Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NEMROD ✘ DE CEUX.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
InvitéInvité
Sujet: NEMROD ✘ DE CEUX.   Mer 20 Juil - 22:45

Out-Heroding Herod
« Nous sommes de ceux sur lesquelles on ne parie jamais
Nous sommes de ceux qui n'savent plus raisonner de façon logique
Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut, mais qui n'y arrive pas
Des ratés modernes, des semi-défaites, des victoires sans panache
Nous sommes de ceux qui n'tiennent pas la pression
Nous sommes de ceux qui s'font balayer à répétition.
»


Je tire une latte. Le fond de l'air est chaud, pas étonnant après une journée comme celle-ci. Malgré l'heure qui commence à être tardive, le ciel est d'un bleu rosé éclatant. J'ai bien cru que les beaux jours n'arriveraient jamais. Rocket dort paisiblement sur mes genoux. Ah l'été... Assise confortablement sur notre joli balcon, je gribouille ce qui me passe par la tête. J'ai tellement hâte que le bruit du dermographe retentisse dans mes tympans. J'aime le grésillement de l'aiguille, cette odeur de désinfectant. La concentration, la douceur des gants... Je me souviendrai toujours de la boucherie qu'était mon premier. Je me souviens de Bee au dessus de mon épaule, qui râle. "TES TRAITS ELISE!" il n'y a que lui qui m'appelle comme ça, il sait que j'aime pas ça. Cependant, Nemrod fut le meilleur modèle de tout les temps.  J'ai longtemps pensé que ce n'était pas pour moi, le métier de tatoueuse. Pas que je doute de mes capacités, c'est juste que je suis mal à l'aise avec les gens et pas bien bavarde non plus.  Sauf avec lui, avec lui tout est simple. Ma main recherche à l’aveugle, le cendrier posé non loin pour poser le cône méchamment entamé.

La colocation avec moi, j'aurais pas pensé qu'il survive. Non franchement, mes deux années en Irlande ont développé chez moi une adoration pour le bourbon.. (vous noterez à quel point je tient magnifiquement bien l'alcool. Puis je passe ma vie à fumer, les cendriers sont rarement vides longtemps chez nous... Je sais horriblement mal cuisiner, sérieusement le fait de ne PAS faire brûler la cuisine est un exploit... Bon après j'suis propre et légèrement maniaque sur les bords aussi. Sans oublier qu’il aime Rocket autant que moi. Je souris bêtement en dessinant. L'air commence à se rafraîchir et dieu sait que j'ai soif. Les rues de Chicago se calment doucement, et ce pour peu de temps. Bambino se réveille doucement, frottant ses yeux à l'aide de ses petites pattes grises. Allons donc préparer l'apéro, tiens.

Le petit raton-laveur comprenant mes intentions, se décolle de mes genoux pour tituber jusqu’à son panier encore tout endormi. Relevant mon gros fessier après avoir fini mes derniers traits Je dépose tout mon attirail de guerre sur l’ilot central de notre salon-cuisine. Plusieurs feuilles volantes s’écrasent, accompagné des crayons qui suivent en un léger fracas. La lumière dans la pièce de vie était d’un rose tamisé, et les derniers rayons de soleils venaient taper contre la baie-vitrée. Mon regard s’attarde un bref instant sur le ciel moutonneux. Il ne devrait plus tarder à disparaître derrière les buildings et différents immeubles. Un soupir s’échappe de mes lèvres. Notre campagne me manque sacrément. La forêt de Knocksink wood, et ses grandes plaines verdoyantes. Les falaises immensément hautes et la mer à perte de vue… Peut-être qu’un jour, un jour peut-être nous retrouverons ce que nous avons perdu. On regardera un bref instant en arrière et on en rira. Peut-être qu’un jour on sera enfin en paix.

Le sourire dessiné sur mon visage agrandit au fur et à mesure que mon verre se remplit. Pas que le bourbon soit dégueu ici, mais les irlandais savent vraiment y faire. Puis c’est pas comme si j‘avais eu le temps de remplir mes valises avant de partir après tout. Fuir, j’ai passé la moitié de ma vie à le faire. Pas d’attaches, pas d’emmerdes. Si vous voulez la vie sans soucis, c’est comme ça qu’il faut marcher. J’aurais pensé, que d’être de nouveau sans meute serait fatal. Que mon loup n’y survivrai pas, pas une seconde fois. Et Nemrod me remit sur pattes. Une seconde fois. Il pansa chacune de mes plaies, et j’aime penser que je l’ai aidé moi aussi à ma manière. L’un sans l’autre, nous ne serions pas là aujourd’hui. Je me dirige vers notre sofa assise en tailleurs le regard bercé par le vide. Nemrod, c’est lui mon chez moi.

Une porte claque, et des pas résonnent dans le couloir me tirant de ma rêverie passagère.  La clé tourne dans la serrure. Prenant une gorgée à mon verre, je me retourne pour avoir une vue sur la porte d’entrée. «Bonsoaaaaaaaar! .» je souris toutes quenottes dehors. «Passé une bonne journée?.» presque un vieux couple je vous dis. Et j'aime ça, cette relation tordue. Mon tordu.

«Nous sommes de ceux qui n'renoncent pas
Des chiens enragés, des teigneux, des acharnés
Nous sommes de ceux qui comptent bien d'venir capable de tout encaisser
Nous sommes de ceux qui établissent des stratégies dans l'obscurité
Pour reprendre la main, jouer selon leur propres règles et forcer le destin
Nous sommes de ceux qui en ont assez de leur propre férocité
Des requins-tigre en bout de course, des voyous qui demandent pardon
Des apprentis repentis.»
 
NEMROD ✘ DE CEUX.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» NEMROD ✘ DE CEUX.
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lux Tenebris :: Anciens RPs-
Sauter vers: