à Florian depuis notre départ -, je cherche une table de libre. Une bande de gamin occupaient une table bien trop grande pour eux, alors, sans me soucier de rien, je me dirige vers eux. « Allait, on dégage les gosses, on a besoin de la table. » Ceux-ci tournent la tête vers moi, ne daignant pas bouger. Ils sont sourds ? Ma tête se penche sur le côté et je souris, m’adressant cette fois-ci aux élèves de Florian. « Qui veut apprendre comment on égorge proprement quelqu’un ? » Oui, quand je suis irrité je deviens très con et j’ai du mal à contrôler mes pulsions, hors, j’étais capable de les égorger au grand jour…Sorry, gamin.com bonjour…j’ai jamais dit être un être d’une grande maturité.


© MADE BY SEAWOLF.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)   

 
Mission Beta (Florian Starkweather + Gabriel P. Osborn)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Première mission
» Après sa promenade au parc [PV : Florian]
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: